Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 11:54

 

Claye-Souilly, charmante commune de plus de 11 000 habitants, baignée par le canal de l’Ourcq, qui obtient chaque année une récompense  dans un concours des villages fleuris.

 

L’envers du décor

 la pollution de l’air

 

Le fleurissement de cette commune ne peut pas faire oublier la pollution de l’air, en effet sur cette commune se trouve la plus importante décharge ISDND d’Europe (Veolia) qui pollue l’air :

En 2015 :

-  5ème plus important émetteur de France de Méthane dans l’air.

- 1er émetteur, dans l’air, en IDF, de gaz polluant formaldéhyde, classé par le CIRC cancérogène avéré chez l’Homme

- 2ème plus important émetteur, dans l’air, en Seine et Marne, d’oxyde de soufre.

 

Mais pas seulement…..

 

Nous parlerons aujourd’hui du cas de Décapeinture, une entreprise polluante, qui a pu s’implanter dans le secteur pavillonnaire de Bois Fleuri en 1997 parce que le Plan d’Occupation des sols le lui permettait.

 

Inquiétude à Claye-Souilly suite à la pollution de l’air par la Sté Décapeinture dans le secteur pavillonnaire de Bois-Fleuri

 

Lors d'un contrôle inopiné de  l'APAVE, en date du 20/9/2016, il a été constaté des dépassements des valeurs autorisées de rejets dans l’air  de polluants COVNM, en provenance de la cabine de peinture de l'entreprise Décapeinture.

 

Deux mois plus tard la préfecture a pris un arrêté préfectoral de mise en demeure en date du 20/12/2016, imposant à Décapeinture de respecter la législation sous 3 mois,concernant les rejets de polluants COVNM en provenance de sa cabine de peinture.

 

Des riverains

qui ne semblent pas avoir été

prévenus par leurs élus ?

 

 

Pourtant les COVNM peuvent être dangereux pour la santé, selon le polluant envisagé,  ils peuvent générer une certainene olfactive, une irritation voire une diminution de la capacité respiratoire, une irritation des yeux, des maux de tête… (voir explication plus bas (1)

 

 

Comment des élus de cette commune ont-ils pu élaborer et voter un Plan d’Occupation des Sols qui permettait d’implanter une telle industrie polluante en pleine zone pavillonnaire ?

 

Les élus vont-ils financer un point de contrôle de la qualité de l’air sur ce secteur, pour protéger la population ?

 

Pour le savoir

 nous vous conseillons de contacter

Yves Albarello

 maire de cette commune depuis 1989

 

 

 

(1) Paru sur le site ATMO :

Les Composés Organiques Volatils (COV)




Les Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques sont une famille de Composés Organiques Volatils (COV) parmi lesquels ne sont actuellement analysés que le benzène, le toluène et les ortho-méta et para-xylènes (BTX). Les autres COV sont les aldéhydes, les cétones et les hydrocarbures halogénés de faible poids moléculaire.

Les sources potentielles

Les COV entrent dans la composition des carburants mais aussi de nombreux produits courants : peintures, encres, colles, détachants, cosmétiques, solvants... pour des usages ménagers, professionnels ou industriels…….

Les composés organiques volatils les plus fréquemment mesurés sont : Benzène, Toluène, Ethylbenzène, meta, para-Xylènes, ortho-Xylène, Styrène, Trichloroéthylène, Tétrachloroéthylène, n-décane, n-undécane.

Les Composés Organiques Volatils Non Méthaniques (COVNM) regroupent une multitude de substances comme le propane, l’acétone, les alcools, etc. excepté le méthane qui est un COV particulier traité séparément. Ils peuvent être d’origine anthropique (raffinage, évaporations de solvants organiques, imbrûlés, etc.) ou naturelle (émissions biotiques…

 

Les effets sur la santé

Les effets sur la santé des Composés Organiques Volatils (COV) sont très différents selon le polluant envisagé. Ils peuvent générer une certainene olfactive, une irritation voire une diminution de la capacité respiratoire. Les aldéhydes sont très irritants pour les muqueuses oculaires et respiratoires. Certains d’entre eux, tel le formaldéhyde, sont également à l’origine d’allergies de contact cutanées. Les cétones induisent des effets neuro-comportementaux (céphalée et somnolence). Le benzène provoque une dépression de l’immunité cellulaire, des atteintes du système nerveux et des leucémies. Le toluène et le xylène sont des irritants cutanés et peuvent provoquer des troubles du système nerveux central : troubles de la mémoire, insomnies, diminution des performances intellectuelles, troubles de la personnalité.

Des nuisances olfactives peuvent aussi être liées aux émissions de COV, notamment aux émissions de composés soufrés (Thiols), amoniaqués (Amines) et les aldéhydes…….

http://www.atmo-reunion.net/Les-Composes-Organiques-Volatils.html

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 18:15

 

 

La pollution de l’air :

un problème de santé publique

 mais pas, semble-t-il pour Jacques-Jacques Barbaux, président du conseil départemental de Seine et Marne.

 

En effet depuis son arrivée au conseil départemental Jean-Jacques Barbaux a décidé de couper les vivres à Airparif, la Seine et Marne ne verse plus de subventions à cette association.

Pour conséquence Airparif a réservé, semble-t-il, en 2016, ses études émissions de polluants atmosphériques et gaz à effet de serre  aux départements qui la financent : le Val d’Oise, L’Essonne , le Val de Marne , les Yvelines  et la Seine St Denis.

 

Par contre, Jean-Jacques a décidé d’augmenter le budget consacré aux routes.

 

Plus de camions sur les routes = plus de pollution.

 

Une aubaine pour les industries polluantes : décharges, incinérateurs, carrières, entreprise de recyclage de déchets….  et les milliers de camions qui viennent les « approvisionner ».

 

Un soutien affirmé à l'agriculture intensive.

 

Par contre Jean-Jacques Barbaux a décidé d'apporter un soutien affirmé à l'agriculture intensive qui pollue notre air avec ses pesticides qui sont déversés parfois au bord de nos écoles.

 

Des populations qui souffrent 

 

Quand aux populations qui souffrent de problèmes respiratoires ou cardiaques dus à la pollution de l'air, il semblerait que ce ne soit pas le principal souci du président du Conseil départemental.

 

 

 

        Pas d’études de la pollution de l’air

=

pas de problèmes  pour le Conseil Départemental 77 ?

 

                             

      A vous de juger

 

 

 

Sources :

Site Airparif

http://www.leparisien.fr/melun-77000/le-conseil-departemental-met-le-cap-sur-la-rigueur-en-2016-19-02-2016-5561553.php

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 10:48
vue sur décharge Veolia

vue sur décharge Veolia

 

 

Cette décharge se trouve à proximité de l’école de Fresnes sur Marne qui accueille de très jeunes enfants de classes de maternelle notamment.

 

Quels risques pour ces enfants ?

 

 

Que font les élus

des taxes perçues de cette décharge

par leur commune

taxes qui représentent depuis des années

des millions d’euros ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

 

Ce que nous savons c’est qu’ils n’ont pas utilisé cet argent pour implanter un point de contrôle de la qualité de l’air sur cette école.

 

 

 

Extrait document paru sur le site du Ministère de l’Environnement

 

Les effets sanitaires et environnementaux du SO2

Le SO2 est un indicateur de la pollution acido-particulaire. Le plus souvent en combinaison avec les particules présentes dans l’air ambiant, il est difficile, en termes d’effets sur la santé, de faire la part de ce qui revient en propre au SO2 ou aux particules.
Le SO2 est un irritant respiratoire, il peut également provoquer des irritations oculaires. Les enfants et les personnes présentant déjà des problèmes respiratoires chroniques sont des populations sensibles.

En outre, le SO2 contribue à l’acidification et à l’appauvrissement des milieux naturels ainsi qu’à la détérioration des bâtiments.

 

http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/lessentiel/ar/227/1101/pollution-lair-dioxyde-soufre.html

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 17:54

 

 

Décharge Veolia Claye-Souilly

Parmi les 5 plus gros émetteurs de méthane de France, depuis des années

 

Au 1er rang en 2008 et 2011

Au 2ème rang en 2013

Au 4ème rang en 2012

Au 5ème rang en 2014

 

 « Le méthane est incolore, inodore, et non toxique. A très haute concentration, il peut cependant provoquer des asphyxies en prenant la place de l'oxygène dans l'air. » 

 

Pour savoir si des actions sont menées par vos élus pour demander à l’industriel de réduire ses émissions de Méthane, afin de protéger la population, nous vous conseillons de vous rapprocher des mairies de Claye-Souilly, Charny, Fresnes sur Marne, Annet sur Marne et Messy ainsi que des conseillers généraux des cantons de Claye-Souilly,Véronique Pasquier et Olivier Morin..  

 

 

Paru sur le site le Monde :

Le boom des émissions de méthane menace la lutte contre le réchauffement

Dans une étude, publiée lundi, 80 scientifiques de 15 pays révèlent que 60 % de ses émissions sont liées aux activités humaines.

Le Monde.fr avec AFP | 

 

Les émissions de méthane – un gaz à effet de serre plus nocif que le CO2 – s’envolent depuis dix ans et risquent de compromettre la lutte contre le réchauffement, mettent en garde, lundi 12 décembre, des chercheurs qui ont coordonné un bilan mondial mené par plus de 80 scientifiques de 15 pays.

« Il faut de toute urgence s’attacher à quantifier et réduire [c] es émissions », ont-ils plaidé dans le journal Earth System Science Data dans lequel leur étude a été publiée.

Après un léger ralentissement entre 2000 et 2006, la concentration de méthane dans l’atmosphère a crû dix fois plus rapidement depuis 2007, relèvent les chercheurs. Or, le méthane est vingt-huit fois plus « réchauffant » que le CO2 tout en persistant moins longtemps dans l’air – environ dix ans.

« Contenir le réchauffement sous 2 °C est déjà un défi considérable », ont souligné ces mêmes chercheurs dans le bulletin Environmental Research Letters, à propos de l’objectif que la communauté internationale s’est fixée à la fin de 2015 dans l’accord de Paris« Un tel objectif deviendra de plus en plus difficile à tenir si l’on ne réduit pas les émissions de méthane fortement et rapidement », ont-ils ajouté.

 

L’agriculture et le traitement des déchets

Deuxième grand gaz à effet de serre lié aux activités humaines, après le dioxyde de carbone (CO2), le méthane contribue pour quelque 20 % au réchauffement en cours. Jusqu’ici les mesures contre le réchauffement se sont largement concentrées sur le CO2, issu pour une large part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), et qui représente 70 % des gaz à effet de serre.

Le méthane est également plus difficile à pister que le CO2, car plus diffus et une bonne part provient de sources « naturelles » (zones humides, formations géologiques…). Cependant, selon l’étude, 60 % de ses émissions sont liées aux activités humaines dont plus de la moitié (36 %) de l’agriculture – éructations des ruminants et rizières – et du traitement des déchets.

Les chercheurs privilégient d’ailleurs cette hypothèse pour expliquer la hausse des émissions. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le nombre de têtes de bétail est en effet passé de 1,3 milliard en 1994 à 1,5 milliard vingt ans plus tard….


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/12/le-boom-des-emissions-de-methane-menace-la-lutte-contre-le-rechauffement_5047464_3244.html#AZdOZUFPgZzxbGXh.99

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 15:14

 

Paru dans le Journal le Monde :

 

Près de 500 000 Européens tués chaque année par la pollution de l’air

 

 Les Européens urbains sont 16 % à être exposés à un niveau supérieur aux objectifs de l’Union européenne. 

Le Monde.fr avec AFP | 

 

La pollution de l’air, qui nuit à la santé de 85 % des habitants des villes en Europe, provoque près de 500 000 morts prématurées sur le continent chaque année, a indiqué mercredi 23 novembre l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). La pollution atmosphérique reste la première cause environnementale de décès prématurés, au nombre de 467 000 en 2013 dans 41 pays européens. Dans l’UE, le nombre est estimé à 430 000.

 

L’AEE, sise à Copenhague, a expliqué dans un rapport annuel que la situation s’améliorait, mais encore trop lentement. « Les réductions d’émission ont permis d’améliorer la qualité de l’air en Europe, mais pas assez pour éviter des dégâts inacceptables sur la santé humaine et l’environnement », a affirmé dans un communiqué son directeur, Hans Bruyninckx.

 

16 % exposés à un niveau supérieur aux objectifs

Les données récoltées dans les stations de surveillance ont montré qu’en 2014 85 % de la population urbaine était exposée à des niveaux de particules fines (des poussières microscopiques principalement générées par la combustion de carburants fossiles) jugés nocifs par l’Organisation mondiale de la santé.

Les Européens urbains sont 16 % à être exposés à un niveau supérieur aux objectifs de l’UE concernant celles de moins de 10 microns, qui peuvent seloger dans les voies respiratoires, et 8 % concernant celles de moins de 2,5 microns, encore plus dangereuses car elles pénètrent les poumons voire le système sanguin.

 

Normes renforcées contre cinq polluants

Si le niveau global d’émission de polluants atmosphériques a baissé, certains secteurs n’atteignent pas les objectifs qui permettraient aux villes derespecter les normes de qualité de l’air, et d’autres polluent même de plus en plus.

 

 

L’Union européenne s’est dotée donc mercredi de nouvelles normes visant à fortement diminuer, d’ici 2030, les émissions de cinq polluants atmosphériques, dont les oxydes d’azote, le dioxyde de soufre et les particules fines.

 

La nouvelle législation – approuvée mercredi à une large majorité par le Parlement européen, après avoir déjà reçu l’aval des Etats membres – doitpermettre de diminuer de moitié l’impact des polluants sur la santé d’ici 2030, a fait valoir la rapporteure du texte au Parlement, l’élue britannique Julie Girling.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/11/23/pres-de-500-000-europeens-tues-chaque-annee-par-la-pollution-de-l-air_5036841_3244.html#qr2ysDZAkdiXeMv2.99

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 19:02

 

Quelles mesures a pris

Placoplatre Vaujours

pour réduire ses émissions de particules

dans l’air aujourd’hui ?

 

Nous n’en savons rien.

 

Ce que nous savons c’est que la cheminée de l’usine visible de Villeparisis, semblait tourner comme d’habitude.

6/12/2016 15h40 Villeparisis, Avenue E. Varlin, vue sur la cheminée Placoplatre

6/12/2016 15h40 Villeparisis, Avenue E. Varlin, vue sur la cheminée Placoplatre

 

Ce que nous savons c’est que la pollution dépassait 80 µg/m3 particules hier et aujourd’hui en Seine St Denis et Seine et Marne et qu’elle devrait les dépasser également demain en Seine St Denis.

5/12/2016 Seine et Marne (82 µg/m3) et Seine St Denis (82 µg/m3)

6/12/2016 Seine et Marne (85 µg/m3) et Seine St Denis 90 (µg/m3)

Prévision pour demain 7/12/2016 Seine St Denis  (94 µg/m3).

 

 

Quelles mesures a pris Placoplatre Vaujours pour réduire ses émissions de particules dans l’air aujourd’hui ?

 

Ce que nous savons c’est qu’un arrêté préfectoral de 2013 impose à l’exploitant de prendre des mesures de réduction de ses émissions de poussières dans l’air en cas de pic de pollution.

 

 

 

Pour plus d’informations nous vous conseillons

de vous rapprocher de

Alain BUCQUET

sous préfet du Raincy

 

 

 

Extrait arrêté préfectoral

 

Quelles mesures a pris Placoplatre Vaujours pour réduire ses émissions de particules dans l’air aujourd’hui ?
Quelles mesures a pris Placoplatre Vaujours pour réduire ses émissions de particules dans l’air aujourd’hui ?
Quelles mesures a pris Placoplatre Vaujours pour réduire ses émissions de particules dans l’air aujourd’hui ?
Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 13:36
Vue sur Villeparisis et l'usine Placoplatre de Vaujours

Vue sur Villeparisis et l'usine Placoplatre de Vaujours

 

 On entend peu d’élus

du nord-ouest 77

évoquer ce dossier

 

 

Certains même comme à Claye-Souilly souhaitent implanter une piste BMX,  qui sera fréquentée par des enfants, près d’une décharge !

 

 

 

 

Si on parlait d'ADP Roissy dont les avions survolent cette zone et polluent notre air.

 

Si on parlait de Mitry-Mory, du terrain de rugby situé près d’une usine à bitume ou des nombreuses écoles primaires de cette commune implantées en bordure de la plus importante zone industrielle de l’Ile de France, sans oublier les enfants de l’école primaire du village rural de Compans.

 

Si on parlait aussi des écoles primaires construites au bord des champs où sont épandus des pesticides : St Mesmes, Fresnes sur Marne……

 

On pourrait  citer également le cas de Villeparisis dont certaines écoles primaires sont situées à proximité de l’usine Placoplatre de Vaujours, 4ème plus important émetteur de poussières d’IDF, ou ces écoles proches de Sita Villeparisis, la plus importante décharge de déchets dangereux de France

 

Pourrait être cité également le projet de carrière à ciel ouvert sur l’ancien site du CEA : le Fort de Vaujours, à proximité des écoles primaires de Courtry, Coubron, Vaujours, Villeparisis…. et proche de l’Ecole Fénelon qui scolarise près de 2000 enfants de la maternelle au lycée.

.....

 

 

 

Paru dans l’OBS :

Pollution: 300 millions d'enfants respirent de l'air toxique

 

Washington (AFP) - Quelque 300 millions d'enfants dans le monde, soit un sur sept, vivent dans un endroit où la pollution de l'air extérieur excède jusqu'à six fois les normes internationales, contribuant dans une large mesure à la mortalité infantile, selon un rapport de l'Unicef publié lundi.

Cette nouvelle étude du Fonds des Nations unies pour l'enfance paraît une semaine avant le début de la conférence de l'ONU sur le climat, la COP22, qui doit se tenir à Marrakech au Maroc du 7 au 18 novembre.

L'Unicef saisira cette occasion pour lancer un appel aux dirigeants mondiaux pour qu'ils agissent sans attendre pour réduire la pollution atmosphérique dans leur pays.

"La pollution de l'air contribue de façon importante à la mortalité de quelque 600.000 enfants de moins de cinq ans annuellement et menace la vie et l'avenir de millions d'autres", déplore le Directeur général de l'Unicef, Anthony Lake.

 

"Les substances polluantes, non seulement endommagent les poumons des enfants mais elles peuvent aussi franchir la barrière protectrice du cerveau et endommager irrémédiablement leur développement cérébral, compromettant leur avenir", ajoute-t-il, avant de souligner qu'"aucune société ne peut se permettre d'ignorer la pollution".

 

En s'appuyant sur l'imagerie satellite, cette étude montre qu'environ deux milliards d'enfants vivent dans des pays où la pollution atmosphérique résultant des émissions des véhicules, de l'utilisation intensive de carburants fossiles, de la poussière et de l'incinération des déchets, surpasse les normes acceptables de qualité de l'air établies par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)…..

 

- Mieux protéger les enfants -

Les enfants en bas âge sont plus sensibles que les adultes à la pollution car leurs poumons, leur cerveau et leur système immunitaire ne sont pas encore complètement formés et leurs voies respiratoires sont aussi plus perméables.

Les jeunes enfants respirent également plus vite que les adultes et aspirent plus d'air relativement à leur masse corporelle….

 

L'agence préconise également que les sources de pollution comme les usines ne se trouvent pas à proximité des écoles et des terrains de jeu. Et souligne aussi qu'une meilleure gestion des déchets peut réduire la quantité de détritus brûlés dans les collectivités…

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161031.AFP0743/pollution-300-millions-d-enfants-respirent-de-l-air-toxique.html

 

Repost 1
Published by ADENCA - dans air
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 18:53

 

 

 Au regard des études réalisées par  Airparif ces dernières années, nous nous apercevons :

 

 Que l’étude portant sur les pesticides effectuée en 2006 n’a pas été renouvelée en Seine et Marne, alors qu’elle l’a été à l’ouest parisien en Essonne (Bois Herpin)

 

Que Le dernier rapport sur la qualité de l’air d’Airparif date d’Octobre 2014 pour la Seine et Marne

 

Qu’Airparif n’a pas publié d’études en 2016 concernant les émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre.

 

Au regard des points fixes de contrôle de la qualité de l’air la Seine et Marne n’en possède que 8 sur 70.

Alors que ce département couvre la moitié de l’IDF.

 

Le seul point de contrôle dans le bassin versant Beuvronne de Montgé en Goële,situé sous les avions de Roisssy ne contrôle que l’ozone.

Airparif n’a implanté aucuns points de contrôle fixes près de la plus importante zone industrielle  d’IDF de Mitry Compans, ni de la plus importante décharge de France de déchets dangereux de Villeparisis, pas plus que près de la plus importante décharge de déchets ultimes d’Europe à Claye-Souilly.

 

Ici on ne fait que des estimations

 

Une situation qui ne risque pas de s’arranger puisque

Jean-Jacques Barbaux président du CD 77

a décidé de ne plus subventionner

cette association

qui pourtant en a tant besoin.

 

 

La priorité de Jean-Jacques Barbaux  c’est, semble-t-il, les routes.

Construire ou améliorer les routes pour amener toujours plus d’ordures au nord-ouest 77 ?

 

Car les ordures ça rapporte GROS

et le CD 77

a bien besoin d’argent.

 

 

Alors le CD 77 ne va tout de même pas faire

implanter des points de contrôles

de la qualité de l'air

près des décharges.

 

Il ne faut rien faire

pour contrarier les exploitants de décharges.

 

 

Et la santé

des riverains des décharges ?

 

N'en parlez pas

 vous allez finir par fâcher Jean-Jacques Barbaux.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 09:45

 

 

La dernière étude pesticides d’Airparif sortie en juin dernier s’intitule :

« Pesticides des Villes, Pesticides des Champs »

 

Pour ce faire Airparif a choisi 2 points de contrôle :

Pour le côté villes c’est Paris 18ème qui a été choisi.

Pour le côté champs c’est l’ouest parisien qui a été choisi : Bois Herpin au sud de l’Essonne.

 

 

Ironie du sort, les deux sites de Seine et Marne choisi dans la précédente étude de 2006 ont été supprimés, il s’agissait de Chelles et Coulommiers, mais Airparif a conservé celui de l’Ouest parisien Bois Herpin.

 

 

 

Est-ce

pour ne pas contrarier

le puissant lobby agricole 

de Seine et Marne ?

 

 

 

 

 

http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/NUMERO43.pdf

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 21:07

 

 

Alors que 150 000 véhicules circulent journellement entre Collégien et Mitry-Mory aucuns points de contrôles fixes de la qualité de l’air n’ont jamais été implantés sur cette portion de route.

 

Pourquoi ?

Nous n’en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que l’ETAT depuis des décennies a autorisé au nord-ouest 77 l’implantation du plus important aéroport de France, du plus important nombre de décharges de France, de carrières remblayées par des déchets, de 10  sites Seveso....

 

 

Les riverains de ce secteur

une population considérée

comme

d’aucun intérêt ?

 

A vous de juger

 

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

Collégien-Mitry-Mory : dès ce lundi, la vitesse baisse de 20 km/h sur la A104

|03 juillet 2016, 19h56|

 

Vaires-sur-Marne, le 17 juin. La vitesse sur cette portion de l’A104, entre Collégien et Mitry-Mory, passe de 110 km/h à 90 km/h à partir de ce lundi. (LP/Gilles Cordillot.)

 

Conducteurs franciliens, pensez à surveiller votre compteur et à lever le pied. A partir de ce lundi, la vitesse va baisser de 20 km/h sur plusieurs portions de nationales et d’autoroutes, empruntées quotidiennement par près de 400 000 véhicules (voir infographie). En Seine-et-Marne, c’est le tronçon de l’A 104 reliant l’A 4 à la Nationale 2 qui passe de 110 km/h à 90 km/h sur les 19 km qui séparent Collégien au sud de Mitry-Mory au nord. Un secteur fréquenté chaque jour par 150 000 véhicules.

 

L’objectif affiché de cette mesure décidée par Manuel Valls est simple : réduire les embouteillages, le bruit et la pollution dans les zones concernées. Rien que sur la portion Seine-et-Marnaise, il y a eu 43 accidents corporels entre 2011 et 2015, provoquant 4 morts et 59 blessés.

 

« Pendant un an, nous observerons les effets de cette mesure et dresserons un bilan », indiquait dans nos colonnes Eric Tanays, le directeur des routes d’Ile-de-France, qui expliquait que le choix des secteurs avait été réalisé en concertation avec les élus locaux et les associations de riverains. Les automobilistes qui empruntent qui circulent régulièrement sur l’A104 sont circonspects, mettant plutôt en cause le rôle des camions dans l’accidentologie sur cette autoroute, très fréquentée par les poids-lourds. Enfin, précisons qu’aucun radar fixe supplémentaire ne sera installé sur les axes visés par cette réduction de vitesse de 20 km/h.

 

 

leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/mitry-mory-77290/collegien-mitry-mory-des-ce-lundi-la-vitesse-baisse-de-20-km-h-sur-la-a104-03-07-2016-5936763.php

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article

Recherche