Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 11:34
31.5.2020 Canal de Chalifert à Lesches

31.5.2020 Canal de Chalifert à Lesches

31.5.2020 Canal de Chalifert : l'écluse de Lesches

31.5.2020 Canal de Chalifert : l'écluse de Lesches

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 14:37

 

Paru sur EuroVelo 3 :

La Seine et Marne ne jalonne pas l’EV3, CycloTranseurope et l’AU5V le font !

Les deux associations ont mené une opération de jalonnement de la Scandibérique dans la plaine de France lundi 1er juin 2020. Une première équipe est partie de Sevran (Seine-St-Denis) et une seconde de Ver-Sur-Launette (Oise). Elles se sont rejointes à Villeneuve-sous-Dammartin.

Sur une trentaine de kilomètres, elles ont tracé à la peinture sur la chaussée des repères représentant le logo de l’EuroVélo 3. En effet, malgré des demandes répétées depuis des années, le département de Seine-et-Marne n’a toujours pas jalonné ce parcours. Les visiteurs lointains (venus de France et des pays proches) comme les isariens et les franciliens se perdent régulièrement dans le secteur faute d’indication. Certains se retrouvent, parfois avec des enfants, sur des routes dangereuses.

 

En menant cette action, CycloTransEuropre et l’Association des Usagers du Vélo des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l’Oise (AU5V) poursuivaient deux objectifs :

  • offrir un itinéraire continu aux cyclistes. Après des semaines de confinement, on a tous envie de plein air, de liberté, de retrouvailles avec la nature. Cet itinéraire sera une première réponse dans l’urgence du moment.
  • mobiliser le département de Seine-et-Marne et les communes du parcours pour investir dans l’aménagement de la Scandibérique. Mais il ne suffira pas d’un simple jalonnement. Il faut aménager les chemins ruraux disponibles, sécuriser les routes. Il faut investir dans une infrastructure cyclable et piétonne.

Le département de Seine-et-Marne ne doit plus être à la traîne dès qu’il s’agit de développer le vélo et doit s’en donner les moyens. Nous allons demander à le rencontrer afin d’agir ensemble pour rattraper le temps perdu.

https://eurovelo3.fr/la-seine-et-marne-ne-jalonne-pas-lev3-cyclotranseurope-et-lau5v-le-font/

Partager cet article
Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 16:19
Le pont de Trilbardou toujours interdit au plus de 3T5 dans l'attente de travaux financés par le conseil départemental

Partager cet article
Repost0
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 18:16

 

Le pont de Trilbardou, en béton précontraint de 74 m de longueur, de conception Freyssinet, a été construit  sur la Marne après la guerre en 1949, sur le modèle du pont d’Esbly qui a servi de prototype.

Le pont de Trilbardou qui comme celui d’Annet sur Marne a été très sollicité par les camions chargés de sable et graviers des carrières de Trilbardou/Lesches et ceux qui venaient remplir les trous des carrières par des déchets, notamment de la petite couronne parisienne et il y a peu de temps encore.

Depuis le 23 janvier dernier le pont d’Annet sur Marne construit la même année et sur le même modèle avait été interdit aux poids lourds, la majorité du trafic des poids lourds (190 camions/jour) avait été dévié vers le pont de Trilbardou.

Dans notre article du 27 janvier dernier nous posions la question suivante :

« Le pont de Trilbardou est-il en mesure de supporter le trafic supplémentaire de camions qui lui est imposé ? »

Nous avons la réponse aujourd’hui : c’est non.

Une partie du trafic des camions empruntant les ponts d’Annet sur Marne et Trilbardou va probablement être détourné vers le pont d’Esbly construit la même année et sur le même modèle.

 

Le pont d’Esbly

est-il en mesure de supporter

un trafic supplémentaire de camions ?

 

 Dans un souci de transparence le Conseil Départemental du 77 doit mettre en ligne le compte-rendu de sa dernière inspection.

 

 

Pour tous renseignements complémentaires

Contactez

 Xavier Vanderbise

Vice président du Conseil Départemental chargé des routes

et maire de Courtry.

 

Sources : https://structurae.net/fr/ouvrages/pont-de-trilbardou

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Pont_de_Trilbardou_-1.jpg

Pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/2020/01/le-pont-d-annet-sur-marne-fragilise-est-interdit-au-poids-lourds-de-plus-de-12-tonnes-qui-sont-devies-vers-celui-de-trilbardou-const 

 

 

 

Paru sur le site Actu.fr :

​​​​​​​

Seine-et-Marne : le pont de Trilbardou est interdit aux camions

Jugé dangereux, le pont de la Marne à Trilbardou est désormais interdit aux camions de plus de 3,5 tonnes.

Publié le 31 Mar 20 à 18:16

 

Après la fermeture aux poids lourds des ponts sur la Marne d’Annet sur Marne et Trilbardou, les habitants d’Esbly veulent connaître l’état du pont d’Esbly construit la même année et sur le même modèle

Le pont de la Marne à Trilbardou est désormais interdit aux camions de plus de 3,5 tonnes.  (©Google Street View)

Les camions de plus de 3,5 tonnes ne peuvent plus emprunter le pont de la Marne à Trilbardou.

Une décision dévoilée par la mairie de Trilbardou après que les services de la direction départementale des routes aient étudié la structure du pont. Celle-ci apparaît fragilisée. Seuls les véhicules dont la hauteur est inférieure à 2,80 mètres et le poids inférieur à 3,5 tonnes peuvent circuler sur le pont.

La mairie précise qu’aucune dérogation ne sera accordée au vu du rapport sur l’état du pont.

Une décision similaire à Annet et Luzancy

Il y a quelques mois, le Département avait pris une décision similaire pour le pont entre Annet et la base de loisirs de Jablines, et celui situé à la sortie de Luzancy. D’ailleurs, l’une des déviations mises en place pour éviter Annet-sur-Marne obligeait les camions à traverser Trilbardou, ce qui n’était pas du tout du goût du maire de la commune. 

https://actu.fr/ile-de-france/trilbardou_77474/seine-marne-pont-trilbardou-est-interdit-camions_32692028.html

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 19:04

 

 

N° 609 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2018-2019 Enregistré à la Présidence du Sénat le 26 juin 2019 SÉCURITÉ DES PONTS : ÉVITER UN DRAME RAPPORT D’INFORMATION FAIT au nom de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable (1) par la mission d’information sur la sécurité des ponts (2), Par MM. Hervé MAUREY, président, Patrick CHAIZE et Michel DAGBERT, rapporteurs

 

Page 87/88

 

  1. Les ponts des communes de Guérard et de Tigeaux (Seine-et-Marne)

À l’occasion d’un déplacement en Seine-et-Marne, la mission s’est rendue dans deux communes proches géographiquement qui ont dû tour à tour fermer un pont à la circulation. Le pont de Coude, situé entre Guérard et Dammartin sur Tigeaux, supportait un trafic de 1 100 véhicules par jour avant d’être fermé en avril 2014 en raison de son mauvais état (fissures sur les culées et sur la chaussée, corrosion des poutres métalliques et des gardes corps, etc.). 1 Voir le compte rendu de la table ronde du 30 janvier 2019 (Chapitre- Travaux en commission). - 88 - LE PONT DE COUDE À GUÉRARD

 

 Le pont de Rézy, appartenant à la commune de Tigeaux, a été fermé à la circulation peu de temps après le pont de Coude car il présentait également des dégradations importantes. LE PONT DE RÉZY À TIGEAUX 

 

- Compte tenu de l’importance du réseau routier pour se déplacer en l’absence de transports publics, ces fermetures occasionnent des difficultés pour les habitants en allongeant sensiblement leurs délais de déplacements (certaines personnes doivent désormais effectuer 10 kilomètres pour accompagner leurs enfants à l’école). Elles conduisent en outre à un report de trafic sur la route départementale D20, engendrant des problèmes de circulation importants.

 

 Les travaux de réhabilitation de ces deux ponts ont été estimés à un million d’euros par pont, soit un investissement hors de portée pour les communes compte tenu de leurs ressources budgétaires (le budget annuel de la commune de Guérard est de 3 millions d’euros). Une subvention de 125 000 euros au titre de la DETR 2015 a été attribuée à la commune de Tigeaux, correspondant à 30 % de la première partie des travaux (la démolition du pont actuel), mais ses demandes de subvention pour la deuxième partie des travaux ayant été rejetées, les travaux n’ont pas pu avoir lieu. Cinq ans après leur fermeture, en l’absence de solution de financement, ces deux ponts demeurent fermés à la circulation.

 

https://www.senat.fr/rap/r18-609/r18-6091.pdf

Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 12:16
FORET REGIONALE DE MONTGE EN GOELE : UN LIEU DE PROMENADE RAFRAICHISSANT

Partager cet article
Repost0
31 mai 2019 5 31 /05 /mai /2019 13:55

Paru dans Mag Journal 77

https://www.magjournal77.fr/cdg-express-le-projet-est-confirme-mais-la-mise-en-service-est-differee/

 

 

CDG Express ► Le projet est confirmé mais la mise en service est différée

31MAI2019 Rédaction

Communiqué, mercredi 29 mai

 

Le ministre des Transports, Elisabeth Borne, a confirmé, mercredi 29 mai,  que le Charles de Gaulle Express ne serait pas mis en service avant la fin 2025.

 

Après la remise en cause de la privatisation d’Aéroport de Paris, l’annonce constitue un recul pour le gouvernement qui soutenait que ce train direct reliant l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris sans arrêt, pour 29 € par trajet, serait construit pour les Jeux Olympiques de 2024.

 

Pour rappel, le préfet d’Île-de-France avait proposé deux scénarios : la mise en service du CDG Express début 2024, au prix de perturbations catastrophiques, ou fin 2025, au prix de perturbations très graves.

 

Les voix conjuguées des habitants, riverains, usagers et élus mobilisés, notamment au sein des associations Non au CDG Express et de défense des riverains du CDG Express, ont donc contraint le gouvernement le reconnaître : le CDG Express perturbera gravement le transport des plus de un million de passagers quotidiens du RER B, de la ligne K du Transilien et du TER Paris-Laon.

 

Car le choix de ce deuxième scénario ne garantit ni l’absence de dégradations du trafic des lignes du quotidien, ni la protection des habitants contre les nuisances du CDG Express. Au contraire, c’est la confirmation d’un chantier de plus de six ans qui verra des week-ends de fermeture complète du réseau, des fermetures partielles de jour, des limitations de vitesse, des coupures de dix-sept jours de Paris au Bourget à l’été 2025, le décalage des travaux de régénération du réseau des transports quotidiens… C’est bien là le programme confirmé par le ministre.

 

Le 6 février celle-ci déclarait pourtant au Parisien : « Je fixe un principe fort, qui est la neutralité du projet CDG Express sur le RER B. À la fois pendant la phase des travaux et pendant la phase d’exploitation. C’est clairement ma ligne rouge ». Le 21 janvier, Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités avait aussi soutenu : « Nous voulons que les travaux soient réalisés sans dégrader la qualité du service. […] Je resterai inflexible sur cette position ».

 

Le soutien apporté par Elisabeth Borne et Valérie Pécresse à la construction du CDG Express pour 2025 constitue donc un renoncement pur et simple à leurs engagements.

Seul l’abandon de ce projet inutile, la priorité donnée à la ligne 17 du Grand Paris Express et le renforcement des cadences de la ligne K et du RER B, par son bouclage ferroviaire, peuvent répondre aux besoins de desserte de l’aéroport et d’amélioration des transports quotidiens.

 

Après ce premier recul des partisans du CDG Express, nous poursuivrons donc nos efforts pour en obtenir l’abandon définitif.

Charlotte Blandiot-Faride Maire de Mitry-Mory

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 17:49

 

Rodrigue Kokouendo (LREM)

 

un député qui semble plus préoccupé par les problèmes de l'étranger que de sa propre circonscription ?

 

Jugez-en par vous-même

 

 

sa dernière question orale

22/02/18 : Questions sur l'évolution de la situation au moyen-orient et la reconnaissance de l'État palestinien

https://www.nosdeputes.fr/rodrigue-kokouendo

 

13 interventions à la commission des affaires étrangères

https://www.nosdeputes.fr/recherche?object_name=Intervention&tag=parlementaire%3Drodrigue+kokouendo%2Ctype%3Dcommission&sort=1

 

Pourtant le département de Seine et Marne est celui où l'espérance de vie est l'une des plus faibles d'Ile de France.

 

Pourtant cette circonscription devient un désert médical, elle est classée en 2018 par l'Agence Régionale de Santé comme zone d'intervention prioritaire.

 

Pourtant les populations attendent son soutien sur des dossiers très lourds comme :

- Le projet d'exploitation de gypse sur l'ancien site du CEA: le Fort de Vaujours

- Le projet d'extension de la décharge de déchets dangereux de Villeparisis

- Le projet d'ouverture de nuit de la décharge de Villeneuve sous Dammartin.....

- L'incidence sur la santé des populations de la multitude de décharges implantées sur cette

circonscription et des nuisances des aéroports de Roissy et du Bourget....

 

Pour mémoire nous avions rencontré le député il y a bientôt 2 mois, concernant en particulier le dossier du Fort de Vaujours, il nous a écouté poliment, mais depuis nous n'avons reçu aucunes réponses à nos demandes.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 19:18
Communauté de Communes Plaines et Monts de France : l’addition est salée pour les 23 500 habitants !

 

 
Ils vont devoir de nouveau payer la taxe d’ordures ménagères mais pas seulement.
 
Les communes sont aujourd’hui au pied du mur, pour avoir, semble-t-il, négligé pendant des années les travaux d’assainissement et de remise aux normes des stations d’épuration.
 

« La police de l’eau a intimé à la CCPMF l’ordre de réaliser un programme d’investissement de grande ampleur pour un montant supérieur à 21 millions d’euros hors taxe. »(voir article qui suit).

 

C’est 6 stations d’épuration qui doivent être construites ou refaites, pour ne citer qu’elles Annet sur Marne, Cuisy, Oissery/StPathus, Précy sur Marne, Villevaudé….

 

Le système d’assainissement de Charmentray (commune qui ne possède pas de station d’épuration) est jugé non-conforme par la DRIEE dans la mesure où il existe un réseau qui collecte des eaux usées qui se rejettent directement en Marne.(1)

 

Ironie du sort, parmi ces communes certaines semblent avoir choisi d’investir dans les fleurs, pour concourir aux concours de villages fleuries, comme Charny, Fresnes sur Marne, Villevaudé et Annet sur Marne qui a même obtenu 3 fleurs.

 

Concernant la facture d’eau potable, le montant va augmenter pour certains, la redevance assainissement   facturée au m3 d’eau  consommée   va être multipliée par 3 en 2019 pour les communes Nantouillet et Vinantes de Fresnes sur Marne. (2)

 

Quant à la taxe de raccordement à l’assainissement pour les nouveaux  branchements, elle passera à 2550 € par logement.

 

Aujourd’hui cette taxe n’est pas facturée à Charny, Le Pin, Villeroy et Villevaudé.

elle est de 1200€ à Fresnes sur Marne. (2)

 

 

 

(1) eau 77 rapport satese 2016

(2) http://www.cc-pmf.fr/images/deliberations/2018_02_19_CC_CR.pdf

 

 

 

redevance assainissement (extrait délibération CCPMF 19/2/2018)

redevance assainissement (extrait délibération CCPMF 19/2/2018)

taxe raccordement assainissement  (extrait délibération CCPMF 19/2/2018)

taxe raccordement assainissement (extrait délibération CCPMF 19/2/2018)

Extrait article paru sur le site « La Marne » :
CCPMF. Les taxes augmentent pour financer l’assainissement

Après le départ de 17 membres, la communauté de communes Plaines et Monts de France (CCPMF) doit arriver à l'équilibre financier. La taxe d'ordures ménagères a été remise en place mais la CCPMF doit encore financer ses stations d'épuration.

Publié le 1 Mar 18 à 8:01

De gros investissements à venir obligent l’agglomération à trouver des ressources. Lors du débat d’orientation budgétaire, les élus ont dû plancher sur les différents leviers à actionner pour dégager ces financements.

Ce n’était certes qu’un débat, mais les grandes orientations du budget sont fixées.

11 millions d’euros à trouver

Ce ne sont pas moins de six stations d’épurations qui doivent être construites ou refaites. La communauté de communes explique:

La police de l’eau a intimé à la CCPMF l’ordre de réaliser un programme d’investissement de grande ampleur pour un montant supérieur à 21 millions d’euros hors taxe.

Une somme énorme. La CCPMF compte sur des subventions attendues à hauteur de 9,8 millions d’euros hors taxe. Reste donc 11,2 millions d’euros à la charge de la CCPMF :

Ce sont des financements importants que la CCPMF doit trouver.

Taxe d’assainissement en hausse…
L’assainissement collectif aussi….

Pierre VeilleLa Marne

https://actu.fr/ile-de-france/dammartin-en-goele_77153/ccpmf-taxes-augmentent-financer-lassainissement_15708355.html

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 11:21
La 7ème circonscription de Seine et Marne à l’agonie ?

 

 

 

 

Pendant le mandat du député Yves Albarello (LR) du 20/6/2007 au 20/6/2017 la circonscription a perdu des centaines d’hectares de terres agricoles  transformées en décharges.

 

 

Les autorisations :

Décharges

-10/2007  Extension de la décharge ISDND  Claye-Souilly

-12/2007  Décharge ISDI à Fresnes sur Marne

- 2008     4 Décharges ISDI dont deux à Annet sur Marne, une à Moussy le Neuf et une à                Villeneuve sous Dammartin

- 2009     1 Décharge ISDI à Villevaudé

- 2011      Extension de la décharge de Moussy le Neuf

- 2013      Extension de la décharge d’Annet sur Marne

- 2014      Extension de la décharge de Villeneuve sous Dammartin

- 2014      Prolongation du délai d’exploitation de la décharge ISDI de Villevaudé

- 05/2017 Prolongation du délai d’exploitation de la décharge ISDI de Fresnes sur Marne

 

Carrières/décharges :

- 2008      Extension de la carrière/décharge de Villeparisis

- 03/2017 Carrière/décharge à Villevaudé

                 Extension de la carrière/décharge de Villeparisis

 

Entreprises polluantes ou dangereuses

- 2011 2ème incinérateur à St Thibault des Vignes (pour incinérer les boues de STEP)

- 2011  Entreprise de traitement de déchets dangereux à Villeparisis

- 2013 Classement de la décharge de déchets dangereux de Villeparisis

          SEVESO à hauts risques.

 

Les décharges illégales

- 2012 Compans D212 (embranchement avec la nationale 2) (fermée en 2015 grâce à           l’intervention des associations)

- 2016 Le Pin  rond-point D34 et A104 (fermée fin 2017)

- 2011 St Thibault des Vignes bord de Marne

 

 

 Côté Santé, la circonscription a perdu :

 - En 2012 son seul hôpital de Lagny sur Marne

 - En 2013 sa clinique de Lagny sur Marne

 - de nombreux cabinets médicaux

 

Côté Sécurité, la circonscription a perdu :

- en 2013  le commissariat de Mitry-Mory, qui surveillait, entre autres, la plus importante zone industrielle d’Ile de France, qui compte 6 sites Seveso

 

 

Côté enseignement, la circonscription manque :

- d’université

- de collèges et de lycée (des étudiants de la circonscription se sont vu refuser l’accès au lycée de Mitry-Mory, faute de place)

 

Côté pollution des rivières, la circonscription possède :

- l’une des rivières les plus polluées du département : La Beuvronne

- la station d’épuration de Villeparisis considérée comme l’un des plus gros points noirs du département, une station qui rejette, une partie de ses eaux usées, sans traitement dans le ru des Grues.

 

 

 

Et maintenant 

 

En marche vers un avenir sombre !

 

 

- Courtry : projet d’implantation d’une carrière/décharge sur l’ancien site du CEA fort           de Vaujours

- Villeparisis : projet d’extension de la décharge de déchets dangereux SEVESO à Hauts      risques

- Moussy le Neuf : Projets d’extension de l’ancienne décharge ISDI, d’un centre de   compostage de boues de STEP et d’une usine de méthanisation de fumier de cheval

- Moussy le Neuf : Projet d'extension de l’entrepôt CSP qui devrait être classé SEVESO SB

- Claye-Souilly : projet de stockage de gaz carbonique CO2 sous nos pieds dans la décharge Veolia.

 

 

                                  

Pour tous renseignements complémentaires

concernant ces nouveaux dossiers

nous vous conseillons de vous rapprocher

de votre nouveau député

 

Rodrigue Kokouendo (LREM)

rodrigue.kokouendo@assemblee-nationale.fr

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche