Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 18:59

 

 

 

Recommandations de

 l’ANSES 

 Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail 

 

 

 

Cueillette et consommation de champignons

 

Risques d’intoxication liés à la consommation de champignons

 

 

Chaque année, on déplore en France un millier d’intoxications dues à des champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves voire mortelles. Voici quelques recommandations pour une cueillette en toute sécurité.

La cueillette de champignons sauvages est u. Il est donc indispensable d’apprendre à reconnaître les espèces de champignons que l’on cueille.ne activité qui peut comporter des risques. En effet, un certain nombre de champignons n’est pas comestible. Chaque année, on déplore ainsi, en France, un millier d’intoxications dues à des champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves et conduire à une hospitalisation  : troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe. Certaines intoxications peuvent entraîner le décès

 Dans tous les cas, lors de la cueillette des champignons, il est important de rappeler les recommandations suivantes :

  •  
  • ne ramassez uniquement que les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles ;
  • au moindre doute sur l’état ou l’identification d’un des champignons récoltés, ne consommez pas votre récolte avant de l’avoir faite contrôler par un spécialiste en la matière. Les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie de votre région peuvent être consultés;
  • prenez une photo de votre cueillette, avant cuisson, elle sera utile au pharmacien ou au médecin du centre antipoison en cas d’intoxication, pour décider du traitement adéquat ;
  • cueillez uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau), afin de permettre l’identification ;
  •  
  • ne cueillez pas les champignons près des sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants ;
  •  
  • déposer vos champignons séparément, dans une caisse ou un carton mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement ;
  • séparez bien les champignons récoltés, par espèce. Des morceaux de champignon vénéneux peuvent être mélangés à des morceaux de champignons comestibles ;
  • lavez-vous bien les mains après la récolte ;
  • conservez les champignons à part et dans de bonnes conditions au réfrigérateur et les consommer dans les 2 jours au maximum après la cueillette ;
  • consommez les champignons en quantité raisonnable et de préférence de façon espacée dans le temps, après une cuisson suffisanteNe les consommez jamais crus;
  • ne proposez jamais de champignons cueillis à de jeunes enfants.

 

 

En cas d’apparition d’un ou plusieurs  symptômes suite à une consommation de champignons (nausées, vomissements, sueurs, tremblements, vertiges, troubles de la vue, …), appeler immédiatement le « 15 » ou un centre antipoison.
Les symptômes apparaissent le plus fréquemment dans les 12 heures après la consommation, mais dans certains cas, l’intoxication peut apparaître plus tard.
Veillez à noter l’heure du ou des repas de champignons et celle des premiers symptômes. Conserver les restes de la cueillette pour identification.

 

https://www.anses.fr/fr/content/cueillette-et-consommation-de-champignons

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 21:01

 

 

Des petites réunions entre amis ?

 

Il est vrai que le bilan est particulièrement déprimant en ce qui concerne notamment la Beuvronne, alors il est mieux de ne pas inviter « les grincheux »  aux réunions de concertation, ces associations environnementales qui voudraient réduire la pollution chimique et les pesticides dans la rivière.

 

 

Il ne faut pas contrarier les agriculteurs et les industriels, quant aux populations qui paient l’eau potable de plus en plus chère, pourquoi les écouter ?

 

 

 

Beuvronne pollution pesticides : très mauvaise à mauvaise

Beuvronne pollution pesticides : très mauvaise à mauvaise

Beuvronne pollution physico.chimique mauvaise à médiocre

Beuvronne pollution physico.chimique mauvaise à médiocre

 

 

 

 

Que sont devenus

les 90 millions d’euros

 destinés

à nettoyer la Beuvronne ?

 

 

A grand renfort de média (1) on nous informait en juin 2012 que près de 90 Millions d’euros de fonds publics allaient être utilisés pour nettoyer la Beuvronne et ses affluents, mais qu’en est-il plus de 5 ans après ?

 

La population attend  toujours un compte-rendu détaillé

 

 

Des élus sont rémunérés pour se charger de l’entretien de cette rivière et gérer les fonds publics au travers des syndicats de la basse Beuvronne et de la Haute Beuvronne, mais que font-ils des deniers publics ?

 

nous n'en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que la Beuvronne est toujours l’une des rivières les plus polluées de Seine et Marne.

 

- Pollution pesticides très mauvaise à mauvaise

- Pollution chimique mauvaise à médiocre

- Son affluent la Reneuse est  inscrit parmi les masses d’eau prioritaires.

 

 

 

(1) http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/90-meur-pour-nettoyer-l-eau-de-la-beuvronne-22-06-2012-2059910.php

 

 

La Reneuse  masse d'eau prioritaire

La Reneuse masse d'eau prioritaire

 

 

 

Pour plus d’informations

nous vous conseillons de vous rapprocher de

 

Yves Albarello

Président du syndicat de la basse Beuvronne

En mairie de Claye-Souilly

 

Jean-Pierre Dormeau

Président du syndicat de la haute Beuvronne

En mairie de Gressy

 

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 18:14

 

 

 

A Meaux c’était une pollution près de la crèche.

 

A Montreuil c’est un risque de pollution près d’une école qui inquiète la population.

 

Mais ces 2 entreprises ont un point commun, c’est d’être sous traitantes de l’entreprise Safran.

 

Pour mémoire Safran est une entreprise qui travaille dans le secteur de l’armement :

https://www.safran-electronics-defense.com/fr/aeronautique-et-espace/armements-et-missiles

 

 

 

 

Paru sur le site  France Bleu :

 

Des riverains de l'usine SNEM de Montreuil à nouveau délogés par la police

 

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

Mercredi 27 septembre 2017 à 16:38

 

 

Une centaine de riverains de l'usine SNEM de Montreuil (Seine-Saint-Denis) ont été délogés ce matin par les forces de l'ordre. Ils bloquaient l'entrée du site, dont ils réclament la fermeture depuis des semaines. C'est la deuxième intervention policière de ce type en moins d'un mois.

A nouveau, la matinée a été agitée pour les riverains du quartier des Buttes à Morel, à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Une centaine d'entre eux bloquaient, ce mercredi dès 7 heures, les accès à l'usine SNEM, qu'ils accusent de polluer le quartier. Vers 10 heures, les forces de l'ordre sont intervenues pour les déloger, tout comme le 7 septembre dernier. Une dizaine de salariés ont ensuite pu entrer dans l'usine, escortés par les forces de l'ordre.

La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les riverains. Au moins un manifestant, qui avait, selon la préfecture "pris à partie un policier", a été interpellé à l'issue de l'évacuation. Une riveraine a, quant à elle, été blessée et présentait une plaie au genou, comme France Bleu Paris a pu le constater. Plusieurs riverains évoquaient par ailleurs un manifestant blessé au doigt

L'association Les Buttes à Morel et les parents d'élèves de l'école situé à 50 mètres demandent depuis plusieurs mois la fermeture de cette usine, spécialisée dans le traitement chimique des métaux pour l'industrie aéronautique et qui travaille notamment pour les groupes Airbus et Safran. Cet été le préfet de Seine-Saint-Denis a pris un arrêté de mise en demeure qui enjoint l'usine à se mettre aux normes, d'ici la mi-novembre, au sujet de trois manquements : le stockage et l'évacuation des déchets chimiques ainsi que l'aération du site. La préfecture nous indique avoir procédé la semaine dernière à un contrôle suite à cet arrêté et que la question des déchets est désormais réglé. Mais les riverains ne sont pas rassurés….

 

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/des-riverains-de-l-usine-snem-de-montreuil-a-nouveau-deloges-par-la-police-1506520957

 

 

 

 

Paru dans le journal le Monde :

A Montreuil, des parents d’élèves bloquent « l’usine toxique »

 

Depuis la rentrée, les riverains sont mobilisés pour la fermeture de la SNEM, fournisseur d’Airbus qui produit des déchets dangereux à proximité d’un groupe scolaire.

LE MONDE |  Par Stéphane Mandard

 

 

 « Pas de chrome pour nos mômes »« Liberté, égalité, contaminé »…

 

 

Des banderoles et des slogans ont fleuri sur le fronton des écoles Jules-Ferry et An« Ecole publique, pas chimique »ne-Frank. La rentrée 2017 sent la poudre dans ce quartier de Montreuil (Seine-Saint-Denis), à deux stations de métro de Paris. D’habitude, c’est davantage l’odeur acre qui se dégage de la Société nouvelle d’eugénisation des métaux (SNEM), longtemps appelée l’« usine verte » – comme la couleur de sa tôle – et désignée désormais par le terme moins flatteur d’« usine toxique » par les parents d’élèves et les riverains qui réclament sa fermeture.

 

Située à une cinquantaine de mètres du groupe scolaire, cette installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) est devenue indésirable pour les habitants du quartier depuis qu’un cas de leucémie rare (s’ajoutant à deux autres cas en 15 ans dans la même rue, dont un mortel) a été déclaré chez un élève de CM2 avant l’été, comme l’avait révélé Le Monde.

 

 

Depuis lundi 4 septembre, la dizaine de salariés de la SNEM sont au chômage technique. Le portail d’entrée est obstrué par du mastic et de la colle qui empêchent son ouverture. Et sa façade décatie est recouverte de messages qui appellent à la fermeture du site, à sa dépollution et au reclassement des salariés : les trois mots d’ordre des associations de riverains et de parents d’élèves qui font le pied de grue entre l’école et l’usine« Tant qu’elle continue à fonctionner, il est impossible que les écoles accueillent des enfants », expliquent Nicolas Barrot, le président des Buttes à Morel, qui alerte les pouvoirs publics depuis plus de 10 ans sur la situation de la SNEM, et Antoine Peugeot, le responsable local de la FCPE. Alors plutôt que de s’enchaîner aux portes de l’école, ils bloquent celles de l’usine.

 

Le Chrome 6 interdit à partir du 21 septembre

La SNEM, qui compte comme principaux clients Airbus et Safran, est spécialisée dans le traitement des pièces mécaniques d’avion. Selon les dernières données du Registre des émissions polluantes, elle a déclaré produire plus de 37 tonnes de « déchets dangereux » en 2015.

Après avoir employé pendant des années du perchloroéthylène, un solvant reconnu comme cancérogène, elle utilise toujours des bains d’acide chromique (ou Chrome 6). Très prisé dans l’aéronautique pour ses qualités anticorrosives, le Chrome 6 est classé cancérogène, mutagène et reprotoxique. Le règlement européen Reach interdit définitivement son usage dans l’Union européenne à partir du 21 septembre.

 

 

Airbus a cependant obtenu une dérogation pour continuer à l’utiliser.

 

Contacté par Le Monde, l’avionneur assure avoir diligenté un audit en juillet après nos révélations. Les résultats ne sont pas encore connus. Le constructeur européen assure par ailleurs ne « pas avoir travaillé ces deux dernières années » avec la SNEM, qu’il qualifie tout de même de « fournisseur référencé »…..

 

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/09/05/a-montreuil-des-parents-d-eleves-bloquent-l-usine-toxique_5181430_1652666.html

 

 

 

 

 

Repost 0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 18:09
Compans la Sté Prologis est située rue St Exupéry entourée sur le plan

Compans la Sté Prologis est située rue St Exupéry entourée sur le plan

 

 

 

 

Le petit village de

Compans

de nouveau sous le feu des projecteurs.

 

 

 

Après des incendies à répétition sur le site de l’entreprise de compost Frasnier en juin dernier et en 2012, aujourd’hui ce sont des substances dangereuses qui ont été stockées illégalement  sur un site de la Sté Prologis, c’est la DRIEE 77 qui en a fait le constat lors de son inspection du 12 septembre dernier.

 

 

Les companais sont inquiets, après l’important incendie d’un entrepôt dans la zone industrielle de Chelles,  car l'entrepôt Prologis ne dispose pas en particulier des moyens de défense incendie (émuiseur) adapté au type de produits stockés, notamment les liquides inflammables.

 

La Sté Prologis possède 3 autres entrepôts à Compans  rue St Exupéry,  rue Mermoz,

 rue Copernic.

 

Ces entrepôts n’ont pas été contrôlés par les services de l’ETAT depuis plusieurs années, pour l’un d’eux la dernière inspection date de plus de 7 ans.

 

En effet l’ETAT a autorisé l’implantation d’entrepôts ou sites industriels dangereux dans cette zone de Mitry-Compans, sans donner les effectifs nécessaires à ses services  pour contrôler régulièrement ces sites.

 

 

 Une aubaine

pour certains industriels négligents

 mais un danger

 pour les populations riveraines.

 

  

 

 

 

 

 

Pour obtenir des effectifs supplémentaires

de l'ETAT

 

Nous vous conseillons de contacter

votre député

 

Rodrigue Kokouendo

(LREM)

 

 

 

 

 

 

Extrait de l'arrêté préfectoral :

Inquiétude à Compans : Prologis stockait illégalement des substances dangereuses !
Inquiétude à Compans : Prologis stockait illégalement des substances dangereuses !
Inquiétude à Compans : Prologis stockait illégalement des substances dangereuses !
Repost 1
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 13:32

 

 

Communiqué de presse

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

 

La Bio sacrifiée, au cœur des Etats Généraux de l’Alimentation

 

INFO PRESSE
Vendredi 22 septembre 2017

Le Ministre de l’agriculture a annoncé ce mercredi la fin des aides au maintien de l’agriculture Biologique. Alors que le marché est en plein essor (+14% au premier semestre), et que les consommateurs se détournent du système agricole industriel qui ne répond plus à leurs demandes en termes de qualité, Stéphane Travert signe ainsi la fin de l’ambition de la France pour le développement de l’agriculture Biologique dans nos territoires.

 

Pour Cécile Claveirole, responsable des politiques agricoles pour France Nature Environnement, « avec cette décision, le Ministre s’attaque directement à la transition agroécologique. En effet, l’agriculture biologique est son fer de lance, notamment pour trouver des alternatives à l’usage de pesticides. Si l’Etat ne veut plus payer les services d’intérêt public rendus par la Bio, il faudra donc rétablir l’équité en faisant payer les pollutions des engrais et des pesticides de synthèse ».


France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l´environnement. C´est la porte-parole d´un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 74 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. France Nature Environnement, partout où la nature a besoin de nous.

 

+ d’infos : 

http://www.fne.asso.fr/communiques/etats-g%C3%A9n%C3%A9raux-de-lalimentation-nos-demandes  www.fne.asso.fr

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 18:20
Incendie de l'entreprise First  Plast à Chelles ( photo journal la Marne)

Incendie de l'entreprise First Plast à Chelles ( photo journal la Marne)

La Sté First Plast située 10,12 rue de la Trentaine à Chelles a pris feu, c’est une entreprise spécialisée dans le plastique.

 

C’est dans cette zone industrielle de Chelles que s’est déclaré le sinistre, cette zone industrielle qui accumule un nombre important d’entreprises dangereuses ou polluantes.

 

D’après le journal « La Marne », les entreprises voisines GLG et Universal Paysage auraient été également évacuées,7 casernes de pompiers tenteraient de circonscrire l’incendie.

 

Le 6 juin dernier c’était un autre incendie qui s’était déclaré sur le site de l’entreprise Parcs et Jardins Frasnier à Compans, c’était du compost qui avait pris feu, un site qui n’était pas complètement sécurisé, puisque la clôture était absente sur une partie du site.  Sur le même site un incendie s’était déclaré en 2012 qui avait continué a couvé pendant plusieurs mois.(1)

 

 

Le 10 juin ce sont les locaux de l’entreprise Rotofrance à Lognes qui prenaient feu, une entreprise qui avait reçu une mise en demeure de la préfecture le 13/10/2014.(2)

 

Le 13 juillet c’était un entrepôt qui prenait feu à Mesnil Amelot. (3)

 

Le 29 juillet un incendie se déclarait dans la plus importante décharge ISDND d’Europe à Claye-Souilly, 10 casernes de pompiers seront appelées pour circonscrire le feu. (4)

 

 

Pour mémoire dans ce secteur les services de la DRIEE 77 qui contrôlent les entreprises sont en sous effectifs depuis des décennies, impossible dans ces conditions de pouvoir surveiller si toutes les entreprises respectent la législation en vigueur.

 

(1) http://adenca.over-blog.com/2017/06/7eme-circonscription-de-seine-et-marne-pollution-de-l-air-a-compans-parcs-et-jardins-frasnier-une-semaine-apres-l-incendie-une-fumee

http://adenca.over-blog.com/article-compans-un-incendie-qui-couve-depuis-pres-de-8-mois-quelles-incidences-sur-les-eaux-de-la-biberon-116492526.html

 

(2) http://adenca.over-blog.com/2017/06/nord-ouest-77-incendie-rotofrance-dans-quel-etat-se-trouvait-l-installation-electrique-l-industriel-avait-il-respecte-la-mise-en-dem 

(3) http://adenca.over-blog.com/2017/07/des-incendies-en-serie-dans-plusieurs-entreprises-au-nord-ouest-77-le-dernier-en-date-l-entrepot-newrest-a-mesnil-amelot.html

(4) http://adenca.over-blog.com/2017/08/fresnes-sur-marne-un-incendie-a-la-rep-mobilise-dix-casernes-de-pompiers.html

Après la décharge Veolia de Claye-Souilly c’est aujourd’hui un grave incendie qui s’est déclaré dans la zone industrielle de Chelles !

 

Paru sur le site La Marne :

Chelles. Un incendie en cours dans une entreprise de la zone industrielle La Trentaine

Vendredi 22 septembre, un incendie s'est déclaré dans une entreprise située à Chelles, dans la zone industrielle La Trentaine. Quatre-vingt-dix pompiers sont sur place.

Publié le 22 Sep 17 à 14:45|Modifié le 22 Sep 17 à 17:29

Un incendie ravage l’entreprise First Plast, spécialisée dans le plastique, un matériau « hautement inflammable ». L’usine est située dans la zone industrielle de la Trentaine, à Chelles. A 14 h 02, les pompiers ont été avisés. Une épaisse fumée noire, visible dans de nombreuses communes du secteur, s’échappe.

Les pompiers demandent aux personnes se trouvant à proximité immédiate d’être vigilantes. Ils indiquent que la fumée, comme toute fumée d’incendie, est toxique. Au-delà de la zone, les pompiers rappellent qu’aucune consigne de confinement n’a été donnée car aucune substance dangereuse se trouvait dans l’usine.

Un des deux dépôts a entièrement été détruit. A 17 h, les pompiers se battaient encore contre les flammes au niveau d’un second entrepôt.

Un blessé grave

Les vingt employés ont pu être évacués selon les premiers éléments. L’un d’entre eux a été blessé selon eux. Il a été brûlé au visage et au bras. Il a perdu deux doigts de la main gauche. Au moment de l’incendie, il se trouvait aux toilettes et est resté bloqué jusqu’à l’intervention des pompiers.

Les employés disent « avoir eu très peur ». Dans leur fuite, ils n’ont pas pu récupérer leurs effets personnels. Ils ont expliqué que l’entreprise Leroy Merlin intervenait au niveau du toit. Les ouvriers manipulaient un chalumeau.

Très choqués, ils craignent de perdre leur travail.

Des équipes du Groupe Hospitalier du Raincy-Montfermeil et le Samu de Marne-la-Vallée se sont également rendues sur place.

L’entreprise d’en face, CLG, a également été évacuée. A 16 h 45, c’était au tour de Universal Paysage.

Des routes coupées, 90 pompiers sur place

La cellule d’intervention chimique des pompiers est arrivée aux alentours de 15 h 40.

Un périmètre de sécurité a donc été décidé. La circulation a été coupée au niveau du rond-point donnant sur l’avenue François-Trinquand et la D34A.

Plusieurs casernes de pompiers ont été appelées en renfort. Au moins quatre-vingt-dix pompiers sont sur place. Ils proviennent notamment des casernes de Chessy, Villeparisis, Lognes, Lagny-sur-Marne, Chelles, Ozoir-la-Ferrière. Par ailleurs, la grande échelle des pompiers provient de Savigny-le-Temple et le camion à canon à mousse de Châtelet-en-Brie.

 

Des mesures de précaution

Le maire de Courtry, Xavier Vanderbise Des mesures de précaution(LR), demande aux habitants derester vigilants : « Tous les services de police et de pompiers de Vaires, Chelles et Torcy sont sur place. Par mesure de précaution, restez confinés, n’ouvrez pas vos fenêtres. Évitez le secteur. »

« Nous n’avons eu aucune consigne de confinement« , indique la mairie de Vaires-sur-Marne. « Les enfants ne vont pas en récréation à l’extérieurmais la sortie des classes s’effectuera normalement. » L’école la plus proche est celle des Pêcheurs. Les mêmes consignes ont été appliquées à Chelles.

 

 

https://actu.fr/ile-de-france/chelles_77108/chelles-incendie-cours-dans-une-entreprise-zone-industrielle-trentaine_11980861.html

 

 

 

 

 

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 13:45

 

 

 

L’histoire ne dit pas dans quel village rural vont être déversés les gravats, ni quels contrôles sont réalisés sur ces gravats pour savoir si certains sont radioactifs.

 

Iront-ils :

- à Fresnes sur Marne près de l’école maternelle et du centre aéré

- à Isles les Villenoy près de l’école primaire

- à Annet sur Marne près du captage d’eau qui fournit près de 500 000 habitants en eau potable

……..

 

Ce que nous savons c’est que les gravats n’iront pas dans une décharge ISDI de la communauté  d’agglomération de Marne et Gondoire puisque cette collectivité n'en possède pas  et n’en veut pas, elle s’est opposé en 2014 à l’implantation d’une décharge ISDI à Jossigny.

 

 

Mais cela ne la gêne pas de démolir à tout va et d’envoyer ses ordures chez les autres.

 

 

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

Lagny-sur-Marne lance la démolition de l’ancien hôpital

|Alexandre Métivier|19 septembre 2017, 16h30|

 

Démolition de l’hôpital de Lagny sur Marne : dans quel village rural seront déversés les gravats ?

Lagny-sur-Marne, le 7 septembre 2017. D'ici octobre 2018, quatre bâtiments seront démolis dont l'ancien bâtiment principal de l'hôpital Saint-Jean (au fond, au centre). L’ancien hospice (à droite) et une partie de l’ex maternité (à gauche) seront conservés. Les gravats provenant des bâtiments déjà rasés (au premier plan à gauche) seront réutilisés.LP/Alexandre Métivier

 

 

Fermé depuis 2012, l’ancien hôpital sera détruit par grappes dans les prochains mois. En même temps, le futur quartier Saint-Jean prendra forme…..

 

http://www.leparisien.fr/lagny-sur-marne-77400/lagny-sur-marne-lance-la-demolition-de-l-ancien-hopital-19-09-2017-7271973.php

 

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 10:54

 

 

Les ordures

il faut bien les mettre quelque part

pour décharger de ses déchets la commune huppée de

Milly la Forêt

 envoyons-les en Seine et Marne

 là-bas ils sont habitués à traiter les ordures des autres !

 

 

 

 

Paru sur le site de l’Ordif :

SIREDOM : un éco-centre dédié aux déchets végétaux ouvrira ses portes le 20 septembre prochain

 

Un nouvel éco-centre pour les déchets végétaux en Seine-et-Marne

 

voulue par le Siredom sera composée de deux quais de déchargements équipés de ben 2Un éco-centre dédié aux déchets végétaux ouvrira ses portes le 20 septembre prochain. Cette plateforme de 2 500 mnes de 30 m3. L'Agence sud-francilienne pour l'énergie, les déchets et l'environnement a voulu un usage exclusivement consacré aux déchets végétaux pour soulager l'éco-centre voisin de Milly-la-Forêt, dont la fréquentation a enregistré une forte augmentation ces dernières années. Le site Seine-et-Marnais sera ouvert le mercredi et le samedi, ainsi que le dimanche matin. Et il faudra un badge, disponible sur demande, pour y accéder.

Le Syndicat intercommunal pour le recyclage et l’énergie par les déchets et ordures ménagères compte ainsi renforcer le réseau d’éco-centres en maillant les zones peu desservies.

Source : SIREDOM

 

 

http://www.ordif.com/article/siredom-un-eco-centre-dedie-aux-dechets-vegetaux-ouvrira-ses-portes-le-20-septembre-prochain

 

 

Repost 0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 17:26

 

 

L’un de nos adhérents qui était parti ce lundi après-midi à la cueillette aux champignons dans la forêt régionale a eu la peur de sa vie.

 

Il avait emprunté le chemin forestier situé au bord de la départementale 34 menant à Villevaudé et s’était enfoncé dans la forêt régionale à la recherche de champignons, mais il a dû rapidement s’échapper de cette forêt, en effet des balles fusaient près de lui.

 

Il a dû franchir rapidement un fossé et s’enfuir en direction du champ voisin.

 

Aucuns panneaux, ni au bord du chemin, ni au bord de la route n’indiquait qu’une chasse était organisée sur ce site.

Il semblerait d’ailleurs que dans les forêts régionales d'IDF les chasses ne soient autorisées qu’à partir du mois de Novembre.

 

 

 

Claye-Souilly : Sécurité dans la forêt régionale ?

 

 

 

Mission impossible

pour connaître

les jours de chasse dans cette forêt ?

 

 

 

Pour connaître les jours de chasse autorisée, la mairie de Claye-Souilly nous a renvoyé vers la préfecture, qui elle-même nous a envoyé vers l’ONCFS, qui nous a dirigé vers l’AEV.

 

Après maintes communications téléphoniques nous avons pu joindre enfin un agent de l’AEV qui devrait faire un contrôle sur le site.

 

 

Mais pour l’instant nous ne connaissons toujours pas les dates de chasse autorisées dans cette forêt.

 

 

L’AEV a signé une convention avec une sté de chasse et Adenca demande une copie de cette convention.

 

 

Nous souhaitons également que les jours de chasse dans la forêt régionale soient affichés sur le site internet et dans le bulletin municipal de Claye-Souilly comme le fait la commune de Mitry-Mory.

 

 

 

Affaire à suivre….

 

 

 

 

Pour tous renseignements complémentaires

contactez

la mairie de Claye-Souilly

que nous avons informé de la situation.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans CLAYE-SOUILLY
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 10:58

 

Plutôt que de chercher une méthode

pour réduire

ses émissions de CO2

 

Veolia

projette depuis plusieurs années d'enterrer

ses déchets de gaz carbonique CO2

sous vos pieds.

 

Une méthode à l'état d'essai

 il faut bien que quelqu'un serve de cobaye,

 pourquoi pas vous ?

 

 

Un peu plus, un peu moins

de sites polluants ou dangereux 

au point

où vous en êtes ici !

 

 

 

Une expérience abandonnée dans les Pyrénées Atlantiques  à Jurançon, voir ce qu'en pensait les associations :

 

https://blogs.mediapart.fr/henripepin/blog/071215/cop-21-limpact-de-lenfouissement-du-co2-sur-le-climat-retour-sur-lexperience-menee-jurancon


 

 

 

Paru sur Actu Environnement :

 

“ Il est possible de stocker au moins 100 ans d'émissions de CO2 ”

Un projet européen, piloté par le BRGM, étudie les risques et l'acceptabilité sociale du stockage de CO2 après captage. Cette technologie, encore peu développée, est pourtant jugée essentielle pour respecter les objectifs climatiques internationaux.

Interview  |  Energie  |    |  Sophie Fabrégat

 

 

 

Marie Gastine
Coordinatrice du projet Enos pour le BRGM

 

 

Actu-Environnement.com : En quoi consiste le projet européen Enos (Enabling onshore CO2 storage in Europe), que le BRGM pilote ?

 

Marie Gastine : Le projet Enos est financé par la Commission européenne, dans le but d'étudier, pendant quatre ans, sur plusieurs sites de stockage terrestre du CO2, les risques sanitaires, environnementaux et financiers mais aussi d'accroître l'acceptabilité sociale de ces projets. Nous travaillons sur des sites de stockage déjà existants. A Hontomin en Espagne, du CO2est injecté en petite quantité dans un réservoir rocheux peu perméable, à 1.500 m de profondeur. Il s'agit de tester différentes techniques d'injection et d'évaluer les risques de sismicité induite. En effet, l'injection crée de la microsismicité et donc, des événements peuvent être ressentis à la surface.

Nous allons également simuler des fuites sur deux sites en Italie et en Angleterre, un aquifère et une faille. Là, le CO2 est injecté à 200 mètres de profondeur afin d'analyser notre capacité à les détecter, à les contrôler et à prévoir leur comportement. Le principal risque est que le CO2 retourne dans l'atmosphère. Mais il peut également polluer l'eau en interagissant avec les...

https://www.actu-environnement.com/ae/news/stocker-co2-100-ans-marie-gastine-brgm-

Repost 0

Recherche