Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 20:19

GRIPPE H1 N1 

Communiqué de la
Coordination Nationale Santé Environnement

******
Monsieur Francis GLEMET, Président cette coordination
était l'un des intervenants à la réunion organisée par notre association
le 2 avril 2009 à Villeparisis sur le thème
Stockage de nos déchets
"Les risques sur la santé et l'environnement
"


Paru dans le NOUVELOBS.COM | 17.09.2009

Inquiétudes autour des adjuvants des vaccins

Une coordination de professionnels de santé doute de l'innocuité des substances censées améliorer l'efficacité des vaccins contre le virus H1N1.
La Coordination nationale médicale santé environnement (CNMSE) s'interroge sur la nécessité d'une campagne de vaccination massive contre la grippe H1N1. Elle doute de l'innocuité des adjuvants censés améliorer l'efficacité des vaccins.
Dans un communiqué, la CNMSE, qui affirme regrouper plusieurs centaines de professionnels de santé, "demande que les preuves scientifiques soient fournies démontrant que cette vaccination est nécessaire et sans danger notamment pour les femmes enceintes et les jeunes enfants", puisque "le recul par rapport aux effets indésirables de ces nouveaux vaccins préparés hâtivement sera quasi-nul".
La coordination demande particulièrement des informations "complètes" sur les adjuvants utilisés, qui permettent de réduire la dose d'antigène dans les vaccins et renforcent leur efficacité.


Une substance cancérigène


Elle cite "le thimérosal (conservateur contenant du mercure), le squalène (ASO3 et MF59) (...), mis en accusation dans le syndrome des vétérans de la guerre du Golfe (...), le formaldéhyde contenu dans tous les vaccins comme agent conservateur" et reconnu dans la classification du CIRC, agence de l'OMS pour le cancer, comme "cancérigène de niveau 1".
Le communiqué évoque d'autres adjuvants qui poseraient "également problème", tels que la bétapropiolactone, qui "aurait un effet cancérogène possible chez l'homme" ou le polysorbate 80 "qui peut être à l'origine de "graves réactions".
La coordination souhaite par ailleurs que soit "clairement définie la chaîne de responsabilités en cas de problème avec ces vaccins et ce avant que la vaccination n'ait commencé".

Pour plus amples informations :

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/societe/la_grippe_a/20090916.OBS1403/inquietudes_autour_des_adjuvants_des_vaccins.html

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche