Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 11:28
Ecole des Filles vers 1900

Ecole des Filles vers 1900

 

Depuis les lois fondatrices Jules Ferry c’est la commune qui est en charge des écoles maternelle et élémentaire, vous trouverez ci-dessous la liste des écoles créées à Claye-Souilly :

  1. Création d’une classe enfantine, élèves de 5 à 7 ans
  2. Inauguration du groupe scolaire du Parc
  1. Création d’une école ménagère qui se sert des cuisines de la salle des fêtes
  1. Création d’une école ménagère agricole rue du Général Leclerc
  2. Création 1ère classe CEG (5ème et 6ème) dans la petite salle annexe de l’école

Ménagère

 1965   Ouverture de 2 classes maternelles à Bois-Fleuri

  1. Transformation de l’école ménagère en école maternelle du centre

Les années 1970 verront successivement les ouvertures :

de l’école élémentaire du Bois-Fleuri, des écoles de Mauperthuis (1974), Maryse Bastié et Grand Champ

 

Un projet d’école

dans le nouveau lotissement du Bois des Granges

mais toujours rien pour Souilly.

 

Alors que la population a augmenté de près de 28 % entre 1990 et 2017, la commune n’a implanté aucune école maternelle ou élémentaire, c’est en particulier les petits écoliers de Souilly qui en ont fait les frais, qui sont envoyés vers les écoles de Claye qui ont des places disponibles.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 14:16

 

 

Les élus nous informent qu’un parking d’une trentaine de places devrait être implanté au 69/69bis rue de Voisins.

Pour implanter un parking de 30 places il faut environ 650 m2, mais le terrain en question fait près de 1500 m2.

Les 850 m2 restant sont-ils destinés à « accueillir » un nouveau projet immobilier d’envergure dans ce quartier déjà saturé ?

 

Les élus semblent très discrets sur ce point particulier

 

 

Extrait Plan Local d'Urbanisme Claye-Souilly (nous avons entouré en noir les terrains appartenant à la commune)

Extrait Plan Local d'Urbanisme Claye-Souilly (nous avons entouré en noir les terrains appartenant à la commune)

 

Mais en consultant le cadastre et le Plan Local d’Urbanisme des doutes s’installent, on y apprend que la commune est propriétaire de ce terrain de près de 1500 m2, terrain classé en zone UAb (en rouge/bordeaux : construction autorisée d’immeuble de 12 m de hauteur).

Ironie du sort, c’est l’un des seuls terrains dont le fond de parcelle est classé en UAb (en rouge/bordeaux :  construction autorisée d’immeuble de 12 m de hauteur).

Pourtant ce fond de parcelle est ciblé sur le site Carmen  " Enveloppes des zones humides avérées et potentielles" d'Ile de France.

(voir page 20 annexe du PLU (http://www.claye-souilly.fr/documents/Claye-Souilly_DOSSIER_MODIF_APPRO_260918%202/PLU-MODIFIE_260918/6_Annexes/3-Informations-sols.pdf

En effet les terrains de fond de parcelles n’appartenant pas à la commune, dans ce secteur, sont presque en totalité classés  Nj ( en vert pâle : constructions légères autorisées d’une hauteur de 3.5m et de 15m2 maximum d’emprise au sol).

Pourquoi ?

 Les fonds de parcelles, côté impair de la rue de Voisins, correspondent en majorité aux zones humides de la vallée de la Beuvronne,  un affluent de la Beuvronne y serpente en partie, alimentée par des sources où les anciens avaient implanté leur lavoir, près de la fontaine qui fournissait autrefois ce quartier en eau potable. 

Si vous empruntez la ruelle de la Fontaine vous atteindrez les vestiges de l’ancien lavoir de Voisins (détruit par la commune il y a quelques années) où vous découvrez une rivière où coule une eau transparente.

 

ancien lavoir de voisins

ancien lavoir de voisins

rivière alimentant l'ancien lavoir de voisins

rivière alimentant l'ancien lavoir de voisins

Partager cet article
Repost0
4 mars 2020 3 04 /03 /mars /2020 18:32

 

 

La dette de Claye-Souilly

a presque doublé en 19 ans

 

passant de 7.6 millions € en 2000 

à 14.8 millions € en 2018

 

 

source journal du net (1)

source journal du net (1)

 

 

La dette par habitant était en 2018 de 1 183 €

supérieure de près de 37 %

à la dette moyenne par habitant des communes entre 10 et 20 000 habitants.

source journal du net (1)

source journal du net (1)

 

Pourquoi la commune a-t-elle emprunté

autant d’argent ?

 

Car en même temps la commune percevait plusieurs millions d’euros de taxes (2) versées par l’exploitant de la décharge Veolia de Claye-Souilly, la plus importante décharge ISDND de France.Pour faire court, plus on y enterre de déchets et plus la commune touche de taxes.

 

Et en même temps la commune vendait nos « bijoux de famille », pour ne citer qu’eux :

  • deux pavillons près de l’école Grandchamp
  • des terrains rue de la Biberonne, rue V. Baltard
  • quatre pavillons  à côté de l’école de Mauperthuis (en cours)
  • un terrain d’environ 2000 m2 à un promoteur entre le stade C. Petit et le 10 rue de Paris (en cours)

Et cerise sur le gâteau la commune vend même notre patrimoine historique :

  • La commune vient de vendre le site dans l’ancien lavoir de Voisins qu'elle avait fait détruire il y a quelques années plutôt que de le rénover, près duquel se trouve la fontaine où les habitants du quartier de Voisins venaient puiser leur eau potable au 19ème siècle.
Lavoir de Voisins avant sa destruction (au bout de la rue de la Fontaine dans le quartier de Voisins)

Lavoir de Voisins avant sa destruction (au bout de la rue de la Fontaine dans le quartier de Voisins)

la rivière  de l'ancien lavoir qui est alimentée par des sources

la rivière de l'ancien lavoir qui est alimentée par des sources

 

 

 

Pourquoi la commune a-t-elle besoin d’autant d’argent ?

 

 

 

Pour réduire les risques d’inondations dans les secteurs des Arzillières, de Voisins , de Vilaine ou de Souilly ?

Pour implanter une école, une salle de réunion, un gymnase à Souilly ?

Pour améliorer la circulation des handicapés sur la commune ?

Pour implanter un point de contrôle de la qualité de l’air et du bruit ?

Pour implanter un mur anti-bruit au bord de la RN3 

 

 ou

Pour obtenir une récompense dans le concours des villes et villages fleuries ?

 

 

  1. http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/claye-souilly/ville-77118
  2. https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000020038549&cidTexte=LEGITEXT000006070633&dateTexte=20081229

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 11:41
ru Botteret à l'angle de la rue Fleury et de la rue des arzillières il y a 2 jours

ru Botteret à l'angle de la rue Fleury et de la rue des arzillières il y a 2 jours

La Beuvronne, au pont rue de Vilaine hier (la buse qui amène l'eau du ru Botteret est déjà à moitié sous les eaux)

La Beuvronne, au pont rue de Vilaine hier (la buse qui amène l'eau du ru Botteret est déjà à moitié sous les eaux)

 

Nous avons été alertés par des riverains inquiets de la montée des eaux, ces derniers jours, dans le ru Botteret , quartier Arzillières.

2 secteurs ont été particulièrement touchés par les inondations le 12/6/2018, Mauperthuis et les Arzillières.

A  Mauperthuis les élus ont rapidement mis en place un important bassin de rétention d’eau en amont du lotissement mais pas aux Arzillières.

 

Pourquoi ?

 

Les habitants des Arzillières

paient leurs impôts comme les autres

et doivent être protégés des inondations comme les autres.

 

Revenons  sur l’historique :

Ce secteur a été fragilisé suite à l’implantation en amont de la décharge ECT « lieudit les Gabots » sur Annet sur Marne, le préfet ayant autorisé l’implantation de cette décharge sans imposer à l’exploitant de bassin de rétention d’eau.

Ce secteur a été fragilisé également par la construction du TGV qui a modifié le circuit hydraulique des eaux de ruissellements, sans que les élus ne demandent à l’entreprise SNCF d’implanter de bassins de rétention d’eau, en amont des Arzillières, pour protéger les populations.

Pourtant, lors des réunions organisées  par la SNCF, il semblerait que certain participant du monde agricole ait alerté les élus sur les risques d’inondations, lors de fortes pluies.

Des élus qui auraient préféré, semble-t-il, faire confiance «  aux  dits  spécialistes » présentés par l’entreprise SNCF qui ne jugeaient pas utile d’implanter ces bassins de rétention.

Partager cet article
Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 17:39
2.3.2020  CLAYE-SOUILLY : la Beuvronne commence à déborder
2.3.2020 Pont allée A. Benoist vers 15h30

2.3.2020 Pont allée A. Benoist vers 15h30

2.3.2020 Centre ville vers 15h30

2.3.2020 Centre ville vers 15h30

Partager cet article
Repost0
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 15:14

 

Depuis des dizaines d’années les élus de la commune favorisent la construction  encore et encore dans le hameau de Souilly.

 

Pourquoi ?

 

En particulier, semble-t-il, pour les recettes encaissées par la commune, car Souilly est l’un des secteurs communaux qui produit le plus de recettes :

 

  • Contribution économique territoriale (ex taxe professionnelle)
  • Impôts fonciers
  • Impôts locaux
  • Taxe d’aménagement

La taxe d’aménagement appliquée aux bénéficiaires de permis de construire peut varier entre 1 et 5 %, ce sont les élus qui décident de son taux. A Claye-Souilly c’est le taux de 5 % que les élus ont choisi d’appliquer, sur l’ensemble de la commune, par délibération du 4/4/2011, à partir du 1/3/2012.

Afin de financer les équipements publics, cette nouvelle taxe remplaçait la taxe locale d’équipement (TLE) et la participation pour aménagement d’ensemble (PAE).

 

Bien que Souilly dispose de peu d’équipements publics les bénéficiaires de permis de construire payent le prix fort.

 

Quels équipements publics ont été financés à Souilly grâce à cette taxe :

 

  • Pas d’écoles maternelle ni élémentaire, les petits écoliers de Souilly sont répartis vers les écoles qui ont de la place, ils servent, en quelque sorte de « bouche trou »
  •  
  • Pas de gymnase (les 3 gymnases construits l’ont été sur le secteur de Claye
  • Pas de salle de réunion (les salles de réunion sont sur Claye ou à Bois-Fleuri)
  • Pas de médiathèque, maison de santé ( ces installations sont situées sur Claye seulement)
  • Pas de murs anti-bruit pour protéger les lotissements proches de la RN3
  • Pas de trottoirs mis aux normes pour favoriser l’accès aux handicapés.

 

Souilly doit supporter :

  • Les boues de la station d’épuration de Claye, qui sont stockées dans celle de Souilly près du lotissement Roger Ducerf
  •  
  • Une rivière polluée : le ru des  Grues qui serpente dans le hameau et reçoit, entre autres, les eaux de la station d’épuration de Villeparisis (station commune à Villeparisis, Mitry et Claye-Souilly), station considérée comme le plus gros point noir du 77, puisqu’elle renvoie régulièrement des eaux non traitées dans ce ru.
  •  
  • Les risques d’inondation (notamment lotissement Roger Ducerf) situé au bord du ru Botteret qui reçoit les eaux en provenance du secteur de Mauperthuis.

Souilly

  • Bien que les habitants payent la même taxe d’ordures ménagères, le rythme d’enlèvement de ces ordures n’est pas le même en centre bourg de Souilly : 2 fois par semaine contre 3 en centre ville de Claye.
  •  
  • Les bancs, qui permettaient aux personnes âgées de se reposer avant d’effectuer de long trajet pour effectuer leurs courses, ont été supprimés
  •  
  • Le passage piéton, situé sur la RD 212, pour se rendre au centre commercial n’est pas suffisamment sécurisé, un accident récent l’a montré.
  • En guise de lieu de promenade une ancienne méga décharge illégale fermée suite à l’intervention d’une association environnementale a été transformée en un dit « Parc de la Prée ». (voir article ci-dessous)

 

Extrait de notre article du 18/6/2016 :

1.2.2009 la décharge illégale devenue aujourd'hui "Parc de la Prée"

1.2.2009 la décharge illégale devenue aujourd'hui "Parc de la Prée"

 
Le Décor
 
Un site idyllique : de la pelouse, quelques arbres, des animaux et de l’animation pour encourager les populations  à venir s’y promener.
 
L’envers du décor
 
Nous apprenons par la presse que des animaux qui fréquentaient le site sont morts : ânes, chevaux (1)
 
 
Combien d’animaux sont-ils morts ?
 
Une autopsie a-t-elle été réalisée  pour connaître les causes exactes de leur mort ?
 
Nous n’en savons rien.

 

Ce que nous savons c'est que le ru des Grues, affluent de la Beuvronne, reçoit les eaux de ruissellement de cette ancienne décharge, or nous apprenons dans une étude récente, que les sédiments de ce ru sont fortement chargés en métaux lourds, notamment cuivre, zinc et plomb.

 
Avant d’ouvrir le Parc de la Prée au public la mairie de Claye-Souilly a-t-elle fait réaliser des analyses des sols, de l’eau des ruisseaux et plan d’eau qui reçoivent les eaux de ruissellement du site ?
Nous n’en savons rien.

 

Pour tous renseignements complémentaires

nous vous conseillons de

contactez

les élus de Claye-Souilly
(1) journal la Marne 25/5/2016
 
pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-achat-des-terrains-de-l-ancienne-decharge-illegale-les-remblais-paysagers-un-cadeau-empoissonn-115828239.html

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/une-butte-paysagere-sur-l-ancienne-decharge-22-09-2009-647907.php

http://www.leparisien.fr/annet-sur-marne-77410/la-ville-veut-en-finir-avec-la-decharge-sauvage-de-la-pree-16-03-2009-443847.php

 

Lien vers l'article complet :

http://adenca.over-blog.com/2016/06/claye-souilly-le-parc-de-la-pree-l-envers-du-decor-sous-la-butte-les-ordures-de-l-ancienne-decharge-illegale.html

Partager cet article
Repost0
25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 17:15

 

 

Le pôle médical de santé du Carré-Sénart assure des consultations de médecins généralistes sans rendez-vous de 9 heures à 20 heures 6 jours sur 7. https://pole-medical-de-senart.com/

 

Difficile de comprendre pourquoi

à Claye-Souilly

il n’en est pas de même?

« En cas d’urgence contactez le 15 »

C’est ce que l’on peut lire sur le site Doctolib de la maison de santé de Claye-Souilly.

https://www.doctolib.fr/maison-de-sante/claye-souilly/maison-de-sante-pluridisciplinaire-msp-bois-des-granges-claye-souilly

 

En compensation du soutien financier (subvention communale) de 66 000 € (1) apporté par les habitants de la commune  au Groupement d’employeurs de la maison de santé du bois des Granges, les professionnels de santé vont-ils assurer des consultations d’urgence sans rendez-vous ?

 

        Pour le savoir

Nous vous conseillons de vous rapprocher de vos élus

 

 

 

(1) subvention votée au Conseil Municipal du 17/12/2019. http://www.claye-souilly.fr/documents/CR%2017-12-19.pdf  (page13).

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 11:28

 

C’est le 28/9/1972 que cette décharge a été installée sur notre territoire sous la mandature du Docteur André Darfeuille, maire.

Les élus qui lui ont succédé ont été favorables à l'extension de cette décharge.

