Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 17:38
forêt régional de Montgé en Goële à l'automne

forêt régional de Montgé en Goële à l'automne

 

 

ADENCA

vous souhaite

de bonnes fêtes de fin d'année

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 13:16

 

Paru dans le Parisien 77 :
Villeparisis : premier festival de l’environnement ce samedi

 

30 Oct. 2015, 16h44 | MAJ : 30 Oct. 2015, 19h08

 

 

À la veille de la COP 21, Villeparisis se met au vert et inaugure son premier festival de l’environnement et du bien-être « Vivre Autrement », en partenariat avec le collectif Écologie durable. Une soixantaine d’intervenants sera présente au centre culturel Jacques-Prévert samedi 31 octobre de 14 h 30 à 17 h 30, entre conférence, débats, stands d’information et ateliers.

 

Au programme, un marché écologique, des ateliers réparation de vélo, et des stands consacrés à la protection des animaux, la biodiversité, les déchets, la pollution de l’eau, l’habitat participatif, l’économie sociale et solidaire, ou encore la sophrologie, la naturopathie et l’ostéopathie… En parallèle, une exposition intitulée « Sacrée Croissance ! » sera proposée jusqu’au 4 novembre de 14 h 30 à 17 h 30 dans la galerie d’art du centre culturel, avec des visites commentées.

 

 

http://www.leparisien.fr/villeparisis-77270/villeparisis-premier-festival-de-l-environnement-ce-samedi-30-10-2015-5232761.php

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 14:17

 

 

Extrait site Newroom :

« Le 20 décembre 2013, Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, et Didier Robert, président de la région Réunion, ont officiellement lancé la construction du viaduc de la Nouvelle Route du Littoral, réalisé en groupement par VINCI Construction Grands Projets, mandataire, Dodin Campenon Bernard (toutes deux filiales de VINCI Construction), Bouygues Travaux Publics et Demathieu & Bard. »

 

 

Extrait article paru sur le site Reporterre :
Sur l’île de La Réunion, les milliards volent autour des promoteurs de l’autoroute sur pilotis

14 octobre 2015 / Philippe Desfilhes (Reporterre) 
 

 

Le projet pharaonique de construction d’une route sur pilotis, met en péril l’environnement et les finances publiques de l’île de l’Océan indien. Elle intéresse dorénavant la justice, qui conduit une enquête pour « corruption » et « favoritisme »

 

Le désastre écologique et l’effroyable gâchis d’argent public qu’est la construction de la Nouvelle route du littoral (NRL) sont-ils en train de se transformer en un scandale politico-financier comme La Réunion n’en a jamais connu ? Rien, pour l’instant, ne permet de l’affirmer, mais l’enquête pour « corruption » et « favoritisme » prend de l’ampleur et la « NRL » devient un élément central de la campagne pour les élections régionales, ce que voulait éviter Didier Robert, l’actuel président Les Républicains (LR) du conseil régional.

 

L’homme fort de la droite réunionnaise est désormais mis en cause personnellement. Jeudi 8 octobre, les forces de l’ordre sont en effet intervenues à son domicile, ainsi qu’au conseil régional et aux domiciles d’autres élus régionaux. Les enquêteurs « vont éplucher les patrimoines, biens immobiliers et comptes bancaires de Didier Robert et des acteurs du dossier de la NRL pour chercher à déterminer s’ils présentent des éléments suspects. Les locaux du groupement GTOI/SBTC (Bouygues et Vinci), principal attributaire du marché de la NRL, ont également été perquisitionnés……

 

Puissance des lobbies de l’automobile et du BTP

L’arrivée sur l’île début septembre des policiers, gendarmes et agents du fisc et des douanes du parquet national financier a donné une nouvelle dimension à l’enquête préliminaire ouverte en fin d’année dernière par le parquet de Saint-Denis de La Réunion. « Le dossier a été transféré en avril dernier au parquet national financier après de premières perquisitions et des interrogatoires dans l’île, signe que l’affaire est prise très au sérieux. Didier Robert et Dominique Fournel, l’adjoint en charge de la nouvelle route du littoral, ont notamment déjà été entendus », rappelle aussi une journaliste de l’agence de presse réunionnaise Imaz Press.

 

 

Les soupçons de la justice porteraient sur l’attribution d’un marché de fourniture de matériaux, mais les opposants à la route se posent des questions sur le principal appel d’offre, celui du viaduc et des digues, attribué à Bouygues et à Vinci. Destinée à remplacer l’actuelle route côtière qui va de la préfecture de Saint-Denis au Port, laNRL serait en effet en grande partie construite sur pilotis. Un choix qui explique son coût très élevé (1,6 milliard d’euros selon le devis initial ; 2,5 à 3 milliards après les inévitables dépassements que prédisent les experts) et l’importance des dégâts sur l’environnement……

http://www.reporterre.net/Sur-l-ile-de-La-Reunion-les-milliards-volent-autour-des-promoteurs-de-l

 

 

Extrait article  paru sur 7 lames de Mer :

« M. Marx, vous nous avez jugés « gentils »… Vous êtes trop bon ! »

28 août 2014
Bruny Payet, Alternative Transports Réunion-Fnaut

 

«… Les « gentils » Réunionnais que nous sommes, devront lutter plus durement pour empêcher les dégâts environnementaux et financiers de la NRL que vous cosignez comme accoucheur :

1. Arrêté loi sur l’eau (octobre 2013),
2. Arrêtés de concession du viaduc et des DCP (octobre 2013)
3. Arrêté de convention de gestion des digues (octobre 2013)
4. Arrêté de dérogation à la protection des espèces protégées (décembre 2013)
5. Arrêté de modification du schéma départementale des carrières (août 2014)

 

Rappelez-vous que plus de douze recours judiciaires sont toujours à l’instruction au tribunal contre ce projet non durable et contre vos arrêtés. Qui donc aura une pensée émue à la citation de votre nom ?

 

·                          Des transporteurs en délicatesse avec le fisc et la CGSS, comme avec les Réunionnais qu’ils menacent régulièrement de liberté de circulation, vous seront eux, reconnaissants de votre complaisance et de l’ouverture de nouvelles carrières.

 

·                          Les majors européens du BTP et leurs filiales locales en quête de vitrine expérimentale réunionnaise quelles qu’en soient les conséquences, vous seront aussi reconnaissants d’avoir été plutôt sensible à leurs intérêts et annonciateur des nouvelles orientations du gouvernement socialiste.

 

·                          Du président de la Région, Didier Robert qui dit-on, a déjà « tué son père spirituel, TAK », n’attendez néanmoins qu’oubli et ingratitude à votre endroit, sans doute…

 

Ceci dit, vous allez poursuivre ailleurs une carrière de « serviteur de l’Etat » avant une retraite méritée (et pourquoi pas à La Réunion ?). Mais ici, pour nous, les « gentils » Réunionnais que nous sommes et qui restons lucides, vous vous êtes mis au service, non pas de la population ou des pionniers et bâtisseurs de notre île, mais bien des intérêts capitalistes que votre nom ne vous prédisposait pas à servir.

 

Sachez que, pour sa part, notre association ATR-Fnaut, poursuivra jusqu’au bout le combat contre cette route en mer qui reconduit une erreur historique et reste néfaste à La Réunion et aux Réunionnais.... »

http://7lameslamer.net/m-marx-vous-nous-avez-juges-1089.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 10:34

 

 

 

Si vous voulez rencontrer les membres de notre association

 nous vous informons

que nous participerons demain

au forum des associations

de Villeparisis

 

 

Nous remercions Hervé Touguet, maire  de Villeparisis, d’avoir accepté de  nous allouer un stand.

 

 

 

Vous ne pourrez pas hélas nous rencontrer ce jour à la journée des associations de Claye-Souilly, commune où est situé notre siège social, en effet depuis la création de notre association en 2008, Yves Albarello, député-maire, ne nous a jamais alloué un stand et nous le regrettons.

 

 

La question du jour : dans un pays qui se dit démocratique, un député qui vote les lois, a-t-il le droit de ne pas appliquer le principe d'égalité gravé dans la constitution ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 09:12

 

 

En effet en France c’est l’ETAT et les collectivités territoriales qui choisissent qui siègera dans les diverses commissions consultatives.

 

Des choix qui paraissent parfois assez particuliers.

 

Pour exemple la Commission de Suivi de Site Placoplatre de Courtry-Vaujours :

 

Le préfet n’a pas accepté que notre association y siège ainsi qu’une association de Vaires sur Marne qui le demandait, mais a nommé une association qui a reçu pendant plusieurs années des subventions de la Fondation Placoplatre.

Le Préfet n’a pas accepté non plus que la commune de Villeparisis, riveraine du site, siège dans cette instance.

 

Mais ce n’est pas la seule fois que les préfets refusent que notre association siège dans des commissions comme CSS de la décharge Sita Villeparisis ou COPIL de la forêt de Montgé en Goële…..

 

Notre association n’est d’ailleurs pas la seule à se voir refuser l’accès à certaines commissions L’Union Départementale des Associations Familiales de Marne et Chantereine s’est vu également refuser l’accès à certaines commissions.

 

Mais quand il s’agit de nommer un ancien dirigeant de décharge illégale dans une commission (voir notre article (1), il semblerait là qu’il n’y ait aucuns problèmes.

 

 

La question du jour : ces méthodes sont-elles dignes d’un pays qui se dit démocratique ?

​ ​

(1) http://adenca.over-blog.com/2015/08/seine-et-marne-le-prefet-nomme-au-coderst-un-ancien-exploitant-de-decharge-illegale.html

 

 

Paru sur le site Actu Environnement :
FNE dénonce l'élimination des associations environnementales du Comité économique et social européen

Dev. Durable | Aujourd'hui à 17h09 | Philippe Collet

 

"Représentées au Comité économique et social européen (Cese), les associations environnementales viennent d'être éliminées pour la prochaine mandature", déplore France Nature Environnement (FNE) qui dénonce "une décision inacceptable".

Alors que le gouvernement français serait à l'origine de cette décision, "FNE demande une annulation de la décision gouvernementale et exige une réponse argumentée sur la place et le rôle que le gouvernement entend voir jouer par les organisations environnementales dans les instances consultatives".

A partir des années 2008-2009, certaines organisations environnementales avaient intégré plusieurs enceintes institutionnelles consultées en amont des décisions publiques, rappelle FNE. "Au niveau européen, cela représentait deux sièges pour les associations de protection de l'environnement françaises", explique-t-elle, précisant que "personne ne songeait à remettre en question [cet acquis], du moins ouvertement".

Un choix contraire aux statuts du Cese

"Le gouvernement français (…) vient de supprimer ces deux seuls sièges" attribués jusqu'à présent à FNE et la Fondation Nicolas Hulot, ont appris, "tout à fait incidemment", les deux organisations. Leur mandat est supprimé, alors "leur implication avait pourtant permis de faire bouger les lignes au niveau des institutions européennes sur des sujets très concrets comme l'obsolescence programmée, l'économie de fonctionnalité, la surpêche ou la promotion des transports collectifs".

Enfin, FNE regrette d'autant plus la perte de ces deux sièges que "le gouvernement, au mépris de toutes les règles statutaires, a choisi d'y proposer deux personnes qui ne correspondent aucunement au critère de représentation de la société civile organisée".

 

Philippe Collet, journaliste
Rédacteur spécialis
é

 

http://www.actu-environnement.com/ae/news/representativite-fne-elimination-asso-environnement-comite-economique-social-europeen-25167.php4

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 16:49
Alors qu’un lycée est implanté sur cette commune, certains enfants de Mitry-Mory vont devoir aller à Longperrier.

 

Nous ne pouvons que constater que ce secteur de Seine et Marne est complètement laissé à l’abandon après qu’on ait décidé dans les années 60 d’y implanter des sites polluants, en 2013 on fermait le commissariat et aujourd’hui ce sont les écoles qui font défauts.

 

C’est également sur la commune voisine de Compans que Mme Royal laisse s’étendre une monstrueuse décharge illégale sur un terrain appartenant au ministère de l’écologie.

 

Il est vrai que le député de la circonscription Yves Albarello semble également « aux abonnés absents » sur ces sujets qui préoccupent la population.
Ne le dérangez pas, Yves Albarello, rapporteur du Grand Paris, semble occupé ailleurs, à rechercher des sites pour déverser les déchets du Grand Paris.

 

 

Paru sur le site du Parisien 77 :
Seine-et-Marne : 428 collégiens et 850 lycéens de plus à la rentrée

Marion Kremp | 27 Juil. 2015, 14h36 | MAJ : 27 Juil. 2015, 14h36

Département parmi les plus dynamiques de l’Hexagone sur le plan démographique, la Seine-et-Marne ne déroge pas à la règle cette année. À la rentrée de septembre, ce sont 428 nouveaux collégiens (ils étaient 78 400 à la rentrée 2014) et 850 nouveaux lycéens (55 750 à la rentrée 2014) qui arriveront dans les établissements scolaires du territoire.

 

Des bâtiments qui ne sont pas extensibles et dont certains arrivent à saturation.

L 17 classes supplémentaires dans les lycées seront ouvertes par le rectorat. « Nous avons des endroits en tension, dans le sud du département notamment, où la démographie est importante, ce qui nous amène à être plus regardant sur les demandes d’affectation », avance la direction départementale de l’Éducation nationale. Selon les chiffres de l’Éducation nationale, 400 des 850 nouveaux lycéens sont des élèves qui ont récemment emménagé en Seine-et-Marne.

« Il apparaît plus que problématique qu’un lycée comme celui de Dammartin-en-Goële par exemple, qui a été inauguré en 2013, soit déjà arrivé à saturation, alors que les établissements sont censés être dimensionné pour 10 ou 15 ans », déplore Mehdi Azzam, secrétaire départemental de la fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE). C’est à Mitry-Mory, que cette situation semble poser le plus problème. La maire de la ville a adressé un courrier à la rectrice de l’académie de Créteil pour lui demander de revenir sur la double sectorisation qui concerne la ville et qui mène à l’affectation d’élèves habitant la commune au lycée de Longperrier.

La construction de nouveaux collèges annoncée. Pour pallier à l’afflux de collégiens, le président du département, Jean-Jacques Barbaux, a annoncé lors d’une rencontre avec la presse en juin que « le département avait besoin de trois collèges supplémentaires, notamment à Brou-sur-Chantereine en plus de celui de Montévrain » dont la construction est actée. Une annonce qu’il a confirmée aux représentants de la FCPE 77 à qui il a avancé vouloir « conserver des établissements à taille humaine ».

La dernière commission d’affectation de l’été se tiendra à la fin août et devrait trouver des solutions aux derniers lycéens sans établissement ou dont les affectations ne conviendraient pas, notamment pour des questions de temps de transport.

http://www.leparisien.fr/acheres-la-foret-77760/seine-et-marne-428-collegiens-et-850-lyceens-de-plus-a-la-rentree-27-07-2015-4973175.php

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 18:06

 

C’est un établissement public créé afin de remplir une mission d’intérêt général, sous le contrôle et financé par le Conseil Régional IDF.

Il a été créé en 1976. Son budget était de 26 millions € en 2013.(1)

 

Son but : Protéger les espaces naturels qui sont menacés par la poussée de l'urbanisation, pour une meilleure qualité de vie en Ile de France.

 

Agriculture BIO :

20 % des 2000 ha d’espaces agricoles de l’AEV en agriculture bio (2)

 

 

Les membres du conseil d’administration élus de la région IDF :

 

Président

Olivier THOMAS, conseiller régional, maire de Marcoussis -  PS - Département 91

Vice-présidents

- 1ère vice-présidente : Liliane PAYS, conseillère régionale -  EELV - 77
- 2ème vice-présidente : Sylvie ALTMAN, conseillère régionale - FdG - 94
- 3ème vice-président : Ali SOUMARE, conseiller régional -  PS - 95
- 4ème vice-présidente : Catherine RIBES, conseillère régionale -  EELV - 92
- 5ème vice-présidente : Michèle VITRAC-POUZOULET, conseillère régionale - PS - 78

 

Autres membres du Conseil Régional

- Geneviève WORTHAM -  PS - 77
- Judith SHAN - PS -  92
- Marie-José CAYZAC -  PRG / MUP -  95
- Christiane ROCHWERG -  EELV -  95
- Jean-luc TOULY -  91
- Audrey GALLAND -  FdG et alternatifs -  91
- Marie-Carole CIUNTU -  MP - 94
- Michel CAFFIN -  MP -  78
- François DUROVRAY - MP - 91
- Sophie DESCHIENS - MP -  92
- Franck CECCONI - NC et apparentés - 93

 

 

(1) http://www.aev-iledefrance.fr/

 

(2) http://www.demain.fr/les-chaines/demaintv-a-la-carte/demaintv-a-la-carte/fiche-edition/christian-dubreuil/

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:35

APPEL A MANIFESTER POUR DIRE STOP AUX DEMOLITIONS

 

Samedi 20 juin 2015 à 14.00 h

Route de Courtry 93410 Vaujours

Rond-Point d'accès à la Nationale 3

 

Suite à l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) daté du 20 mars, Philippe Galli, préfet de la Seine-Saint-Denis, a autorisé le 5 mai la société Placoplatre, filiale du groupe Saint-Gobain, à reprendre ses travaux de démolition des bâtiments de l'ancien CEA (Centre à l'énergie atomique)

 

 

pour aller plus loin :

 

http://www.environnement77.fr/2015/06/fort-de-vaujours-plus-de-transparence.html

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 10:57

L’INERIS

organise un débat

à Paris le 19 mai 2015 après-midi

à destination de la société civile :

 

« sur les enseignements de l'accidentologie liée à
l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures »

 

http://www.ineris.fr/propos-de-lineris/espace-ouverture-%C3%A0-la-soci%C3%A9t%C3%A9/d%C3%A9bats

 

Qu’est-ce que l’INERIS :

 

L’Institut National de l’EnviRonnement Industriel et des RisqueS a pour mission de contribuer à la prévention des risques que les activités économiques font peser sur la santé, la sécurité des personnes et des biens, et sur l’environnement. Il mène des programmes de recherche visant à mieux comprendre les phénomènes susceptibles de conduire aux situations de risques ou d’atteintes à l’environnement et à la santé, et à développer sa capacité d’expertise en matière de prévention. Ses compétences scientifiques et techniques sont mises à la disposition des pouvoirs publics, des entreprises et des collectivités locales afin de les aider à prendre les décisions les plus appropriées à une amélioration de la sécurité environnementale.

 

 

Démarche d’ouverture de l’INERIS vers la société civile :

 

Depuis 2008, l’INERIS est engagé dans une démarche d’ouverture à la société civile. Celle-ci s’est concrétisée par l’organisation de réunions avec des représentants d'organisations non gouvernementales et d’associations de consommateurs et de défense de l’environnement. Conçues autour de thématiques scientifiques très pointues, ces réunions se veulent des lieux d’échange et de partage. Cette démarche se poursuit depuis lors. La priorité est donnée aux échanges avec la société civile organisée afin de contribuer à faciliter l'ancrage scientifique autour de sujets complexes. Selon les thèmes, les réunions peuvent être élargies à l'ensemble des parties prenantes.
S’ouvrir à la société nécessite aussi de rendre l’information accessible. C’est la raison pour laquelle cet espace dédié existe sur le site internet de l'Institut. Les présentations et comptes-rendus des réunions organisées par l’INERIS, des informations sur celles à venir, une sélection de rapports d’études classés par thématiques, des actualités... y sont disponibles.

La Commission d'Orientation de la Recherche et de l'Expertise (CORE) représente la concrétisation de la démarche d’ouverture de l’institut.
Officialisée par l’arrêté du 26 avril 2011 relatif aux comités d’orientation scientifique et technique de l’INERIS, elle marque le passage d’une gouvernance scientifique à une gouvernance scientifique et technique.
La CORE approfondit, au regard des attentes sociétales, les enjeux et les questionnements en matière de recherche et d’expertise afin d’enrichir les dossiers et les réflexions stratégiques de l’Institut.

Cet espace vous est dédié, n’hésitez pas à nous communiquer toutes remarques ou suggestions d’amélioration afin qu’il corresponde, au mieux, à vos attentes.

 

· Débats

· Forum

http://www.ineris.fr/propos-de-lineris/espace-ouverture-%C3%A0-la-soci%C3%A9t%C3%A9/pr%C3%A9sentation

Partager cet article
Repost0
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 12:26

 

 

Paru sur le blog de

Fabrice Nicolino

le journaliste grièvement blessé lors de l’attentat de

Charlie Hebdo 

 

 

 

 

Publié le 13 février 2015

 

 

Mes amis, mes chers amis, mes chers lecteurs, quelques nouvelles du front intérieur. Je suis encore à l’hôpital, en attente de deux opérations. Cela fera quatre au total si l’on s’arrête là, ce qui n’est pas certain. Je vois le monde au travers d’un voile éthéré, tout est ralenti, et dans le même temps chronométré. Je découvre le monde de la kinésithérapie.

J’en profite pour dire et répéter à quel point je suis merveilleusement traité. Je parle à tout le monde, ébahi par le savoir et le destin de tant d’êtres anonymes. Je ne peux vous conter dans le détail l’histoire des 13 filles rousses, digne des Mille et Une nuits. Je me laisse bercer par des récits de Kabylie, du Mali, de Gambie, du Laos. C’est un tour du monde immobile.

Je mentirais en vous disant que je pense. Mon esprit est comme engourdi, et mon attention faiblit après un quart d’heure d’application. Les médicaments de toute sorte font la sarabande dans mon corps. Et moi qui ai publié un livre sur un « empoisonnement universel » ! Ça y est, je faiblis déjà, laissez-moi donc vous embrasser. Même mes adversaires ? Il le faut, au moins l’espace d’un soulagement. Je ne répéterai jamais assez qu’il nous faut unir. Sur des bases claires - d’où ma virulence -, mais dans une unité aussi complète qu’il sera possible.

Je vous laisse. J’essaierai d’écrire plus souvent dans les jours qui viennent. Je ne peux m’occuper pour l’instant des mails que vous adressez à planetesansvisa@yahoo.fr, pour me dire vos articles préférés de Planète sans visa. Mais je vous jure que rien ne sera perdu, et je vous adjure de continuer, encore et toujours. Merci, merci infiniment d’être là.

 

 

————————————————————-

http://fabrice-nicolino.com/index.php

 

Partager cet article
Repost0

Recherche