Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2023 2 12 /12 /décembre /2023 14:40
Inondations du Grand Morin à Condé Ste Libiaire au bord du canal de Chalifert
Inondations du Grand Morin à Condé Ste Libiaire au bord du canal de Chalifert
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2023 1 11 /12 /décembre /2023 14:02
10.12.2023 inondations du Grand Morin à la Celle en Bas
10.12.2023 inondations du Grand Morin à la Celle en Bas
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2023 7 10 /12 /décembre /2023 18:44
10.12.2023 ST AUGUSTIN : L'aubetin en furie
10.12.2023 ST AUGUSTIN : L'aubetin en furie
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 18:57
9/1/2022 INONDATIONS DE L'AUBETIN A POMMEUSE
9/1/2022 INONDATIONS DE L'AUBETIN A POMMEUSE
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 18:10
5.1.2022 INONDATIONS A CONDE STE LIBIAIRE
La Marne inonde la route

La Marne inonde la route

L'eau du Grand Morin a recouvert les arches du pont canal de Chalifert

L'eau du Grand Morin a recouvert les arches du pont canal de Chalifert

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 13:39
14.7.2021 Claye-Souilly le collège des Tourelles inondé

14.7.2021 Claye-Souilly le collège des Tourelles inondé

 

 

Sur le Bassin versant Beuvronne

L’ETAT et le Conseil Régional IDF

ont alloué plus de 2.8 millions de subventions

avec l'argent de vos impôts

pour 3 méthaniseurs de déchets privés

 (Thieux, Vinantes, Messy)

 

 

Pendant ce temps les populations inondées régulièrement attendent des mesures pour réduire les inondations, mais pour ce faire il faudrait déjà évaluer le débit de la Beuvronne et de ses affluents en continu et notamment en période de crues, en implantant des stations hydrométriques sur la Beuvronne et ses affluents, la seule station hydrométrique financée par l’ETAT se trouvait à Compans et a été supprimée en 1988.

 

Un exemple à suivre celui d’un syndicat dans le Mont Ventoux.

http://www.epagesomv.com/index.php/projets/reequipement-du-bassin-versant-en-stations-hydrometriques

 

14.7.2021 Claye-Souilly le centre ville inondé

14.7.2021 Claye-Souilly le centre ville inondé

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2021 4 18 /11 /novembre /2021 16:49

 

UN EXEMPLE A SUIVRE

 

La 1ère adjointe de Congis sur Thérouanne et

présidente du syndicat de rivière

prend les choses en mains

 

 

 

 

Paru sur le site « La Marne » :

Congis-sur-Thérouanne. La commune veut se protéger des inondations

Pour éviter que des épisodes d'inondation ne se reproduisent, la commune, l'État et le Département réfléchissent à des solutions. Plusieurs chantiers pourraient commencer en 2022.

Congis-sur-Thérouanne. La commune veut se protéger des inondations

La commune a été inondée à 3 reprises cet été. (©La Marne)

Par Victor Fernandez  Publié le 29 Oct 21 à 19:12 

 

 

La commune de Congis-sur-Thérouanne (Seine-et-Marne) va-t-elle pouvoir rester au sec lors des prochaines pluies ? Les pouvoirs publics ont en tout cas pris le problème à bras-le-corps. Aux mois de juin et juillet 2021, la commune a été frappée par les inondations à trois reprises.

La rivière de la Thérouanne, qui longe la commune, avait débordé après de violentes pluies. Plus d’une centaine de maisons avaient été touchées.

 

Une réunion avec l’État et le Département

Pour que le cauchemar ne recommence pas, le Syndicat Mixte d’Aménagement et d’Entretien de la Thérouanne et de ses Affluents (Smaerta), a convié les services de l’État et du département de Seine-et-Marne à une réunion. Ce syndicat a pour mission de réaliser des études et de lancer des chantiers pour éviter de nouveaux débordements de la Thérouanne. Des solutions à long comme à court terme y ont été discutées.

« Nous sommes en train de finir notre déclaration d’intérêt général », indique Marie-Christine Rambure-Lambert, la présidente de la Smaerta. Cette procédure de déclaration d’intérêt général permet à une collectivité publique d’accélérer des travaux urgents, notamment en simplifiant les procédures administratives ou en lui permettant de réaliser des travaux sur des propriétés privées.

Elle devrait être terminée d’ici la fin de l’année. À partir de ce moment-là, des travaux pourraient commencer.

 

Des travaux en urgence

« Nous allons consulter l’État et le Département pour que des actions soient menées pour recommencer l’entretien de la Thérouanne, un entretien qui est normal pour toute rivière, indique Marie-Christine Rambure-Lambert. Je vais également les relancer pour savoir quels travaux peuvent être menés en urgence ».

En parallèle, Marie-Christine Rambure-Lambert, également première adjointe de Congis-sur-Thérouanne, entreprend d’autres actions. « J’ai envoyé une lettre aux 76 propriétaires congissois d’une maison au bord de la Thérouanne, pour leur rappeler leurs devoirs vis-à-vis de l’entretien de la rivière », explique-t-elle.

Elle prévoit ensuite de faire de même avec les riverains de la Thérouanne habitant à Trocy-en-Multien, à Étrépilly, et dans tous les villages longeant la Thérouanne.

 

Construire en prenant en compte les inondations

Ces préoccupations par rapport aux inondations ont également impacté le projet de Plan Local d’Urbanisme (PLU), approuvé lors du conseil municipal du 26 octobre. Ce document fixe les principales orientations en termes d’aménagement du territoire de la commune. La question des inondations a donc bien été prise en compte

« Nous avions terminé de rédiger ce PLU. Mais après les inondations, nous avons décidé de modifier certains éléments, indique Marie-Christine Rambure-Lambert. Par exemple, certaines zones devaient être urbanisées mais elles ne le seront finalement pas. Il est hors de question de donner un permis de construire pour des projets en zone inondables ».

Aux prochaines inondations, les Congissois devraient pouvoir avoir les pieds au sec.

 

https://actu.fr/ile-de-france/congis-sur-therouanne_77126/congis-sur-therouanne-la-commune-veut-se-proteger-des-inondations_46088985.html

 

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 15:18
17.5.2021 Le ru des Grues à Souilly (affluent de la Beuvronne)

17.5.2021 Le ru des Grues à Souilly (affluent de la Beuvronne)

 

Dans le but d’améliorer la qualité des eaux de cette rivière et de réduire les inondations plusieurs « contrats bassin Beuvronne » ont été financés par nos impôts : 1997-2002, 2002-2007 et le dernier 2012-2016 où 90 millions d’euros étaient destinés à améliorer la situation.

 

Pour obtenir les 90 millions d’euros de subventions il fallait monter des dossiers, mais semble-t-il, les élus membres des syndicats qui géraient cette rivière, n’ont pas souhaité demander toutes les subventions ce qui n’a pas permis à la rivière Beuvronne d’être moins polluée et d’y réduire les inondations.

 

Alors que l’ETAT avait supprimé en 1988 la seule station hydrométrique sur cette rivière à Compans  les élus des syndicats de rivières n’ont pas souhaité demander des subventions afin d’implanter des stations hydrométriques sur cette rivière et ses affluents afin d’en connaître le débit en continu et d’améliorer les connaissances sur les inondations ce qui permettrait de dimensionner les équipements de protection en conséquence.

 

Un exemple à suivre celui d’un syndicat dans le Mont Ventoux.

http://www.epagesomv.com/index.php/projets/reequipement-du-bassin-versant-en-stations-hydrometriques

 

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2021 2 13 /07 /juillet /2021 14:44

 

Bassin versant BEUVRONNE

Bassin versant Beuvronne : reconnaissance  de l'état de catastrophes naturelles inondations, coulées de boues pour 13 communes

 

Reconnaissance  de l'état de catastrophes naturelles inondations, coulées de boues en juin 2021 pour 13 communes

Des inondations qui se répètent pour 6 de ces communes qui en juin 2018 avaient déjà fait l'objet de cette même reconnaissance : Longperrier, Compans, Gressy, Messy, Claye-Souilly, Annet sur Marne

 

Depuis 2018 les préfets ont autorisé sur ce bassin versant :

- l'extension de la décharge ECT de Villeneuve sous Dammartin sur 56 hectares de terres agricoles

- l'artificialisation de surfaces supplémentaires sur l'aéroport de Roissy sur 48 hectares (1)

- l'artificialisation de surfaces supplémentaires sur Mitry-Mory pour le CDG Express

- l'artificialisation de surfaces supplémentaires pour mettre la RD 212 à 4 voies.

- l'artificialisation de surfaces supplémentaires pour faire le contournement est de Roissy

- l'implantation de surfaces de vente et sites logistiques sur la ZAC de St Mard

Depuis 2018 la mairie de Claye-Souilly a autorisé l'artificialisation de dizaines d'hectares d'espaces agricoles :

- construction intense dans la ZAC du Bois des Granges sur  25 hectares de terres agricoles, rue Gabrielle prolongée (ex Fecomme...)....

- zone commerciale "Shopping Promenade" sur plus de 20 hectares de terres agricoles

 

La question du jour :

l'ETAT et les élus vont-ils prennent enfin la mesure du dérèglement climatique et de la saturation de cette petite rivière qu'est la Beuvronne qui déborde à chaque fort orage ?

 

 

 

(1) autorisation environnementale n°3 mai 2019 page 43

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2021 4 08 /07 /juillet /2021 10:58

 

Plutôt que de financer des travaux pour leur éviter les inondations à Thieux le Conseil Régional IDF et l’ETAT semblent avoir  préféré distribuer l’argent de nos impôts à 3 agriculteurs pour  « les aider » à implanter un projet privé de méthaniseur de déchets.

 

 « Une paille », c’est une subvention de plus de 950 000 € qui leur a été attribuée.

 

 

 

Pour en revenir aux problèmes d’inondations de Thieux un court historique :

 

La Biberonne  est  le principal affluent de la Beuvronne, d’environ 8.6 km de longueur, elle prend sa source à Moussy le Neuf, traverse Villeneuve sous Dammartin, puis Thieux et  se rejette dans la Beuvronne à Compans.

Son principal affluent est le ru de Thieux.

Le ru de Thieux prend sa source sur les hauteurs de Dammartin-en-Goële, il reçoit les eaux de ruissellements d’une partie de cette commune, puis sur sa gauche les eaux de ruissellements de la méga Zac de St Mard pour se rejeter enfin dans la Biberonne, aux alentours de la ferme de Stains de Villeneuve sous Dammartin.

 

 

Depuis 1988 les élus et l'ETAT savaient déjà. 

 

En 1988 les élus du bassin versant Biberonne/Beuvronne avaient fait réaliser une étude par le cabinet BCEOM dénommée : « Schéma d’Aménagement de la Beuvronne », dans cette étude on apprend :

- que des débordements locaux sont probables entre Villeneuve sous Dammartin et Thieux

- qu’au bas de Thieux, l’inondation est fréquente de la rue Saules-Madame (évènement occurrence annuel) et que les débordements semblent dus au mauvais état des fossés qui drainaient autrefois ce secteur.

- que 2 bassins de retenue recueillent les eaux de ruissellements de la RN2,  des bassins fermés sans exutoires.

 

Alors que la préfecture connaissait ces problèmes comment a-t-elle pu autoriser le reversement supplémentaire des eaux de ruissellements de la ZAC de St Mard vers le ru de Thieux ?

 

Alors que le préfet Thierry Coudert connaissait tous ces problèmes pourquoi a-t-il  autorisé l’extension de la méga décharge de Villeneuve sous Dammartin, l’année dernière, sachant que les eaux de ruissellements se rejetaient dans la Biberonne vers  Thieux ?

 

Depuis 1988 qu’à fait l’ETAT pour éviter que les exutoires fermés qui reçoivent les eaux de ruissellement de la RN2 ne débordent en période de forts orages ?

 

D’après la cartographie « remonter le temps » Géoportail c’est à partir de 2006 que de nombreuses constructions semblent avoir été construites rue Saules -Madame.  Avant d’autoriser ces constructions les élus de Thieux ont-ils fait réaliser des travaux pour remettre en état les fossés qui drainaient autrefois ce secteur ?

 

La préfecture a engagé une pré étude aléa inondations par Cerema sur le bassin versant Beuvronne, depuis plus de 3 ans, où en est cette étude ?

 

A toutes ces questions nous n’avons pas de réponses.

 

 

Pour plus d’informations contactez les conseillers municipaux de Thieux :

 

Marcelle BLANC

Murielle CUSSE

Fabrice CUYPERS
(Maire)

Veronique FIACCHETTI

Julien JOSEPH-MONROSE

Dominique LEGROS
(Troisième adjoint au maire)

Marie-Christine LEGROS
(Premier adjoint au maire)

Vincent MARTIN

Yassine MOUNIB

Carmi Pacome NGAMA PESSY

Sylvain PERROT

Jean POMME

Emeline POTVIN
(Quatrième adjoint au maire)

Emilie PROFFIT BAHIN
(Second adjoint au maire)

Venga SOUNDARARADJOU

Partager cet article
Repost0

Recherche