Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 10:21
Expérimentation dans 5 arrondissements de Paris : 2e, 4e, 13e, 18e et 19e

Expérimentation dans 5 arrondissements de Paris : 2e, 4e, 13e, 18e et 19e

 

 

En effet la majorité des quartiers où vit « l’élite parisienne » ne sera pas concernée par ce projet.

 

Faire trier leurs déchets par les ministres, les élus, les industriels …qui vivent dans certains quartiers huppés, vous n’y pensez pas, ils préfèrent les enterrer dans nos villages ruraux de Seine et Marne..

 

 

 

 

 

Paru sur le site ORDIF :

La Ville de Paris inaugure TriLib’


Eco-Emballages lance un concept modulaire d’apport volontaire.


 

Paris devrait se pencher  enfin en 2016 sur la collecte sélective en apport volontaire mais seulement dans quelques arrondissements de l’est parisien

A l’occasion de la COP21 et du « Paris de l’avenir », la Mairie de Paris, Eco-Emballages et Plastic Omnium ont inauguré, «Trilib’», le nouveau concept modulaire d’apport volontaire qui permet d’installer des espaces de tri et de propreté au cœur de la ville.

«Trilib’» est une nouvelle approche de collecte sélective des emballages et des autres filières en apport volontaire qu’expérimente Eco-Emballages pour améliorer le  recyclage dans les villes et simplifier le geste de tri des habitants et que la Ville de Paris entend tester puis déployer pour concrétiser sa stratégie Zéro déchet.

Courant 2016, « Trilib’ » sera expérimenté dans 5 arrondissements de Paris : 2e, 4e, 13e, 18e et 19e, avec 40 nouveaux espaces de tri modulaire pour simplifier le geste de tri des habitants et capter de nouveaux types de flux de déchets. L’apport volontaire multi-flux pourra également être expérimenté dans d’autres villes françaises en 2016.

Source : Eco-Emballages

 

http://www.ordif.com/public/actualite/la-ville-de-paris-inaugure-trilib%E2%80%99.html?id=17262&rub=8986

Repost 0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 09:13

 

 Lagny Yprema1

Les mâchefers un produit difficilement recyclable.

En effet certaines collectivités, afin de protéger leur ressource en eau, refusent d’utiliser les mâchefers en sous couche routière.

La majorité des entreprises de Seine et Marne qui « traitent » les mâchefers se trouvent au nord de ce département : Rep Veolia Claye-Souilly,  Yprema Lagny et Cideme Isles les Meldeuses.

En plus de ces 3 entreprises, une entreprise est même autorisée à stocker ces mâchefers : il s’agit de Clamens Villeparisis.


A la lecture des rapports d’activité des syndicats d’élus en charge du traitement des déchets ménagers, la situation est idyllique, mais sur le terrain il en est autrement.


Rappelez-vous le cas de cette charmante commune de St Cyr sur Morin sur laquelle une décharge illégale a été implantée par la Sté RTR Environnement où 31 000 tonnes de mâchefers ont été déversées, mâchefers en provenance de Cideme Isles les Meldeuses.

 

Rappelez-vous l’arrêté de mise en demeure pris en novembre 2014 par la préfecture du 77 à l’encontre de la Sté YPREMA Lagny, qui ne tenait pas le registre de sortie de ces mâchefers, mâchefers qui semblent avoir disparus dans la nature sans que l’on sache où ils sont partis.

 

Quant à Rep Veolia Claye-Souilly, il semblerait que cette entreprise les réutilise en majorité sur son site de Claye-Souilly en sous couche pour ses routes sans que nous puissions obtenir les coordonnées GPS de ces implantations bien que notre association participe à la commission de suivi de site.


Les syndicats d’élus en charge du traitement des déchets ménagers de la région parisienne ne vont pas pouvoir continuer à pratiquer le système de l’autruche.

 

 

Nos enfants ont le droit comme les autres enfants de vivre dans un environnement propre, sans qu’on leur fasse prendre des risques sur leur santé

 

 

Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 14:34

 Lagny Yprema1

Communiqué du Collectif « C’dans l’air » :

MISE EN DEMEURE YPREMA LAGNY SUR MARNE

Le Collectif « C’est dans l’air »  informe que la société Yprema, située dans la zone Industrielle de Lagny sur Marne/Saint Thibault des Vignes a reçu une mise en demeure en date du 11 novembre de la Préfecture de Seine et Marne.

La DRIEE 77 (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France) a constaté des manquements aux prescriptions imposées à cette entreprise par arrêté préfectoral datant d’avril 2013.

En effet Yprema n’a pas tenu le registre de sortie des mâchefers indiquant le maître d’ouvrage des travaux routiers, de l’entreprise chargée de travaux routiers et des transporteurs, ni les coordonnées GPS du chantier.

 Que sont devenus ces mâchefers sortis de l’entreprise Yprema?

Ou partent-ils ?

Le producteur est-il responsable des mâchefers jusqu'a leur élimination ?

Les mâchefers viennent en partie de l’usine d’incinération de St. Thibault des Vignes et ce sont les élu(e)s qui gèrent l’incinérateur.


La mise en demeure préfectorale impose également que les aires de stockage des mâchefers ou des terres inertes soient implantées à plus de 30 mètres des bords de Marne, et ce dans un délai de deux mois.
Cela signifie t-il que ces mâchefers étaient entreposées trop près de la Marne?

Quel risque de pollution de l’eau de la Marne ?

Quels risques pour le captage de l’eau de Neuilly sur Marne en aval qui fourni  1,5 million habitants en eau potable ?

La mise en demeure impose  de fournir à l’inspection des installations classées les rapports d’analyses relatifs aux eaux pluviales, aux eaux souterraines et aux rejets de poussières.

 

Selon le collectif  « C’est dans l’air »plusieurs rapports montrent que les mâchefers possèdent des potentiels polluants : plomb, mercure, cadmium, arsenic et autres. 

 

Quel risque pour les riverains ? Pour leur santé ?

 Quel risque sanitaire pour nous tous 

 

Bien cordialement,
le collectif "C'est dans l'air"

5Avenue des Joncs 77400 St Thibault des Vignes

tel.06 72 09 09 75


 Lagny Yprema

 

Pour aller plus loin voir le site "Le Marneux" :

http://www.lemarneux.fr/article-stockage-des-machefers-et-des-terres-inertes-au-bord-de-marne-125151152.html

Repost 0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 10:33

 

Cideme Isles les Meldeuses

Situé sur le site de la décharge Capoulade

Le plus important centre de traitement de mâchefers d’Ile de France

 

Les jours et heures d’ouverture (doivent êtres inscrites sur un panneau à proximité de l’entrée du site)

- du lundi au vendredi de 6 heures 30 à 17 heures

- le samedi de 9 heures à 17 heures pour des opérations de maintenance si nécessaire(1)

 

Provenance des déchets :

Usines d’incinération de la région parisienne

 

Entreprise autorisée

- à stocker 180 000 tonnes de mâchefers sur le site (2)

- 270 000 tonnes en transit annuel. (3)

 

Contrôle des eaux souterraines

Pour contrôler cette installation qui se trouve à proximité de la Marne 6 piézomètres ont été mis en place.

Quels sont les résultats des analyses de ces piézomètres ?

Nous n’en savons rien

 

 

Cette entreprise a fourni 31 000 tonnes de mâchefers en 2012 à RTR Environnement,

mâchefers qui ont été déposés illégalement sur un terrain à St Cyr sur Morin et qui y sont toujours sur cette commune où se trouve un captage d’eau. (4)

 

Les services de l’ETAT n’ont pas souhaité nous fournir les coordonnées du producteur des mâchefers, en effet c’est lui qui est toujours responsable de cette décharge illégale.

 

Qui surveille les risques de pollution  des eaux souterrainepar ces mâchefers, sur ce terrain de St Cyr sur Morin,  commune où se trouve un captage d’eau potable ?

Nous n’en savons rien.

 

 

Pour plus d’informations contactez :

- la mairie d’Isles les Meldeuses

- la préfecture de Seine et Marne.

 

(1) Article 3-6 Arrêté préfectoral 2012/DRIEE/4T 77/170 du 13/12/2012

(2) Arrêté préfectoral 2014/DRIEE 4T77/092 DU 18/6/2014

(3) Article 1-2 Arrêté préfectoral 2012/DRIEE/4T 77/170 du 13/12/2012

(4) http://adenca.over-blog.com/article-dossier-rtr-environnement-st-cyr-sur-morin-de-quels-incinerateurs-proviennent-les-31-000-tonnes-de-123701262.html

http://adenca.over-blog.com/article-dossier-rtr-environnement-st-cyr-sur-morin-de-quels-incinerateurs-proviennent-les-31-000-tonnes-de-123701262.html

http://www.groupe-crc.org/sites/groupe-crc.org/IMG/article_PDF/31-000-tonnes-de-mchefer-dposs_a9101.pdf

 

Pour aller plus loin :

Incinérateur Ivry

http://www.syctom-paris.fr/pdf/actesadmin/RecueilActesAdministratifs34.pdf

http://www.tiru.fr/francais/Groupe/Notre-histoire/ 

Ivry Créteil

http://www.tiru.fr/IMG/pdf/isles_les_meldeuses.pdf

adenca.over-blog.com/article-injustice-environnementale-les-machefers-...

http://www.syctom-paris.fr/pdf/carte/carte_centresexterieurs_2014.pdf

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 14:53

La Sté Yprema Lagny, ICPE vient de recevoir une mise en demeure en date du 12/11/2014 de la préfecture. La DRIEE 77 a constaté des manquements aux prescriptions imposées par l’arrêté préfectoral 2013/DRIEE/UT77/049 du 3/4/2013.

En effet Yprema Lagny  n’a pas tenu le registre de sortie des mâchefers indiquant les coordonnées du maître d’ouvrage des travaux routiers, de l’entreprise chargée des travaux routiers et des transporteurs, ni des coordonnées GPS du chantier.

 

Que sont devenus

 les mâchefers

qui sont sortis d’Yprema Lagny ?

Nous n’en savons rien

 

 

 

Il semblerait qu’Yprema Lagny

ait des difficultés

à trouver des clients

(entreprises, collectivités….)

 qui acceptent d’utiliser ce matériau en sous couche routière

 

Les mâchefers proviennent en majorité des usines d’incinération de Rungis, Montereau Fault Yonne, St Thibault des Vignes mais peuvent provenir d’autres usines d’incinération d’Ile de France. Rien que les 3 usines d’incinération de Rungis, Montereau Fault Yonne, St Thibault des Vignes produisent à elles seules près de 67 000 tonnes de mâchefers.

 

Dans l’article paru dans le monde académie planète du 21/4/2014, un responsable d’Yprema indiquait :

« Nous produisions 250 000 tonnes de mâchefer en 2005 sur notre site de Lagny-sur-Marne (77), et nous n’en vendons désormais plus que 50 000 tonnes », explique M. Pereira. (1)

 

Si Yprema n’en vend que 50 000 tonnes, le compte n’y ait pas, à minima chaque année près de 17 000 tonne ne semble pas trouver preneur et reste  stockés en bords de Marne.

 

Dans quelles conditions sont stockés ces mâchefers ?

 

Nous n’en savons rien

 

Mais il semblerait qu’il y ait un problème de stockage puisque la DRIEE 77 impose dans sa mise en demeure du 12/11/2014  à Yprema  Lagny que dans un délai de 2 mois les aires de stockage des mâchefers ou des terres inertes soient implantées à plus de 30 m des bords de Marne.

 

 

Quels risques

pour  le captage stratégique de l’est parisien

qui fournit en eau potable

1 780 000 habitants

captage situé dans la Marneen aval de cette entreprise ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

(1 http://mondeacplanete.blog.lemonde.fr/2014/04/21/le-machefer-des-ordures-incinerees-sous-le-bitume/

 

 

Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 16:30

 

 

 

 

 

 

  La Seine et Marne

condamnée à perpétuité à recevoir des déchets ?

 

 

Encore une autorisation  permettant à  une entreprise polluante de s’installer en Seine et Marne


DRM à Jouarre


 

(Transit, regroupement ou tri de déchets dangereux...) autorisée en Seine et Marne par arrêté préfectoral du 6/2/2012.

 

 

lien vers l’arrêté préfectoral :

http://www.seine-et-marne.pref.gouv.fr/sections/actions_de_l_etat/environnement_et_san/icpe_-_carrieres/decisions/autorisations

 

 

 

 

Repost 0
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 20:46

APRES LES DECHARGES

VA-T-ON RECEVOIR

TOUTES LES ENTREPRISES

DE RECYCLAGE

DE MATERIAUX DE BATIMENT

DE L’ILE DE FRANCE ?

 

 

Entreprises de recyclage de matériaux de bâtiment

recherchent

terre d’accueil en Ile de France

 

 

« Personne n’en veut

mais en Seine et Marne vous avez de la place

votre département représente la moitié de l’Ile de France... »

 

 

Que la Seine et Marne recycle sur son territoire ses propres déchets du bâtiment : oui, mais que  notre département devienne la terre d’accueil de la majorité des entreprises de recyclage d’Ile de France : non.

 

 

 

Deux projets en cours près de chez nous :

 

- SOFRAT-SIFRAL :

Les élus de Roissy-en-Brie refusent le projet d'implantation d'une entreprise de broyage, concassage..., les élus d'Annet sur Marne l'acceptent.

 

  Les élus de Roissy-en-Brie refusent  l’entreprise de recyclage à l’unanimité  en 2005

 http://www.ville-roissy-en-brie.fr/Download/PVCM121205.pdf

 

Les élus de Roissy-en-Brie s'y opposent de nouveau en 2008

 http://www.leparisien.fr/ozoir-la-ferriere-77330/le-projet-d-usine-de-concassage-ressurgit-03-11-2008-297373.php

 

Les élus d’Annet sur Marne l’acceptent à l’unanimité en 2010 

(délibération 6430 du 30/6/2010)

 

 

 

- BRUNEL DEMOLITION  ET GENIER DEFORGE

à Montgé-en-Goële

 

 

Les élus de Montgé-en- Goële l’acceptent à la majorité.

 

http://www.adev77.org/2/crbst_7.html#anchor-top

 

 

 

 

 

Repost 0

Recherche