Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 19:13
Claye-Souilly : une nouvelle fois l'eau potable non conforme aux références de qualité le 5/2/2020
Claye-Souilly : une nouvelle fois l'eau potable non conforme aux références de qualité le 5/2/2020
Partager cet article
Repost0
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 17:07

 

Les inondations du 12/6/2018 

sont toujours présentes à l’esprit des populations

de Claye-Souilly.

Risque d’Inondations Claye-Souilly : ADP doit dire pourquoi la population ne peut plus accéder, depuis le 5/3/2020, aux informations concernant le barrage des Renardières.

Il y a quelques jours, suite à une  montée importante des eaux de la Beuvronne, un panneau indiquant "risque d'inondations" interdisait l'accès aux  bords de la Beuvronne près du collège des Tourelles. 

Afin de connaître la hauteur d'eau chez ADP dans le barrage des Renardières nous avons souhaité consulter le site dédié à cet effet.

 

Ironie du sort depuis le 5/3/2020 les informations sont inaccessibles sur le site ADP.

 

Pourtant l’arrêté interpréfectoral Loi sur l’eau ADP Roissy du 22/10/2019(1) impose à l’industriel de fournir cette information, voir à la page 19 :

« Informations aux tiers : ... Les informations de hauteur d’eau et du taux de remplissage du bassin aval du VOR sont également consultables sur le site internet d’Aéroport de Paris  (adresse indicative

https://ev-labo.aeroportsdeparis.fr/environnement/eau-et-sols/surveillance-eau-pluviale/bassin_des_renardieres

 

Pour Mémoire :

Le barrage  ADP des Renardières (bassin aval du Vor), est  un barrage en remblai (2),  il a été  construit en 1971,  c’est le plus important   barrage  d’Ile de France,  hauteur 11 m70  et volume     1300 000 m3 (avec le bassin du Vor), il est classé parmi les 600 barrages les plus dangereux de France (3), à cause de son importance et des zones urbanisées, fortement exposées à un risque de submersion  en cas de rupture du barrage.

Source DRIEE : L’évaluation préliminaires des risques d’inondation 2011 Bassin Seine Normandie

Source DRIEE : L’évaluation préliminaires des risques d’inondation 2011 Bassin Seine Normandie

 

Comme le précise un document de la DRIEE (4), le barrage des Renardières  situé sur la commune de Mitry-Mory, se trouve à environ 180 m en amont de la RN2, si ce barrage venait à céder, l’élévation brutale du niveau de l’eau atteindrait Mitry-Mory dans le quart d’heure qui suivrait, puis Claye-Souilly ensuite.

 

 

 

Pour tous renseignements complémentaires

Nous vous conseillons de contacter

Yves ALBARELLO

Maire de Claye-Souilly

Président du Syndicat de la Beuvronne

 

 

 

  1. http://www.val-doise.gouv.fr/content/download/16429/109629/file/ARi-signe-2019-24_22-oct-19+Annexes.pdf
  2. Les barrages en remblai : en matériaux meubles ou semi-rigides pouvant être en terre ou en enrochement. Ces barrages sont souvent appelés digues
  3. https://www.barrages-cfbr.eu/Statistiques-mondiales-14.htm
  4. http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/EPRI_VF3_partie_2_annexe-pdf_cle5ebd6d.pdf
Partager cet article
Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 16:57

 

 

Certains candidats aux élections à la mairie nous annoncent l’implantation d’une crèche de 40 berceaux par la communauté d’agglomération CARPF dans l’ancienne gendarmerie, mais lorsque vous consultez les services de la petite enfance de la CARPF on vous informe que pour l’instant aucun projet n’est en cours à Claye-Souilly.

 

Des promesses électorales qui n'engagent pas les futurs élus !

 

Il est vrai que les candidats aux élections à la mairie ne s’engagent à rien puisque ce ne sont pas eux qui prennent la décision d'implanter ou non une crèche  mais  la communauté d’agglo CARPF.

 

Pour mémoire la gendarmerie avait été construite en 1964 sur un terrain cédé gratuitement par la mairie au conseil départemental (article du 21/1/1971 journal La Marne).

