Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 09:08
décharge illégale Compans, au pied de l'aéroport de Roissy, sur le site du ministère de l'écologie

décharge illégale Compans, au pied de l'aéroport de Roissy, sur le site du ministère de l'écologie

 

Mme Royal choisit de protéger les riverains des quartiers huppés de la côte d’Azur contre le bruit des avions mais que fait-elle pour ceux de l’aéroport de Roissy ?

 

Il semblerait que le sujet ne soit pas à l’ordre du jour.

 

 

La Révolution

n’aurait-elle pas abolit les privilèges ?

 

Il est vrai que l’on peut se poser la question lorsque l’on voit comment sont traités les riverains d’aéroport de Roissy concernant le bruit, la pollution de la Beuvronne par cet aéroport mais pas seulement.

 

Pour mémoire Mme Royal laisse une monstrueuse décharge illégale s’étendre sur un terrain appartenant à son ministère,  polluer les eaux de la Beuvronne, au pied de l'aéroport, à Compans.

 

 

 

Consultation du ministère de l’Ecologie :

 

Projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 6 décembre 1995 portant limitation des conditions d’utilisation de l’aérodrome de Cannes- Mandelieu

Du 27/07/2015 au 25/08/2015

 

L’objet du projet d’arrêté soumis à la consultation du public est d’interdire les décollages et les atterrissages des aéronefs les plus bruyants sur l’aérodrome de Cannes-Mandelieu (ceux dont la marge acoustique est inférieure à 13 EPNdB, EPNdB étant l’unité de mesure du niveau effectif de bruit perçu exprimé en décibels).

Le projet d’arrêté permet également les atterrissages et les décollage des aéronefs équipés de turboréacteurs dont la masse maximale certifiée au décollage est inférieure à trente-cinq tonnes, contre vingt-deux tonnes auparavant.

Ce projet répond à un double objectif : mieux protéger les riverains de l’aérodrome et favoriser le développement économique du département des Alpes Maritimes. Il a d’ailleurs fait l’objet d’un vote favorable à l’unanimité de la Commission consultative de l’environnement de l’aérodrome de Cannes-Mandelieu le 14 avril 2015.

 

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-modifiant-l-arrete-du-6-decembre-a1070.html

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans BRUIT
commenter cet article
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 09:12

 

NORD-OUEST 77

 

Les villages du bassin versant Beuvronne vont-ils recevoir sur leurs terres agricoles

les déchets de démolition de l’Arche Gédon de Torcy ?

 

En effet cette commune située au nord-ouest 77, démolie à tout va et envoie ses déchets chez les autres car elle ne possède pas de décharge sur son territoire.

 

Un manque de solidarité vis-à-vis de ses voisins des villages ruraux du bassin versant Beuvronne qu’on oblige à vivre au milieu des déchets des autres.

 

Guillaume LE LAY-FELSINE, maire de Torcy, connaît pourtant bien le sujet pour avoir été pendant des années le directeur de cabinet du maire de Villeparisis, une commune qui croule sous les déchets des autres , rappelez-vous notamment le dossier sulfureux de la décharge illégale RTR Environnement que Guillaume LE LAY-FELSINE a dû traiter avant son départ de Villeparisis.

 

 

 Extrait du Journal du Dimanche :

 

Les décharges sauvages du "clan Hornec"

 

Société | 9 mars 2014 | Mise à jour le 11 mars 2014

Scandale environnemental aux portes de Paris sur fond de banditisme. Un business lucratif où amiante et bitumes étaient lâchés en pleine nature….. »

 

http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Les-decharges-sauvages-du-clan-Hornec-656349

 

 

 

Paru sur le site du journal « La Marne » :

Torcy Démolition du parking silo de l’Arche Guédon

 

Il ne restera bientôt plus rien du parking silo de l’Arche Guédon. Les travaux de destruction, commencés en début d’année s’achèveront mi-septembre.

07/08/2015 à 10:49 par Arno Dew

 

Neuf mois et plus de 562 000 € ont été nécessaires pour venir à bout de l’imposant édifice de béton construit en 1977, en même temps que le quartier.

Aujourd’hui, équipées de pinces hydrauliques, les pelles mécaniques continuent leur « grignotage » sur les derniers pans de murs restant en place. Cette technique permet de minimiser les nuisances sonores et vibration et de broyer sur place la structure béton afin de faciliter l’évacuation des gravats.

