Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 10:42
Décharge illégale Compans : dans quelles conditions les déchets vont-ils être évacués et triés pour 139 000 € ?

 

 

En effet le ministère de l’écologie vient de faire rectifier son annonce paru sur le BOAM (1) ?

Il y avait un 9 de trop, en effet le marché s’élève seulement à 139 000 € HT.

http://www.boamp.fr/avis/pdf/15-141130
 

Dans l’article du Parisien 77 de Rémy Calland du 1er mai dernier on pouvait lire, pour extrait :

« Une première procédure de marché public avait été publiée au mois de décembre pour son nettoyage, mais «elle a été chaotique», confie Eric Tanays, directeur de la Dirif. Selon Mustapha Moutaoudhia, deuxième adjoint au maire de Compans en charge des travaux, «la Dirif avait sous-estimé le montant de l'évacuation des déchets, à 170000€. »

 

 

Mais on s’aperçoit aujourd’hui que le marché est encore inférieur :139 000 € HT.

On se demande dans ces conditions comment les déchets vont pouvoir être triés correctement et évacués vers les sites réglementaires ?

 

 

De toute façon ils vont partir en Seine et Marne, souhaitons que des déchets dangereux ne se retrouvent pas près de nos écoles ou dans des remblais non contrôlés.

 

Mais ici vous êtes "au pays des décharges" où l’ETAT s’est permis d’accumuler le plus important nombre de décharges de France sur un territoire aussi réduit qu’est le Bassin versant Beuvronne, alors au point où ils en sont là-bas, quelle importance ?

 

 

Les déchets « un sujet qui fâche »

 car à l’approche des élections régionales

nous ne voyons aucuns élus se saisir du sujet

et venir à la rencontre

des habitants

du bassin versant Beuvronne.

 

 

 

 

 

 

(1) Bulletin Officiel des Annonces des Marchés publics

(2) http://www.leparisien.fr/acheres-la-foret-77760/compans-une-decharge-sauvage-sur-un-terrain-du-ministere-de-l-ecologie-01-05-2015-4738237.php

Repost 0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 12:20
Compans : le déblaiement de la décharge illégale a démarré, mais dans quelles conditions ?

 

 

 

 Comme le signalait sur son site l’association de Compans :

« Décharge qui valait 1 milliard !

Le montant du marché public numéro 1665260 

pour le nettoyage de la "base de vie" de Compans 

sur l'ancienne RD83 s'élève à 1 399 000€

(Ce qui fait 917 683 833 anciens francs ! Presque 1 millard... ) » 

 

http://www.compans.org/decharge-qui-valait-1-milliard

 

 

Vous pensiez que pour cette somme monstrueuse les déchets allaient être triés : déchets dangereux, déchets « dits inertes » et autres déchets et envoyer vers des décharges réglementaires.

 

Malheureusement ce ne sont pas des bennes qui sont implantées sur le site pour trier les déchets mais une pelleteuse qui est entrain de mettre les déchets non triés en tas.

 

Mme Royal qui veut  imposer le tri des déchets aux populations ne semble pas très regardante quand il s’agit des  déchets à éliminer sur un site de son ministère alors que ce déblaiement va  coûter 1 399 000 € ( près d’un milliard de francs) payés par vos impôts.

 

Où vont aller ces déchets, seront-ils triés

là est maintenant la question ?

 

 

Vont-ils être déversés dans la décharge de Villeparisis ou de  Claye-Souilly ou  dans les décharges de déchets « dits inertes » près de l’école de Fresnes sur Marne ou près du captage d’eau d’Annet sur Marne.... ou bien serviront-ils de remblais sur des terres agricoles  de Seine et Marne ?

 

Nous n’en savons rien.

 

 

Mme Royal

doit informer les populations de Seine et Marne

de la destination de ces déchets.

 

 

 

 

 

Repost 0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 09:24

 

 

Dans notre article du 31/8/2015 (1)  nous vous informions que le préfet de Seine et Marne avait nommé au CODERST (2) un ancien exploitant de décharge illégale Gérard Balland, actuel maire de Nonville, ancien dirigeant de la Sté « les Remblais Paysagers » qui a exploité pendant 2 ans ½ une décharge illégale à Claye-Souilly, décharge illégale fermée par arrêté municipal du 16/7/2007, suite à un courrier adressé par Nature Environnement 77 (anciennement dénommée ASMSN) à la mairie de Claye-Souilly.

 

Décharge illégale qui n’a pas été remise en état par la Sté les Remblais Paysagers qui en a laissé le poids à la population de Claye-Souilly.

 

Nous apprenons aujourd’hui par un courrier en provenance de la préfecture que  Gérard Balland a démissionné de son poste au Coderst, ce dont nous nous félicitons.

 

Mais au delà de cette nomination, n’est-ce pas certaines nominations aux diverses commissions par les préfets qui devraient être remises en cause.

 

Nous citerons simplement un exemple ADENCA et une association de Vaires sur Marne qui avaient demandé à être nommées à la "CSS du fort de Vaujours Placoplatre" n’ont pas été acceptées, les préfets préférant nommer une association qui a perçu pendant plusieurs années des subventions de la fondation Placoplatre.

 

 

(1) http://adenca.over-blog.com/2015/08/seine-et-marne-le-prefet-nomme-au-coderst-un-ancien-exploitant-de-decharge-illegale.html

(2) conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques

 

 

 

 

Repost 0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 13:57

 

 

Pour arrêté préfectoral du 31/8/2015 nous apprenons qu’une casse auto illégale est implantée 15 rue J.P. Plicque à Villenoy.

 

Une installation illégale  qui doit suspendre son activité et qui a 2 mois pour déblayer les déchets entassés sur le site.

 

Pour mémoire les eaux de ruissellement de cette installation illégale se déversent dans la Marne en amont du captage d’Annet sur Marne.

 

 

 

 

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/17342/142650/file/31%2008%202015%20AP%202015%20DRIEE%20UT77%20118.pdf

 

Repost 0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 14:37
28/8/2015 Compans, les déchets débordent sur la route

28/8/2015 Compans, les déchets débordent sur la route

 

Lors d’une réunion vendredi dernier à Mitry-Mory, le maire de Compans a demandé à Jean-Noël Humbert, sous préfet de Meaux, à quelle date la décharge illégale de Compans serait deblayée.

 

Le sous préfet n’en sait rien.

 

En effet cette décharge illégale de Compans est située depuis des années sur un site du ministère de l’écologie sans que les différents ministres ou secrétaires d’Etat qui se sont succédés n’aient souhaité faire déblayer les ordures, pourtant la presse avait indiqué que début septembre cette décharge devait être vidée.

 

C’est la DIRIF (Direction des routes d’Ile de France) qui est en charge de ce dossier.

C’est le Ministère de l’Ecologie de Mme Royal qui gère cette entité et plus particulièrement le secrétaire d’Etat chargé des transports, Alain Vidales,  mais Alain Vidales est occupé ailleurs, la semaine dernière il était en Tunisie accompagné de nombreux opérateurs et entreprises de transport français pour  faire le point sur l'avancée de plusieurs grands projets d'infrastructures pour lesquels la France est mobilisée.(1)

 

Il est vrai que si le secrétaire d’ETAT accompagne certaines entreprises privées pour les aider à conquérir des parts de marché en Tunisie, il ne peut pas en plus d’occuper des décharges implantées chez les « petites gens » du nord-ouest 77.

 

(1) http://www.developpement-durable.gouv.fr/En-deplacement-en-Tunisie-Alain.html

 

Repost 0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 20:30

 

 

Paru sur le Parisien 77 :

 

Surveillance des décharges : fin de la polémique sur une nomination contestée

 

Grégory Plesse | 04 Sept. 2015, 18h08 | MAJ : 04 Sept. 2015, 20h55

 

 

Surveillance des décharges : fin de la polémique sur une nomination contestée
Archives. Gérard Balland, maire (DVD) de Nonville, siège depuis deux ans au Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques. Il a exploité illégalement une décharge à Claye-Souilly pendant plus de deux ans. (DR.)

 

Le maire de Nonville, Gérard Balland (DVD), avait-t-il sa place au sein du conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst) ?

Pour quelques associations de défense de l’environnement et pour EELV 77, la réponse était non. Comme le rappelle Mireille Lopez, de l’association Adenca, Gérard Balland a été le dirigeant de la société «les Remblais Paysagers», qui a, pendant deux ans et demi, exploité illégalement une décharge à Claye-Souilly.

 

Il a laissé derrière lui une colline de déchets de chantier haute de plus de douze mètres au lieu-dit Le Prée, aujourd’hui remplacé par l’une des innombrables «buttes paysagères» du secteur.

