Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 21:33

 

 MONTGE EN GOELE 16.11.2014 5

 forêt de Montgé en Goële 16/11/2014

 

 

Forêt Régionale de Montgé-en-Goële

Que sont devenus les châtaigniers et chênes plus que centenaires

abattus dans cette forêt ?

 

 

M.Christian Dubreuil, directeur général de l’Agence des Espaces Verts que nous avons rencontré ce jour n’a pas pu répondre à notre question, en effet c’est l’ONF qui gère ce dossier pour l’AEV qui ne semble pas savoir où vont les arbres qui sont abattus dans ses forêts.

 

Le bois est-il utilisé en France ou en Chine, pays qui importe beaucoup de bois de France, nous n’en savons toujours rien.

 

Pourtant le 29 avril dernier l’AEV a organisé un colloque sur la filière bois :

http://www.aev-iledefrance.fr/l-aev/toute-l-actualite/171-colloque-avenir-filiere-bois-ile-de-france

 

 

Organiser un colloque

c’est bien

mais savoir où partent les arbres abattus dans ses forêts

c’est mieux !

 

 

 

On peut lire sur le site de l’INSEE pour extrait :

L’Ile-de-France, région démunie de scieries

L’Ile-de-France, démunie de scieries, exporte ses grumes (principalement des feuillus) vers les régions voisines ou à l’étranger et s’approvisionne en produits issus de la première transformation des conifères, essence qui lui fait défaut dans ses récoltes.(1)


L’Office national des forêts : principal employeur de la filière bois francilienne

En France, le solde des échanges de bois ronds, redevenu positif en 2008, poursuit sa progression et atteint 167 millions d’euros sur la période mi-2010 - mi-2011. La France exporte beaucoup de feuillus (90 millions d’euros). Les exportations de feuillus tempérés, et particulièrement les grumes de chêne, augmentent encore vers la Chine, jusqu’à atteindre 31 % des exportations. (1)

 

(1) http://insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=20&ref_id=19067#deux

 

 

Pour aller plus loin :

Les exportations de bois français vers la Chine avivent les tensions

 http://www.actu-environnement.com/ae/news/exportations-bois-francais-chine-robin-bois-fnb-tensions-23314.php4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:35
La Chine protège ses forêts,
le Conseil Régional d'Ile de France les détruit !

MONTGE EN GOELE 16.11.2014 5

forêt de Montgé en Goële  11/2014
Afin de créer de larges routes forestières l’Agence des Espaces Verts d’Ile de France a pris la décision d’abattre 11 hectares de châtaigniers dans la forêt de Montgé en Goële, pour certains ces arbres sont plus que centenaires.
 
Ces arbres vont-ils être envoyés en Chine ?
 
Pourquoi l’Agence des Espaces Verts
détruit
 progressivement cette forêt ?
 
Pour favoriser
 la future exploitation de gypse à ciel ouvert
par l’industriel Knauf ?
 
Pour le savoir nous vous conseillons  de vous rapprocher de
M. Olivier Thomas
 président de l’Agence des Espaces Verts et élu de L’Essonne.
 
Paru sur le site Actu environnement :
Les exportations de bois français vers la Chine avivent les tensions

Les exportations de bois brut français vers la Chine sont en pleine croissance. Un communiqué de l'association Robin des Bois pointe la responsabilité de l'ONF qui apporte un démenti catégorique.

Ressources naturelles  |  25 novembre 2014  |  Actu-Environnement.com

Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageEnvoyer par e-mail


Les professionnels du bois alertent les pouvoirs publics depuis plusieurs mois maintenant sur les conséquences économiques et sociales des exportations massives de bois brut français vers l'Asie. "C'est un million de mètres cubes de grumes financées par le Fonds forestier national qui ont été expédiées en 2013 vers la Chine (…) Alors même que les scieurs et industriels français manquent de matière", alertait la Fédération nationale du bois (FNB) en juillet dernier.

"450.000 emplois menacés"

"Une grume procure à la filière bois française 15 euros de valeur ajoutée en comparaison à une poutre en lamellée collée française qui en génère 600. Un manque à gagner qui menace les 450.000 emplois directs et indirects que compose la filière bois", précise l'organisation professionnelle, qui a organisé le 7 octobre une journée d'action devant l'Assemblée nationale.

Un combat partagé par l'association Robin des Bois qui, dans un communiqué publié ce 25 novembre et intitulé "A la Sainte-Catherine, tout bois part en Chine", dénonce "le pillage des hêtres, des chênes, des frênes par les acheteurs chinois".

"La Chine encadre très sévèrement la coupe du bois sur son territoire pour des raisons environnementales et de sécurité", explique Jacky Bonnemains. Elle importe massivement des bois bruts qu'elle ne taxe qu'à 8%, ajoute le président de Robin des bois, tandis qu'elle se protège de l'importation des produits transformés en taxant les meubles à 100%. Résultats ? Elle inonde en retour le marché français de produits transformés sur son sol. Vendu 100 €/m3 aux démarcheurs chinois, le chêne français revient "là où il a mis un siècle au moins à pousser" sous forme de lattes de parquet, de meubles ou de couvercles de WC à un prix pouvant atteindre 2.000 €/m3, s'indigne M. Bonnemains.

Comme les professionnels du bois, l'ONG dénonce les conséquences économiques désastreuses de ces exportations. "Les scieries et leurs emplois tombent les unes après les autres comme les feuilles mortes en automne", déplore l'association. Mais elle met également en avant les conséquences environnementales. "Les coupes à blanc se multiplient en France et les arbres remarquables s'effacent peu à peu du paysage", dénonce l'ONG. L'exploitation "intensive et précipitée" des bois, qu'elle explique également par laproduction des granulés de bois pour le chauffage, provoque "une paupérisation biologique", affirme l'association.

"Office chinois des forêts"

Existe-t-il des solutions pour résoudre cette crise ? Dans une lettre ouverte au ministre de l'Agriculture, la FNB réclamait une meilleure application de la réglementation phytosanitaire, l'interdiction du traitement des grumes en forêt et le respect du cahier des charges PEFC, qui permettraient selon la fédération de mieux réguler les exportations. Elle réclamait également "l'instauration d'une politique de quotas en France et en Europe, par pays et par essence".

Plus radicale, Robin des Bois préconise l'interdiction de l'exportation des bois bruts sans transformation, à l'exemple des décisions prises par certains pays africains. Mais l'ONG met également en cause l'Office national des forêts (ONF) rebaptisé "Office chinois des forêts". Une mise en cause peu appréciée par la direction de l'établissement public qui, en pleine crise et sous la pression de la Cour des comptes, tente actuellement de rééquilibrer son budget par un accroissement de ses recettes.

"Nous commercialisons nos bois de deux façons : soit au travers de contrats à destination de transformateurs nationaux ou frontaliers, soit lors de ventes publiques, se défend Pascal Viné, directeur général de l'ONF. Nous n'exportons aucun bois vers la Chine". Alimenter la filière bois fait partie des missions que l'Etat a confiées à l'ONF. C'est l'un des piliers de la gestion durable des forêts publiques, précise l'établissement dans un communiqué.

Reste que la crise de la filière française de la transformation du bois ne semble toujours pas résolue.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/exportations-bois-francais-chine-robin-bois-fnb-tensions-23314.php4

 

 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 10:14

 

L’Agence des Espaces Verts IDF

affecte

1 847 000 €

à l’aménagement des Sites Régionaux.

 

Deux sites ont la faveur de l’Agence des Espaces Verts auxquels il est affecté 700 000 € (la butte Parisis et la Butte Pinson)

 

Quand à la Seine et Marne l’AEV lui affecte seulement 575 000 € pour l’aménagement de tous ses sites.

 montgé en goele 10.11.2013 2

Forêt régionale de Montgé en Goële

 

A noter qu’aucune somme n’est affectée pour l’aménagement de  l’Aqueduc de la Dhuis  et  de la Forêt de Montgé en Goële.

 dhuis villevaudé 2 15.10.2011

Aqueduc de la Dhuis

 

Rappelons que ces 2 sites sont convoités par les exploitants de carrières de gypse : Placoplatre et Knauf.

 

Délibération 14-103 du 30/9/2014

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/14-103%20delib%20programme%20amenagement.pdf

 

Pour tous renseignements complémentaires contactez :

       M. Olivier Thomas

élu de l’Essonne et président de l’Agence des Espaces Verts.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 10:20

 

 

Dernière minute !

 

 

L’Agence des Espaces Verts

 préempte

en septembre 2014

au titre des Espaces Naturels Sensibles

pour acquérir

un terrain de 805 m2 au prix de 600 000 € 

( soit 745.34 € le m2)

sur la commune de Marcoussis dans l’Essonne.

 

A noter que le maire de cette charmante commune de Marcoussis (91) n’est autre que  M. Olivier Thomas, conseiller régional et président de l’Agence des Espaces Verts

 

Rappelons que c’est M. Olivier Thomas qui a décidé de fermer au public «  le Parc de St Thibault » dans la forêt régionale de Montgé en Goële.

 

Il semblerait qu’au titre de la solidarité régionale vos impôts soient utilisés pour l’Essonne, la même solidarité régionale qui permet à l’Essonne d’envoyer ses ordures en Seine et Marne.

 

MONTGE EN GOELE 16.11.2014 2

Forêt Régionale de Montgé en Goële " Parc Saint Thibault" fermé au public

 

 

 Encore une injustice environnementale pour vous qui vivez au milieu des ordures des autres, le Conseil Régional IDF ferme au public l’un de vos derniers poumons verts du nord-ouest 77 et acquière des Espaces Naturels Sensibles dans l’Essonne un département qui vous envoie ses ordures.

 

Délibération 14-102 du 30/9/2014

 file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/14-102%20delib%20dia%20ens.pdf

 

 MONTGE EN GOELE 16.11.2014

Forêt Régionale de Montgé en Goële: anciens communs du château de St Thibault non rénovés par le Conseil Régional IDF

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 09:23
montgé en goele 10.11.2013 2

     Montgé en Goële : site fermé par M. Olivier THOMAS

 


oLIVIER tHOMAS 
un élu de l’Ouest Parisien
a la tete de
 l’agence des espaces verts
 
Il semblerait que pour faire des économies
l’AGENCE DES ESPACES VERTS (conseil regional)
ait DECIDE    
DE FERMER AU PUBLIC TROIS DE sES SITES :
2 EN SEINE ET MARNE
ET 1 DANS LE VAL D’OISE.
 
Mais combien de sites ont ete fermes dans l’ouest Parisien ?
a NOTRE CONNAISSANCE AUCUNS.
Pourquoi ?
 
pOUR LE SAVOIR NOUS VOUS CONSEILLONS DE VOUS RAPPROCHER DE
m. olivier thomas,
Conseiller régional de l’Essonne
et president de l’agence des espaces verts

Sa biographie :

OLIVIER THOMAS

Né le 28/04/1963

 Conseiller régional d'Île-de-France (mars 2004- ) 

 Maire de Marcoussis (Essonne) (2002- )

Vice-président de la communauté d’agglomération Europ'Essonne, chargé de l'aménagement 

 

Ancien premier secrétaire de la fédération du Parti socialiste de l'Essonne

Président de l’Agence des Espaces Verts.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 15:34

 

 

Canton martyr de Claye-Souilly :

qui profite des impôts

que vous avez versés au Conseil Général 77

pour les Espaces Naturels Sensibles ?

 

 

 

Depuis 1991 une taxe a été instituée par le Conseil Général 77   pour acquérir et préserver des Espaces Naturels Sensibles dans ce département.

Cette taxe est payée par les bénéficiaires d’un permis de construire.

 

Depuis 23 ans des milliers de logements ont été construits sur ce canton

de Claye-Souilly, le conseil général  77 a encaissé  des millions d’euros,

 

mais où a été utilisé cet argent ?

 

 Le Conseil Général 77 aurait pu  par exemple acquérir en coordination  avec les maires des communes :

- des terrains au bord de la Beuvronne ou de ses affluents (comme à Gressy où un projet est en cours)

- des terrains sur la butte d’Aulnaye, plutôt que de laisser l’industriel Placoplatre les acquérir

- des terrains autour du captage d’Annet sur Marne plutôt que de laisser les exploitants de décharges les acquérir.

 

Mais force est de constater que l’argent que nous avons versé au Conseil Général 77 a été utilisé ailleurs, en effet 21 espaces naturels sensibles ont été ouverts au public, pour majorité au sud de ce département et aucun sur ce canton martyr qui compte plus de décharges et carrières remblayées par des déchets que de communes.

 

Il ne semble pas qu’il y ait eu une demande forte  des maires des communes de ce canton  de création d’Espaces Naturels Sensibles, ni des divers élus qui se sont succédés à la tête de ce département d’utiliser notre argent  pour préserver notre canton.

 

Pour mémoire les présidents de ces Conseils Généraux ont été:

- 1982-1992  Paul Séramy Union Centriste

- 1992- 2004 Jacques Larcher UMP

- 2004 Jean-Jacques Hyest UMP

- Depuis 2004 Vincent Eblé PS.

 

Pour information à notre connaissance le Conseil Général 77 n’a  toujours pas de projets d’acquisition ou de préemption d’Espaces Naturels Sensibles sur ce canton.

 

Souhaitons que dans son futur Plan Local d’Urbanisme la commune de Claye-Souilly intègre des projets de créations d’Espaces Naturels Sensibles et sollicite le Conseil Général 77 pour la réalisation de ces projets comme l’a fait la commune de Gressy.

 

Sources :

http://www.statistiques-locales.insee.fr/FICHES/DL/DEP/77/CV/DL_CV7706.pdf

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/05664-DOC.pdf

 

Pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-seine-et-marne-utilisation-de-taxe-departementale-des-espaces-naturels-sensibles-117715710.html

http://adenca.over-blog.com/article-seine-et-marne-a-qui-profite-la-taxe-d-amenagement-payee-au-conseil-general-77-en-majorite-par-le-124254278.html

 

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/05664-DOC.pdf

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 10:33

ENS 2014

Espaces Naturels Sensibles ouverts en Seine et Marne

 

 

 

ESPACES NATURELS SENSIBLES

58 512 810 € 

Ce sont les recettes

TDENS

(taxe département espaces naturels sensibles)

 perçues

 par le Conseil Général de Seine et Marne

entre 2002 et 2011

(1)

 

 

La TDENS s’appliquait sur tous les projets de construction, de reconstruction et d’agrandissement des bâtiments de toute nature. Son produit aidait à financer l’achat, l’aménagement et la protection des espaces naturels sensibles du département.(2)

Le taux facturé variait suivant les départements, en Seine et Marne les élus avait choisi de facturer le taux maximum autorisé de 2%.

 

Depuis 2012 cette taxe a changé de nom et s’appelle taxe d’aménagement.(3)

 

Alors qu’on construit beaucoup au nord-ouest 77 et donc que le département encaisse des recettes importantes au travers de cette taxe nous constatons que sur les 21 sites ouverts au public il n’y en a aucun dans le bassin versant Beuvronne.

 

A notre connaissance le Conseil Général 77 n’a acquis aucuns espaces autour du captage d’Annet sur Marne ni à proximité de la Beuvronne et ses affluents afin de préserver notre ressource en eau et nous le regrettons.

 

Nous nous apercevons que le maximum d’espaces naturels sensibles ouvert au public se trouve à proximité de Fontainebleau, secteur où l’on construit beaucoup moins.

 

Il semblerait que les deniers publics récoltés au nord 77 au travers des taxes encaissées sur les constructions  servent en particulier à acquérir des Espaces  Naturels Sensibles au sud, c’est le système de la « solidarité départementale ». 

 

Rappelez vous concernant les déchets on nous a parlé aussi de « solidarité régionale ». 

 

Il semblerait que le nord 77 doive être « solidaire » pour recevoir les ordures des autres et pour verser des taxes qui bénéficient à des projets pour les autres. 

 

Il est temps aujourd’hui de rétablir la situation :

- que chacun traite ses déchets sur son territoire et sinon qu’il n’en fasse pas

- que les taxes versées par les nord seine et marnais soient utilisées en priorité pour

protéger l’ environnement profondément dégradé du nord 77.

 

 

(1) http://www.territoires.gouv.fr/IMG/pdf/tdensemploi2011-ii.pdf

(2)http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000023409695&cidTexte=LEGITEXT000006074075&dateTexte=20140726&oldAction=rechCodeArticle&fastReqId=66443277&nbResultRech=1

(3) http://www.seine-et-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Amenagement-et-developpement-des-territoires/Urbanisme/Fiscalite-taxes-liees-aux-autorisations-d-urbanisme/La-taxe-d-amenagement

http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23263.xhtml

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 20:58

 

COPIL comité de pilotage arbres remarquables :

réunion du 11 décembre 2013 

 

les dossiers retenus par  ce comité 7 arbres :

- Un séquoia à Hondevilliers

- Un frêne à fleur, greffé sur un frênecommun, dans un parc de la mairie de Dammarie les Lys

- Un sureau à Saint Ouen sur Morin

- Un alignement de 33 saules têtards à Ferrière en Brie

- Un charme à Maisoncelles en Brie

- Un avocaria à Thomery

- Un cèdre dans le parc de la mairie de Dammarie-les –Lys

 

les dossiers non retenus par ce comité  au nombre de 3

 

- Un hêtre à Pontault-Combault.


 

montgé en goele 10.11.2013 6

- Un chêne à Montgé en Goële


MONTG2 EN GOÊLE 11.10.2011

  - Un alignement de platanes à Montgé en Goële

 

 

Le COPIL comité de pilotage arbres remarquables présidée par Monsieur Jean Dey, vice président du conseil général (EELV) qui s’est réuni le mercredi 11 décembre dernier pour classer certains arbres remarquables n’a pas retenu les deux dossiers présentés par Adenca

concernant l’allée de Platanes et le chêne plus que centenaire de la forêt de Montgé en Goële.

 

En effet nous constatons qu’aucuns arbres remarquables de cette forêt de Montgé en Goële

n’ont jamais été classés par ce comité, pas même le boisement dense de châtaigniers centenaires, ni même l’allée cavalière de 250 platanes, ni les tulipiers de Virginie ou les Copalmes d’Amérique. (2)

 

 

Un très mauvais présage

pour la préservation de la forêt de Montgé-en-Goële

sur laquelle

un industriel projette d’implanter une carrière à ciel ouvert 

 

Parmi les élus qui votent ou sont représentés dans ce comité nous avons noté :

- Monsieur Jean Dey pour le CG 77 et  Madame Michèle Pélabère, conseillère générale du canton de Claye-Souilly , en sa qualité de présidente du Caue (1)

 

 

Pour tous renseignements complémentaires concernant ce dossier  nous vous conseillons de vous rapprocher de ces deux conseillers généraux ainsi que de Monsieur Bernard Corneille,

conseiller général du canton de Dammartin-en-Goële.

 

 

 

(1)     http://www.cndp.fr/carte-des-ressources/rclvisu/fic_edit.asp?Ecr=CNDPconsult.asp&fETABL=16550

(2)     http://www.unavion.fr/node/1117

 

Pour aller plus loin:

http://adenca.over-blog.com/article-les-platanes-qui-bordent-la-foret-regional-de-montge-en-goele-vont-ils-etre-classes-comme-arbres-rem-121467508.html

 

http://www.adev77.org/montgeengoele.html

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 14:46

 

 

Le COPIL comité de pilotage arbres remarquables présidée par Monsieur Jean Dey, vice président du conseil général (EELV) doit se réunir le mercredi 11 décembre prochain pour classer certains arbres remarquables

 

 Adenca  a demandé le classement de l’allée de platanes de Montgé en Goële dans cette catégorie.


MONTG2 EN GOÊLE 11.10.2011

 

MONTG2 EN GO^LE 11102011

 

 

 

En effet nous avons constaté qu’aucune allée de platanes n’avait été classée dans cette catégorie au nord-ouest 77 et  pas même un seul arbre remarquable, chênes, hêtres, châtaigniers centenaires, de la forêt de Montgé en Goële

 

 

Parmi les élus qui votent ou sont représentés dans ce comité nous avons noté :

- Monsieur Jean Dey pour le CG 77 et  Madame Michèle Pélabère, conseillère générale du canton de Claye-Souilly , en sa qualité de présidente du Caue (1)

Adenca a contacté ces deux élus ainsi que Monsieur Bernard Corneille, conseiller général du canton de Dammartin-en-Goële  pour obtenir leur soutien.

 

A l’heure où les populations du nord-ouest 77 s’inquiètent  quant aux risques de disparition de la forêt de Montgé-en-Goële nous attendons un signe fort de soutien des élus du Conseil Général de Seine et Marne  pour protéger cette forêt.

 

 

Nous vous tiendrons au courant des suites données à ce dossier…….

 

Maincy arbres remarquables

Allée de platanes à Maincy classée dans la catégorie arbres remarquables (2)

 

(1) http://www.caue77.fr/medias/files/rapport-activites-2012-caue77.pdf

 

(2) http://www.arbres-caue77.org/pages/arbres-remarquables/diaporama-des-arbres-remarquables.html

Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 14:46

 

 

 

 

 

Le fossé se creuse-t-il

entre les associations environnementales du Nord-Ouest 77

et le Conseil Régional Ile de France ? 

 

A vous de juger

 

 

Après Adenca qui n’est pas invité par le Conseil Régional Ile de France  aux réunions de consultation PREDEC Plan Régional d’élimination des déchets de chantier, aujourd’hui c’est  l’ Association les Abbesses de Gagny- Chelles qui se pose des questions quant à la démarche de l’Agence des Espaces Verts d’Ile de France (organisme créé par le Conseil Régional Ile de France). 

 

Mais qu’est-ce que l’Agence des Espaces Verts d’Ile de France :

L’Agence des espaces verts a pour objectif d’acquérir, pour le compte de la Région Ile de France, ces espaces, de les protéger, de les relier entre eux et de les ouvrir au public.

 

Le président de cette agence est un élu de la Région Ile de France : Olivier THOMAS (maire de Marcousis dans le département de l'Essonne)

 

Extrait article paru sur le site Montguichet - Chelles - Gagny : Un fossé se creuse entre l'AEV et le tissu associatif local 

Depuis le départ de Monsieur Jacques Lorrain de l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France, un fossé se creuse entre les associations locales de protection de l'environnement et les porteurs de projet du Montguichet que sont l'Agence des Espaces Verts et la SAFER IDF (Société d'Aménagement Foncier et d’Établissement Rural).

Pour Rappel, d'unesurface globale de 160 ha, le Montguichet est un haut lieu de la biodiversité de l'Est parisien. Il héberge une faune et une flore rares, dont certaines espèces protégées au niveau régional et national. Le Montguichet est réparti sur 3 communes (Gagny, Chelles et Montfermeil) et 2 départements (Seine-Saint-Denis - 93 et Seine et Marne - 77).

L'Agence des Espaces Verts d'IDF est en train de finaliser l'acquisition d'unepartie des terres afin d'y réaliser un projet de préservation et de valorisation.

Au lancement des études, il y a 1 an et demi, les associations locales ont joué le jeu. Ces dernières ont donné sans compter afin de transmettre un maximum de données techniques et de connaissances de ce territoire aux porteurs de projet.

Ainsi, les associations locales dont les Abbesses de Gagny-Chelles ont transmis l'intégralité de leurs inventaires floristiques et faunistiques du site. Elles ont participé activement aux études environnementales, paysagères et agricoles. Des membres des Abbesses de Gagny-Chelles ont même pris de nombreux jours de congés afin d'emmener des techniciens sur site et participer aux différents ateliers ainsi qu'aux différents comités de pilotage.

Tout semblait se passer correctement jusqu'au départ subit de Mr Jacques Lorrain de l'AEV début 2013.

Sur le volet agricole, l'AEV et la SAFER favorisent désormais clairement la mise en place d'uneagriculture conventionnelle à base d'intrants chimiques et pesticides au lieu d'uneagriculture biologique de proximité. Pourtant les 50ha de champs du Montguichet sont classés en Espaces Naturels Sensibles et la richesse de son vivant ne saurait tolérer les ravages de méthodes agricoles agressives et polluantes.

De plus, dans le cadre de l'appel à candidature pour l'élection des futurs exploitants agricoles, des porteurs de projet en agriculture chimiques ont été invités au dernier comité de pilotage tandis que d'autres en provenance du Groupement des Agriculteurs Biologiques ne sont même pas arrivé à obtenir de rendez-vous avec l'AEV.

Les dés sont ils déjà pipés……

 

L’article complet : http://blog.gagny-abbesses.info/post/2013/06/28/montguichet-chelles-gagny-aev-foss?utm_medium=email&utm_campaign=Montguichet+-+Chelles+-+Gagny+%3A+Un+foss%C3%A9+...&utm_source=YMLP&utm_term=Montguichet+-+Chelles+-+Gagny+...

 

Partager cet article
Repost0

Recherche