Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 19:40
Territoire de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France

Territoire de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France

 

 

 

Pour faire court  le SCOT c’est l’aménagement de la communauté d’agglomération Roissy Pays de France, à l’horizon 2030, qui est en jeu.

 

Le schéma  structurera le territoire, il pourra indiquer, par exemple, quelles communes seront choisies pour recevoir des sites polluants, des aires des gens du voyage, des logements sociaux, quels secteurs pourront être protégés …..

 

 

C’est

Annie Péronnet

 maire de Sarcelles 

qui est en charge de l’aménagement du territoire

et qui dirigeait, mardi soir, les débats

avec

Pascal DOLL

maire d'Arnouville les Gonesse

 

 

2 élus de grandes communes du 95

qui reconnurent ne pas bien connaître

notre territoire du 77

 

 

Comme à Villeparisis la réunion dura 2 heures

à 9h30 Annie Péronnet clôtura le débat.

 

 

 

 

Pour en revenir à la réunion :

 

La parole fut donnée à la salle, après une présentation incomplète de l'état des lieux  par les bureaux d'étude (décharges, pollution des rivières, des nappes phréatiques, de l'air..., déserts médicaux, écoles... des sujets quelque peu oubliés)

 

Ironie du sort la majorité des questions   furent posées par les élus des villages ruraux qui semblaient particulièrement inquiets sur des sujets comme les transports, la disparition des commerces de proximité....

La communauté d'agglomération disait pourtant avoir contacté les élus des 42 communes.

 

Vers la fin de la réunion une association environnementale fit un  court état des lieux des activités polluantes du secteur, en demandant leur prise en compte :

-les décharges

-les sites Seveso

-la plus importante zone industrielle d'IDF à Mitry-Compans

-la Beuvronne, l'une des rivières les plus polluées du 77

-les nuisances aéroport de Roissy.

 

Il semblerait que cette énumération de nuisances est indisposée Annie Péronnet, qui demanda à la représentante de l'association de ne pas répéter dans chaque réunion les mêmes demandes.

 

Pourtant les demandes de l’association furent relayées ensuite par des habitants de Dammartin en Goële et Villeparisis ainsi que par le conseiller départemental et maire d’Othis, Bernard Corneille, inquiet pour la santé de ses habitants.

 

 

 L’évaluation environnementale est un volet obligatoire dans le diagnostic (état des lieux) d’un SCOT (1), mais à ce jour elle n'est pas mise en ligne, ni même le power point présenté lors de ces 2 réunions.

 

Comme l'autorise la loi , une association agréée environnement a demandé, depuis plusieurs mois, à être consultée, mais elle n'a toujours reçu aucuns éléments du dossier et n'est  invitée à aucunes réunions de travail.

 

 

Il semblerait qu'Annie Péronnet et Pascal Doll ne souhaitent organiser ces réunions qu’avec des « experts », des élus, la chambre d’agriculture.

 

Le mot « associations »

Est-il pour eux

un gros mot ?

 

 

Toujours est-il qu'il nous semble ne pas les avoir  entendu prononcer ce mot lors des 2 réunions "dite de concertation".

 

 

 

Le mariage de la carpe et du lapin ?

 

A la sortie de la réunion certains se posaient la question comme à Villeparisis, à savoir pourquoi l’ETAT avait obligé certaines communes du 77 à rejoindre la communauté d’agglomération de Roissy ?

 

Etait-ce seulement pour que les impôts versés par les habitants de Villeparisis, Mitry-Mory, Claye-Souilly, Dammartin-en-Goële, Othis, Moussy le Neuf …. servent, entre autres, à aider les communes en difficulté comme Sarcelles, Garges les Gonesse, Villiers le Bel…. ?

 

 

L’avenir nous le dira…….

 

 

 

 

 

 

(1)Extrait du site du ministère de la santé :

« L’évaluation environnementale consiste à intégrer les enjeux environnementaux et sanitaires tout au long de la préparation d’un projet, d’un plan ou d’un programme et du processus décisionnel qui l’accompagne : c’est une aide à la décision. Elle rend compte des effets prévisibles du projet, plan ou programme sur l’environnement et la santé humaine, et permet de justifier les choix retenus au regard de l’ensemble des enjeux identifiés (y compris économiques, politiques, sociétaux…). Son objectif est de minimiser le plus possible les impacts des projets sur l’environnement dans lequel il s’installe ou qu’il traverse (paysages, faune, flore, sites Natura 2000, continuité écologique, sol, air, bruit…), et sur la santé des populations alentours, santé physique, mais aussi bien être, cadre de vie, lien social, accessibilité aux services … » (1)

 

http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/activites-humaines/article/evaluation-environnementale

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 14:47
communauté d’agglo Roissy Pays de France

communauté d’agglo Roissy Pays de France

 

 

Le projet de SCOT, futur schéma de territoires de la CARPF Communauté d’agglo Roissy Pays de France, montre bien les différences qui semblent peu conciliables entre le 77 et certaines grosses agglomérations du 95.

 

Les populations et élus du 77 qui ne souhaitaient pas intégrer cette communauté d’agglomération l’avait bien compris.

 

 

Mariage de la carpe et du lapin ?

 

 

Comment peut-on concilier les intérêts de villes comme Sarcelles et Garges les Gonesse qui a elles deux comptent près de 99 000 habitants avec ceux des villages ruraux comme Villeneuve sous Dammartin ou Rouvres 600 habitants chacun ?

 

Dans le document  distribué mardi à Villeparisis par la communauté d’agglo, on y parle de développement économique autour notamment de l’aéroport de Roissy, de construire un

territoire inclusif dans lequel chaque commune participe à l’effort de cohésion sociale et territoriale.

 

Le volet santé/environnement est, semble-t-il, balayé d’un revers de la main.

Plutôt que de nous parler des déserts médicaux du nord-ouest 77, on nous parle des 2 hôpitaux

qui ne sont pas accessibles aux populations du 77, pour être situés dans le 95.

Nos rivières polluées, nos industries polluantes, nos décharges sont passées sous silence.

 

Mais il faut savoir qu’Annie Peronnet, en charge de l’aménagement du territoire et du SCOT, au sein de la CARPF, est également maire de Sarcelles, une commune qui démolit ses tours et envoie ses gravats chez les autres.

 

 

Au titre de 

« ladite solidarité communautaire »

 vous en prendrez bien un peu

 d’ordures de démolition des tours

de

Sarcelles, Garges les Gonesse et Villiers le Bel 

dans vos décharges

de

Villeneuve St Dammartin, Claye-Souilly ou Villeparisis… ?

 

 

 

Paru dans le Parisien :

Sarcelles : ils vivent dans cette barre en cours de démolition

>Île-de-France & Oise > Val-d'Oise|16 février 2013, 4h28|7

 

La démolition d'un immeuble de quatre étages de Sarcelles est encours alors que des locataires vivent encore dans 9 des 300 appartements.

 

Des appartements vides et des portes murées au milieu d'un ballet de pelleteuses et d'engins de chantier. La résidence des Sablons, rue Paul-Cézanne à Sarcelles, à des allures d'immeuble fantôme. Vouée à la destruction dans le cadre de la rénovation urbaine, cette longue barre de quatre étages et de plus de 300 appartements a été progressivement vidée de ses habitants, relogés par le bailleur Osica. Vidée, mais pas complètement. Neuf appartements sont toujours occupés. Plus de la moitié du bâtiment, un des plus anciens du Grand-Ensemble, a déjà été détruite. Mais pour ces derniers locataires, aucune solution de relogement n'a encore été trouvée.

« Je vis avec la peur au ventre », soupire Nadia, qui est seule au quatrième étage. Depuis qu'ils ont été désertés, les halls de la résidence sont devenus le terrain de jeu de squatteurs. L'ancien appartement de la gardien
ne a été visité plusieurs fois. Une locataire a été cambriolée en pleine journée. « On entend tout le temps des bruits la nuit, raconte Angélique, qui dort avec des chaises contre sa porte « au cas où ». « Et, plusieurs fois par mois, il y a aussi les voleurs de métaux qui sévissent sur le chantier. Du coup, on passe notre temps à regarder par la fenêtre. On n'est jamais tranquille. »

Il y a aussi les nuisances liées aux travaux. « Tous les matins, on est réveillé par des bruits de pelleteuses, qui durent ensuite toute la journée, explique Nadia. Quand ils ont détruit u
ne partie de la barre il y a quelques mois, j'ai cru que c'était un tremblement de terre tellement ça vibrait. » Sans compter les coupures récurrentes d'électricité ou de gaz. Une locataire a aussi perdu tout son électroménager après un court-circuit.

Aujourd'hui, les derniers locataires n'attendent qu'u
ne chose : partir au plus vite de cette barre à l'abandon. « On se sent abandonné, lâche Sophie. Cela fait trois ans que l'on parle de cette destruction. Osica aurait pu prendre ses précautions pour reloger tout le monde avant que les travaux démarrent. Nous, on n'a pas demandé à partir. » Pour le bailleur, le cas de ces locataires est complexe. « Ils sont prioritaires pour le relogement, assure Osica. Un cabinet a été spécialement mandaté pour s'occuper d'eux. Nous leur avons fait des propositions. La plupart ont été refusées. Trouver des appartements libres et qui correspondent à leurs attentes n'est pas simple. Nous, nous sommes prêts à faire des efforts. Mais, parfois, il y a aussi une absence de bonne volonté. »

An
ne dément. « Je n'ai reçu aucune proposition avant le mois de novembre, assure cette locataire qui vit dans un deux-pièces. Après une réunion, où je l'ai signalé, on m'a proposé un F3 pour un loyer de 200 € de plus que ce que je paie actuellement. C'est trop cher pour moi. Pourtant, je ne demande pas la Lune. »

« C'est u
ne situation humainement insupportable, qui doit être traitée au cas par cas, réagit François Pupponi, député-maire PS de Sarcelles. Nous avons mis en place une cellule de crise pour s'occuper spécialement de ces neuf dossiers. Tout devrait être réglé d'ici un mois. »

 

 

http://www.leparisien.fr/sarcelles-95200/ils-vivent-dans-cette-barre-en-cours-de-demolition-16-02-2013-2572181.php

 

 

Partager cet article

Repost0
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 18:59

 

Paru dans Mag Journal 77 :

Roissy Pays de France ► Le territoire planche sur son avenir… avec ses disparités, faiblesses et richesses

25MAI2018 

 

Hervé Touguet, entre Annie Perronnet et Pascal Doll, mardi soir.

La communauté d’agglomération Roissy pays de France (Carpf) a lancé, mardi 22 mai, sa première réunion sur le Scot (Schéma de cohérence territoriale), à l’espace Jacques-Prévert de Villeparisis. Des participants ont interpellé les élus sur l’environnement, les emplois et transports.

La trame verte et bleue locale représente moins de 2 % du territoire protégé. « La Beuvronne est l’une des rivières les plus polluées de Seine-et-Marne. Elle a un nombre important de décharges sur ses bords et reçoit les eaux polluées de l’aéroport de Roissy, qui n’est pas en état de traiter son assainissement de façon correcte » est intervenue Mireille Lopez, membre de France nature environnement Seine-et-Marne.

 

Elle poursuit : « Il faut également réfléchir à la rénovation urbaine : on abat des tours au lieu de les rénover et les ordures arrivent dans nos villages ruraux qui deviennent des décharges ».

 

Pour Bernard Loup, président de Val-d’Oise environnement et du collectif pour le triangle de Gonesse, « aménager un territoire autour de Roissy CDG sans le département de Seine-Saint-Denis sera compliqué ». Selon lui, l’aboutissement du SCOT pour 2019 est compromis car le Sdrif (schéma directeur de la région Ile-de-France), créé fin 2013, devra lui aussi entamer sa révision au bout de six ans.

 

Bernard Loup ajoute : « Roissy CDG n’est pas en développement continuel. Selon l’Insee, entre 2009 et 2014, il a perdu 18 000 emplois. Il faut aussi parler de métiers. Roissy, c’est entre 200 et 300 métiers différents et quand vous avez un  grand nombre d’emplois sur un petit nombre de métiers, quelle que soit la bonne volonté des employeurs, ils sont obligés de recruter ailleurs. Et ce n’est pas vers le sud qu’ils se tournent, mais vers le nord et la Picardie ». Annie Perronnet, maire de Sarcelles (Val d’Oise) et vice-présidente de la Carpf pour l’aménagement du territoire, a rappelé que le SCOT était dans sa phase de diagnostic : « Le but du SCOT, c’est aussi de faire des propositions et de peser sur les décideurs. Il n’y a pas de PLUI [Ndlr : plan local d’urbanisme intercommunal] et donc, à la cadence où l’on avance aujourd’hui, l’échéance fin 2019 est tenable ».

 

Christian Tarrieu, président de l’EB2V (Association ensemble bien vivre à Villeparisis) trouve anormal que ADP (Aéroport de Paris) « prenne deux euros aux voyageurs en prétendant que c’est une taxe d’aéroport ». Il renchérit : « Le CDG express est une dépense somptuaire qui ne correspond à rien ». Pour Pascal Doll, maire d’Arnouville (Val d’Oise) et vice-président de la Carpf pour les mobilités et déplacements, « le problème du CDG express est d’avoir pour supports la ligne B du RER et la ligne K, qui sont déjà saturées ».

 

Un territoire de 42 communes

Autour de l’aéroport de Roissy CDG, les 42 communes de la CARPF regroupent, à partir du 1er janvier 2016, 352 000 habitants sur 342 km². Elles comportent des contrastes importants, tant sur les aspects démographiques que d’urbanisme, c’est-à-dire une forte urbanisation au sud du territoire, une grande concentration d’activités autour de l’aéroport et de grands territoires agricoles au nord et à l’est.

« Le SCOT, c’est une feuille de route à l’horizon 2030 » a défini Agathe Roche, consultante en stratégie territoriale chez Algoé. « Il vise à mettre en valeur le territoire, développer l’activité économique, en conciliant qualité d’environnement, habitat et voies de transport. C’est un avenir à préparer et à dessiner ensemble » a conclu Hervé Touguet, maire de Villeparisis et vice-président de la Carpf pour le développement durable et les déchets ménagers.

 

Le calendrier du SCOT

Les réunions ont pour objet de présenter au public le diagnostic du territoire qui a été établi par les consultants en aménagement. Le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable) sera débattu en octobre. Le SCOT devrait être approuvé par l’État en décembre 2019.

Trois autres réunions sont prévues, toutes à 19 h 30 :

  • mardi 29 mai, salle Louis-Lumière à Dammartin-en-Goële
  • jeudi 31 mai, hôtel de ville d’Arnouville (Val-d’Oise)
  • jeudi 14 juin, au cinéma de l’Ysieux, à Fosses (Val-d’Oise).

www.roissypaysdefrance.fr

http://www.magjournal77.fr/roissy-pays-de-france-le-territoire-planche-sur-son-avenir-avec-ses-disparites-faiblesses-et-richesses/

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mai 2018 3 23 /05 /mai /2018 14:05
Territoire de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France

Territoire de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France

 

 

 

Pour faire court c’est l’aménagement de la communauté d’agglomération Roissy Pays de France, à l’horizon 2030, qui est en jeu.

 

Le schéma  structurera le territoire, il pourra indiquer, par exemple, quelles communes seront choisies pour recevoir des sites polluants, des aires des gens du voyage, des logements sociaux, quels secteurs pourront être protégés …..

 

 

C’est

Annie Péronnet

 maire communiste de Sarcelles

qui est en charge de l’aménagement du territoire

et qui dirigeait, hier soir, les débats

 

 

Une élue qui avait décidé de mene

la réunion de concertation

d’une main de fer et au pas de charge.
 

(pas plus de 2 heures)

 

 

La parole fut donné pendant  une petite demie heure aux populations, après une présentation d’un état des lieux incomplet par les bureaux d’études, dans lequel,  certains sujets n’étaient pas traités tels que l’état de santé des populations, les zones de déserts médicaux, la pollution des rivières, de la nappe phréatique, de l’air …

 

Pourtant l’évaluation environnementale est un volet obligatoire dans le diagnostic (état des lieux) d’un SCOT.

 

 

Les 2 fédérations d’environnement du 95 et 77 avaient fait le déplacement.

 

Leurs intervenants 

qui connaissaient bien les dossiers

posèrent-ils des questions

qui fâchèrent Annie Péronnet ?

 

Toujours est-il que l’élue de Sarcelles ne leur permit pas d’aller jusqu’au bout de leurs demandes.

 

 

Des associations qui n’ont d’autres choix que d’intervenir lors des réunions publiques puisque la communauté d’agglomération n’a pas souhaité les inviter à des réunions de travail avec les élus, comme le font d’autres communautés d’agglomération.

 

 

A la sortie de la réunion certains se posaient la question à savoir pourquoi l’ETAT avait obligé certaines communes du 77 à rejoindre la communauté d’agglomération de Roissy ?

 

Etait-ce seulement pour que les impôts versés par les habitants de Villeparisis, Mitry-Mory, Claye-Souilly, Dammartin-en-Goële, Othis, Moussy le Neuf …. servent, entre autres, à aider les communes en difficulté comme Sarcelles, Garges les Gonesse, Villiers le Bel…. ?

 

 

L’avenir nous le dira…….

 

 

La prochaine réunion de concertation aura lieu mardi prochain à Dammartin en Goële à 19 heures, salle Louis Lumière, place des Prieurs.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 mai 2018 1 21 /05 /mai /2018 19:13

 

 

Le SCOT est constitué de trois documents :

  • Un rapport de présentation contenant un diagnostic général, un état initial de l’environnement et une évaluation environnementale du projet d’aménagement. Il explicite les choix retenus pour établir le PADD et le DOO et les raisons pour lesquelles les projets alternatifs ont été écartés.
  • Un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Il constitue l’élément central du SCOT, il tire les conséquences du diagnostic à partir desquelles il affirme la politique de l’EPCI en matière d’aménagement du territoire. Il répond à la question : Que va-t-on faire ?
  • Un Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO). Il découle directement des choix fait dans le PADD, il définit les orientations et objectifs opposables visant à assurer la cohérence d’ensemble des documents sectoriels et communaux. Il répond à la question : Comment allons-nous l’appliquer ? (1)

(1) https://www.roissypaysdefrance.fr/Amenagement/Schema-de-COherence-Territoriale-SCOT

 

 

 

Pour faire court   :

La 1ère phase préparée par les élus  consiste en un état des lieux avec évaluation environnementale réalisé sur les 42 communes de l’agglomération et un projet d’aménagement du territoire pour les 10 ou 20 ans à venir.

 

Ne cherchez pas d’informations sur le site de la communauté d’agglo concernant cet état des lieux et son projet d’aménagement, rien n’est mis en ligne, vous aurez la surprise demain si vous venez à la réunion de Villeparisis ou le mardi suivant à Dammartin en Goële.

 

 

 

Voici l’annonce

qui est paru sur le site de la Communauté d’Agglomération :

SCOT ROISSY PAYS DE FRANCE - RÉUNIONS PUBLIQUES : VENEZ DONNER VOTRE AVIS !

Roissy Pays de France organise ses premières réunions publiques d’information et de concertation dans le cadre de la mise en place du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT). Ces premières réunions permettront de prendre connaissance de la démarche SCOT, des grandes lignes du diagnostic stratégique et des enjeux identifiés.

 Les réunions se dérouleront les : 

  • Mardi 22 mai à 19h30 au Centre culturel Jacques Prévert (Place Pietrasanta 77270 Villeparisis)
  • Jeudi 31 mai à 19h30 à l’Hôtel de ville (15/17 rue Robert Schuman 95400 Arnouville)
  • Mardi 29 mai à 19h30 à la Salle Louis Lumière (Place des Prieurs 77230 Dammartin-en-Goële)
  • Jeudi 14 juin à 19h30 au Cinéma de l’Ysieux (Place de la Liberté 95470 Fosses)

A destination de tous les élus, habitants, acteurs économiques et sociaux, associations, etc.

Ces premières réunions permettront de prendre connaissance de la démarche SCOT, des grandes lignes du diagnostic stratégique et des enjeux identifiés. D’autres réunions interviendront tout au long du processus.

Vous êtes invités à venir vous exprimer lors de cette rencontre au regard des éléments qui vous seront présentés.

 

Intervention des élus :

" La Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France est née en 2016. Créée par arrêté interpréfectoral du 9 novembre 2015, elle regroupe 42 communes et 352 112 habitants.

La CARPF s’engage dans l’élaboration de son SCOT avec la conscience de sa responsabilité vis-à-vis du devenir du territoire, des communes qui la composent et de sa population actuelle et future. Elle entend prendre la mesure des besoins des différentes populations qui l’habitent, quels que soient leur lieu de résidence, leur qualification professionnelle, leurs ressources et y apporter des réponses concrètes dans les politiques publiques que sous-tendra le SCOT. Les objectifs et orientations énoncés ci-après visent ainsi à façonner un territoire au sein duquel chacun puisse construire et accomplir son propre parcours de vie, c’est-à-dire se former, habiter, travailler et s’épanouir à toutes les étapes de sa vie, selon ses besoins et aspirations.

 Le SCOT poursuivra trois ambitions :

  • Assurer l’attractivité et la compétitivité du territoire et conforter son rôle comme moteur pour le développement du nord francilien
  • Créer les conditions pour garantir les équilibres territoriaux internes à l’Agglomération et maîtriser la consommation des ressources
  • Favoriser l’émergence d’une identité commune et la montée en puissance des politiques communautaires autour d’objectifs de développement partagés.

La première étape de construction du projet doit permettre aux porteurs du SCOT de s’accorder sur une lecture commune de leur territoire. Il s’agit de produire la connaissance et la compréhension du territoire dans toutes ses composantes afin de guider les choix stratégiques. C’est dans ce cadre que les élus de la CARPF souhaitent échanger avec vous afin de s’accorder sur les problématiques et votre vécu sur le territoire."

 

M. Patrick RENAUD, Président de Roissy Pays de France

Mme Annie PERONNET, Vice-présidente en charge de l’Aménagement du territoire

 

 

Nous avons constaté que ni les communes de Villeparisis et de Dammartin en Goële n’avait relayé l’information sur leur page d’accueil internet

Pas même Claye-Souilly, Mitry-Mory, Othis, Compans…..

 

 

Pourquoi ?

Demandez à vos élus

 

 

 

 

 

Pourtant d’autres communes de France relaient ce type d’information

 pour exemple : La Dordogne

 

https://montponavanttout.com/2017/11/29/schema-de-coherence-territoriale-du-pays-de-lisle-reunion-publique-a-montpon/#more-14417

 

http://www.coulounieix-chamiers.fr/actualites-2?id_actualite=1252

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Recherche