Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2024 1 12 /02 /février /2024 15:37

 

 

Extraits du rapport d'inspection

 

 

 

Suite à une inspection de la DRIEAT 77 du 24/11/2023  la décharge ISDI Roland (groupe Eiffage) Cocherel  doit revoir sa copie
Suite à une inspection de la DRIEAT 77 du 24/11/2023  la décharge ISDI Roland (groupe Eiffage) Cocherel  doit revoir sa copie
Suite à une inspection de la DRIEAT 77 du 24/11/2023  la décharge ISDI Roland (groupe Eiffage) Cocherel  doit revoir sa copie
Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 17:51

 

 

Dernière minute :

 

Les élus du pôle écologique au Conseil Régional d’IDF viennent d’adresser un courrier à Mme Pécresse, Présidente de la Région et à Mme Deschiens, Présidente d’Ile de France Nature (ex AEV) pour leur demander de se porter acquéreurs du terrain convoité par l’industriel Suez pour y étendre  sa décharge de déchets dangereux.

 

 

La même demande pourrait être faite par Jean-Louis Durand, conseiller régional, président de la communauté de communes Plaines et Monts de France dont Lydie Wallez, maire du Pin, est vice présidente.

Les 2 élus semblent  bien s’entendre puisque lors de ses vœux Jean-Louis Durand a remercié Lydie Wallez pour son investissement, son dynamisme et son implication.

 

Jean-Louis Durand, président de la communauté de communes et conseiller régional d’IDF, du groupe de Valérie Pécresse, semble la personne la mieux placée pour intervenir auprès de la Région afin qu’elle engage une concertation avec Placoplatre pour que l’industriel tienne ses promesses et cède ce terrain à la Région IDF pour y faire un lieu de promenade.

 

 

Paru dans Mag Journal 77, pour extrait :

Marchémoret ► [Vidéo] Cérémonie des vœux : le maire a offert des bouquets de fleurs et remis une médaille du travail

par Christelle Bousseau30 janvier 2024

Jean-Louis Durand, maire de Marchémoret, a présenté ses vœux à la population, vendredi 26 janvier. C’était l’occasion pour lui d’offrir des bouquets de fleurs et une médaille du travail.

A l’occasion de la cérémonie des vœux dans sa commune, le maire, Jean-Louis Durand, a remis la médaille d’honneur du travail – échelon vermeil – à Francis Desse-Mary pour ses trente années de service et honoré Lydie Wallez et Jacqueline Lyonnet pour leur engagement dans la commune.

Lydie Wallez, vice-présidente de la communauté de communes Plaines et Monts de France et conseillère municipale, a reçu un bouquet de fleurs et Jean-Louis Durand a déclaré : « Je tiens à vous remercier pour votre investissement, votre dynamisme et votre implication, particulièrement dans le domaine de la culture. »……

https://magjournal77.fr/vie-locale/item/77918-marchemoret-video-ceremonie-des-voeux-le-maire-a-offert-des-bouquets-de-fleurs-et-remis-une-medaille-du-travail/

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 11:05
Vue à partir de la RN3 sur la décharge Veolia de Claye-Souilly

Vue à partir de la RN3 sur la décharge Veolia de Claye-Souilly

 

Le mot décharge semble déranger l’industriel qui a décidé d’imposer à la population un nouveau mot « Val’Pôle ».

 

Pour en venir  à notre sujet : depuis quelques années la décharge Veolia de Claye-Souilly a étendu ses activités, entre autres,  le stockage provisoire de déchets ménagers en provenance de la petite couronne parisienne.

 

 

Des allers-retours continuels

de déchets ménagers

 entre la petite couronne parisienne et Claye-Souilly

 

 

Soit que ces déchets ménagers venant de la petite couronne sont stockés à Claye-Souilly quelques jours dans une fosse pour repartir par camions vers les incinérateurs de la petite couronne parisienne, soit qu’ils sont emballés sous plastique pour être stockés plusieurs mois, en plein air, à Claye-Souilly, avant de repartir vers ces mêmes incinérateurs.

 

Pour ne pas fâcher Veolia, un conseil, ne lui parlez pas de bilan carbone, de pollution de l’air et du bruit induits par les milliers de poids lourds qui font des allers-retours chaque année entre la petite couronne parisienne et Claye-Souilly.

 

 

Pour mémoire notre association veut garder les mains libres et pour cela ne reçoit pas de subventions des exploitants de décharges, ni même d’autres industriels.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2024 4 25 /01 /janvier /2024 14:33

 

 

Implantation de décharges dans le département de la Seine-et-Marne

Question écrite n°09478 - 16e législature

Adresse du document : https://www.senat.fr/questions/base/2023/qSEQ231209478.html

 

 

 

Question de Mme Marianne Margaté (Seine-et-Marne - CRCE-K) publiée le 21/12/2023

 

Mme Marianne Margaté attire l'attention de M. le ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires sur les nombreuses implantations de décharges dans le département de la Seine-et-Marne en général et dans le nord de ce département en particulier.


En effet environ 80 % des déchets inertes franciliens atterrissent dans le nord de la Seine-et-Marne. Malgré la recommandation de la région Ile-de-France, dans le plan de prévention et de gestion des déchets, visant à équilibrer au niveau régional les lieux de stockages des déchets qui seront générés par le Grand-Paris et les jeux olympiques, il y a eu ces dernières années l'agrandissement et/ou la création des sites de Villeparisis, de Villeneuve-sous- Dammartin, d'Annet-sur-Marne, de Monthyon, de Claye-Souilly/Fresnes sur Marne, de Vignely, de Cocherel, Isles-les-Meldeuses... Certains sites sont devenus tellement vastes qu'ils approchent des habitations. Cela est d'autant plus dommageable que les chiffres confirment bien la constance du déséquilibre spectaculaire entre l'est et l'ouest de I'lle-de-France en matière de stockage de déchets. Il serait inacceptable y compris et surtout d'un point de vue environnemental que la Seine-et-Marne, et plus particulièrement le nord de ce département, continue de constituer le réceptacle d'une majorité de déchets issus d'autres départements d'Ile-de-France, comme on le constate aujourd'hui. Les conséquences de cette situation se mesurent en termes de pollutions de l'air, de l'eau, de dégradation en termes de cadre de vie des communes concernées et traversées par un flux de camions important et la détérioration des voies routières résultant de cet engorgement, une disparition des terres agricoles et une pollution sonore importante. Face à cette situation désastreuse il s'agirait de mieux prendre en compte l'opposition des élus et des habitants en la matière au lieu de procéder comme c'est aujourd'hui le cas à une fuite en avant de projets de stockage de déchets toujours plus nombreux et toujours plus importants.


Le lourd tribut supporté par la Seine-et-Marne en matière de stockage de déchets apparaît d'autant plus insupportable que ce département est totalement ignoré sur des enjeux majeurs comme le développement des transports en commun et de l'offre de soins, dont un centre hospitalier universitaire (CHU).


Par conséquent elle lui demande ce qu'il compte faire pour que ses services, dont le Préfet, agissent en faveur d'une application du plan de prévention et de gestion des déchets cité ci-dessus. Il s'agirait, pour le moins, de mettre en place immédiatement un moratoire concernant toute nouvelle installation envisagée.

 

 

Publiée dans le JO Sénat du 21/12/2023 - page 7008

Transmise au Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires


 

En attente de réponse du Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2024 5 12 /01 /janvier /2024 10:56
décharge ECT Annet sur Marne

décharge ECT Annet sur Marne

 

Un cadeau de début d’année dont la population aurait bien aimé se passer :

 

La décharge ECT d’Annet sur Marne devait fermer dans un an le 30/1/2025 mais le Préfet autorise l’extension de la durée d’exploitation de 20 mois jusqu’au 30/9/2026.

https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Environnement-et-cadre-de-vie/ICPE-carrieres/Decisions/Prescriptions-complementaires/ANNET-SUR-MARNE-77-410-Societe-ECT-AP-PC-du-04-janvier-2024

 

La décharge ECT de Villeneuve sous Dammartin devait fermer dans le 4/4/2027 mais le Préfet autorise l’extension de la durée d’exploitation de 24 mois jusqu’au 4/4/2029.

https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Environnement-et-cadre-de-vie/ICPE-carrieres/Decisions/Prescriptions-complementaires/VILLENEUVE-SOUS-DAMMARTIN-77-230-Societe-ECT-AP-PC-du-04-janvier-2024

 

 

Les ordures des autres il faut bien les mettre quelque part

pourquoi ne pas continuer

à les enterrer chez vous ?

 

 

On ferme des décharges au sud 77 à Soignolles en Brie et Fouju

mais on prolonge le délai d’exploitation

 de celles du nord 77

d’Annet sur Marne et Villeneuve sous Dammartin

et on veut étendre

celles d’Isles les Meldeuses et Villeparisis/Courtry/Le Pin.

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2023 3 11 /10 /octobre /2023 20:46

 

 

 

Paru sur le site « La Marne »

La mairie de Villenoy s'oppose une nouvelle fois au projet Terzeo, et bloque l'accès des camions

Les élus de Villenoy (Seine-et-Marne) ont décidé à l'unanimité de bloquer l'accès à Terzeo à un terrain communal, en sortie de ville.

La mairie de Villenoy s'oppose une nouvelle fois au projet Terzeo, et bloque l'accès des camions

Le site Terzeo est bloqué dans son développement par la Ville de Villenoy. ©DR

Par Laura BourvenPublié le 11 Oct 23 à 17:55 

 

À Villenoy et Isles-lès-Villenoy, le projet très controversé de décharge, Terzeo, se poursuit. Mais sans aide des communes concernées. Alors qu’elle souhaitait avoir accès à une route pour continuer ses aménagements, l’entreprise Terzeo a été stoppée dans son élan par la municipalité de Villenoy.

 

« On ne veut pas leur faciliter l’accès »

« Le conseil municipal de Villenoy […] vient de refuser à l’unanimité à Terzeo un accès routier à son site sur un terrain communal », annonce, non sans joie, l’association M.A.R.N.E, collectif anti-Terzo dans le Pays de Meaux, sur sa page Facebook.

Lors d’un conseil municipal, en juillet 2023, les élus de la commune de Villenoy ont en effet décidé d’empêcher l’entreprise d’accéder à son site de stockage de terres polluées d’Île-de-France par le biais d’un terrain communal, situé en sortie de la commune, près de la RD5.

« Terzeo nous a proposé de signer une convention. En tant que maire, je pouvais refuser seul, mais j’ai décidé d’acter ce choix en conseil municipal pour lancer un message fort », explique Emmanuel Hude, maire de Villenoy. « On ne peut pas bloquer le projet Terzeo, mais on ne veut pas pour autant lui faciliter l’accès. »

 

Plusieurs refus pour des décharges

Pour le maire de Villenoy, cette décision est une suite logique des actions environnementales de la commune. Début 2021, la Ville avait déjà empêché l’accès des camions par un chemin communal au débouché de l’A140 dans le cadre d’un projet de décharge du BTP au niveau de l’écluse de Vignely. « On dit stop à la poubelle du Grand Paris », lâche Emmanuel Hude.

https://actu.fr/ile-de-france/villenoy_77513/la-mairie-de-villenoy-soppose-une-nouvelle-fois-au-projet-terzeo-et-bloque-lacces-des-camions_60195262.html

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2023 2 10 /10 /octobre /2023 16:04

 

Extraits du rapport d'inspection

 

 

 

 

Suite à une inspection de la DRIEAT 77 du 26/6/2023 le Smitom 77 doit revoir sa copie pour sa déchetterie de Bailly Romainvillier
Suite à une inspection de la DRIEAT 77 du 26/6/2023 le Smitom 77 doit revoir sa copie pour sa déchetterie de Bailly Romainvillier
Partager cet article
Repost0
7 juin 2023 3 07 /06 /juin /2023 09:36

 

Les élus présents :

  • Jean-Luc Servières, maire de Claye-Souilly
  • Xavier Ferreira, Maire de Charny
  • Véronique Pasquier Conseillère départementale et conseillère municipale d'opposition à Claye-Souilly

 

Les associations de riverains et protection de l’environnement présentes :

  • 2 représentants de FNE Seine et Marne
  • 2 représentants d’ADENCA.

 

Veolia n’a pas souhaité répondre favorablement aux demandes des associations :

 

  • Combien de camions et voitures légères fréquentent journellement le site ? (pour mémoire l’industriel annonçait en 2007 environ 590  poids-lourds/jour et 100 véhicules légers/jour : qu’en est-il aujourd’hui ?)
  • La couverture du stockage des mâchefers pour éviter l’envol de poussières
  • Le financement d’une étude pour connaître les risques de pollutions de la nappe phréatique à l’extérieur du site, suite à la fuite de lixiviats (jus de décharges) découverte sous 2 casiers avant 2019….

 

Les élus présents n’ont pas souhaité soutenir ces demandes des associations et nous le regrettons.

 

 

D’autant que nous avons demandé aux 2 maires présents que la « taxe déchets » que perçoivent leurs collectivités soit utilisée entre autres pour financer des points de contrôles de la qualité de l’air sur les écoles de leurs communes, mais là non plus les élus n’ont pas souhaité donner un avis favorable à nos demandes et nous le regrettons également.

 

Ce sont des millions d’euros que Veolia a versé et que 5 communes se sont partagées depuis 2007, comment a été utilisé cet argent ?

 

 

 

Extrait compte rendu du conseil municipal de Claye-Souilly du 18/1/2007 :

TAXE SUR LES DECHETS RECEPTIONNES DANS UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES

Monsieur le Maire expose :

Vu la délibération du 14 septembre 2006 qui institue, sur la base de l’article 90 de la loi n° 2005-1719 du 30 décembre 2005 de finances pour 2006, une taxe, de 3 € la tonne, sur les déchets réceptionnés dans une installation de stockage de déchets ménagers et assimilés, qui est la REP, et qui détermine les modalités de répartition de son produit.

 

Vu la loi n° 2006-1666 du 21 décembre 2006 de finances pour 2007 et notamment son article 73 qui modifie et complète la loi susvisée, et donc l’article L.2333-92 du code général des collectivités territoriales, en ce qu’elle :

● modifie le plafond de la taxe qui passe à 1,5 € la tonne entrant dans l’installation ;

● permet l’établissement de cette taxe par les communes sur le territoire desquelles l’installation ou l’extension d’un centre de traitement des déchets ménagers ou assimilés est postérieure au 1er janvier 2006 ;

● autorise, à titre exceptionnel, que les délibérations peuvent être prises jusqu’au 1er février 2007, étant précisé que cette taxe s’applique aux impositions perçues à compter du 1er janvier 2007 ;

Il est proposé au Conseil Municipal :

DE RAPPORTER la délibération du 14 septembre 2006 sur les points susvisés.

DE DECIDER d’instituer une taxe, de 1,5 € la tonne, sur les déchets réceptionnés dans une installation ou une extension d’un centre de traitement de déchets ménagers ou assimilés, postérieure au  1er janvier 2006.

DE DETERMINER les modalités de répartition de son produit, ainsi qu’il suit :

Ä Pour les Communes où se situe l’installation :

Ê Claye-Souilly : 30 %

Ê Charny : 29 %

Ê Fresnes s/Marne : 26 %

Ä Pour les Communes limitrophes, situées à moins de 500 mètres de l’installation :

Ê Annet s/Marne : 7,5 %

Ê Messy : 7,5 %

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2023 2 30 /05 /mai /2023 19:14

 

 Cette décharge ISDND fonctionne 

depuis 1951

et pourrait être prolongée

jusqu'à 2052

si le Préfet Lionel Beffre l'autorise.

 

 

Elle est gérée  :

- De 1951 à 1975 par la Tiru

- de 1975 à 2017 par les carrières Capoulade

- depuis le 1/2/2017 par le groupe Suez qui était autorisé à l’exploiter jusqu’au 31/12/2022, mais le Préfet Lionel Beffre vient de donner le 26/12/2022 une nouvelle autorisation de prolongation de 2 ans supplémentaires jusqu’au 31/12/2024, cela pourrait, peut-être, permettre à l’exploitant d’obtenir toutes les autorisations nécessaires pour prolonger de 28 ans l'exploitation de cette décharge.

 

Les riverains n’en peuvent plus des odeurs nauséabondes de la décharge, des camions qui traversent leur commune et celle de Trilport et tirent le signal d’alarme depuis des années sans que les préfets qui se sont succédé n’aient mis fin à ces problèmes intolérables.

 

 

En 2021 cette décharge est classée au 5ème rang français des plus importants émetteurs de gaz à effet de serre Méthane. https://www.georisques.gouv.fr/risques/registre-des-emissions-polluantes/synthese/donnees#/recherche=polluant&milieu=1&polluant=91

 

 

Les ordures

ça sent  mauvais

ils n’en veulent pas près de chez eux

pourquoi

ne pas venir les déverser

  chez vous ?

 

 

 

Cela fait près de 72 ans

que vous supporter les ordures des autres

alors 28 ans de plus 

vous n’êtes pas à ça près !

 

 

Et vos enfants n’auront pas besoin de suivre de longue étude, ils pourront trouver un emploi dans le tri des déchets, bien sûr pas très bien payé, mais un emploi de proximité.

 

De toute façon près de chez vous il n’y a pas de Grandes Ecoles qui permettraient à vos enfants d'étudier et d'accéder à des emplois bien rémunérés, ces Grandes Ecoles sont implantées, en majorité, dans les départements qui vous envoient leurs ordures.

 

 

 pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/2019/01/decharge-suez-capoulade-isles-les-meldeuses-plus-important-emetteur-de-france-dans-l-air-de-gaz-a-effet-de-serre-methane-en-2017.htm

http://adenca.over-blog.com/2018/08/decharge-capoulade-isles-les-meldeuses-vous-en-reprendrez-bien-un-peu-d-ordures-des-autres-jusqu-a-2022.html

http://adenca.over-blog.com/2015/04/decharge-capoulade-isles-les-meldeuses-le-ministere-de-l-ecologie-tolere-10-de-depassement-du-tonnage-de-dechets-autorises-par-arret

http://adenca.over-blog.com/article-cideme-isles-les-meldeuses-une-entreprise-qui-traite-les-machefers-des-incinerateurs-de-la-region-125122612.html

http://adenca.over-blog.com/article-capoulade-isles-les-meldeuses-une-decharge-qui-ne-stocke-pratiquement-que-des-dechets-industriels-125067814.html

http://adenca.over-blog.com/article-isles-les-meldeuses-la-driee-77-met-en-demeure-les-sablieres-capoulade-de-respecter-les-prescription-125102792.html

http://adenca.over-blog.com/2019/03/decharge-suez-isles-les-meldeuses-pour-rendre-service-vous-en-reprendrez-bien-un-peu-d-ordures-des-autres-jusqu-a-2040.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2023 3 10 /05 /mai /2023 11:35
Nord 77 : Le préfet Lionel Beffre prolonge l’exploitation de la décharge Veolia de Claye-Souilly jusqu’au 31/12/2027 après avoir prolongé celle de Suez Isles les Meldeuses !

 

Les déchets des autres il faut bien les mettre quelque part

 et bien cela continuera à être au nord 77

 

 

On ferme les décharges dans les Yvelines comme à Brueil en Vexin en 2014 et pendant ce temps on concentre les déchets au nord 77.

 

 

Le Préfet Lionel Beffre prolonge-t-il l’exploitation de la décharge Veolia Claye-Souilly jusqu'en 2027 pour permettre à l’exploitant de préparer un nouveau dossier  de demande de prolongation pour une vingtaine ou trentaine d’années comme à Isles les Meldeuses ?

 

L’avenir nous le dira ….

 

Car ce que nous savons c’est que le Préfet Lionel Beffre a prolongé l’exploitation de la décharge Suez d’Isles les Meldeuses en 2022 de 24 mois et qu’aujourd’hui l’exploitant demande la prolongation d’exploitation de cette décharge pour 28 années supplémentaires, ce qui pourrait amener à une exploitation de près d’un siècle puisque cette décharge a été ouverte en 1951.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche