Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 15:14
Futur PLU Claye-Souilly : Une occasion de protéger l’environnement et de stopper l’urbanisation : classer les fonds de parcelles en zone naturelle aux 69/69bis rue de Voisins ? 

 

Les élus nous informent qu’un parking d’une trentaine de places devrait être implanté au 69/69bis rue de Voisins.

Pour implanter un parking de 30 places il faut environ 650 m2, mais le terrain communal en question fait près de 1500 m2.

La précédente municipalité  avait classé la totalité du terrain en zone UAb permettant  la construction même dans les zones humides de fond de parcelles d’immeubles de 12m de hauteur.

 

Pour  protéger l’environnement, les zones humides, et stopper l’urbanisation comme ils l’avaient promis, les nouveaux élus vont-ils classer dans le futur PLU les fonds de parcelles BL 201, 203 et 317 en zone Naturelle, plutôt qu’en zone de construction intensive (UAb) ?

 

L’avenir nous le dira…..

 

Pour plus d’informations sur ce dossier, nous vous conseillons de lire notre article :

http://adenca.over-blog.com/2020/03/claye-souilly-si-on-parlait-du-projet-de-parking-d-une-trentaine-de-places-rue-de-voisins.html

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 18:30
Claye-Souilly : promenade au bord du Canal de l'Ourcq
Claye-Souilly : promenade au bord du Canal de l'Ourcq

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 21:07
Le rêve des parents et des petits écoliers va-t-il enfin se réaliser : auront-ils une école à Souilly ?

Construire une école à Souilly, c’est réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution provoqués par les cars qui acheminent chaque jour les petits écoliers vers les différentes écoles du centre ville. Car il faut savoir que tous les enfants de Souilly ne vont pas dans la même école, on les met où il y reste de la place, comme en quelque sorte des bouche-trous.

Les nouveaux élus mettent en projet un nouveau Plan Local d’Urbanisme, dans ce nouveau PLU une école maternelle et primaire sera-t-elle à l’ordre du jour à Souilly ?

Un site pourrait, semble-t-il, accueillir cette école, celui de l’ex EDF.

Sur ce terrain de plus de 16 000 m2  sont stationnés des poids lourds, alors que le PLU ne le permet pas, on y voit même  dans un coin un véhicule avec une vitre brisée, des déchets jonchent le sol, plus loin c’est une benne à ordures qui y est entreposée….

La commune pourrait engager une négociation amiable avec le propriétaire pour l’achat de ce terrain.

Le Conseil Régional IDF et l’ETAT qui subventionnent à la pelle des projets privés de méthaniseurs pourraient, semble-t-il, aider la commune à financer cette école.

Pour un seul méthaniseur dans la commune voisine de Messy le Conseil Régional IDF et l’ETAT ont alloué une subvention de plus de 1 100 000 € aux agriculteurs, à Marchémoret  et Chauconin-Neufmontiers ce sont 3 200 000 € qui ont été alloués pour 4 méthaniseurs.

L’argent du contribuable ne doit pas servir à financer à la pelle des projets industriels  au détriment des équipements des communes (écoles, bibliothèque, salles de sports….)

 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 09:25

 

 

Pourquoi notre association, qui est nommée par le préfet dans 4 commissions de suivi de site dont celle de la décharge Veolia de Claye-Souilly, qui participe aux réunions régionales Plan Santé Environnement, n’est pas invitée au forum des associations ?

 

La santé/environnement

un sujet qui fâche les nouveaux élus ?

 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 14:53

 

Le préfet vient de créer une commission pour étudier le cas de la commune de Claye-Souilly suite au non respect de la construction de logements sociaux entre 2017-2019.

Les élus vont-ils s’engager à construire des logements sociaux pour rattraper le retard ou bien la commune va-t-elle écoper d’une nouvelle amende ?

En effet comme le relate le journal « Le Monde » Claye-Souilly avait dû payer une amende de 138 664 € en 2018 concernant le bilan 2014-2016.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/01/11/hlm-les-quotas-de-construction-fonctionnent-ils_5240539_4355770.html

 

Extrait de l'arrêté préfectoral

CLAYE-SOUILLY : NON RESPECT DE L’OBLIGATION DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX 2017-2019
CLAYE-SOUILLY : NON RESPECT DE L’OBLIGATION DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX 2017-2019
CLAYE-SOUILLY : NON RESPECT DE L’OBLIGATION DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX 2017-2019

Partager cet article

Repost0
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 14:03

 

Nous remercions Jean-Luc SERVIERES et son équipe d’avoir accepté d'inscrire notre association dans le registre des associations de la commune.

 

Pour mémoire notre association existe depuis 2008, elle a été nommée par le préfet du 77 pour siéger dans les commissions suivantes :

- Commission de suivi de site des décharges Veolia  Claye-Souilly et Monthyon

- Commission de suivi de site de la zone industrielle de Mitry-Compans

- Commission locale de concertation et de suivi des carrières de gypse exploitées par Placoplatre.

 

Pendant toutes ces années le précédent maire de Claye-Souilly, Yves Albarello, n’avait pas souhaité inscrire notre association dans le registre des associations de la commune, ni l’inviter au forum des associations.

 

Du côté du forum des associations, il n'y a pas de changement notre association ne pourra pas y participer encore cette année,  comme le précise le courrier de Jean-Luc SERVIERES du 2 juillet dernier, la nouvelle municipalité a décidé, cette année, de privilégier les associations sportives, culturelles, sociales et de loisirs.

 

Les associations classées dans le secteur environnement ne pourront donc pas participer au forum des associations cette année, espérons que l’année prochaine il en sera autrement.

 

 

Partager cet article

Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 12:52
Carrière Placoplatre  Villeparisis

Carrière Placoplatre Villeparisis

 

En cette période de canicule les habitants de Bois Fleuri ont dû subir en plus de la chaleur la pollution de l’air, des poussières blanchâtres recouvraient leurs toits, jardins, véhicules….

Le problème venait d’une pénurie d’eau ne permettant pas à Placoplatre d’arroser ses routes, comme vient de nous le confirmer le responsable de la carrière, une situation qui serait résolue aujourd'hui et qui nous l'espérons ne se reproduira pas.

 

Promesses, promesses ?

 

Pourtant, lors de sa demande d’autorisation d’exploiter cette nouvelle carrière, Placoplatre « promettait » d’arroser ses pistes par temps sec pour éviter l’envol de poussières (1), l’industriel n’avait-il pas pris la mesure du réchauffement climatique ? 

Points des contrôles des retombées de poussières imposés par l'arrêté préfectoral du 17/3/2017 (1)

Points des contrôles des retombées de poussières imposés par l'arrêté préfectoral du 17/3/2017 (1)

 

L’arrêté préfectoral d’autorisation d'exploiter cette nouvelle carrière, du 17/3/2017, précise à la page 43 les mesures à prendre concernant les retombées de poussières dans l’environnement. (2)

 

Les maires de Claye-Souilly et Villeparisis ont été destinataires de cet arrêté préfectoral et peuvent demander, s'ils le souhaitent, une inspection de la carrière par la Préfecture (DRIEE) ainsi que des informations, par exemple :

- résultats des derniers contrôles des retombées de poussières

-si Placoplatre a signalé le dépassement de certaines valeurs concernant les retombées de poussières ?

 

Les maires de Claye-Souilly et Villeparisis pourraient peut-être  également demander qu'un point de contrôle des retombées de poussières soit implanté à Bois Fleuri, par exemple sur l'école.

Notre association soutiendra  toutes leurs demandes pour améliorer la qualité de vie des riverains de  cette carrière.

 

Pour mémoire Adenca a été nommée par Messieurs les  Préfets du 77 et 93  membre de la Commission Locale de Concertation et de Suivi des carrières Placoplatre c'est pourquoi nous nous proposons  de relayer vos demandes lors de la prochaine réunion de cette commission.

 

Pour votre information vous trouverez ci-dessous  le compte rendu de la dernière commission CLCS du 19.2.2019 ainsi que la présentation de Placoplatre :

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/36650/283116/file/CLCS_2019%20presentation%20Placo.pdf

 

(1) résumé non technique de l'étude d'impact, tome O , page 19, de février 2015

(2)http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/26276/211339/file/AP%202017%20DCSE%20M%20003%20du%2017-3-17%20avec%20annexes%201%20%C3%A0%209%20PLACOPLATRE.pdf

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 août 2020 2 04 /08 /août /2020 15:54

 

Pour rendre service à la communauté d'agglomération Roissy Pays de France la municipalité gérée par Yves Albarello s'était portée volontaire pour accueillir une aire de grand passage des gens du voyage, aucune autre commune de la communauté d'agglomération n'ayant déposé sa candidature pour accueillir cette aire.

 

Nous sommes étonnés que Jean-Luc Servières, alors adjoint à l’environnement, ne s’y soit pas opposé, pourtant notre association avait attiré l’attention sur le site en question qui ne semblait vraiment pas adapté à ce type d'aménagement.

 

En effet un projet  pilote en Seine et Marne d’agroforesterie y était mené depuis 2003 par Agnès Sourisseau en partenariat avec l’INRA, CEMAGREF… un programme de recherche pour y développer des techniques de boisements limitant les intrants (pesticides, engrais…).

 

Sur la parcelle concernée elle y mène un programme de paillage sur merisiers et chênes.

 http://www.les-monts-gardes.com/

 

Sur une parcelle voisine, actuellement en  prairie, la SNCF prévoyait de planter une haie de 500 mètres linéaires et une zone arbustive d’un hectare, une opération  qui devait s'étaler sur plusieurs années afin de permettre, entre autres, à la linotte mélodieuse, au lézard des murailles et à l’oedipose turquoise d’y retrouver un habitat approprié (dans le cadre d’une compensation CDG Express).

 

 

Pour plus d’information

nous vous conseillons de contacter

 Jean-Luc-Servières

Maire de Claye-Souilly

 

 Paru sur le site La Marne :

Seine-et-Marne : la préfecture réclame 304 places en aire d’accueil pour les gens du voyage

75% des aires d'accueil demandées par le précédent schéma d'accueil des gens du voyage ont été réalisées. Mais il manque toujours 304 places et 4 aires de grands passages.

Publié le 30 Juil 20 à 17:45

La préfecture de Seine-et-Marne vient de publier le schéma départemental des aires d’accueil et de l’habitat des gens du voyage. Ce document, regroupe en une centaine de pages, les besoins en aire d’accueil ou aire de grands passages sur l’ensemble du département, pour les six prochaines années. 

Il ressort de cette étude que 75% des aires prévues dans les précédents schémas ont été réalisées, ainsi que trois aires de grands passages sur les sept nécessaires à l’échelle de la Seine-et-Marne. 

Le schéma départemental, que vient de publier la préfecture, réclame donc la création des 304 places manquantes, et la réalisation des quatre aires de grands passages qui font défaut.

La création de ces aires d’accueil dépend des intercommunalités, et certaines font partie des « bons élèves », aucune place supplémentaire ne leur ai demandé. C’est le cas de : 

  • Pays de Meaux, 2 aires d’accueil et 70 places. 
  • Val d’Europe, 3 aires d’accueil et 50 places. 
  • L’Orée de la Brie, 1 aire d’accueil et 60 places. 
  • Melun Val de Seine, 3 aires d’accueil et 116 places. 
  • Grand Paris Sud, 3 aires d’accueil et 116 places. 
  • Brie Rivières et Châteaux, 1 aire d’accueil et 30 places. 
  • Pays de Nemours, 2 aires d’accueil et 48 places. 
  • Gâtinais Val de Loing, 1 aire d’accueil et 15 places. 
  • Provinois, 1 aire d’accueil et 32 places. 
  • Brie nangissienne, 1 aire d’accueil et 24 places. 
  • Coulommiers Pays de Brie, 2 aires d’accueil et 60 places. (La préfecture demande la réouverture de l’aire de La Ferté-sous-Jouarre)
  • Portes Briardes, 2 aires d’accueil et 46 places. (La préfecture demande la réouverture de l’aire de Tournan)

Mais d’autres intercommunalités doivent encore répondre aux demandes de la préfecture pour se mettre en règle avec le schéma départemental. Certaines semblent même carrément traîner des pieds pour répondre aux exigences de l’Etat en la matière. 

Sur les 304 places manquantes, plus de la moitié sont attendues dans le nord du département. 

La communauté de communes de Plaines et Monts de France, comme celles de Fontainebleau, Pays de Montereau et du Val Briard, ne dispose d’aucune place pour accueillir les gens du voyage. Ce qui n’est pas sans poser problème, outre des conditions de vie très précaires pour les gens du voyage, les mairies obtiennent difficilement le recours à la force publique pour les expulser, n’étant pas en règle avec la loi. 

 

Où manque-t-il des aires d’accueil ? 

