Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 15:52

  

Que les sinistrés sachent que nous sommes à leur côté.

 

Depuis de nombreuses années notre association répond aux enquêtes publiques en attirant l'attention sur la fragilité de la commune de Claye-Souilly aux risques inondations,sans jamais être entendue.

La Beuvronne est une petite rivière qui n'est plus en mesure d'absorber autant d'eau lors de violents orages.

 

      Prévenir plutôt que guérir

 

La commune doit faire réaliser, dans les plus délais, une étude hydraulique qui doit prendre en compte tous les rus ou fossés qui rejoignent la Beuvronne.

Les industriels (ADP, Placoplatre, exploitants de décharges....) dont les sites sont en amont de cette commune doivent prendre en compte les inondations de ces derniers jours et faire réaliser les bassins de rétention  d'eaux nécessaires pour protéger la sécurité des populations en aval.

 

 

Un habitant de Mauperthuis nous a confié quelques photos du sinistre du 12/6/2018 afin que nous les éditions sur notre blog, pour qu'une telle situation ne se reproduise plus et que des solutions de prévention soient enfin trouvées.

 

12.6.2018 dans la matinée : les pompiers évacuent en bateau une famille

12.6.2018 dans la matinée : les pompiers évacuent en bateau une famille

12.6.2018 dans la matinée square Frédéric Passy

12.6.2018 dans la matinée square Frédéric Passy

12.6.2018 dans la matinée le ru Botteret

12.6.2018 dans la matinée le ru Botteret

Partager cet article
Repost0
21 juin 2018 4 21 /06 /juin /2018 20:42

 

 

Dans un souci de transparence, après le défrichement de plusieurs hectares de bois pour exploiter sa carrière de Villevaudé, Placoplatre doit dire s'il a mis en place des bassins de rétention d'eaux pluviales  en amont du lotissement de Mauperthuis et dans l'affirmative indiquer la contenance de ces bassins.

 

 

 

 

Document extrait de l'étude d'impact de février 2015 page 264 tome 3

présenté par Placoplatre lors de l'enquête publique de 2015.

 

 

 

7.3 Concernant les eaux de surface

7.3.1 Mesures de réduction

.......

Suite aux inondations du 12/6/2018 de Claye-Souilly,  Placoplatre doit dire s’il a mis en place des bassins de rétention d’eaux pluviales dans sa carrière de Villevaudé en amont de Mauperthuis !
Partager cet article
Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 21:28

 

 

A grand renfort de médias (1) Placoplatre accompagné de la suppléante du député Kokouendo et du sous préfet de Torcy ont inauguré samedi  le pont sur la RD 405 pour transporter le gypse, en l’absence des associations environnementales qui n’avaient pas souhaité donner suite à l’invitation de Placoplatre.

 

 

Un industriel qui emploie 400 personnes, en effet l’effectif se réduit comme peau de chagrin d’années en années, depuis 2005 cet effectif a baissé de près de 20 % (2) car l’industriel investit pour mécaniser à outrance et ne semble pas vouloir beaucoup s’investir dans le recyclage du plâtre, créateur d’emplois.

 

C’est plus facile de ronger jusqu’à l’os nos ressources de gypse et de remplir les trous avec les déchets du Grand Paris, un double gain financier pour l’industriel.

 

 

Pour en revenir à la carrière de Villevaudé, Placoplatre a obtenu l’autorisation d’exploiter par arrêté préfectoral du 17/3/2017. La préfecture lui a également accordé le droit de défricher 19 hectares de bois le 13/6/2017, l’industriel indique que le défrichement a eut lieu d’août à octobre dernier (1).

 

 

Claye-Souilly : le défrichement  de plusieurs hectares de bois et l'exploitation récente de la carrière Placoplatre de Villevaudé ont-ils eu un impact sur les inondations de Mauperthuis ?

 

 

Carte extraite de l'étude d'impact de février 2015 page 35 tome 3

présenté par Placoplatre lors de l'enquête publique de 2015.

 

Claye-Souilly : le défrichement  de plusieurs hectares de bois et l'exploitation récente de la carrière Placoplatre de Villevaudé ont-ils eu un impact sur les inondations de Mauperthuis ?

 

Zoom sur le secteur de Mauperthuis

La zone C

représente la nouvelle carrière de Villevaudé

qui inclut la zone qui vient d'être défrichée

 les flèches bleues représentent le sens d'écoulement des eaux

 

 

 

 

Lors de l’enquête publique de 2015 concernant le projet d’exploitation de cette carrière Adenca demandait  dans son courrier du 15/6/2015 adressé aux commissaires enquêteurs Jacky Hazan et Marie Claude Guyomarc.

 

« La création d’un important bassin  de rétention  des eaux afin de ne pas surcharger la Beuvronne et ses affluents et de ne pas faire prendre de risques inondation supplémentaires aux populations de Claye-Souilly, commune très fragile. »

 

La   préfecture ne semble pas avoir retenue cette demande car, à notre connaissance, aucun bassin de rétention important des eaux pluviales n’a été créé en aval de cette carrière.

 

 

 

 Dans l’arrêté préfectoral d’autorisation on peut lire :

 

Claye-Souilly : le défrichement  de plusieurs hectares de bois et l'exploitation récente de la carrière Placoplatre de Villevaudé ont-ils eu un impact sur les inondations de Mauperthuis ?

 

A la lecture de cet article de l'arrêté préfectoral , il semblerait que la préfecture laisse à l’industriel  le choix de l’implantation des fossés et bassins de rétention sans lui imposer

de contraintes particulières quant à la contenance en eaux pluviales des

bassins de rétention.

 

 

 

Quant aux contrôles en sortie de bassin

ils seront réalisés trimestriellement

Claye-Souilly : le défrichement  de plusieurs hectares de bois et l'exploitation récente de la carrière Placoplatre de Villevaudé ont-ils eu un impact sur les inondations de Mauperthuis ?
Claye-Souilly : le défrichement  de plusieurs hectares de bois et l'exploitation récente de la carrière Placoplatre de Villevaudé ont-ils eu un impact sur les inondations de Mauperthuis ?

 

Carte issue de l'arrêté préfectoral du 17/3/2017 complétée par Adenca  pour permettre une meilleure compréhension (éléments entourés en noir)

La zone C représente la nouvelle carrière de Villevaudé

 

 

L’industriel a-t-il créé le piézomètre PZ9, prévu dans l'arrêté préfectoral,  pour suivre la hauteur de la nappe phréatique,  dans sa carrière, en amont du lotissement de Mauperthuis ?  Nous n'en savons rien.

 

A la suite des importantes inondations du secteur de Mauperthuis, du 12 juin dernier, où un certain nombre de familles ont dû être évacuées vers le Gymnase Loison, ADENCA vient de demander à la préfecture d’effectuer une inspection de la carrière Placoplatre de Villevaudé afin de contrôler si l’industriel a bien respecté l'arrêté préfectoral 2017/DCSE/M/003 du 17/3/2017 .

 

ADENCA souhaiterait également obtenir le plan des fossés et bassins de rétention qui ont été créés sur le secteur C.

 

 

Affaire à suivre…

 

 

 

Pour toutes informations complémentaires

ou demande à transmettre au Ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot

nous vous conseillons de vous rapprocher de votre député

Rodrigue Kokouendo

 

 

 

 

(1) http://www.magjournal77.fr/villevaude-le-pont-de-placoplatre-sur-la-rd-105-a-ete-inaugure-il-servira-a-convoyer-le-gypse/

 

 

(2) https://www.lemoniteur.fr/article/bpb-va-accroitre-sa-capacite-de-production-en-france.586429

Partager cet article
Repost0
18 juin 2018 1 18 /06 /juin /2018 15:41

 

 

Urbanisation zone Bois des Granges

 

Deux enquêtes publiques ont eu lieu  concernant ce secteur, l’une du 17/4/2009 au 16/5/2009,

L’autre du 12/10/2009 au 14/11/2009.

 

Claude Pouey de Créteil et Michel Boudet de Jablines les deux commissaires enquêteurs nommés dans ces enquêtes publiques n’ont pas accepté d’organiser de réunion publique, ni de prolonger le délai de l’enquête publique, comme le demandait les associations.

 

Plusieurs associations environnementales dont Adenca avait attiré l’attention sur les risques d’inondations mais sans être entendues.

 

 

Dans le cadre de la demande d’autorisation au titre de la Loi sur l’Eau le rapport 07A137 Version B d’août 2008 a été réalisé par SEPIA Conseils pour la SAF et adressé à la police de l’eau.

 

Dans ce rapport on apprend à la page 28 :

 

« Hydrologie et inondations

Inondation sur et aux environs du site

Selon les contacts pris auprès du SIAERBB, le cours d’eau à l’ouest du secteur d’étude connaît régulièrement des insuffisances hydrauliques en aval, notamment au droit de la traversée du lotissement de Mauperthuis. Aucune étude hydraulique n’a été toutefois menée afin de préciser la nature de ces insuffisances (localisation exacte, fréquence d’apparition, débordement ou inondation constaté).

 

Selon l’étude d’impact, « à l’ouest du site, le terrain agricole se trouvant le long de la RD 34 forme une cuvette. Ce terrain se comporte en zone de rétention lors de fortes précipitations ». Aucun témoignage n’est toutefois précisé sur une éventuelle présence d’eau lors de fortes précipitations. 

 

Dans un autre document page 33 on peut lire :

« Exutoire direct du site : cours d’eau situé à l’ouest…

Aucune inondation constatée sur le site mais insuffisance hydraulique sur le cours d’eau passant à l’ouest du site »

 

Malgré ces informations il semblerait que la préfecture (police de l’eau) n’ait pas imposé une étude hydraulique sur le secteur de Mauperthuis, pourquoi ?

 Nous n’en savons rien.

 

 

Pour le savoir

vous pouvez vous adresser à la

 

Direction Départementale des Territoires

Service Police de l’Eau

288. rue Clémenceau

77 Vaux le Pénil

01 60 55 70 86

 

 

 

 

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits du rapport 07A137 Version B d'août 2008 de  SEPIA Conseils pour la SAF.

 

Le rapport complet est consultable en mairie de Claye-Souilly au service urbanisme.

 

Claye-Souilly, inondations Mauperthuis : pourquoi aucune étude hydraulique n’a été effectuée sur ce secteur avant la construction et l’imperméabilisation des terres Bois des Granges ?
Claye-Souilly, inondations Mauperthuis : pourquoi aucune étude hydraulique n’a été effectuée sur ce secteur avant la construction et l’imperméabilisation des terres Bois des Granges ?
Claye-Souilly, inondations Mauperthuis : pourquoi aucune étude hydraulique n’a été effectuée sur ce secteur avant la construction et l’imperméabilisation des terres Bois des Granges ?
Claye-Souilly, inondations Mauperthuis : pourquoi aucune étude hydraulique n’a été effectuée sur ce secteur avant la construction et l’imperméabilisation des terres Bois des Granges ?
Partager cet article
Repost0
14 juin 2018 4 14 /06 /juin /2018 08:35
Ecole rue du Maréchal Joffre au début du siècle dernier

Ecole rue du Maréchal Joffre au début du siècle dernier

 

 

 

 

Les écoliers de l’école rue du Maréchal Joffre qui avaient été évacués, la semaine dernière, suite à des vomissements et des maux de tête ne réintégreront pas l’école ce jeudi comme prévu.

 

Ils avaient été transférés provisoirement ce lundi dans un bâtiment  près du gymnase des Tourelles, mais ce mardi après-midi, ils durent être de nouveau évacués, suite aux graves inondations de la Beuvronne, comme les élèves du collège des Tourelles voisin.

 

Ce jeudi certains écoliers iront dans l’école, située face à l’Eglise  et d’autres dans l’école maternelle rue du Gl Leclerc.

 

 

Pour ce qui est des analyses de la qualité de l’air, il semblerait qu’ils ne soient toujours pas disponibles, Adenca les a réclamé mais ne les a pas obtenus pour l’instant.

 

 

Nous ne pouvons que constater que la mairie s’exprime peu sur ce dossier et c’est bien dommage.

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 17:08
12.6.2018 Inondation au bord de la Reneuse à la Rosée sur le site de l'ancienne scierie Mabillon

12.6.2018 Inondation au bord de la Reneuse à la Rosée sur le site de l'ancienne scierie Mabillon

 

 

 

La mairie de Claye-Souilly reçoit des informations d’Aéroport de Roissy concernant les litres d’eau déversés à la seconde dans la Reneuse, affluent de la Beuvronne, mais il semblerait que la commune n'ait pas souhaité répercuter ses informations à la population.

 

 

 

 

L’ETAT a permis par arrêté préfectoral en 2012 à ADP de pouvoir déverser jusqu’à 1000 litres d’eau/seconde, dans la Reneuse, sous conditions.

 

 

Voir extrait de l’arrêté préfectoral de 2012

 

 

Claye-Souilly  inondations de la Beuvronne : La mairie doit dire combien Aéroport de Roissy à déverser de litres d'eau à la seconde, dans la Reneuse, dans le courant de la journée d'hier  !

 

 

Aéroport de Roissy a-t-il respecté les conditions de l’arrêté préfectoral, en surveillant la hauteur d’eau au pont de l’allée Benoit à Claye-Souilly avant de déverser ses eaux dans la Reneuse ?

 

 

 

Alors que de collège des Tourelles a été évacué hier.

Alors que des voitures se sont trouvées piégées hier

dans les eaux des parkings du centre ville.

 

Les populations

attendent

des explications de la mairie.

 

 

 

 

Sans concertation avec les populations concernées Aéroport de Roissy demande  le renouvellement de son autorisation de rejet de ses eaux pluviales vers la Reneuse, affluent de la Beuvronne.

 

Une enquête publique va être ouverte du 18 juin au  18 juillet 2018 en mairie de Claye-Souilly, mais la mairie n’a pas affiché cet avis d’enquête sur la 1ère page de son site internet, alors qu’une autre enquête devant se dérouler plus tard y est affichée.

 

Pourquoi ?

 

 

 

Pour avoir la réponses à ces questions nous vous conseillons de contacter vos conseillers municipaux.

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2018 1 11 /06 /juin /2018 16:22

 

 

 

Yves Albarello, le président du syndicat de la rivière basse Beuvronne, a-t-il fait réaliser des analyses des eaux et des sédiments de cette rivière près de l’école rue du Maréchal Joffre, suite aux problèmes rencontrés la semaine dernière par les écoliers (vomissements et maux de tête) qui ont dûs être évacués 2 fois dans la semaine ?

 

 

Dans un article du journal « le Publicateur » de 1885 on y  apprend qu’afin de soutenir les fondations de cette école construite sur un sol marécageux on a dû battre des pieux.

Dans les années 1970/1980 des travaux importants ont dû être réalisés pour consolider les fondations de cette école, proche de la rivière Beuvronne,  dont la cave est souvent très humide et parfois inondée, notamment en période de fortes pluies.

 

 

Les infiltrations d’eau dans la cave

 signalées dans le courrier de la mairie du 8/6/2018

proviennent-elles de la Beuvronne ?

 

 

A cette question nous n’avons pas de réponse.

 

 

Ce que nous savons c’est que depuis des décennies la rivière Beuvronne est très polluée, la situation ne semble d’ailleurs pas beaucoup s’améliorer pourtant un syndicat est en charge de la basse Beuvronne.

 

Pour pouvoir consulter les archives de ce syndicat, c’est le parcours du combattant, notre association en a fait l’expérience il y a quelques années, elle a dû faire un recours auprès de la CADA, commission d’accès aux documents administratifs, pour qu’enfin le président du syndicat, Yves Albarello, autorise cette consultation.

 

 

A la consultation de ces documents nous avons appris qu’une étude de la pollution de la Beuvronne avait été réalisée en 2015.

 

On peut lire dans la synthèse de l'étude  des résultats des analyses de l’eau :

«  Sur les deux stations de la Reneuse et du ru des Grues, la teneur en oxygène est extrêmement faible avec une concentration en oxygène dissous de 0.64mg/l. D’un point de vue biologique, il est considéré que sous 3mg/l la vie piscicole est impossible et les espèces les plus sensibles demandent 7mg/l. »

 

« Sur les deux stations de la Reneuse et du ru des Grues, les concentrations en ammonium sont très nettement supérieures au seuil de mauvaise qualité. Une concentration maximale de 18mg/l a été relevée sur la station 1  de la Reneuse(amont) soit plus de 4 fois le seuil de mauvaise qualité.

 

Les valeurs montrent la présence d’une forte pollution avec les effluents urbains  : STEP sur le ru des Grues et les mauvais raccordements sur la Reneuse. »

 

« sur l’intégralité des stations, le taux de matière en suspension dépasse largement le seuil de mauvaise qualité »

 

Concernant résultats de l’étude des sédiments, on peut lire :

« Le ru des Cerceaux, la Reneuse et le ru des Grues souffrent de pollutions aux métaux lourds »

Les analyses des métaux lourds dans les sédiments dans la Reneuse, en aval du pont francilienne,  font ressortir des taux élevés de pollution qui ne permettent pas leur épandage sur les terres agricoles.

 

Ces métaux lourds sont en particulier :

- PCB,  zinc, plomb, une concentration de 10.25 mg/kg d’arsenic et une très forte pollution au cuivre en aval de Villeparisis après avoir reçu les eaux de ruissellement du site pollué Basol (1) de l’ancienne usine Labaz (groupe Sanofi) de Villeparisis de conditionnement chimico-pharmaceutique, précédé par une usine de fabrication de peintures et vernis.

Ironie du sort  les résultats de la dernière campagne de prélèvement d’eaux souterraines mené au droit du site de cette ancienne usine le 20/9/2011 ont notamment montré  des concentrations en augmentation chrome, cuivre, nickel, plomb, zinc et arsenic.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2018 7 10 /06 /juin /2018 14:39
Claye-Souilly l’école rue du Maréchal Joffre fermée jusqu’à nouvel ordre, suite aux vomissements et maux de tête des écoliers !

 

 

L’école rue du Maréchal Joffre

 dénommée autrefois « Ecole des Filles »

 est fermée

 jusqu’à nouvel ordre !

 

Claye-Souilly l’école rue du Maréchal Joffre fermée jusqu’à nouvel ordre, suite aux vomissements et maux de tête des écoliers !
Situation de l'école entre l'étang et la Beuvronne, la flèche indique l'emplacement de la photo qui suit

Situation de l'école entre l'étang et la Beuvronne, la flèche indique l'emplacement de la photo qui suit

Ce matin, les eaux de la Beuvronne noirâtres et dégageant une odeur nauséabonde près de l'école

Ce matin, les eaux de la Beuvronne noirâtres et dégageant une odeur nauséabonde près de l'école

 

 

En effet mardi dernier des écoliers ont été pris de malaises se traduisant par des vomissements et maux de tête.

 

D’après la mairie, l’intoxication alimentaire est écartée, ainsi que des problèmes bactériologiques concernant l’eau potable et les installations de gaz.

 

Des investigations ont été réalisées dans la cave de l’école qui a subi des infiltrations suite aux intempéries. Des prélèvements d’air ont été également réalisés. Les résultats des diverses analyses devraient être connues en début de semaine.

 

 

Cette école est bordée par un étang, dont nous ne savons pas s’il est alimenté par la Beuvronne, par des eaux souterraines ou par des eaux pluviales.

Nous ne savons pas non plus depuis combien d’années il n’a pas fait l’objet d’une vidange et d’un nettoyage complet.

 

Cette école est également bordée par  la Beuvronne, l’une des rivières les plus polluées de Seine et Marne, ce dimanche matin les eaux de la rivière étaient noirâtres et une odeur nauséabonde s’en dégageait, notamment près  l’école, comme nos adhérents ont pu le constater.

 

 

Cette rivière  reçoit, entre autres, les eaux d’aéroport de Roissy, l’industriel tente depuis des années de remettre aux normes son réseau d’assainissement.

Dans cette attente, un arrêté interpréfectoral de 2012, prorogé d’année en année, permet, entre autres, à ADP de reverser des eaux plus polluées vers la Beuvronne et que vers le ru du Sausset (vers le 93).

 

 

Cette rivière reçoit également les eaux de la zone industrielle de Mitry/Compans dont le réseau d’assainissement est en mauvais état. Une étude sur l’état du réseau d’assainissement devait être réalisée en 1995, il y a 23 ans déjà. (1)

 

 

Cette rivière reçoit également les eaux de la station d’assainissement intercommunal de Villeparisis, qui traite les eaux de cette commune, d’une partie de Claye-Souilly (Bois Fleuri) et d’une partie de Mitry-Mory, station d'épuration déclarée non conforme depuis 2012.

Comme le précisait déjà la mise en demeure de la préfecture de 2014, il était constaté des déversements d’effluents non traités quasi journalier par temps sec comme par temps de pluie vers l’affluent de la Beuvronne : le ru des Grues.

La préfecture a délivré une 2ème mise en demeure en 2017 donnant à la communauté d’agglomération un délai maximum de 15 ans pour mettre la station aux normes, en temps de pluie, soit pour 2032 au plus tard.

 

 

   Il faudra attendre combien d’années encore

 pour que la Beuvronne

soit moins polluée ?

 

 

 

Pour plus d’informations nous vous conseillons de contacter :

 

Yves Albarello

maire de Claye-Souilly

 et président du syndicat de la Basse Beuvronne

 

Jean-Luc Servières

 adjoint au maire de Claye-Souilly

et vice président de la communauté d’Agglomération

chargé de l’eau et de l’assainissement

 

 

 

(1) http://www.liberation.fr/libe-3-metro/1995/02/07/la-zone-industrielle-de-mitry-compans-sous-haute-surveillance_124279

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 22:00
Parc Buffon : La fontaine et l'étang alimentés par le puits artésien au début du 20ème siècle

Parc Buffon : La fontaine et l'étang alimentés par le puits artésien au début du 20ème siècle

 

L'étang avait été créé au 19ème siècle, jusque vers 1970 il était alimenté par un puits artésien qu'avait fait creuser Jules Botot, qui fut maire de Claye-Souilly et propriétaire de ce parc. Puits artésien de 39 m de profondeur, avec un débit de 500 litres d'eau au sol.

 

 L’eau souterraine issue du puits artésien de Claye-Souilly avait un goût particulier, on la disait « ferrugineuse », mais était bien appréciée d’un certain nombre d’habitants de la commune qui venait la puiser pour leur besoin quotidien.

 

Dans les années 60 cet étang était nettoyé régulièrement comme le rapporte notamment un article du journal « La Marne » du 18/4/1963.

 

Depuis le puits artésien a été bouché, pourquoi ?

On n'en sait rien.


 

La population souhaite avoir des réponses à ses questions :

  • L'étang est alimenté par quelles eaux : des eaux souterraines, des eaux pluviales ou  un système de pompage des eaux de la Beuvronne  ?

  • Depuis combien de temps cet étang n'a-t-il pas été nettoyé ?

  • Des sondages ont été réalisées par les pompiers, quels sont les résultats des analyses de ces sondages ?

 

 

Pour le savoir, nous vous conseillons de contacter

Yves Albarello

Maire de Claye-Souilly


 

 

Paru dans le Parisien 77 :
Seine-et-Marne : plusieurs écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Claye-Souilly

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne|H.D.|05 juin 2018, 15h54|MAJ : 05 juin 2018, 16h20|0

Claye-Souilly, ce mardi. Quelques élèves de l’école élémentaire Eugène Varlin ont été pris en charge par les pompiers pour des vomissements et des maux de tête. LP/Hendrik Delaire

Les pompiers ont effectué des relevés dans l’étang du parc Buffon d’où émanaient des odeurs nauséabondes.

Les cours ont repris normalement ce mardi à l’école élémentaire Eugène Varlin de Claye-Souilly (Seine-et-Marne) au lendemain de l’intervention des pompiers après l’intoxication. Il est environ 16h30 lorsque plusieurs écoliers sont pris de maux de tête et de vomissements.

Ils sont rapidement pris en charge par les pompiers. L’évacuation des 250 élèves que compte l’école n’a pas été enclenchée. Les pompiers ont effectué des relevés dans l’étang du parc Buffon d’où émanaient des odeurs nauséabondes et où des poissons morts ont été retrouvés ce week-end.

La pompe qui alimente ce plan d’eau entre les deux bâtiments de l’école a été changée ce mardi matin par les services techniques municipaux. L’origine de ces maux de tête et de ces vomissements n’a pas encore pu être déterminée par les services municipaux.

«Nous savons que ce n’est pas une intoxication alimentaire à la cantine qui est à l’origine car beaucoup plus d’enfants auraient été touchés», assure le maire Yves Albarello (LR), qui a pris la décision de faire vider et curer l’étang par mesure de précaution.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/claye-souilly-plusieurs-ecoliers-pris-de-maux-de-tete-et-de-vomissements-05-06-2018-7754460.php

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2018 6 26 /05 /mai /2018 15:01

 

 

 

 

Suite au violent orage de cette nuit la Beuvronne a de nouveau débordé près du collège des Tourelles à Claye-Souilly.

 

 

 

26.5.2018  Claye-Souilly : inondations près du collège des Tourelles !

 

 

 

A 12 heures

vue sur 

le pont de l’allée André Benoist

 

26.5.2018  Claye-Souilly : inondations près du collège des Tourelles !
Partager cet article
Repost0

Recherche