 

 

Pour inscrire votre enfant dans une crèche de la CARPF, vous devez remplir cet imprimé :

https://www.roissypaysdefrance.fr/fileadmin/mediatheque/Documents_a_telecharger/dossier_inscription-attestation_2020.pdf

Partager cet article
Repost0
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 19:13
Claye-Souilly, la chronique de JL Servières dans le bulletin municipal de 1994 : Plus d'avions ... moins de bruit ?
Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 11:28
Ecole des Filles vers 1900

Ecole des Filles vers 1900

 

Depuis les lois fondatrices Jules Ferry c’est la commune qui est en charge des écoles maternelle et élémentaire, vous trouverez ci-dessous la liste des écoles créées à Claye-Souilly :

  1. Création d’une classe enfantine, élèves de 5 à 7 ans
  2. Inauguration du groupe scolaire du Parc
  1. Création d’une école ménagère qui se sert des cuisines de la salle des fêtes
  1. Création d’une école ménagère agricole rue du Général Leclerc
  2. Création 1ère classe CEG (5ème et 6ème) dans la petite salle annexe de l’école

Ménagère

 1965   Ouverture de 2 classes maternelles à Bois-Fleuri

  1. Transformation de l’école ménagère en école maternelle du centre

Les années 1970 verront successivement les ouvertures :

de l’école élémentaire du Bois-Fleuri, des écoles de Mauperthuis (1974), Maryse Bastié et Grand Champ

 

Un projet d’école

dans le nouveau lotissement du Bois des Granges

mais toujours rien pour Souilly.

 

Alors que la population a augmenté de près de 28 % entre 1990 et 2017, la commune n’a implanté aucune école maternelle ou élémentaire, c’est en particulier les petits écoliers de Souilly qui en ont fait les frais, qui sont envoyés vers les écoles de Claye qui ont des places disponibles.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 14:16

 

 

Les élus nous informent qu’un parking d’une trentaine de places devrait être implanté au 69/69bis rue de Voisins.

Pour implanter un parking de 30 places il faut environ 650 m2, mais le terrain en question fait près de 1500 m2.

Les 850 m2 restant sont-ils destinés à « accueillir » un nouveau projet immobilier d’envergure dans ce quartier déjà saturé ?

 

Les élus semblent très discrets sur ce point particulier

 

 

Extrait Plan Local d'Urbanisme Claye-Souilly (nous avons entouré en noir les terrains appartenant à la commune)

Extrait Plan Local d'Urbanisme Claye-Souilly (nous avons entouré en noir les terrains appartenant à la commune)

 

Mais en consultant le cadastre et le Plan Local d’Urbanisme des doutes s’installent, on y apprend que la commune est propriétaire de ce terrain de près de 1500 m2, terrain classé en zone UAb (en rouge/bordeaux : construction autorisée d’immeuble de 12 m de hauteur).

Ironie du sort, c’est l’un des seuls terrains dont le fond de parcelle est classé en UAb (en rouge/bordeaux :  construction autorisée d’immeuble de 12 m de hauteur).

Pourtant ce fond de parcelle est ciblé sur le site Carmen  " Enveloppes des zones humides avérées et potentielles" d'Ile de France.

(voir page 20 annexe du PLU (http://www.claye-souilly.fr/documents/Claye-Souilly_DOSSIER_MODIF_APPRO_260918%202/PLU-MODIFIE_260918/6_Annexes/3-Informations-sols.pdf

En effet les terrains de fond de parcelles n’appartenant pas à la commune, dans ce secteur, sont presque en totalité classés  Nj ( en vert pâle : constructions légères autorisées d’une hauteur de 3.5m et de 15m2 maximum d’emprise au sol).

Pourquoi ?

 Les fonds de parcelles, côté impair de la rue de Voisins, correspondent en majorité aux zones humides de la vallée de la Beuvronne,  un affluent de la Beuvronne y serpente en partie, alimentée par des sources où les anciens avaient implanté leur lavoir, près de la fontaine qui fournissait autrefois ce quartier en eau potable. 

Si vous empruntez la ruelle de la Fontaine vous atteindrez les vestiges de l’ancien lavoir de Voisins (détruit par la commune il y a quelques années) où vous découvrez une rivière où coule une eau transparente.

 

ancien lavoir de voisins

ancien lavoir de voisins

rivière alimentant l'ancien lavoir de voisins

rivière alimentant l'ancien lavoir de voisins

Partager cet article
Repost0
4 mars 2020 3 04 /03 /mars /2020 18:32

 

 

La dette de Claye-Souilly

a presque doublé en 19 ans

 

passant de 7.6 millions € en 2000 

à 14.8 millions € en 2018

 

 

source journal du net (1)

source journal du net (1)

 

 

La dette par habitant était en 2018 de 1 183 €

supérieure de près de 37 %

à la dette moyenne par habitant des communes entre 10 et 20 000 habitants.

source journal du net (1)

source journal du net (1)

 

Pourquoi la commune a-t-elle emprunté

autant d’argent ?

 

Car en même temps la commune percevait plusieurs millions d’euros de taxes (2) versées par l’exploitant de la décharge Veolia de Claye-Souilly, la plus importante décharge ISDND de France.Pour faire court, plus on y enterre de déchets et plus la commune touche de taxes.

 

Et en même temps la commune vendait nos « bijoux de famille », pour ne citer qu’eux :

  • deux pavillons près de l’école Grandchamp
  • des terrains rue de la Biberonne, rue V. Baltard
  • quatre pavillons  à côté de l’école de Mauperthuis (en cours)
  • un terrain d’environ 2000 m2 à un promoteur entre le stade C. Petit et le 10 rue de Paris (en cours)

Et cerise sur le gâteau la commune vend même notre patrimoine historique :

  • La commune vient de vendre le site dans l’ancien lavoir de Voisins qu'elle avait fait détruire il y a quelques années plutôt que de le rénover, près duquel se trouve la fontaine où les habitants du quartier de Voisins venaient puiser leur eau potable au 19ème siècle.
Lavoir de Voisins avant sa destruction (au bout de la rue de la Fontaine dans le quartier de Voisins)

Lavoir de Voisins avant sa destruction (au bout de la rue de la Fontaine dans le quartier de Voisins)

la rivière  de l'ancien lavoir qui est alimentée par des sources

la rivière de l'ancien lavoir qui est alimentée par des sources

 

 

 

Pourquoi la commune a-t-elle besoin d’autant d’argent ?

 

 

 

Pour réduire les risques d’inondations dans les secteurs des Arzillières, de Voisins , de Vilaine ou de Souilly ?

Pour implanter une école, une salle de réunion, un gymnase à Souilly ?

Pour améliorer la circulation des handicapés sur la commune ?

Pour implanter un point de contrôle de la qualité de l’air et du bruit ?

Pour implanter un mur anti-bruit au bord de la RN3 

 

 ou

Pour obtenir une récompense dans le concours des villes et villages fleuries ?

 

 

  1. http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/claye-souilly/ville-77118
  2. https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000020038549&cidTexte=LEGITEXT000006070633&dateTexte=20081229

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 11:41
ru Botteret à l'angle de la rue Fleury et de la rue des arzillières il y a 2 jours

ru Botteret à l'angle de la rue Fleury et de la rue des arzillières il y a 2 jours

La Beuvronne, au pont rue de Vilaine hier (la buse qui amène l'eau du ru Botteret est déjà à moitié sous les eaux)

La Beuvronne, au pont rue de Vilaine hier (la buse qui amène l'eau du ru Botteret est déjà à moitié sous les eaux)

 

Nous avons été alertés par des riverains inquiets de la montée des eaux, ces derniers jours, dans le ru Botteret , quartier Arzillières.

2 secteurs ont été particulièrement touchés par les inondations le 12/6/2018, Mauperthuis et les Arzillières.

A  Mauperthuis les élus ont rapidement mis en place un important bassin de rétention d’eau en amont du lotissement mais pas aux Arzillières.

 

Pourquoi ?

 

Les habitants des Arzillières

paient leurs impôts comme les autres

et doivent être protégés des inondations comme les autres.

 

Revenons  sur l’historique :

Ce secteur a été fragilisé suite à l’implantation en amont de la décharge ECT « lieudit les Gabots » sur Annet sur Marne, le préfet ayant autorisé l’implantation de cette décharge sans imposer à l’exploitant de bassin de rétention d’eau.

Ce secteur a été fragilisé également par la construction du TGV qui a modifié le circuit hydraulique des eaux de ruissellements, sans que les élus ne demandent à l’entreprise SNCF d’implanter de bassins de rétention d’eau, en amont des Arzillières, pour protéger les populations.

Pourtant, lors des réunions organisées  par la SNCF, il semblerait que certain participant du monde agricole ait alerté les élus sur les risques d’inondations, lors de fortes pluies.

Des élus qui auraient préféré, semble-t-il, faire confiance «  aux  dits  spécialistes » présentés par l’entreprise SNCF qui ne jugeaient pas utile d’implanter ces bassins de rétention.

Partager cet article
Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 17:39
2.3.2020  CLAYE-SOUILLY : la Beuvronne commence à déborder
2.3.2020 Pont allée A. Benoist vers 15h30

2.3.2020 Pont allée A. Benoist vers 15h30

2.3.2020 Centre ville vers 15h30

2.3.2020 Centre ville vers 15h30

Partager cet article
Repost0
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 15:14

 

Depuis des dizaines d’années les élus de la commune favorisent la construction  encore et encore dans le hameau de Souilly.

 

Pourquoi ?

 

En particulier, semble-t-il, pour les recettes encaissées par la commune, car Souilly est l’un des secteurs communaux qui produit le plus de recettes :

 

  • Contribution économique territoriale (ex taxe professionnelle)
  • Impôts fonciers
  • Impôts locaux
  • Taxe d’aménagement

La taxe d’aménagement appliquée aux bénéficiaires de permis de construire peut varier entre 1 et 5 %, ce sont les élus qui décident de son taux. A Claye-Souilly c’est le taux de 5 % que les élus ont choisi d’appliquer, sur l’ensemble de la commune, par délibération du 4/4/2011, à partir du 1/3/2012.

Afin de financer les équipements publics, cette nouvelle taxe remplaçait la taxe locale d’équipement (TLE) et la participation pour aménagement d’ensemble (PAE).

 

Bien que Souilly dispose de peu d’équipements publics les bénéficiaires de permis de construire payent le prix fort.

 

Quels équipements publics ont été financés à Souilly grâce à cette taxe :

 

  • Pas d’écoles maternelle ni élémentaire, les petits écoliers de Souilly sont répartis vers les écoles qui ont de la place, ils servent, en quelque sorte de « bouche trou »
  •  
  • Pas de gymnase (les 3 gymnases construits l’ont été sur le secteur de Claye
  • Pas de salle de réunion (les salles de réunion sont sur Claye ou à Bois-Fleuri)
  • Pas de médiathèque, maison de santé ( ces installations sont situées sur Claye seulement)
  • Pas de murs anti-bruit pour protéger les lotissements proches de la RN3
  • Pas de trottoirs mis aux normes pour favoriser l’accès aux handicapés.

 

Souilly doit supporter :

  • Les boues de la station d’épuration de Claye, qui sont stockées dans celle de Souilly près du lotissement Roger Ducerf
  •  
  • Une rivière polluée : le ru des  Grues qui serpente dans le hameau et reçoit, entre autres, les eaux de la station d’épuration de Villeparisis (station commune à Villeparisis, Mitry et Claye-Souilly), station considérée comme le plus gros point noir du 77, puisqu’elle renvoie régulièrement des eaux non traitées dans ce ru.
  •  
  • Les risques d’inondation (notamment lotissement Roger Ducerf) situé au bord du ru Botteret qui reçoit les eaux en provenance du secteur de Mauperthuis.

Souilly

  • Bien que les habitants payent la même taxe d’ordures ménagères, le rythme d’enlèvement de ces ordures n’est pas le même en centre bourg de Souilly : 2 fois par semaine contre 3 en centre ville de Claye.
  •  
  • Les bancs, qui permettaient aux personnes âgées de se reposer avant d’effectuer de long trajet pour effectuer leurs courses, ont été supprimés
  •  
  • Le passage piéton, situé sur la RD 212, pour se rendre au centre commercial n’est pas suffisamment sécurisé, un accident récent l’a montré.
  • En guise de lieu de promenade une ancienne méga décharge illégale fermée suite à l’intervention d’une association environnementale a été transformée en un dit « Parc de la Prée ». (voir article ci-dessous)

 

Extrait de notre article du 18/6/2016 :

1.2.2009 la décharge illégale devenue aujourd'hui "Parc de la Prée"

1.2.2009 la décharge illégale devenue aujourd'hui "Parc de la Prée"

 
Le Décor
 
Un site idyllique : de la pelouse, quelques arbres, des animaux et de l’animation pour encourager les populations  à venir s’y promener.
 
L’envers du décor
 
Nous apprenons par la presse que des animaux qui fréquentaient le site sont morts : ânes, chevaux (1)
 
 
Combien d’animaux sont-ils morts ?
 
Une autopsie a-t-elle été réalisée  pour connaître les causes exactes de leur mort ?
 
Nous n’en savons rien.

 

Ce que nous savons c'est que le ru des Grues, affluent de la Beuvronne, reçoit les eaux de ruissellement de cette ancienne décharge, or nous apprenons dans une étude récente, que les sédiments de ce ru sont fortement chargés en métaux lourds, notamment cuivre, zinc et plomb.

 
Avant d’ouvrir le Parc de la Prée au public la mairie de Claye-Souilly a-t-elle fait réaliser des analyses des sols, de l’eau des ruisseaux et plan d’eau qui reçoivent les eaux de ruissellement du site ?
Nous n’en savons rien.

 

Pour tous renseignements complémentaires

nous vous conseillons de

contactez

les élus de Claye-Souilly
(1) journal la Marne 25/5/2016
 
pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-achat-des-terrains-de-l-ancienne-decharge-illegale-les-remblais-paysagers-un-cadeau-empoissonn-115828239.html

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/une-butte-paysagere-sur-l-ancienne-decharge-22-09-2009-647907.php

http://www.leparisien.fr/annet-sur-marne-77410/la-ville-veut-en-finir-avec-la-decharge-sauvage-de-la-pree-16-03-2009-443847.php

 

Lien vers l'article complet :

http://adenca.over-blog.com/2016/06/claye-souilly-le-parc-de-la-pree-l-envers-du-decor-sous-la-butte-les-ordures-de-l-ancienne-decharge-illegale.html

Partager cet article
Repost0

Recherche