Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 00:00

            La Seine et Marne : Dépotoir de l’Ile de France ???  

 

QUI SE PREOCCUPE DE LA SANTE DES RIVERAINS DES                 DECHARGES DE SEINE ET MARNE ?

 

 

 

 

Données concernant l’installation de stockage des déchets dangereux et centre de traitement biologique des terres polluées :SITA FD Route de Courtry 77270 Villeparisis (Source Conseil Régional Ile de France)

 


Traitement des terres polluées

Mise en service                        2002

Fin d’autorisation                     décembre 2020

Capacité autorisée                    200 000 tonnes par an

Dont 60 000 t biocentre, désorption thermique, et lavage à l’eau

20 000 t par le lavage aux solvants

Déchets traités                         Terres polluées par les hydrocarbures

 

Installation de stockage de déchets dangereux

Mise en service                        Décembre 1978

Fin autorisation                        Décembre 2020

Capacité autorisée                    250 000 tonnes par an

                                               Installation de stabilisation sur site

                                               Capacité autorisée de 200 000 t/an

                                               (données SITA FD)

Déchets traités                         Résidus d'épuration des fumées d'incinération 
                                               d'ordures ménagères (REFIOM);
                                               déchets amiantés,  boues et pâtes, autres déchets    
                                               solides

Procédé de traitement               Enfouissement des déchets dangereux en alvéoles spécifiques

 

 

Pour connaître la composition de la commission locale de suivi de la décharge, consultez l’arrêté préfectoral p 3 :

http://www.seine-et-marne.pref.gouv.fr/sections/recueil/recueils_2008/2_eme_semestre/recueil_des_actes_ad8198/downloadFile/attachedFile/RAA_n41_du_08_octobre_2008_115_pages.pdf?nocache=1223475694.83


Sites à consulter
:
- Des déchets qui deviennent des résidus dangereux et embarrassants les REFIOM : 

http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=2630

- Question de Monsieur Cova, ancien député de la circonscription

http://questions.assemblee-nationale.fr/q12/12-7516QE.htm

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 15:11

QUI SE PREOCCUPE DE LA SANTE DES RIVERAINS DES           DECHARGES DE SEINE ET MARNE ?

Conformément à l’article 1 de la Convention Aarhus les seine et marnais ont droit comme tous les habitants de l’Ile de France de vivre dans un environnement propre à assurer leur santé et leur bien-être.

                                http://aida.ineris.fr/textes/decrets/text2197.htm

NATURE ENVIRONNEMENT 77 (anciennement dénommée A.S.M.S.N.) écrivait en 2002 lors de l’élaboration du Plan Départemental d'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA) de Seine et Marne :

« Constat en Seine et Marne

1- La Seine-et-Marne accueille depuis des décennies de l'ordre de 3 fois plus de déchets des départements voisins qu'elle n'en produit, sans aucune contre-partie environnementale et sans que les " coopérations intercommunales existantes " , que cite le plan, soient chiffrées ni même examinées.

2- Notre département continue aujourd'hui de subir la pression de pollution et d'atteintes à l'environnement considérables comme à Férolles-Attilly, Fouju -Moisenay, Crégy-les-Meaux, etc, parce que des sites ont été exploités dans le passé sans précaution et sans l'arsenal législatif actuel qui impose des prescriptions plus sérieuses.

3- Le projet de plan seine-et-marnais prévoit de continuer à recevoir une quantité de déchets très importante en provenance du SYCTOM de Paris et des départements de la petite couronne.

4- Les plans départementaux de plusieurs départements voisins prévoient (le Val-de-Marne par exemple) de traiter leurs déchets ménagers en s'en débarrassant purement et simplement dans les CET (centres d'enfouissement technique) de Seine-et-Marne. Nous avons noté aussi que les taux de valorisation sont très disparates selon les départements de notre région.

5- Il est devenu insupportable que tel ou tel syndicat se débarrasse de ses déchets en Seine-et-Marne sous prétexte que notre département est grand et relativement " peu urbanisé ". Les habitants de nos communes n'ont pas à subir davantage les conséquences d'un laisser aller coupable que nos descendants auront du mal à réparer. »

http://www.asmsn.org/ancien_site/Dechets/pdedma1.htm#Lettre%20aux%20institutionnels

 

                      DEPUIS 2002 QU’ONT FAIT NOS ELUS

 POUR CONTROLER  LES RISQUES   SUR LA SANTE HUMAINE

                              AUTOUR DES DECHARGES ???

 

Combien d’études épidémiologiques, de contrôle de la nappe phréatique et de l’air par  des organismes indépendants ont été réalisées ?

 

A notre connaissance le département de Seine et Marne ne possède pas de registre de cancers, qui prendra l’initiative de le créer ?

          http://www.invs.sante.fr/surveillance/cancers/surveillance_cancers.htm

 

 

Numéros utiles :

-Institut  de Veille Sanitaire, Cellule interrégionale d’épidémiologie d’Ile de France

 58. 62, rue Mouzaïa 75935 Paris Cedex 19

 Dr Hubert Isnard  01 44 84 23 99, site internet : www.ile –de-France.sante.gouv.fr

- DDASS Seine et Marne 49.51 Avenue Thiers 77011 Melun (Dr Robert)

Dr Robert 01 64 87 62 00

- DRIRE 14. rue Aluminium 77176 Savigny le Temple

M. Claude Poinsot  01 64 10 53 53

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 21:30

 

 

En consultant le site Francim nous nous apercevons que des registres de Cancers ont été mis en place dans certains départements mais pas la Seine et Marne. Pourquoi ?

Notre département possède pourtant un nombre important de décharges, puisque nous recevons près de 75% de déchets en provenance d’autres départements de la région parisienne et même au-delà.

 Quels contrôles de l’impact sur la santé humaine autour de ces décharges engendré par l’incinération ou l’enfouissement des déchets et la pollution par ces transports de déchets de longue distance en provenance  du Loiret, de l’Yonne, de l'Essonne, des Yvelines et parfois de l’Aube…

Il est du devoir de nos élus de s’assurer qu’il n’y a pas atteinte à la santé publique

 

A consulter Site Francim :

 

http://www.invs.sante.fr/surveillance/cancers/surveillance_cancers.htm

 

Dossier de Presse AFSSET ET INSERM du 2/10/2008

 

http://www.inserm.fr/fr/presse/communiques/att00008157/ec_cancers_environnement_der.pdf

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 14:25


                        La décharge R.E.P. VEOLIA 
           Claye-Souilly, Charny, Fresnes sur/Marne 
     

                     a reçu pour la seule année 2007                
                 plus de
1 400 000 tonnes de déchets

 

                     dont plus de 78%  
                des départements suivants :

  
   
Aisne, Loiret, Marne, Oise, Paris, Yvelines, Yonne, Essonne,
Hauts de Seine, Seine St Denis, Val de Marne, Val d’Oise.(2)

                  moins de 22  % des déchets
                proviennent de Seine et Marne
 


Les émissions moyennes  d’un poids lourds en dioxyde de carbone CO2 peuvent être comparées à celles de 4 véhicules particuliers. (1)

Plutôt que d’enfouir le CO2 sous cette décharge ne serait-il pas plus raisonnable de réduire les émissions de gaz à effet de serre CO2 par  le traitement des déchets sur les sites de production en évitant les transports par poids lourds.

Pourquoi cette mégadécharge reçoit-elle des déchets de départements aussi éloignés que le Loiret, L’Yonne, La Marne, Les Yvelines, L’Essonne ?

 

La Seine et Marne est-elle considérée comme le dépotoir du nord de la France ???

 

Ordures ménagères, déchets ultimes, gravats de bâtiments,  bientôt peut-être enfouissement co2 et pourquoi pas aussi enfouissement de déchets radioactifs.

 

Que font nos élus pour défendre nos terres de Brie, pour

permettre aux générations futures de pouvoir se nourrir et pour protéger la santé humaine contre toute ces pollutions ???

 

Ont-ils demandé des contrôles de la nappe phréatique et de l’air par des organismes indépendants ???

Pas à notre connaissance.

 

Il est du devoir de nos élus de s’assurer qu’il  n’y a pas atteinte à la santé humaine.

 

Sources :

 (1)Airparif :http://www.airparif.asso.fr/emissions/chifcle.php#routier

(2) Dossier 2007 REP VEOLIA mis à la disposition du public (Mairies de Claye-Souilly,
Fresnes s/Marne, Charny)

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 19:43

LES RIVERAINS VONT POUVOIR CONSULTER LE DOSSIER REGLEMENTAIRE D'INFORMATION AU PUBLIC POUR 2006 ET 2007. 


Suite article 17 juillet 2008 ……

 

En vertu de  l’article R125-2 du Code de l’environnement les exploitants d’installations d’élimination de déchets soumises à autorisation doivent déposer chaque année en préfecture et dans les mairies du lieu d’implantation un dossier d’information mis à la disposition du public.

 

Ce jour Monsieur Bernard Lafève (Directeur du Service Foncier Routière de L’Est Parisien) nous a déposé un dossier d’information  au public concernant les années 2006 et 2007, il nous a informé que ce dossier sera également remis ce jour à la Préfecture et dans les communes de Claye-Souilly, Charny et Fresnes sur/Marne.





Partager cet article
Repost0
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 19:05

OU EST LE DOSSIER ANNUEL D'INFORMATION
MIS A LA DISPOSITION DU PUBLIC ?

En vertu de  l’article R125-2 du Code de l’environnement les exploitants d’installations d’élimination de déchets soumises à autorisation doivent déposer chaque année en préfecture et dans les mairies du lieu d’implantation un dossier d’information mis à la disposition du public.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006835042&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20080716&fastPos=1&fastReqId=1489678284&oldAction=rechCodeArticle

Ce dossier comporte entre autres :

La notice de présentation de l'installation, l'étude d'impact, la nature, la quantité et la provenance des déchets traités au cours de l'année précédente, la quantité et la composition mentionnées dans l'arrêté d'autorisation, d'une part, et réellement constatées, d'autre part, des gaz et des matières rejetées dans l'air et dans l'eau.

Un rapport sur la description et les causes des incidents et des accidents survenus à l'occasion du fonctionnement de l'installation.

A ce jour nous n’avons pas pu nous procurer ce dossier, tant auprès des services de la Préfecture que des mairies de Claye-Souilly, Charny ou Fresnes sur/Marne.

A la suite de notre demande  auprès de la D.R.I.R.E., nous avons reçu un appel téléphonique de Monsieur Bernard Lafève (Directeur du Service Foncier Routière de L’Est Parisien) qui nous a indiqué qu’un dossier d’information  serait remis  à notre association le 21 Juillet 2008 concernant les années 2006 et 2007.

Affaire à suivre……

Partager cet article
Repost0

Recherche