Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 09:15

 

 

 

 

Paru sur le site des services de l’Etat :

 

Les établissements classés SEVESO

 

 La directive SEVESO et ses origines 

L’émotion suscitée par le rejet accidentel de Dioxine en 1976 sur la commune deSEVESO en Italie, a incité les Etats européens à se doter d’une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs.

Le 24 juin 1982 la directive dite SEVESO demande aux Etats et aux entreprises d’identifier les risques associés à certaines activités industrielles dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour y faire face.

La directive SEVESO a été modifiée à diverses reprises et son champ a été progressivement étendu, notamment à la suite de l’accident de Bâle en 1986. Le cadre de cette action est dorénavant la directive 96/82/CE concernant la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses appelée directive SEVESO 2. Cette directive a renforcé la notion de prévention des accidents majeurs en imposant notamment à l’exploitant la mise en oeuvre d’un système de gestion et d’une organisation (ou système de gestion de la sécurité) proportionnés aux risques inhérents aux installations.

Elle fut transposée en droit français au travers de l’arrêté ministériel du 10 mai 2000, du décret de nomenclature des installations classées (permettant de distinguer les établissements Seveso haut) et les procédures codifiées dans le code de l’environnement (article L. 515-8 pour la maîtrise de l’urbanisation future, article R. 512-9 pour l’étude de dangers, etc.)

Sa bonne mise en application est l’une des priorités importantes de l’inspection des installations classées, sous l’autorité des préfets.

Une nouvelle directive SEVESO 3 a reçu un accord institutionnel européen en mars 2012 et entrera en vigueur en juin 2015….

http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/Risques-accidentels.html

 

 

 

 

Sites SEVESO

en Seine et Marne

seveso août 2013définitive

 

                    Carte réalisée par un bénévole de notre association que nous remercions.

 

 

 

 

Les trois communes riveraines les plus impactées par les sites

SEVESO

sont situées au Nord-Ouest 77

sur la 7ème circonscription

et sur les cantons martyres de Claye-Souilly et Mitry-Mory

ce sont :

Compans, Mitry-Mory et Villeparisis


Elles comptent à elles  trois 8 sites SEVESO dont 4 à hauts risques (classés AS)

parmi ces 4 sites  à hauts risques on trouve

2 installations traitant des déchets dangereux

l' incinérateur de déchets dangereux

GEREP Compans

et la plus importante décharge de déchets dangereux de France

Sita FD Villeparisis

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 09:50
Paru sur le site le Républicain Lorrain :
enviRONNEMENT - DÉSORDRE GÉOLOGIQUE D’AMPLEUR PRÈS DE SAVERNEÀ Lochwiller , la colline gonfle et les maisons se fissurent

Près de Saverne, le forage d’un puits géothermique à flanc de coteau a permis à de l’eau souterraine sous pression d’atteindre des roches qui se transforment en augmentant de volume. Plusieurs maisons sont fragilisées.

Les maisons anciennes « sont condamnées à brève échéance », les maisons plus récentes « prendront de la gîte ». Le problème pourrait « concerner l’ensemble du village ». Le rapport de l’expert judiciaire strasbourgeois Marc Strauss est alarmiste. Visé, le gonflement de la colline qui domine Lochwiller, à quelques kilomètres au sud de Saverne.

L’affaire débute en février 2008. Un couple, qui a acheté un terrain à flanc de coteau, demande à un artisan d’étudier la possibilité de chauffer sa future maison par géothermie. Un puits de 140 m de profondeur est foré.

« Deux à trois semaines plus tard, la cour de ma maison, juste en contrebas, a été envahie par de l’eau » se souvient Armand Schorr. Il écrit au maire, à l’entreprise qui a réalisé le forage et au chauffagiste. Un premier rebouchage du puits est réalisé mais deux mois plus tard, l’eau ressurgit. Un nouveau bouchon, par une technique différente, est appliqué et semble tenir.

« J’ai acheté cette maison en 2009 , explique pour sa part Rodolphe Matjeka, en montrant une bâtisse alsacienne typique, voisine de celle d’Armand Schorr. Après rénovation, nous avons emménagé en août 2011. La première fissure est apparue un mois après. Et en mai 2012, il y avait des fissures partout ! » Rodolphe Matjeka doit abattre une grange et entreprend de lourds travaux pour sauver la partie habitation. « Nous avons aussi obtenu par référé que la construction d’une nouvelle tranche de lotissement à flanc de coteau soit interrompue. »

11 cm en quatre mois

Sous terre, le forage géothermique a mis en contact une eau sous pression retenue à plus de 60 m de profondeur avec des couches d’anhydrite, situées à une dizaine de mètres sous la surface. Au contact de l’eau, cette roche composée de sulfate de calcium se transforme en gypse. Mais le gypse étant plus volumineux que l’anhydrite, ces couches épaisses de plusieurs centimètres gonflent et soulèvent la colline. « Ca bouge dans tous les sens, aussi bien verticalement qu’horizontalement , résume Rodolphe Matjeka. Le coin de l’une des maisons s’est soulevé de 11,2 cm en quatre mois. » Chez Armand Schorr, le sol du couloir est séparé de celui du séjour par un vide d’un bon centimètre. Dans la grange, un linteau de porte en béton a cédé et le mur extérieur est cintré.

La voirie souffre également, comme la rue de l’Étang qui monte à travers le lotissement. Le revêtement n’est que creux et bosses, les regards d’assainissement dépassent la chaussée d’une petite dizaine de centimètres. « Nous avons enfin une bonne nouvelle , se réjouissait pourtant Rodolphe Matjeka il y a quelques jours. Les études et les travaux qui permettront peut-être de faire cesser le phénomène sont estimés à 350 000 € et le conseil général du Bas-Rhin est prêt à avancer cette somme à la commune » (lire ci-contre).

L’inverse à Hilsprich

À la mairie, on affirme avoir pris la mesure du problème. « On a pu nous accuser de pas agir, mais le maire Jean-Marie Stork a voulu éviter les effets d’annonce , explique le conseiller Jean-Marie Fritsch. Quant à la lettre dans laquelle il demandait à quatre familles de déménager, il faut la comprendre comme un courrier incontournable : la responsabilité de la commune pouvait être engagée. Enfin, le déblocage des fonds par le conseil général est à mettre au crédit du maire ».

« À Hilsprich, près de Puttelange-aux-Lacs, nous assistons au phénomène inverse , explique un spécialiste du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). L’eau entre en contact avec des couches de sels par des failles naturelles et un puits de géothermie. Le sel se dissout et le terrain s’affaisse.» Mais pour les habitations, le résultat est le même : de nombreuses fissures.

Xavier RENAULD.

 

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/07/22/lochwiller-la-colline-gonfle-les-maisons-se-fissurent

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 18:54
Extrait article paru sur le site MY TF1 NEWS :
Suisse: un forage géothermique provoque un séisme

 

 

 

Edité par  Louis BIERLEIN avec  AFP
le 20 juillet 2013 à 10h56 , mis à jour le 20 juillet 2013 à 17h45.
 

 

Suisse : forage géothermique / Crédits : tf1/lci 

 

ENVIRONNEMENTDes forages en vue de l'installation d'une centrale géothermique ont provoqué, dans la région de St-Gall, un séisme de magnitude 3,6.

L'homme a fait trembler la terre en Suisse. Des essais récemment réalisés à l'intérieur d'un des forages d'un projet de centrale géothermique dans l'est de la confédération hélvétique ont probablement provoqué samedi dans la région de St-Gall un séisme de magnitude 3,6.
 
"Dans les prochains jours, d'autres tremblements de terre
ne peuvent pas être exclus", a indiqué dans un communiqué le Service sismologique suisse de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Samedi à 5h30, les experts ont enregistré une secousse de magnitude 3,6 à une profondeur de 4 km, dans les environs de la ville de St-Gall. "Le séisme est probablement directement lié aux essais et aux activités de stimulation réalisés dans le forage d'un projet de géothermie à St-Gall, où plusieurs microséismes ont déjà été enregistrés ces derniers jours", selon le service sismologique suisse. Cette même secousse a été enregistrée par des capteurs dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures, près de Herisau. A cet endroit la secousse enregistrée a été de magnitude 3,8 a expliqué une responsable du Service sismologique. "Le séisme a été largement ressenti dans la région", expliquent les experts. Aucun dégat n'a été constaté selon la police. 

Lors d'uneconférence de presse à St-Gall, les responsables du projet de géothermie ont annoncé l'interruption temporaire des travaux afin d'analyser les données et de stabiliser le forage, selon l'agence de presse suisse ATS. La secousse pourrait avoir été provoquée par des injections d'eau visant à bloquer uneforte arrivée de gaz dans le forage. Le gaz est apparu subitement vendredi durant les préparations en vue des tests réalisés à plus de 4.000 mètres de profondeur, a indiqué un ingénieur responsable du projet, cité par l'ATS. Pour stabiliser la situation, 650 mètres cubes d'eau ont notamment été injectés dans le forage. Unedécision concernant la suite du projet sera prise ces prochains jours.


Comme à Bâle ?
 
Le forage a débuté en mars. Le but est de trouver de l'eau à 140 degrés à près de 4500 mètres de profondeur et de construire unecentrale qui alimentera la moitié des immeubles de la ville. Le Service sismologique suisse a installé six stations de mesures dans un périmètre de 10 km autour du forage. Les experts estimaient que le risque sismique était faible, mais persistait.  Fin 2006 et début 2007, dans la région de Bâle (nord de la Suisse), plusieurs séismes similaires, dont certains d'u
nemagnitude supérieure à 3 sur l'échelle de Richter, ont eu lieu, eux-aussi causés par des forages dans le cadre du premier projet de centrale géothermique de Suisse. Les travaux ont été arrêtés à cause de ces séismes provoqués par de l'injection d'eau pressurisée à 5.000 m de profondeur……

http://lci.tf1.fr/science/environnement/suisse-un-forage-geothermique-provoque-un-seisme-8153345.html

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 16:41

 

 

 

 

Des élus  à l’écoute

du lobbie des recycleurs de déchets du BTP ?

 

A vous de juger 

 

 

 

Un rapport vient d’être remis par le député PS de l’Essonne Thierry Mandon concernant  "la simplification de l’environnement réglementaire et fiscal des entreprises", les ministres Pierre Moscovici, Marilyse Lebranchu

et Fleur Pellerin ont exprimé le 1er Juillet leur soutien à ses propositions.

http://www.economie.gouv.fr/simplification-pour-les-entreprises-rapport-mandon 

 

 

 

Dans ce rapport nous relevons deux points qui nous interpellent concernant les entreprises de recyclage des déchets de la déconstruction du BTP, pour extrait :

 

Réglementation  

 

«  Mesure 10.3. (31/12/2015) : Passer de 4 à 3 dossiers pour la création d’un nouveau site de recyclage des déchets inertes issus de la déconstruction du BTP.

 

Mesure 10.14. (31/12/2015) : Créer unerubrique ICPE spécifique aux activités de recyclage des déchets inertes issus de la déconstruction du BTP et transformation en produits. » 

 

 

En effet Monsieur Thierry Mandon préconise de créer une réglementation spécifique  et moins contraignante pour les activités de recyclage des déchets inertes issus de la déconstruction du

BTP et transformation en produits, proposition que ces entreprises semblent considérer comme

un acquis à la lecture de l’article qui suit.(1)

 

Monsieur Thierry Mandon ne se souviendrait-il pas de l’entreprise de tri et transit de déchets qui a défrayé la chronique  dans le département voisin du sien LGD Limeil-Brévannes, entreprise qui a laissé une décharge illégale déblayée aux frais du

contribuable et une autre décharge illégale à Villeroy en Seine et Marne non résorbée.

 

Monsieur Thierry Mandon ne saurait-il pas que dans le département voisin du sien,

la Seine et Marne,  plusieurs autres entreprises stockant des déchets « dits inertes » 

en infraction avec la législation sont aujourd’hui des décharges illégales toujours pas résorbées et qui polluent nos sols :

- GVHTP Coupvray

- SLBTP Poincy

- Pro Bennes  Pontcarré, Fontenay Trésigny

- Peauger St Siméon.

 

 3 GVTP cOUPVRAY 6.9.2011

GVHTP Coupvray

 


Alléger la législation pour les entreprises de recyclage des déchets inertes issus de la déconstruction du BTP n’est-ce pas favoriser l’extension de ce type d’exploitation sans

se donner les moyens de contrôle ?

 

Comment les services de la DRIEE, en sous effectifs au Nord-Ouest 77 pourront contrôler ce type d’activité ? qui bien entendu viendra s'implanter ici plutôt qu'à Paris.

   
(1) Paru sur le site Batiactu :
Déchets du BTP : les recycleurs obtiennent une simplification des procédures

Le rapport Mandon, remis le 2 juillet dernier, sur la simplification de l’environnement réglementaire et fiscal des entreprises propose deux mesures concernant l'activité des recycleurs du BTP. Ces derniers saluent ce texte qui va permettre des avancées dans ce domaine.

 

 

Les recycleurs du BTP vont désormais voir leur quotidien simplifié. En effet, le récent rapport Mandon*, présenté par Thierry Mandon, député de l'Essonne, a retenu des propositions qu'avaient faites le Syndicat des Recycleurs du BTP (SR BTP) auditionné à cette occasion. Dans un communiqué, ce dernier se réjouit d'avoir été entendu, et que des mesures parmi les "Onze moments clés de la vie de l'entreprise" amenés à être simplifiés dans des délais brefs, aient été choisies.

 

 

Ainsi, sera créée une rubrique ICPE spécifique aux activités de recyclage des déchets inertes issus de la déconstruction du BTP, qui permettra de mieux connaître l'activité et d'identifier ses processus, de la réception des déchets à la vente de matériaux recyclés. Il est également prévu que le nombre de dossiers pour créer un nouveau site de recyclage soit réduit à 3 au lieu de 4. Avantage : une économie d'environ 20.000 € par site et 4.5 jours-hommes, explique le Syndicat.

Au final, le SR BTP indique que ces dispositions vont permettre de multiplier le nombre de plateformes existantes et de recycler 70% des déchets du BTP, conformément aux engagements prix par la France en la matière.

*Le rapport sur la simplification de l’environnement réglementaire et fiscal des entreprises propose une nouvelle méthode de travail pour rendre plus efficients les programmes de simplification : "la méthode collaborative". Comme gage d'efficacité, elle associerait le Parlement et la Cour des comptes, reposerait sur un pilote unique et donnerait lieu à une programmation triennale et à une véritable politique de communication. Source : site du ministère de l'Economie

 


http://www.batiactu.com/edito/dechets-du-btp---les-recycleurs-obtiennent-une-sim-35701.php

 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 14:42

 

Seine et Marne 
Depuis de nombreuses années les services
de la DRIEE (1) sont en sous effectifs
au Nord-Ouest 77. 
 
l’Etat abandonne-t-il ce secteur ? 
 
 

moins de contrôles = moins de problèmes 

 
A vous de juger
 
 

 

 

 

 

Paru dans le journal de l’environnement :

 

 


La Cour des comptes préconise de réformer l’État sur le terrain

Le 11 juillet 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg

>  , , , ,

 

Le dernier Cimap avait engagé un choc de simplification, voulu par François Hollande.

L’Etat est-il bien organisé, sur le terrain, pour protéger notre environnement? Bonne question à laquelle répond, en partie, le dernier rapport de la Cour des comptes. Et ce à quelques jours de la tenue d’un comité interministériel à la modernisation de l'action publique. 

Dans le premier rapport qu’ils consacrent à l’organisation territoriale de l’état, les magistrats de la rue Cambon dressent un bilan peu reluisant de l’organisation territoriale des pouvoirs publics. Redondants, ne répondant pas aux besoins des populations, illisibles, dysfonctionnant, les magistrats n’y vont pas avec le dos de la cuiller.

Ces services déconcentrés et autres délégations locales des opérateurs étatiques ont pourtant connu maintes réformes et restructuration depuis 2007: création de la direction générale des finances publiques (DGFIP), révision de la carte judiciaire, révision générale des politiques publiques (RGPP), réforme de l’administration territoriale de l’état (RéATE). Sans oublier, en 2012, la modernisation de l’action publique (MAP).

«Si elles ont permis des progrès dans de nombreux domaines, elles n’ont pas réglé des difficultés essentielles et, parfois, ont même ajouté de nouvelles», estiment les rapporteurs. Le transfert aux régions de la gestion des crédits européens (Feder, Feader, Fep et FES) pourrait réduire les actions de l’Ademe en faveur du développement économique local. Et le nombre de ses agents en délégations régionales.

Avec la RGPP, l’état a choisi de stabiliser les effectifs de la fonction publique, tout en créant des postes dans l’éducation nationale, les services de sécurité et la justice.

Une politique qui contribué à réduire les effectifs des autres ministères et de leurs services déconcentrés. «Dans ce contexte, l’évolution de l’organisation territoriale de l’État a été insuffisante pour lui permettre de mieux remplir ses missions régaliennes tout en s’affranchissant des enchevêtrements de compétences entre l’État et les collectivités territoriales.» 

Faute de personnel suffisant, les délégations régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) de Bourgogne et de Franche-Comté doivent partager leurs ingénieurs et leurs techniciens pour remplir leurs missions d’entretien des digues. Une «formule de mutualisation» à multiplier, estime pourtant la Cour.

Pour n'avoir pas su délimiter clairement les champs d'interventions de ses services locaux et de ses agences, l’État a créé des doublons ou assimilés. Traduction de la Cour: «La nature des missions de l’Ademe demeure en partie différente de celles de la Dreal. Cependant, la question, pendante depuis la création de la Dreal, de la coexistence, dans une même région, de deux entités chargées de l’environnement, se pose.» 

Incohérent, peu précis, l’État ne s’est pas doté non plus des moyens de gestion des ressources humaines adaptés aux évolutions de son organisation territoriale. Est-il ainsi raisonnable que l’Ademe ne puisse déployer que deux agents en Polynésie française, collectivité d’outre-mer comprenant 67 îles habitées et s’étendant sur 5 millions de km2?

Dans la Dreal de Bourgogne, les deux cadres chargés du contrôle, à la sortie de l’usine, des véhicules spéciaux doivent prochainement partir à la retraite. S’ils ne sont pas remplacés, l’attestation de conformité de ces véhicules ne pourra plus être délivrée. Un détail.

Dans ses recommandations, la Cour des comptes estime notamment que l’Etat doit adapter son action à la bonne échelle territoriale. Cette idée plaira, sans doute, aux agents de l’Anah. L’agence nationale de l’habitat n’a plus de personnel propre en région. Pour remplir sa mission, localement, elle doit donc s’appuyer sur les agents des Dreal et des directions départementales des territoires (DDT).

Les rapporteurs préconisent aussi de réduire le nombre de directions départementales. Ce qui suppose de faciliter la mobilité des fonctionnaires. «La mobilité des agents nécessite notamment de renforcer le critère de mobilité dans les régimes indemnitaires et le déroulement de carrière.»

Pour le gouvernement, la publication de ce rapport tombe à pic. Avec l’arrivée des vacances la contestation de cette rationalisation annoncée des services déconcentrés risque d’être moins vive qu’au cœur de l’année. En outre, le gouvernement réunit, le 17 juillet, un comité interministériel à la modernisation de l'action publique. Un Cimap qui, après celui du 2 avril dernier, pourrait accoucher de nouvelles réformes de l’organisation territoriale de l’Etat.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-cour-des-comptes-preconise-de-reformer-l-etat-sur-le-terrain,35584?xtor=EPR-9

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 19:31

 

NORD OUEST 77

On accumule les points noirs environnementaux

 

Aux 4 SITES SEVESO A HAUTS RISQUES

concentrés sur les communes de Compans, Mitry-Mory, Villeparisis,

s’ajoutent 5 autres sites SEVESO sur les communes

de Mitry-Mory et St Mard

 

 

Depuis 2 ans ce sont 3 nouveaux sites SEVESO (dont 2 à hauts risques)

qui se sont rajoutés aux 6 sites existants :

 

L’incinérateur de déchets dangereux GEREP Compans en 2012

La décharge de déchets dangereux SITA FD Villeparisis en 2013

L’entrepôt Franprix à St Mard

 

 

 

 

 

 

 

SEVESO seuil bas en Seine et Marne


Nom établissement

Code postal

Commune

AIR LIQUIDE FRANCE INDUSTRIE

77167

BAGNEAUX SUR LOING

HEPPNER

77170

BRIE COMTE ROBERT

EDISSIMMO 'Bâtiment 4'

77610

CHATRES

WAGNER (ex IMMO D)

77380

COMBS LA VILLE

FM LOGISTIC Fontenay

77610

FONTENAY TRESIGNY

EPHS

77000

LA ROCHETTE

UNIVAR

77127

LIEUSAINT

AIR LIQUIDE FRANCE INDUSTRIE

77290

MITRY MORY

BASF Polyuréthanes (ex ELASTOGRAN FRANCE

77290

MITRY MORY

MESSER FRANCE (ex AIRGAZ)

77290

MITRY MORY

UNIVAR (ex QUARRECHIM, ex GAZECHIM SPC)

77290

MITRY MORY

GERILOGISTIC (ex SCI MOISSY II)

77550

MOISSY CRAMAYEL

LINDE France Montereau

77130

MONTEREAU FAULT YONNE

MENDES Montereau

77130

MONTEREAU FAULT YONNE

QUARON (ex SOLVADIS)

77130

MONTEREAU FAULT YONNE

STEN

77330

OZOIR LA FERRIERE

DAHER

77470

POINCY

OUVRE FILS Sucrerie et Distillerie

77460

SOUPPES SUR LOING

DISTRIBUTION FRANPRIX SA (ex GOODMAN)

77230

ST MARD

VERMILION _SB St Méry

77720

ST MERY

RECTICEL - PROSEAT

77470

TRILPORT

EDF TAC 1- 2- 3 turbines

77360

VAIRES SUR MARNE

EDF (Turbines à combustion)

77670

VERNOU LA CELLE SUR SEINE

Partager cet article
Repost0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 13:34

 

 

Les sites SEVESO s’étendent au NORD-OUEST 77

 

SAINT MARD

Commune située à quelques kilomètres de la  zone industrielle de Mitry-Compans qui compte 7 sites SEVESO

Commune où sont scolarisés plus de 860 enfants


C’est ici que Monsieur le Préfet de Seine et Marne

a donné l’autorisation  le 12/10/2011

d’implanter  cette installation classée SEVESO :

un  méga entrepôt de près de 50 000 m2

 

st mard 10.5.2013 2 

 

 

St Mard les entrepôts 10/5/2013

 

DISTRIBUTION FRANPRIX SA  SAINT MARD(ex Goodman)

Extrait de l’arrêté préfectoral du 12/10/2011 (1) :

St Mard GOODMAN AP 12 10 2011 1

Extrait du rapport de la DRIEE du 12/8/2011  (1):

st mard goodman rapport driee 12.8.2011 1

(1) http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/ficheEtablissement.php?selectRegion=P&selectDept=77&champcommune=&champNomEtabl=&selectRegSeveso=SB&selectPrioriteNat=-1&selectIPPC=-1&champActivitePrinc=-1&champListeIC=&selectDeclaEmi=&champEtablBase=65&champEtablNumero=14380&ordre=&champNoEnregTrouves=23&champPremierEnregAffiche=0&champNoEnregAffiches=20

 

 

Pour aller plus loin :

 

http://www.letudiant.fr/etudes/annuaire-des-colleges/college-georges-brassens-9170.html

http://www.annuaire-mairie.fr/education-ecole-elementaire-publique-jacques-prevert-saint-mard-77.html

 

 

http://www.realestate.bnpparibas.fr/upload/docs/application/pdf/2011-10/at_a_glance_-_entrepots_en_france_-_oct_11_fr.pdf

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 20:45

7ème CIRCONSCRIPTION

 

 

 

7ème circonscription de Seine et Marne

 

28 % des sites  SEVESO A HAUTS RISQUES de Seine et Marne

concentrés sur  3 communes de la 7ème  circonscription

 Compans, Mitry-Mory, Villeparisis


le nombre de sites SEVESO A HAUTS RISQUES a doublé en 2 ans

sur cette circonscription passant de 2 à 4.

 


En effet les deux installations de traitements de déchets dangereux

se sont ajoutés à la liste :

L’incinérateur de déchets dangereux GEREP Compans en 2012

La décharge de déchets dangereux SITA FD Villeparisis en 2013

 

 


Les 14 sites SEVESO A HAUTS RISQUES de Seine et Marne


Nom établissement

Code postal

Commune

KERAGLASS

77167

BAGNEAUX SUR LOING

CCMP (ex RAFFINERIE DU MIDI)

77290

COMPANS

GEREP Compans Incinérateur déchets dangereux

77290

COMPANS

SICA DE GOUAIX (ex DSM AGRO FRANCE)

77114

GOUAIX

STORENGY

77840

GERMIGNY SOUS COULOMBS

BASF Health and Care Products France

77040

MEAUX

GAZECHIM

77290

MITRY MORY

ALFI (ex SOGIF et AIR LIQUIDE)

77550

MOISSY CRAMAYEL

GPN ex GRANDE PAROISSE

77720

MORMANT

TOTAL Raffinerie de GRANDPUITS

77720

MORMANT

KUEHNE + NAGEL (SLT avenue de la Haie)

77176

SAVIGNY LE TEMPLE

NORBERT DENTRESSANGLE exND ex BEIERS

77176

SAVIGNY LE TEMPLE

BRENNTAG

77220

TOURNAN EN BRIE

SITA FD Villeparisis décharge déchets

dangereux

77270

VILLEPARISIS

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 16:24

 

 

 

SEVESO Seuil Haut

Sur 40 en Ile de France :16 en Seineet Marne

( 7 Yvelines, 5 Hauts de Seine, 4 Val d’Oise, 6 Essonne, 2 Val de Marne)

 

 

 

 

 

Nom établissement

Code postal

Commune

KERAGLASS

77167

BAGNEAUX SUR LOING

CCMP (ex RAFFINERIE DU MIDI)

77290

COMPANS

GEREP

77290

COMPANS

STORENGY

77840

GERMIGNY SOUS COULOMB

SICA DE GOUAIX (ex DSM AGRO FRANCE)

77114

GOUAIX

GPN ex GRANDE PAROISSE

77720

GRANDPUITS BAILLY CARROIS

TOTAL Raffinerie de GRANDPUITS

77720

GRANDPUITS BAILLY CARROIS

 

BASF Health and Care Products France  

77040

MEAUX

 

GAZECHIM

77290

MITRY MORY

ALFI (ex SOGIF et AIR LIQUIDE)

77550

MOISSY CRAMAYEL

BUTAGAZ

77130

MONTEREAU FAULT YONNE

KUEHNE + NAGEL (SLT avenue de la Haie)

77176

SAVIGNY LE TEMPLE

NORBERT DENTRESSANGLE exND ex BEIERS

77176

SAVIGNY LE TEMPLE

ND LOGISTICS (ex-COPAL ex SANARA)

77176

SAVIGNY LE TEMPLE

 

BRENNTAG

77220

 

TOURNAN EN BRIE

 

YARA

77130

MONTEREAU FAULT YONNE

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:43

 

 

Comme le disent certains :

 

« Puisque chez vous tout est foutu,

pourquoi ne pas en rajouter une couche »

 

 

 

Inégalités territoriales :

Villeparisis 77 va-t-elle accueillir une nouvelle installation polluante ?

 

 

Monsieur le préfet de Seine et Marne

va-t-il autoriser l’implantation

d’une installation

de traitement de déchets dangereux de verre

à Villeparisis ?

par la :

Sté PATE

Chemin des carrières aux Viormes

Route de Villevaudé

 

 

Pour mémoire :

 

  - Villeparisis possède déjà la plus importante décharge de déchets dangereux de France

http://adenca.over-blog.com/article-dechets-radioactifs-stockes-a-la-sita-fd-villeparisis-en-provenance-de-fertiladour-que-nous-cache-ton-60270388.html

http://www.senat.fr/questions/base/1986/qSEQ860400301.html

 

 

- Villeparisis est commune riveraine de l’ancien centre du CEA Courtry-Vaujours

http://adenca.over-blog.com/article-26533019.html

http://adenca.over-blog.com/article-cea-courtry-vaujours-l-association-ecologiste-robin-des-bois-demande-l-evacuation-de-l-ancien-site--41463324.html

 

 

http://adenca.over-blog.com/article-la-seine-et-marne-lanterne-rouge-pour-l-esperance-de-vie-65489459.htm

http://adenca.over-blog.com/article-mortalite-par-cancer-en-seine-et-marne-superieur-a-la-moyenne-nationale-pour-le-cancer-de-la-prostate-et-le-cancer-du-sein-pourquoi-61437360.html

 

 

Alors que l'espérance de vie de notre département 

est l'une des plus faibles d'Ile de France

 

http://adenca.over-blog.com/article-la-seine-et-marne-lanterne-rouge-pour-l-esperance-de-vie-65489459.htm

http://adenca.over-blog.com/article-mortalite-par-cancer-en-seine-et-marne-superieur-a-la-moyenne-nationale-pour-le-cancer-de-la-prostate-et-le-cancer-du-sein-pourquoi-61437360.html

 

 

Qui se préoccupe de la santé des nord seine et marnais ?

 

Combien autour de nous, d’enfants, de jeunes et moins jeunes sont atteints de cancer, de maladies respiratoires….

Combien avons-nous accompagné en 2010 de proches, d’amis, de voisins à leur dernière demeure, pour beaucoup n’ayant même pas atteint l’âge de la retraite.

Nous préférons ne pas compter car la liste s’alourdit de jour en jour.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche