Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 15:52

 

A la lecture du rapport 2016 de l’IRSN, l’Institut de Radioprotection et Sureté Nucléaire, nous ne pouvons qu’être inquiets quant aux risques que la décharge de Villeparisis soit « choisie » pour recevoir des déchets radioactifs en provenance, entre autres,  du démantèlement des centrales nucléaires.

 

Rappelez-vous l’IRSN est l’organisme qui était venu faire des contrôles de la radioactivité sur le Fort de Vaujours pour Placoplatre et qui avait conclu à l’absence de problème, alors qu’il a été constaté ensuite qu’une casemate était bel et bien contaminée (voir rapport CRIIAD (1)

 

Dans le viseur de l’IRSN les décharges de déchets dangereux qui reçoivent déjà des DRNR (déchets à radioactivité naturelle renforcée), or Villeparisis est l’une d’elles.

 

Pour mémoire ce type de déchets DRNR n’est pas stocké dans une alvéole séparée qui pourrait permettre une meilleure surveillance, mais ces déchets radioactifs sont mélangés aux autres déchets. Quant au personnel qui les manipule, il n’est même pas muni d’un appareil de contrôle de la radioactivité.

 

D’après l’IRSN c’est une protection « globalement » équivalente à Villeparisis que dans le site surveillé par l’Andra, une solution de stockage  « acceptable » pour les  riverains.

 

Extrait de son rapport 2016 (2), page 15 :

 « L’IRSN considère que le niveau de protection tant pour le public que pour l’environnement offert par une installation de type ISDD est globalement équivalent à celui offert par le Cires et ne voit donc pas d’obstacle technique au stockage de déchets de très faible activité dans de telles installations. »

et plus bas

« l’IRSN suggère d’explorer la possibilité de stocker des déchets TTFA dans des installations de stockage de déchets conventionnels et considère que, parmi celles-ci, les installations de type ISDD sont les plus à même de constituer une solution alternative de stockage acceptable pour la société civile »

 

 

 

Mais ici les ventes immobilières

sont

déjà en chute libre.

 

 

Qui voudra

acheter

une maison ou un appartement

près

d’une décharge de déchets radioactifs ?

 

 

(1) http://www.criirad.org/actualites/dossier2014/vaujours/26-fev-2014.pdf

(2) http://www.irsn.fr/FR/expertise/rapports_expertise/Documents/surete/IRSN-DG-2016-00002_Dechets-TFA-Doctrine.pdf

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche