Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 17:54
carrière Placoplatre Villeparisis remblayée par des déchets "dits inertes"

carrière Placoplatre Villeparisis remblayée par des déchets "dits inertes"

 

 

De l’inquiétude des riverains du fort de Courtry/Vaujours

à celle des futurs clients de Placoplatre

le pas semble être franchi.

 

 

 

En effet la médiatisation faite autour du projet a fait monter la pression, aujourd’hui ce n’est pas seulement les riverains qui sont inquiets mais les clients de Placoplatre qui semblent également inquiets.

 

Les questions qu’ils se posent :

 

Les riverains :

Quels risques sur notre santé d’une telle exploitation à ciel ouvert (pollution de l'air  par des matières radioactives, métaux lourds, particules... bruit...) ?

 

 Les clients :

Quels risques sur notre santé de l’utilisation dans nos habitations de plaques de plâtre qui proviendraient du fort de Courtry/Vaujours  ?

 

 

 

Aujourd’hui n’est-ce pas l’image même

de

Saint Gobain

qui pourrait en être écornée ?

 

 

Car la multinationale ne doit-elle pas  contenter en priorité ses clients et non ses actionnaires ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 17:43

 

période 2007 et 2010

Seine et Marne

Département où le taux de mortalité est le plus élevé

de l’Ile de France (1)

(1)page 18  http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2015/reperesSanteAvril2015.pdf

 

 

 

Hommes

Taux pour 100 000 hommes : Seine et Marne 887.8, Paris 722.9, Hauts de Seine 726.5

Taux pour 100 000 hommes : Seine et Marne 887.8, Paris 722.9, Hauts de Seine 726.5

Femmes

 

Taux pour 100 000 femmes : Seine et Marne 554.2, Paris 441.2, Hauts de Seine  451.4

Taux pour 100 000 femmes : Seine et Marne 554.2, Paris 441.2, Hauts de Seine 451.4

Partager cet article

Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 09:24

 

Vous aviez rêvé qu’il devienne ingénieur ou médecin….. il sera peut-être employé dans une casse automobiles car le département accueille un nombre impressionnant de « casse automobiles » et il faut trouver du personnel, alors l’ETAT a choisi d’implanter une filière d’apprentissage au nord-ouest 77, vous savez là où on envoie les ordures de l’Ile de France.

 

 

Après avoir implanté encore et encore des installations de traitements de déchets, il faut trouver de la main d’œuvre pour travailler dans ces installations, l’université de Marne la Vallée semble vouloir se diriger vers ce type d’apprentissage de proximité pour l’avenir de vos enfants.

 

Une université qui semble se spécialiser dans le déchets, puisqu’une autre filière a été créée, la 1ère en France : " incinération avec récupération d'énergie" et une option " Méthanisation et compostage des déchets" (1)

 

 

 

Pourquoi ne pas implanter cette filière à l’ouest parisien ?

 

Vous n’y pensez pas

les enfants des secteurs « huppés »

ne vont tout de même pas

aller travailler

dans des casse automobiles.

 

 

 

 

 

(1) http://www.u-pem.fr/formations/loffre-de-formations/licences-professionnelles/domaine-sciences-technologies-sante/mention-metiers-de-la-protection-et-de-la-gestion-de-lenvironnement/licence-professionnelle-valorisation-energetique-des-dechets-menagers/

 

 

Nord seine et marnais :  Si votre enfant travaillait dans une casse automobiles ?

Paru dans le Parisien 77 :

L’université Paris-Est Marne-la-Vallée crée une licence Recyclage des véhicules à Champs-sur-Marne

Gilles Cordillot | 03 Mai 2015, 17h36 | MAJ : 03 Mai 2015, 17h36

 

L’existence des casses automobiles date du Grand Siècle. C’est Louis XIV, qui, en 1648, promulgua un édit pour débarrasser les coches encombrant les rues de Paris ! Depuis, l’activité a évidemment bien changé. A tel point que l’université Paris-Est Marne-la-Vallée (Upem), à Champs-sur-Marne, ouvrira dès la rentrée de septembre une licence professionnelle en alternance « organisation et management des services de l’automobile (Omsa) », option recyclage et valorisation des véhicules.

Olivier Calvet est responsable formation en licence pro Omsa à l’université. « A l’origine, il s’agit d’une demande de la branche professionnelleautomobile et plus spécialement du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), explique ce dernier. Petit à petit, de nouvelles structures, les centres de véhicules hors d’usage (VHU) remplacent les anciennes casses automobiles. Ces derniers sont assujettis à une réglementation très stricte, qui nécessite de former les futurs encadrants de ces nouvelles structures. » Ces textes précisent que les véhicules en fin de vie doivent être revalorisés à 95 %. Autant de pièces à démonter, trier et revendre.

 

Pour Patrick Poincelet, président de la branche des recycleurs automobiles et vice-président du CNPA, les nouveaux centres VHU tendront vers trois axes : la collecte des véhicules par les seuls centres agréés pour détruire un véhicule, leur traitement, comprenant la dépollution, et la valorisation des produits. » Il rappelle « que les Français sont les premiers exportateurs européens de pièces détachées. » Il était devenu indispensable de créer un diplôme constituant une véritable reconnaissance de cette qualification par l’Etat.

La profession estime que dans les années à venir, ce sont environ 1 500 postes qui seront à pourvoir.

Actuellement, une dizaine d’entreprises franciliennes ont émis le souhait d’accueillir un jeune en formation chez elles. La première promotion de septembre 2015 de la fac de Marne-la-Vallée comptera, quant à elle, une dizaine d’étudiants.

http://www.leparisien.fr/acheres-la-foret-77760/l-universite-paris-est-marne-la-vallee-cree-une-licence-recyclage-des-vehicules-a-champs-sur-marne-03-05-2015-4742141.php

 

Partager cet article

Published by ADENCA - dans DECHARGES
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 14:51
Entourée en noir 7ème circonscription du 77, député-maire de Claye-Souilly Yves Albarello

Entourée en noir 7ème circonscription du 77, député-maire de Claye-Souilly Yves Albarello

 

Les professionnels du BTP très inquiets quand aux endroits où ils vont pouvoir déverser les déchets du Grand Paris.

 

Pourquoi ?

 

Ils avaient beaucoup tablés, semble-t-il, sur les villages ruraux de Seine et Marne pour y déverser leurs ordures, mais alors que cette population depuis des décennies recevait les ordures de toute l’Ile de France sans broncher, aujourd’hui elle dit « basta ».

 

Depuis plusieurs années ADENCA travaille sur ce dossier sans relâche, bien qu’elle n’est pas été invitée par le Conseil Régional aux réunions de concertation PREDEC, nous avons pu faire passer notre message grâce au soutien d’associations amies et de quelques élus régionaux et départementaux que nous remercions.

 

Ce travail collectif a permis le vote en juin 2014 du projet PREDEC qui instaure un moratoire interdisant l’implantation de décharges ISDI en Seine et Marne pendant 3 ans, le vote définitif du PREDEC qui devrait valider ce moratoire devant intervenir en juin prochain.

 

Mais ce moratoire ne semble pas convenir à tout le monde : professionnels du BTP mais pas seulement, en effet qu’elle a été notre étonnement quand nous avons appris que M. Yves Albarello, notre propre député maire était défavorable à ce moratoire qui devrait interdire pendant 3 ans les décharges ISDI en Seine et Marne(1).

 

 

Cela ne suffit-il pas à M. Yves Albarello que  la moitié des communes de sa circonscription soit impactées par des installations de traitements de déchets.

 

 

Sur 32 communes que compte sa circonscription :

 

- 11 villages ruraux sont déjà impactés par les ordures : incinérateur, décharges légales ou illégales où carrières remblayées par des déchets :

Annet sur Marne, Charny, Charmentray, Compans, Fresnes sur Marne, Moussy le Neuf, Le Pin, Précy sur Marne, Villeneuve sous Dammartin, Villeroy, Villevaudé.

 

- 5 villes « accueillent » des décharges ou installations de traitements de déchets :

St Thibault des Vignes (2 incinérateurs), Claye-Souilly ( La plus importante décharge de déchets ultimes d’Europe), Villeparisis (La plus importante décharge de déchets dangereux de France…), Lagny (traitement de déchets BTP) et Mitry-Mory (traitement déchets dangereux).

 

Il reste encore 16 communes de cette circonscription qui n’accueillent pas de déchets:

- Courtry, Dammartin-en-Goële, Gouvernes, Gressy, Iverny, Le Plessis aux Bois, Le Mesnil Amelot, Longperrier, Mauregard, Nantouillet, Messy, Moussy le Vieux, Pomponne, St Mesmes, Thieux, Othis.

 

Pour savoir si

M. le député Albarello

souhaite

voir s’implanter des décharges sur ces communes

nous vous conseillons de le contacter.

 

(1) http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-dvp/14-15/c1415038.asp

 

Partager cet article

3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 13:37
forêt régionale de Montgé en Goële

forêt régionale de Montgé en Goële

 

 

Créé en 1989, le Département de la santé des forêts, dépend du ministère de l’agriculture, il est en charge de la surveillance sanitaire des forêts françaises. Le DSF s’organise en cinq pôles interrégionaux qui s’appuient sur un réseau de plus de 200 forestiers de terrain. Cette structure permet de répondre aux objectifs du DSF : suivre l’évolution et l’impact des ravageurs des forêts et identifier d’éventuels problèmes émergents. (1)

 

 

Nous apprenons dans une étude IFN (2) que :

« La région Île-de-France comprend huit départements que l’IFN regroupe en deux zones : la Seine-et Marne et les sept autres départements situés à l’ouest. »

 

« La surface forestière de la Seine-et-Marne (141 000 ha ± 6 000 ha) est très légèrement supérieure à celle de la zone ouest de la région (128 000 ha ± 8 000 ha). »

 

 

Nous apprenons dans une étude sur le bilan de la santé de la forêt en IDF 2014 (3)

que : 5 correspondants-observateurs en charge de la surveillance sanitaire des forêts sont en activité en IDF.

 

Bien que la surface forestière de la Seine et Marne soit supérieure au reste de l’Ile de France, nous constatons qu’une fois de plus notre département est le parent pauvre puisque seulement 2 correspondants-observateurs sur 5 ont été nommés dans notre département, l'un d'eux s'occupant également du département de l'Essonne.

 

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Bilan_Ile_de_France_2014_cle846cc4.pdf

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Bilan_Ile_de_France_2014_cle846cc4.pdf

 

 

Au titre de la « solidarité régionale » l’Ile de France envoie ses ordures en Seine et Marne, mais quand il s’agit de surveiller l’état sanitaire des forêts d’Ile de France, c’est vers les autres départements d’IDF que semble fonctionner cette solidarité.

 

Pourtant en Seine et Marne vous payez vos impôts comme ailleurs, mais il semblerait qu’au  titre de la « solidarité régionale » on préfère les utiliser ailleurs.

 

 

 

 

(1) http://agriculture.gouv.fr/departement-de-la-sante-des-forets

(2) La forêt française Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009

Page 5 http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/IMG/pdf/IFN_Publi_2010_IDF.pdf 

http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/

(3) http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Bilan_Ile_de_France_2014_cle846cc4.pdf

 

 

Partager cet article

2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 19:34

 

 

 

Le parisien 77        2/5/2015

Le parisien 77 2/5/2015

Partager cet article

2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 14:46

 

 

Le 5 mai prochain aura lieu la commission de suivi de site du Fort de Courtry/Vaujours une représentante de Nature Environnement 77 sera présente et soutiendra vos demandes.

 

 

Qu’est-ce que Nature Environnement 77 ?

http://www.environnement77.fr/

 

C’est une fédération départementale d’associations environnementales, elle regroupe environ 50 associations seine et marnaise, elle a été créée en 1972 et est agréée protection de l’environnement, elle est membre de FNE Ile de France http://fne-idf.fr/ et de France Nature Environnement http://www.fne.asso.fr/

 

Sa présidente est Jane BUISSON.

 

 

 

 

 

 

Article paru dans le Journal la Marne du 29/4/2015

 

 

Riverains du Fort de Courtry/Vaujours : Nature Environnement 77 une fédération d’associations environnementales à votre écoute.

Partager cet article

Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 14:43

 

 

 

Sur le site nos députés :

 

Yves Albarello
Question N° 76367 au Ministère du de l'écologie

 

source

Question soumise le 24 mars 2015

 

 

M. Yves Albarello attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les conditions actuelles de l'activité de recherche et de production d'hydrocarbures sur le territoire national. A ce jour, l'instruction de plus de 150 demandes de renouvellements de permis de recherches ou de concessions d'exploitation et d'attributions de nouveaux titres miniers d'exploration et de production est très ralentie. Plusieurs dizaines de ces demandes restent en attente de signature ministérielle, alors que le processus d'instruction a été conduit à son terme, en conformité avec la législation et la réglementation. Cette situation de blocage ne cesse de s'aggraver et porte un lourd préjudice à la bonne gestion du domaine minier national. Elle est source de nombreux contentieux avec l'État en raison de l'insécurité juridique dans laquelle se trouvent les entreprises confrontées à l'absence de réponses à leurs demandes, alors qu'elles ont déjà engagé des dépenses considérables ou y sont prêtes. Ces blocages s'exercent ainsi au détriment de la volonté d'investir dans notre pays. Ils pénalisent tous les efforts pour développer les ressources nationales ainsi que l'économie et l'emploi local. Il est urgent de corriger sans délai cette situation qui porte atteinte à l'image de notre pays et à son attractivité. Il lui demande les dispositions qu'elle entend prendre en ce sens.

 

 

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

http://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/76367

 

 

Partager cet article

1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 19:18
Situation du projet de Vermillon (entouré en noir sur la carte)

Situation du projet de Vermillon (entouré en noir sur la carte)

Destruction

de nos villages ruraux de Brie

 

on s'accapare notre pétrole

St Just en Brie          230 âmes

La Croix-en-Brie      670 âmes

 

 

on s'accapare notre pétrole

 les calcaires de nos sols 

mais on y déverse aussi les déchets

 

 

Les Villages Martyrs de :

 

- Jouy-le-Châtel     1500 âmes

- Pécy                              830 âmes

Où on s’accapare   nos ressources en calcaires et où ces carrières sont  remblayées par des déchets « dits inertes »

 

- Vaudoy-en-Brie       860 âmes

où en décembre dernier M. le Préfet fait évacuer 3 tonnes d'ammonitrate d'un hangar agricole après la découverte de produits dangereux dans un hangar agricole(1)

 

(1) http://adenca.over-blog.com/article-decharges-illegales-de-dechets-dangereux-a-vaudoy-en-brie-77-3-tonnes-d-ammonitrate-etait-stocke-125293613.html

 

 

 

 

Paru sur le site 77 INFO :

PETROLE : Vermilion veut étendre son activité sur la concession de Champotran


Publié le 27 Avril 2015 à 06:10 | concernant : Seine-et-Marne

Vermilion veut poursuivre ses recherches d'hydrocarbure sur le sol de Seine-et-Marne. Le pétrolier canadien, présent dans le département depuis les années 80, vient de demander l'autorisation au gouvernement de réaliser des travaux de développement. L'objectif, étendre le champ d'action sur la concession de Champotran, au niveau de Jouy-le-Châtel au centre du département.

Vermilion veut y installer 30 nouveaux puits pour extraire du pétrole conventionnel.

Une demande d'autorisation d'exploration a aussi été déposée sur la commune de St Just en Brie.

L'enquête publique est à consulter jusqu'au 27 mai dans les mairies concernées, à savoir Pécy, La Croix-en-Brie, St Just-en-Brie, Vaudoy-en-Brie et Jouy-le-Châtel.

 

 

http://www.77info.fr/pages/breves.php?breve=3805&titre=PETROLE+++Vermilion+veut+etendre+son+activite+sur+la+concession+de+Champotran

 

Partager cet article

1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 19:12

 

Etude

Observatoire Régional de Santé

Avril 2015

page 34 http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2015/reperesSanteAvril2015.pdf

 

 

C’est Paris, Les Hauts de Seine et Yvelines

qui sont les moins touchés

 

page 34 http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2015/reperesSanteAvril2015.pdf

page 34 http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2015/reperesSanteAvril2015.pdf

Partager cet article

Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article

Recherche