Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2022 4 17 /11 /novembre /2022 17:30

 

 

Lors de son inspection du 18 juillet dernier la DRIEAT a relevé plusieurs non conformités

BASF à entre 1 et 9 mois pour régulariser sa situation

 pour extrait :

 

 

 

BASF Meaux Seveso seuil haut, suite à une inspection de la DRIEAT l’industriel doit revoir sa copie
BASF Meaux Seveso seuil haut, suite à une inspection de la DRIEAT l’industriel doit revoir sa copie

Dossier complet consultable à l'aide du lien suivant :

https://www.georisques.gouv.fr/risques/installations/donnees/details/0006501602

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2022 3 16 /11 /novembre /2022 15:41
Méthaniseur Messy Biogaz : un forage d’eau implanté en 2019 sans autorisation ?

Les exploitants du méthaniseur Messy Biogaz demande une extension d’exploitation. Pour ce faire ils ont dû déposer un dossier auprès des services de l’ETAT qui est en consultation sur le site de la préfecture.

https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-et-cadre-de-vie/ICPE-carrieres/Enregistrement/MESSY-Mise-a-disposition-du-public-Augmentation-de-capacite-de-l-installation-de-methanisation

 

C’est comme cela que nous avons appris que l’un des associés avait décidé de faire creuser un forage d’eau sur le site Messy Biogaz entre août et septembre 2019 mais il semblerait qu’aucune autorisation n’ait été sollicitée à ce moment là auprès des services de l’ETAT. L'agriculteur a-t-il demandé et obtenu la "régularisation" de sa situation auprès des services de l'ETAT depuis, nous n'en savons rien, car ce document n'est pas joint au dossier.

 

Serait-ce une habitude chez certains agriculteurs propriétaires de méthaniseurs de faire des forages d’eau sans autorisation et de demander une régularisation ensuite ?

 

Voir notre article du 24/8/2021

 

24 août 2021

MARCHEMORET : après avoir fait creuser sans autorisation un forage un agriculteur de St Soupplets demande sa régularisation !

 

Mettre l’ETAT devant le fait accompli c’est ce qu’a choisi un agriculteur de St Soupplets.

 

En effet l’EARL Benoît MAURICE a fait creuser un forage entre le 5/10 et le 22/10/2020 par l’entreprise Le Potier Forage de Nangis, une entreprise qui ne semble pas s’être souciée de savoir si l’agriculteur disposait d’une autorisation préfectorale.

 

Comme semble l’expliquer l’agriculteur puisque le forage est déjà creusé et puis le débit est faible seulement 6000 m3 (la consommation annuelle d'environ 40 ménages), l’ETAT n’a plus le choix que d’accorder la régularisation.

 

Car vous êtes ici dans la brie profonde, là où les agriculteurs se considèrent, semble-t-il, depuis des siècles comme les seigneurs du territoire.

 

Un mélange des genres, en effet  le forage  a été implanté sur la même parcelle que le méthaniseur Bioenergies SAS, qui a la même adresse de siège social que l’EARL Benoît MAURICE, Monsieur Benoît Maurice étant également directeur général de Bioénergies SAS.

 

Dans leur présentation aux habitants de Marchémoret, en juillet 2019, les futurs exploitants du méthaniseur indiquaient que le 1er forage se trouvait à plus de 500 m du site et qu’il n’y aurait pas d’utilisation d’eau potable, on se demandait bien comment les agriculteurs allaient nettoyer le site, mais c’était avant.

 

 

sources :

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/f01121p0123.pdf

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/drieat-scdd-2021-063.pdf

 

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2022 2 15 /11 /novembre /2022 12:15

 

 

Une enquête publique  se tient du 14/11 au 23/12/2022 concernant le projet d’exploitation Placoplatre d’une carrière de gypse sur l’ancien fort de Vaujours et dans la fosse d’Aiguisy.

https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/COUBRON-VAUJOURS-Carriere-de-Gypse-Societe-PLACOPLATRE/Enquete-publique-du-14-novembre-au-23-decembre-2022

 

 

21/6/2013 Carrière Placoplatre Villeparisis

21/6/2013 Carrière Placoplatre Villeparisis

 

A la lecture de la notice géologie région de Lagny du  BRGM nous apprenons que des matériaux de découverte (marnes bleues d’Argenteuil) situés  au-dessus de la 1ère masse de gypse seraient susceptibles de contenir de la pyrite.

 

 

Extrait géologie région de Lagny par BRGM

page 7

http://ficheinfoterre.brgm.fr/Notices/0184N.pdf

 

« Marnes bleues d'Argenteuil.

 Beaucoup plus argileuses (illite et smectites) que les Marnes blanches de Pantin, elles prennent à l'affleurement une teinte gris bleuté à la partie supérieure, vert ocre à grise à la partie inférieure. La structure est souvent feuilletée. Cette formation argileuse est fréquemment interrompue par des niveaux calcaires et dolomitiques (5 à 10 cm), à cassure conchoïdale, et par des feuillets sableux, ligniteux et pyriteux, surtout dans la zone bleutée ; à la base s'intercalent parfois des lits de gypse saccharoïde impurs, les « Bancs de Chiens », carrière Lambert à Villeparisis (x = 619,700 - y = 136,500)… »

 


Pour mémoire l’oxydation de la pyrite à l’air libre peut présenter des risques de transfert de certains éléments relargués dans la ressource en eau.


Afin d’éliminer tous risques de pollution des eaux souterraines et de surface, il serait souhaitable que le préfet demande à Placoplatre de réaliser une caractérisation géologique des sols jusqu’à la 1ère couche de gypse avec sondages et recherche de la pyrite dans les marnes bleues d’Argenteuil, sur l'intégralité du site faisant l'objet du projet d'exploitation de la carrière de gypse à ciel ouvert sur l'ancien fort de Vaujours/fosse d’Aiguisy.
 


 

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2022 4 10 /11 /novembre /2022 11:51
DECHARGES 7ème circonscription du 77 : Mme la députée Ersilia Soudais pose une question écrite au Ministre de l'Ecologie
DECHARGES 7ème circonscription du 77 : Mme la députée Ersilia Soudais pose une question écrite au Ministre de l'Ecologie
DECHARGES 7ème circonscription du 77 : Mme la députée Ersilia Soudais pose une question écrite au Ministre de l'Ecologie

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2022 2 08 /11 /novembre /2022 09:53
CLAYE-SOUILLY, l'augmentation des taxes foncières pour 2022 : un sujet qui fâche !

 

Pour les propriétaires fonciers de Claye-Souilly la note est salée, en effet les élus ont décidé d’augmenter la taxe perçue par la commune de plus de 16 % pour 2022.

 

N’aurait-il pas été plus raisonnable de réduire certaines dépenses qui ne sont pas indispensables comme le fleurissement démesuré de la commune pour semble-t-il pouvoir obtenir une récompense dans un concours celui des  « Villes et Villages Fleuris » ?

 

 

Jean-Luc Servières indiquait dans la presse en avril dernier que la commune dépensait un peu plus de 600 000 € soit 5.45 % de son budget pour l’entretien des plantes, arbres et arbustes sur la commune.

 

 

Vu l’explosion des coûts de l’énergie

les élus vont-ils encore augmenter

 les impôts fonciers en 2023 ?

 

 

L’avenir nous le dira….

 

 

 

Fleurissement de la mairie :

Combien ça coûte ?

 

 

CLAYE-SOUILLY, l'augmentation des taxes foncières pour 2022 : un sujet qui fâche !
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 10:19

 

Paru sur le site « La Marne » 

 

Pont d'Annet : quatre mois de travaux et une nouvelle fermeture à prévoir

Le pont d'Annet, rare point de passage de la Marne, repart pour 4 mois de travaux qui vont nécessiter sa fermeture, mais moins longtemps que prévu par le Département au départ.

Pont d'Annet : quatre mois de travaux et une nouvelle fermeture à prévoir

 

Dernière phase de travaux pour le pont d'Annet, à Jablines, de novembre 2022 à mars 2023. La circulation sera coupée quelques semaines. ©JG/La Marne

 

Par Julia Gualtieri

Publié le 7 Nov 22 à 6:46 

La Marne

 

 

Les travaux vont reprendre en novembre 2022 sur le pont d’Annet situé au croisement de la D45 et la D404, à Jablines. Ils vont durer 4 mois. Mais il s’agit de la dernière phase et la période de fermeture sera bien plus courte que prévu.

Le redémarrage des travaux engagés par le département de Seine-et-Marne est prévu pour le lundi 14 novembre 2022, jusqu’en mars.

 

Trois semaines de fermeture à la circulation au lieu de 5 mois

Là où la fermeture devait durer 5 mois, elle durera moins de trois semaines : du 28 novembre au 16 décembre. Pendant cette durée, la circulation sera entièrement coupée.

L’entreprise choisie pour réaliser cette deuxième phase de travaux a proposé de travailler avec des nacelles qui ne nécessitent pas de bloquer le pont. La déviation mise en place sera identique à celle mise en place en 2021.

 

Le pont d’Annet : un ouvrage d’art très fréquenté

Une bonne nouvelle pour les automobilistes. Le pont d’Annet est en effet assez fréquenté avec un trafic quotidien moyen évalué entre 5000 et 6000 véhicules par jour, selon le Département.

Déjà parce qu’il permet d’accéder à la base de loisirs de Jablines Annet. Ensuite parce que la D45 sert de liaison directe depuis Disneyland Paris ou Val d’Europe, vers la N3, Roissy-Charles-de-Gaulle ou le nord de Paris, pour éviter la Francilienne. Un trafic de transit dont se plaignent les maires de Jablines et de Chalifert depuis des années.

 

Dernière phase de travaux pour le Département

Depuis un an, le Département a entamé des travaux d’ampleur pour un budget de 2 millions d’euros sur ce pont et celui de Trilbardou.

En 2019, un diagnostic avait révélé d’importantes fragilités dans cet ouvrage achevé en 1949, comme son alter ego de Trilbardou – les deux ponts ayant été parmi les premiers construits selon la méthode du béton précontraint.

Des travaux ont donc été menés en alternance sur ces deux ouvrages, rares passages pour traverser la Marne en voiture.

 

https://actu.fr/ile-de-france/jablines_77234/pont-dannet-quatre-mois-de-travaux-et-une-nouvelle-fermeture-a-prevoir_55015853.html

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 10:52

 

 Les associations environnementales de Seine et Marne sont très inquiètes après avoir appris que certaines terres de creusement par tunneliers du Grand Paris en provenance de couches géologiques de l’Yprésien notamment dans les horizons des Sables de Cuise, des Fausses Glaises et des Argiles Plastiques pouvaient contenir de la pyrite.

 

En effet l’oxydation de la pyrite à l’air libre peut présenter des risques de transfert de certains éléments relargués dans la ressource en eau.

 

Dans les Yvelines, par mesures de précaution, afin de préserver la ressource en eau, le Préfet a pris la décision de faire retirer ce type de terres de 2 carrières à St Martin la Garenne et à Triel.

 

En Seine et Marne, les 2 décharges ISDI de Villeneuve sous Dammartin et Annet sur Marne ont reçu des terres en provenance de ces mêmes couches géologiques pouvant potentiellement contenir de la pyrite, mais ici le Préfet n’a pas fait retirer les terres de ces décharges, il a pris seulement un arrêté qui impose un suivi des terres une fois par an en 2022 et 2023. (1)

 

              Ici les associations sont très inquiètes pour la préservation des captages d’eau de Mitry-Mory et Annet sur Marne, c’est pourquoi nous avons rencontré le 28 septembre dernier la député Ersilia Soudais afin d’attirer son attention sur ce sujet.

 

 

Dans un article  paru hier dans la Journal La Marne

Ersilia Soudais

indique que l’un des sujets sur lesquels elle souhaite agir en premier :

 

« les déblais du Grand Paris et les risques de pollution comme la pyrite,

qui concerne de près la circonscription ».

 

 

 

Quelles démarches va engager l’élue pour faire avancer ce dossier :

 

  • Demander aux représentants de son groupe parlementaire à la commission du développement durable de l’assemblée nationale de se saisir du dossier ?
  • Encourager les membres de son groupe parlementaire à demander une commission d’enquête ?

…..

 

L’avenir nous le dira.

 

 

 

(1)   Annet sur marne https://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/54087/393231/file/AP%20n%C2%B02022%20DRIEAT%20UD77%20094%20du%2025%2007%202022.pdf

 Villeneuve sous Dammartin https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-et-cadre-de-vie/ICPE-carrieres/Decisions/Prescriptions-complementaires/VILLENEUVE-SOUS-DAMMARTIN-77-230-societe-ECT-AP-PC-du-25-juillet-2022

 

Lien vers l’article du journal « La Marne » :

https://actu.fr/ile-de-france/lagny-sur-marne_77243/desertification-medicale-pollution-les-chantiers-de-la-deputee-de-seine-et-marne-ersilia-soudais_54945282.html

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2022 4 03 /11 /novembre /2022 10:34

 

 

Paru sur le site ARIA :

 

Explosion sur une installation de remplissage de bouteilles d’azote

Home » Explosion sur une installation de remplissage de bouteilles d’azote

N° 58814 -  25/03/2022 -  FRANCE - 77 - MITRY-MORY

C20.11 - Fabrication de gaz industriels

 

Vers 9h30, au cours d’un test d’étanchéité à l’azote, 3 explosions se produisent sur des bouteilles tôlées de type GPL, dans une unité de test haute pression au sein d’une usine de fabrication de gaz industriels. L’exploitant coupe les alimentations azote et hélium, déclenche l’alarme confinement et le POI. 60 personnes sont évacuées. Le confinement est levé à 10h30. La production reprend sur le reste du site à l’exception de la zone sinistrée. L’exploitant contrôle les installations électriques et de chauffage de la zone impactée. Un prestataire recouvre d’une bâche une surface de 2 m² de toiture endommagée.

Quatre personnes sont légèrement blessées dont 2 sont transportées à l’hôpital par les pompiers. Aucune fuite de produit dangereux n’est détectée. Trois personnes sont en arrêt de travail pour choc psychologique et douleurs au niveau des oreilles. Les conséquences financières sont estimées entre 80 et 100 k€ pour les réparations matérielles.

Les explosions sont dues à une surpression lors de la phase de gonflage du test entrainant l’éclatement des bouteilles tôlées type GPL. L’opérateur en charge du test a branché les bouteilles sur la rampe Haute Pression (HP, 200 bar) de test d’étanchéité à l’Azote au lieu de les brancher sur la rampe Basse Pression (BP, 22 bar). Il était en cours de formation sur ce poste nécessitant une habilitation et il ne connaissait pas la procédure. Le formateur/manager était absent.

Il n’était pas au courant que ce type de bouteille était susceptible de passer sur le poste de test d’étanchéité. Les bouteilles destinées à la rampe BP ont pu être positionnées et branchées sur la rampe HP du fait d’une mauvaise conception de la rampe HP : le système de détrompage n’était pas efficace. La zone de positionnement des bouteilles est divisée en petites alvéoles dont la largeur doit empêcher le positionnement de bouteilles BP qui sont plus larges qu’une bouteille acier “classique”. Il s’est avéré que les petites bouteilles (14 l) ont pu être positionnées. Aucun message visuel concernant ce risque n’était présent sur le poste de travail. La procédure était existante, présente au poste de travail et prévoyait ce cas de figure.

L’exploitant n’avait pas identifié ce risque dans l’analyse de risques d’accidents du site. Il met en évidence la fragilité de l’application de son processus de formation.

L’exploitant met en place les actions suivantes :

  • étude de la possibilité de travailler uniquement avec des bouteilles “classiques” avec pression d’épreuve de 350 bar ;
  • rappel de la procédure d’habilitation du site et vérification de son application ;
  • révision de la méthodologie de formation des tuteurs et des documents supports ;
  • renforcement de la mise en œuvre des audits de procédures ;
  • mise à jour de l’analyse de risques d’accidents ;
  • révision de la conception de la rampe pour y intégrer un ou des système(s) de détrompage efficace(s).

Une enquête du bureau d’enquêtes et d’analyses sur les risques industriels (BEA-RI) est en cours.

https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/accident/58814/

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2022 1 31 /10 /octobre /2022 10:46
Canal de Chalifert : l'Ecluse de Lesches
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2022 7 30 /10 /octobre /2022 17:39
Trilbardou : le barrage sur la Marne
Partager cet article
Repost0

Recherche