Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 15:12

 

 

 

L’Ile de France empêtrée dans ses déchets de bâtiment



Le rééquilibrage territorial des déchets du bâtiment
 un leurre ou une réalité ?


Le PREDEC plan régional d’élimination des déchets de chantiers est en cours d’élaboration en Ile de France.


Ce plan devrait comptabiliser les projets de chantier : Grand Paris, Grand Roissy, Village Nature… et les besoins en décharges pour stocker tous ces déchets dans  les 10 années à venir, décider  en quelque sorte du sort de la Seine et Marne, continuera-t-elle à recevoir 80 % de déchets de bâtiment  en provenance d’autres départements ou imposera-t-on un rééquilibrage territorial afin que chaque département assume ses propres déchets ?
 

 

Un casse-tête difficile à résoudre car les départements qui produisent les déchets et qui depuis des années les envoient chez les autres souhaitent-ils  vraiment que la situation  change ?
Ont-ils réservé des emplacements pour recycler ces déchets sur leur territoire ?
Ont-ils créé des déchetteries ?

Ce plan devrait être voté vers 2013 par les conseillers régionaux, mais le problème est qu’en Seine et Marne nous n’en avons que 24 sur 209 pour l’Ile de France.

Des réunions de travail au nombre d’environ une douzaine seront organisées  en 2012 par le conseil régional, ces réunions vont accueillir des représentants de l’Etat, du conseil régional, des conseils généraux des départements d’Ile de France,  des industriels du bâtiment et de la promotion immobilière……
 
 Citons quelques industriels invités :

 UNICEM (GSM) http://www.unicem.fr/ , GSM ce sont  les carrières de Balloy, Luzancy, la Gde Paroisse, Varennes sur Seine, Avon, La Rochette

UNED (CEMEX), UNED (Picheta), http://www.uned.fr/,
- Cemex  ce sont  les carrières de Changis sur Marne, Pécy, Villiers sur seine, Marolles,
 les projets  de décharges de Châtelet sur seine et Marolles sur seine.
- Picheta c'est la  décharge au bord de la Forêt régionale de Montgé en Goële(1).


 FNADE (Veolia) http://www.fnade.org/,
- Veolia ce sont les carrières de Vignely, Trilbardou, Précy sur Marne, Fresnes sur Marne,
  les décharges de Claye-Souilly, Fresnes sur Marne,  Monthyon, Fouju.
- ECT adhérent FNADE ce sont les décharges de Villeneuve sous Dammartin, Moussy le    Neuf, Annet sur Marne, Brie Comte Robert, Combs la Ville, Moissy Cramayel.(2)   

FEDEREC (Paprec) http://www.federec.org/
  Groupe Paprec c’est la décharge Terralia de Villevaudé(3).

Et aussi Syndicat des Recycleurs du BTP, FFB http://www.ffbatiment.fr/ , FRTP http://www.fntp.fr/travaux-publics/j_6/accueil, CRIF (Aménagement), Fondation des Promoteurs Immobiliers (FPI), UNPG (Cemex) http://www.unpg.fr/
 

 
ADENCA aurait aimé participer à toutes ces réunions pour défendre ces minorités invisibles qui  vivent au milieu des ordures des autres, mais le Conseil Régional n’a pas souhaité donner une suite favorable à sa demande.

Lot de consolation : le Conseil Régional a toutefois accepté d’intégrer un représentant d’ADENCA  au sein du comité technique du PREDEC  qui devrait se réunir 4 fois en 2012.

Que se passera-t-il dans la huitaine d’autres réunions prévues auxquelles ADENCA n’assistera pas ?

La démocratie aurait voulu que  les portes soient grandes ouvertes dans ces réunions à ceux à qui on impose de vivre au milieu des ordures des autres afin de leur permettre de  s’exprimer librement.

Il en a été décidé autrement.

 




                  Sommes-nous condamnés à la double peine :
                           vivre au milieu des ordures des autres 
                                et nous taire, surtout nous taire ?

                                                 A vous de juger ?



S&Marne25Janv2012

Carte réalisée par un bénévole de notre association que nous remercions.


Pour aller plus loin :
(1)    décharge de Montgé-en-Goële
http://adenca.over-blog.com/article-nord-ouest-seine-et-marne-une-nouvelle-decharge-autorise-a-montge-en-goele-98094145.html

http://adenca.over-blog.com/article-destruction-du-patrimoine-seine-et-marnais-une-decharge-va-t-elle-etre-implantee-en-bordure-de-la-86377036.html
(2) Reportage décharge ECT
http://www.actu-environnement.com/ae/news/agriculture-sur-centre-stockage-dechets-inertes-14680.php4
(3) Article sur Terralia
http://adenca.over-blog.com/article-epinay-champlatreux-le-chateau-et-la-decharge-97782339.html
http://adenca.over-blog.com/article-26673223.html
http://adenca.over-blog.com/article-28179424.html


http://www.seine-et-marne.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/AP_autorisation_ISDI_MONTGE_EN_GOELE-2.pdf

http://adenca.over-blog.com/article-destruction-du-patrimoine-seine-et-marnais-une-decharge-va-t-elle-etre-implantee-en-bordure-de-la-86377036.html

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 14:59

 

 

Les mauvaises nouvelles s’accumulent en Seine et Marne



Nous apprenons qu’un nouveau projet de décharge a été déposé le 16/12/2011

Par la Sté des Calcaires de Souppes-sur-Loing
A SOUPPES-SUR-LOING
Au lieudit "La carrière de la plaine"



Que font les députés et sénateurs de Seine et Marne ?
ont-ils déposé des propositions de loi pour faire modifier la législation
 afin d’imposer à chaque département français de traiter leurs déchets sur leur territoire et de ne plus les envoyer chez les autres ?

A cette question nous n’avons pas de réponse ?

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 18:52

 

 

Destruction de notre patrimoine Seine et Marnais 

 

 

La série continue,

cela ne s'arrêtera donc jamais ?


 

Montgé-en-Goële
 
Une nouvelle décharge 
de 376 480 tonnes de déchets
autorisée par
Monsieur le Préfet de Seine et Marne
entre
 la forêt régionale
et les espaces agricoles 

 

MONTG2 EN GOÊLE 11.10.2011 

Allée de platanes en bordure de la Forêt Régionale de Montgé-en-Goële

 

 

 

Afin de déverser les ordures en provenance de leurs chantiers de démolitions du BTP d’Ile de France et des départements limitrophes, les entreprises Brunel http://www.brunel-demolition.fr/ de Montfermeil (93) et Picheta de Pierrelaye (95) ont jeté leur dévolu sur la Seine et Marne. 

 

Un site à l’abri des regards à Montgé-en-Goële entre la forêt régionale plantée de chênes, châtaigniers et hêtres plus que centenaires et les espaces agricoles, caché derrière une épaisse  haie d’arbres, la situation est idyllique pour ces démolisseurs mais pas pour les seine et marnais qui voit régulièrement  leurs champs et leurs bois disparaître pour faire place à des décharges.

 

Montgé en Goële 27.9.2011 2

C'est derrière ce bois que va être implantée la décharge

 

 

Lien vers l’arrêté préfectoral :
http://www.seine-et-marne.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/AP_autorisation_ISDI_MONTGE_EN_GOELE-2.pdf

Pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-destruction-du-patrimoine-seine-et-marnais-une-decharge-va-t-elle-etre-implantee-en-bordure-de-la-86377036.html

 

 

 

 

 Quand  nos députés et sénateurs

déposeront-ils  une proposition de loi

imposant un rééquilibrage territorial de l'implantation des décharges

au plus près des sites de production des déchets ?

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 21:23

 

 

Seine et Marne, dépotoir de l’Ile de France :

pourquoi les pneumatiques usagés

des Yvelines et de  Paris transitent-ils par la Seine et Marne ?

 

Pourquoi Paris et les Yvelines envoie ces déchets

en Seine et Marne à Jutigny près de Provins?

 

 

Traverser toute l’Ile de France pour regrouper ces déchets au bout de la Seine et Marne, est-ce bien compatible avec le Grenelle de l’environnement et la réduction du CO2 (transports routiers) ?

 

Pourquoi ces départements envoient leurs déchets  chez les autres ?

 

 Lien vers l'arrêté préfectoral :

 http://www.seine-et-marne.pref.gouv.fr/sections/actions_de_l_etat/environnement_et_san/icpe_-_carrieres/decisions/autorisations/jutigny77650_-_soc_1/downloadFile/attachedFile/AP_N_2011DRIEEUT77_174_ERRIC.pdf?nocache=1325090730.92

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 11:56

 

 

 

Le rééquilibrage territorial  en Ile de France

des ordures ménagères et déchets industriels :

un leurre ! 

 

 

La Seine et Marne 

condamnée à perpétuité

à vivre au milieu des ordures des autres ? 

 

 

Analysons la situation :

Combien de décharges d’ordures ménagères et de déchets industriels à l’horizon 2015 en Ile de France ?

 

-1 dans les Yvelines à Guitrancourt :                                                                                                   100 000  tonnes

- 2 dans le Val d’Oise Plessis-Gassot et Attainville :                                                                        1 030 000 tonnes

-Et toujours 5 en Seine et Marne

Claye-Souilly, Fouju,  Monthyon, Isles les Meldeuses, Soignolles                                              1 765 000 tonnes.

-Probablement une décharge dans les Essonnes

à Vert le Grand ( la 6ème sur cette commune)                                                                                     220 000 tonnes ?

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin :

Ceux qui ne veulent pas de décharges :

http://accet.groslieu.pagesperso-orange.fr/invitation/lettre-ouverte-l-gislative-partielle.pdf

http://www.adse-saintescobille.com/

 

ceux qui les supportent :

http://vert-le-grand-nature-environnement-officiel.over-blog.com/

http://ioplace.pagesperso-orange.fr/agora%2023%20oct%2010_BD.pdf

http://nature.environnement.77.over-blog.com/article-seine-et-marne-le-depotoir-prefere-des-entreprises-de-btp-de-l-ile-de-france-79219227.htm

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 20:33

rep-01.2008.jpg

Décharge Veolia Claye-Souilly

 

 

 

 Un cadeau pour les fêtes de fin d’année

 

Les déchets de Limeil-Brévannes en route vers  

Claye-Souilly et Isles les Meldeuses

 

Les seine et marnais remercient

Madame Nathalie Kosciusko-Morizet

 

 

Paru sur le site France 3.fr

Publié le 19/12/2011 | 18:55

L'évacuation des déchets a commencé

Par Emmanuelle Hunzinger/AFP  

A Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne la montagne des déchets est en cours d'évacuation.

Les travaux d'évacuation des 150.000 m3 de déchets industriels entassés à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) ont commencé. L'objectif est d'évacuer 1000 m3 de déchets par jour. Le chantier de nettoyage devrait durer jusqu'en avril prochain.

Les premiers camions sont arrivés aujourd'hui  pour transporter les déchets vers leurs centres de traitement, à Isles-les-Meldeuses et Claye-Souilly (Seine-et-Marne), Bouqueval (Val d'Oise) et Guitrancourt (Yvelines). 1000 m3 devaient être évacuer par jour.

C'est la fin d'un long calvaire pour les riverains. Ils regrettent  néanmoins le temps perdu par les differents protagonistes de cette affaire. Ils se sont longtemps rejeté la balle.

Début septembre, la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet avait officiellement lancé les travaux d'évacuation de cette montagne de déchets de 25 m de haut sur 200 m de long, qui a valu à son ex-gérant d'être condamné à 18 mois de prison avec sursis.

L'évacuation des déchets n'est pas sans risque.
Pour les ouvriers qui travaillent sur le site. Après analyse d'une première tranche à la surface de la montagne de déchets, des petits morceaux d'amiante ont été détectés dans 2 échantillons sur 52. Une méthodologie d'enlèvement adaptée doit encore être décidée.

Pour la nappe phréatique. Des risques sanitaires peuvent se produire en cas de rejet dans la nappe, sous le site, des eaux utilisées pour circonscrire les départs de feu sur la montagne et qui seraient chargées de sulfure d'hydrogène, un gaz dangereux.
Il n'y a pas de dégradation à ce jour de la qualité des eaux souterraines, selon le bureau d'études chargé d'analyser l'air et l'eau sur le site.

 Le coût des travaux est estimé à 15 millions d'euros, dont une partie est prise en charge par l'Ademe par des subventions du ministère de l'Environnement.

Un comité de suivi des travaux, qui doivent se terminer en avril, aura lieu fin janvier.

 

 

 

Lien vers l’article :

 http://paris-ile-de-france.france3.fr/info/l-evacuation-des-dechets-a-commence-71742927.html

__._,_.___

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 15:03

 

 


 

Le Conseil Général 77

approuve un programme d'aménagement de l'espace naturel sensible ENS "des Olivettes" à Trilbardou et Charmentray ouvert au public

 

Financé par les deniers publics gérés par le Conseil Général 77

à hauteur de 600 000 € (1)

 

alors qu'un projet de décharge déposé par la Sas Vitrans est à l'étude auprès des services de l’Etat à Trilbardou  sur un terrain voisin du site des Olivettes au lieudit  "Les sables sud" "Les Granges"

 


Avant d’engager  600 000 € de denier public, le Conseil Général 77 ne devrait-il pas attendre la  décision  de  Monsieur le Préfet de Seine et Marne d’accorder ou non  l’autorisation d’implantation d’une nouvelle décharge au nord ouest 77 sur la commune de Trilbardou ?

 


Les populations du nord-ouest 77 n’auront-ils plus le choix que  de se promener :

- soit au bord d'une décharge comme à Annet sur Marne « lieudit les Gabots » ?

- soit sur une ancienne décharge comme à Claye-Souilly ?

- soit à Trilbardou à proximité d’une décharge, si le projet est accordé par Monsieur le Préfet ? 

 

 

(1)Rapporteurs : Messieurs Arnaud de Bellenet et Jean-Jacques Marion

http://www.seine-et-marne.fr/rapports-et-deliberations/122984?pager.total=5&pager.num=&pager.search=olivettes&pager.offset=0&pager.size=5 

 

 

trilbardou olivettes 001

Source : CG77

 

La route que devrait emprunter les camions venant déverser les déchets dans la future décharge se trouve au bord du parking , poste d'observatoire secondaire, sur le plan,  à droite.

(le nombre de camions empruntant cet itinéraire devrait être d'environ 200 par jour ( pour l'aller-retour ).

Le projet de décharge se situant sous une partie de la légende sur un espace agricole.

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 19:07
Deux décharges de déchets inertes de Seine et Marne  
reçoivent des déchets amiantés
et ne  respectent pas la législation européenne :

 GLEM SA
BARBEY, MAROLLES-SUR-SEINE, MISY-SUR-YONNE "Les 30 Arpents"
Sté APRR
LA CHAPELLE-LA-REINE "La Mare Assieuse"

 


Paru dans le journal de L'environnement :
La France épinglée pour ses décharges de déchets amiantés

Le 01 décembre 2011 par Stéphanie Senet

>  ,

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) accuse la France, aujourd’hui 1er décembre, de ne pas avoir mis en place de mesures suffisantes pour l’élimination des matériaux de construction contenant de l’amiante.

 

La procédure à l’encontre de la France se poursuit. Après avoir été saisie en octobre 2010 par la Commission européenne, les juges de la CJUE ont estimé que le recours en manquement était fondé: l’Hexagone ne traite pas les déchets de construction contenant de l’amiante dans des décharges appropriées.

 

Alors que l’UE considère ces déchets comme dangereux, elle impose de les traiter dans des installations de stockage de déchets dangereux, ou dans des installations destinées aux déchets non dangereux s’ils sont entreposés dans une unité distincte suffisamment confinée pour éviter la dispersion des fibres (1).

 

Dans son arrêt (2), la Cour juge que «la zonede stockage doit être recouverte chaque jour et avant chaque opération de compactage par des matériaux appropriés. La décharge ou l’unité nedoivent faire l’objet d’aucuneopération susceptible d’entraîner une libération des fibres». Elle précise qu’après la fermeture, «un plan doit indiquer l’emplacement où les déchets d’amiante sont conservés et des mesures doivent être prises pour limiter les éventuelles utilisations du sol pour éviter tout contact humain avec les déchets».

 

La réglementation française (3), en considérant ces déchets comme des déchets inertes non dangereux, ne respecte donc pas la législation européenne. Si Paris ne rectifie pas le tir rapidement, la France sera condamnée à des sanctions pécuniaires.

 

Ce contentieux communautaire s’ajoute aux manquements français sur l’eau et sur la qualité de l’air (JDLE).

 

(1)   directive du 26 avril 1999 sur la mise en décharge des déchets

(2)   http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=115787&pageIndex=0&doclang=fr&mode=lst&dir=&occ=first&part=1&cid=1

(3)   arrêté du 15 mars 2006

 

Lien vers l’article :

http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-france-epinglee-pour-ses-decharges-de-dechets-amiantes,26259

 

directive du 26 avril 1999 sur la mise en décharge des déchets :

http://europa.eu/legislation_summaries/environment/waste_management/l21208_fr.htm

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 22:48

 

 

Le Nord-Ouest Seine et Marne

ne serait-il pas considéré comme  une zone morte

où on implante les activités indésirables ?

 



placoplatre 16.5.2009 010 

Carrière Placoplatre Groupe St Gobain Villeparisis

 

 

La question est d’actualité.

 

Pour exemple le canton de Claye-Souilly : 7 décharges pour 6 communes.

 

Sans oublier :

- le remblaiement de la carrière de Bois le Comte à Villeparisis avec des déchets inertes, par le carrier Placoplatre, Groupe St Gobain

- les 3 nouveaux projets de décharges ou d’extension de décharges

sur les communes de Claye-Souilly et Annet sur Marne

 

Dans ce canton l’homme a eu l’ingéniosité d’édifier au plus près possible des zones habitées d’immenses décharges, en quelque sorte un laboratoire à ciel ouvert qui donne aux chercheurs l’opportunité de tester grandeur nature l’effet à long terme des doses de polluants sur la santé des « cobayes locaux ».


 

5 BMR 4.9.2011

Décharge illégale BMR Villeparisis

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 21:16

 

 

 

_6597.jpg

 

Décharge d'Annet sur Marne Lieudit les Carreaux exploitant ECT 11/2/2009

 

 

 

 

Une nouvelle décharge à Claye-Souilly ? 

 

C’est dans cette commune qui possède déjà la plus importante décharge de France d’ordures ménagères et de déchets industriels Rep Veolia, qui a aménagé un parcours de santé sur une ancienne décharge illégale, que devrait peut-être encore s’implanter une décharge ?

 

En effet dans un courrier adressé le 29 septembre dernier à Monsieur Canepa, Préfet de la Région  Ile de France, Monsieur Huchon, Président du Conseil Régional Ile de France évoque un projet d’implantation d’une décharge sur cette commune.

 

Un accord financier est-il déjà entrain d’être négocié entre la commune de Claye-Souilly  et le futur exploitant de la décharge  pour compenser le préjudice subi par l’implantation de cette nouvelle  activité polluante ?

 

Pour plus amples renseignements sur ce dossier, rapprochez-vous de vos élus.

 

 

Un référendum ne serait-il pas nécessaire sur ce sujet ?

 

 

Les habitants de cette commune

doivent-ils encore supporter

 une nouvelle décharge

sans donner leur avis ?

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche