Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 16:10

 

 

 

Paru sur le site Robin des Toits :

 

 'Scientifiques et médecins alertent sur de potentiels graves effets sanitaires de la 5G' - Robin des Toits - 13/09/2017

VOIR L'APPEL EN PIECE JOINTE
 

Plus de 170 scientifiques et médecins de 37 pays demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G – cinquième génération de téléphonie mobile – jusqu'à ce que des études d'impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. 

La 5G augmentera considérablement l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences (RF-CEM) et s'ajoutera au brouillard électromagnétique déjà produit par la 2G, 3G, 4G, Wi-Fi, etc., exposition dont il a été prouvé qu'elle est nocive pour les humains et pour l'environnement. 

Le déploiement de la 5G conduirait à une augmentation générale et massive de l'exposition aux ondes du sans-fil alors que les dangers de ces technologies sont établis. 

La technologie de la 5G est efficace sur des petites distances seulement. Elle se transmet mal à travers les solides. Il faudra beaucoup de nouvelles antennes-relais, et la nouvelle architecture du réseau exigera une nouvelle antenne toutes les 10 ou 12 maisons en zone urbaine créant de fait une exposition massive à laquelle nul ne pourra se soustraire. 

Le déploiement de nouveaux transmetteurs pour la 5G (on les trouvera également dans les foyers, les boutiques, les hôpitaux) devrait générer selon les estimations entre 10 et 20 milliards de connexions (réfrigérateurs, machines à laver, caméras de surveillance, voitures et bus sans conducteur) et constituera l'Internet des objets. Tout cela augmentera substantiellement l'exposition permanente de l'intégralité de la population européenne aux champs électromagnétiques des technologies du sans-fil. 

Les dangers de l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences (RF-CEM) sont déjà démontrés 

Plus de 230 scientifiques de plus de 40 pays ont exprimé leur « préoccupation sérieuse » concernant l'accroissement permanent et universel de l'exposition aux champs électromagnétiques par les technologies du sans-fil avant l'ajout du déploiement de la 5G. Ils font référence aux « nombreuses études scientifiques récentes qui ont démontré que ces champs électromagnétiques affectent les organismes vivants à des niveaux d'exposition bien en-dessous des valeurs limites internationales ». Ces effets accroissent le risque de cancer, le stress cellulaire, augmentent l'apparition de radicaux libres nocifs, de dommages génétiques, de changements structurels et fonctionnels du système reproductif, de déficits d'apprentissage et de mémoire, de désordres neurologiques et d'impacts négatifs sur le bien-être. Ces dommages n'affectent pas seulement l'homme mais aussi la faune et la flore selon un nombre croissant d'études. 

Pour Etienne Cendrier, porte-parole : "Robin des Toits soutient cet appel de scientifiques et de médecins de grand renom pour que la 5G ne soit pas mise sur le marché : il serait irresponsable et criminel de traiter la population en cobaye alors que les radiofréquences sont peut-être cancérigènes d'après l'OMS ..." 

--- 
Contact Presse : 
Etienne CENDRIER
etienne@robindestoits.org 
Porte-Parole national 

 

http://www.robindestoits.org/Scientifiques-et-medecins-alertent-sur-de-potentiels-graves-effets-sanitaires-de-la-5G-Robin-des-Toits-13-09-2017_a2455.html

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 19:15

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

Espérance de vie pour les femmes en IDF : il faut mieux vivre à Paris qu'en Seine et Marne !
Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 14:27

 

 

OBSERVATOIRE REGIONAL DE SANTE D’IDF

 

Questions de santé avril 2017

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

 

Mieux vaut vivre à Paris qu'en Seine et Marne où le taux de mortalité pour les hommes est le plus élevé d'IDF
Repost 1
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 15:28

 

Dernière minute

 

 

 

Des objets contaminés à l’uranium manufacturé ont été retrouvés dans un secteur censé ne pas en contenir.

 

Les travailleurs ayant opéré à proximité de la zone vont subir des examens radiotoxicologiques.

 

De quels éléments de protection individuelle étaient munis les travailleurs ayant opéré à proximité de la zone contaminée ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

 

Pour tous renseignements complémentaires

nous vous conseillons de contacter

votre député,  membre de la CSS Fort de Vaujours   

   

Rodrigue Kokouendo

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA721644

 

 

 

 

 

Inspection ASN du 9/8/2017sur le thème de la radioprotection des travailleurs et de l’environnement à la suite de la découverte d’objets contaminés.

 

Pour extrait :

 

Le 31 juillet puis le 3 août 2017, les services préfectoraux et l’ASN ont été informés par PLACOPLATRE que des objets (de types entonnoirs, bassines compressées, sacs plastiques), contaminés à l’uranium manufacturé, avaient été découverts dans les zones A4 et A5, dans des terres de remblais le long de murs de bâtiments, lors de travaux de terrassement. Des analyses étaient en cours au jour de l’inspection, mais les premières mesures directes auraient montré des valeurs de contamination surfacique beta comprises entre 10 et 15 fois le bruit de fond. A la suite de cette déclaration, l’ASN a procédé à une inspection le 9 août 2017, afin de constater les dispositions mises en place, immédiatement après cette découverte, par PLACOPLATRE (balisage, bâchage, affichage des consignes). L’ASN souligne que cette découverte revêt en effet un caractère inattendu dans la mesure où, d’après l’étude historique, aucune activité de stockage ou de transit d’uranium n’était censée avoir lieu dans les zones concernées par ces découvertes. Le dossier d’abandon ne mentionne pas la présence de déchets contaminés enterrés sur le site.

....

L’ASN relève en premier lieu la bonne gestion de cet événement, avec un processus de détection adapté, et la transparence dont PLACOPLATRE a fait preuve. Il ressort en effet de cette inspection que l’exploitant a su mettre en œuvre les premières mesures de radioprotection qui s’imposaient, afin d’éviter toute exposition radiologique (principalement interne) des travailleurs. Ainsi, les inspecteurs ont constaté que les lieux de découvertes avaient été correctement balisés et bâchés et que tous les travaux y avaient été suspendus. Les appareils de prélèvement atmosphériques, disposés en proximité des opérations de terrassement, n’ont pas détecté de contamination. Les travailleurs ayant opéré à proximité de la zone vont subir des examens radiotoxicologiques. Par mesure de précaution et dans l’attente d’une meilleure compréhension de la situation, le port d’équipements de protection individuelle a toutefois été prescrit par PLACOPLATRE. L’ASN considère, à cet égard, que les zones de port de ces équipements pourraient être plus clairement identifiées. En sus de ces premières dispositions, les travailleurs présents ont été informés de la situation et sensibilisés au risque radiologique. Un travailleur interrogé par les inspecteurs a notamment pu confirmer qu’une sensibilisation lui avait été dispensée……

 

 

Par ailleurs, l’ASN considère qu’il conviendra de mener une réflexion sur le contrôle d’éventuels autres objets qui auraient pu être retrouvés lors des opérations antérieures de terrassement. En fonction du retour d’expérience de ces contrôles, la réflexion pourra être élargie aux terres présentes sur site. Enfin, l’ASN juge utile la démarche de recherche historique poursuivie par PLACOPLATRE via notamment la sollicitation du CEA, afin de disposer d’éléments historiques qui pourraient expliquer ces découvertes d’objets.

 

 

 

 

 

Le rapport complet :

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/28462/227412/file/20170705-Rapport%20inspection%20ASN%20du%209_aout_2017_170817_LDS_insp_Vaujours_anonymisee.pdf

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 13:59

 

 

 

3 sites SEVESO à hauts risques (soit 21% du 77)

 

- Zone industrielle de Mitry Compans

CCMP dépôt pétrolier

Gazechim stockage de gaz

 

- Villeparisis

Sita FD décharge de déchets dangereux

 

4 sites SEVESO seuil bas (soit 18 % du 77)

 

- Zone industrielle de Mitry Compans

GEREP traitement déchets dangereux

AIR LIQUIDE stockage gaz

MESSER conditionnement gaz

UNIVAR fabrication produits chimiques

- St Mard

Entrepôt Franprix près des lignes à haute tension

 

 

 

L’environnement industriel 2017

DRIEE Ile de France

 

 

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2017_brochure_envir_v7-36pages.pdf

 

 

En 2017 la 7ème circonscription du 77 doit supporter  8 sites SEVESO dont 3 à hauts risques !
Repost 0
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 11:32

 

 

Paru dans le journal de l'environnement :

 

 

Du plastique caché dans l’eau du robinet

Le 06 septembre 2017 par Stéphanie Senet

Une enquête scientifique diffusée par Orb Media montre que dans 12 pays du monde, l’eau du robinet est contaminée par des micro-plastiques.

 

Nous ne regarderons plus jamais notre verre d’eau de la même façon. En moyenne, 83% des échantillons prélevés à travers le monde montrent en effet qu’il contient des micro-plastiques invisibles à l’œil nu. La palme revient aux Etats-Unis avec 94% des échantillons prélevés contaminés, notamment au Congrès et au siège de l’Agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) à Washington, ou encore ou à la Trump Tower de New York. Un taux aussi alarmant a été relevé au Liban.


72% DES PRÉLÈVEMENTS EUROPÉENS

Mais l’Europe (Allemagne, France et Royaume-Uni) est loin d’être indemne. Avec des micro-plastiques dans 72% des échantillons, elle abrite en moyenne 3,8 fibres plastique par litre d’eau potable.

 ,,,,,,,

QUELS RISQUES SANITAIRES ?

Mais une inconnue persiste sur le plan sanitaire. «Nous ne connaissons pas encore exactement l’effet des micro-plastiques sur la santé humaine. C’est pourquoi nous devrions appliquer le principe de précaution et accentuer la recherche pour que nous puissions découvrir les risques réels», complète Anne-Marie Mahon, chercheure à l’institut de technologie Galway-Mayo, qui a étudié l’eau potable en Irlande. Selon elle, les micro-plastiques peuvent attirer des bactéries dans les eaux usées. Par ailleurs, ils absorbent les produits chimiques toxiques et peuvent ensuite les libérer dans le corps humain.

 

UN CHEMIN INCONNU

Autre inconnue: comment ces fibres ont-elles réussi à se glisser dans l’eau du robinet? Six pistes semblent se dégager: l’eau des machines à laver qui contient des fibres textiles plastique, les microbilles contenues dans les produits cosmétiques, les fibres synthétiques que l’on trouve dans l’air, les poussières issues des peintures, les micro-plastiques trouvés dans les océans, les fleuves et les lacs, ainsi que les poussières de styrène-butadiène émises par les voitures et les camions. Le système de filtration des eaux usées n’est par ailleurs pas assez précis pour bloquer des micro-particules de l’ordre de 10 microns. La pluie peut aussi contribuer à les répandre. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les puits domestiques indonésiens affichent une aussi forte contamination (76% des prélèvements).

Qu'en pensent les entreprises spécialisées dans la gestion de l'eau? "Je ne suis pas surpris par ces chiffres", confie Jean-François Loret, responsable du département Environnement et santé au Centre de recherche de Suez. "Une étude lancée en 2013 sur la pollution des eaux usées par les microfibres plastique a montré qu'une station d'épuration les arrêtait à 90%. Un taux qui pourrait monter à 99% avec une amélioration du système de filtration notamment", poursuit-il.

En juillet dernier, une étude a précisé l’étendue de la présence du plastique dans le monde. 8,3 milliards de tonnes de matières ont été produites depuis 1950, dont la moitié au cours des 13 dernières années. Avec un taux de recyclage de 9% en moyenne.

 

 

http://www.journaldelenvironnement.net/article/du-plastique-cache-dans-l-eau-du-robinet,85864

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 20:28

 

 

 

Ici il n’y a plus d’hôpital, celui de Lagny sur Marne a été fermé.

Ici il n’y a plus de cliniques, celles de Villeparisis, de Thorigny et Lagny sur Marne ont fermé.

Ici on manque de médecins.

Ici nous n’avons pas d’Université.

 

Mais pour les décharges, incinérateurs, centre de traitements de déchets on est bien fourni.

 

Votre enfant venait d’obtenir un bac S avec mention, vous étiez fier, et aujourd’hui vous êtes déprimé, il n’a toujours pas pu obtenir de place dans une université ou une fac.

 

Si vous avez de gros moyens financiers vous pourrez l’inscrire dans une école privée ou lui faire suivre une scolarité à l’étranger.

 

Sinon il pourra probablement trouver du travail dans le tri des ordures des autres, Antoine Frérot, dirigeant de Veolia, encourage dans la voie de l'apprentissage, mais pas  pour ses enfants,  pour les enfants des autres, car ses enfants semble t-il étaient trop brillants pour aller vers l'apprentissage.

 

Mais vos enfants, même s'ils sont brillants, auront-ils les mêmes chances que ceux du dirigeant de Veolia ?

 

 

 

Paru sur Huffpost :

Le PDG de Veolia Antoine Frérot pense que ses enfants n'ont pas fait l'apprentissage car ils étaient "brillants à l'école"

 

Le patron du groupe se présente comme un défenseur des filières d'apprentissage.

 

 30/08/2017 12:34 CEST Actualisé 31/08/2017 18:31 CEST

APPRENTISSAGE - Le patron de Veolia tient-il un discours sincère sur l'apprentissage? C'est ce qu'a cherché à savoir Léa Salamé sur France Inter ce mercredi 30 août, en interrogeant le PDG du groupe leader mondial des services liés à l'environnement.

"Vous êtes un ardent défenseur de l'apprentissage (...) Est-ce que vous avez poussé l'un de vos enfants à être apprenti?", lui a demandé la journaliste. "Non, je ne l'ai pas fait, a répondu Antoine Frérot après une hésitation. Parce que, étant brillants à l'école, et l'un voulant être médecin... Peut-être que ma dernière le sera, apprentie, mais en études supérieures. Le problème ne s'est pas posé."

 

Sa réponse alambiquée a suscité de nombreuses réactions, choquées du sous-entendu pouvant laisser croire que les apprentis ne pourraient pas être "brillants". …….

Invité à préciser sa pensée, Antoine Frérot a affirmé que "70% des recrutements de Veolia (étaient) faits par l'apprentissage". "Je peux témoigner que l'apprentissage ça marche", a-t-il insisté. Or ce qu'on constate, c'est qu'en France l'apprentissage stagne. Il est considéré comme une voie de garage." Pourtant, a-t-il encore assuré, l'apprentissage est "une voie d'insertion idéale pour les gens qui sortent d'école sans qualification, pour qui l'école est mal faite."

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/30/le-pdg-de-veolia-antoine-frerot-pense-que-ses-enfants-nont-pas-fait-lapprentissage-car-ils-etaient-brillants-a-lecole_a_23190461/

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans SEINE ET MARNE
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 13:35

 

 

 

L’une des membres de la commission de site Fort de Vaujours souhaitait consulter les Schéma d’Assainissement  des communes de Courtry et de Vaujours afin de savoir vers  quelles rivières étaient dirigées  les eaux pluviales du site.

 

 

Xavier Vanderbise, maire de Courtry, a permis, en toute transparence, aux associations de consulter le schéma d’assainissement de sa commune et nous l’en remercions.

 

A Vaujours, il semble être plus difficile de consulter ce document.

 

En effet, en août dernier, le secrétariat des services techniques de Vaujours ne pouvait donner suite à la demande, en l’absence de son responsable. Il fallait adresser un e.mail à ce responsable à son retour de congés, mais il semblerait que cela ne suffise pas car ce responsable demande aujourd’hui qu’un courrier soit envoyé au maire de Vaujours.

 

 

Le schéma d’assainissement

de Vaujours 

 un document classé « Secret Défense » ?

 

Pas du tout.

 

C’est un document public que chacun peut consulter.

 

 

L’association de Défense de L’Environnement qui tente de consulter ce document va-t-elle être obligée de contacter la Commission d’Accès aux Documents Administratifs CADA pour consulter ce document ?

 

L’avenir nous le dira........

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 17:55
ISLES LES VILLENOY : un village rural français détruit par les ordures des autres !

 

 

Isles les Villenoy, village rural de 900 âmes,  baigné par la Marne et le Canal de l’Ourcq, prisé  au 19ème siècle par les peintres de l’école de Barbizon, qui devint un site de villégiature, impulsé en particulier par l’un de ses maires Raoul-Blaise Saint Arroman.

Raoul de Saint-Arroman, écrivain, journaliste et haut fonctionnaire y fit venir  ses amis et notamment des artistes parisiens.

Au 20ème siècle c’est la plage construite en bord de Marne qui attira une population importante, notamment les week-end, les parisiens qui avaient fait construire de petites résidences secondaires sur cette commune et celle voisine d’Esbly. On y trouvait des guinguettes et des restaurants.

 

La pollution de la Marne dans les années 1970  imposa la fermeture de la plage  et donna un coût d’arrêt à l’attrait touristique de la commune.

 

 

Aujourd’hui le village a un tout autre visage, il est détruit par le déversement des ordures des autres.

 

En effet l’ETAT a autorisé le remblaiement de carrières par des déchets, puis l’implantation d’une décharge ISDI, comme cela ne suffisait pas  en début d’année les habitants ont découvert une importante décharge illégale, exploitée par un industriel, sanctionnée depuis par une mise en demeure de la préfecture et maintenant c’est une nouvelle décharge illégale que les habitants découvrent sur un terrain privé de 2ha ½ qui avait été investi par des populations non autorisées.

 

Mais le cauchemar ne devrait pas s’arrêter là, en effet l’industriel  Terzeo projette d’implanter à cheval sur cette commune et celle de Villenoy un centre de traitement et une décharge de déchets dangereux sur un site pollué par l’arsenic.

Car ailleurs on dépollue les sites mais ici on devrait rajouter de la pollution à la pollution.

Une paille, la décharge de déchets dangereux devrait couvrir la surface  de près de               9 terrains de foot, sur une profondeur d’un immeuble de près de 3 étages.

 

 

Au point où ils en sont ici

 un peu plus ou un peu moins d’ordures

 est-ce vraiment un problème ?

 

 

Les déchets dangereux de démolition des tours de Meaux et  ceux du Grand Paris, il faut bien les mettre quelque part, on ne va tout de même pas les déverser au pied de la cathédrale de Meaux ou de la tour Eiffel.

 

 

 

Leurs jolies maisons

 les habitants

d’Isles les Villenoy

devront-ils les solder ?

 

 

En effet

qui voudra les acheter

et  venir vivre

près

de montagnes d’ordures?

 

Pétition sur Change org :

Pour l'évacuation du camp de roms d'Isles les Villenoy

 

ISLES LES VILLENOY : un village rural français détruit par les ordures des autres !
Repost 0
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 17:26
        Raoul-Blaise Saint-Arroman, maire d’Isles les Villenoy de 1893 à 1902

 

 

 Raoul-Blaise Saint-Arroman

 

Il est né le 8/10/1849 à Bordeaux (33)

Fils d’Auguste Saint-Arroman, chirurgien dans un hôpital militaire

Et de Zélie Félicité Jolly.

 

Bachelier es Lettres.

Officier de la Légion d’Honneur.

Chevalier du Mérite Agricole.

 

Maire d’Isles les Villenoy de 1893 à 1902.

 

Auteur Dramatique et Hommes de Lettres.

 

Chef de Bureau des travaux historiques et scientifiques au Ministère de l’Instruction Publique, où il est en relations constantes avec des historiens, explorateurs et scientifiques.

Puis Directeur Honoraire Ministère Instruction Publique.

 

Il fit ses débuts littéraires à la Gazette de Bordeaux en 1869.

Puis il collabora au Figaro, au Matin, au Globe….

Il fut l’un des fondateurs du Cercle de la Critique musicale et dramatique.

On lui doit un essai historique très rare : « La Gravure à l’Eau Forte ».

Il écrivit des nouvelles.

Il fit jouer plusieurs pièces de théâtre.

Il a préfacé un livre de Georges Lanorville intitulé « Le pêcheur à la Ligne »

 

Mais c’est à Isles les Villenoy qu’il aime à venir se ressourcer, au milieu des habitants,  pour y pêcher en bord de Marne et y cuisiner ses poissons.

 

Maire pendant près de dix ans de cette commune, il y organise des fêtes, au profit des pauvres, lors desquelles il fait venir des artistes parisiens qui apprécieront l’environnement et viendront pour certains y implanter des maisons de villégiature.

 

 

 

Il décède à Paris le 20/3/1915 au 11 rue de Verneuil.

 

Sources :

https://books.google.ca/books?id=Srw7S6LXO2gC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q=saint-arroman&f=false

Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k828876/f313.image

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97578885

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54542075/f7.image.r=saint-arroman%20isles%20les%20villenoy

Léonore

http://www.culture.gouv.fr/LH/LH258/PG/FRDAFAN83_OL2435033V003.htm

 

 

 

  

Repost 0

Recherche