La préfecture a listé à nouveau les sites qui doivent accueillir prochainement une aire d’accueil, en précisant le nombre de places nécessaires : 

  • Roissy Pays de France : 30 places à Mitry et 20 places à Othis
  • Plaines et Monts de France : 20 places à Saint-Pathus
  • Marne et Gondoire : 40 places à Bussy-Saint-Georges et 30 à Montévrain
  • Paris Vallée de la Marne : 28 places à Chelles
  • Pays de Fontainebleau : 15 places à Avon, 7 à Bois-le-Roi, 18 à Fontainebleau, 20 à Samois, 20 à Vulaines-sur-Seine.
  • Moret Seine et Loing : 4 places sur l’aire d’accueil de Champagne-sur-Seine
  • Pays de Montereau : 22 places à Montereau
  • Val Briard : 30 places à Fontenay-Trésigny

Il faut quatre aires de grands passages supplémentaires

Parmi les préconisations de la préfecture, le besoin en aires de grands passages est également très important en Seine-et-Marne. Quatre aires devront être créées dans lPays de Meaux (un site sur la commune de Barcy a été retenu) ; dans Roissy Pays de FranceMelun Val de Seine et dans le Pays de Fontainebleau.

 

Des logements pérennes pour les gens du voyage

En plus des aires d’accueil réclamées par l’Etat, le schéma départemental met en lumière une volonté des gens du voyage de se sédentariser, tout en conservant la possibilité de voyager au gré de leurs envies.

Il s’agit de construire en une habitation en dur avec sanitaire, buanderie et le cas échéant une pièce de vie, avec une surface terrassée pour y installer la caravane. Selon l’étude de la préfecture, un tiers des familles sédentarisées pourraient vouloir bénéficier d’un terrain familial locatif, soit entre 450 et 600 familles seine-et-marnaises.

Parmi les communes retenues : Mitry, Compans, Longperrier, Villevaudé, Saint-Thibault-des-Vignes, Chelles, Courtry, Villeneuve-le-Comte, Tournan, Dammarie, Melun, Savigny-le-Temple et Nemours. 

https://actu.fr/societe/seine-et-marne-la-prefecture-reclame-304-places-en-aire-d-accueil-pour-les-gens-du-voyage_35256733.html

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 19:07
chemin de Gros Bois aux vignes de Claye , au bord de la RD34,

chemin de Gros Bois aux vignes de Claye , au bord de la RD34,

 

Jean-Luc Servières le promet il va faire la chasse aux dépôts sauvages.

Une bonne nouvelle pour les promeneurs qui rejoignaient autrefois la forêt régionale de Claye par le chemin de Gros Bois aux vignes de Claye , un chemin transformé en décharge illégale  depuis de nombreuses années.

 

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 14:56

 

Les habitants de la commune viennent de recevoir leur facture d’eau et constatent une nouvelle augmentation, ils pensaient qu’avec le changement de municipalité le prix de l’eau allait se stabiliser, sinon diminuer, mais il n’en est rien.

 

Pour réduire le prix de l’eau du robinet

et la préservation de notre ressource en eau

la réparation des fuites d’eau

 dans les canalisations municipales d’eau potable

 sera-t-elle

la priorité des nouveaux élus ?

 

En effet, on apprend que faute de rénovation importante du réseau souterrain d’eau potable, les fuites des canalisations font perdre chaque jour à notre commune près de 2400 m3 d’eau potable, soit la consommation annuelle d’environ 20 foyers.(statistiques 2018)

C’est sur le consommateur d’eau de la commune qu’est reporté le poids financier de cette perte d’eau potable, une situation qui ne peut plus durer en cette période difficile.

Un sujet que connaît bien Jean-Luc Servières, maire actuel de la commune et ancien adjoint chargé de l’eau et l’assainissement pendant de nombreuses années lors desquelles l’état de ce réseau souterrain d’eau potable s’est détérioré faute d’investissements importants.

Alors que la rénovation moyenne des canalisations d’eau potable en France se situe à environ           0.60 % par an, à Claye-Souilly, c’est environ 5 fois moins (0.12 % par an). (statistiques 2018)

 

 

Pour tous renseignements complémentaires

 nous vous conseillons de contacter :

Jean-Luc Servières

Maire de Claye-Souilly

Vice-président de la communauté d’agglomération CARPF

Chargé de l’eau et l’assainissement

 

 

sources :

https://eau.seine-et-marne.fr/#   

http://www.services.eaufrance.fr/donnees/commune/77118/2018

http://www.eau-seine-normandie.fr/les-aides-et-redevances/les-redevances/prelevement-pour-alimentation-en-eau-potable

 

 

Partager cet article

Repost0

Recherche