Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 11:54

 

Claye-Souilly, charmante commune de plus de 11 000 habitants, baignée par le canal de l’Ourcq, qui obtient chaque année une récompense  dans un concours des villages fleuris.

 

L’envers du décor

 la pollution de l’air

 

Le fleurissement de cette commune ne peut pas faire oublier la pollution de l’air, en effet sur cette commune se trouve la plus importante décharge ISDND d’Europe (Veolia) qui pollue l’air :

En 2015 :

-  5ème plus important émetteur de France de Méthane dans l’air.

- 1er émetteur, dans l’air, en IDF, de gaz polluant formaldéhyde, classé par le CIRC cancérogène avéré chez l’Homme

- 2ème plus important émetteur, dans l’air, en Seine et Marne, d’oxyde de soufre.

 

Mais pas seulement…..

 

Nous parlerons aujourd’hui du cas de Décapeinture, une entreprise polluante, qui a pu s’implanter dans le secteur pavillonnaire de Bois Fleuri en 1997 parce que le Plan d’Occupation des sols le lui permettait.

 

Inquiétude à Claye-Souilly suite à la pollution de l’air par la Sté Décapeinture dans le secteur pavillonnaire de Bois-Fleuri

 

Lors d'un contrôle inopiné de  l'APAVE, en date du 20/9/2016, il a été constaté des dépassements des valeurs autorisées de rejets dans l’air  de polluants COVNM, en provenance de la cabine de peinture de l'entreprise Décapeinture.

 

Deux mois plus tard la préfecture a pris un arrêté préfectoral de mise en demeure en date du 20/12/2016, imposant à Décapeinture de respecter la législation sous 3 mois,concernant les rejets de polluants COVNM en provenance de sa cabine de peinture.

 

Des riverains

qui ne semblent pas avoir été

prévenus par leurs élus ?

 

 

Pourtant les COVNM peuvent être dangereux pour la santé, selon le polluant envisagé,  ils peuvent générer une certainene olfactive, une irritation voire une diminution de la capacité respiratoire, une irritation des yeux, des maux de tête… (voir explication plus bas (1)

 

 

Comment des élus de cette commune ont-ils pu élaborer et voter un Plan d’Occupation des Sols qui permettait d’implanter une telle industrie polluante en pleine zone pavillonnaire ?

 

Les élus vont-ils financer un point de contrôle de la qualité de l’air sur ce secteur, pour protéger la population ?

 

Pour le savoir

 nous vous conseillons de contacter

Yves Albarello

 maire de cette commune depuis 1989

 

 

 

(1) Paru sur le site ATMO :

Les Composés Organiques Volatils (COV)




Les Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques sont une famille de Composés Organiques Volatils (COV) parmi lesquels ne sont actuellement analysés que le benzène, le toluène et les ortho-méta et para-xylènes (BTX). Les autres COV sont les aldéhydes, les cétones et les hydrocarbures halogénés de faible poids moléculaire.

Les sources potentielles

Les COV entrent dans la composition des carburants mais aussi de nombreux produits courants : peintures, encres, colles, détachants, cosmétiques, solvants... pour des usages ménagers, professionnels ou industriels…….

Les composés organiques volatils les plus fréquemment mesurés sont : Benzène, Toluène, Ethylbenzène, meta, para-Xylènes, ortho-Xylène, Styrène, Trichloroéthylène, Tétrachloroéthylène, n-décane, n-undécane.

Les Composés Organiques Volatils Non Méthaniques (COVNM) regroupent une multitude de substances comme le propane, l’acétone, les alcools, etc. excepté le méthane qui est un COV particulier traité séparément. Ils peuvent être d’origine anthropique (raffinage, évaporations de solvants organiques, imbrûlés, etc.) ou naturelle (émissions biotiques…

 

Les effets sur la santé

Les effets sur la santé des Composés Organiques Volatils (COV) sont très différents selon le polluant envisagé. Ils peuvent générer une certainene olfactive, une irritation voire une diminution de la capacité respiratoire. Les aldéhydes sont très irritants pour les muqueuses oculaires et respiratoires. Certains d’entre eux, tel le formaldéhyde, sont également à l’origine d’allergies de contact cutanées. Les cétones induisent des effets neuro-comportementaux (céphalée et somnolence). Le benzène provoque une dépression de l’immunité cellulaire, des atteintes du système nerveux et des leucémies. Le toluène et le xylène sont des irritants cutanés et peuvent provoquer des troubles du système nerveux central : troubles de la mémoire, insomnies, diminution des performances intellectuelles, troubles de la personnalité.

Des nuisances olfactives peuvent aussi être liées aux émissions de COV, notamment aux émissions de composés soufrés (Thiols), amoniaqués (Amines) et les aldéhydes…….

http://www.atmo-reunion.net/Les-Composes-Organiques-Volatils.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article

commentaires

Recherche