Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2022 3 20 /07 /juillet /2022 12:38
Chevry Cossigny, méthanisation un sujet qui fâche  : l’utilisation d’un effaroucheur pour effrayer, déranger et repousser les mammifères et oiseaux susceptibles d’être devant la machine agricole lors de la récolte de la CIVE !

La majorité de la "nourriture" des méthaniseurs provient de la CIVE (culture intermédiaire à vocation énergétique).  Le méthaniseur a "très faim" ce qui oblige les agriculteurs à modifier leur pratique agricole pour le satisfaire.

 

Pour faire court certains champs sont  réservés  toute l'année à la culture énergétique  pour "nourrir" les méthaniseurs et d'autres alternent les cultures nourricières et les cultures énergétiques.

 

Pour ne pas ennuyer 

les agriculteurs

mammifères et oiseaux

si vous pouviez faire vos nids ailleurs

que dans les champs ?

 

La récolte de la culture énergétique CIVE du printemps qui se situe en pleine période de reproduction pour la faune sauvage n’est pas sans conséquence. Elle peut provoquer une augmentation inéluctable de la mortalité des mammifères et oiseaux juvéniles ainsi que des adultes qui font leurs nids dans les champs, c'est pourquoi la Fédération de Chasse du 77 va implanter un effaroucheur à ultrasons à Chevry Cossigny  pour effrayer, déranger et repousser les mammifères et oiseaux susceptibles d’être devant la machine agricole lors de la récolte de la CIVE  culture destinée à "nourrir" le méthaniseur.

 

Mais ce n'est ni l'agriculteur, ni la Fédération de Chasse qui va financer ce matériel  mais vous au travers de subvention allouée par Valérie Pécresse.

 

 

la question du jour :

 

Dans les années à venir la Seine et Marne devrait compter

environ 60 méthaniseurs 

 

Souhaitez-vous que l'argent de vos Impôts

soit utilisé pour financer

des effaroucheurs pour chaque méthaniseur ?

 

A vous de répondre

 

 

 

Recueils des actes administratifs CR IDF 419 de novembre 2021 page 3618

Chevry Cossigny, méthanisation un sujet qui fâche  : l’utilisation d’un effaroucheur pour effrayer, déranger et repousser les mammifères et oiseaux susceptibles d’être devant la machine agricole lors de la récolte de la CIVE !
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2022 2 19 /07 /juillet /2022 14:00
Dessin humoristique
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2022 7 17 /07 /juillet /2022 21:06
VENEZ DECOUVRIR LA FORET REGIONALE DE MONTGE EN GOELE
VENEZ DECOUVRIR LA FORET REGIONALE DE MONTGE EN GOELE
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2022 5 15 /07 /juillet /2022 15:25

 

Les habitants sous le choc se posent la question :

 

A quand la prochaine catastrophe ?
 

13 juillet 2021 : inondations
13 juillet 2022 : incendie

 

 

Le 13/7/2021 ce sont des inondations qui touchaient ce secteur pour lequel le préfet avait pris un arrêté préfectoral de reconnaissance d’état de catastrophes naturelles.

 

Le 13/7/2022 c’est un important incendie  qui s’est déclaré, dans le même secteur, dans un champ près duquel plusieurs maisons ont subi d’importants dégâts.

 

 

 

Paru dans le journal la Marne :

Annet-sur-Marne : deux maisons inhabitables à la suite d'un incendie

À Annet-sur-Marne, près d'une centaine de pompiers ont été mobilisés pour maîtriser un feu de champ qui menaçait les habitations à proximité. Quatre habitations ont été touchées.

Annet sur marne des sinistres en série : 13/7/2021 inondations, 13/7/2022 incendie !

Un incendie dans un champ à proximité de pavillons a provoqué plusieurs incendies dans l'après-midi du mercredi 13 juillet 2022. ©Ville d'Annet-sur-Marne

 

Par Luca RastelliPublié le 15 Juil 22 à 12:30 

La Marne

 

Une vingtaine de logements ont dû être évacués mercredi 13 juillet 2022 à Annet-sur-Marne, à la suite d’un feu de champ qui s’est propagé et qui menaçait les habitations. Près d’une centaine de pompiers ont dû intervenir et ont mis plusieurs heures à maîtriser l’incendie. La route départementale D404 a dû également être coupée pour des raisons de sécurité.

Quatre maisons ont été touchées. L’une a vu sa façade endommagée, une autre a vu son garage être brûlé. Deux maisons sont devenues inhabitables à la suite des évènements, dont une a brûlé de l’intérieur à la suite d’un incendie de la climatisation. Une voiture a également explosé dans les flammes.

La mairie d’Annet-sur-Marne a mis à disposition des logements municipaux afin de reloger les personnes ayant perdu leurs habitations : « Une famille a déjà été relogée et nous attendons la réponse de l’autre famille. La Croix-Rouge s’engage également à fournir des meubles », ajoute la maire de Annet-sur-Marne, Stéphanie Auzias.

 

Trois personnes transportées à l’hôpital

Trois jeunes femmes, âgées de 26 à 31 ans, ont été transportées à l’hôpital de Jossigny pour des complications légères.

Les sapeurs-pompiers, venus de tout le département, sont intervenus dans un champ d’une vingtaine d’hectares.

Sur les réseaux sociaux, la municipalité d’Annet-sur-Marne a tenu à remercier les habitants de la commune pour l’élan de solidarité envers mes familles sinistrées.

https://actu.fr/ile-de-france/annet-sur-marne_77005/annet-sur-marne-deux-maisons-inhabitables-a-la-suite-dun-incendie_52486531.html

 

 

Paru dans le journal la Marne :

Inondations : la mairie d'Annet-sur-Marne attaque l'État

La mairie d'Annet a demandé à être reconnue en état de catastrophe naturelle. Mais l'État a refusé pour les inondations du 4 juin. La mairie conteste devant la justice.

Annet sur marne des sinistres en série : 13/7/2021 inondations, 13/7/2022 incendie !

Annet-sur-Marne a subi les inondations les 13 et 14 juillet. C’est la 3e fois en 40 jours. (©DR)

 

Par Louis GohinPublié le 17 Juil 21 à 12:02 

La Marne

 

Cela fait 3 fois en 40 jours qu’Annet-sur-Marne est inondée. Cela fait beaucoup de dégâts pour les habitants. Entre 50 et 100 logements ont été sinistrés lors des inondations, selon la mairie. La municipalité l’annonce à La Marne : elle va demander à l’État, pour la troisième fois, de reconnaître l’état de catastrophe naturelle dans la commune. Si la commune est reconnue, les habitants pourront être mieux dédommagés par leurs assurances. 

L’État a déjà reconnu l’état de catastrophe naturelle à Annet pour la deuxième inondation, celle du 19 juin. Mais pas pour la première, celle du 4 juin. Pour l’instant, les sinistrés de la première inondation ont donc moins de garanties que les dégâts soient reconnus. Mais la mairie n’a pas dit son dernier mot. Elle a attaqué l’État au tribunal administratif. Par un recours, elle demande que l’état de catastrophe naturelle soit aussi reconnu pour la première inondation.

 

Inondations à Annet : bientôt un nouveau fossé creusé

Lors des intempéries des 13 et 14 juillet, les quartiers Saint-Martin et Ès Louis ont été submergés.

À chaque grosse averse, ce sont toujours les mêmes quartiers qui sont inondés.

Stéphanie Auzias, maire d'Annet-sur-Marne

Le premier adjoint Christian Marchandeau assure que la mairie avait pris des précautions pour éviter les dégâts dans les habitations. « Lors des inondations de 1994, dit-il, nous avions aménagé un fossé et un léger talus pour protéger le lotissement du Clos Saint-Martin. Cet ouvrage a été saturé lors des pluies de 2018. Nous avions nettoyé et recreusé le fossé, et début juin 2021 c’est à nouveau la même chose… »

Le premier adjoint annonce que des mesures supplémentaires vont être prises. « Un nouveau fossé va être creusé sur le chemin départemental en aval du Clos Saint-Martin, promet-il. Il sera plus grand, calibré pour absorber des pluies centennales. Le fossé existant va être creusé à nouveau. »…..

https://actu.fr/ile-de-france/annet-sur-marne_77005/inondations-la-mairie-d-annet-sur-marne-attaque-l-etat_43501835.html

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2022 3 13 /07 /juillet /2022 13:23
Dépollution de la monstrueuse décharge illégale de Compans sur le site du Ministère de l’Ecologie : le préfet LIONEL BEFFRE aux abonnés absents ?
Dépollution de la monstrueuse décharge illégale de Compans sur le site du Ministère de l’Ecologie : le préfet LIONEL BEFFRE aux abonnés absents ?

 

Historique :

 

C’est sur un « délaissé routier », une route fermée aujourd’hui, géré par la DIRIF, appartenant au Ministère de l’Ecologie, qu’une décharge illégale s’était constitué au fil des ans, vers 2014 une  population de Roms s’y était installé, puis avait quitté les lieux. Au départ des Roms, plutôt que de nettoyer correctement et boucher l’accès  les autorités avait laissé le site à l’abandon.

 

Ce n’est que quelque temps avant l’ouverture de la COP21 au Bourget, à quelques kilomètres de Compans, que le Ministère de l’Ecologie se décida à faire nettoyer le site.

L’opération de déblayage coûtera près de 300 000 € payés par l’argent de vos impôts.

Le site fut ensuite fermé et jusqu’à 2020 inaccessible.

 

Depuis 2021 la clôture a été retirée en bordure de la RD 212. Le site a de nouveau été utilisé par la DIRIF pour faire, semble-t-il, des manipulations de terre dans le cadre des travaux de contournement de Roissy sans protéger le site par un  système de sécurité performant : clôture et caméra de surveillance.

 

Notre association avait attiré à plusieurs reprises l’attention de la préfecture sans être entendue, c’est pourquoi ce manque de sécurisation du site a permis en novembre 2021 à des populations de roms d’investir de nouveau le site et d’y laisser une monstrueuse décharge illégale a leur départ en mars dernier.

 

Et depuis mars le site est à l’abandon sans que le préfet Lionel Beffre n’ait pris de mesures pour le faire dépolluer.

 

Il est vrai qu’il semble plus facile au Préfet Lionel Beffre de prendre des arrêtés préfectoraux pour implanter des décharges ISDI au nord 77 comme récemment à Cocherel sur 28 hectares de terres agricoles que de prendre un arrêté préfectoral pour imposer à la DIRIF (Ministère de l’Ecologie)  la dépollution de ce site afin de protéger des risques les populations riveraines.

 

 

Si une monstrueuse décharge illégale comme celle-ci s’était implantée

au bord de la forêt de Fontainebleau

 pensez-vous que la dépollution du site n’aurait pu été effectuée ?

 

 

A vous de répondre

 

 

Pour aller plus loin :

https://actu.fr/ile-de-france/compans_77123/images-le-bidonville-rom-de-la-n2-evacue-pres-de-roissy-charles-de-gaulle_49400813.html#:~:text=Le%20bidonville%20de%20Compans%20et,l'estimation%20de%20la%20police.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2022 2 12 /07 /juillet /2022 18:53
dessin humoristique
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 13:31
LA CELLE EN BAS
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2022 5 08 /07 /juillet /2022 14:28
Subventions Méthaniseurs : Valérie Pécresse accorde une dérogation à 2 entreprises qui n’ont pas respecté leur engagement concernant le recrutement de stagiaires !

 

L’ EARL PELLETIER FOURCHAULT à Vinantes et AAP 6 - CHARNY ENERGIES ont perçu respectivement 500 000 € et 460 200 € de subvention du Conseil Régional IDF pour les aider à financer leurs méthaniseurs.

 

Des subventions qui étaient versées sous certaines conditions, l’une d’elles étaient de recruter des stagiaires, pendant une période de 2 mois,  dans le cadre de la mesure « 100.000 nouveaux stages pour les jeunes franciliens ».

 

L’ EARL PELLETIER FOURCHAULT à Vinantes qui  s’était engagé à recruter 2 stagiaires,  

n’en a accueilli aucun.

AAP 6 - CHARNY ENERGIES qui s’était engagé à recruter 3 stagiaires,  n’en a accueilli qu’un.

 

En 2021 les exploitants justifient une difficulté de recrutement dans ces communes rurales très peu desservies par les transports en commun, sans possibilité de restauration sur place.

 

L’opération de Valérie Pécresse « 100.000 nouveaux stages pour les jeunes franciliens » n’était-elle qu’un affichage pour justifier ces subventions importantes, versées à des entreprises privées,  situées dans des villages qu'elle savait peu desservis par les transports en commun ?

 

Mais il est vrai qu’aujourd'hui le Conseil Régional IDF ne demande pas aux agriculteurs concernés une partie du remboursement de la subvention accordée mais leur accorde une dérogation.

 

 

 

La question du jour :

 

 Valérie Pécresse utilise-t-elle a bon escient l’argent de vos impôts ?

 

A vous de répondre.

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2022 3 06 /07 /juillet /2022 18:56
Le Préfet Lionel Beffre autorise la transformation de 28 hectares de terres agricoles  en décharge au nord 77 à Cocherel :

A l’heure de la guerre d’Ukraine

où le blé devrait devenir une durée rare

le préfet Lionel Beffre autorise la transformation

de 28 hectares de terres agricoles en décharge.

 

 

Les déchets des autres il faut bien les mettre quelque part

Ce sera chez vous

 

Sur vos belles terres agricoles

qui servaient à nourrir la population

 

C’est dans ce joli village rural de 600 âmes que le préfet Lionel Beffre a autorisé l’implantation de cette décharge sur des terres agricoles.

 

C’est une entreprise du Loiret qui vient implanter une décharge ISDI à Cocherel (Roland du Groupe Eiffage) sur plus de 28 hectares de terres agricoles pour y déverser des déchets du Grand Paris, de l’Aube, de l’Oise, de l’Aisne, de la Marne, du Loiret, de l’Yonne, du Val d’Oise, de la Seine St Denis, de l’Essonne, du Val de Marne et de  Seine et Marne....

 

L’exploitation devrait durer 10 ans, pour déverser 1,65 millions m3 de déchets.

 

Le trafic routier de déchets pourrait atteindre jusqu’à 79 camions par jour, par semi-remorque.

 Cheminement des poids lourds vers le site

Cheminement des poids lourds vers le site

 

Les horaires d’ouverture seraient du lundi au vendredi :

  • 13 heures par jour d’avril à septembre (de 7 à 20h)
  • 10 heures par jour d’octobre à mars (de 7h30 à 17h30)
  •  

Ce serait pour y déverser des déchets « dits inertes » du bâtiment : verre, emballage en verre, béton, briques, tuiles et céramiques, terres et pierres…..

 

 L’annexe II de l’arrêté ministériel du 12/12/2014  permet «d’accueillir» dans ce type de décharges des terres provenant de sites contaminés à condition de ne pas dépasser certains seuils pour l’arsenic, le mercure, le cadmium, le nickel, le cuivre, le chrome total….

 

Le préfet Lionel Beffre autorise l’exploitant à recevoir des déchets qui, par mesures dérogatoires, pourront dépasser ces seuils, à savoir :

- des déchets inertes « dits K3 » pouvant contenir jusqu’à 3 fois plus de mercure, cadmium, nickel, cuivre, chrome total

- des terres « dites TN+ » pouvant contenir jusqu’à 9 fois plus de mercure, de sélénium

 

https://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/53674/390562/file/AP+2022+DRIEE+UD77+034+du+03+mars+2022.pdf

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 11:22
CARICATURE HUMORISTIQUE
Partager cet article
Repost0

Recherche