Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2019 4 28 /11 /novembre /2019 11:04
St Mesmes : école maternelle et primaire implantée au bord des champs cultivés par l'agriculture intensive

St Mesmes : école maternelle et primaire implantée au bord des champs cultivés par l'agriculture intensive

Fresnes sur Marne : école maternelle et primaire et centre aéré implantés au bord des champs cultivés par l'agriculture intensive

Fresnes sur Marne : école maternelle et primaire et centre aéré implantés au bord des champs cultivés par l'agriculture intensive

 

 

 

Dans des communes rurales du 77 certains agriculteurs qui pratiquent l’agriculture intensive ont décidé de distribuer dans les boîtes aux lettres des habitants leur chartre de bon voisinage.

 

Comme vous pourrez le constater dans l’article de la FDSEA qui suit, cette chartre n’a pas été signée par des associations de riverains d'espaces agricoles, de défense de l’environnement ou de consommateurs, tout simplement parce que ces associations n’ont pas été conviées à participer à l’élaboration de cette chartre.

 

 

Mettre à l’écart les habitants

des villages ruraux

était-ce vraiment

la solution ?

 

A vous de répondre à cette question

 

 

Pour en revenir à l’agriculture intensive qui consomme des pesticides et qui cultive les champs au bord de certaines de nos écoles comme à St Mesmes, Fresnes sur Marne...., pour essayer de calmer les tensions, si on rêvait un peu, si près de ces écoles les agriculteurs faisaient des essais d’agriculture bio, d’agroforesterie.....

 

 

 

Qu’en pensez-vous ?

 

 

Un choix difficile pour certains agriculteurs mais pas impossible pour d’autres.

 

 

 

 

 

Paru sur le site de le FDSEA :

 

LA CHARTE DE BON VOISINAGE SIGNÉE EN SEINE-ET-MARNE

 

 

La 74ème assemblée générale de la FDSEA77 ayant pour thème « Agriculture et société : cohésion ou cohabitation ? », s’est tenue ce mardi 28 mai à Brie-Comte-Robert devant plus de 450 personnes.

 

St Mesmes, Fresnes sur Marne : si on rêvait un peu et que l’agriculture intensive se transforme en agriculture bio près de nos écoles

Après les échanges et prises de paroles de la Préfète, la charte de bon voisinage a été signée officiellement par :

  • Béatrice Abollivier, préfète de Seine-et-Marne,
  • Cyrille Milard, président de la FDSEA,
  • Sébastien Guérinot, président JA77,
  • Christophe Hillairet, président le chambre d’Agriculture de région Ile-de-France,
  • Olivier Lavenka, vice-président du Conseil départemental de Seine-et-Marne,
  • Guy Geoffroy, président de l’Union des maires de Seine-et-Marne.

 

Dans un souci du « bien vivre ensemble », cette charte vise à favoriser le dialogue entre les habitants, les élus locaux, les collectivités locales et les agriculteurs sous l’égide de l’administration départementale et à répondre aux enjeux de santé publique liés à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, particulièrement à proximité des lieux habités.

Elle concerne les applications de produits phytosanitaires, y compris ceux utilisés en agriculture biologique, bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché.

Son objectif est aussi de formaliser l’engagement de l’ensemble des agriculteurs du département de Seine-et-Marne et des acteurs locaux à recourir aux bonnes pratiques de protection des cultures et à le faire-savoir.

L’État, représenté par la Préfète de Seine-et-Marne, apporte son soutien à cette charte et en favorise la promotion auprès de l'ensemble des acteurs concernés. Il s'assure du respect des dispositions réglementaires et facilite la mise œuvre des bonnes pratiques des organisations professionnelles d'agriculteurs et des élus locaux. L’État participera au comité de pilotage et servira d’intermédiaire auprès des signataires.

http://fdsea77.fr/toutes-les-thematiques/actus-en-seine-et-marne/actualites-syndicales/articles/la-charte-de-bon-voisinage-signee-en-seine-et-marne/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche