Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 11:58
Travaux réalisés dans la forêt régionale de Montgé en Goële, à la demande du Conseil Régional IDF (AEV)

Travaux réalisés dans la forêt régionale de Montgé en Goële, à la demande du Conseil Régional IDF (AEV)

 

La ville contre la campagne ?

 

Détruire l'environnement

des villages ruraux

pour favoriser

celui de certaines villes ?

 

 

Après avoir laisser détruire depuis des décennies nos espaces agricoles, en y déversant les ordures de la majorité de l'Ile de France, le Conseil Régional d'IDF va-t-il vendre certaines forêts régionales pour financer l'implantation d'espaces verts à Paris et dans les villes « huppées de l'Ouest Parisien ?

 

Pendant des années la politique de ces grandes villes de l'agglomération parisienne a été de bétonner à outrance, le quartier de la Défense étant l'un des exemples frappant de cette politique.

 

A l'approche des jeux olympiques ces grandes villes s'aperçoivent qu'elles manquent d'espaces verts, mais pour en créer maintenant, il va falloir beaucoup d'argent.

 

La solution

pourrait venir de la vente

de certaines forêts régionales.

 

Pour ne citer qu'elles :

  • la forêt régionale de Montgé en Goële convoitée par l'industriel Knauf pour y implanter une carrière de gypse à ciel ouvert qu'il remblaierait par des déchets

     

  • une partie de la forêt régionale de Claye-Souilly pourrait intéresser l'industriel Placoplatre qui va exploiter, à Villevaudé, une carrière de gypse à ciel ouvert remblayée par les déchets « dits inertes » du Grand Paris

 

La ville contre la campagne ?

 

Détruire l'environnement

des villages ruraux

pour favoriser

celui de certaines villes ?

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 10:57
1.11.2017 Quads circulant dans la forêt régionale de Montgé en Goële

1.11.2017 Quads circulant dans la forêt régionale de Montgé en Goële

 

 

 

 

Ce mercredi 1er novembre 2017 nombreuses familles avec enfants en bas âge avaient fait le choix de venir se promener dans la forêt régionale de Montgé en Goële, c’était sans compter

sur un groupe de quads qui traversaient la forêt à grande allure.

 

Lors de nos promenades dans cette forêt, il nous est arrivé une fois de rencontrer des agents de l’AEV à cheval qui surveillaient la forêt mais il semblerait que cette surveillance soit épisodique.

 

Nous regrettons que le conseil régional IDF ne mette pas plus de moyens à disposition de l’AEV pour surveiller cette forêt au moins les dimanche et jours fériés, par période de beau temps.

 

 

 

 

 

Pour toutes informations complémentaires, nous vous conseillons de contacter

vos conseillers régionaux

 

 

Il s’agit de :

Mme Anne CHAIN-LARCHÉ (LR) Maire St Denis les Rebais

Mme Marie-Pierre Badré (LR) Adjointe au Maire de Couilly Pont aux Dames

M. Gilles Battail (LR) Maire de Dammarie les Lys

M. Joffrey BOLLÉE (FN)

M. Pierre CHERRIER (FN) de la Celle St Cloud (92)

M. James CHERON (UDI) Adjoint au maire de Montereau Fault Yonne

Mme Aurélie COURNET (FN) de Paris

M. Gilbert CUZOU (PS) de Paris

M. Benoît CHEVRON (LR) de Villiers St Georges, Président de la Fédération Départementale des Chasseurs

M. Bertrand DUTHEIL DE LA ROCHERE (FN)

Mme Sylvie FUCHS (FDG) Conseillère municipale de Roissy en Brie

M. François Kalfon (PS ) Conseiller municipal Melun

M. Éric Jeunemaître (LR) Adjoint au maire de Provins

Mme Sylvie MONCHECOURT (UDI) Maire de Montigny sur Loing

Mme Laure-Agnès MOLLARD-CADIX (UDI) Conseillère municipale de Combs la Ville

Mme Bénédicte MONVILLE de CECCO Conseillère municipale de Melun

M. Jean-Paul Planchou (PS ) Ancien maire de Chelles

M. Julien PROFFIT (LR) Conseiller Municipal de Claye-Souilly

Mme Hamida Rezeg (LR) Adjointe au maire de Meaux, vice présidente chargée du tourisme

MmeRoseline Sarkissian (PS) Conseillère municipale de Fontainebleau

Membre de la commission Environnement, aménagement du territoire

Mme Claudine  Thomas (LR) Adjointe au maire de Chelles

Mme Béatrice TROUSSARD (FN) conseillère municipale de Chelles

M. Frédéric Valletoux (LR) Maire de Fontainebleau 

Mme Thi Hong Chau VAN (CD) Adjointe au maire de Bussy Saint Georges

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 19:43
Une occasion pendant les vacances scolaires d'aller ramasser les châtaignes en famille dans la forêt régionale de Montgé en Goële
Une occasion pendant les vacances scolaires d'aller ramasser les châtaignes en famille dans la forêt régionale de Montgé en Goële
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 21:08
Châtaignes de la forêt régionale de Montgé en Goële

Châtaignes de la forêt régionale de Montgé en Goële

 

La majorité de la forêt régionale de Montgé en Goële appartient aux contribuables d'Ile de France, elle est gérée par le Conseil Régional d'IDF au travers de l'AEV.

 

L'industriel Knauf souhaiterait exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert dans cette forêt, c'est-à-dire détruire la forêt puis remblayer ensuite avec des déchets "dits inertes".

 

Il ne pourra le faire sans l'accord de Valérie Pécresse et des élus de la région.

 

Car ce sont eux qui doivent lui donner le "droit de fortage", c'est-à-dire de creuser pour récupérer le gypse.

 

Deux options peuvent être envisagées : creuser en souterrain comme sous la forêt de Montmorency ou creuser à ciel ouvert en détruisant la forêt.

 

L'industriel Knauf pourrait laisser le sol aux habitants et creuser en souterrain, mais il veut tout le sol et le sous sol.

 

Valérie Pécresse

est bien muette dans ce dossier

et

c'est ce qui nous inquiète.

 

 

Valérie Pécresse va-t-elle céder aux demandes de l'industriel et priver le petit peuple de Montgé en Goële et environs de ce plaisir simple de venir ramasser des kilos de châtaignes pour les déguster ensuite  entre amis ?

 

 

L'avenir nous le dira....

 

 

 

 

Paru dans Mag Journal 77 :

 

Montgé-en-Goële ► Ils ont grillé 50 kilos de châtaignes à la fête
20OCT2017 Isabelle Derock

Avec « le goûter de châtaignes » proposé par Montgé-Sports-Loisirs (MSL), le foyer rural de Montgé-en-Goële a pris un air de fête durant le week-end du 14 et 15 octobre.

Nougat et barbe à papa, pomme d’amour et pop corn, châtaignes grillées et crêpes au chocolat, manèges et poissons rouges… Comme chaque année, les bénévoles de Montgé-Sports-Loisirs, présidé par Isabelle Guerroudj, ont préparé l’arrivée de la fête foraine en s’assurant qu’il y ait des animations autour des manèges.« Nos équipes ont ramassé les châtaignes dans la forêt de Montgé. Nous avons plus de 50 kg de châtaignes à griller » explique Isabelle.

En plus des attractions traditionnelles comme le tir au fusil, la pêche aux canards ou la vente de barbe à papa, les enfants ont pu glisser dans une structure gonflable, sauter dans un Bungy Trampoline ou encore tirer à l’arc : « C’est une nouveauté : nous avons aménagé un espace tir à l’arc sur le cours de tennis. Grâce aux Archers de Saint-Mard, les enfants et les adultes pourront s’initier à ce sport. L’animation semble plaire » constate Isabelle.

Pendant que la présidente et un bénévole, Franck s’affairent à griller les châtaignes, David et Sylvie ont géré le coin crêpes : « Sylvie a préparé quatre litres de pâte à crêpe. Les crêpes ça marche toujours surtout quand elles sont bonnes » constate fièrement David, vice président de MSL.

Comme chaque année, la municipalité a distribué au préalable trois tickets de manège aux enfants de moins de 16 ans : « L'animation a lieu tous les ans, elle est très appréciée » reconnaît Pascal Hiraux, le maire. Dans le cadre du regroupement pédagogique intercommunal, les communes de Vinantes et Cuisy se sont associées à l’événement en offrant également des tickets gratuits aux écoliers de leurs communes respectives.

http://www.magjournal77.fr/montge-goele-ils-ont-grille-50-kilos-de-chataignes-a-la-fete/#4ixaVkg2vjibswaT.99


 


 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 09:26
Montgé en Goële les communs du château de St Thibault en état de délabrement

Montgé en Goële les communs du château de St Thibault en état de délabrement

 

 

 

 

Ce sont les seuls vestiges qui restent du château construit au 19ème siècle, résidence secondaire des banquiers d’Eitchal.    

 

Depuis des années les communs du château se détériorent sans que le Conseil Régional d’Ile de France ne décide d’engager des travaux. 

 

Dans l’article qui suit, vous trouverez l’histoire de ce site :

http://adenca.over-blog.com/2017/05/foret-regionale-de-montge-en-goele-une-destruction-annoncee-qui-pourrait-ruiner-les-riverains.html

 

Ce patrimoine doit être conservé en mémoire du Baron André d’Eitchal, maire de Montgé en Goële de 1919 à 1929, qui oeuvra pendant de nombreuses années pour le soutien aux blessés militaires et pour l’assistance des populations des régions sinistrés par la 1ère guerre mondiale.

C’est son épouse Madeleine qui fit planter la magnifique allée de platanes qui subsiste

encore aujourd’hui.

 

http://adenca.over-blog.com/2017/05/nord-ouest-77-foret-regionale-de-montge-en-goele-un-banquier-d-origine-allemande-la-protegea-un-industriel-allemand-veut-la-detruire

 

 

 

 

 

Paru sur le site du Conseil Régional IDF:

 

06 juil. 2017

François-Xavier Chauvet

Bientôt un label régional pour le patrimoine

 

La Région va renforcer son soutien au patrimoine francilien. Les aides vont être simplifiées et étendues, tandis qu'un label « Patrimoine d'intérêt régional » va être créé. Près de 6 M€, soit un budget doublé par rapport à 2016, seront mobilisés.

 

Le patrimoine francilien est générateur de ressources économiques et d'emplois. Il contribue à faire de l'Île-de-France la 1re destination touristique du monde. C'est aussi un facteur d'appropriation du territoire par ses habitants. Afin de contribuer à l'attractivité touristique, la Région entend être un acteur incontournable du patrimoine et de sa valorisation à travers plusieurs mesures.

 
1. Un nouveau label régional pour soutenir le patrimoine non protégé

C'est la grande nouveauté. La Région va désormais protéger et préserver le patrimoine francilien (entretien et rénovation) qui n'est ni classé, ni inscrit au titre des Monuments historiques. Alors qu'il s'agit de bâtiments bénéficiant de moins d'aides publiques, ils participent tout autant à la qualité du paysage francilien. Sont éligibles les musées franciliens, les maisons et ateliers d'artistes tels que l'atelier Vasarely à (Annet-sur-Marne, 77) mais aussi le petit patrimoine que sont les lavoirs et les fontaines. Un nouveau label « Patrimoine d'intérêt régional » va être créé à cette fin.

 …..

https://www.iledefrance.fr/fil-presidence/bientot-label-regional-patrimoine

 

 

   

  Aidez-nous à protéger ce patrimoine

 

en contactant 

vos conseillers régionaux

 

 

 

 

 

Mme Anne CHAIN-LARCHÉ (LR) Maire St Denis les Rebais, vice présidente du Conseil Régional chargée de la ruralité et de l’agriculture

Mme Marie-Pierre Badré (LR) Adjointe au Maire de Couilly Pont aux Dames

M. Gilles Battail (LR) Maire deDammarie les Lys

M. Joffrey BOLLÉE (FN)

M. Pierre CHERRIER (FN) de la Celle St Cloud (92)

M. James CHERON (UDI) Adjoint au maire de Montereau Fault Yonne

Mme Aurélie COURNET (FN) de Paris

M. Gilbert CUZOU (PS) de Paris

M. Benoît CHEVRON (LR) de Villiers St Georges, Président de la Fédération Départementale des Chasseurs

M. Bertrand DUTHEIL DE LA ROCHERE (FN)

Mme Sylvie FUCHS (FDG) Conseillère municipale de Roissy en Brie

M. François Kalfon (PS ) Conseiller municipal Melun

M. Éric Jeunemaître (LR) Adjoint au maire de Provins

Mme Sylvie MONCHECOURT (UDI) Maire de Montigny sur Loing

Mme Laure-Agnès MOLLARD-CADIX (UDI) Conseillère municipale de Combs la Ville

Mme Bénédicte MONVILLE de CECCO Conseillère municipale de Melun

M. Jean-Paul Planchou (PS ) Ancien maire de Chelles

M. Julien PROFFIT (LR) Conseiller Municipal de Claye-Souilly

Mme Hamida Rezeg (LR) Adjointe au maire de Meaux

MmeRoseline Sarkissian (PS) Conseillère municipale de Fontainebleau

Membre de la commission Environnement, aménagement du territoire

Mme Thomas Claudine (LR) Adjointe au maire de Chelles

Mme Béatrice TROUSSARD (FN) conseillère municipale de Chelles

M. Frédéric Valletoux (LR) Maire de Fontainebleau

Mme Thi Hong Chau VAN (CD) Adjointe au maire de Bussy Saint Georges

 

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 11:28

 

En cette fin d'été, venez découvrir, si vous ne la connaissez pas, la magnifique Forêt de Montgé en Goële.

 

Et à l'automne réservez-vous un week-end pour y ramasser les châtaignes.

 

Forêt régionale de Montgé en Goële la rivière

Forêt régionale de Montgé en Goële la rivière

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 10:59
forêt de montgé en goële : la chapelle

forêt de montgé en goële : la chapelle

 

 

Montgé-en Goële, charmant village de 700 âmes, occupé en majorité par la forêt et les espaces agricoles.

La forêt régionale de Montgé-en-Goële s’étend sur 960 hectares, pour majorité situés sur cette commune, la région IDF est propriétaire de 358 hectares à Montgé-en-Goële.

Une forêt plantée d’arbres remarquables, un boisement important de châtaigniers, des chênes, des frênes, des marronniers,  des charmes, des tulipiers de Virginie et une magnifique allée plantée de platanes (c’est la baronne d’Eichthal qui avait fait planter 252 platanes  au début du 20ème siècle).

On y trouve également de l’ail sauvage, du muguet, des jacinthes sauvages, des iris, des buissons de rhododendrons…..

 

Cette butte est un réservoir hydrologique, ses sources alimentent plusieurs rivières  la Beuvronne, La Thérouanne, La Nonette qui baigne le château de Chantilly.

 

Au 12ème siècle un prieuré s’y implanta, qui aurait été fondé par Thibault, comte de Champagne et Roi de Navarre, qui sera  donné  aux chanoines réguliers du St Sépulcre d’Allemagne,  dépendant de la congrégation bénédictine  fondée en 1105 par Bernard d'Abbeville, abbé de Saint Cyprien de Poitiers (abbaye dépendant de la Chaise-Dieu).

