Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 10:27
4.9.2021 Incendie à Compans (l'une des photos de l'association de Compans)

4.9.2021 Incendie à Compans (l'une des photos de l'association de Compans)

 

Pour vous rendre contre du désastre nous vous conseillons de visualiser toutes les images diffusées sur le site de l’association de Compans : http://www.compans.org/2021/09/incendie-compans-2.html

 

 

 

Riverains

Circulez il n’y a rien à voir, ni à sentir ou respirer

 

Allez-vous accepter cette fois encore

De subir et de vous taire

Surtout de vous taire ?

 

 

Pas si sûr

car c’est probablement la goutte d’eau qui vient de faire déborder le vase.

 

Alors que les riverains qui ont été incommodés depuis plusieurs jours par les fumées de l’incendie et s’inquiètent pour leur santé et surtout celle de leurs enfants en bas âge, le préfet Lionel Beffre a fait un communiqué laconique indiquant il y a 3 jours que les analyses de la toxicité des fumées n’a révélé aucun risque.

 

Mais ironie du sort le Préfet ne met aucuns résultats de ces analyses en ligne à la disposition de la population et ne les transmet pas non plus aux associations représentants les riverains à la commission de suivi de site de Mitry-Compans, qui n'ont  aucunes informations sur les contrôles de la pollution de l'eau et des produits agricoles destinés à la consommation humaine, ni même sur l'état de la conduite de transport d'hydrocarbures Trapil située à proximité du site de l'incendie qui daterait de 1973, près de 50 ans déjà.

 

Nous apprenons d’ailleurs que le préfet Lionel Beffre s’est rendu à Meaux ce week-end mais il semblerait qu’il n’est pas jugé utile de faire le détour jusqu’à Compans pour se rendre compte au chevet des riverains angoissés. https://fr-fr.facebook.com/prefet77/

 

Un Lubrizol bis où les populations de Normandie ont dû mettre de fortes pressions sur le préfet pour obtenir des informations ?

 

Ou comme à Autouillet dans les Yvelines où les associations ont dû contester un arrêté du préfet pour être entendus après la rupture d'une conduite d’hydrocarbures  qui a pollué l'environnement.

 

 

 

Paru sur le site France Nature Environnement Yvelines

 

1 avril 2020 Fuite PLIF

Pipeline Total dans les Yvelines : Le Préfet impose des mesures d’urgence suite à l’évolution des fissures de corrosion

Posted by FNE78

Au vu des éléments fournis par la société Total Raffinage, le Préfet impose de nouvelles conditions d’exploitation pour la canalisation à l’origine de la fuite de pétrole dans les Yvelines

L’exploitation de cette canalisation de transport de pétrole, dénommée PLIF (Pipeline Ile-de-France) avait été arrêtée pendant plusieurs mois après la fuite de pétrole de février 2019. Le Préfet avait autorisé la remise en service du PLIF par un arrêté signé le 28 novembre 2019. Cet arrêté demandait à la société Total Raffinage de produire des études démontrant que la sécurité de l’ouvrage était assurée.

Le 19 mars dernier Total Raffinage a donc transmis son rapport à la DRIEE (Direction Régionale de l’environnement en Ile-de-France), rapport qui relève que les fissures détectées dans l’acier ont progressé à des vitesses importantes. Malgré la période Covid-19 que nous vivons, la DRIEE a tout de suite réagi et le Préfet a signé en urgence un arrêté demandant de modifier les conditions d’exploitation du pipeline :

  • La pression d’exploitation est encore une fois abaissée : elle est maintenant limitée à 42 bar (pour une pression initiale de 67 bar, déjà abaissée à 50 bar par le précédent arrêté),
  • Les variations de pression dans le pipeline sont limitées afin d’essayer d’empêcher la propagation des fissures existantes dans l’acier constituant le pipeline.

L’arrêté comporte d’autres éléments techniques avec entre autres la demande assez exceptionnelle d’une ré-épreuve hydraulique du tronçon présentant le plus de fissures de corrosion. Il demande également de procéder à une nouvelle analyse des données des robots d’inspection et d’étudier le remplacement in-situ des parties les plus endommagées de ce tronçon.

Cette situation montre clairement que la remise en service de ce pipeline n’aurait pas dû être autorisée par le Préfet en novembre dernier. Ce sont bien les associations de défense de l’environnement* qui avaient raison en s’opposant à cette remise en service et en portant un recours contre l’arrêté du Préfet.

France Nature Environnement, France Nature Environnement Ile-de-France, France Nature Environnement Yvelines, JADE, Sauvons les Yvelines, EPARCHE et Athéna 78

http://fne-yvelines.org/index.php/2020/04/01/pipeline-total-dans-les-yvelines-le-prefet-impose-des-mesures-durgence-suite-a-levolution-des-fissures-de-corrosion/

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 09:20
ESBLY : vue sur la dérivation du Grand Morin
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 11:06

 

La DRIEAT 77, dirigée par Agnès COURET, est le service de l’ETAT en charge des installations classées (site Seveso, décharges,  casse auto, entrepôts logistiques, méthaniseur…)

 

Un service constitué d’ingénieurs très qualifiés, qui sont sollicités par le Préfet à chaque incident sur un site classé et souvent le week-end pour les feux dans les décharges, casse auto….

 

Ce service fait, en Seine et Marne, un travail remarquable bien qu’il soit en sous-effectif depuis des décennies.

 

ADENCA, membre du bureau de la CSS, a sollicité ce service hier matin, pour demander un contrôle de la conduite d’hydrocarbures TRAPIL pour savoir si elle n’a pas été endommagée. D’après nos informations cette conduite serait implantée dans le sol à une profondeur de 1.60m.

Une étude de dangers a été réalisé par TRAPIL mais que le Préfet ne met pas cette étude à la disposition des riverains et nous le regrettons.

 

Agnès Couret, responsable de la DRIEAT 77 nous a répondu dans la journée en nous informant que ses ingénieurs travaillaient prioritairement sur ce dossier et nous l’en remercions.

 

 

Le nouveau préfet du 77 Lionel Beffre a indiqué qu’une de ses priorités étaient la sécurité, après les paroles nous attendons des actes :

  • Un renforcement des services de la DRIEAT 77 pour contrôler les installations classées
  • Un renforcement des effectifs de police sur la ZI de Mitry-Compans, pour mémoire l’ETAT a fait fermer le commissariat de police au 1/1/2013.

 

 

Pour plus d’informations sur ce dossier, nous vous conseillons de consulter le site de l’association de Compans qui travaille sans relâche depuis de nombreuses années pour protéger l’environnement :

http://www.compans.org

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2021 4 02 /09 /septembre /2021 13:52
CCMP Seveso seuil haut Compans

CCMP Seveso seuil haut Compans

 

 

Les riverains et les employés de la zone industrielle

 de Mitry-Compans

ont le droit de savoir !

 

 

Pourquoi le sous préfet Nicolas Honoré ne veut pas réunir en urgence la commission de suivi de site de la ZI Mitry-Compans alors que l’incendie s’est déclaré à proximité de la conduite d’hydrocarbures Trapil qui alimente l'usine Seveso à hauts risques CCMP ?

 

Pourquoi les membres de la commission de suivi de site n’ont reçu aucunes informations de la préfecture  concernant l’incendie ?

 

 

EXTRAIT AP 17 DCSE SERV 19 DU 19/12/2017  (le lieu de l'incendie se trouve près du lieudit La Feuchère)

EXTRAIT AP 17 DCSE SERV 19 DU 19/12/2017 (le lieu de l'incendie se trouve près du lieudit La Feuchère)

Une zone industrielle de Mitry-Compans dans un état assez délabrée :

 

  • Une voie ferrée en mauvais état sur laquelle circulent des wagons destinés entre autres à un site Seveso à hauts risques
  • Certaines entreprises qui renvoient leurs eaux industrielles polluées sans autorisation vers un centre d’épuration qui n’est pas toujours en mesure de les traiter
  • Des sites pollués dont CCMP

« Suite à ce dernier rapport, l'inspection a demandé notamment à l'exploitant par courrier du 2 aout 2016 de délimiter l'extension de la pollution et des gaz du sol par des investigations supplémentaires et de proposer des mesures de gestion de la pollution.

Polluant(s) suspecté(s) ou suivi(s) : 4

Benzène et dérivés / Somme de benzene, toluene, ethylbenzene, xylenes (BTEX)
Hydrocarbures et indices liés »

https://fiches-risques.brgm.fr/georisques/infosols/instruction/SSP000910201

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 17:41

 

 

 

Lors de la dernière Commission de Suivi de Site du 22 janvier dernier le problème de l’installation illicite de ces populations avait été évoqué mais il semblerait que la procédure d’expulsion soit la même près d’un site Seveso qu’ailleurs, c'est-à-dire, semble-t-il, très longue.

 

 

Pourquoi l’ETAT a laissé s’implanter illicitement

autant de personnes dans une zone industrielle

qui compte 6 sites Seveso ?

 

 

Il faut savoir que les Roms étaient installés rue Boselli depuis plusieurs mois, une rue proche du site Seveso GEREP qui traite des déchets dangereux et de CCMP un stockage  de carburant classé Seveso seuil haut.

 

 

Pour vous faire une idée de la dangerosité du site CCMP nous vous conseillons de consulter la plaquette en lien : https://www.mitry-mory.fr/wp-content/uploads/2021/03/Plaquette-dinformation-CCMP.pdf

 

 

La représentante  des associations de riverains et de défense de l'environnement, au bureau de la CSS de Mitry-Compans, demandait  au sous-préfet Nicolas Honoré d'organiser une réunion en urgence, mais le représentant de l'ETAT n'a pas souhaité donner une suite favorable à sa demande et nous le regrettons.

 

 

Extrait article le Parisien 77 :

Compans : incendie géant et explosions de bouteilles de gaz en cours dans un camp rom au bord de la zone industrielle

 

Un incendie ravage depuis ce mardi matin un camp rom en bordure de la zone industrielle de Compans, non loin de la D212, près d’un entrepôt Prologis. Les 300 occupants sont évacués. Les sapeurs-pompiers sont en

 

 

 

 

Incendie dans un camp de Roms dans la zone industrielle Mitry-Compans près de sites Seveso !

Compans, mardi 31 août 2021. Incendie géant dans un camp rom dont les 300 occupants sont évacués. Des bouteilles de gaz explosent depuis près de trois heures, ce qui complique considérablement la tâche des sapeurs-pompiers et des policiers. LP/ Hendrik Delaire

Par Hendrik Delaire et Hugues Tailliez 

Le 31 août 2021 à 13h28, modifié le 31 août 2021 à 13h50

Une gigantesque colonne de fumée noire est visible à des kilomètres à la ronde. Un incendie de grande ampleur a éclaté ce mardi matin vers 10h30 en bordure de la zone industrielle de la Feuchère à Compans, près de Mitry-Mory, le long de la D 212 qui mène de Claye-Souilly à l’accès est de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Une soixantaine de sapeurs-pompiers sont en cours d’intervention sur un terrain vague situé rue Hélène Boselli, entre deux entrepôts de logistique. La circulation routière n’a pas été interrompue ni le trafic aérien car les pistes sud de Roissy sont très proches…..

https://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/compans-incendie-en-cours-dans-un-camp-rom-au-bord-de-la-zone-industrielle-31-08-2021-CNRHXHC37RBXHA5TJXPFXISGOI.php

Partager cet article
Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 17:48

 

Paru sur le site Compans.org :

 

31 août 2021

 

Incendie à Compans… le gâchis…

Au blog, on a jamais autant répété que la ZI était une ZI dangereuse. Des dizaines d’entreprises sont soumises aux normes SEVESO 3 dont certaines ont des activités extrêmement dangereuses : raffinerie ou dépotage de chlore… 

L’incendie d’aujourd’hui, quelle que soit son origine, démontre que le risque zéro n’existe nulle part et pas non plus dans cette zone… (notamment en raison de la propagation des dangers : théorie des dominos).

On ne peut que constater la grandeur de cet incendie : on imagine si cela se produisait dans la raffinerie…

On l’a répété, dans ce blog et ailleurs, ce ne sont pas les entreprises qui sont ou seraient en cause… mais la pression de certains élus pour urbaniser cette zone et qui ont voté, par exemple, la réduction du PPRT, la construction d’hôtel, et, principalement,  la municipalité  de Compans qui veut -à tout prix- construire des centaines de logements à proximité de cette zone ultra-dangereuse.

Proximité de dangers « actifs »… mais aussi de dangers « passifs » : 50 000 tonnes de mâchefer cancérigène (seuil de dioxine dépassé) ont été déversées à Compans pour remblayer la RD 212 entre la ZI et le village selon une enquête relayée par France Télévision…

Bienvenue à proximité de cette zone…

Incendie à Compans… le gâchis…

 

Pour consulter toutes les photos ouvrir le lien suivant :

http://www.compans.org/2021/08/incendie-a-compans-le-gachis.html

Partager cet article
Repost0
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 15:08
carte de la CCPMF

carte de la CCPMF

Faute d’aides suffisantes allouées par le Conseil Régional IDF et l’ETAT les habitants de la CC Plaines et Monts de France ont vu ces dernières années le prix de leur taxe foncière et de leur eau potable augmenter.

 

Aujourd’hui pour faire face à ses engagements la CC Plaines et Monts de France est obligée de renégocier la durée de ses prêts (5 ans supplémentaires), d’où des pénalités et une charge supplémentaire pour les habitants. (1)

 

7.5 millions d’euros  de subventions

 alloués

à une poignée d’agriculteurs 

soit plus de la moitié du budget principal de fonctionnement (2)

pour 2020

de votre communauté de communes !

 

 

Pendant ce temps le Conseil Régional IDF et l’ETAT ont utilisé l’argent de vos impôts pour accorder dans les villages ruraux de la CC Plaines et Monts de France des subventions à la pelle à une poignée d’agriculteurs  pour les « aider » à financer 8 méthaniseurs.

 

  • 3 à Oissery
  • 2 à Marchémoret
  • 1 à Messy
  • 1 à Charny
  • 1 à Vinantes et 1 à Charmentray (sur 2 communes qui ne sont même pas raccordées au gaz de ville)

 

 

La question du jour :

 

Considérez-vous que le Conseil Régional IDF et l’ETAT utilisent bien l’argent de vos impôts ?

 

(1) http://www.cc-pmf.fr/images/deliberations/2020_03_02_CR.pdf

(2) http://www.cc-pmf.fr/images/deliberations/CR_CC_2021_05_31_.pdf

 

 

pour aller plus loin : http://adenca.over-blog.com/2018/03/communaute-de-communes-plaines-et-monts-de-france-l-addition-est-salee-pour-les-23-500-habitants.html

 

 

Partager cet article
Repost0
27 août 2021 5 27 /08 /août /2021 12:08
CHESSY : LES PENICHES SUR LA MARNE
Partager cet article
Repost0
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 19:56

 

 

C’est encore en Seine et Marne que l’on trouve ce site industriel dangereux  qui fabrique du nitrate d’ammonium à Grandpuits.

 

Mais c’est aussi dans ce département que les inspecteurs de la DRIEAT qui surveillent ces sites dangereux sont en  sous-effectif.

 

L’ETAT doit mettre les moyens humains à la disposition de la DRIEAT 77 pour  contrôler régulièrement tous ces sites et sécuriser les seine et marnais angoissés.

 

 

Paru dans actu 77 :

Explosions à Beyrouth : du nitrate d’ammonium produit en Seine-et-Marne

L'usine Borealis de Grandpuits produit du nitrate d'ammonium. Le même composé chimique qui serait à l'origine des deux explosions qui ont dévasté le port de Beyrouth, mardi 4 août.

Publié le 7 Août 20 à 10:21

L'usine Borealis de Grandpuits L'usine Borealis de GrandpuitsL’usine Borealis de Grandpuits (©DR)

Mardi 4 août, deux gigantesques explosions ravageaient le port ainsi qu’une partie de la ville de Beyrouth, la capitale du Liban, faisant plus de 100 morts et des milliers de blessés.

Selon le gouvernement libanais, ce serait un stock de 2 500 tonnes de nitrate d’ammonium entreposé là depuis plusieurs années, qui serait à l’origine du drame.

Ce composé chimique, souvent utilisé dans la fabrication d’engrais et déjà pointé du doigt lors du dramatique accident de l’usine AZF de Toulouse, qui avait coûté la vie à 31 personnes en 2001, est notamment produit en Seine-et-Marne.

En effet, situé en face de la raffinerie Totall’usine Borealis de Grandpuits-Bailly-Carrois, site classé Seveso seuil haut (sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs), en produit chaque année quelque 68 000 tonnes.

« La réglementation française est stricte »

« Nous tenons à souligner fortement que contrairement à ce que nous avons pu lire à de nombreuses reprises dans les médias, le nitrate d’ammonium n’est pas un engrais. C’est une matière première qui entre dans la fabrication de nombreux produits, comme des explosifs, mais également dans certains engrais sûrs et très contrôlés, les ammonitrates », explique d’abord l’UNIFA (Union des industries de la fertilisation), qui regroupe une quarantaine d’entreprises produisant des fertilisants minéraux, organo-minéraux et organiques en France, dont Borealis, qui de son côté n’a pas souhaité s’exprimer à ce sujet.

L’organisation professionnelle assure ainsi que l’Etat fait son maximum pour éviter les incidents :

La réglementation française sur le nitrate d’ammonium, comme sur l’ammonitrate, est particulièrement stricte. Elle vise à limiter les risques et protéger les français.

Des sites réglementés et contrôlés

Et, outre les mesures mises en place par le gouvernement, l’UNIFA affirme que les entreprises elles-mêmes font de la sécurité autour du nitrate d’ammonium une priorité.

« Nos industriels qui utilisent du nitrate d’ammonium accordent une grande importance à la sécurité de leurs sites industriels. Ils n’utilisent cette matière que dans des sites hautement réglementés et contrôlés, classés Seveso seuil haut. Nos industriels respectent strictement la réglementation imposée en matière de stockage et de transport de cette matière première ».

Si le danger serait moindre lorsque le composé chimique est transformé en engrais, cela n’empêche pas les industriels de toujours manipuler ce produit avec la plus grande prudence.

« Une matière plus stable »

« Une fois transformé en ammonitrate, il s’agit d’une matière plus stable qui doit pour autant respecter également une réglementation stricte en matière de transport et de stockage. Notre industrie respecte scrupuleusement cette réglementation, tout comme les distributeurs agricoles qui sont régulièrement sensibilisés par les industriels comme par l’administration française », indique l’UNIFA, avant de conclure par un message aux victimes des explosions de Beyrouth :

L’industrie française de la nutrition des plantes a appris avec beaucoup d’émotion les événements tragiques qui ont touché Beyrouth. Toutes nos pensées accompagnent les victimes et les proches des victimes dans cette épreuve.

Par : Geoffrey Faucheux|

https://actu.fr/ile-de-france/grandpuits-bailly-carrois_77211/explosions-a-beyrouth-du-nitrate-d-ammonium-produit-en-seine-et-marne_35395557.html

Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 11:13

 

Mettre l’ETAT devant le fait accompli c’est ce qu’a choisi un agriculteur de St Soupplets.

 

En effet l’EARL Benoît MAURICE a fait creuser un forage entre le 5/10 et le 22/10/2020 par l’entreprise Le Potier Forage de Nangis, une entreprise qui ne semble pas s’être souciée de savoir si l’agriculteur disposait d’une autorisation préfectorale.

 

Comme semble l’expliquer l’agriculteur puisque le forage est déjà creusé et puis le débit est faible seulement 6000 m3 (la consommation annuelle d'environ 40 ménages), l’ETAT n’a plus le choix que d’accorder la régularisation.

 

Car vous êtes ici dans la brie profonde, là où les agriculteurs se considèrent, semble-t-il, depuis des siècles comme les seigneurs du territoire.

 

Un mélange des genres, en effet  le forage  a été implanté sur la même parcelle que le méthaniseur Bioenergies SAS, qui a la même adresse de siège social que l’EARL Benoît MAURICE, Monsieur Benoît Maurice étant également directeur général de Bioénergies SAS.

 

Dans leur présentation aux habitants de Marchémoret, en juillet 2019, les futurs exploitants du méthaniseur indiquaient que le 1er forage se trouvait à plus de 500 m du site et qu’il n’y aurait pas d’utilisation d’eau potable, on se demandait bien comment les agriculteurs allaient nettoyer le site, mais c’était avant.

 

 

sources :

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/f01121p0123.pdf

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/drieat-scdd-2021-063.pdf

 

Partager cet article
Repost0

Recherche