Dans le même temps, pour compenser les emplacements ainsi détruits, des places de stationnement ont été créées Cours de l’Arche Guédon. Car jusqu’à sa fermeture, ce parking était très utilisé.

Dès huit heures du matin, les 325 places disponibles étaient occupées, loin de suffire aux automobilistes contraints de se garer dans les rues alentours, sur la place des Rencontres et dans les parkings privés des copropriétés alentours.

Lisez la suite de l’article dans l’édition du 05/08

Arno Dew

http://www.journallamarne.fr/files/2015/08/Image-41.jpg

 

Repost 0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 08:22

 

Paru sur le site Compans.org :

http://www.compans.org/pprt-la-raison-l-emporte

 

7 août 2015

PPRT : la raison l'emporte...

 

Alors qu'en réunion les services concernés avaient affiché l'objectif d'élaborer rapidement (avant juin 2015) un nouveau PPRT pour les entreprises Seveso haut de la ZI Mitry-Compans... Finalement l'arrêté a été prolongé.

 

C'est un soulagement pour les associations qui souhaitaient que soit pris en compte la nouvelle norme européenne SEVESO 3 qui est entrée en vigueur en juin 2015...

 

Bien évidemment les cartes sont rebattues pour certains élus qui souhaitaient récupérer des terrains à proximité des établissements à risques industriels, hélas au détriment du principe de précaution...

 

Le directive SEVESO 3 intensifie notamment les critères de classement des risques industriels et offre davantage d'information à la population...

 

ZI Mitry-Compans : PPRT Plan de Prévention des Risques Technologiques
Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 09:35

 

 

Pourquoi cette usine n’étale pas ses boues

sur les espaces agricoles

de son propre département ?

 

 

Le Val de Marne

protège-t-il ses espaces agricoles

au mépris de ceux de Seine et Marne ?

 

 

Pour mémoire nous vous rappelons que le département du Val de marne vient déverser ses déchets dangereux à Villeparisis, ses déchets ultimes à Claye-Souilly et à Soignolles, ses déchets BTP dans les décharges du 77.

 

Source :

Observatoire de l’eau  État des lieux des filières de traitement et d’élimination des boues en Seine-et-Marne 2013 page 18

http://eau.seine-et-marne.fr/library/valorisation-des-boues-2013

stockage de déchets de boues sur un espace agricole à Messy 77

stockage de déchets de boues sur un espace agricole à Messy 77

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 09:56

 

 

C’est la question que se posent les riverains auprès avoir appris que cette décharge ne reçoit pratiquement plus de déchets depuis plusieurs années et que  l’ANDRA recherche désespérément des sites pour stocker certains déchets radioactifs.

 

L’ETAT permet déjà à ces décharges d'ordures ménagères (déchets ultimes)  de stocker des déchets à radioactivité naturelle renforcée.

 

Car ouvrir une nouvelle décharge de déchets radioactifs en France paraît bien difficile mais transformer les décharges existantes d’ordures ménagères  en décharges de déchets radioactifs pourrait être moins difficile.

 

En effet l’article 49-3, utilisé à plusieurs reprises ces derniers mois,  pourrait permettre de faire passer en force le stockage de déchets radioactifs dans les décharges d’ordures ménagères.

 

Rappelons que la Seine et Marne possède 5 décharges d’ordures ménagères  Veolia Claye-Souilly, Monthyon et Fouju-Moisenay ,  Sita Soignolles, Capoulade Isles les Meldeuses  toutes situées dans la moitié nord de ce département.

 

 

Pour plus d'informations

nous vous conseillons de vous rapprocher de

Claude Decuypère

maire de Monthyon

 

 

 

 

Paru dans actu environnement :

Veolia confirme son appétit pour le démantèlement nucléaire

Gestion des risques  |    |  Florence Roussel

 

Cet article a été publié dans Environment & Technique n°345
 

Alors que le groupe Areva envisage de céder plusieurs de ses filiales pour renflouer ses caisses, Veolia Environnement ne cache pas son intérêt pour la question du démantèlement. Le groupe est déjà présent sur ce marché depuis plusieurs années à travers sa filiale Sarp Industries, maison-mère de la société Asteralis créée avec le Commissariat à l'énergie atomique (CEA). Sarp assure pour le compte de l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) la gestion du site de stockage de Morvilliers (08). 

Interrogé sur cette question mardi 10 février, le PDG du groupe, Antoine Frérot plaide pour la création "d'une filière française de démantèlement" selon l'AFP, avec une collaboration d'acteurs nationaux comme Areva et le CEA. Le marché potentiel du secteur est estimé à 32 milliards d'euros en France et à 200 Mds€ dans le monde. 

Quant à Areva, la cession de l'activité de démantèlement de sites nucléaires pourrait lui rapporter jusqu'à 500 millions d'euros.

 

 

http://www.actu-environnement.com/ae/news/veolia-demantelement-nucleaire-activite-23841.php4

 

 

Repost 0
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 09:44
ru des grues

ru des grues

 

 

 

« Cachez-moi cette rivière que je ne saurais voir »

 

A grand renfort de média (1) on nous informait en juin 2012 que près de 90 Millions d’euros de fonds publics allaient être utilisés pour nettoyer la Beuvronne et ses affluents, mais qu’en est-il aujourd’hui, ou est parti l’argent ?

 

Nous n’en savons rien

 

Des élus sont rémunérés pour se charger de l'entretien de cette rivière au travers du syndicat de la basse Beuvronne, mais que font-ils avec les fonds publics ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que l’eau qui circule dans le ru des grues est souvent d’une couleur inquiétante et qu’aucuns points de contrôles fixes de l’état de la pollution de l’eau et des sédiments n’ont été implantés dans cette rivière.

 

Ce que nous savons c’est que les eaux du ru des Grues devraient particulièrement être surveillées puisqu’elles se déversent dans la Marne en amont proche du plus important captage d’eau du 77 qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants.

 

 

Ce que nous savons c’est que cette rivière reçoit entre autres :

- les eaux de ruissellement de la décharge de déchets dangereux classée Seveso à hauts risques Sita Villeparisis, autorisée à recevoir des déchets radioactifs (DRNR)

http://adenca.over-blog.com/article-villeparisis-les-riverains-de-la-decharge-seveso-a-hauts-risques-inquiets-120800887.html

 

- les eaux de ruissellement de l’entreprise Clamens Villeparisis

http://adenca.over-blog.com/article-apres-la-pollution-du-ru-des-grues-par-l-industriel-clamens-des-questions-restent-a-ce-jour-sans-re-116272780.html

- les eaux de ruissellement de l’entreprise Paté Villeparisis qui traite des déchets dangereux

http://adenca.over-blog.com/article-depot-de-dechets-illegal-de-la-ste-pate-a-villeparisis-77-mais-pas-seulement-a-crouy-02-egalem-82660904.html

- les eaux de ruissellement de la décharge illégale RTR Environnement de Villeparisis

http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Les-decharges-sauvages-du-clan-Hornec-656349

- les eaux de ruissellement de l’ancienne décharge illégale « Les Remblais Paysagers de Claye-Souilly ».

http://adenca.over-blog.com/article-achat-des-terrains-de-l-ancienne-decharge-illegale-les-remblais-paysagers-un-cadeau-empoissonn-115828239.html

- les eaux non traitées en période de fortes pluies du centre d’épuration commun de Villeparisis, Claye-Souilly, Mitry-Mory

http://adenca.over-blog.com/2015/02/claye-souilly-secteur-bois-fleuri-pollution-du-ru-des-grues-par-le-deversement-d-eaux-usees-non-traitees-en-provenance-de-la-station

 

 

(1) http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/90-meur-pour-nettoyer-l-eau-de-la-beuvronne-22-06-2012-2059910.php

 

 

Pour plus d’informations

nous vous conseillons de vous rapprocher de

 Yves Albarello

Président du syndicat de la basse Beuvronne

syndicat qui gère cette rivière

 

 

NORD-OUEST 77 un affluent de la Beuvronne : Le ru des grues une rivière polluée et abandonnée ?
Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 08:29

 

Paru sur le site Nature Environnement 77 :

 

 

Hydrocarbures : La question de la fracturation hydraulique relancée !

 

Publié le 31 juillet 2015 par Nature Environnement 77

En toute discrétion, le Premier ministre Manuel Valls a demandé au Conseil constitutionnel de se prononcer sur la nature juridique d’un certain nombre de dispositions figurant dans différentes lois, dont l'article 2 de la loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 visant à interdire l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique.

