Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2018 2 27 /03 /mars /2018 11:21

 

 

Après 9 mois de mandat le député Rodrigue Kokouendo (En Marche) a accepté de nous recevoir hier à Lagny sur Marne et nous l’en remercions.

 

Ce sont 3 associations qui  y étaient représentées : FNE Seine et Marne, Environnement 93 et Adenca, le sujet traité était le Fort de Vaujours.

 

Le député était accompagné de sa suppléante Catherine Tisserand, de l’un de ses attachés parlementaires et d’un élu de Lagny sur Marne, que nous remercions également pour leur écoute.

 

Les associations ont présenté un court historique du dossier et leurs attentes.

 

Entre autres, elles attendent toujours :

- l’organisation par Placoplatre d’une réunion de concertation avec la population

- l’ouverture de la commission CSS au public (refusée en 2015)

- la nomination par le ministère de l’Ecologie  d’un organisme de contrôle de la pollution chimique.

- une réponse de la préfecture à leurs demandes :

            - la copie de l’acte de vente entre l’industriel Placoplatre et l’ETAT en date du 30/7/2010

                - un état des lieux de la pollution des eaux souterraines et superficielles autour du Fort

                  de Vaujours, établi par les services de l'ETAT

              

- une réponse du maire de Courtry, concernant le schéma d’assainissement à la sortie du Fort de Vaujours

……

 

Elles souhaiteraient  qu’un représentant du CEA soit présent lors d’une prochaine CSS.

 

Elles souhaiteraient savoir également pourquoi l’ETAT n’a réuni aucune CSS en ce début 2018 alors que des CSS avaient été réunies le 10/2/2016 et le 10/3/2017.

 

 

 

Fort de Vaujours

en marche

vers plus de transparence ?

 

 

Nicolas Hulot va-t-il donner des instructions en ce sens aux services de l’ETAT ?

 

 

L’avenir nous le dira…

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 13:44
Fort de Vaujours : pour la vérité et la transparence
Fort de Vaujours : pour la vérité et la transparence
Partager cet article
Repost0
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 10:30

 

 

 

Fort de Vaujours

 

Un dossier qui manque de transparence ?

 

A vous de juger

 

Les services de l’ETAT et l’industriel qui ne souhaitent pas la présence des riverains dans les réunions CSS.

 

Des rapports que l’industriel diffuse au compte goutte aux membres de la CSS.

 

Un manque d’informations sur la qualité des eaux souterraines et superficielles autour du Fort de Vaujours…….

 

 

 

Mais revenons aujourd’hui au problème qui nous préoccupe, celui du réseau d’assainissement de Courtry et notamment de la destination des eaux qui s’évacuent du Fort de Vaujours.

 

 

 

6 mois déjà

que des membres d’associations

attendent

le plan du réseau d’assainissement

 

 

 

Lors de leur visite à la mairie de Courtry, en août dernier, ils ont appris que la mairie ne gérait plus le dossier assainissement, elle en avait chargé la communauté d’agglo Paris Vallée de la Marne.

 

 

Un manque de coordination

entre ces 2 services

 est-il

à l’origine de la difficulté

d’obtenir  

ce document ?

 

 

Difficile à croire lorsque l’on apprend que Xavier Vanderbise, maire de Courtry, est vice président de la Communauté d’Agglo Paris Vallée de la Marne , chargé, autre autres, de l’assainissement.

http://www.agglo-pvm.fr/la-collectivite/lexecutif/

 

 

 

Difficile à comprendre la position de l’élu lorsque l’on constate que la carte du réseau d’assainissement est en ligne pour la commune voisine de Vaujours.

https://cooperation-territoriale.seine-saint-denis.fr/IMG/pdf/030zk_DEA_POS_Vaujours-2.pdf

 

 

 

Difficile à comprendre pourquoi l’élu ne répond pas à la demande d’Adenca

d’accéder aux résultats des analyses effectuées à Courtry, dans le ru de Chantereine, depuis l’abandon du Fort de Vaujours par le CEA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 15:51

 

 

 

Le député

Rodrigue Kokouendo

(Groupe En Marche)

 aurait-il choisi son camp 

 celui de l’industriel Placoplatre ?

