Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 10:27
4.9.2021 Incendie à Compans (l'une des photos de l'association de Compans)

4.9.2021 Incendie à Compans (l'une des photos de l'association de Compans)

 

Pour vous rendre contre du désastre nous vous conseillons de visualiser toutes les images diffusées sur le site de l’association de Compans : http://www.compans.org/2021/09/incendie-compans-2.html

 

 

 

Riverains

Circulez il n’y a rien à voir, ni à sentir ou respirer

 

Allez-vous accepter cette fois encore

De subir et de vous taire

Surtout de vous taire ?

 

 

Pas si sûr

car c’est probablement la goutte d’eau qui vient de faire déborder le vase.

 

Alors que les riverains qui ont été incommodés depuis plusieurs jours par les fumées de l’incendie et s’inquiètent pour leur santé et surtout celle de leurs enfants en bas âge, le préfet Lionel Beffre a fait un communiqué laconique indiquant il y a 3 jours que les analyses de la toxicité des fumées n’a révélé aucun risque.

 

Mais ironie du sort le Préfet ne met aucuns résultats de ces analyses en ligne à la disposition de la population et ne les transmet pas non plus aux associations représentants les riverains à la commission de suivi de site de Mitry-Compans, qui n'ont  aucunes informations sur les contrôles de la pollution de l'eau et des produits agricoles destinés à la consommation humaine, ni même sur l'état de la conduite de transport d'hydrocarbures Trapil située à proximité du site de l'incendie qui daterait de 1973, près de 50 ans déjà.

 

Nous apprenons d’ailleurs que le préfet Lionel Beffre s’est rendu à Meaux ce week-end mais il semblerait qu’il n’est pas jugé utile de faire le détour jusqu’à Compans pour se rendre compte au chevet des riverains angoissés. https://fr-fr.facebook.com/prefet77/

 

Un Lubrizol bis où les populations de Normandie ont dû mettre de fortes pressions sur le préfet pour obtenir des informations ?

 

Ou comme à Autouillet dans les Yvelines où les associations ont dû contester un arrêté du préfet pour être entendus après la rupture d'une conduite d’hydrocarbures  qui a pollué l'environnement.

 

 

 

Paru sur le site France Nature Environnement Yvelines

 

1 avril 2020 Fuite PLIF

Pipeline Total dans les Yvelines : Le Préfet impose des mesures d’urgence suite à l’évolution des fissures de corrosion

Posted by FNE78

Au vu des éléments fournis par la société Total Raffinage, le Préfet impose de nouvelles conditions d’exploitation pour la canalisation à l’origine de la fuite de pétrole dans les Yvelines

L’exploitation de cette canalisation de transport de pétrole, dénommée PLIF (Pipeline Ile-de-France) avait été arrêtée pendant plusieurs mois après la fuite de pétrole de février 2019. Le Préfet avait autorisé la remise en service du PLIF par un arrêté signé le 28 novembre 2019. Cet arrêté demandait à la société Total Raffinage de produire des études démontrant que la sécurité de l’ouvrage était assurée.

Le 19 mars dernier Total Raffinage a donc transmis son rapport à la DRIEE (Direction Régionale de l’environnement en Ile-de-France), rapport qui relève que les fissures détectées dans l’acier ont progressé à des vitesses importantes. Malgré la période Covid-19 que nous vivons, la DRIEE a tout de suite réagi et le Préfet a signé en urgence un arrêté demandant de modifier les conditions d’exploitation du pipeline :

  • La pression d’exploitation est encore une fois abaissée : elle est maintenant limitée à 42 bar (pour une pression initiale de 67 bar, déjà abaissée à 50 bar par le précédent arrêté),
  • Les variations de pression dans le pipeline sont limitées afin d’essayer d’empêcher la propagation des fissures existantes dans l’acier constituant le pipeline.

L’arrêté comporte d’autres éléments techniques avec entre autres la demande assez exceptionnelle d’une ré-épreuve hydraulique du tronçon présentant le plus de fissures de corrosion. Il demande également de procéder à une nouvelle analyse des données des robots d’inspection et d’étudier le remplacement in-situ des parties les plus endommagées de ce tronçon.

Cette situation montre clairement que la remise en service de ce pipeline n’aurait pas dû être autorisée par le Préfet en novembre dernier. Ce sont bien les associations de défense de l’environnement* qui avaient raison en s’opposant à cette remise en service et en portant un recours contre l’arrêté du Préfet.

France Nature Environnement, France Nature Environnement Ile-de-France, France Nature Environnement Yvelines, JADE, Sauvons les Yvelines, EPARCHE et Athéna 78

http://fne-yvelines.org/index.php/2020/04/01/pipeline-total-dans-les-yvelines-le-prefet-impose-des-mesures-durgence-suite-a-levolution-des-fissures-de-corrosion/

 

Partager cet article
Repost1

commentaires

Recherche