Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 13:45

 

 

 

L’histoire ne dit pas dans quel village rural vont être déversés les gravats, ni quels contrôles sont réalisés sur ces gravats pour savoir si certains sont radioactifs.

 

Iront-ils :

- à Fresnes sur Marne près de l’école maternelle et du centre aéré

- à Isles les Villenoy près de l’école primaire

- à Annet sur Marne près du captage d’eau qui fournit près de 500 000 habitants en eau potable

……..

 

Ce que nous savons c’est que les gravats n’iront pas dans une décharge ISDI de la communauté  d’agglomération de Marne et Gondoire puisque cette collectivité n'en possède pas  et n’en veut pas, elle s’est opposé en 2014 à l’implantation d’une décharge ISDI à Jossigny.

 

 

Mais cela ne la gêne pas de démolir à tout va et d’envoyer ses ordures chez les autres.

 

 

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

Lagny-sur-Marne lance la démolition de l’ancien hôpital

|Alexandre Métivier|19 septembre 2017, 16h30|

 

Démolition de l’hôpital de Lagny sur Marne : dans quel village rural seront déversés les gravats ?

Lagny-sur-Marne, le 7 septembre 2017. D'ici octobre 2018, quatre bâtiments seront démolis dont l'ancien bâtiment principal de l'hôpital Saint-Jean (au fond, au centre). L’ancien hospice (à droite) et une partie de l’ex maternité (à gauche) seront conservés. Les gravats provenant des bâtiments déjà rasés (au premier plan à gauche) seront réutilisés.LP/Alexandre Métivier

 

 

Fermé depuis 2012, l’ancien hôpital sera détruit par grappes dans les prochains mois. En même temps, le futur quartier Saint-Jean prendra forme…..

 

http://www.leparisien.fr/lagny-sur-marne-77400/lagny-sur-marne-lance-la-demolition-de-l-ancien-hopital-19-09-2017-7271973.php

 

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 10:54

 

 

Les ordures

il faut bien les mettre quelque part

pour décharger de ses déchets la commune huppée de

Milly la Forêt

 envoyons-les en Seine et Marne

 là-bas ils sont habitués à traiter les ordures des autres !

 

 

 

 

Paru sur le site de l’Ordif :

SIREDOM : un éco-centre dédié aux déchets végétaux ouvrira ses portes le 20 septembre prochain

 

Un nouvel éco-centre pour les déchets végétaux en Seine-et-Marne

 

voulue par le Siredom sera composée de deux quais de déchargements équipés de ben 2Un éco-centre dédié aux déchets végétaux ouvrira ses portes le 20 septembre prochain. Cette plateforme de 2 500 mnes de 30 m3. L'Agence sud-francilienne pour l'énergie, les déchets et l'environnement a voulu un usage exclusivement consacré aux déchets végétaux pour soulager l'éco-centre voisin de Milly-la-Forêt, dont la fréquentation a enregistré une forte augmentation ces dernières années. Le site Seine-et-Marnais sera ouvert le mercredi et le samedi, ainsi que le dimanche matin. Et il faudra un badge, disponible sur demande, pour y accéder.

Le Syndicat intercommunal pour le recyclage et l’énergie par les déchets et ordures ménagères compte ainsi renforcer le réseau d’éco-centres en maillant les zones peu desservies.

Source : SIREDOM

 

 

http://www.ordif.com/article/siredom-un-eco-centre-dedie-aux-dechets-vegetaux-ouvrira-ses-portes-le-20-septembre-prochain

 

 

Repost 0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 10:44

 

 

Le rayonnement du Grand Paris

dans le monde

ne doit pas se faire

au détriment des populations

des villages ruraux du Nord-Ouest 77 !

 

 

Des gens

qui ne sont rien ?

 

Des gens à qui ont peut faire supporter :

  • la majorité des ordures d'Ile de France

  • les ordures du Grand Paris

  • et maintenant les gravats de démolition des bâtiments de l'Ile de France où vont être construits les installations olympiques ?

 

 

Le rêve de toute une vie

qui va être détruit ?

 

 

Leurs jolies maisons

 les habitants

devront-ils les solder ?

 

 

 

En effet

qui voudra les acheter

et  venir vivre

près

de montagnes d'ordures ?

 

 

Repost 0
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 17:55
ISLES LES VILLENOY : un village rural français détruit par les ordures des autres !

 

 

Isles les Villenoy, village rural de 900 âmes,  baigné par la Marne et le Canal de l’Ourcq, prisé  au 19ème siècle par les peintres de l’école de Barbizon, qui devint un site de villégiature, impulsé en particulier par l’un de ses maires Raoul-Blaise Saint Arroman.

Raoul de Saint-Arroman, écrivain, journaliste et haut fonctionnaire y fit venir  ses amis et notamment des artistes parisiens.

Au 20ème siècle c’est la plage construite en bord de Marne qui attira une population importante, notamment les week-end, les parisiens qui avaient fait construire de petites résidences secondaires sur cette commune et celle voisine d’Esbly. On y trouvait des guinguettes et des restaurants.

 

La pollution de la Marne dans les années 1970  imposa la fermeture de la plage  et donna un coût d’arrêt à l’attrait touristique de la commune.

 

 

Aujourd’hui le village a un tout autre visage, il est détruit par le déversement des ordures des autres.

 

En effet l’ETAT a autorisé le remblaiement de carrières par des déchets, puis l’implantation d’une décharge ISDI, comme cela ne suffisait pas  en début d’année les habitants ont découvert une importante décharge illégale, exploitée par un industriel, sanctionnée depuis par une mise en demeure de la préfecture et maintenant c’est une nouvelle décharge illégale que les habitants découvrent sur un terrain privé de 2ha ½ qui avait été investi par des populations non autorisées.

 

Mais le cauchemar ne devrait pas s’arrêter là, en effet l’industriel  Terzeo projette d’implanter à cheval sur cette commune et celle de Villenoy un centre de traitement et une décharge de déchets dangereux sur un site pollué par l’arsenic.

Car ailleurs on dépollue les sites mais ici on devrait rajouter de la pollution à la pollution.

Une paille, la décharge de déchets dangereux devrait couvrir la surface  de près de               9 terrains de foot, sur une profondeur d’un immeuble de près de 3 étages.

 

 

Au point où ils en sont ici

 un peu plus ou un peu moins d’ordures

 est-ce vraiment un problème ?

 

 

Les déchets dangereux de démolition des tours de Meaux et  ceux du Grand Paris, il faut bien les mettre quelque part, on ne va tout de même pas les déverser au pied de la cathédrale de Meaux ou de la tour Eiffel.

 

 

 

Leurs jolies maisons

 les habitants

d’Isles les Villenoy

devront-ils les solder ?

 

 

En effet

qui voudra les acheter

et  venir vivre

près

de montagnes d’ordures?

 

Pétition sur Change org :

Pour l'évacuation du camp de roms d'Isles les Villenoy

 

ISLES LES VILLENOY : un village rural français détruit par les ordures des autres !
Repost 0
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 20:59

 

 

Plutôt que de rénover cette maison bourgeoise datant du début du siècle dernier, la mairie a autorisé sa démolition.

 

Une démolition qui va produire encore des déchets BTP.

 

Où iront ces déchets, dans la décharge ISDI :

Près de l’école primaire d’Isles les Villenoy ?

Près d’un lotissement à Crégy les Meaux ?

Près de l’école maternelle à Fresnes sur Marne ?

......

 

 

Pour plus d’informations

contactez la mairie de Meaux.

 

 

 

Paru dans le journal la Marne :

Meaux. Une prochaine démolition dans le centre-ville

Une maison ancienne de Meaux est vouée à la destruction. Un programme de 35 logements est prévu pour la remplacer.

 

 

 
On continue à démolir à Meaux : dans quel village rural vont être déversés les déchets ?
La surface à démolir représente 275 m. (©La Marne)

La maison située au 20, rue de la Grande Ile, va bientôt être démolie pour laisser place à de nouveaux logements privés. Les trente-cinq logements à venir seront répartis sur quatre niveaux, au-dessus d’un parking semi-enterré, comprenant vingt-sept places. La construction n’excédera pas les 16,95 mètres de haut. Elle se situe cependant dans une zone inondable.

Des fouilles archéologiques

Réticente au début, la mairie a finalement accepté de vendre la propriété longtemps laissée sur le marché, au promoteur Icade, seul intéressé à avoir fait une offre. Beaucoup de travaux sont à prévoir.Comme avant chaque démolition, des fouilles archéologiques seront entreprises. Le dossier du projet peut être consulté à la mairie. La date de la démolition n’est à ce jour pas encore fixée.

 / La Marne / Commentaires

Repost 0
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 11:04

 

 

 

 

Un important feu s’est déclaré  le 29/7/2017 dans la décharge Veolia de Claye-Souilly/Fresnes/Charny, d’après les informations de la presse locale une dizaine de caserne de pompiers  auraient été appelées en renfort pour éteindre le sinistre qui a duré une nuit entière.

 

Une commission de suivi de site a été créée par le préfet pour informer les populations et les élus mais à ce jour l’industriel n’a donné aucunes informations aux membres des associations environnementales et de riverains nommés dans cette commission et nous le regrettons.

 

Nous regrettons également que Veolia n’ait pas adressé son rapport annuel d’information 2016 aux associations environnementales membres de la CSS alors que l’industriel Sita  qui gère la décharge de Villeparisis leur a adressé le sien, ce dont nous le remercions.

 

 

Un manque de transparence de Veolia ?

 

A vous de juger

 

 

 

La sous préfecture de Meaux nous informe que de dossier est suivi de près par les services de la DRIEE 77.

 

 

Nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons plus d’informations.

 

 

 

Paru dans Mag Journal 77

Fresnes-sur-Marne ► Un incendie à la REP mobilise dix casernes de pompiers

Samedi soir, les secours luttent contre le feu

Samedi soir, les secours luttent contre le feu

UN INCENDIE S’EST DÉCLARÉ SAMEDI 29 JUILLET À LA REP (ROUTIÈRE DE L’EST PARISIEN), CENTRE DE RECYCLAGE VÉOLIA À FRESNES-SUR-MARNE, PEU AVANT 22 HEURES. LES SECOURS ONT OPÉRÉ TOUTE LA NUIT POUR L’ÉTEINDRE.

Le feu de décharge a brûlé une couche de pneus recouverte d’ordures ménagères. Les déchets étaient stockés dans une cuvette en terre sur une surface de 1 000 m2.

Les secours ont passé la nuit de samedi et une partie du dimanche à éteindre les flammes à l’aide d’une grande lance à eau. Deux bulldozers de la société ont recouvert le tas avec de la terre inerte et deux tracteurs de la REP, avec des remorques d’une vingtaine de milliers de litres d’eau chacun et des lances canons ont aussi participé à l’opération.

Des effectifs de dix centres de secours du département ont été mobilisés : Chelles, Claye-Souilly, Lagny-sur-Marne, Mitry-Mory, Meaux, Villeparisis, Coulommiers, Faremoutiers, Ferrière-en-Brie, Le Châtelet-en-Brie.

Par chance les fumées n’ont pas gêné le trafic aérien mais se voyaient depuis la RN3 et des communes alentour : Claye-Souilly, Charmentray, Trilbardou, Chauconin-Neufmontiers, Villeroy, Charny, Penchard.

Les relevés concernant un éventuel problème de pollution par les fumées ont été effectués.

Les raisons de l’incendie restent encore indéterminées.

Les engins de la REP rabattent de la terre par-dessus les matériaux en feu.

Les engins de la REP rabattent de la terre par-dessus les matériaux en feu.

 

Repost 0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 16:34

Paru dans Mag Journal 77

Fresnes-sur-Marne ► Un incendie à la REP mobilise dix casernes de pompiers

Samedi soir, les secours luttent contre le feu

Samedi soir, les secours luttent contre le feu

Un incendie s’est déclaré samedi 29 juillet à la REP (Routière de l’Est parisien), centre de recyclage Véolia à Fresnes-sur-Marne, peu avant 22 heures. Les secours ont opéré toute la nuit pour l’éteindre.

Le feu de décharge a brûlé une couche de pneus recouverte d’ordures ménagères. Les déchets étaient stockés dans une cuvette en terre sur une surface de 1 000 m2.

Les secours ont passé la nuit de samedi et une partie du dimanche à éteindre les flammes à l’aide d’une grande lance à eau. Deux bulldozers de la société ont recouvert le tas avec de la terre inerte et deux tracteurs de la REP, avec des remorques d’une vingtaine de milliers de litres d’eau chacun et des lances canons ont aussi participé à l’opération.

Des effectifs de dix centres de secours du département ont été mobilisés : Chelles, Claye-Souilly, Lagny-sur-Marne, Mitry-Mory, Meaux, Villeparisis, Coulommiers, Faremoutiers, Ferrière-en-Brie, Le Châtelet-en-Brie.

Par chance les fumées n’ont pas gêné le trafic aérien mais se voyaient depuis la RN3 et des communes alentour : Claye-Souilly, Charmentray, Trilbardou, Chauconin-Neufmontiers, Villeroy, Charny, Penchard.

Les relevés concernant un éventuel problème de pollution par les fumées ont été effectués.

Les raisons de l’incendie restent encore indéterminées.

Les engins de la REP rabattent de la terre par-dessus les matériaux en feu.

Les engins de la REP rabattent de la terre par-dessus les matériaux en feu.

Repost 0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 17:34

 

 

Vous souhaitiez que vos enfants fassent de longues études pour obtenir des emplois réservés à « l'élite », mais ici il n'y a pas de grandes écoles, pour accéder à ces grandes écoles il faut plutôt habiter Paris, Fontainebleau, Versailles ou Rambouillet,

 

Mais ne vous faites pas de soucis, vos enfants vont pouvoir accéder à un emploi dans le traitement ou le recyclage des déchets du Grand Paris, un emploi polluant, peut-être dangereux et mal payé, mais enfin c'est un emploi, vous les petites gens du nord-ouest 77, vous semblez bien exigeants.

 

Vous n'avez pas compris que les meilleurs emplois sont, en général, réservés à ceux qui vous envoient leurs ordures, ils vivent dans un environnement privilégié, entourés de grandes écoles pour instruire correctement leurs enfants.

 

 

 

Paru sur le site Ordif :

Emplois dans les filières du recyclage et volume des déchets : prospectrice relative aux aménagements du Grand Paris

Recyclage : vecteur stratégique pour la transition énergétique en Île-de-France

 

La Direccte Île-de-France, à la suite de l’étude ECECLI - Evolution Compétences Emplois Climat Île-de-France - qui avait identifié des activités potentiellement porteuses d’évolution de l’emploi et des compétences, et au vu des enjeux économiques et sociaux liés au développement du Grand Paris, a identifié la branche du recyclage comme vecteur stratégique pour la transition écologique en Île-de-France.

 

L’étude prospective sur les besoins en emplois et compétences liés aux travaux du Grand Paris et aux enjeux de la transition écologique dans les activités du recyclage et de l’économie circulaire en Île-de-France menée par la Direccte en 2015, dresse un état des lieux des entreprises du recyclageprésentes sur le territoire et de leurs besoins en matière de RH et d’emploi ; elle propose une vision prospective des activités et des métiers.

