Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2019 5 10 /05 /mai /2019 10:36

bilan 2017

Plan Départemental Eau 77

carte page 14 (1)

les captages d'eau de Condé Ste Libiaire et Isles les Villenoy sont entourés en bleu

les captages d'eau de Condé Ste Libiaire et Isles les Villenoy sont entourés en bleu

 

Captages de Condé Ste Libiaire et Isles les Villenoy

classés

dans la catégorie

captages stratégiques PDE

 

 

Pour faire court, un captage stratégique représente un fort intérêt pour les besoins en eau actuels et futurs et dont l'altération poserait des problèmes immédiats pour les populations qui en dépendent.

 

 

 

On peut lire à la page 12 du bilan 2017 Plan Départemental Eau 77 (1) :

« Durant l’année 2017, une liste de 11 nouveaux sites de captages stratégiques, correspondant à 19 captages, a été établie avec l’ARS, l’Agence de l’Eau, le Département et les services de l’État. Une réunion de travail entre les différents services a permis de définir les modalités de mise en œuvre de la démarche de protection de l’aire d’alimentation des captages sur ces nouveaux sites. La démarche consiste à identifier l’aire d’alimentation du captage (AAC), à l’intérieur de laquelle seront définis les programmes d’actions préventives sur la base d’un diagnostic territorial des pressions polluantes. Ce programme d’actions devra être défini et mis en œuvre par les collectivités responsables de la distribution de l’eau »

 

Dans le tableau d'avancement de ce bilan 2017 des démarches de protection des captages prioritaires et stratégiques on peut lire page 13 (1) concernant les captages de Condé Ste Libiaire et Isles les Villenoy : démarche à initier

 

(1) https://www.seine-et-marne.fr/Cadre-de-vie-Transports/Eau/Plan-departemental-de-l-eau-PDE

 

 

 

Dernière minute:

 

On apprend par le journal "La Marne" du 8 mai dernier que Fabrice Marcilly, maire de Condé Ste Libiaire, est inquiet quant au risque de pollution du captage de sa commune, suite au défrichement d'une parcelle de terrain riveraine de ce captage en 2015 et de l'installation sur ce site de personnes qui n'y étaient pas autorisées.

Nous avons contacté l'Agence Régionale de Santé pour obtenir des informations sur les suites données à ce dossier par cette administration concernant ce captage qui n'est toujours pas protégé par une Déclaration d'Utilité Publique.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 11:30

 

 

La station d’épuration d’Achères est connue depuis plus d’un siècle pour avoir épandu sur les champs des boues  contenant des métaux lourds (arsenic, plomb, cadmium, mercure….) qui ont contaminé des terres des Yvelines au Val d’Oise.

 

Le SIAPP qui gère aujourd’hui la station d’épuration d’Achères déverse depuis des années ses déchets (boues) sur certaines terres agricoles du 77.

 

L’industriel vient d’obtenir de l’ETAT une nouvelle autorisation pour notamment déverser ses boues sur un nombre plus important d'espaces agricoles de Seine et Marne.

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/37137/286213/file/AP%202019-11%20DCSE%20BPE%20E%20du%2023-4-19.pdf

 

 

Une Chance pour le SIAPP mais pas pour les riverains, 2 agriculteurs ont accepté de déverser les déchets (boues) d'Achères (78) sur leurs champs à proximité des habitations de Marchemoret et d'Oissery.

 

Il s'agit de M. Benoit MAURICE agriculteur à St Soupplets qui en déversera près du hameau de Lessart, et de la SCA des Oulches, dirigée par Mr et Mme Christophe et Marie GIBERT de St Mard (SCI Gibexpans), qui en déverseront eux sur des champs situés à Oissery mais très proches également de Marchemoret .

 

 

 

Les parcelles

concernées par l'épandage

sont indiquées en jaune.

 

MARCHEMORET/OISSERY : pour rendre service, vous en prendrez un peu de déchets des Yvelines, de la station d'épuration d'Achères
MARCHEMORET/OISSERY : pour rendre service, vous en prendrez un peu de déchets des Yvelines, de la station d'épuration d'Achères

 

Le SIAPP n'a pas assez de place pour stocker ses boues sur sa plateforme à Achères pendant 6 mois comme la législation l'y oblige, alors la préfète Béatrice Abollivier l’autorise, sous certaines conditions, à stocker ses boues en tête des parcelles agricoles.

 

Des odeurs nauséabondes

tout au long de l'année ?

 

Les tas de déchets (boues) pourraient être transportés par semi-remorques, pratiquement tout au long de l'année, les tas pourront monter jusqu'à 2m de hauteur, sur 20 à 100m de long, une paille, mais ne vous faites pas de soucis ce sera à plus de 100 m des habitations et de 3m des routes et des fossés.

 

Il faut bien comprendre que cela permettra à ces 2 agriculteurs de faire des économies d'engrais.

 

 

Et les risques pour les cultures

la nappe phréatique et les rivières ?

 

 

 

Michel Billout maire de Nangis , inquiet des risques pour les cultures  et la pollution des milieux aquatiques a décidé d'interdire l'épandage des boues d'Achères sur les champs de sa commune.

 

 

 

Pourquoi

Jean-Louis Durand

maire de Marchemoret

n'a pas interdit l'épandage de boues d'Achères

sur les espaces agricoles

de sa commune

et de la communauté de communes

Plaines et Monts de France

dont il est président ?

 

 

 

Pour le savoir

Contactez-le

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2019 2 07 /05 /mai /2019 18:33

 

La protection de la ressource en eau ne serait-elle pas l'une des préoccupations principales de député Rodrigue Kokouendo ?

 

C'est la question que se posent les  consommateurs d'eau potable en provenance d'Annet sur Marne, qui paient, pour la majorité, leur eau du robinet plus chère qu'à Paris,

 

Le député va-t-il demander à Agnès Buzyn, ministre de la santé et à François de Rugy, ministre de l'environnement, de débloquer les fonds nécessaires pour évacuer les déchets et mettre en sécurité l'ancien camping de l'Ile aux Demoiselles d'Annet sur Marne ?

 

En effet depuis près d'un an des ordures sont stockés sur cet ancien camping, en toute illégalité, sans qu'à notre connaissance l'ETAT n'ait engagé de poursuites à l'encontre du propriétaire et n'ait fait enlever les tonnes d'ordures stockées sur ce site riverain de l'usine de captage d'eau.

 

Cette décharge illégale se trouverait dans la forêt de Fontainebleau ou de Rambouillet, il est probable qu'elle aurait déjà été évacuée, mais vous êtes ici au nord-ouest 77, classé comme le secteur le plus moche de l'Ile de France par « l'illustre » architecte parisien Roland Castro.

                         

Vous êtes ici

dans la France des oubliés

ceux à qui l'on demande

de payer leurs impôts

de subir et de se taire

surtout se taire

 

 

Pour toutes informations complémentaires

nous vous conseillons

de vous rapprocher de votre député :

Rodrigue Koukouendo

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 11:02
Fresnes sur Marne : près de l'écluse du canal de l'Ourcq
Partager cet article
Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 17:19
Claye-Souilly : la commune va-t-elle céder le parking municipal « dit Mariette" a un promoteur immobilier pour l’urbaniser ?

 

 

C’est la préemption par la commune de l’ancien hôtel du commerce, voisin du parking, qui vient de mettre le feu aux poudres.

 

La préemption permet à une commune d'avoir priorité sur la vente d'un bien, qu'elle peut ensuite revendre à qui bon lui semble.

 

En effet lorsque l’on consulte le Plan Local d’Urbanisme on s’aperçoit que ce secteur fait l’objet d’un projet d’OAP orientation d’aménagement et de programmation.

 

Pour faire court une OAP donne un cadre d’élaboration et d’instruction plus souple pour obtenir les permis de construire  que le règlement du Plan Local d’Urbanisme applicable sur la commune.       

 

Un projet qui semble cousu mains pour une opération immobilière d’envergure, à savoir :

 

- Sur le parking municipal « dit Mariette » un important bloc d’immeubles serait construit.

 

- La propriété voisine appartenant au promoteur immobilier Sté Aménagement Foncier,  l’ancien hôtel du Commerce, l’ancienne menuiserie Garnier et le garage de l’avenir rue de Verdun seraient abattus et remplacés par des immeubles de plusieurs étages.

 

Pour mémoire la propriété voisine du parking  appartient au promoteur immobilier  «  Sté d’Aménagement Foncier » qui possède plusieurs hectares sur Claye-Souilly et a déjà réalisé sur cette commune un bon nombre d’opérations immobilières.

 

Nous constatons que depuis plusieurs années la commune de Claye-Souilly  vend régulièrement une partie de notre patrimoine immobilier, le dernier projet en date est la vente d’une parcelle de terrain de 2100 m2 entre le stade Clément Petit et la rue de Paris au promoteur immobilier Promogim (sous forme  de SCI Ile de France)

 Voir page 7 compte-rendu conseil municipal du 18/12/2019

http://www.claye-souilly.fr/documents/CR%2019-12-18.pdf

 

Une parcelle qui devait être vendue en 2015 a un autre promoteur immobilier « Bouygues »

Voir page 5 compte-rendu conseil municipal  du 15/12/2015

http://www.claye-souilly.fr/deliberations/upload/CR%2018-12-15.pdf

 

 

 

 

  ci-dessous

l'OAP Jaurès-Beaubourg

intégrée

dans le Plan Local d'Urbanisme de 2016

 

 

 

Claye-Souilly : la commune va-t-elle céder le parking municipal « dit Mariette" a un promoteur immobilier pour l’urbaniser ?
Claye-Souilly : la commune va-t-elle céder le parking municipal « dit Mariette" a un promoteur immobilier pour l’urbaniser ?
Claye-Souilly : la commune va-t-elle céder le parking municipal « dit Mariette" a un promoteur immobilier pour l’urbaniser ?
Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 19:08
29.4.2019 Forêt régional de Montgé en Goële  : l'ail sauvage rue du Sépulcre

29.4.2019 Forêt régional de Montgé en Goële : l'ail sauvage rue du Sépulcre

Partager cet article
Repost0
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 17:49
6/5/2016 station d'épuration Villeparisis/Claye-Souilly/Mitry/Moryse rejetttant dans le ru des Grues

6/5/2016 station d'épuration Villeparisis/Claye-Souilly/Mitry/Moryse rejetttant dans le ru des Grues

 

 

 

Pour faire court, depuis des années les élus de ces communes savaient que ces 2 stations n’étaient pas en état d’épurer correctement les eaux et que régulièrement des eaux de mauvaises qualités étaient renvoyées vers les 2 affluents de la Beuvronne : le rû des Grues à Villeparisis et le ru de l’Arzillière à St Mard.

 

Alors  que ces communes n'avaient toujours pas traitées ce dossier, pourtant urgent, elles ont eu la chance que la communauté d’agglomération CARPF accepte de le prendre en charge.

 

La CARPF va devoir faire exécuter en urgence les travaux que ces communes avaient, semble-t-il, négligés, mais évitera-t-elle au contribuable de payer des pénalités à la commission européenne ?

 

L’avenir nous le dira……..

 

 

En effet on peut lire dans le porter à connaissance SCOT du 6/7/2018 :

 

« Deux systèmes d’assainissement sur le territoire de la CARPF sont concernées par une procédure de précontentieux européen à l’encontre de la France pour manquement  aux dispositions des article 4,5,10 et 15 de la directive européenne eau  résiduaire urbaine, il s’agit - du système d’assainissement de Villeparisis/Mitry-Mory/Claye-Souilly pour lequel un arrêté de mise en demeure a été notifié à la collectivité le 5 octobre 2017 :

- du système d’assainissement de Saint Mard, pour lequel un arrêté de mise en demeure a été notifié à la collectivité le 22 janvier 2018. » (1)

 

On apprend également dans le document de la DRIEE IDF Eaux et milieux aquatiques  de décembre 2018 :

 

« Si la procédure arrivait à terme, la France pourrait payer des pénalités à la commission, qui seraient à la charge des collectivités locales concernées »  (2)

 

 

 

Pour plus d’information

Nous vous conseillons de vous rapprocher de

Jean-Luc Servières

Adjoint au maire de Claye-Souilly

Vice président de la CARPF

 chargé de l’eau et de l’assainissement

 

 

 

 

(1) Porter à connaissance SCOT   Roissy Pays de France Version 2 du 6/7/2018

(2) DRIEE IDF Eaux et milieux aquatiques  de décembre 2018 page 27

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2018-v16_eau_et_milieux_aquatiques.pdf

 

 

 

Claye-Souilly/Villeparisis/Mitry-Mory/St Mard : les contribuables vont-ils devoir payer des pénalités à la commission européenne suite au rejet d’eaux non conformes par leurs stations d’épuration ?
Partager cet article
Repost0
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 18:00

 

Paru sur le site Robin des Bois :

 

 

NOTRE-DAME DE PLOMB

29 avril 2019

29 avril 2019, Communiqué n°2

La chape de plomb qui s’était abattue sur la cathédrale en ruine s’est fissurée samedi 27 avril 2019* après la diffusion d’un communiqué co-signé par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France, le préfet de police de Paris et la préfecture d’Ile-de-France. Les trois signataires confirment des pollutions au plomb attribuées à l’incendie de Notre-Dame de Paris.

 

Par nécessité, ces pollutions sont qualifiées de « très localisées ». Les experts du Laboratoire Central de la Préfecture de Paris n’ont certes pas eu le temps, les moyens ou les ressources humaines suffisantes pour faire des contrôles dans tous les appartements, commerces, jardins publics et privés, touchés dans un premier temps par les retombées du panache toxique dans l’ouest parisien, notamment les 1er, 6ème et 7ème arrondissements, et contaminés dans un deuxième temps par les envols de poussières, cendres, suies tourbillonnantes dispersées autour du bâtiment historique incendié.

 

Il reste que ce communiqué ouvre la voie à un protocole de suivi et à l’extension des prélèvements ainsi qu’à un dispositif dédié à la sécurité sanitaire de tous les salariés ayant à intervenir sur le site. Plusieurs autres corporations sont concernées comme les agents de propreté de la ville de Paris qui jusqu’alors continuent à balayer sans précaution particulière la voierie autour du site incendié.


Du point de vue de Robin des Bois, il apparaît par ailleurs nécessaire de contrôler les teneurs en plomb des sédiments et des poissons de la Seine.

 

Le communiqué des services de l’État fait suite à l’alerte de Robin des Bois lancée dès le 19 avril, relancée et consolidée le 23 avril par des courriers envoyés aux ministres de la Culture, de la Transition écologique et solidaire, du Travail, de la Santé, à l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France et à AirParif.

 

Robin des Bois estime que jusqu’alors, la culture du risque sanitaire et environnemental au cœur d’une ville de plusieurs millions d’habitants, de travailleurs et de touristes avait été oubliée et mise de côté.

 

Robin des Bois est sollicité depuis hier par des riverains de la cathédrale. L’ONG répond avec plusieurs recommandations de bon sens qui n’ont pas vocation à se substituer aux pouvoirs publics et à la mairie de Paris. Il est indispensable qu’après ce premier communiqué officiel, une plateforme d’information et un guide pratique soient accessibles dans les meilleurs délais pour répondre aux sollicitations et aux inquiétudes des publics concernés. Un numéro d’urgence coordonné par la mairie de Paris et l’ARS s’impose.

 

Le projet de loi pour la restauration et la conservation de la cathédrale Notre-Dame de Paris et en particulier son article 9 autorisant « des dérogations ou des adaptations s’appliquant à la protection de l’environnement et à l’évacuation et au traitement des déchets » est une incitation à la mise en danger collective d’autrui. Robin des Bois appelle tous les députés et sénateurs à s’opposer en priorité à l’article 9 de cette loi d’exception.

 

*Curieusement, le communiqué est daté d’aujourd’hui, lundi 29 avril.

 

Précédent communiqué:
Notre-Dame : un nouveau site pollué à Paris, 19 avril 2019

 

 http://www.robindesbois.org/notre-dame-de-plomb/

Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 09:50

Le Conseil Général de Seine et Marne

a classé

en février 2015

un arbre remarquable

dans la forêt régionale de Montgé en Goële

 il s’agit

d’un hêtre

plus que centenaire.

 

Voici sa situation :

49° 02' 34" N     02° 45' 11" E

Recherchez le hêtre remarquable de la forêt régionale de Montgé en Goële
Partager cet article
Repost0
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 11:18
Décharge ECT Villeneuve sous Dammartin

Décharge ECT Villeneuve sous Dammartin

 

 

Comme le disait récemment « l’illustre » architecte parisien Roland Castro, Villeneuve sous Dammartin serait l’un des quartiers les plus moches du Grand Paris.

 

 

Est-ce pour cela que Béatrice Abollivier, préfète du 77, vient d’autoriser la décharge ECT de Villeneuve sous Dammartin à recevoir des déchets  encore plus concentrés en certains polluants, en provenance notamment  du Grand Paris ?

 

Un captage  qui fournit en eau  potable une partie des habitants de Mitry-Mory se trouve en aval  hydraulique de cette décharge, mais soyez rassurés les « modélisations » réalisées par les bureaux d’études, payés par ECT, concluent à un impact «acceptable » sur la potabilité de l’eau.

 

D’ailleurs la préfète Béatrice Abollivier, n’a pas souhaité  demander leur avis aux élus de Mitry-Mory qui n’ont même pas été invités lors de la présentation de ce dossier à la commission Coderst, c’est « ladite concertation à la française ».

 

Pour en revenir aux déchets qui y seront stockés dans 2 casiers, sur une surface de 23 hectares, il s’agit de terres « dites naturelles » TN+ du Grand Paris qui pourraient comprendre des teneurs élevées  en certains composés (antimoine, sélénium, molybdène, sulfates…)

 

Les jus de décharge ne sont pas récupérées dans ce type de décharge ISDI, le danger est qu’ils migrent vers la nappe phréatique et la rivière Biberonne avoisinante.

 

L’arrêté préfectoral impose à l’industriel de poser 5 piézomètres pour contrôler seulement 2 fois par an les nappes d’eau  souterraines, mais du côté de la Biberonne la préfète n’impose aucuns contrôles à l’exploitant, d’ailleurs les bureaux d’étude  considèrent qu’il n’y aurait pas d’impact « significatif » sur les eaux de surface.

 

 

Cela coûtera probablement moins cher à la Sté du Grand Paris d’envoyer les déchets  vers cette décharge ISDI , plutôt que vers une décharge ISDND comme Veolia Claye-Souilly qui elle a obligation de récupérer et traiter les jus de décharges.

 

 

Quant au coût sur l’environnement, l’avenir nous le dira……

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche