Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 14:16

 

 

Aujourd’hui chacun parle de la liberté d’expression, mais qu’en est-il à Claye-Souilly ?

 le parisien 6.9.2008

 

En effet notre association a  son siège social  sur cette commune mais :

- elle n’est pas invitée par la mairie aux réunions des associations clayoises

- son nom n’apparaît ni sur le site internet de la mairie, ni dans le bulletin des associations distribuées aux habitants

- depuis sa création elle n’a pas de place à la journée des associations, alors que la commune voisine de Villeparisis lui offre une place

- elle a  demandé une fois une salle de réunion, salle qui lui a été retirée en dernière minute l’obligeant en plein mois de novembre à recevoir les participants  à l’extérieur dans le froid devant une salle vide et  fermée

- on a obligé sa présidente à consulter les rapports annuels sur la gestion des déchets, la distribution de l’eau dans le sas non chauffé  de la mairie alors que la température extérieure étant de 3°.

 

 

Inviter les habitants à manifester pour la liberté d’expression

Afficher

« Je suis Charlie »

sur la mairie c’est bien

mais il ne faut pas que ce soit un simple affichage

 il faut que dans cette commune toutes les associations puissent s’exprimer librement comme dans la majorité des communes de France.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 14:11

Réédition de notre article du 11/2/2009

 

Après le refus d’emplacement à la journée des associations de septembre 2008, le retrait d’une salle pour une réunion publique en novembre 2008 aujourd’hui la mairie de Claye-Souilly a obligé notre association à consulter des documents à la disposition du public dans le sas d’entrée  de l’hôtel de ville, dans une pièce non chauffée et en plein courant d’air sous le regard atterré des habitants de Claye-Souilly se rendant ce jour là à la mairie.


Les documents consultés  étaient  les rapports annuels des activités déléguées  pour 2007 :

- la gestion des déchets (Smitom Monthyon)

- la distribution de l’eau et l’entretien des réseaux d’assainissements (Veolia).

 

 

        Photos d’un membre de notre association frigorifié, consultant les dossiers.


                            Nous vous rappelons que la

                                      température extérieure aujourd’hui

                                      était d’environ 3°.

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 14:09

   Réédition de notre article du 23/11/2008

                               

APPEL A TOUS LES CITOYENS

 

Nous vous demandons de soutenir notre association qui depuis sa création rencontre une hostilité de la part de la municipalité de Claye-Souilly :

 

- refus d’inscription sur le site de la mairie comme toutes les autres associations

- refus d’emplacement au forum des associations de Septembre 2008

- Monsieur Yves Albarello Député Maire de Claye-Souilly, membre de la commission de l’environnement à l’Assemblée Nationale n’a jamais accepté depuis la création de notre association de nous recevoir

- La Mairie de Claye-Souilly, par lettre signée par Monsieur René Oury, adjoint, nous avait accordé une salle pour organiser une réunion publique.

Or moins d’une semaine avant la réunion cette salle nous a été retirée suite à une erreur de planning, sans nous proposer une salle en remplacement.

La réunion publique  du 21.11.2008  à 19h 30 s’est tenue sur le trottoir et dans le froid devant la salle de la maison des Associations fermée et inoccupée (fait constaté par  les officiers de police présents sur place).

Nous nous sommes aperçus également que plusieurs salles de Claye-Souilly étaient inoccupées et fermées ce même soir  et auraient pu être mis à notre disposition.

 

       Le sujet que nous abordions était peut-être un peu trop brûlant :

       « LA SANTE PUBLIQUE AUTOUR DES DECHARGES »

            «  LA PAROLE EST DONNEE AUX RIVERAINS »

 

    La santé des habitants de Claye-Souilly et ses alentours

                          n’est pas monnayable.

 

      Combien perçoivent les municipalités de Claye-Souilly et ses environs

           des exploitants de décharge ? Que font-elles de ces fonds ?

 

 

 Photo prise le 21/11/2008 vers 20 heures devant la grille du parking de la salle de la maison des Associations, salle fermée et inoccupée.

 

Nous tenons à remercier Madame Marie Paule DUFLOT, présidente de Nature Environnement 77 ( Fédération d’Associations environnementales de Seine et Marne) qui s’est déplacée du sud de la Seine et Marne pour assister à cette réunion, ainsi que tous les participants qui sont restés dans le froid pour nous assurer de leur soutien.

 

Nous vous rappelons qu'en octobre 2008 notre présidente avait été contactée par les renseignements généraux et avait fourni de son plein gré des renseignements sur sa vie privée et sur le fonctionnement de l'association.

 

 

Pour toutes informations au sujet de ce retrait de salle, contactez Monsieur Yves Albarello Député-Maire de Claye-Souilly : http://www.albarello.info/

 

Article du Parisien de Seine et Marne :

  http://www.leparisien.fr/claye-souilly-77410/les-anti-decharge-contraints-de-se-reunir-dans-la-rue-24-11-2008-319728.php

 


Partager cet article
Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 16:16

 

 

 En effet,  le futur plan local d’urbanisme de la commune

prévoit

Un périmètre d’Attente de Projet d’Aménagement Global

en bordure de la nationale 3

près du château d’eau

 

En 2006 la circulation était déjà estimée sur la RN3 à 35050 véhicules/jour, circulation qui s’est accrue depuis ces 8 dernières années.

 Densifier le tissu urbain en bordure de la RN3

- va à l’encontre du Grenelle 2 qui prévoit pour préserver la santé de lutter contre les nuisances sonores

- ferait prendre des risques aux populations résidentes.

 

étude Airparif (1)

zone d’impact des axes routiers de  30 000 véhicules par jour  :

- dioxyde d’azote comprise entre 50 et 100m

- benzène 50 m

- particules 100 m

étude Office Régionale de Santé  (1) et (2)

- la  proximité du trafic routier est responsable d’environ 16% des cas d’asthme chez les moins de 17 ans

- les calculs pourraient être étendus à d’autres pathologies telles que les maladies cardiaques ou les bronchites chroniques.


On peut lire également dans un article d’Actu Environnement, pour extrait :

Leucémie : notre environnement est-il responsable ?

Le trafic routier en cause ?

Les équipes de Geocap se sont également penchées sur le lien entre leucémies de l'enfant et trafic routier. Des premiers résultats montrent qu'un lien pourrait être établi entre la proximité résidentielle au trafic routier et les leucémies aigues myéloblastiques du fait de l'exposition au benzène (dont le trafic routier est l'une des sources).


http://www.actu-environnement.com/ae/news/geocap-leucemie-environnement-centrale-nucleaire-autoroute-trafic-routier-23462.php4

(1) n° 39 décembre 2012 Airparif

Voir page 2,3 et 8

http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/NUMERO39.pdf

 

(2) voir page 15

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2012/Synthese_erpurs_EIS_trafic.pdf

 

 

 

Pour aller plus loin :  http://adenca.over-blog.com/article-projet-plu-claye-souilly-pour-proteger-la-sante-de-la-population-pas-de-densification-en-bordure-de-124637081.html

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 14:42

 

 

Inondations

et protection de la population


Certains secteurs de cette commune sont situés en zone inondable, afin de protéger la population la commune doit faire effectuer une étude pour cartographier les zone s inondables avant de définir les secteurs constructibles du futur PLU.

En effet au vu de la carte du projet PLU (1) nous nous apercevons qu’un terrain situé près du centre d’épuration de Voisins, classé en zone  naturelle, en Espace Boisé Classé  et de surcroît inondable devrait dans le futur PLU être déclassé et passer en zone  UBa : "tissu mixte avec fort potentiel de mutabilité ou de densification, habitat intermédiaire".


CS INFORMATIONS SUR LES INONDATIONS

Carte site du Ministère de l’Ecologie Géorisques

où nous avons indiqué l’emplacement du terrain 

 

http://www.georisques.gouv.fr/

 

Un autre problème qui pourrait se poser pour les futurs habitants : trouver un assureur qui veuille bien les couvrir ?

Paru sur le site Assurland.com :

Comment choisir une assurance habitation pour une maison en zone inondable ?

 Publié le 18/10/2014 

Les logements qui se trouvent à proximité d’un cours d’eau ou au bord de la mer ont la cote, notamment grâce à la vue offerte et l’air marin. Cette situation présente notamment un inconvénient : l’habitation est peut-être située en zone inondable. Découvrez ce qu’il faut savoir en matière d’assurance dans ce cas.

Assurance habitation en zone inondable
Avant tout, il faut savoir qu’unecompagnie d’assurance peut décider d’octroyer ou non uneassurance pour un risque donné. Il est donc tout à fait possible qu’un assureur refuse d’assurer votre maison qui se trouve dans une région inondable…..

 

https://www.assurland.com/assurance-blog/assurance-habitation-actualite/comment-choisir-une-assurance-habitation-pour-une-maison-en-zone-inondable_122347.html

 

 (1) page 74 n° 101 de septembre 2014 J’aime Claye-Souilly

 

pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-projet-plu-claye-souilly-le-role-des-elus-est-de-proteger-les-populations-et-de-ne-pas-ouvrir-a-l-124637459.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 15:42

 

Les élus de cette commune sont entrain de préparer le futur Plan Local d’Urbanisme (1), or nous constatons  que certains éléments remarquables du patrimoine sont situées  dans des zones à préserver, d’autres pas.

 

Nous nous apercevons que la propriété  sise 19 rue de Verdun appartenant à la SCI des Archers de Claye-Souilly dont le dirigeant est Thierry Fécomme se trouve dans un secteur à préserver alors que plusieurs autres éléments remarquables du patrimoine n’y figurent pas.

 

Ironie du sort M. Thierry Fécomme semble être un proche de M. le Maire.

En effet M.Yves Albarello, député-maire, a déclaré  à l’HATVP,  être propriétaire à la date de son élection de député (17/6/2012) de parts  dans la Sté Thierry Fecomme Consulting, sté dirigée également par M. Thierry Fecomme. (2) 

Lors du conseil municipal  de Claye-Souilly du 10/5/2010 il a été indiqué que

M.le Maire étant intéressé à la délivrance du permis de construire sollicité par

la SCI du SOUVENIR pour la construction d’un bâtiment à usage commercial

8 rue Ernest Sarron à Claye-Souilly.(3)

 Or la Sci du SOUVENIR est dirigée également par M. Thierry Fecomme

 


cs 09.2014

Nous regrettons que la magnifique propriété sise au 3 rue de Charny, élément remarquable de notre patrimoine n’ait  pas elle été intégrée dans un secteur à préserver.

 Cette propriété construite en  1832 par  Jean-Baptiste BENARD.

La tradition orale dit que le propriétaire fit construire pour sa fille handicapée une véranda surplombant  le canal  qui lui permettait de voir passer les péniches  et les attelages sur la route de Meaux à l’abri des intempéries. (4)

Cette maison abrita 3 maires :  Jean-Baptiste Benard, Victor Wavrin et Francisque Eschalier.


 

(1) Projet Plan Local d’Urbanisme Bulletin municipal n° 101 de septembre, carte page 74.

(2) Elément remarquable au titre de l’article L123-1-5 7° du code de l’urbanisme

(2)http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/albarello-yves-dia-depute-77.pdf

(3) https://www.google.fr/maps/place/8+Rue+Ernest+Sarron,+77410+Claye-Souilly/@48.9526262,2.6676517,1017m/data=!3m1!1e3!4m2!3m1!1s0x47e619c0f626be1b:0x8ae11f04839a1d17

 

 

(4) Publicateur 12.6.1873

 

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 21:34

 

 

SOUILLY

Les élus de cette commune sont entrain de préparer le futur Plan Local d’Urbanisme (1), or nous constatons  que certaines zones pavillonnaires sont situées dans des secteurs à densifier, d’autres à préserver.

 

Ironie du sort nous nous apercevons que certains des élus municipaux de la majorité habitent dans ces secteurs à préserver.

 

Il s’agit entre autres de M. Jean-Luc SERVIERES, 1er adjoint au maire et de M. Jacques POINT qui fut de nombreuses années adjoint au maire et est aujourd’hui encore conseiller municipal.

 

A noter que la place de Souilly (élément remarquable du patrimoine (2) n’est pas classée dans un secteur à préserver).

 

3s.-la-place-ml-pgf.jpg

 Souilly La Place au début du 20ème siècle

 

 

(1) Projet Plan Local d’Urbanisme Bulletin municipal n° 101 de septembre, carte page 74.

(2) Elément remarquable au titre de l’article L123-1-5 7° du code de l’urbanisme.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 11:09

 

 

Les élus de Claye-Souilly

auraient-ils anticipé

dans le projet PLU

la mise en liquidation judiciaire de

l’entreprise Fécomme FMS ?

 

En effet l’entreprise Fécomme FMS vient d’être mise en liquidation judiciaire ce mois-ci mais déjà dans le projet de PLU  présenté en septembre dernier (1) les élus avaient prévu de changer la destination du terrain passant de zone d’activités Ux à zone urbanisable pour l’habitat intermédiaire (Uba).

 

Il semblerait,  au regard des diverses opérations immobilières, qu’un terrain classé en zone Ub ait une valeur marchande supérieure à un terrain classé en zone Ux.

Un avantage qui pourrait peut-être bénéficier au propriétaire de ce  terrain de près d’un hectare la Sas Immobilière Gabrielle dont le dirigeant est   M. Thierry Fécomme, dirigeant également de l’entreprise Fécomme FMS en liquidation judiciaire ?

 

Ironie du sort M. Thierry Fécomme semble être un proche de M. le Maire.

 

En effet M.Yves Albarello, député-maire, a déclaré  à l’HATVP,  être propriétaire à la date de son élection de député (17/6/2012) de parts  dans la Sté Thierry Fecomme Consulting, sté dirigée également par M. Thierry Fecomme. (3)

 

Lors du conseil municipal  de Claye-Souilly du 10/5/2010 il a été indiqué que

M.le Maire étant intéressé à la délivrance du permis de construire sollicité par

la SCI du SOUVENIR pour la construction d’un bâtiment à usage commercial

8 rue Ernest Sarron à Claye-Souilly.

 

Or la Sci du SOUVENIR est dirigée également par M. Thierry Fecomme.

 

 

(1) Bulletin municipal n° 101 de 09/2014 page 74

(2)http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/albarello-yves-dia-depute-77.pdf

(3) https://www.google.fr/maps/place/8+Rue+Ernest+Sarron,+77410+Claye-Souilly/@48.9526262,2.6676517,1017m/data=!3m1!1e3!4m2!3m1!1s0x47e619c0f626be1b:0x8ae11f04839a1d17

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 10:38

 

 

Nous apprenons que la commune veut densifier des secteurs où l’assainissement est à revoir :

 

Il s’agit en particulier :

- de Souilly où certains secteurs ne possèdent pas d’assainissement collectif.

- de Bois-Fleuri qui possède un réseau d’assainissement « ancien modèle » de type unitaire (les eaux usées et pluviales se déversent dans la même canalisation).

Or  ce mélange eaux usées et eaux pluviales est traité par la station d'épuration intercommunale de Villeparisis.

En cas de fortes pluies cette station d'épuration est saturée, une partie des eaux usées se déversent directement dans le ru des Grues (affluent de la Beuvronne) sans avoir été traitée ce qui entraîne une pollution supplémentaire de la rivière Beuvronne.

Des travaux d’envergure sont nécessaires afin de détourner les eaux pluviales du réseau de collecte des eaux usées, mais la commune de Claye-Souilly n'a pas fait ces travaux et à notre connaissance ne les a même pas programmés.


villeparisis ru des grues 17.2.2013

Le ru des Grues à Villeparisis

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 14:07

 

 

En recevant leur avis d’imposition taxe d’habitation les contribuables de la commune ont eu des sueurs froides.

 

Une augmentation  pour certains de près de 18 %

mais pourquoi ?

 

La commune de Claye-Soully a transféré à la collectivité de communes certaines compétences.

 

Pour faire court c’est la collectivité de communes qui financera certains travaux (assainissement…) qui incombaient à la commune, pour réaliser ces travaux la collectivité de communes encaissera les taxes à la place de la commune.

 

Mais à Claye-Souilly le compte n’y ait pas.

 

En 2014 la collectivité de communes a augmenté son taux d’imposition de 4.83 points,  la commune de Claye-Souilly aurait dû réduire son imposition de 4.83 points mais ne l’a réduit que de 1.19 points.

 

C’est de là que provient la principale augmentation de votre impôt local.

 

 

Il est vrai que cette commune est lourdement endettée (1)

En 2013 l’encours de la dette atteignait 11 828 000 €, dette qui a augmenté de 73 % en 12 ans.

 

2013

dette de Claye-Souilly par habitant    1  048 €

 

alors que

la moyenne départementale était de      488 €

la moyenne nationale           était de       607 €

 

 

Mais où passe vos deniers publics ?


Pour rembourser sa dette la commune a versé  aux banques plus de

2 000 000 € d'intérêts en 5 ans (2)

 

Il est vrai que les élus de cette commune ont fait le choix d’utiliser vos deniers publics  en 2011 pour implanter une fontaine devant la mairie  pour un coût approchant les

1 million d’euros (3).

 

Il est vrai que depuis de nombreuses années  les élus de cette commune ont fait le choix de dépenser vos deniers publics pour obtenir une récompense au concours de villes fleuries.

 

Il est vrai que vos élus viennent de faire le choix d’utiliser vos deniers publics dans les  travaux d’éclairage public et préparatoires aux illuminations de Noël 2014  rue Jean-Jaurès pour plus de 200 000 €.

 

Alors que nous apprenons par le journal « La Marne » en date du 19/2/2014 que la toiture de la mairie fuit, le sol de certains bureaux a des trous, les fenêtres laissent passer le froid (4)

 

Une mauvaise gestion de vos impôts?

A vous de juger

 

(1) http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/claye-souilly/ville-77118

(2) http://www.collectivites-locales.gouv.fr/comptes-des-communes-et-des-groupements-a-fiscalite-propre-donnees-individuelles-millesimes-2000-a

(3)  bulletin municipal de  juin 2011 p 23 

(4) http://www.journallamarne.fr/2014/02/20/un-centre-administratif-et-un-conservatoire-a-5-millions-deuros/

Partager cet article
Repost0

Recherche