Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 09:56

 

 

A deux reprises en moins de 6 mois M. le préfet Jean-Luc Marx a invité les médias à une conférence de presse concernant l’enlèvement de déchets dangereux de Siadis à Vaudoy-en-Brie, un dossier qui d’ailleurs ne semble pas avoir été traité dans l’urgence puisque plus de 7 mois se sont écoulés entre la réception de l’information par le ministère de l’écologie et le commencement de déblaiement des déchets.

 

Un ministère de l’écologie qui devrait « balayer devant sa porte » car quand il s’agit de la décharge illégale de Compans sur les terres du Ministère de l’Ecologie, Mme Royal semble « aux abonnés absents », quand à M. le préfet Jean-Luc Marx, il ne convoque pas de conférence de presse, pour informer la population martyre du nord-ouest 77, de la date à laquelle cette décharge sera vidée.

 

 

COMPANS décharge illégale sur un terrain du ministère de l'écologie

COMPANS décharge illégale sur un terrain du ministère de l'écologie

Et ce n’est pas la seule décharge illégale qu’on trouve dans ce secteur martyr, il y a à Villeroy la décharge illégale LGD, à Coupvray la décharge illégale GVHTP, à Villeparisis une décharge illégale au lieudit « L’ambrésis »……

 

VILLEPARISIS décharge illégale, lieudit l'Ambrésis

VILLEPARISIS décharge illégale, lieudit l'Ambrésis

M. le préfet semble bien muet quand il s’agit de trouver des moyens humains pour réduire toutes ces décharges illégales.

 

Car c’est de moyens humains qu’à besoin la Seine et Marne, comment expliquer que depuis des dizaines d’années le service de la DRIEE 77 soit en sous effectif, qu’il n’y ait pas de gendarme de l’environnement affecté à ce secteur, que le police de l’eau soit également en sous effectif…

 

Sans surveillance des services de l’ETAT la situation ne pourra que se détériorer.

 

Car pour la Seine et Marne il n’y a jamais d’argent, vous payez vos impôts comme les autres mais au titre de la solidarité régionale on les utilise ailleurs.

 

 

 

Repost 0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 09:59
Compans décharge illégale sur les terrains du ministère de l'écologie 26/12/2012

Compans décharge illégale sur les terrains du ministère de l'écologie 26/12/2012

 

 

Extrait article paru dans actu environnement du 23/4/2015 :

Le Gouvernement renforce les sanctions en matière environnementale

Face au caractère croissant des infractions d'atteinte à l'environnement, le ministère de la Justice publie une circulaire destinée à renforcer la politique pénale. Le point sur quelques principes forts.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/gouvernement-ministere-justice-taubira-sanctions-environnement-24391.php4

 

 

Mme Taubira comment pouvez-vous expliquer que depuis des années dans le village rural de Compans le Ministère de l’Ecologie laisse s’étaler une décharge illégale sur un terrain dont il est propriétaire.

 

Déjà en 2012 le site n’était pas clôturé et s’était transformé en décharge illégale.

 

Puis d’années en années la situation s’est dégradée sans que le ministère de l’écologie ne fasse ni évacuer les ordures du site, ni ne clôture le terrain.

 

Mme Ségolène Royal pensez-vous vous pencher aujourd’hui sur ce dossier ?

 

Les eaux de ruissellements de ce site se déversent dans la Biberonne, affluent de la Beuvronne, rivière qui se rejette dans la Marne en amont proche du plus important captage d’eau de Seine et Marne.

 

Mme Marisol Touraine pour protéger la ressource en eau du nord-ouest 77, pensez-vous Intervenir dans ce dossier ?

 

M. Valls vous avez utilisé avec les collectivités locales 60 millions d’euros de nos impôts pour  le projet privé des « villages dits nature », allez-vous trouver aujourd’hui l’argent pour faire disparaître cette décharge ?

 

M. Albarello, député de la circonscription, allez-vous intervenir dans ce dossier ?

 

M. Barbaux, président du conseiller général, allez-vous intervenir dans ce dossier ?

 

 

Les habitants du nord-ouest 77 paient leurs impôts comme les autres et ont le droit de vivre comme les autres dans un environnement propre.

 

 

 

 

 

Compans décharge illégale sur les terrains du ministère de l'écologie 26/12/2014

Compans décharge illégale sur les terrains du ministère de l'écologie 26/12/2014

Repost 0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 07:46
Villeparisis lieudit l'Ambresis 4/5/2015

Villeparisis lieudit l'Ambresis 4/5/2015

Villeparisis lieudit l'Ambresis 4/5/2015 devant l'entrée sous scellé dans la décharge illégale RTR Environnement

Villeparisis lieudit l'Ambresis 4/5/2015 devant l'entrée sous scellé dans la décharge illégale RTR Environnement

 

 

Au lieudit l’Ambrésis devant le site sous scellé de la décharge illégale RTR Environnement (1) s’est installé une importante décharge sauvage, des photos qui parlent d’elles même.

 

Que fait le ministère de l’Ecologie ?

 

Madame Royal semble bien silencieuse quand il s’agit de la Seine et Marne, pourtant Villeparisis n’est qu’à une trentaine de kms de Paris..

 

Cette décharge se trouve seulement à quelques kilomètres de la monstrueuse décharge illégale de Compans située sur un terrain du ministère de l’Ecologie.

 

 

(1) http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Les-decharges-sauvages-du-clan-Hornec-656349

Repost 0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 07:22
Compans décharge illégale 24/4/2015

Compans décharge illégale 24/4/2015

 

 

Les populations du nord-ouest 77 en état de choc après avoir appris que la monstrueuse décharge illégale de Compans qui s’étend d’année en année se trouve sur un site appartenant au Ministère de l’Ecologie.

 

 

 

Une inquiétude d’autant plus grande que les eaux de ruissellements de cette décharge illégale se dirigent vers la Beuvronne, rivière qui se rejette en amont proche du captage d’Annet sur Marne qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants.

 

 

Décharge illégale de Compans : comment le Ministère de l’Ecologie traite les dossiers  chez «  les bouseux » du nord-ouest 77

 

 

Pourquoi le Ministère de l’Ecologie a attendu autant de temps pour décider d’évacuer les ordures. En effet, ironie du sort, c’est le 24/4/2015 jour de la parution de notre article (1) que le ministère de l’Ecologie a fait un appel d’offres dans le but d’évacuer les ordures.

 

Ne vous attendez donc pas à ce que les déchets soient évacués en urgence, puisque c’est seulement à la fin de l’appel d’offre le 12/6/2015 que le Ministère de l’Ecologie  devrait choisir une entreprise pour le déblaiement des ordures, entreprise qui aurait trois mois pour  l’exécuter.

 

(1) http://adenca.over-blog.com/2015/04/nord-ouest-77-compans-une-monstrueuse-decharge-illegale-sur-un-terrain-appartenant-au-ministere-de-l-ecologie.html

 

 

 

Extrait de l’appel d’offre paru sur le site Marches Online.com :

 

Nettoyage des déchets de la base de vie de Compans et de l'ancienne Rd83.

> AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE <

Avis N°: AO-1519-4158 Mise en ligne : 30/04/2015

77 - COMPANS Source : BOAMP > 90 KEuros

Client : Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable

Etudes, Maîtrise d'oeuvre, Contrôle Appel d'offres ouvert

 Marché > 90 000 euros Date limite de réponse : 12/06/2015

 

I.1) Nom, adresses et point(s) de contact :
MEEDDM, 21-23 rue miollis, à l'attention de M. Rodon-pulia Viola, F-75732 Paris Cedex 15. Tél. (+33) 1 40 61 80 80.
Adresse générale du pouvoir adjudicateur : http://www.developpement-durable.gouv.fr/.

I.2) Type de pouvoir adjudicateur :
Ministère ou toute autre autorité nationale ou fédérale, y compris leurs subdivisions régionales ou locales.
I.3) Activité principale :
Environnement.
I.4) Attribution de marché pour le compte d'autres pouvoirs adjudicateurs :
Le pouvoir adjudicateur agit pour le compte d'autres pouvoirs adjudicateurs : non.

Section II : Objet du marché

II.1) Description
II.1.1) Intitulé attribué au contrat par le pouvoir adjudicateur :
nettoyage des déchets de la base de vie de Compans et de l'ancienne Rd83.
II.1.2) Type de marché et lieu d'exécution, de livraison ou de prestation :
Travaux.
Exécution.
Lieu principal d'exécution des travaux, de livraison des fournitures ou de prestation des services : le poirrier Hourde, 77290 Compans.

II.1.5) Description succincte du marché ou de l'acquisition/des acquisitions :
dans le cadre de l'opération du contournement est de Roissy par la Francilienne, l'objet du présent marché concerne la réalisation de travaux de nettoyage des déchets de la base vie de Compans et de l'ancienne Rd83.


 II.2.1) Quantité ou étendue globale :
l'objet du présent marché consiste à:
- l'installation de chantier dont gardiennage et remise en état de la sécurisation du site: 1 forfait;
- le traitement de l'ensemble des déchets de l'emprise à nettoyer: 1200 tonnes;
- le décapage et traitement de la terre végétale souillée: 100 tonnes;.

II.2.2) Informations sur les options :
II.2.3) Reconduction :
II.3) Durée du marché ou délai d'exécution :
Durée en mois : 3 (à compter de la date d'attribution du marché).

 

VI.5) DATE D'ENVOI DU PRÉSENT AVIS :
24 avril 2015.

 

 

http://www.marchesonline.com/mol/front/visualisation/run.do?idsim=6645811&versionsim=1&typeinfo=typeao

 

 

 

 

 

Repost 0
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 19:34

 

 

 

Le parisien 77        2/5/2015

Le parisien 77 2/5/2015

Repost 0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 09:05

 

Vaudoy-en Brie, village rural de 860 âmes, baigné par la Visandre, un affluent de l’Yerres.

On y trouve une dizaine d’anciennes fermes briardes (cour carrée, tuiles plates…)

Cette commune abritait au 19ème siècle le château de Courtavenel, aujourd’hui disparu, c’était un rendez-vous littéraire et musical fréquenté par Ivan Tourgueniev, Charles Gounod, Hector Berlioz, Gustave Flaubert …(1)

 

 

C’est dans ce village rural dans un hangar agricole, que SIADIS est venu depuis 2011 déverser ses déchets dangereux, en toute illégalité.

 

Depuis la découverte de cette décharge illégale de déchets dangereux l’affaire traîne en longueur, déjà plus de 6 mois que le préfet a sollicité de Mme Royal, Ministre de l’Ecologie, une intervention dans les meilleurs délais de l’ADEME.

 

C’est seulement ce mois-ci le 23 avril (1) que le préfet a pris un arrêté chargeant l’ADEME de procéder en urgence impérieuse à l’évacuation des déchets entreposés sur le site.

 

Il est sûr que si ces déchets dangereux avaient été déversés au pied de la tour Eiffel l’ETAT n’aurait pas attendu 6 mois pour les faire évacuer.

 

 

Le coût estimatif de l’opération d’évacuation de la totalité des déchets dangereux

présents sur le site de Vaudoy est de l’ordre de 4 500 000 €. (2)

 

Mais qui va payer ?

 

Si Siadis n’est pas solvable

c’est vous contribuable qui allez payer

en effet l’ADEME

est un organisme financé par vos impôts.

 

 

Comment en est-on arrivé là ?

 

- Dans ce pays les atteintes à l’environnement sont peu sanctionnées ou par des amendes dérisoires.

- Comme nous le signalons depuis des années la DRIEE 77 qui contrôle ces installations est en permanence en sous effectifs, alors qu’on aurait besoin d’effectifs renforcés.

 

 

L’ETAT trouve l’argent pour financer des projets privés comme les villages

« dits nature » près de Disneyland mais quand il s’agit de fournir les effectifs nécessaires aux contrôles des activités illégales, à la protection de notre environnement : c’est une autre histoire.

 

 

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaudoy-en-Brie

(2)http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/15782/111728/file/AP%20TRAVAUX%20D'OFFICE%20N%C2%B0%2015%20DCSE%20IC%20035%20du%2023%20avril%202015.pdf

(3)http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/15780/111712/file/AP%20CONSIGNATION%20N%C2%B0%2015%20DCSE%20IC%20034%20du%2022%20avril%202015.pdf

 

 

Article du journal Le Parisien :

 

Jacky Bonnemains, président de l'association Robin des bois

 

Le Parisien | 29 Déc. 2014, 07h00

« Il s'agit de récidivistes de l'arnaque au recyclage. » Jacky Bonnemains, le président de l'association de défense de l'environnement Robin des bois, s'est renseigné sur la Siadis. Pour lui, pas de doute, cette affaire est une escroquerie aux déchets. « Elle a dû rapporter entre 500 000 € et 1 M€, sachant que les producteurs de déchets ont payé une prestation d'élimination, dit-il.

 

Il y a eu négligence de la part de la mairie et du propriétaire du hangar qui n'ont pas donné l'alerte. » Il pointe également le manque de moyens en ressources humaines des services de contrôle de la gestion des déchets en région parisienne et sur l'ensemble du territoire. « Ce cas n'est pas isolé, avance-t-il. Les sanctions sont dérisoires et jusqu'alors se réduisent à de simples amendes. C'est l'Agence de l'environnement et les fonds publics qui vont dans un premier temps être mobilisés pour assurer le reconditionnement des déchets, le tri et le financement de leur élimination dans des filières réglementaires. Si les producteurs de déchets sont identifiés grâce à la comptabilité de la Siadis -- pour peu qu'elle existe encore --, leur responsabilité et leur participation financière pourraient être recherchées, si toutefois eux aussi existent encore et s'ils sont solvables. »

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/cette-escroquerie-a-du-rapporter-entre-500-000-eur-et-1-meur-29-12-2014-4405307.php

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 10:07

COMPANS

 

Une monstrueuse décharge illégale

qui s'étend d'année en année

sur un terrain

appartenant au Ministère de l'Ecologie 

 

 

Des photos édifiantes

 

Compans 2012  au bord RD 212

Compans 2012 au bord RD 212

Compans 2012 au bord RD 212 (la butte qui apparaît au fond du paysage est une décharge ISDI située à Villeneuve sous Dammartin)

Compans 2012 au bord RD 212 (la butte qui apparaît au fond du paysage est une décharge ISDI située à Villeneuve sous Dammartin)

Compans 2015 la décharge illégale s'étend à perte de vue

Compans 2015 la décharge illégale s'étend à perte de vue

Compans 2015 la décharge illégale commence à déborder sur la route

Compans 2015 la décharge illégale commence à déborder sur la route

Repost 0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 20:28
Compans 24/4/2015

Compans 24/4/2015

 

Les populations dans l’incompréhension

alors qu’elles viennent d’apprendre que la monstrueuse décharge illégale de Compans est située sur des terrains appartenant au Ministère de l’Ecologie.

 

Compans, village rural de 800 âmes, baigné par la Biberonne, affluent de la Beuvronne, situé au bord de la zone industrielle de Mitry-Compans qui compte 7 sites Seveso dont 3 à hauts risques, survolé par les avions de l’aéroport de Roissy.

 

C’est dans ce village que s’étend une monstrueuse décharge illégale depuis de nombreux mois sans que les services du ministère de l’Ecologie ne fassent évacuer les déchets.

 

Les eaux de ruissellements de cette méga décharge se déversent dans la Biberonne, affluent de la Beuvronne, rivière qui se rejette en amont proche du plus important captage du 77 qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants.

 

 

En effet, ironie du sort, c’est sur des terrains appartenant au Ministère de l’Ecologie que cette méga décharge illégale s’est installée et s’étend de jour en jour, des rats fréquentent le site, les ordures commencent même à déborder sur un rond point très emprunté par des centaines de  camions alimentant la zone industrielle de Mitry-Compans et venant de l'aéroport de Roissy.

 

 

 

Compans 24/4/2015

Compans 24/4/2015

Si Compans se trouvait en Corse ou dans l’Ouest Parisien il est probable que ces ordures auraient disparues depuis longtemps, mais ce village rural a le malheur de se trouver au nord-ouest 77, vous savez dans le secteur où au titre de la « solidarité régionale » on envoie la majorité des ordures de l’Ile de France, dans la circonscription du député Yves Albarello, rapporteur du Grand Paris, qui est opposé au moratoire PREDEC qui devrait interdire les décharges ISDI en Seine et Marne pendant 3 ans.

 

 

Qu’en dit Mme Royal ?

 

Surtout ne la dérangez pas elle est partie en Corse

pour apporter un soutien financier

à cette région.

 

Et cette méga décharge illégale

combien de temps va-t-on encore la supporter ?

 

Vous savez bien que pour la Seine et Marne

il n’y a pas d’argent.

 

Compans 24/4/2015

Compans 24/4/2015

Repost 0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 17:12
Décharge illégale GVHTP Coupvray: Mme Taubira ce n’est pas des effets d’annonces mais la remise en état  en urgence  de ce site que nous attendons

 

 

Extrait article paru dans actu environnement du 23/4/2015 :

 

Le Gouvernement renforce les sanctions en matière environnementale

 

Face au caractère croissant des infractions d'atteinte à l'environnement, le ministère de la Justice publie une circulaire destinée à renforcer la politique pénale. Le point sur quelques principes forts.

 

http://www.actu-environnement.com/ae/news/gouvernement-ministere-justice-taubira-sanctions-environnement-24391.php4

 

 

Comment expliquez-vous Mme Taubira que 2 fédérations agréées pour la défense de l’environnement aient déposé plainte auprès du procureur de la république de Meaux en 2012 et qu’en 2013 le dossier ait été classé sans suite ?

 

Comment expliquez-vous que les élus de Coupvray ait alerté encore et encore vos représentants, les préfets successifs de ce département et que ce site n’ait toujours pas été remis en état ?

 

Mme Taubira ce n’est pas des circulaires que nous attendons mais des moyens humains pour la Seine et Marne, ce département où depuis des décennies les services de l’ETAT sont en sous-effectifs  comme notamment la DRIEE, la police de l’Eau, les gendarmes de l’environnement....

 

Comment expliquez-vous qu’un 12ème arrêté préfectoral vienne d’être délivré le 22 avril dernier à l’encontre de cet exploitant et que cette décharge illégale ne soient toujours pas résorbée  alors que les eaux de ruissellement  se dirigent vers la Marne, en amont de plusieurs captages qui fournissent en eau potable l’Est Parisien ?

 

Les habitants de l’Est Parisien paient leurs impôts comme ailleurs et doivent bénéficier de la même protection de leur cadre de vie que Paris ou l’Ouest Parisien.

 

 

Repost 0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 08:58

 

Bientôt une nouvelle décharge ISDI à Villeparisis

 au lieudit "l'Ambrésis" ?

 

C’est ce que semble préconiser

la Fédération Française du BTP

dont le président indique :

 

« Nous sommes partisans

de favoriser

la régularisation des sites illégaux

lorsque c’est possible »

 

 

Au point où vous en êtes à Villeparisis avec :

 

- une installation de traitements de déchets du BTP

- une carrière remblayée par des déchets « dits inertes »

- une installation de traitements de déchets dangereux

- la plus importante décharge de France de déchets dangereux « Seveso à hauts risques » et de l’autre côté du trottoir le fort de Courtry/Vaujours, site où on été réalisés des essais nucléaires

 

 

Une décharge de plus ou de moins

quelle importance ?

 

 

 

Villeparisis  décharge illégale l'Ambrésis

Villeparisis décharge illégale l'Ambrésis

Assemblée Nationale  

Mardi 24 mars 2015, Séance de 17 heures, Compte rendu n° 38

 Table ronde sur les déchets de chantiers liés au Grand Paris

 

Extrait de l’intervention de 

M. Patrick Aimon, président de la Fédération française du bâtiment

 

Grand Paris.

 

La FFB GP représente 50 000 entreprises sur l’ensemble du territoire national dont 10 000 dans le « grand Paris » pour 250 000 emplois. Le Grand Paris constitue pour nous un investissement historique pour un projet ambitieux, nous ne pourrons relever ce défi sans consentir un effort sans précédent. Il y a une dizaine d’années, nos entreprises n’étaient pas habituées aux pratiques de tri et de recyclage telles qu’elles leur incombent aujourd’hui......

 

Le constat que nous partageons avec le président de la FEDEREC BTP, c’est la différence existant entre le volume des déchets à traiter et les capacités de stockage actuelles. Les déchets du BTP en Île-de-France en 2010 représentent près de 30 millions de tonnes par an, dont près de 24 millions de tonnes de déchets inertes. La Société du Grand Paris nous a confirmé que l’ensemble des opérations pourrait produire près de 60 à 80 millions de tonnes de déblais supplémentaires – soit environ une centaine de millions de tonnes de déblais à gérer. À cela il faut ajouter les déchets spécifiques aux bâtiments liés à l’aménagement autour des gares : déchets dus à la construction neuve, à la réhabilitation, à la démolition et à la restructuration lourde.

 

Dans le même temps, la capacité de stockage régionale annuelle ne cesse de décroître. L’enquête menée dans le cadre du Plan régional de prévention et de gestion des déchets du BTP (PREDEC), dont la FFB Grand Paris est membre de droit, montre que la capacité régionale annuelle de stockage ne cessera de décroître jusqu’en 2025. La situation sera critique dès 2018 car les capacités annuelles de stockage régional devraient passer sous la barre des 5 millions de tonnes, voire disparaître en 2025……

 

 

Le renforcement du maillage du territoire en exutoires reste un axe prioritaire pour la FFB Grand Paris. Il est de plus en plus difficile de trouver du foncier pour construire ces installations d’autant plus que les populations refusent leur proximité. Aujourd’hui l’action des collectivités territoriales est essentielle. Il faut réserver dans les documents d’urbanisme, PLU etc., des zones dédiées aux activités de traitement des déchets. Dans les zones où le maillage en déchetteries professionnelles et autres centres de traitement est insuffisant, il faut définir et harmoniser les conditions d’accueil des déchetteries publiques pour les professionnels en termes de traçabilité, de coût et d’horaire… Le foncier doit être mis à disposition à un prix résiduel au bénéfice des sociétés d’économie mixte ou opérateur « déchets » afin de maintenir un coût soutenable pour les entreprises.

 

 

La deuxième priorité consiste à lutter contre les dépôts sauvages et les sites illégaux. À cette fin, il faut développer l’information sur les normes et leurs sanctions. Nos entreprises doivent avoir connaissance des modalités de gestion réglementaire des déchets et des sanctions encourues en cas de non-respect de ces exigences. Cela revient à notre fédération car nul n’est censé ignorer la loi mais l’inflation législative et l’inintelligibilité de la loi rendent impossibles l’application de l’adage…

 

 Nous sommes partisans de favoriser la régularisation des sites illégaux lorsque c’est possible. L’objectif n’est pas de se montrer répressif en fermant les sites non autorisés – ce qui risquerait de créer de nouveaux dépôts sauvages, mais dans les cas où cela est possible, régularisons la situation de ces centres d’accueil illégaux…….

 

 

  Vous pouvez consulter l'intervention complète de M. Aimon à l'aide du lien qui suit :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-dvp/14-15/c1415038.asp

Repost 0

Recherche