 

Rappel : L'article 2 prévoit la création d’une commission nationale d'orientation, de suivi et d'évaluation des techniques d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux. Une commission chargée notamment de tester la fracturation hydraulique, d'en comprendre les impacts, les moyens de les réduire voire de trouver des techniques alternatives. Son dernier alinéa impose la présence des associations, lesquelles ne veulent pas siéger. Cette commission ne s’est donc jamais réunie, rendant impossible toute expérimentation. De ce fait la loi Jacob n'a jamais complètement été appliquée.

 

Le Conseil constitutionnel a conclu que les trois premiers alinéas de l'article 2

Il est créé une Commission nationale d’orientation, de suivi et d’évaluation des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux.

Elle a notamment pour objet d’évaluer les risques environnementaux liés aux techniques de fracturation hydraulique ou aux techniques alternatives.

Elle émet un avis public sur les conditions de mise en oeuvre des expérimentations, réalisées à seules fins de recherche scientifique sous contrôle public, prévues à l’article 4.

 

ont un caractère législatif, ils ne peuvent donc pas être supprimés par simple décret.

Le dernier alinéa

Cette commission réunit un député et un sénateur, désignés par les présidents de leurs assemblées respectives, des représentants de l’Etat, des collectivités territoriales, des associations, des salariés et des employeurs des entreprises concernées. Sa composition, ses missions et ses modalités de fonctionnement sont précisées par décret en Conseil d’Etat.

a quant à lui un caractère réglementaire, il peut donc être modifié par simple décret.

 

Ainsi la commission ne peut être supprimée

 

mais le Gouvernement a la possibilité d'en modifier la composition, sans passer par la loi.

 

Le gouvernement a-t-il voulu donner un signe positif aux partisans de l'exploitation des hydrocarbures de roche-mère ?

 

/ob_7f1d96_cc-extraits-avis-21-07-2015.pdf

Extraits de l'avis du Conseil constitutionnel du 21/07/2015 relatifs à la commission nationale d'orientation, de suivi et d'évaluation des techniques d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux.

Voir l'avis complet du Conseil constitutionnel du 21/07/2015

 

 

http://www.environnement77.fr/2015/07/hydrocarbures-la-question-de-la-fracturation-hydraulique-relancee.html

Repost 0
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 09:37
Nord-ouest 77  quelle est cette odeur répugnante qui se dégage dans l’air : mais ce sont les boues d’épuration des autres qu’on déverse sur vos terres agricoles

 

 

En effet nous apprenons que les Yvelines non contents de venir déverser leurs déchets dangereux à Villeparisis, leurs déchets ultimes à Claye-Souilly et leurs déchets de BTP en 77, viennent également déverser en cette période estivale les boues d’épuration d’Achères (78) sur plusieurs communes du bassin versant Beuvronne.

 

En effet vous n’aurez aucun répit, vous qui ne partez pas en vacances et qui vouliez profiter de votre petit jardin, une odeur répugnante vous oblige à vous confiner chez vous et cette odeur provient des boues des centres d’épuration des autres qu’on vient déverser près de chez vous.

 

C’est le préfet de Seine et Marne qui donne les autorisations, c’est Jacques Barthélémy, préfet de Seine et Marne qui a autorisé le déversement des boues de la station d’épuration des Yvelines (Achères) sur les terres agricoles du 77 (AP 06/DAIDD/E/015).

Après avoir quitté la Seine et Marne Jacques Barthélémy obtiendra une importante promotion, il deviendra préfet de la région Franche Comté.

 

Nord-ouest 77  quelle est cette odeur répugnante qui se dégage dans l’air : mais ce sont les boues d’épuration des autres qu’on déverse sur vos terres agricoles
Repost 0
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 12:36

 

Messy, charmant village rural de 1100 âmes, où vécut Jehan de Brie (1336-1380) auteur du premier traité d’agriculture en français et premier code de la bergerie (1)

 

C’est là qu’est implanté le moulin de Moulignon, construit sur la Beuvronne au 13ème siècle, ce moulin fournira de la farine jusqu’en 1927 (2), l’écrivain Yvan Dionis en fera l’acquisition en 1954, le rénovera et y vivra jusqu’à sa mort en 2002, aujourd’hui ses salles sont utilisées pour y organiser des réunions ou des festivités.

 

La commune de Messy est riveraine du village rural de Gressy qui compte 900 âmes et où vécut Pierre Jacques Macquer (1718-1784), médecin et chimiste français dans une propriété baignée par la Beuvronne (4)

 

 

L'étang de Gressy, alimenté par la Beuvronne, situé en aval de l'entreprise illégale « Gressy Auto Prestige »

L'étang de Gressy, alimenté par la Beuvronne, situé en aval de l'entreprise illégale « Gressy Auto Prestige »

C’est à Messy presque en face du Moulin de Moulignon, que s’est implantée une installation en infraction avec la législation en vigueur « Gressy Auto Prestige », au bord du village rural de Gressy.

 

 

Une installation sous surveillance de la DRIEE 77 depuis juillet 2014 qui a reçu déjà plusieurs rappels de cette administration, mais qui est toujours en infraction, le dernier rappel datant de quelques jours.

 

 

Comme nous le relations dans notre article du 13/10/2014 (5) :

 

« Nous apprenons qu’un arrêté préfectoral portant suspension d’activité a été pris par les services de l’ETAT en date du 19 septembre 2014 n° 2014/DRIEE/UT77/171 à l’encontre de la Sté Gressy Auto Prestige qui fonctionne depuis près de 18 mois.

 

Nous apprenons à la lecture de cet arrêté préfectoral :

 1° Que cette société ne dispose pas d’agrément pour l’entreposage, la dépollution et le démontage des véhicules hors d’usage

 2° Que le site de la Sté Gressy Auto Prestige est dépourvu de dispositif de rétention des eaux polluées et des écoulements de matières dangereuses pour l’environnement (fluides, graisse, produits pétroliers…)

 3° Que les fluides fuyant des véhicules lors de démontage et dépollution s’écoulent directement vers le réseau des eaux pluviales

 4° Que les cuves utilisées pour le stockage des fluides extraits de véhicules hors d’usage, entreposés dans l’atelier, ne possèdent pas de rétention

 5° Que le site ne possède pas de dispositif de type débourbeur-deshuileur.

 6° Que ces installations peuvent présenter de graves dangers ou inconvénients pour les intérêts visés à l’article L511-1 du code de l’environnement et peuvent être à l’origine d’une pollution des eaux ……

 7° Que la Sté doit évacuer avant le 20/10/2014 la totalité des véhicules hors d’usage et des déchets (pneumatiques usagés, batteries usagées, fluides…) ».

 

 Un nouvel arrêté préfectoral a été pris en date du 24/7/2015 n° 15/DCSE/IC/064.

En effet l’exploitant ne respectant pas les 2 précédents arrêtés du préfet est soumis depuis le 25/3/2015 à  une contrainte administrative de 100 € par jour depuis cette date. 

 

 Pour faire court plutôt que de faire fermer le site et d’y mettre les scellés l’ETAT préfère imposer des pénalités à l’exploitant tant qu’il ne respectera pas les arrêtés.

 

L’ETAT va encaisser 9700 € de pénalités et pendant ce temps l’exploitant continue son exploitation, même le dimanche, en effet hier après-midi encore l’entreprise était ouverte. 

 

 

 

Quant aux risques de pollution de la Beuvronne

pour savoir si des analyses ont été réalisées depuis septembre dernier

nous vous conseillons de vous rapprocher de

M. Jean-Pierre Dormeau

 président du Syndicat de la Haute Beuvronne

 

 

 

 

 

(1) http://claye-souilly-decouverte.over-blog.com/article-6581724.html

(2) http://labrie.free.fr/historique/moulignon/historique.php

(3) http://labrie.free.fr/historique/moulignon/biographie.php

(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Joseph_Macquer

(5) http://adenca.over-blog.com/article-l-entreprise-gressy-auto-prestige-a-t-elle-polluee-la-beuvronne-124769622.html

Repost 0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 08:35

 

 

Comme-ci cela ne leur suffisait pas de venir déverser leurs déchets dangereux, déchets ultimes et déchets de BTP sur notre département, la Seine et Marne reçoit également 82 % des déchets de boues de stations de traitement des eaux venant d’autres départements d’IDF, de la petite couronne, mais pas seulement, l’Essonne qui possède pourtant énormément de terres agricoles vient également déverser ses déchets de boues sur nos terres agricoles.

 

 

 

Source :

Observatoire de l’eau État des lieux des filières de traitement et d’élimination des boues en Seine-et-Marne 2013 page 18

http://eau.seine-et-marne.fr/library/valorisation-des-boues-2013

 

déchets de boues déversés sur des espaces agricoles à Messy 77

déchets de boues déversés sur des espaces agricoles à Messy 77

Repost 0

Recherche