Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 10:50

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

C'est en Seine et Marne que les hommes meurent le plus par maladie respiratoire d'IDF !
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 20:28

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

C'est en Seine et Marne que les femmes meurent le plus par maladie de l'appareil respiratoire d'IDF!
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 10:26

 

Paru sur le site Robin des Bois :

 

 

PRÉSERVER 893 ENFANTS ET 17 OUVRIERS

5 oct. 2017

 

A Montreuil, Seine-Saint-Denis, l’école élémentaire Jules Ferry (I et II) héberge 562 enfants âgés de 6 à 11 ans. Sa création est antérieure à celle de l’usine.

Dans une erreur manifeste d’aménagement urbain, l’usine s’est installée à partir des années 70 à 50 m de l’école. Aujourd’hui, l’usine est vétuste et confrontée à des difficultés financières insurmontables. La SNEM (Société Nouvelle d’Eugénisation des Métaux) met en œuvre des produits toxiques exposant ses salariés à des risques sanitaires aigus ou chroniques. La SNEM assure la finition de pièces métalliques pour l’industrie aéronautique. Son principal donneur d’ordres serait Airbus. Il est étonnant qu’un groupe aéronautique européen ait recours à un façonnier sans lui donner les moyens de travailler dans des conditions et des locaux appropriés. La SNEM, pour perdurer, doit être transférée dans une zone industrielle et dans des ateliers modernes.

Il est malheureusement bien connu par les services de l’Etat et par l’ADEME que cette catégorie d’établissements vieillissants a produit par dizaines, ces dernières années, des sites pollués et polluants abandonnant sur place après des faillites généralement discrètes des centaines de tonnes de déchets liquides acides et pour certains cancérogènes. Le démantèlement, l’assainissement et le suivi d’un ex-atelier de traitement de surface de métaux de la taille de la SNEM revient en moyenne à 500.000 € si l’opération est partielle et différée et à 3 millions d’euros si elle est complète et intègre la dépollution des eaux souterraines.

L’inspection des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement sait que la SNEM n’a aucun avenir là où elle est située et avec l’outil de travail tel qu’il est. Robin des Bois demande la fermeture organisée et anticipée de la SNEM à Montreuil.

Pour autant, la fermeture de la SNEM ne doit pas effacer du tableau noir toutes les légitimes inquiétudes des enseignants et des parents d’élèves des écoles à proximité.

Robin des Bois souhaite qu’un diagnostic comparable à ceux qui ont été diligentés par le ministère de l’Ecologie dans les établissements scolaires bâtis sur ou à proximité de sites pollués historiques soit effectué en priorité dans les écoles élémentaires Jules Ferry I et II. Le périmètre de ce diagnostic-type inclut le milieu sol (sols superficiels, bandes enherbées et autres espaces verts, éventuels jardins pédagogiques), le milieu air (vides sanitaires, salles de repos, salles de classe, locaux administratifs, éventuels logements de fonction) et le milieu eau (eau du robinet dans les lieux sanitaires et de restauration). Les diagnostics durent plusieurs semaines ou plusieurs mois si nécessaire.

Il est probable qu’en 45 ans d’activité et de négligences constatées, la SNEM par ses émissions atmosphériques diffuses et canalisées, par la mauvaise gestion des déchets et par la dispersion de rejets liquides mal collectés ait marqué de son empreinte les écoles élémentaires Jules Ferry I et II et que des actions de remédiation soient nécessaires.

S’agissant d’un site ayant mis en œuvre du cadmium, des cyanures, du mercure, du chrome hexavalent et du perchloroéthylène, Robin des Bois estime que le diagnostic pourrait être utilement étendu aux écoles maternelles Jules Ferry et Anne Frank ainsi qu’aux domiciles privés mitoyens ou à proximité immédiate du site industriel.

 

Voir aussi :
Votre école est-elle toxique ?, 18 septembre 2017

https://www.robindesbois.org/preserver-893-enfants-et-17-ouvriers/

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 20:35

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

C'est en Seine et Marne que les femmes meurent le plus de cancers colorectal d'IDF !
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 18:48

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

C'est en Seine et Marne et Seine St Denis que les hommes meurent le plus de cancers colorectal d'IDF !
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 20:55

 

 

 

 

 

Pas de dialogue avec Adenca !

 

 

 

Adenca a sollicité à plusieurs reprises un rendez-vous auprès du nouveau député Rodrigue Kokouendo groupe « En Marche » mais sans résultat.

 

A nos courrier et e.mail nous n’avons reçu aucune réponse.

Nous avons essayé une dizaine de fois de le joindre à l’assemblée mais son poste ne répond pas. A Villeparisis où il réside il n’a pas instauré de permanence en mairie, ni même à Claye-Souilly.

 

 

 

Son prédécesseur le député

Yves Albarello

n’a jamais accepté

 pendant ses 10 ans de mandat

 de recevoir notre association

 

 

 Rodrigue Kokuendo

 souhaiterait-il faire de même ?

 

 

 

Il semblerait que Rodrigue Kokouendo préfère effectuer des inaugurations, un marché par ci, un établissement sportif par là…c’est tellement agréable et en plus cela permet de se faire voir dans les médias :

 

« la com’ comme  disent les politiques »

 

 

 

C’est bien moins agréable d’assister aux commissions de suivi de site des établissements polluants ou dangereux, des réunions où les médias ne sont pas conviés.

 

La 1ère commission de suivi de site à laquelle a été invitée Rodrigue Kokouendo est celle de Placoplatre fort de Vaujours en juillet dernier.

 Eh bien le député n’y est pas venu

il avait probablement quelque chose de plus intéressant à faire

 

 Il est vrai qu’il est déplaisant d’entendre les jérémiades des associations environnementales qui parlent toujours de pollution, de risques pour les ouvriers et les  riverains et qui contrarient l’industriel Placoplatre.

 

 

 

 

Dans ce département

où l’espérance de vie est

l’une des plus faibles d’Ile de France

 où les femmes meurent le plus de cancer du sein d’Ile de France

et les hommes de cancer de la prostate

 la santé et l’environnement

devrait être l'une des préoccupations principales du député,

mais il semblerait qu’il en soit autrement et nous le regrettons.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 14:14

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

C'est en Seine et Marne que les hommes meurent le plus de cancers de la prostate d'IDF !
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 19:37

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

C'est en Seine et Marne que les femmes meurent le plus de cancers du sein en IDF !
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 18:59

 

 

 

Recommandations de

 l’ANSES 

 Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail 

 

 

 

Cueillette et consommation de champignons

 

Risques d’intoxication liés à la consommation de champignons

 

 

Chaque année, on déplore en France un millier d’intoxications dues à des champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves voire mortelles. Voici quelques recommandations pour une cueillette en toute sécurité.

La cueillette de champignons sauvages est u. Il est donc indispensable d’apprendre à reconnaître les espèces de champignons que l’on cueille.ne activité qui peut comporter des risques. En effet, un certain nombre de champignons n’est pas comestible. Chaque année, on déplore ainsi, en France, un millier d’intoxications dues à des champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves et conduire à une hospitalisation  : troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe. Certaines intoxications peuvent entraîner le décès

 Dans tous les cas, lors de la cueillette des champignons, il est important de rappeler les recommandations suivantes :

  •  
  • ne ramassez uniquement que les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles ;
  • au moindre doute sur l’état ou l’identification d’un des champignons récoltés, ne consommez pas votre récolte avant de l’avoir faite contrôler par un spécialiste en la matière. Les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie de votre région peuvent être consultés;
  • prenez une photo de votre cueillette, avant cuisson, elle sera utile au pharmacien ou au médecin du centre antipoison en cas d’intoxication, pour décider du traitement adéquat ;
  • cueillez uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau), afin de permettre l’identification ;
  •  
  • ne cueillez pas les champignons près des sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants ;
  •  
  • déposer vos champignons séparément, dans une caisse ou un carton mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement ;
  • séparez bien les champignons récoltés, par espèce. Des morceaux de champignon vénéneux peuvent être mélangés à des morceaux de champignons comestibles ;
  • lavez-vous bien les mains après la récolte ;
  • conservez les champignons à part et dans de bonnes conditions au réfrigérateur et les consommer dans les 2 jours au maximum après la cueillette ;
  • consommez les champignons en quantité raisonnable et de préférence de façon espacée dans le temps, après une cuisson suffisanteNe les consommez jamais crus;
  • ne proposez jamais de champignons cueillis à de jeunes enfants.

 

 

En cas d’apparition d’un ou plusieurs  symptômes suite à une consommation de champignons (nausées, vomissements, sueurs, tremblements, vertiges, troubles de la vue, …), appeler immédiatement le « 15 » ou un centre antipoison.
Les symptômes apparaissent le plus fréquemment dans les 12 heures après la consommation, mais dans certains cas, l’intoxication peut apparaître plus tard.
Veillez à noter l’heure du ou des repas de champignons et celle des premiers symptômes. Conserver les restes de la cueillette pour identification.

 

https://www.anses.fr/fr/content/cueillette-et-consommation-de-champignons

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 20:56

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

Les femmes meurent plus de cancers en Seine et Marne que dans les Yvelines
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article

Recherche