 

«Même si cette affaire est assez ancienne,[NDLR : au début des années 2000] cette nomination est quand même incroyable», indique Franck Rolland, cosecrétaire d’EELV 77, qui demandait au préfet de revenir sur sa décision. Message relayé par la vice-présidente du conseil régional chargée de l’environnement, Corinne Rufet (EELV), qui a également écrit au préfet, ainsi qu’à la ministre Ségolène Royal. «C’est ahurissant, cela relève quasiment du conflit d’intérêt», s’emportait l’élue.

 

Pour sa part, le principal intéressé s’étonnait de la polémique. «Cela fait deux ans que je siège au Coderst, les associations représentées ne m’ont jamais fait de reproches ou de procès en légitimité», assurait Gérard Balland, qui estimait par ailleurs que la décharge exploitée à Claye-Souilly «était autorisée». Ce qui est à la fois vrai et faux. Comme l’indique l’arrêté pris par Yves Albarello (LR) le 16 juillet 2007, les Remblais Paysagers ont bénéficié d’une autorisation entre 1998 et 2004. Le problème c’est que la société a poursuivi son activité pendant plus de deux ans au-delà de cette échéance.

 

Interrogé, le préfet de Seine-et-Marne, qui préside le Coderst, avait fait savoir qu’il allait «récolter tous les éléments tangibles qui sont reprochés» à Gérard Balland et saisir Valérie Lacroute (LR) et Jean-Jacques Barbaux, l’actuelle présidente de l’union des maires et son prédécesseur, qui ont désigné à tour de rôle le maire de Nonville comme représentant au sein du Coderst. Pour rappel, le Coderst est un organisme qui donne des avis consultatifs sur les risques environnementaux induits par l’implantation d’installations classées comme par exemple les décharges autorisées.



Aux dernières nouvelles, Gérard Balland va démissionner, selon préfecture intrrogée par Le Parisien. C'est, fait-elle savoir, ce que lui ont annoncé l'ancien et l'actuelle présidente de l'union des maires. 

 

 

http://www.leparisien.fr/acheres-la-foret-77760/surveillance-des-decharges-la-nomination-qui-fait-hurler-les-ecologistes-04-09-2015-5062627.php

Repost 0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 19:26
28/8/2015  Les déchets de la monstueuse décharge illégale de Compans débordent sur la route

28/8/2015 Les déchets de la monstueuse décharge illégale de Compans débordent sur la route

 

 

Le gouvernement  utilise 5 millions d’euros de vos impôts  pour nettoyer les décharges illégales  au bord des autoroutes nord franciliennes mais ne trouve pas d’argent pour déblayer  la monstrueuse décharge illégale de Compans située sur  un site du Ministère de l’Ecologie, les déchets  débordent sur la départementale 212 sans que le Ministère de l’Ecologie ne s’en préoccupe.

 

Mais ici vous êtes au nord-ouest 77 chez les « petites gens », là où le District de Paris  a décidé dans les années 60 d’implanter les activités polluantes pour soulager Paris.

 

District de Paris devenu aujourd’hui Conseil Régional IDF, ce même Conseil Régional IDF qui a autorisé l’industriel allemand Knauf à exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert, détruisant une partie  de la forêt de Montgé en Goële au lieudit « le bois des Sables », carrière remblayée par des déchets.

 

 

 

 

 

Extrait lettre n°4 de la préfecture IDF :

 

Autoroutes Nord franciliennes : 25 000 tonnes de déchets évacuées !

 

Nord-ouest 77 une population méprisée, voir l’exemple de la monstrueuse décharge illégale sur le site du ministère de l’écologie !

Opération de nettoyage menée par la DiRIF à proximité des autoroutes Nord franciliennes - © DiRIF

 

Début mars 2015, le Gouvernement a décidé un programme de remise à niveau des autoroutes franciliennes. Il a dégagé pour cela un budget spécifique de 5 M€, à consacrer principalement au réseau autoroutier Nord francilien où la situation était la plus préoccupante.

À l'issue de la première phase de nettoyage général menée par la Direction des routes Île-de-France (DiRIF), 25 000 tonnes de déchets ont été évacuées :

  • la moitié est issue de dépôts sauvages en bord de voies, le plus souvent constitués de matériaux issus de chantiers de BTP ;
  • 30 % résultent du nettoyage d'anciens campements sauvages sur les dépendances autoroutières ;
  • 20 % proviennent des incivilités courantes des usagers du réseau.

Les contrôles aléatoires renforcés

Au-delà des dispositifs de sécurisation et de dissuasion mis en place sur les sites de dépôts sauvages, les contrôles aléatoires par les forces de l'ordre sont renforcés pour sanctionner les comportements inacceptables de professionnels qui transforment le réseau autoroutier francilien en décharge.

La propreté des autoroutes est l'affaire de chaque citoyen. Elle participe à l'image de la région capitale et de la France qui seront particulièrement exposées aux regards du monde lors des grands rendez-vous internationaux de la fin de l'année 2015, et notamment à l'occasion de la conférence mondiale sur le climat.

 

http://www.ile-de-france.gouv.fr/prefecture/content/download/9377/67776/file/pref-actualites-septembre-2015.html

Repost 0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 09:17

 

 

Qu’est-ce que le CODERST ?

 

Le conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques ou «CODERST» est une des commissions administratives à caractère consultatif prévues par le droit français (articles R.1416-1 à R.1416-6 du code de la santé publique).

 

Il s’agit d’une commission consultative départementale qui délibère dans les cas où la loi le prévoit, sur convocation du Préfet pour lui donner des avis concernant certains projets.

 

Cela concerne notamment les actes de police administrative des installations classées pour la protection de l’environnement, mais aussi des installations, ouvrages, travaux, aménagement relevant de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA),….

 

Il donne des avis, dans les cas prévus par la loi et la réglementation, sur les projets d’actes réglementaires et individuels en matière d’installations classées, de déchets, de protection de la qualité de l'air et de l’atmosphère, de polices de l’eau et des milieux aquatiques, de polices administratives spéciales liées à l’eau…..

 

 

 

En Seine et Marne cette instance se réunit en Seine et Marne environ une dizaine de fois par an. En 2015 le CODERST a donné son avis notamment sur les cas de 2 décharges illégales :

 

- Siadis Vaudoy-en-Brie

http://www.leparisien.fr/vaudoy-en-brie-77141/vaudoy-en-brie-le-prefet-ordonne-l-evacuation-des-3-000-m3-de-dechets-dangereux-30-12-2014-4409195.php

- Sogal Jouy-le-Châtel

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/16504/116260/file/19%2006%2015%20AP%20Travaux%20d'Office.pdf

 

 

 

Ironie du sort, Jean-Luc Marx, préfet de Seine et Marne, nomme au CODERST par AP 15/DCSE/IC/067 du 31 juillet 2015, Gérard Balland (1), actuel maire de Nonville et ancien dirigeant de la Sté « les Remblais Paysagers » qui a exploité pendant 2 ans ½ une décharge illégale à Claye-Souilly, décharge illégale fermée par arrêté municipal du 16/7/2007 suite à un courrier adressé par Nature Environnement 77 (anciennement dénommée ASMSN) à la mairie de Claye-Souilly.

 

Décharge illégale qui n’a pas été remise en état par la Sté les Remblais Paysagers qui en a laissé le poids à la population de Claye-Souilly.

 

 

 

 

(1) http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/17110/119941/file/RAA%20n%C2%B0%2087%20du%204%20ao%C3%BBt%202015.pdf

 

Pour aller plus loin :

 

Action de Nature Environnement 77 (anciennement dénommée ASMSN) contre les Remblais Paysagers à Carnetin

http://www.asmsn.org/ancien_site/Dechets/Carnetin.htm#requ%C3%AAte

 

Article de presse :

http://www.liberation.fr/libe-3-metro/1995/10/04/les-bonnes-entrees-du-btp-au-conseil-general-de-seine-et-marne-sur-35-elus-de-la-majorite-9-sont-ou-_147973

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne/les-baraquements-de-la-discorde-devant-le-tribunal-23-02-2006-2006766729.php

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/une-butte-paysagere-sur-l-ancienne-decharge-22-09-2009-647907.php

 

 

articles Adenca

http://adenca.over-blog.com/article-achat-des-terrains-de-l-ancienne-decharge-illegale-les-remblais-paysagers-un-cadeau-empoissonn-115828239.html

 

 

 

 

 

Claye-Souilly : Arrêté municipal du 16/7/2007

Claye-Souilly : Arrêté municipal du 16/7/2007

Repost 1
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 20:33
Compans : Mme Royal n’a toujours pas fait déblayer la monstrueuse décharge illégale située sur le terrain appartenant à son ministère !

 

 

 

Compans commune située au nord-ouest 77, dans le bassin versant de la Beuvronne, c’est ici que depuis des années s’étend une monstrueuse décharge illégale sur un site appartenant au ministère de l’Ecologie, sans que ce ministère ne la fasse ni nettoyer, ni clôturer.

 

Le journal les Echos disait dans un article daté de début juin que la décharge serait déblayée fin juin, mais 2 mois après elle est toujours là.

 

 

Un sujet qui fâche Mme Royal ?

 

C’est la question que se posent les associations environnementales qui avaient été contactés par un journal national, qui comptait présenter une émission la semaine prochaine sur ce sujet, mais ironie du sort, au dernier moment le journaliste se décommande.

 

Le journaliste

aurait-il mené des investigations

auprès du ministère de l’écologie

qui n’aurait pas plu

à Mme la Ministre ?

 

Mme Royal

aurait-elle contacté la rédaction du journal

pour demander à ce que le sujet

ne soit pas traité ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que la décharge est toujours là, pollue les eaux de la Beuvronne et que Mme Royal ne fait rien.

 

 

Mais ici vous êtes au pays des décharges, où l’ETAT a laissé s’implanter une masse d’activités polluantes, c’est ici que vivent « les petites gens », ceux que Mme Royal ne rencontre jamais.

       

   Ceux qui doivent souffrir et se taire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 20:27

 

La décharge illégale de Compans sur le site du ministère de l’Ecologie au pied de l’aéroport   de Roissy n’est pas la seule au nord-ouest 77, une monstrueuse décharge illégale est implantée au pied de Disneyland sur la commune de St Thibault des Vignes et il y a aussi la décharge illégale  de Coupvray,  dans le village riverain de Disneyland……

 

Pour financer au nord-ouest 77 le projet privé des villages « dits nature » près de Disneyland l’ETAT et les collectivités  ont trouvé 60 millions d’euros de fonds publics,    mais quand il s’agit de permettre aux populations du nord-ouest 77 de vivre dignement sans trouver à chaque coin de rues des monceaux de déchets, là c’est une autre histoire, M. Valls et Mme Royal sont aux abonnés absents.

 

Et puis au nord-ouest 77 ils sont habitués à vivre au milieu des ordures des autres, Paris déverse même ses déchets  au bord de leur plus important captage d’eau d’Annet sur Marne qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants.

 

 

 

 Paru dans le journal La Marne :

Saint-Thibault-des-Vignes

Les écologistes de plus en plus inquiets

Ose (Organe de sauvetage écologique) tire la sonnette d’alarme sur les décharges dans le Nord Seine-et-Marne. La situation empire alors que les aides diminuent.

11/08/2015 à 15:48 par Audrey Gruaz

 

 

NORD-OUEST 77 : deux monstrueuses décharges illégales à moins de 16 kms de distance !

Edouard Feinstein (ici à Saint-Thibault) constate que les décharges prolifèrent de plus en plus dans le Nord Seineet- Marne.

 

 

Edouard Feinstein, son président-fondateur, de Ose évoque la situation.

Où en êtes-vous de vos opérations de nettoyage dans le Nord 77 ?

On poursuit, mais nous ne sommes plus soutenus. Cette année, et pour la première fois, la subvention du Conseil départemental est égale à 0 (1 500 euros en 2014), tout comme celle de la DRIEE qui était de 2 000 euros l’an dernier (Ndlr : Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Ile-de-France). Du jamais vu.  Qui va nettoyer les bords de Marne maintenant ? Ils ressemblent de plus en plus à des décharges sans fin.

Ose va devoir se tourner vers le privé, comme l’association Vacances-propres ou encore Disney et Balao.

 

Quelle est la situation à Saint-Thibault, plus grande décharge d’Ile-de-France, avec ses 40 hectares de déchets de toutes sortes ?

Une aire d’accueil pour les gens du voyage a été édifiée à côté. Il y a eu un semblant d’aménagement, mais les déchets continuent de s’amonceler tout autour. ÉpaMarne a stocké tous les déchets des plateaux en une véritable montagne de détritus. Les grillages n’empêcheront pas les Roms de s’installer, comme en 2014, mais, en revanche, nous empêcheront d’intervenir sur les berges pour les nettoyer.

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans La Marne du 12 août.

Saint-Thibault-des-Vignes, 77

http://www.journallamarne.fr/2015/08/12/les-ecologistes-de-plus-en-plus-inquiets/

Repost 0

Recherche