Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 11:33
L’ETAT français
protège-t-il les riches au mépris des pauvres ?
A vous de juger
Extrait article du 7/10/2014 , paru dans le journal le Monde 
Ségolène Royal refuse les forages dans le parc du Luberon

 « Du point de vue de l'intérêt général, poursuit Mme Royal, les risques de dégradation d'un espace naturel remarquable sont incompatibles avec les forages envisagés et détruiraient beaucoup plus d'emplois qu'ils n'en créeraient, notamment dans le domainetouristique, artisanal et agricole. »(1)

 

Le Lubéron, un secteur prisé par les riches industriels, artistes…, on y trouve régulièrement des propriétés qui dépassent le 10 millions d’euros.

Ces mêmes industriels qui ont les portes grandes ouvertes au ministère de l’écologie.

 

Extrait article paru sur le site du collectif Fertois :

vendredi 8 août 2014

 

« Juste avant de quitter son poste de Préfète de Seine& Marne, le 29 juillet 2014, Nicole Klein a donné acte à la Sté VERMILION REP SAS de sa déclaration d'ouverture d'unecampagne de prospection géophysique (camions sismiques) sur la concession de Champotran par arrêté préfectoral 2014-015 du

29.07.2014, autorisant ainsi cette campagne de prospection. » (2)

 

La Seine et Marne, un secteur où vivent des populations plus modestes que dans le Lubéron. Populations modestes que Mme Royal ne reçoit pas.

 Mme Royal qui ne s’est pas opposé à la prospection géophysique sur la concession de Champotran.

 Mme Royal qui est restée muette  sur le dossier de l’exploitation du gypse au Fort de Vaujours.

 Mme Royal qui ne bloque aucune implantation de décharges  dans ce département martyr de Seine et Marne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 00:16

Dans la revue

« Seine et Marne Magazine » n°94 de mai/juin 2014,

nous lisons page 18 :

Le Département utile au quotidien :

 

Le Conseil Général 77

a la compétence obligatoire « voirie et  infrastructures»

 

Si le département disparaissait :

Construirait-on

moins de routes, rond-point, embranchements divers ?

 

Peut-être

 

Moins de routes, c’est moins de camions venant déverser des ordures au nord-ouest 77

 

 

 

La DIRIF

qui gère les routes nationales et les autoroutes

pourrait se charger

des routes départementales  

ce qui réduirait le millefeuille administratif

Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 09:51

Budget 2014 Conseil Général de Seine et Marne

http://www.seine-et-marne.fr/budget-2014

 
Le Conseil Général 77 versera en 2014
1 Million d’euros
pour le pôle d’excellence du tourisme à Fontainebleau

 

Et dans ce département

où les populations meurent le plus tôt d’Ile de France,

quelle somme sera attribuée en 2014 au financement

d’une étude sanitaire dans le nord-ouest 77 ?

 

A notre connaissance aucune

 

Paru sur le site Institut Français du Tourisme :
Développement du pôle touristique d'excellence "Paris-Est / Fontainebleau"

L’IFT « Paris-Est / Fontainebleau » sera implanté au Château de Fontainebleau dans plus de 2.000 m2 du Quartier Henri IV d’ici à 2014. Le financement des travaux, plus de 8 millions d’euros, est assuré par le département de Seine-et-Marne, la région Ile-de-France et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Le département de Seine-et-Marne et Seine-et-Marne Tourisme sont co-fondateurs de l’institut, créé en 2009. A ce titre, l’IFT « Paris-Est / Fontainebleau » lance de nombreuses initiatives pour faire rayonner le site de Fontainebleau comme le lieu d’excellence, en France et à l’international, en termes d’enseignements supérieurs et de recherches sur les patrimoines touristiques.

La formation supérieure permet de former les futurs professionnels des patrimoines touristiques. L’IFT et le pôle touristique d’excellence « Paris-Est / Fontainebleau » proposent un diplôme reconnu par la Conférence des Grandes Ecoles : le Mastère spécialisé « Management de patrimoines touristiques naturels, historiques et culturels ». Cette formation d’excellence a reçu cette accréditation le 15 février 2012 et ouvrira à l’automne 2012, en partenariat avec Seine-et-Marne Tourisme, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), le Château de Fontainebleau, Mines ParisTech et l’INP (Institut national du patrimoine).
Une coopération a également été établie au cours de l’année universitaire 2011-2012 entre les pôles de Paris, de la Côte d’azur et de Paris-Est /Fontainebleau, pour dispenser les cours du Mastère Spécialisé « Management International de l’Hôtellerie » (première session tenue à Fontainebleau en novembre-décembre 2011). 
Enfin, deux licences professionnelles, « Chef de projet et créateur d’entreprise touristique » et « Guide-conférencier » sont en cours d’homologation au Ministère de l’enseignement supérieur, en partenariat principal avec le Cnam. Grâce à ces initiatives majeures, Fontainebleau présente désormais une offre de formation d’excellence complémentaire des enseignements supérieurs déjà dispensés dans le cadre départemental.

La recherche permet notamment de comprendre l’Histoire et d’anticiper les enjeux liés au tourisme, devenu première industrie mondiale. De nombreux projets ont ainsi été mis en place par l’IFT « Paris-Est / Fontainebleau » : le lancement d’un Doctorat portant sur la valorisation du tourisme d’affaires au moyen du train à grande vitesse en octobre 2010 en partenariat avec l’Université de Paris-Est / Marne la Vallée et l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, l’installation du Comité National d’Histoire du Tourisme en décembre 2011 au Château de Fontainebleau, en présence de Paul Dubrule, Co-Président de l’IFT, de Vincent Eblé, Président du Conseil général, ainsi que de Jean-Luc Michaud, Président délégué de l’IFT, et de Lionel Walker, Président de Seine-et-Marne tourisme, la création d’un Centre national de recherches et de ressources sur le tourisme et les patrimoines en partenariat notamment avec les Archives Nationales de France, l’Ecole des Chartes, l’INFA et quelques grandes entreprises (Accor, Air France, SNCF…). Ces actions vont permettre au Pôle touristique d’excellence Paris-Est / Fontainebleau de devenir une véritable référence pour tous les chercheurs, universitaires et acteurs privés.

A l’échelle nationale, l’IFT « Paris-Est / Fontainebleau » établit des actions de coopération avec quelques grands pays émergents (Brésil, Chine, Inde et Russie notamment) et quelques pays européens. Dans le cadre des accords récemment signés, par exemple avec la région russe de Nijni-Novgorod, des sessions de formations d’élus et de responsables territoriaux sont proposées. Plusieurs séminaires de formations ont eu lieu dès 2011 à Fontainebleau et en Russie. Enfin, Didactis, membre de l’IFT « Paris-Est Fontainebleau », concrétise des accords dans la province de Shandong en Chine pour accueillir des étudiants à Fontainebleau à partir de 2013. Ces initiatives importantes soulignent l’attractivité internationale de l’IFT « Paris-Est Fontainebleau ».

 http://www.i-f-t.fr/content/d%C3%A9veloppement-du-p%C3%B4le-touristique-dexcellence-paris-est-fontainebleau-0

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 10:25

 

Budget 2014 Conseil Général 77

 http://www.seine-et-marne.fr/budget-2014

 
Le Conseil Général 77 versera en 2014

1.4 million euros

pour aider une multinationale à financer  son projet

villages « dit nature »

et financera

1.8 million euros 

de travaux d’aménagement routier RN36 et A4 pour favoriser semble t-il

 l’accès aux villages « dit nature »

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/notice-explicative.pdf

 

et seulement 30 000 euros

d’aide

au commerce rural

 

Et dans ce département 

où les populations meurent le plus tôt d’Ile de France,

quelle somme sera attribuée en 2014 au financement

d’une étude sanitaire dans le nord-ouest 77 ?

 

Circulez y’a rien à voir

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 11:22

Budget 2014 Conseil Général 77

 http://www.seine-et-marne.fr/budget-2014

 
Le Conseil Général 77 versera en 2014

2.3 millions euros

pour accompagner le développement économique 

sur le canton martyr de Claye-Souilly

à le Pin

ici ce sera des travaux routiers


 

Pourquoi ?

Pour permettre aux carriers Placoplatre et Siniat (ex Lafarge)

de remblayer leurs carrières

avec les déchets du Grand Paris ?


 

Et dans ce département 

où les populations meurent le plus tôt d’Ile de France, 

quelle somme sera attribuée en 2014 au financement

d’une étude sanitaire dans le nord-ouest 77 ?


Circulez y’a rien à voir

Partager cet article
Repost0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 18:48

 

Budget 2014 Conseil Général 77

 http://www.seine-et-marne.fr/budget-2014

Entretien et aménagement des routes  34 millions d’euros

2ème poste du département

 

Le Conseil Général 77 versera en 2014

34 millions euros

pour l’entretien et l’aménagement des routes

 

 

Pourquoi ?

Pour favoriser le trafic des poids lourds

qui viendront déverser 

les déchets du Grand Paris.

 Pour favoriser le trafic routier autour de Roissy

afin d’acheminer plus facilement

les marchandises reçues

dans cet aéroport en provenance de l’étranger ?

Les élus du CG 77ont-ils oubliés

que plus de transports routiers,

c'était plus de pollution de notre air ?

 

Dans ce département 

où les populations meurent le plus tôt d’Ile de France, 

quelle somme sera attribuée en 2014

au financement

de points de contrôles de la qualité de l'air et

d’une étude sanitaire dans le nord-ouest 77 ?

 

 

Circulez y’a rien à voir

Partager cet article
Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 18:29

 

 

 

 

 

 

Seine et Marne 

  cancer du sein chez les femmes

 Pourquoi

 une surmortalité de 13 %

par rapport à la moyenne nationale ? 

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/EpidemiologieDesCancers2011.pdf   

 

 

 

Circulez y’a rien à voir 

 

  Ne dérangez pas vos élus, ils sont occupés ailleurs

 peut-être en réunions avec les industriels ?

 

 

 

Paru sur le site Réseau Santé Environnement :

 

Communiqué de presse (5 fév 2014) – Plan cancer : on ne change pas une politique qui perd…

François Hollande a annoncé hier les mesures du 3ème plan cancer. Comme ses prédécesseurs, celui-ci identifie surtout les inégalités et le tabac comme principale cause ; laissant une place marginale à l’environnement. Pourtant, les chiffres sont là pour mettre en évidence le rôle majeur de l’environnement dans la progression de l’épidémie en France et dans le Monde.

En effet, les derniers chiffres publiés en décembre 2013 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) [1] montrent une progression du cancer dans le monde entier : +8% sur les 4 dernières années. Plus particulièrement, les cancers hormono-dépendants comme le cancer du sein sont en hausse de 14% identifiant ainsi un véritable marqueur du mode de vie occidentale qui se répand sur la planète.

La France devrait mener une politique particulièrement active car elle affiche parmi les taux les plus élevés au monde [2] en matière de : 

- cancer de la prostate : La France métropolitaine est le 2ème pays au monde derrière la Norvège… mais la Martinique a un taux plus élevé encore que la métropole.

- cancer du sein : La France métropolitaine est le 3ème pays au monde derrière la Belgique et le Danemark.

A l’intérieur de la France, la Réunion affiche des taux inférieurs de moitié à ceux de la France métropolitaine pour le cancer de la prostate et du sein. Pourquoi cette réalité n’est-elle pas mentionnée dans le plan cancer ? L’accent mis sur les inégalités sociales est justifié, mais pourquoi la dimension géographique n’est-elle pas plus mise en lumière ?

Comme l’illustre ces chiffres, l’analyse des facteurs de risque actuelle mettant l’accent sur le tabac est obsolète. Il est impossible aujourd’hui d’expliquer la croissance du cancer par un facteur de risque comme le tabac alors même que celui-ci est en diminution et qu’il n’est pas lié aux cancers hormono-dépendants. Les connaissances scientifiques actuelles montrent le rôle majeur joué par les perturbateurs endocriniens. 

L’ANSES a notamment rappelé dans son rapport d’avril 2013 que le bisphénol A est impliqué dans le cancer du sein par un effet transgénérationnel. C’est-à-dire que l’exposition maternelle induit des cancers du sein chez la fille. D’autres perturbateurs endocriniens sont également identifiés comme induisant des cancers, on peut citer les organochlorés (la dioxine ou le chlordécone, par exemple), les phtalates, les perfluorés ou les polybromés, qui contaminent toute la population. « L’enjeu majeur des perturbateurs endocriniens n’est pas identifié par le plan cancer et c’est une erreur grave vis-à-vis des générations futures », estime André Cicolella, président du RES.

En plus des multiples données expérimentales chez l’animal, la preuve chez l’humain de l’impact des perturbateurs endocriniens a été apportée par le distilbène, puisque les filles exposées à ce médicament pendant la grossesse ont 80 % de cancer du sein en plus.

Il est nécessaire que la question cancer environnement soit traitée dans le futur Plan National Santé Environnement. 

Il est urgent que la Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens soit adoptée par le gouvernement.

Il est regrettable que la question santé environnement ait été exclue de la dernière conférence environnementale et le RES demande l’organisation d’une Conférence Nationale Santé Environnement pour définir une politique à la hauteur des enjeux.

[1]. Site globocan : http://globocan.iarc.fr/Default.aspx

[2]. Données en population standardisée mondiale, ce qui élimine les caractéristiques démographique propres à chaque pays et permet les comparaisons entre pays.

http://reseau-environnement-sante.fr/2014/02/05/dossiers-par-themes/communique-de-presse-5-fev-2014-plan-cancer-on-ne-change-pas-une-politique-qui-perd/

 
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 09:43

nord-ouest 77

 

« L’aménagement du territoire doit se faire

avec nous

et non contre nous »

 

Les élus doivent travailler en coordination avec les populations pour faire avancer les dossiers :

 

Protection de notre air, de notre ressource en eau :

- par des contrôles plus approfondis des rejets des activités polluantes (décharges, carrières, industries chimiques….)

- par des mesures de soutien à la création d’emplois  dans l’agriculture  bio

 

Par une opposition affirmée à l’implantation

de décharges

et

de carrières à ciel ouvert

 

 

 

 Un film sur l’accaparement des terres :

 

«PRISE DE TERRES»

 

 DOCUMENTAIRE 52 mn

 

 patrick.aubry33@free.fr

pascal@lldt.fr

06 68 03 44 35

06 22 33 65 83

 

 La terre est devenue une matière première capi­tale : c’est un produit que des fonds de placement ajoutent à leur portefeuille, une ressource que des pays s’arrachent pour nourrir leurs citoyens mais aussi un territoire d’accueil pour des projets industriels et commerciaux qui feignent d’ignorer la réalité de la situation économique locale……

 

 

 En France, premier pays agricole euro­péen, les «grands projets d’excellence» accapareurs de terre provoquent des mani­festations de rejet. Ils sont quelques fois le résultat d’une concurrence acharnée entre élus de collectivités territoriales où les ques­tions d’image l’emportent sur une politique à long terme.

 

 

 Qualifiés aussi «d’inutiles» ils sont bien souvent établis au détriment d’agriculteurs et de consommateurs de plus en plus sou­cieux de qualité et de la proximité du lieux de production. Le prix à payer, financier, social et écologique, n’est-il pas dispropor­tionné par rapport aux services attendus ?

 

……

 

 

 En fond de tableau : une spéculation sur le foncier et les matières premières……

http://farmlandgrab.org/uploads/attachment/prise_de_terres_piece_jointe.pdf

http://farmlandgrab.org/post/view/22947

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 20:13

Paru sur le site du Conseil Général de Seineet Marne :

 

Délibération du STIF du 11 décembre

·                                 12-12-2013

Pas de hausse de la TVA pour la Seine-et-Marne !

Vincent Eblé salue de « très bonnes nouvelles pour la grande couronne »

 

La grande couronne était à l’honneur du conseil d’administration du Syndicat des Transports d'Ile-de- France (STIF), où le Sénateur et Président du Conseil général, Vincent Eblé, siège en tant que Vice-président.

Ce conseil du STIF a été marqué par le vote d’un amendement du Président du Conseil régional, Jean-Paul Huchon et du vice-président de la Région chargé des transports et des mobilités, Pierre Serne, d ispensant les titulaires d’un Pass Navigo en zone 1-5 de la hausse de TVA (+3%) décidée par le gouvernement. Vincent Eblé salue une bonne nouvelle pour la Seine-et-Marne :
« Avec près de 113 euros pour un pass mensuel, et au regard des difficultés sur le RER D ou la lig
ne P, une hausse de la TVA n’avait absolument pas la même dimension pour un usager de la grande couronne que pour un usager de la petite couronne », rappelle le Président du Département.

Les difficultés récurrentes constatées sur le RER D et la Ligne P du Transilien ont également conduit la majorité du STIF à voter un voeu demandant à la SNCF de tout mettre en oeuvre pour rétablir dans les plus brefs délais des conditions de circulation conformes aux objectifs contractuels sur l’ensemble du réseau, mais également de « consentir à un geste commercial aux usagers en compensation des difficultés rencontrées ces dernières semaines. » Pour le Président du Conseil général, il y a urgence :
« la lig
ne P du Transilien souffre notamment d’un retard particulier en matière d’alimentation électrique, occasionnant de nombreuses pannes voire contraignant sur certains tronçons à l’utilisation de matériel roulant peu performant, y compris d’un point de vue environnemental. Les usagers en ont assez et ils ont raison ! »

Enfin, le STIF a voté hier une nouvelle déclinaison concrète de son plan Bus 2013-2016, approuvé le 10 juillet dernier.

http://www.seine-et-marne.fr/actualites-transport/deliberations-du-stif-du-11-decembre

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 19:31

 

La rubrique d’Alain : 

 

 

Villages Nature: "Impôts Land" et imposture écologique

 

Ca y est, on y est arrivé : La nature comme un zoo: les bobos en ont rêvé et l'argent l'a fait.

 

On détruit la nature à tour de bras et on veut nous la reconstruire pour qu'elle rapporte enfin des sous….

 

Alors que la France fait l'objet d'une dizaine de contentieux pour non-respect des directives européennes en matière d'environnement (17 % des contentieux engagés contre Paris, Le monde Juin 2013).

Alors que l'Ile de France et le Nord-Ouest de la France d'une manière quasi générale ne dispose pas d'eau potable de qualité.

Alors que les villes et les industries évacuent leurs déchets dans des zones "campagnardes".

Et bien, bientôt, braves gens, vous pourrez enfin visiter la vraie nature, celle des parcs d'attraction  et des industriels du développement durable : "Les villages Nature". C'est quand même plus propre et plus joli que cette nature qui nous a permis de vivre jusqu'à maintenant.

Certes, cela va créer des emplois, certes le chômage est une catastrophe mais est ce que tout peut être justifié par l'emploi ?


Et puis,  à quand un grand village nature pour y transférer tous les habitants des zones que l'on pollue chaque jour un peu d'avantage. Mais non, ça, ce n'est pas pour demain et les visites de "Décharges Land" par les touristes non plus...


 

La nature avant l'invention des lapins en plastique et des lagons chauffés:

Pommeuse 21.10.2012

 

 

 

Il y aura même une Ferme pédagogique, ça aussi c'est à la mode, on laisse l'agriculture traditionnelle périr et on va montrer là encore dans un zoo ce qu'est l'agriculture… on voudrait rêver! Mais non, malheureusement, et ce n'est pas fini, une ferme bio…… fantastique.

La région devrait voter un budget de 41.2 millions d'Euros pour ce projet alors que l'investissement pour le plan bio de 2009-2013 était de 23 millions … cherchez l'erreur!

 

Moi je vous le dis, Citoyens lambda vous n'êtes plus les bienvenus sur cette terre, soyez un bon touriste qui va dépenser ses sous chez les industriels du tourisme ou des grandes surfaces et là, vous serez un citoyen de première classe. Sinon "circulez", il n'y a rien à voir.

 

Le "Grand Pari"  (excusez-moi pour le jeu de mot), Mesdames et Messieurs les faiseurs de mondes artificiels, c'est celui de penser que tout ce cinéma va pouvoir durer longtemps avant qu'une bonne partie de la population ne se radicalise très fortement, parce que les limites sont d'ores et déjà franchies et du ridicule et du supportable….

 


 


Partager cet article
Repost0

Recherche