Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 13:47

 

 

 

 

Nord-Ouest 77  

la sécurité en question ?

 

 

La préfecture doit dire pourquoi elle a donné une autorisation  en 2017 qui permet à une entreprise de faire passer régulièrement des convois exceptionnels sur ce passage à niveau de la ligne K Crépy-en Valois Paris, alors que des trains chargés de déchets nucléaires y circulent parfois ?

 

Nous apprenons par un article paru dans le journal la Marne  que le passage à niveau de Rouvres est considéré comme préoccupant, l’article indique que depuis 2009 il est inscrit à la liste nationale du programme de sécurisation du Ministère des Transports.

 

Pourtant 8 ans plus tard le préfet Jean-Luc Marx, sur le départ, autorisera l’entreprise Brunel Démolition à exploiter à Montgé en Goële, une entreprise de déconstruction et dépollution d’anciens wagons SNCF et autres pour les désamianter.

 

Pour ce faire, l’entreprise devra transporter ces wagons par convois exceptionnels qui devront franchir le passage à niveau de Rouvres.

 

 

 

 

Extrait Résumé non technique, étude d’impact page 27 Brunel Démolition

 

Après l’accident sur le passage à niveau de Rouvres, la préfecture doit indiquer les mesures qu’elle compte mettre en place!

 

 

 

Ironie du sort, la même année 2017 d’importants travaux de consolidation de la RD 401 ont été réalisés par le conseil départemental 77, était-ce, entre autres, pour favoriser « l’accueil » sur cette route de convois exceptionnels ?

 

 

Après l’accident de ces jours derniers la population est inquiète pour sa sécurité sur cet axe routier dangereux mais également  pour sa sécurité sur la ligne ferroviaire empruntée par des milliers de passagers et par des wagons chargés de marchandises et parfois de déchets nucléaires.

 

 

 

 

L’ETAT  attend-t-il

qu’un accident mortel  se produise

 pour se pencher sur ce dossier ?

 

 

 

 

Paru sur le site La Marne :

Rouvres. Une voiture percutée au passage à niveau, le trafic SNCF interrompu

Un accident s'est produit mardi 18 septembre, vers 8 h 45. Une voiture a été percutée par un train à Rouvres, sur un passage à niveau. Le trafic SNCF est interrompu.

 

Publié le 18 Sep 18 à 10:14|Modifié le 18 Sep 18 à 10:38

Après l’accident sur le passage à niveau de Rouvres, la préfecture doit indiquer les mesures qu’elle compte mettre en place!

 

 

 

L’accident s’est produit au passage à niveau, à Rouvres. (©Nationale 2 infos)

 

Une voiture a été percutée de plein fouet par un train, dans la commune de Rouvres, mardi 18 septembre, vers 8 h 45. L’accident s’est déroulé au niveau du passage à niveau, sur la D 401, entre Dammartin-en-Goële et Saint-Soupplets.  Le train circulait sur la ligne K. Il était parti de Crépy-en-Valois et « se dirigeait vers Paris », informe la SNCF.

Selon les premières informations, une voiture a hésité de freiner en arrivant au passage à niveau. Finalement, elle décide de s’arrêter. Surpris, le véhicule la percute et la pousse légèrement sur les rails. Les passagers du véhicule ont réussi à s’échapper avant le choc.

Les policiers assurent qu’il n’y a eu aucun blessé. « Les gendarmes et les pompiers sont sur place », assure la SNCF.

Les passagers du train bloqués

Le train, lui, a été stoppé dans sa course. Il transporte cinquante-deux passagers. . « Il n’y a eu aucun blessé. Ils ont été pris en charge pour être transportés dans une autre gare », détaille la SNCF. Le conducteur du train de la ligne K n’a pas non plus été touché.

La SNCF a décidé d‘interrompre la circulation des trains. Le Département a mis en place une déviation pour les automobilistes jusqu’à 11 h.

En 2015, le département comptabilisait « 59 passages à niveau gérés par la SNCF et 8 passages à niveau privés » sur les 4400 km du réseau routier départemental.

https://actu.fr/ile-de-france/rouvres_77392/rouvres-une-voiture-percutee-passage-niveau-trafic-sncf-interrompu_18641629.html

 

 

SITE aRCOBALENI :

DÉCHETS NUCLÉAIRES : RASSEMBLEMENT À NANTEUIL-LE-HAUDOUIN, 07/06/2011

09 JUIN 2011

Du 7 au 8 juin 2011, un convoi de déchets nucléaires, en provenance des Pays-Bas et à destination de La Hague, a traversé la Belgique et le Nord de la France.

À la campagne, en Basse-Picardie, au sud de l'Oise, dans la petite gare de Nanteuil-Le Haudouin, sur la ligne K (Crépy-en-Valois/Paris) et sur la ligne TER Picardie (Laon/Crépy/Paris), une association d'usagers, l'ADU-FNAUT de Crépy-en-Valois, a organisé un rassemblement pour informer la population du passage du train chargé de plutonium : distribution du communiqué de presse commun Réseau Sortir du nucléaire, Réseau belge STOP Nucléaire et SUD-Rail du 6 juin 2011 : Le trafic de déchets nucléaires entre les Pays-Bas et la France reprend en catimini ; discussion avec les usagers ; attente du train et de ses trois wagons radioactifs. Des élus de Nanteuil-Le-Haudouin, des militants de la FASE, des citoyens, un cheminot CGT, des militants CGT, une représentante de l'Association Valois Environnement, le président et la secrétaire de l'ADU-FNAUT, des gendarmes de la gendarmerie locale, un agent des renseignements généraux de Creil étaient réunis ce mardi 7 juin 2011, de 17h à 21h39 : les uns pour dénoncer la multiplication de ces convois de déchets nucléaires sur le territoire français, entre autres, les autres pour surveiller les premiers et éviter qu'ils ne s'enchaînent aux rails. La bande de citoyens picards actifs, comme beaucoup d'autres en France et partout dans le monde, a une unique revendication :

 http://ptutoy.over-blog.net/article-dechets-nucleaires-rassemblement-a-nante-76158499.html

 

 

Pour aller plus loin :

 

Arrêté préfectoral du 20/6/2017

http://documents.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/commun/P/d/8acb34015ce462cd015ce47cf92f001d.pdf

 

 

http://adenca.over-blog.com/2015/02/montge-en-goele-pour-venir-deverser-des-dechets-et-desamianter-des-vehicules-ferroviaires-colas-demande-une-derogation-a-la-protecti

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Recherche