Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 13:13

 

Décharge

Veolia Claye-Souilly

un manque de transparence ?

 

A vous de juger

 

Nous venons d’apprendre que la décharge Veolia est le 1er émetteur de gaz polluant Aldéhyde formique (formaldéhyde) en Ile de France, en 2015, un gaz reconnu cancérigène avéré chez l’Homme (groupe 1) en 2004 par le  Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

 

Or lors de la dernière commission de suivi de site, présentant son bilan 2015, l’industriel n’a même pas évoqué le sujet, pourtant à proximité de son site se trouve l’école primaire de Fresnes sur Marne, fréquentée par de très jeunes enfants, une population particulièrement fragile.

 

Pour mémoire les élus de Claye-Souilly, Fresnes sur Marne, Charny auraient pu, pour protéger leurs populations, financer un point de contrôle de la qualité de l’air sur cette école, avec la taxe reçue de l’industriel Veolia, comme les associations le  réclament depuis de nombreuses années, mais il semblerait que certains élus aient  préféré investir les deniers publics dans de  fastueuses décorations de Noël et nous le regrettons.

 

Pour toutes informations complémentaires

contactez vos élus

 

 

 

Portail d'information des publics Cancer Environnement du Centre Léon Bérard 

http://www.cancer-environnement.fr/

 

Formaldéhyde et cancer

Le CIRC a classé le formaldéhyde cancérogène avéré chez l’Homme (groupe 1) en 2004 (CIRC, 2006). Le groupe de travail avait alors estimé disposer d’indications suffisantes montrant que le formaldéhyde provoque le cancer du nasopharynx (sur la base d’études épidémiologiques concordantes en milieu professionnel).

En 2009, un nouveau groupe de travail du CIRC a en outre conclu à l’existence d'indications de cancérogénicité suffisantes chez l’Homme pour la leucémie et plus particulièrement pour la leucémie myéloïde chez l’homme sont suffisantes (Hauptmann, 2009 ; Zhang, 2009). Les indications de cancérogénicité chez l’Homme pour les fosses nasales et les sinus de la face ont été jugées limitées (Baan, 2009).

Le programme national de toxicologie aux Etats-Unis indique, dans son 12ème rapport sur les cancérogènes publié en juin 2011, qu’il existe des preuves suffisantes de la cancérogénicité du formaldéhyde fournies par des études chez l’Homme (National Toxicology Program, 2011).

Même si en Europe, la classification réglementaire du formaldéhyde reste « cancérogène de catégorie 3 » (cancérogène possible chez l’Homme), suite à une proposition française plus sévère, ce classement est en cours de révision. En France, l’arrêté du 13 juillet 2006, a ajouté les travaux exposant au formaldéhyde à la liste des procédés cancérogènes du Code du travail. La réglementation concernant le risque cancérogène doit donc être appliquée.

 

http://www.cancer-environnement.fr/181-Formaldehyde.ce.aspx#Formaldéhyde et cancer

 

pour aller plus loin :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/cancerogene-classement-UE-proposition-Anses-tumeurs-nasopharynx-mutagene-14151.php4

https://www.anses.fr/fr/lexique/reach-r%C3%A8glement

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA
commenter cet article

commentaires

Recherche