Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 21:12
CCMP Compans

CCMP Compans

 

INFORMATION DU PUBLIC

 

CCMP Compans

SEVESO

 à Hauts Risques

CCMP Compans, Seveso à hauts risques : Information du Public
CCMP Compans, Seveso à hauts risques : Information du Public
CCMP Compans, Seveso à hauts risques : Information du Public
Repost 0
Published by ADENCA
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 12:07

 

 

Tout est-il déjà décidé

derrière le dos des populations ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que le préfet a décidé de créer une commission de suivi de site Terzeo avant même que la décharge de déchets dangereux ne soit autorisée.

 

La législation française prévoit  que seront membres de la commission de suivi de site (1) :

 

« Art. R. 125-8-2. − I. – La commission est composée d’un membre au moins choisi dans chacun des cinq collèges suivants :
« – administrations de l’Etat ;
« – élus des collectivités territoriales ou d’établissements publics de coopération intercommunale concernés ;
« – riverains d’installations classées pour laquelle la commission a été créée ou associations de protection de l’environnement dont l’objet couvre tout ou partie de la zone géographique pour laquelle la commission
a été créée ;
« – exploitants d’installations classées pour laquelle la commission a été créée ou organismes professionnels
les représentant ;
« – salariés des installations classées pour laquelle la commission a été créée.
« Le collège “Administrations de l’Etat” comprend au moins le représentant de l’Etat dans le département où est sise l’installation classée ou son représentant ainsi que le service en charge de l’inspection des installations classées. Il peut comprendre un représentant de l’agence régionale de santé.
« Les représentants des salariés sont choisis parmi les salariés protégés au sens du code du travail.
« Pour les installations relevant du ministère de la défense, ces représentants peuvent être des personnels militaires des installations classées pour lesquelles la commission est créée.

 

C’est le préfet

qui choisit

les membres de cette commission

 

Dans le cas présent nous sommes curieux de connaître les noms des salariés qui vont être nommés dans cette commission, car il semblerait que  cette société n’emploie aucun salarié. (1)

 

Nous vous indiquerons le nom des membres choisis par le préfet pour représenter les riverains et la défense de l’environnement afin que vous puissiez les contacter pour faire remonter vos demandes auprès de la préfecture.

 

(1) http://www.ineris.fr/aida/consultation_document/1855

(2) http://www.societe.com/societe/terzeo-791481823.html

 

Repost 0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 10:33
usine PLacoplatre Vaujours, fumées se dirigeant sur Villeparisis

usine PLacoplatre Vaujours, fumées se dirigeant sur Villeparisis

 

Qu’est-ce que l’étude de zone nord-ouest 77 : c’est un état des lieux de la pollution de l’eau, l’air, du sol sur un secteur déterminé dont Villeparisis fait partie.

 

La pollution de l’air rencontrée sur ce secteur peut provenir d’un industriel situé dans un autre département c’est le cas de l’usine Placoplatre de Vaujours,  commune riveraine de Villeparisis, car les émissions de poussières, oxydes d’azote et dioxyde de soufre de l’industriel  ne s’arrêtent pas à Vaujours, les habitants de Villeparisis le constatent régulièrement.

 

 

Ironie du sort il semblerait que l’industriel pollueur Placoplatre  ne soit pas trop favorable à l’intégration de ses émissions polluantes de l’air dans l’état des lieux  de l’étude de zone nord-ouest 77.

 

 

Pour être crédible cette étude de zone

doit se faire

dans la plus parfaite transparence

et inclure toutes les pollutions

 

Affaire à suivre……

 

Paru dans l’OBS :

Pollution: 300 millions d'enfants respirent de l'air toxique

 

Washington (AFP) - Quelque 300 millions d'enfants dans le monde, soit un sur sept, vivent dans un endroit où la pollution de l'air extérieur excède jusqu'à six fois les normes internationales, contribuant dans une large mesure à la mortalité infantile, selon un rapport de l'Unicef publié lundi.

Cette nouvelle étude du Fonds des Nations unies pour l'enfance paraît une semaine avant le début de la conférence de l'ONU sur le climat, la COP22, qui doit se tenir à Marrakech au Maroc du 7 au 18 novembre.

L'Unicef saisira cette occasion pour lancer un appel aux dirigeants mondiaux pour qu'ils agissent sans attendre pour réduire la pollution atmosphérique dans leur pays.

"La pollution de l'air contribue de façon importante à la mortalité de quelque 600.000 enfants de moins de cinq ans annuellement et menace la vie et l'avenir de millions d'autres", déplore le Directeur général de l'Unicef, Anthony Lake.

 

"Les substances polluantes, non seulement endommagent les poumons des enfants mais elles peuvent aussi franchir la barrière protectrice du cerveau et endommager irrémédiablement leur développement cérébral, compromettant leur avenir", ajoute-t-il, avant de souligner qu'"aucune société ne peut se permettre d'ignorer la pollution".

 

En s'appuyant sur l'imagerie satellite, cette étude montre qu'environ deux milliards d'enfants vivent dans des pays où la pollution atmosphérique résultant des émissions des véhicules, de l'utilisation intensive de carburants fossiles, de la poussière et de l'incinération des déchets, surpasse les normes acceptables de qualité de l'air établies par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)…..

 

- Mieux protéger les enfants -

Les enfants en bas âge sont plus sensibles que les adultes à la pollution car leurs poumons, leur cerveau et leur système immunitaire ne sont pas encore complètement formés et leurs voies respiratoires sont aussi plus perméables.

Les jeunes enfants respirent également plus vite que les adultes et aspirent plus d'air relativement à leur masse corporelle….

 

L'agence préconise également que les sources de pollution comme les usines ne se trouvent pas à proximité des écoles et des terrains de jeu. Et souligne aussi qu'une meilleure gestion des déchets peut réduire la quantité de détritus brûlés dans les collectivités…

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161031.AFP0743/pollution-300-millions-d-enfants-respirent-de-l-air-toxique.html

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 09:25
Nord-Ouest 77,  Zone Industrielle Mitry-Compans, Seveso à Hauts Risques : GAZECHIM conditionnement de chlore, ammoniac ….

 

Historique :

La Sté Gazechim est située 13-21 rue Denis Papin Mitry-Mory

Gazechim créée à Béziers en 1937 sous le nom de sté d’anhydride français.

Sur proposition de la DATAR(1)  cette société a fait une demande d’implantation, c’est le préfet Jacques Solier (2) qui lui donne l’autorisation d’exploiter en 1974, c’est lui qui autorisa également  l’implantation de la 1ère décharge d’ordures ménagères à Soignolles et Villeparisis.

 

L’exploitation débutera en 1976.

L’activité principale de l’entreprise est le conditionnement de bouteilles et de cylindres de chlore, d’ammoniac et d’anhydride sulfureux.(3 gaz toxiques)

 

L’entreprise est ravitaillée en majorité par wagons grâce à une ligne rattachée à la gare de Mitry-Claye

 

Ce site est aujourd’hui classé SEVESO à hauts risques en raison du stockage d’importants tonnages de  chlore, d’ammoniac, d’anhydride sulfureux

En 1998 certaines activités sont séparées de Gazechim et donne naissance à Gazechim PSC qui deviendra Quarechim puis Univar.

Univar, classé SEVESO SB est situé sur le même site, 2 autres sites SEVESO SB se trouvent dans l’environnement proche de Gazechim : Air Liquide et Messer.

 

A environ 600 m se trouvent des habitations, à 800 m on trouve un terrain de sport, l’école primaire du quartier de Mory et la gare de Mitry-Claye à 900m.

 

Concernant le traitement des eaux usées, c’est une station d’épuration commune qui traite les eaux de Gazechim et d’Univar, cette station est située sur le site d’Univar,

Adenca n’a pu obtenir aucunes informations concernant les contrôles réalisés sur cette station d’épuration.

Ironie du sort, Gazechim, pourtant l’un des principaux concernés, renvoie la balle vers Univar.

 

Quand aux eaux de ruissellement qui partent vers la Beuvronne, nous n’avons aucunes informations quant aux conditions de leurs contrôles avant rejet, les arrêtés préfectoraux de 1974, 1993 et 1997 n’apparaissant pas sur le site ICPE. (3)

 

L’effectif est de 21 personnes.

 

Date de la dernière inspection de la Driee : 7/4/2016.

 

 

(1) Créée en 1963 sous la présidence du Gl de Gaulle, la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR) avait un rôle de réflexion, d’impulsion et d’animation des politiques de l’État français en matière d’aménagement du territoire

 

 (2) http://adenca.over-blog.com/article-jacques-solier-prefet-de-seine-et-marne-du-10-3-1975-au-26-4-1978-124313833.html

(3) http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/rechercheICForm.php

 

 

Pour aller plus loin :

 

Explosion sur le site Gazechim Lavera 

 un mort et un blessé

https://www.youtube.com/watch?v=cxV2jnsv8zE

http://www.usinenouvelle.com/article/explosion-mortelle-dans-l-usine-gazechim-des-bouches-du-rhone.N144262

 

 

 

 

Paru dans le journal le Parisien 77 :

 Les dix usines et entrepôts les plus dangereux 

 |30 novembre 2011, 4h30 | 

Sur les vingt-huit PPRT (plan de prévention des risques technologiques) qui doivent être élaborés en Ile-de-France, pas moins de dix concernent des sites seine-et-marnais et la moitié d'entre eux sont d'ores et déjà approuvés. Sont ainsi dotés d'un PPRT la verrerie Keraglass de Bagneaux-sur-Loing, le dépôt d'engrais Sica à Gouaix, l'usine L'Air liquide de Moissy-Cramayel, le dépôt de produits chimiques Brenntag de Tournan-en-Brie et l'entreprise Kuehne & Nagel à Savigny-le-Temple. Des PPRT sont en cours d'élaboration autour des dépôts d'hydrocarbures et de gaz de CCMP et Gazechim à Mitry-Mory ou de la fabrique de détergents BASF (anciennement Cognis) à Meaux. L'usine avait d'ailleurs connu une importante fuite d'acide acrylique, le 19 mars 2004. La population n'avait été alertée que le lendemain du passage d'un nuage toxique.

Plusieurs centai
nes de kilos de ce produit nocif s'étaient échappées sous forme de gaz. Les sites Butagaz de Montereau-Fault-Yonne, Storengy de Germigny-sous-Coulombs et Total-GPN de Grandpuits complètent le tableau. Grandpuits se signale aussi par plusieurs incidents : le 27 juin dernier, un nuage rouge et brun de dioxyde d'azote a été relâché dans l'air après une panne électrique à l'usine d'engrais GPN. En septembre 2010, une fuite d'ammonitrate en provenance de l'usine avait pollué le ru d'Ancœur, un affluent de la Seine, sur 13 km. En 2009, trois fuites d'ammoniac s'étaient produites en un mois, dont une avait entraîné l'hospitalisation de plusieurs salariés de GPN.


 

  Le Parisien

http://www.leparisien.fr/bagneaux-sur-loing-77167/les-dix-usines-et-entrepots-les-plus-dangereux-30-11-2011-1745413.php

 

 

Repost 1
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 09:58
Etude impact  emplacement sarcophage(document Terzeo)

Etude impact emplacement sarcophage(document Terzeo)

 

Comment l’Agence Régionale de Santé a-t-elle pu donner un avis favorable à ce projet ?

alors que :

- 5 captages d’eau potable non protégés par une DUP se trouvent en aval du site dont un sur la commune d’Isles les Villenoy 

- Alors qu’une pollution importante de la nappe phréatique a été détectée sur la friche industrielle en fer et arsenic à l’aval du sarcophage, ce qui a conduit Terzeo à retirer la parcelle sarcophage de son périmètre ICPE dit de « réhabilitation » de cette friche (1).

 

 

avis autorité environnnementale page 14 (2)

avis autorité environnnementale page 14 (2)

 

 

Qu’est-ce qu’une DUP ?

 

C’est un arrêté qui est pris par le Préfet pour protéger les alentours d’un captage d’eau, protéger la ressource en eau contre la pollution, avec interdiction de pratiquer certaines activités polluantes ou dangereuses autour de ces captages.

 

La protection de la ressource en eau a été rendue obligatoire depuis la loi sur l’eau du 3/1/1992(3), mais au nord 77 un certain nombre de captages ne sont toujours pas protégés, en infraction avec la législation en vigueur, une situation favorable aux industries polluantes ou dangereuses.

 

 

Quelles sont

les captages non protégées

par une DUP

en aval de la friche industrielle ?

 

 

- Isles les Villenoy, Condé Ste Libiaire

gérés par le SIPAEP des confluents des Vallées de Marne et Morin à Montry (qui possède également un 3ème captage à Couilly Pont aux Dames)

 

ces 3 captages fournissent en eau potable :

 Condé Ste Libiaire, Isles les Villenoy, Esbly,  Montry, Mareuil les Meaux (bourg), Quincy Voisins, Couilly Pont aux Dames, St Germain sur Morin, Trilbardou et Vignely

soit  24 675 habitants.

 

- 2 captages à Charmentray

- 1 captage à Lesches.

 

 

Avant toute prise de décision

par le Préfet du 77

dans ce dossier

Marisol Touraine et Ségolène Royal

doivent financer

une étude hydrogéologique complète

de la friche industrielle et de l’aval du site

autour des 5 captages d’eau

afin de protéger la ressource en eau des populations

 buvant l’eau du robinet

en provenance de ces captages

 

 

 

(1) Etude d’impact p 76, p 357

 http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/23649/188138/file/Etude%20d'impact%20projet%20TERZEO-1.pdf

(2) http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/22825/182194/file/AVIS%20DE%20L'AE%20du%202%20SEPTEMBRE%202016.pdf

(3) http://www.eaufrance.fr/agir-et-participer/prevenir-les-risques/protection-des-captages

http://captages.onema.fr/enjeu/la-protection-des-captages/laire-dalimentation-de-captage

http://www.cpepesc.org/L-eau-du-robinet-LES-PERIMETRES-DE.html

 

 

Repost 1
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 20:12

 

En février dernier les maires de Courtry et Coubron ont claqué la porte de la commission de suivi de site laissant les associations environnementales quelque peu désemparées.

 

Une CSS privée d’un de ses interlocuteurs principaux Xavier Vanderbise, maire de Courtry, car il faut savoir que le fort dit « de Vaujours » est en majorité situé sur la commune de Courtry.

 

Quant à Ludovic Toro, maire de Coubron, il vient d’être nommé récemment président de l’office régional de santé, son soutien ne serait pas négligeable.

 

D’autant plus qu’à la prochaine réunion Bruno Chareyron de la CRIIRAD sera présent.

 

Depuis le départ de ces deux maires les bénévoles des fédérations de défense de l’environnement du 93 et 77 sont allés consulter les archives d’abandon du Fort de Vaujours dans les bureaux du CEA, ont relu des centaines de pages d’archives, ont compilé les informations, établis de plans, ils ont rencontré  le maire de Ponfaverger-Moronvilliers avec les élus du 93 le conseiller départemental Pierre Laporte et l’assistante de la conseillère départementale Dominique Dellac.

 

Aujourd’hui les riverains du Fort de Vaujours ont besoin du soutien affirmé de tous les élus.

 

 

Laisser une chaise vide

à la prochaine CSS du fort de Vaujours

est-ce vraiment la solution ?

 

A vous de juger

 

Repost 0
Published by ADENCA
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 18:08
Projet Terzeo Etude impact décembre 2015 (carte complétée par Adenca indiquant l'emplacement de la future décharge de déchets dangereux)

Projet Terzeo Etude impact décembre 2015 (carte complétée par Adenca indiquant l'emplacement de la future décharge de déchets dangereux)

 

 

A grand renfort de médias

l’industriel Terzeo

indique

qu’il va réhabiliter une friche industrielle.

 

Drôle de façon de réhabiliter une friche industrielle en y déversant plus d’un million de tonnes de déchets dangereux !

 

Quant aux terres polluées à l’arsenic contenues dans un sarcophage qui se trouve sur la friche industrielle Terzeo ne devrait pas s’en occuper.

 

A la page 39 de l’étude d’impact (1) on peut lire :

« La parcelle du sarcophage correspondant au bassin 18 ouest-A ne sera pas touchée (hors périmètre ICPE). »

 

 Drôle de procédé pour un industriel qui dit vouloir dépolluer des terres polluées !

 

Ne devrait-il pas en priorité « faire des essais » de dépollution sur les terres polluées à l’arsenic de la friche industrielle avant d’en faire venir d’ailleurs ?

 

A vous de juger

 

Affaire à suivre……

 

(1) http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/23649/188138/file/Etude%20d'impact%20projet%20TERZEO-1.pdf

 

 

 

 

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 21:41

 

Aidez la CRIIRAD

 

La CRIIRAD se trouve dans une situation financière difficile, certaines collectivités ayant décidé de stopper leur aide.

Elle lance un appel exceptionnel à soutien.

Faites un don pour lui permettre de poursuivre ses actions !

http://espace-adherents.criirad.wbmu-002.fingerprint-technologies.net/don-ou-adhesion

 

 

 

 

Paru dans le Journal de l’Environnement :

Auvergne-Rhône-Alpes coupe les vivres à la Criirad

Le lundi 21 novembre 2016 à 18h 17 par Marine Jobert


DR

L’association lance un appel à dons pour pallier le désengagement de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui n’a pas honoré ses engagements financiers pour 2016 envers l’association.

Extrait : La Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad) lance un appel à soutien financier. Car son budget, qui oscille autour d’un million d’euros, vient d’être sérieusement amputé: en...

http://www.journaldelenvironnement.net/article/auvergne-rhone-alpes-coupe-les-vivres-a-la-criirad,76860#email=aleflo@club-internet.fr?xtor=EPR-9#email=aleflo@club-internet.fr

 

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 17:05

 

 

Nous remercions les élus de Tremblay en France qui ont décidé en juin dernier de verser une subvention de 3000 € à la CRIIRAD.

 

Bientôt 6 mois sont passés et nous constatons que ni les maires de Courtry et de Vaujours n’ont  proposé à leurs élus de verser une subvention pour aider  cette association qui est reconnue pour son sérieux et son indépendance et qui  travaille sur  le dossier du Fort de Vaujours.

 

   Pourquoi ?

 

Pour le savoir

nous vous conseillons de contacter

 les maires de ces 2 communes

 

 

 

Pour info Bruno Chareyron de la CRIIRAD sera présent à la prochaine CSS du fort de Vaujours vendredi prochain en qualité de conseiller technique d’associations environnementales.

 

http://www.criirad.org/vaujours/sommaire-vaujours.html

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 14:42

 

 

Les groupes Colas et Bouygues

 partie prenante

chacuns dans l'un des deux projets

situés dans des villages ruraux

du nord-ouest Seine et Marne 

à moins de 20 kms d'écart

 

 

projet  de décharge de déchets dangereux

Terzeo

(Cosson, groupe Bouygues/Clamens)

à Isles les Villenoy/ Villenoy 

 

projet de tri de déchets dangereux

et désamiantage de wagons

Brunel

(Groupe Colas)

à Montgé en Goële 

près du village de Marchemoret

 

 

Les déchets dangereux il faut bien les traiter quelque part, puisque au nord-ouest vous avez déjà la plus importante décharge de déchets dangereux de France Sita Villeparisis, qui reçoit des déchets radioactifs DRNR, vous êtes habitués.

 

Alors un peu plus

 un peu moins de déchets dangereux

vous n'êtes plus à cela près !

 

 

 

Et nos jolies maisons qui voudra les acquérir 

pour venir vivre

près d'une décharge de déchets dangereux

ou d'une installation de désamiantage ?

 

 

 

 

Enquête publique

Brunel à Montgé en Goële

Désamiantage de Wagons, tri de déchets dangereux

 

 

Si on inondait le nord-ouest 77 de déchets dangereux, deux projets en cours : après Terzeo à Isles les Villenoy/Villenoy, Brunel à Montgé en Goële près du village de Marchemoret
Si on inondait le nord-ouest 77 de déchets dangereux, deux projets en cours : après Terzeo à Isles les Villenoy/Villenoy, Brunel à Montgé en Goële près du village de Marchemoret
Repost 0
Published by ADENCA
commenter cet article

Recherche