Lors de la dernière extension de la décharge, sous la mandature de Yves Albarello, les conseillers de la majorité comme de l’opposition donnèrent à l’unanimité un avis favorable, pour extrait compte rendu réunion du conseil municipal du 29/3/2007 :

XIV    DEMANDE D’AUTORISATION D’EXTENSION PRESENTEE PAR LA SOCIETE ROUTIERE DE L’EST PARISIEN

Monsieur le Maire expose :

La société Routière de l’Est Parisien (REP) a demandé l’autorisation d’étendre horizontalement et verticalement son installation de stockage de déchets non dangereux et d’exploiter des installations de traitement de déchets sur le territoire des communes de Charny, Claye-Souilly et Fresnes-sur-Marne.

Le Conseil Municipal doit formuler son avis sur la demande d’autorisation.

Il est proposé au Conseil Municipal :

D’EMETTRE un avis favorable sur la demande présentée par la Société Routière de l’Est Parisien.

APPROUVE A L’UNANIMITE des membres présents et représentés du Conseil Municipal.

 

Liste des membres présents ou représentés à cette séance du Conseil Municipal

VEOLIA CLAYE-SOUILLY : LA PLUS IMPORTANTE DECHARGE DE FRANCE (ISDND)

 

De l’argent

contre la pollution de notre environnement ?

 

En janvier 2007 ce même conseil municipal avait voté l’instauration d’une taxe de 1.5 €  sur les déchets réceptionnés dans une installation de stockage de déchets ménagers et assimilés (articleL.2333-92 du code général des collectivités territoriale).

Cette taxe étant partagée par 5 communes Charny, Fresnes sur Marne, Annet sur Marne et Messy, la plus grosse part soit 30 %  revenant à Claye-Souilly.

C'est en moyenne près de 300 000 € que la commune de Claye-Souilly perçoit chaque année de Veolia l'exploitant de la décharge.

 

Une manne

de plusieurs millions d’euros

perçue en 12 ans

pour quoi faire ?

 

  • Pour financer un point de contrôle de la qualité de l’air ?
  • Pour faciliter l’accès de la commune aux personnes handicapées ?
  • Pour améliorer l’isolation thermique des bâtiments municipaux ?

OU

  • Pour obtenir une récompense dans un concours des villes fleuries ?

 

   A VOUS DE JUGER

 

 

Un peu d’histoire :

Cette décharge,  autorisée depuis 1972,  est implantée aujourd’hui sur 289 hectares  de  terres agricoles, vendues aux exploitants de décharge qui se sont  succédé,  par des propriétaires terriens agriculteurs ou autres, située sur 3 communes Claye-Souilly, Fresnes sur Marne, Claye-Souilly.

 

Elle est autorisée à stocker des déchets en provenance de toute l'Ile de France, de l'Aube, de la Marne, de l'Yonne, du Loiret et de l'Oise.

 

 Jusqu’en 1993 les déchets étaient déversés dans les trous (casiers) directement sur la terre sans récupération des jus de décharges (lixiviats).

A partir de 1992 l’exploitant devra effectuer un contrôle périodique des eaux souterraines.

En 1994 la législation fut modifiée et l’exploitant fut obligé, entre autres, de poser une géomembrane en PEHD  (polyéthylène haute densité) de 2mm sur le fond et les flancs du trou (casier) et de récupérer les jus de décharges (lixiviats) afin de limiter l’infiltration des eaux de surface dans la nappe.

Le 4.3.1997 l’exploitant fut autorisé à incinérer les jus de décharges (lixiviats).

Depuis 2003 l’exploitant est autorisé :

- à enterrer (enfouir) 1 100 000 tonnes de déchets par an avec une augmentation temporaire autorisée de 1 400 000 tonnes entre 2006 et 2007 (pour permettre, entre autres, de recevoir des déchets supplémentaires de la région parisienne lors de la reconstruction de l’incinérateur d’Issy Les Moulineaux).

- à traiter des mâchefers (200 000 tonnes par an)

- à traiter les lixiviats par une autre méthode (évaporation sous vide et osmose inverse).

 

En 2007  l’exploitant est autorisé

  • à étendre horizontalement et verticalement la décharge
  •  à enterrer (enfouir) 1 100 000 tonnes de déchets par an
  • à exploiter un centre de tri, regroupement et élimination (broyage) de pneumatiques usagés
  • à traiter des terres polluées (50 000 Tonnes par an) et des mâchefers (200 000 tonnes par an)
  • à exploiter un casier de déchets dangereux : amiante liée…

Une autorisation jusqu’en 2026.

Cette décharge est :

  •  l’un des plus importants émetteurs de méthane dans l’air de France et cela depuis de nombreuses années. 
  • parmi les plus importants émetteurs d’Ile de France  de CO2.
  •  
  • le 2ème émetteur de gaz  COV  (formaldéhyde) d’Ile de France en  2017 et 2018, un gaz que le CIRC a classé cancérogène avéré chez l’Homme (1). Entre 2017 et 2018 l’émission dans l’air de ce gaz a été multipliée par plus de 2 (passant de 2060 kg/an à 5290 kg/an) (2).
  •  
  • parmi les plus importants émetteurs d’Ile de France  d’oxyde d’azote (NOX/NO2) en 2018, émissions polluantes qui augmentent depuis 2016.

 

 (1) http://www.cancer-environnement.fr/181-Formaldehyde.ce.aspx#Formaldéhyde et cancer

(2) https://www.georisques.gouv.fr/dossiers/irep/form-etablissement/details/6781#/

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 14:44

 

 

PAVE : Plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics

 

Le plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics (PAVE) est prévu par l’article 45 de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Il fixe – au minimum – les dispositions susceptibles de rendre accessible aux personnes handicapées ou à mobilité réduite l’ensemble des circulations piétonnes et des aires de stationnement présentes sur le territoire de la commune (que ces circulations et aires relèvent de la voirie communale, intercommunale, départementale, nationale ou de voies privées ouvertes à la circulation publique).

Toutes les communes, quelle que soit leur population, devaient adopter leur PAVE au plus tard le 22 décembre 2009.

http://lesadap.fr/pave-plan-de-mise-en-accessibilite-de-la-voirie-et-des-amenagements-des-espaces-publics/

 

 

A la lecture d’une carte éditée par la préfecture de 2018 nous apprenons que la commune n’avait pas mis en place son plan d’accessibilité aux personnes handicapés alors que les petites communes voisines de Gressy, Messy et St Mesmes l'avaient elles mis en place.

 

Claye-Souilly : une accessibilité difficile pour les personnes handicapés !

 

Il est vrai qu’en parcourant Claye-Souilly on s’aperçoit que circuler en fauteuil roulant n’est pas une mince affaire.

 

 

 

Pour toutes informations complémentaires

nous vous conseillons de vous rapprocher de

 

Yves Albarello

Maire de Claye-Souilly

 

Jean-Luc Servières

Adjoint à l’environnement (jusqu’en juin 2019)

Partager cet article
Repost0
5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 11:12

 

Ce qu’attendaient  les clayois de cette maison médicale, c’était, entre autres, de pouvoir consulter en cas d’urgence, mais ce n’est pas le cas.

 

Un acompte de subvention de 66 000 €

voté en conseil municipal du 17/12/2019

A L’ASSOCIATION GROUPEMENT D’EMPLOYEURS DE LA MAISON DE SANTE DU BOIS DES GRANGES

http://www.claye-souilly.fr/documents/CR%2017-12-19.pdf  (page13)

 

En compensation de la subvention communale dont bénéficient ces professionnels de santé Yves Albarello aurait pu leur demander par exemple de se relayer pour assurer des consultations d’urgence ou sans rendez-vous (comme à Mitry-Mory), des permanences le soir et le week end, mais pour l’instant il n’en est rien.

 

« En cas d’urgence contactez le 15 »

C’est ce que l’on peut lire sur le site Doctolib de la maison médicale.

Claye-Souilly,  Yves Albarello  doit s’expliquer : pourquoi la commune verse une subvention à une maison médicale qui n’assure pas les urgences ?

https://www.doctolib.fr/maison-de-sante/claye-souilly/maison-de-sante-pluridisciplinaire-msp-bois-des-granges-claye-souilly

 

 

Paru dans le Parisien 77

 

Claye-Souilly : le cabinet Pasteur en manque de médecins généralistes

Deux des cinq généralistes du cabinet médical Pasteur prennent leur retraite cette année. Aucun remplaçant n’a été trouvé pour le moment.

 Claye-Souilly, jeudi. Le docteur Michel Monteil est un des quatre médecins du cabinet médical Pasteur. Claye-Souilly, jeudi. Le docteur Michel Monteil est un des quatre médecins du cabinet médical Pasteur. LP/Eline Wisnicki

Par Eline Wisnicki

Le 18 mars 2019 à 18h54, modifié le 18 mars 2019 à 21h00

Les médecins généralistes se font de plus en plus rares à Claye-Souilly. Au cabinet médical Pasteur, situé rue Jean-Jaurès, les praticiens ne sont plus que quatre depuis le départ à la retraite du Dr Pierre Lantuit, 72 ans, en janvier. Le Dr Daniel Husson cessera son activité à son tour en juin.

« Pierre Lantuit s'occupait d'environ 1 200 patients. C'est très difficile pour nous de les prendre en charge en plus de notre propre patientèle », déplore Michel Monteil, médecin généraliste. Actuellement, les patients doivent attendre entre huit et dix jours pour obtenir une consultation.

Pas de remplaçant en vue

Comme beaucoup de médecins généralistes en France, Pierre Lantuit n'osait pas prendre sa retraite car il ne trouvait pas de successeur. « Abandonner nos patients nous terrorise », explique Michel Monteil qui a son idée sur la cause de cette pénurie. Selon lui, « la formation ne met pas assez en avant la voie médecine générale. C'est le dernier choix pour un étudiant en médecine. »

Autre facteur, le manque de motivation des jeunes médecins. Certains abandonnent leurs études, d'autres ne pratiquent pas une fois sortis de l'université. « Pour exercer, un médecin doit s'inscrire au Conseil national de l'ordre des médecins (CNOM). Or, actuellement, 10 % des étudiants qui ont terminé leurs études ne sont pas inscrits au CNNOM. »

Anticiper l'éventualité d'un désert médical

Une maison de santé sera créée au Bois-des-Granges afin d'anticiper l'éventualité d'un désert médical à Claye-Souilly. Initialement prévue pour juin 2019, l'inauguration aura finalement lieu dans le courant du mois d'octobre.

La maison médicale accueillera, entre autres, dix emplacements de médecins généralistes. « Le cabinet est déjà complet. Nous réfléchissions à y ajouter deux emplacements supplémentaires », indique le maire, Yves Albarello (LR).

Michel Monteil et les autres médecins du cabinet médical font partis de ceux qui rejoindront la maison de santé. « Il y aura très peu de nouveaux, ça ne réglera pas le problème de la sous-médicalisation », déplore-t-il. Pour le praticien, l'objectif reste le même : que ce soit pour le cabinet ou pour la future maison de santé, « il faut de nouveaux médecins à Claye-Souilly ».

«QUE DOIT-ON FAIRE QUAND ON EST MALADE ?»

Pour les patients, obtenir une consultation est un véritable casse-tête. « Nous les redirigeons à droite à gauche, sans vraiment savoir s'ils vont être pris en charge », explique Emilie Potvin, secrétaire du cabinet médical Pasteur.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/claye-souilly-le-cabinet-pasteur-en-manque-de-medecins-generalistes-18-03-2019-8034738.php

Partager cet article
Repost0

Recherche