 

 

C’est la question de l’on se pose lorsqu’on apprend que Rodrigue Kokouendo devrait rencontrer prochainement l’industriel Placoplatre, alors qu’il n’a jamais accepté de rencontrer notre association Adenca, qui travaille sans relâche sur le dossier du Fort de Vaujours.

 

Sur sa page facebook le député dit même « je continuerai à consulter les associations ».

 

Extrait page facebook de Rodrigue Kokouendo

Extrait page facebook de Rodrigue Kokouendo

 

 

Les  fédérations FNE Seine et Marne et Environnement 93 qui représentent à elles deux plus de 60 associations du 77 et 93, siègent à la Commission de Suivi de Site du Fort de Vaujours, mais à notre connaissance, le député n’a jamais consulté ces fédérations ni sur le dossier du Fort de Vaujours, ni d’ailleurs sur aucun autre dossier.

 

 

Rodrigue Kokouendo n’a pas souhaité signer avec elles la lettre aux préfets demandant l’arrêt des travaux sur le Fort de Vaujours.

 

 

 

Dans un souci de transparence

il serait souhaitable que 

 Rodrigue Kokouendo

indique

 le nom des associations

qu’il accepte

de consulter 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 16:35
Dans un souci de transparence, PLACOPLATRE va-t-il enfin donner un avis favorable pour l’ouverture au public de la CSS Fort de Vaujours ?

 

Vue sur l'usine Placoplatre de Vaujours,

l'un des plus importants émetteurs de poussières (particules)

d'Ile de France (1)

 

 

 

(1) l'environnement industriel en idf édition 2015  DRIEE IDF page 7

 

 

Dans un article, paru ce jour dans le Parisien (1), Placoplatre indique :

«  Notre souci est d’informer avec pédagogie les élus et les riverains qui n’ont pas accès aux commissions de suivi de site CSS….. »

 

Ironie du sort l’industriel oublie de dire qu’il s’est opposé en 2015 à l’ouverture de cette commission de suivi de site au public, alors que certaines associations environnementales le demandaient.

 

L’ouverture de cette commission de suivi de site au public dépend du bon vouloir des membres du bureau de la CSS.

 

Dans un souci de transparence, pour la 2ème fois, la représentante de FNE Seine et Marne, demande aux membres du bureau de la CSS d’autoriser l’ouverture de cette commission au public.

 

 

Affaire à suivre

 

 

 

(1) http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/vaujours-placoplatre-denonce-la-diffusion-de-propos-anxiogenes-20-02-2018-7570527.php

 

 

 

 

Pour mémoire article paru sur le site Adenca :

 

12 novembre 2015

Commission de suivi de site Placoplatre fort de Vaujours : vendredi 13 novembre à la sous préfecture du Raincy

 

 

C’est demain que se tiendra

la commission de suivi de site

Placoplatre Fort de Vaujours

A 9h30

A la sous préfecture du Raincy

 

 

 

 

Ce sera sans vous riverains de ce site

 car vous auriez pu y assister

si le bureau de cette CSS avait décidé de l'ouvrir au pubic.

 

La représentante de Nature Environnement 77

l'avait demandé

mais l'industriel Placoplatre y était défavorable

et a été soutenu

entre autres

par le représentant de l'ETAT

et le représentant des élus Jean-Pierre Noyelles.

 

 

 

http://adenca.over-blog.com/2015/11/commission-de-suivi-de-site-placoplatre-fort-de-vaujours-vendredi-13-novembre-a-la-sous-prefecture-du-raincy.html

 

pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/2015/04/fort-de-vaujours-la-commission-de-suivi-de-site-du-5-mai-2015-ne-sera-pas-ouverte-au-public.html

 

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 09:41

 

 

 

 

L’émission envoyé spécial intitulée :

"Nos écoles empoisonnées »

 

a inquiété beaucoup d’entre vous, d’autant plus qu’il était fait état d’une crêche à Meaux, implantée près d’un site pollué, indiqué dans la base Basol.

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/video-nos-ecoles-empoisonnees_2551423.html

 

 

Vous vous posez des questions pour savoir quelles investigations ont été réalisées dans les écoles, crèches et établissements sensibles… autour de l’ancien site du CEA : le fort de Vaujours ?

 

 

Nous avons recherché sur le site de l'association Robin des bois qui a répertorié les analyses faites par le ministère de l’écologie, dans le cadre de la circulaire du 8/2/2007, sur les établissements sensibles : crèches, écoles et établissements sensibles…..

http://www.robindesbois.org/votre-ecole-est-elle-toxique-national/

 

 

Nous n’avons pas trouvé d’analyses effectuées, dans le cadre de cette circulaire,concernant  les écoles, crèches et établissements sensibles …autour du fort de Vaujours

 

https://aida.ineris.fr/consultation_document/7329

 

 

 

Un oubli, peut-être ?

 

 

 

 Parents d’enfants

 qui fréquentent ces établissements

 si vous souhaitez que des investigations soit faites

dans ces écoles, crèches…

 

Demandez le :

 

 

Aux associations de parents d’élèves

 

 

Aux maires de Courtry et Vaujours

Xavier Vanderbise

Et

Dominique Bailly

 

 

 

Aux députés de ce secteur

Rodrigue Kokouendo

Et

Stéphane Testé

 

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2018 1 15 /01 /janvier /2018 19:59

 

 

C’est Claude Evin, alors directeur de l’ARS, dans une lettre datant de bientôt 4 ans qui l’indique.

 

Pour motiver son refus Claude Evin s’appuie notamment sur une étude datant de 13 ans auprès de 2473 personnes ayant travaillé sur le fort de Vaujours.

Une étude qui n’a pas été revue depuis.

 

 

Mais Claude Evin oublie de dire que le département de Seine et Marne ne possède pas de registre de cancers alors que plusieurs départements français  en possède un. (1)

 

 

La France possède néanmoins un registre de cancers des enfants (2) mais Claude Evin n’en parle pas.

 

Et depuis ?

 

 

A chaque réunion où le sujet est évoqué la préfecture nous repasse  ce courrier datant de 4 ans déjà.

 

 

Une étude de zone au nord-ouest 77 a été financée par le ministère de l’écologie.

Mais ne croyez pas qu’il s’agit d’une étude sur l’état de santé des populations, c’est simplement un état des lieux de la pollution : eau, air et sol.

 

 

Une certaine manière, peut-être, de vouloir noyer le poisson.

 

 

 

 

(1) http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-chroniques-et-traumatismes/Cancers/Surveillance-epidemiologique-des-cancers/Incidence-observee-dans-les-registres/Incidence-observee-dans-les-departements-couverts-par-les-registres-Francim-entre-1979-1983-et-2009-2013

(2) http://rnce.vjf.inserm.fr/index.php/fr/

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 17:37

 

 

 

 

Et si on vous implantait

une décharge de déchets dangereux

à Vaujours et Coubron :

 qu’en diriez-vous ?

 

 

Sur le site du fort de Vaujours, Placoplatre a découvert dans les sols des terres contenant des matériaux amiantés et pas qu’un peu, ce serait près de 18 900 m3.

 

Pour l’instant la multinationale St Gobain n’est pas autorisée à sortir ces déchets du site.

 

Si l’ETAT l’y autorisait, en modifiant l’Arrêté Préfectoral de servitudes,  Placoplatre pourrait les envoyer  à l’extérieur, dans un établissement spécialisé dans le stockage de ce type de déchets, mais d’après le bureau d’études, cela coûterait très cher près de 8 millions d’euros.

 

Le bureau d’études préconise 2 autres possibilités moins onéreuses, qui coûterait entre

8 à 10 fois moins chères.

 

Celle qui, d’après lui, serait la moins onéreuse, consisterait à déverser les déchets amiantés dans la fosse d’Aiguisy, située à cheval sur Vaujours et Coubron, c’était autrefois un bois qui a été transformé en carrière et aujourd’hui le trou  doit être comblé par des déchets « dits inertes ».

 

Pour ce faire il faudra que l’ETAT modifie l’Arrêté Préfectoral de servitudes qui interdit de sortir les terres du fort de Vaujours et autorise Placoplatre à créer une décharge de déchets dangereux.

 

Si Placoplatre choisissait cette option  et que  l’ETAT l'y autorise , cela pourrait peut-être permettre, à l’industriel, « pour rendre service », d’y stocker également les déchets amiantés des autres, ceux des chantiers de démolition du Grand Paris, par exemple ?

 

Implanter une décharge de déchets dangereux pour stocker, entre autres, les déchets des autres est une aubaine pour l’industriel qui arrive à décrocher les autorisations, car personne n’en veut près de chez soi.

 
Si le projet
 de décharge de déchets dangereux se concrétisait
 
Leurs jolies maisons
 les habitants de 
Vaujours et Coubron
devraient-ils les solder ?

 

 

En effet
qui voudra les acheter
et  venir vivre
près
d'une décharge de déchets dangereux ?

 

 

 

 

Pour toutes informations sur l’implantation d’une décharge de déchets dangereux, nous vous conseillons de consulter le site Facebook de l’association « Marne » opposée à l’implantation de ce type de décharge à Villenoy 

 https://fr-fr.facebook.com/Collectifterzeocapm/

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

 

Meaux : plus de 150 manifestants contre le site de déchets Terzeo

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne>Meaux|A.A.|29 avril 2017, 12h20|0

 

 

 

Et si on vous implantait une décharge de déchets dangereux à Vaujours et Coubron : qu’en diriez-vous ?

 

 

Ils se sont donné rendez-vous devant la sous-préfecture de Meaux pour déposer un courrier à l’intention du préfet de Seine-et-Marne. Ce samedi à 10 heures, plus de 150 habitants de Meaux et des environs ainsi que quelques élus se sont réunis pour protester contre le projet de l’entreprise Terzeo……

 

http://www.leparisien.fr/meaux-77100/meaux-plus-de-150-manifestants-contre-le-site-de-dechets-terzeo-29-04-2017-6901575.php

 

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 15:59

 

Il y a plus de 5 mois notre association accompagnée de plusieurs habitants de Courtry

avait pu consulter le schéma d’assainissement de cette commune.

 

Nous avions constaté que ce schéma était incomplet, à partir du chemin crevé.

 

Pour faire court nous n’avions aucunes informations concernant la destination des

eaux de ruissellement en provenance du fort de Vaujours.

 

 

Dès début août 2017, Greg Jurado, conseiller municipal de Courtry, avait attirer l’attention de Xavier Vanderbise, maire de cette commune, sur ce problème, afin qu’il intervienne auprès de la communauté d’agglomération Paris Vallée de la Marne, dont il est vice président chargé des réseaux eau et assainissement..

 

Des associations, membres de la commission de suivi de site du Fort de Vaujours, avaient également  demandé à la préfecture que cette communauté d’agglomération fournisse un schéma d’assainissement complet de la commune de Courtry, indiquant la destination des eaux de ruissellement en provenance du fort de Vaujours.

 

A ce jour

elles n’ont obtenu aucunes réponses.

 

Pourtant  L’article L. 2224-10 du code général des collectivités territoriales modifié par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 imposent aux communes de définir, après étude préalable, un zonage d’assainissement qui doit délimiter les zones d’assainissement collectif, les zones d’assainissement non collectif et le zonage pluvial. »(1)

 

 

 

Un manque de transparence ?

 

A vous de juger

 

 

 

Pour tous renseignement complémentaires

 nous vous conseillons

de vous rapprocher de

 

Xavier Vanderbise

 

Maire de Courtry

 

4ème vice-président

de la communauté d’agglomération Paris Vallée de la Marne

Chargé de l'aménagement et de l'urbanisme en secteur hors OIN

 et des réseaux (eau, assainissement, collecte des déchets, géothermie et très haut débit)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 15:31

 

Dernière minute

 

Béatrice Abovillier, préfète du 77 et Pierre-André Durand, préfet du 93 n'acceptent pas de suspendre les travaux de Placoplatre sur le Fort de Vaujours comme le demandait un groupe d'élus et d'associations.

 

Partager cet article
Repost0

Recherche