 

Retour sur la prospective des flux de déchets et emplois dans la branche en Île-de-France

Source : DIRECCTE

 

http://www.ordif.com/article/emplois-dans-les-filieres-du-recyclage-et-volume-des-dechets-prospectrice-relative-aux

 

 

 

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 11:41
Mouettes et Goëlands près de la décharge Veolia

Mouettes et Goëlands près de la décharge Veolia

 

 

 

 

Ils n’en peuvent plus les riverains de la décharge Veolia de Claye-Souilly, en plus de devoir supporter les odeurs que l’industriel tente de dissimuler en pulvérisant dans l’air des produits chimiques dont on ne connaît pas la composition, aujourd’hui ce sont les mouettes et goélands, en nombre croissant, qui viennent déverser leurs fientes jusque dans leur jardin.

 

 

Leurs jolies maisons qui voudra les acheter

dans cet environnement

qui se dégrade d'années en années ?

 

 

 

Que font les élus des 5 communes riveraines

de cette décharge

 pour tenter de réduire ces nuisances ?

 

Nous n’en savons rien.

 

 

 

 

Pour plus le savoir

 nous vous conseillons de contacter :

 

Yves Albarello, maire de Claye-Souilly

Xavier Ferreira, maire de Charny

Jean Lefort, maire de Fresnes sur Marne

Christian Marchandeau, maire d’Annet sur Marne

Jean-Lou Szyszka, maire de Messy.

 

Envolée d'oiseaux près de la décharge Veolia

Envolée d'oiseaux près de la décharge Veolia

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 18:53

 

 

 

Suite à notre article du 18/5/2017 : Plan déchets IDF et conflits d’intérêts ?  Valérie Pécresse doit s’expliquer

 

http://adenca.over-blog.com/2017/05/plan-dechets-idf-et-conflits-d-interets-valerie-pecresse-doit-s-expliquer.html

 

Valérie Pécresse s'explique 

 

 

Pour mémoire, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a rendu publiques les déclarations d’intérêts des présidents et conseillers régionaux titulaires d'une délégation de signature ou de fonction.

 

A la lecture de la déclaration d’intérêts de Valérie Pécresse, en date du 10/2/2016, il était indiqué des participations financières dans la Sté Imerys.

 

Or Valérie Pécresse nous adresse un courrier nous indiquant que ces parts ont été cédées en janvier 2017, mais nous ne pouvions pas le savoir, car aucune mise à jour de sa déclaration d’intérêts n’apparaît  sur le site HATVP comme vous pourrez le constater !

http://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=pecresse-valerie

 

 

Imerys est une multinationale minière, spécialisée dans l’extraction et la transformation des métaux rares, elle exploite l’argile dans 5 villages ruraux de  Seine et Marne.

 

Nom établissement

Code postal

Commune

Régime

Statut Seveso

IMERYS CERAMICS FRANCE

77160

CHALAUTRE LA PETITE

Autorisation

Non Seveso

IMERYS CERAMICS FRANCE

77160

POIGNY

Autorisation

Non Seveso

IMERYS CERAMICS FRANCE

77171

SOURDUN

Autorisation

Non Seveso

IMERYS CERAMICS FRANCE

77650

ST LOUP DE NAUD

Autorisation

Non Seveso

IMERYS CERAMICS FRANCE

77650

STE COLOMBE

Autorisation

Non Seveso

 

5 carrières/décharges remblayées par des déchets « dits inertes ».

 

 

 

Nous ne savions pas non plus que Jérome Pécresse, l’époux de Valérie Pécresse avait été employé  pendant plus de 10 ans par Imerys et notamment  plusieurs années, en qualité de  directeur général délégué de cette entreprise. (1) 

 

 

(1) http://www.parismatch.com/People/Politique/Jerome-Pecresse-le-marie-de-Valerie-152505

https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_P%C3%A9cresse

 

 

 

Vous trouverez ci-dessous

le courrier que Valérie Pécresse vient de nous adresser

 

Valérie Pécresse s’explique : les parts possédées dans la Sté Imerys ont été vendues en janvier 2017
Repost 0

Recherche