Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2023 3 01 /02 /février /2023 16:01

Paru sur le site ARIA

 

 

14/7/2022 Incendie dans la Décharge Véolia de Fresnes sur Marne, Claye-Souilly, Charny
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2023 2 31 /01 /janvier /2023 17:09
Projet PLU : Pourquoi Jean-Luc Servières veut-il autoriser la construction de logements sur le site pollué de l’ancienne usine WABCO, avant que l’industriel n’ait mis en sécurité le site ?

 

Le problème de pollution de l’ancienne usine WABCO Jean-Luc Servières le connaît bien pour être informé régulièrement de son suivi par la préfecture, c’est la DRIEAT 77 qui est chargé de ce dossier et  qui ne cesse d’adresser des relances à l’industriel afin qu’il mette en sécurité son ancienne usine.

 

Aujourd’hui le site est classé en UX : tissu à vocation d’activités, ce classement n’autorise pas la construction de logements comme dans le secteur UB.

 

C’est pourquoi nous avons été très étonnés de constater que Jean-Luc Servières souhaitait changer l'usage d'une partie du site, en prévoyant, dans le futur PLU, de la classer UB, pour y autoriser l'implantation comme il l'indique "d'un maximum de logements" alors même qu'il n'a pas la certitude de la compatibilité du site avec l'usage projeté tant que WABCO ne l'aura pas mis en sécurité.

 

Un projet qui doit faire plaisir au promoteur immobilier DG Group qui a racheté récemment le site WABCO, DG group qui commercialise déjà dans notre commune 103 logements et 41 lots à bâtir au Bois des Granges.

 

 

Mais le 20 janvier dernier le Préfet « s’est fâché » et a adressé une mise en demeure à WABCO  afin qu’il prenne les mesures nécessaires pour mettre en sécurité le site.

 

Pour ne pas être en porte-à-faux avec la préfecture et ne pas risquer d’éventuelles actions en justice contre la commune par des acquéreurs mécontents,  ne serait-il pas plus prudent  de suspendre le projet de modification  d’usage du site et de maintenir le classement de ce site en UX dans le futur PLU tant que WABCO ne l'aura pas  mis en sécurité  ?

 

A vous de juger.

 

 

Extrait du site Géorisques pour Wabco (1)  :

« En 2017, dans le cadre de la cessation d'activité des installations classées soumises à déclaration, il a été demandé à l'exploitant :
- en application de l’article R.512-66-1 du code de l'environnement, de remettre le site dans un état tel qu’il ne puisse porter atteinte aux intérêts mentionnés à l’article L.511-1 et qu’il permette un usage futur comparable à celui de la dernière période d’exploitation (industriel). En cas de changement d'usage, il lui appartiendra de
s’ assurer de la compatibilité de l'état du site avec l'usage projeté ;
- de présenter en conséquence des mesures de gestion adaptées en recherchant les possibilités de traitement des sources de pollution. »

 

 

Arrêté de mise en demeure  du 20/1/2023, pour extrait :

 

 

Projet PLU : Pourquoi Jean-Luc Servières veut-il autoriser la construction de logements sur le site pollué de l’ancienne usine WABCO, avant que l’industriel n’ait mis en sécurité le site ?
Projet PLU : Pourquoi Jean-Luc Servières veut-il autoriser la construction de logements sur le site pollué de l’ancienne usine WABCO, avant que l’industriel n’ait mis en sécurité le site ?
Projet PLU : Pourquoi Jean-Luc Servières veut-il autoriser la construction de logements sur le site pollué de l’ancienne usine WABCO, avant que l’industriel n’ait mis en sécurité le site ?
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2023 1 30 /01 /janvier /2023 20:41
Pont provisoire sur la Beuvronne

Pont provisoire sur la Beuvronne

 

D’après un article de presse la fermeture de la RD 404 de St Mesmes à Nantouillet  devrait durer près de 6 mois afin de reconstruire le pont sur la Beuvronne, ce qui va occasionner une grande gêne pour les 4000 usagers qui l’empruntent journellement.

 

Lors d’un rendez-vous  en sous préfecture nous avons rencontré ce jour le conseiller départemental Olivier Morin et lui avons posé cette question :

 

« Ne serait-il pas possible de réduire le temps de fermeture de cette route au public ?»

 

La réponse laconique de l’élu :

 « il faut que ça se fasse »

 nous a quelque peu étonné.

 

Un élu qui semblait bien plus préoccupé par le coût des travaux : près de 800 000 euros que par la gêne occasionné aux usagers pendant une si longue période .

 

Ses électeurs apprécieront…….

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2023 5 27 /01 /janvier /2023 16:59
LA BEUVRONNE A SOUILLY
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2023 4 26 /01 /janvier /2023 17:39

 

 

Paru sur le site Vakita

 

 

 

"C'est une bombe à retardement"💣

Pour Vakita, Ambrine Bdida a remonté la filière des déchets de chantier du Grand Paris, un méga-projet de construction dans toute l'Île-de-France pour notamment créer 4 nouvelles lignes de métro.

Un projet qui génère une quantité astronomique de déchets ! 47 millions de tonnes de terre doivent être évacuées d'ici la fin des travaux prévus en 2030. …

https://www.facebook.com/vakitamedia/videos/1252555708939288

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 20:23

 

 

Paru sur le site Générations Futures

 

 

 

La France renonce à accorder une dérogation aux betteraviers
La France renonce à accorder une dérogation aux betteraviers
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2023 2 24 /01 /janvier /2023 18:35

Site ARIA

POINCY: fissure active sur une zone de la berge rive droite du canal
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2023 1 23 /01 /janvier /2023 14:48
2021 Décharge Veolia CLAYE-SOUILLY : 1er plus important émetteur de gaz Méthane de France

 

Depuis plus de 10 ans la décharge Veolia de Claye-Souilly est toujours dans le peloton de tête des plus importants émetteurs dans l'air de Méthane de France  (dans les 5 premiers). (1)

 

L’arrêté ministériel du 15/2/2016 relatif aux installations de stockage de déchets non dangereux oblige l’exploitant à réaliser des mesures de contrôle de ses émissions diffuses de Méthane dans l'air.

 

VEOLIA a réalisé ces mesures à 2 reprises :

  • Du 25 au 29/9/2017 qui ont montré d’importantes émissions diffuses de Méthane
  • Du 11 au 13/9/2019 après travaux de reprise de couverture sur les zones considérées par VEOLIA comme les plus émissives, sur une surface de 9.2 hectares

 

Veolia semble se satisfaire de ces travaux puisqu’il indique lors de la dernière CSS du 9/2/2021 que :

 

« Le réseau de captage est bien dimensionné et les couvertures efficaces pour limiter les émissions diffuses »

 

 

Mais ironie du sort nous venons d’apprendre que VEOLIA Claye-Souilly

a émis dans l’air en 2021 plus de polluant Méthane qu’en 2020

et qu'il passe au 1er rang des émetteurs  de ce gaz dans l'air de France  en 2021 

 

si l'industriel est satisfait

les riverains de l'installation ne le sont pas.

 

 

 

 

Du GREEN WASHING ?

(pour faire court verdissage d’image)

 

Il serait peut-être temps qu’Antoine Frérot, PDG de VEOLIA, mette en place les mesures de réduction des émissions de Méthane dans l'air qu’il propose dans les médias depuis la COP 21 sur sa plus importante décharge ISDND de France

 

 

 

Ce ne sont pas des effets d’annonces à chaque COP

mais des mesures effectives que les français attendent.

 

 

  1. https://www.georisques.gouv.fr/risques/registre-des-emissions-polluantes/synthese/donnees#/recherche=polluant&polluant=91&milieu=1

 

 

 

Extrait de l’article paru sur le site VEOLIA :

28 OCT. 2021

La COP 26 va s'ouvrir à Glasgow (Royaume-Uni) le 31 octobre jusqu'au 12 novembre, six ans après la signature de l’Accord de Paris

Champion de la transformation écologique, Veolia sera exemplaire pour le climat….

 

 

Les engagements climat de Veolia revus à la hausse

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) conclut, dans son rapport publié le 6 août 2021 intitulé The Physical Science Basis, que le climat est en train de changer partout dans le monde plus rapidement que prévu : nous n'avons désormais plus le choix, il faut absolument maintenir la hausse des températures à 1,5°C d’ici la fin du siècle pour respecter l’Accord de Paris sur le climat
C'est pourquoi, en se conformant à la 
Science Based Target initiative (SBTI)(1) qui mobilise les entreprises pour fixer des objectifs scientifiques vers une économie décarbonée, Veolia ambitionne de doubler son objectif à 10 ans de réduction de ses émissions de GES, avec deux leviers en particulier : la sortie du charbon en Europe d’ici à 2030, et l’augmentation du captage du méthane sur les centres de stockage des déchets. Les objectifs chiffrés, en cours d'élaboration, seront validés en 2023 et intégrés dans le nouveau plan stratégique du Groupe.

https://www.veolia.com/fr/nos-medias/actualites/cop26-veolia-sapprete-doubler-ses-engagements-reduction-demissions-ges-se

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2023 7 22 /01 /janvier /2023 20:02
CLAYE-SOUILLY : BIOVIVERSITE
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2023 5 20 /01 /janvier /2023 11:40

 

Court historique de la situation :

A l’occasion de travaux de préparation de la déviation Sud-Ouest de Meaux, il a été découvert en 2003, sur un site exploité, dans les années précédentes par le sucrier Tereos, des remblais pollués contenant des matériaux noirâtres et malodorants sous une membrane d’étanchéité d’un bassin où l’industriel stockait ses eaux de betteraves.

Pour ne pas retarder le chantier de la déviation les remblais ont été excavés et déplacés sur une autre zone, un confinement a été ensuite mis en place autour des remblais contaminés dénommé sarcophage.

Quelques années plus tard, il a été découvert qu’une pollution aux métaux lourds (arsenic ,fer …) avait migrée du sarcophage vers les eaux souterraines.

Les riverains ont découvert cette situation à l’occasion de la présentation à l’enquête publique du projet de l’industriel Terzeo d’exploiter une plateforme de traitement de déchets du BTP et une décharge de déchets dangereux, en aval du sarcophage.

En effet les contrôles des eaux souterraines dans 4 piézomètres faisaient ressortir, pour les années 2013 à 2015 une pollution aux métaux lourds :arsenic, fer …

Des contrôles qui avaient été imposés au sucrier Tereos par la Préfecture depuis 2006, permettant à cette administration de surveiller ce site et d’imposer au sucrier Tereos des mesures complémentaires, le cas échéant, pour éviter la propagation de la pollution.

Or nous n’avons pas trouvé d’arrêté de prescriptions complémentaires imposé par la Préfecture au sucrier Tereos notamment depuis 2013.

L’arrêté préfectoral de 2019, d’autorisation d’exploitation, impose à l’entreprise Terzeo, dont le site se trouve en aval du sarcophage, d’implanter des nouveaux piézomètres, mais pour l’instant l’industriel ne les a pas encore posés.

 

La pollution des eaux souterraines a migré jusqu’où ?

Nous n’en savons rien

 

Pour le savoir il serait nécessaire que des piézomètres supplémentaires soient implantés, notamment en amont des captages d’eau d’Isles les Villenoy et de Condé Ste Libiaire.

Afin de rassurer les populations qui craignent pour leurs captages d’eau potable, le Ministère de l’Ecologie pourrait prendre en charge l’implantation et le contrôle de ces piézomètres supplémentaires ainsi que le financement d’une tierce expertise par un hydrogéologue comme BRGM, INERIS...., à charge pour l'ETAT de se retourner ensuite vers le pollueur.

 

Pour conclure :

Ce n’est qu’à partir d’août 2021 que des travaux conservatoires sur le sarcophage semblent avoir été mis en place, travaux qui consistent à traiter les lixiviats (jus des déchets du sarcophage), mais pendant ce temps la pollution qui s’est échappé depuis des années vers les eaux souterraines continue son chemin.

Partager cet article
Repost0

Recherche