Ce prieuré comprenait une chapelle et une ferme.

Au 16ème siècle le prieuré aurait été dévasté en partie par les protestants, des religieuses s’y installèrent ensuite.

Au 18ème siècle les religieux n’occupent plus les lieux et les locaux sont loués à un particulier jusque vers 1792 où les biens furent vendus aux enchères publiques, suite à la dissolution de toutes les communautés religieuses par l’Assemblée législative.

 

Le prieuré devenu une propriété particulière passa entre les mains de divers propriétaires, à  M. Paultre de la Motte, puis au général de Montigny Turpin qui le transforma en rendez-vous de chasse et restaurera la chapelle.

C’est M. Marouzi qui y construisit vers  1840 le château de St Thibault, qui fut vendu à plusieurs reprises, en 1852 à M. de Thurneyssen, puis quelques années plus tard à M. Lainé qui fit terminer le château et le meubla, agrandit la ferme et les dépendances.

Il fit reconstruire la chapelle fit remettre le monument funéraire de Jean de Chabannes, comte de Dammartin, accompagné d'une mise au tombeau du Christ, sculpté vers le 16ème siècle.. (aujourd’hui au château de Bourdeilles en Dordogne)

 

Pendant quelques années cette chapelle redevint un lieu de pèlerinage, jusqu’à ce que M.Perret, nouveau propriétaire en interdise l’entrée au public.

 

Au début du 20ème le banquier d’origine allemande, le baron André d’Eitchthal, achète la propriété, son épouse y fera planter une allée cavalière de 252 platanes.

Le baron d’Eitchthal sera maire de Montgé en Goële entre 1919 et 1929.

 

Le château disparaîtra dans les années 1970.

 

 

C’est ici que l’industriel Knauf projette de détruire la forêt pour exploiter le gypse.

Car cette multinationale pourrait exploiter le gypse en souterrain et laisser la forêt de Montgé en Goële aux populations du nord-ouest 77, mais l’industriel semble vouloir tout le sol et le sous-sol, puisqu'il voudrait exploiter à ciel ouvert ?

 

Quelles tractations

sont en cours

entre la région Ile de France

et l’industriel allemand 

derrière le dos des populations ?

 

 

Pour le savoir nous vous conseillons de contacter

vos conseillers régionaux

 

 

Il s’agit de :

Mme Anne CHAIN-LARCHÉ (LR)Maire St Denis les Rebais, vice présidente du Conseil Régional chargée de la ruralité et de l’agriculture

Mme Marie-Pierre Badré (LR) Adjointe au Maire de Couilly Pont aux Dames

M. Gilles Battail (LR) Maire deDammarie les Lys

M. Joffrey BOLLÉE (FN)

M. Pierre CHERRIER (FN) de la Celle St Cloud (92)

M. James CHERON (UDI) Adjoint au maire de Montereau Fault Yonne

Mme Aurélie COURNET (FN) de Paris

M. Gilbert CUZOU (PS) de Paris

M. Benoît CHEVRON (LR) de Villiers St Georges, Président de la Fédération Départementale des Chasseurs

M. Bertrand DUTHEIL DE LA ROCHERE (FN)

Mme Sylvie FUCHS (FDG) Conseillère municipale de Roissy en Brie

M. François Kalfon (PS ) Conseiller municipal Melun

M. Éric Jeunemaître (LR) Adjoint au maire de Provins

Mme Sylvie MONCHECOURT (UDI) Maire de Montigny sur Loing

Mme Laure-Agnès MOLLARD-CADIX (UDI) Conseillère municipale de Combs la Ville

Mme Bénédicte MONVILLE de CECCO Conseillère municipale de Melun

M. Jean-Paul Planchou (PS ) Ancien maire de Chelles

M. Julien PROFFIT (LR) Conseiller Municipal de Claye-Souilly

Mme Hamida Rezeg (LR) Adjointe au maire de Meaux

MmeRoseline Sarkissian (PS) Conseillère municipale de Fontainebleau

Membre de la commission Environnement, aménagement du territoire

Claudine Mme Thomas (LR) Adjointe au maire de Chelles

Mme Béatrice TROUSSARD (FN) conseillère municipale de Chelles

Maire de Fontainebleau M. Frédéric Valletoux (LR)

Mme Thi Hong Chau VAN (CD) Adjointe au maire de Bussy Saint Georges

 

Sources :

Bibliothèque Gallica : Bulletin des études littéraires et scientifiques du Lot 1955 : le sépulcre de l’ancien prieuré de Montgé.

http://fr.topic-topos.com/allee-des-platanes-montge-en-goele

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 16:40
la chapelle

la chapelle

l'étang

l'étang

Partager cet article
Repost0
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 18:19
Destruction par Placoplatre du Bois Gratuel à Villevaudé : Nicolas Hulot n’est pas venu soutenir les populations !
 
Ils sont venus de toutes les communes environnantes pour soutenir les populations de Villevaudé contre la destruction du Bois Gratuel par le groupe St Gobain pour implanter une carrière/décharge remblayée par les ordures du Grand Paris.

 

 Des élus étaient également présents : Pascal Pian, maire de Villevaudé, Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, accompagnée de Marianne Margaté, adjointe ainsi que la conseillère régionale Sylvie Fuchs et des élus des communes de Villevaudé, Le Pin, Courtry, Claye-Souilly, Villeparisis…..

 

Etaient également présents Bernard Bruneau, le président de la fédération d'environnement FNE Seine et Marne, accompagné de plusieurs administratrices, les présidents de l'association des amis de Carnetin, d'Adenca et nombreux membres d'associations de défense de l'environnement du secteur dont Jacques Kalkotourian de l'association de défense de Bois Fleuri.

 

Ils avaient rêvé que Nicolas Hulot, le nouveau ministre de l’écologie viennent les soutenir, eux les petites gens du nord-ouest 77, qui se battent contre la destruction de leur bois. Si c’était la forêt de Fontainebleau ou  celle de Rambouillet que l’on voulait détruire, passe encore, le ministre se serait peut-être déplacé, mais un bois dans un secteur miné de décharges, vous voulez rire, et puis le président Macron rencontre bon nombre de dirigeants du groupe St Gobain, depuis des années, dans les réunions du club d’élites « Le Siècle », il ne va tout de même pas les contrarier.

 

Par contre le président Macron avait envoyé des membres de la DGSI (ex Renseignements

Généraux) pour surveiller ces manifestants bien pacifiques.

 

C'est la dite "Démocratie à la française"

 
 
A partir de maintenant
ce sera comme d’habitude
 

 

A notre connaissance, aucun ministre de l’Ecologie, depuis des décennies, n’est venu rencontrer ou soutenir les riverains des sites polluants ou dangereux de la 7ème circonscription du 77,  le seul ministre de l’écologie qui s’est déplacé ces 10 dernières années dans cette circonscription  est Jean-Louis Borloo en 2009, il était venu soutenir le projet de l’industriel Veolia : enterrer des déchets de gaz carbonique CO2 sous nos pieds dans la décharge de Claye-Souilly.
 
L’ancien député Yves Albarello l’avait reçu à Claye-Souilly, en évitant, bien sûr, d’inviter
les associations de riverains, membres de la commission de suivi de site de la décharge Veolia.
 

 

 

Manifestation de Villevaudé 17/6/2017

Manifestation de Villevaudé 17/6/2017

Paru dans le Parisien 77 :
Jean-Louis Borloo applaudit les chantiers écolos de la ville

>Île-de-France & Oise > Seine-et-Marne > Claye-Souilly|17 février 2009, 7h00|0

Claye-Souilly

Comme à la maison, Jean-Louis Borloo ! Hier matin, le ministre d'Etat en charge de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire était l'hôte de Claye-Souilly et son maire, le député Yves Albarello (UMP). En un marathon d'une heure et demie, Borloo-xygène, comme il s'est lui-même surnommé, a fait le tour des projets et réalisations de la ville en matière de développement durable. Prétexte de la visite : l'inauguration du centre de loisirs à haute qualité environnementale (HQE), ouvert en centre-ville depuis… deux ans.
Au passage, le radical a aussi découvert (lire encadré) la décharge voisi
ne de Veolia où doit être lancé en 2012 un site pilote de stockage de CO2 sous-terre. Objectif : mettre au point la technologie qui permettra aux industries polluantes des pays émergents de réduire leurs rejets de gaz à effet de serre. L'idée séduit le patron du Grenelle : « La France a raté le marché des panneaux photovoltaïques, il ne faudrait pas qu'elle rate aussi celui du stockage de gaz ! »

« C'est exemplaire ! »

……

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/claye-souilly-77410/jean-louis-borloo-applaudit-les-chantiers-ecolos-de-la-ville-17-02-2009-413556.php

Partager cet article
Repost0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 21:10
 
 
 
Paru dans le Parisien 77 :
Villevaudé-Le Pin : une marche pour protester contre la future destruction du Bois-Gratuel

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne>Villevaudé|Hendrik Delaire|16 juin 2017, 19h42|0

 

Projet de destruction par Placoplatre du Bois Gratuel : venez nombreux demain soutenir les habitants de Villevaudé !

Villevaudé, ce vendredi. Placoplâtre a lancé les premiers travaux préalables à la construction d’un pont enjambant la D 105 pour permettre d’acheminer le gypse de la future carrière du Bois-Gratuel vers son usine de Vaujours (Seine-Saint-Denis). LP/Hendrik Delaire

Hendrik Delaire

Villevaudé

Le collectif « Sauvons la Dhuis » organise ce samedi une marche contre la destruction du Bois-Gratuel les Mazarins, où la société prévoit d’exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert.

« Lors de notre marche pour sauver la Dhuis il y a plusieurs années nous attendions 100 à 150 personnes et finalement 900 personnes sont venues protester ». Présidente de l’association Villevaudé demain, Marie-Françoise Pian espère une forte mobilisation ce samedi après-midi lors de la marche organisée par le collectif « Sauvons la Dhuis » contre la destruction annoncée du Bois Gratuel Les Mazarins.

C’est ici que la société Placoplâtre prévoit d’exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert au plus tôt en 2020 afin d’assurer l’approvisionnement de son usine de Vaujours (Seine-Saint-Denis), la plus grande au monde, où le gypse est transformé en plâtre.

« Les premiers arbres seront abattus dès le 1er août malgré l’opposition de nombreux habitants lors des réunions publiques sur le sujet », assure Marie-Françoise Pian. La présidente de l’association Villevaudé demain redoute que la destruction du bois ne soit qu’une première étape avant une future exploitation du gypse de la butte de l’Aulnay. « Le secteur du Bois Gratuel Les Mazarins n’est que la partie émergée de l’iceberg, Placoplâtre lorgne sur un gisement qui s’étend jusqu’à Thorigny-sur-Marne » ;

« Nous ne toucherons pas à la promenade de la Dhuis qui sera préservée grâce à un merlon paysager et au renforcement du tissu végétal. De plus nous ne détruirons que 19 ha d’un massif forestier de plus 300 ha sur une période de vingt ans, et qui sera reboisé au fur et à mesure », rétorque Gilles Bouchet, responsable Carrière chez Placoplâtre.

Ce samedi à 14 h 30 à l’angle de la rue du Lavoir et de la rue Charles-de-Gaulle à Villevaudé.

leparisien.fr

 

Partager cet article
Repost0

Recherche