Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:33
Jean-François COPE aurait-il oublié que depuis des années il fait démolir des tours et envoie les déchets chez les autres  !

 

En effet la ville de Meaux n’assume pas ses propres déchets, elle les envoie chez les autres, les ordures ménagères étaient enterrés dans le village rural de Crégy les Meaux, aujourd’hui elles  sont incinérées dans le village rural de Monthyon, quant aux mâchefers de l’incinérateur de Monthyon, ils partent dans la décharge des villages ruraux de Charny et Fresnes sur Marne

 

Concernant les déchets issus des démolitions des tours  de Meaux, les déchets de béton seraient retraités dans le village rural de Poincy et le reste des déchets « dits inertes » ?

 Jean-François Copé est très discret quant aux villages ruraux qui les reçoivent.

 

Sont-ils déversés dans les ISDI :

- près de l’école maternelle de Fresnes sur Marne ?

- près de l’école primaire d’Isles les Villenoy ?

- près du lotissement de Crégy les Meaux ?

- près du captage d’eau d’Annet sur Marne ?

......

 

Et ce n’est pas fini Jean-François Copé prévoit, plutôt que de rénover les tours de Meaux, d'en détruire encore  près de 7.

 

 

                                       Leurs jolies maisons

les habitants

des villages ruraux

entourés  

de décharges

devront-ils les solder ?

 

 

En effet

qui voudra les acheter

et venir vivre

près

de tous ces tas d’ordures ?

 

Paru dans le Parisien 77 :

Pays de Meaux. Copé redoute une « catastrophe » après l’annulation du moratoire sur les déchets

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne>Meaux|A.A.|21 mars 2017, 16h40|

 

Jean-François Copé (LR) emboîte le pas de Valérie Pécresse (LR). Le député-maire de Meaux salue la décision de la présidente du conseil régional de faire appel de l’annulation du moratoire du Prédec, le plan régional de prévention et de gestion des déchets de chantiers. Le 9 mars, le tribunal administratif de Paris a mis fin à ce moratoire à la suite d’un recours du préfet de région. Le Prédec prévoyait notamment la suspension de la création et de l’extension des sites de stockage en Seine-et-Marne.

Redoutant une « catastrophe pour le cadre de vie des Seine-et-Marnais », le député-maire rappelle l’avis défavorable qu’il a rendu sur le projet de recyclage de déchets Terzéo, prévu dans le Pays de Meaux. « Jean-François Copé assure aussi que lui et son équipe continueront de se battre sans relâche pour la protection de la Seine-et-Marne afin d’éviter qu’elle ne devienne la poubelle de l’Ile-de-France », indique la mairie de Meaux.

 

http://www.leparisien.fr/meaux-77100/pays-de-meaux-cope-redoute-une-catastrophe-apres-l-annulation-du-moratoire-sur-les-dechets-21-03-2017-6782715.php

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche