Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 18:21
16h30 pont allée André Benoist près du Collège des Tourelles

16h30 pont allée André Benoist près du Collège des Tourelles

17h30 l'allée longeant le collège des Tourelles est fermée au public

17h30 l'allée longeant le collège des Tourelles est fermée au public

17h30 centre ville, près de l'opticien la Beuvronne commence à déborder

17h30 centre ville, près de l'opticien la Beuvronne commence à déborder

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 17:31

 

Paru sur le blog Claye-Souilly Découverte :

 

 Claye-Souilly Histoire :

François Marie BOTOT " l'éminence grise de BARRAS"

Publié le 9 septembre 2017 

Histoire Claye-Souilly : François Marie BOTOT " l'éminence grise de BARRAS"

 

                                                       Il vécut dans cette propriété

  François Marie BOTOT 
 « l’éminence grise de Barras » (1)  

Né le 3 Avril 1758 à Paris.

 « Taille 1m84, cheveux et sourcils bruns, front moyen, yeux gris brun, nez long et gros, bouche moyenne, menton rond, visage ovale et plein, teint coloré »

Issu d’une famille bourgeoise.Son père Louis Antoine Edmemarchand bonnetier parisien et sa mère Marie Françoise de St Paul fille d’un notaire picard.

Il épouse Marie Antoinette Nugues, dont il aura quatre enfants.

Après des études de droit, il devient avant la Révolution secrétaire des commandements de Madame la Comtesse d’Artois.

A la même époque son oncle Edme François Julien Botot lui cède ses droits sur l’invention familiale « L’  Eau de Botot » (2), il peut vivre à l’abri de tous soucis financiers en exploitant cet élixir, mais il a d’autres ambitions et vend les droits sur cette précieuse recette à sa sœur Marie Sophie.

 En 1790 il est inscrit sur la liste des avocats près de la Cour d’Appel de Paris et juge de paix de la Justice de Paix du Temple, puis élu le 17.8.1792 l’un des sept directeurs du jury du tribunal spécial chargé de poursuivre les responsables des crimes du 10 Août.

Accusé d’avoir abusé de ses fonctions pour favoriser l’acquittement de M. de Montmorin, gouverneur de Fontainebleau, il est arrêté le 1er septembre 1792 et incarcéré à l’Abbaye d’où il s’évade juste avant d’être massacré.

En Septembre 1793 il devient le secrétaire de Barras (1) et l’un des personnage les plus influents du Directoire.

Il est élu juge au tribunal de Cassation. Il est utilisé pour diverses missions notamment pour porter des instructions à Bonaparte en Italie.

Il aurait été l’amant de Joséphine de Beauharnais, à qui il prêta  400 000 F en 1798. qui ne lui furent pas remboursés.

 En l’An VIII il est administrateur du Mont-de-Piété.

Le 18 Brumaire an VIII, envoyé par Barras à St Cloud pour analyser la situation, Bonaparte passe sur lui sa mauvaise humeur et l’apostrophe violemment devant ses soldats.

Après l’attentat de la rue Saint Nicaise contre Bonaparte, il est arrêté le 26 Décembre 1800 et écroué au Temple, relâché le 6 Décembre 1801. Il reste fidèle à Barras.

 Il se retire au Château de Coyolles dans l’Aisne jusqu’en 1803, puis il part à Genève où il demeurera  jusqu’à 1817.

Le 31 Octobre 1822, il achète à Madame la Duchesse Johanna Syna de Polignac une propriété à Claye avec 24 hectares de terres, il y vivra jusqu’à sa mort à Paris le 26 avril 1838.

Pendant les années troubles du Directoire il amasse une fortune assez confortable, il donne à chacun de ses quatre enfants une dot de 500 000 F, et laisse à sa mort plusieurs immeubles et plus de onze mille francs de créances diverses.

 SES ENFANTS :

- BOTOT Sophie Augustine

Née le 1/12.1786 à Paris, Décédée le 4/12/1862 à Versailles (78).Elle épouse le 11/9/1806 Jacques Nicolas Lacour, général de Brigade

BOTOT Marthe, née le 4.11.1802 à Coyolles (02)

- BOTOT Jules

Né le 10 Frimaire an XII à Genève (Suisse)

Il épouse le 4/2/1837 à Meaux (77) Laure Poittevin, issue d’une famille de magistrat meldois.

Cultivateur à Claye-Souilly, il habite avec ses parents et sa sœur Marthe dans la propriété qui devint la mairie de Claye-Souilly en 1885.

Maire de Claye-Souilly 1836-1848,

« c’est sous son mandat que Souilly fut rattaché à Claye ».

Conseiller d’arrondissement 1832-1848

Conseiller Général  canton de Claye-Souilly1833-1848

-         BOTOT Antoinette, Amica

Elle épouse le 11/8/1825 à Claye-Souilly (77) Rouget Marie Georges Louis,

peintre d’histoire. 

                                       « L’eau de Botot »

Eau balsamique, inventée en 1755 par Edme François Julien Botot, médecin de Louis XV, mise en vente chez l’auteur « cloître St Jacques-l’Hôpital », approuvée par la Société Royale de Médecine en 1783, elle a obtenu à la veille de la Révolution « le  Privilège Général de Louis XVI ».

A base de girofle, cannelle, essence de menthe , précieuse pour les soins de bouche, employée sous forme de frictions contre les affections névralgiques et rhumatismales, elle arrête rapidement l’effet du scorbut sur les dents et les gencives. Après avoir été exploitée par son inventeur Edme François Julien Botot, c’est François Marie Botot qui acquiert les droits à l’invention avant la Révolution et les revend le 27.11.1789 à sa sœur Marie-Sophie Botot et à son mari Jean Charles Haudouardavocat au Parlement de Paris.

 La signature qui figure encore aujourd’hui sur les bouteilles est celle de Marie Sophie et la devise «Cui fidas vide» est toujours présente.

 

         (1)   Barras Paul François Jean Nicolas 1755-1829 Député du Var à la Convention, il vota la mort de Louis XVI, il fut avec Tallien et Fouché l’un des principaux responsables de la chute de Robespierre, réprima l’insurrection royaliste avec l’aide de Bonaparte, fut l’un des instigateurs du coup d’état du 18 fructidor an V et devint le premier personnage de l’Etat jusqu’au coup d’Etat du 18 brumaire an VIII, Bonaparte l’obligea à démissionner et il se retira dans son domaine de Gros Bois (Yvelines) 

 (2)     « Eau de Botot » : Eau balsamique utilisée pour les soins de la bouche, vendue encore aujourd’hui en pharmacie.

 

Sources :

Vieilles Histoires, Etranges Enigmes, 3ème série de Louis Hastier, Librairie Arthème Fayard.

- Dictionnaire Larousse XIXe s, 1867

- Biographie Français Prevost Roman 1954

- Dictionnaire historique de la Révolution française, Albert Soboul, Editions Puf

- Histoire et Dictionnaire de la Révolution française 1789.1799 Tulard, Fayard,

  Fierro, Editeur Robert Laffont

- BMS Archives Diocèse de Meaux

- NMS Meaux

Histoire de Coyolles, Alain Jacono, internet.

- Recensement Meaux 1826 (AM Meaux)

- Recensements Claye-Souilly 1836, 1846 ( 10M10, 10 M68 AD 77)

- Le Département de S et M 1800-1895 par A. Hugues, imprimerie A. Drosne

- Vente 31/10/1822 (224 E 154 AD77)

Geneanet, site d’Eric Faure

- Dictionnaire Peintres, Sculpteurs, Dessinateurs, E. Benezit, Ed Grund.

 

http://claye-souilly-decouverte.over-blog.com/article-7119091.html

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 13:36

 

Bonnes fêtes de Noël

Claye-Souilly : canal de l'Ourcq vers 1910

Claye-Souilly : canal de l'Ourcq vers 1910

 
 
Histoire Claye-Souilly
 
Article : "La Croix de S et M 15.1.1950"

 

Un geste à imiter…

C’est celui de M. le Maire de Claye, tout dévoué aux vieillards déjà bien à l’honneur dans sa commune.

La veille de Noël, tous les vieillards valides répondirent à l’appel de leur maire, M. Benoist, pour recevoir de sa part un cadeau de Noël, brioche, orange etc… et surtout une belle part de porc, don personnel du maire aux 154 vieillards de la commune.

Des personnes dévouées avaient aidé à préparer ce beau cadeau de Noël, qui apporta un peu plus de joie et de …. chaleur aux anciens, puisqu’ils avaient bénéficié d’un sac de boulets, livré gratuitement.

Merci, Monsieur le Maire, pour votre beau geste. (l’Echo de la Beuveronne)

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 19:12

 

La décharge Veolia de Claye-Souilly

est en 2018 (1)

 

Le 2ème émetteur dans l'air

de Méthane

de France

Elle est passée de la 4ème place en 2017, à la 2ème place en 2018

 

 

Le 2ème émetteur dans l'air

de gaz COV formaldéhyde

d’Ile de France (1)

Elle a multiplié par 2.5 ses émissions dans l’air en 2018 par rapport à 2017

 un gaz que le CIRC a classé cancérogène avéré chez l’Homme. (voir article plus bas)

 

 (1)  https://www.georisques.gouv.fr/dossiers/irep/form-substance/details/6781#/

 

 

Portail d'information des publics Cancer Environnement du Centre Léon Bérard 

http://www.cancer-environnement.fr/

 

Formaldéhyde et cancer

Le CIRC a classé le formaldéhyde cancérogène avéré chez l’Homme (groupe 1) en 2004 (CIRC, 2006). Le groupe de travail avait alors estimé disposer d’indications suffisantes montrant que le formaldéhyde provoque le cancer du nasopharynx (sur la base d’études épidémiologiques concordantes en milieu professionnel).

En 2009, un nouveau groupe de travail du CIRC a en outre conclu à l’existence d'indications de cancérogénicité suffisantes chez l’Homme pour la leucémie et plus particulièrement pour la leucémie myéloïde chez l’homme sont suffisantes (Hauptmann, 2009 ; Zhang, 2009). Les indications de cancérogénicité chez l’Homme pour les fosses nasales et les sinus de la face ont été jugées limitées (Baan, 2009).

Le programme national de toxicologie aux Etats-Unis indique, dans son 12ème rapport sur les cancérogènes publié en juin 2011, qu’il existe des preuves suffisantes de la cancérogénicité du formaldéhyde fournies par des études chez l’Homme (National Toxicology Program, 2011).

Même si en Europe, la classification réglementaire du formaldéhyde reste « cancérogène de catégorie 3 » (cancérogène possible chez l’Homme), suite à une proposition française plus sévère, ce classement est en cours de révision. En France, l’arrêté du 13 juillet 2006, a ajouté les travaux exposant au formaldéhyde à la liste des procédés cancérogènes du Code du travail. La réglementation concernant le risque cancérogène doit donc être appliquée.

 

http://www.cancer-environnement.fr/181-Formaldehyde.ce.aspx#Formaldéhyde et cancer

 

pour aller plus loin :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/cancerogene-classement-UE-proposition-Anses-tumeurs-nasopharynx-mutagene-14151.php4

https://www.anses.fr/fr/lexique/reach-r%C3%A8glement

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 10:59
Claye-Souilly «une ville à la campagne» où les poules ne sont pas toujours les bienvenues

 

 

Dans le but de réduire vos déchets vos élus vous conseillent de prendre des poules et c’est une très bonne initiative mais cela ne convient pas toujours à ceux dont la réduction des déchets n’est d’aucun intérêt. Ceux qui ont oublié qu’ils vivent à côté de la plus importante décharge d’ordures ménagères ISDND de France.

 

Ironie du sort, ce ne sont pas toujours les nouveaux habitants de cette commune qui s'en plaignent, ce sont parfois ceux qui ont toujours habités ici, qui enfants aimaient aller dans le poulailler de leur grands parents distribuer du grain aux poules mais qui l'ont semble-t-il oublié.

 

 

Pour leur faire plaisir

les élus

vont-ils devoir interdire

les poules

dans cette commune ?

 

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2019 5 22 /11 /novembre /2019 13:18

 

 

L’industriel WABCO FRANCE

 a fermé

son usine de Claye-Souilly

pour délocaliser

son activité à l’étranger

en laissant derrière lui un site pollué

inscrit dans la base BASOL (1)

 

 

La préfète Béatrice Abollivier, vient de prendre un arrêté préfectoral (2) imposant à l’industriel de prendre des mesures suite à la pollution aux hydrocarbures et solvants chlorés de son ancienne usine de Claye-Souilly et nous l’en remercions.

Depuis des années la DRIEE 77 suit ce dossier avec grande attention et a effectué de nombreuses inspections, mais WABCO FRANCE qui a quitté la commune depuis plusieurs années pour se délocaliser à l’étranger, ne semble pas pressé d’investir l’argent nécessaire afin de traiter les sources de pollution identifiées sur ce site.

 

En effet ce site se trouve en bordure de la rivière Beuvronne et au bord du lotissement des «Jardins Anglais» où plusieurs investigations ont déjà été menées en 2013 (3).

 

Un plan de l’étendue de la pollution sur l’ancienne usine et en dehors du site devra être fourni par WABCO FRANCE avant fin février 2020 et l’industriel devra présenter, ensuite, un plan de gestion pour traiter les sources de pollution identifiées sur le site et sur l’environnement proche si besoin.    

 

Le site a été vendu en mai dernier à  DG GROUP 24, avenue du Gué Langlois  Bussy St Martin, dont l'une des entités Ceprom est promoteur-constructeur, et commercialise actuellement un  programme immobilier à Claye-Souilly .

https://ceprom.fr/property_tag/en-cours/

Actuellement cette société y stockerait des matériels de bâtiment.

 

Néanmoins la société WABCO FRANCE reste responsable des mesures de gestion de la pollution afin de traiter les sources de pollution identifiées sur le site.

 

(1) https://basol.developpement-durable.gouv.fr/fiche.php?page=1&index_sp=77.0152

(2)http://www.seineemarne.gouv.fr/content/download/40693/307266/file/AP%20n%C2%B02019%20DRIEE%20UD%2077%20085%20du%2012%2011%202019.pdf

(3)http://adenca.over-blog.com/article-environnement-claye-souillyhtml-inquietude-aux-jardins-anglais-118222046.

 

Comme le précisait Yves Albarello

dans un article du journal La Marne, ce site aujourd'hui pollué

"accueillera-t-il" à l'avenir une crêche ?

Pour ce faire il faudra modifier le Plan Local d'Urbanisme,

mais qu'à cela ne tienne, les élus viennent de voter, à l'unanimité,

la mise en révision du PLU.

 

Vous le saurez bien assez tôt

 mais ce sera après les prochaines élections municipales.

 

 

Paru dans le journal la Marne :
Claye-Souilly. Quel avenir pour Wabco?

Et si un nouveau quartier remplaçait Wabco? En cas de départ définitif de l'entreprise, le maire espère que des habitations et des services la remplacent.

 

 

Publié le 12 Oct 17 à 14:23|Modifié le 12 Oct 17 à 14:25

Pour le maire, il est hors de question que Wabco devienne une friche industrielle. (©La Marne)

 

« Je ne veux surtout pas que cela soit une verrue. » Le maire de Claye-Souilly, Yves Albarello (LR), craint que le site de Wabco ne devienne une friche et qu’il dénature une des sorties de la commune. En septembre 2015, l’entreprise a annoncé un plan social réduisant de manière très significative le nombre de ses employés à Claye-Souilly. « À la fin de l’année, l’entreprise pourrait être vide. Je crains qu’elle ne devienne un squat », lâche l’élu local. « Je doute qu’une autre entreprise ne s’installe dans les locaux. Cela me semble très compliqué. »

Il faudra démolir les bâtiments et dépolluer le site.

Il réaffirme donc son envie que Wabco soit remplacé par un quartier mêlant habitations, commerces et services. « Un quartier avec une crèche, une résidence seniors ou encore une pépinière d’entreprises », suggère-t-il. « Je veux surtout que le quartier soit une continuité de la ville. »

Yves Albarello reconnaît que son idée de nouveau quartier coûtera cher pour l’investisseur. « Il faudra démolir les bâtiments et dépolluer le site. C’est très compliqué et très long. Mais il faudra aller vite, car avec le temps, le terrain pourra se déprécier. »

 

https://actu.fr/ile-de-france/claye-souilly_77118/quel-avenir-wabco_12975553.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-pollution-wabco-claye-souilly-118146005.html

http://adenca.over-blog.com/2017/02/base-des-sites-pollues-wabco-claye-souilly-site-sous-surveillance-avant-diagnostic-depuis-2014.html

http://adenca.over-blog.com/2018/11/claye-souilly-apres-la-fermeture-du-site-industriel-pollue-wabco-un-terrain-est-occupe-par-des-familles-avec-enfants-en-bas-age-yves

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 13:38
12.6.2018 Claye-Souilly les sinistrés des inondations évacués par bateau

12.6.2018 Claye-Souilly les sinistrés des inondations évacués par bateau

 

Alors que la petite commune voisine de Carnetin était déjà dotée d’un plan communal de sauvegarde, Claye-Souilly n’en possédait pas.

 

A la suite des importantes inondations de 2018 les élus ont enfin décidé de mettre en place ce plan.

 

Le plan communal de sauvegarde (PCS) est un outil opérationnel de gestion de crise qui doit permettre aux maires d'affronter une situation exceptionnelle sur le territoire communal (tempête, canicule, accident, inondation, catastrophe naturelle..) impliquant des mesures de sauvegarde de la population.

Arrêté par le maire, le PCS complète les dispositifs de secours des services de l'Etat. Il définit, sous l'autorité du maire, l'organisation prévue par la commune pour assurer l'alerte, l'information et la protection des populations .

 

Notre commune est  notamment sensible aux risques d’inondations de la Beuvronne et de ses affluents qui s’accentuent depuis plusieurs années avec l’artificialisation des espaces agricoles communaux (ZAC bois des Granges, Shopping Promenade...) et sur les communes en amont (CDG express, ADP...), et la modification du circuit hydraulique (TGV, carrières et décharges sur Villevaudé et Annet sur Marne notamment).

 

En cas d’importants orages les bassins de rétention créés sur la commune, souvent pour retenir seulement une pluie d'importance décennale (10 ans), deviennent insuffisants et l’eau envahit les habitations.

 

 

Avenue Aristide Briand : les habitations se trouvent en aval du canal de l'ourcq, classé comme barrage catégorie C

Avenue Aristide Briand : les habitations se trouvent en aval du canal de l'ourcq, classé comme barrage catégorie C

Il y a aussi les risques de ruptures de barrage :

 

- du canal de l’Ourcq classé dans la catégorie C des barrages français,  qui a fait l’objet d’un arrêté interpréfectoral en date du 20/11/2018.

 

D’après nos informations la mairie de Claye-Souilly devrait se mettre en rapport avec la mairie de Paris afin de connaître l’état exact de ce canal sur notre commune et demander, le cas échéant, une auscultation de ce canal sur d’éventuels points fragiles.

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/35862/278209/file/AIP+2018-DDT-SEPR-235_signe_original.pdf

 

- du barrage des Renardières qui retient les eaux pluviales de l’aéroport de Roissy, il est le plus important barrage d’Ile de France, hauteur 11m70 et volume 1 150 000 m3, il est classé parmi les 600 barrages les plus dangereux de France, à cause de son importance et des zones urbanisées en aval, dont Claye-Souilly, fortement exposées à un risque de submersion  en cas de rupture du barrage.

 

Pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/2016/06/dans-quel-etat-est-le-plus-important-barrage-d-ile-de-france-situe-a-mitry-mory-les-renardieres-propriete-d-aeroport-de-roissy.html

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 16:22

 

La CARPF (1)  recherchait une commune, sur son territoire du 77, qui accepterait d’accueillir une aire de grand passage des gens du voyage, Claye-Souilly est la seule commune qui ait accepté.

 

Cette aire, située aux monts gardés, sur un terrain de 4 à 5 hectares (la capacité de 6 à 7 terrains de foot) pourrait recevoir jusqu’à 200 caravanes.

 

Projet aire de grand passage des gens du voyage à l'endroit marqué d'une croix blanche

Projet aire de grand passage des gens du voyage à l'endroit marqué d'une croix blanche

Les divers travaux seraient pris en charge par votre communauté d’agglomération (CARPF) :

- aménagement d’un accès routier

- installation d’alimentation en eau potable

- installation électrique sécurisée, avec éclairage électrique à l’entrée

- dispositif de recueil des eaux usées

- un système permettant la récupération des toilettes individuelles ….

- l’installation sur l’aire ou à sa proximité immédiate de bennes pour les ordures ménagères

- un accès au service de la déchetterie et à la collecte des encombrants…..

 

La tarification serait calculée par caravane double essieu et pourrait faire l’objet d’un forfait par semaine.

agroforesterie

agroforesterie

 

Cette aire devrait s'implanter pour partie à la place d'un espace naturel dédié depuis 2003 à un projet pilote en Seine et Marne d’agroforesterie où Agnès Sourisseau y mène, en partenariat avec l’INRA, CEMAGREF… un programme de recherche pour y développer des techniques de boisements limitant les intrants (pesticides, engrais…).

 

Sur la parcelle concernée elle y mène un programme de paillage sur merisiers et chênes. http://www.les-monts-gardes.com/

 

 

 

Sur une parcelle voisine, actuellement en  prairie, la SNCF prévoyait de planter une haie de 500 mètres linéaires et une zone arbustive d’un hectare, une opération  qui devait s'étaler sur plusieurs années afin de permettre, entre autres, à la linotte mélodieuse, au lézard des murailles et à l’oedipose turquoise d’y retrouver un habitat approprié (dans le cadre d’une compensation CDG Express).

 

 

(1)  (Communauté d’Agglomération reçoit Pays de France)

 

 

Pour tous renseignements complémentaires

nous vous conseillons

de vous rapprocher de :

Yves Albarello

Maire de Claye-Souilly

 

Et de

Jean-Luc Servières

Vice président de la communauté d’agglomération CARPF

Et conseiller municipal de Claye-Souilly

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 15:47
CLAYE-SOUILLY  L’envers du décor : Une école quelque peu délabrée et peu protégée contre la canicule !

Ecole des filles, rue du Maréchal Joffre

photo prise aujourd'hui à midi

 

 

 

 

 

 

L’école des filles située rue du Maréchal Joffre est l'une des écoles les plus anciennes de la commune, elle a été inaugurée le 18/10/1885.

Ecole au début du siècle dernier avec des volets au rez-de chaussée du bâtiment central

Ecole au début du siècle dernier avec des volets au rez-de chaussée du bâtiment central

Ecole aujourd'hui, plus de volets au rez-de-chaussée du bâtiment central, des volets en mauvais état à l'étage et un ravalement dégradé

Ecole aujourd'hui, plus de volets au rez-de-chaussée du bâtiment central, des volets en mauvais état à l'étage et un ravalement dégradé

 

 

Lorsque l'on compare la façade du début du siècle dernier et celle d'aujourd'hui, on constate quelques changements, notamment la suppression des volets au rez-de chaussée du bâtiment central.

 

Une mauvaise idée, à l’heure du réchauffement climatique, il aurait plutôt été utile d’implanter des volets sur toutes les fenêtres de l’école.

 

On constate que seul les logements des enseignants situés à l’étage en bénéficient, mais peut-être plus pour longtemps vu leur état de dégradation.

 

Les élus ont préféré depuis des années utiliser nos impôts dans le fleurissement de la commune  afin d’obtenir une récompense dans le concours des villes et villages fleuris, mais pendant ce temps l’état de nos écoles s’est dégradé et l’isolation thermique complète n’a pas pu être réalisée.

 

Pour mémoire c’est déjà dans cette école que les enfants ont dû être évacués à 2 reprises, l’année dernière, à la suite de malaises.

 

 Les temps changent mais il semblerait que nos élus aient des difficultés à s'adapter, à anticiper l'avenir.

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 10:27
12.6.2018 Claye-Souilly vers 10 heures évacuation par bateau des sinistrés des inondations

12.6.2018 Claye-Souilly vers 10 heures évacuation par bateau des sinistrés des inondations

On apprend dans une étude d’impact d’ADP de Septembre 2018 que l’industriel continuait à reverser, le 12/6/2018 dans la matinée, jusqu’à  près de 600 litres/seconde d’eau pluviale dans la Reneuse alors que vers 10 heures les sinistrés des inondations étaient évacués par bateau à Claye-Souilly.

 

 

 

 

Claye-Souilly : un an après les importantes inondations ADP et Yves Albarello doivent s’expliquer

 

 

Extrait page 281 étude impact ADP

https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DOSSIER-A.awp?P1=EP19240

 

 

 

 

Le 12/6/2018 ADP ne réduira son débit d’eaux pluviales que vers 12h30 suite à un appel du syndicat de la basse Beuvronne SIAERBB, présidé par Yves Albarello, maire de Claye-Souilly.

 

Alors que l’industriel annonce  que 90 000 personnes sont employées sur sa plateforme, pourquoi n’a-t-il pas envoyé l’un de ses salariés contrôler l’état de la Beuvronne à Claye-Souilly ?

 

Pourquoi Yves Albarello, maire de Claye-Souilly, qui constatait ses inondations, depuis très tôt dans la matinée,  n’a-t-il pas demandé à ADP de réduire plus tôt  le débit de ses eaux pluviales vers la Reneuse ?

 

 

A ces questions nous n’avons pas de réponse

 c’est pourquoi nous vous conseillons

de contacter

Yves Albarello

 

 

 

Pourquoi depuis ces fortes inondations l’ETAT à continuer à donner des autorisations d’imperméabilisation de surface en amont de Claye-Souilly et par delà reverser des eaux pluviales supplémentaires vers la Reneuse/Beuvronne, à savoir :

 

- 12.5 hectares supplémentaires pour ADP par arrêté inter préfectoral du 12/11/2018

-  8 hectares pour la SNCF, dans le cadre du CDG Express par arrêté inter préfectoral du 11/2/2019.

 

Mais ADP ne s’arrête pas là, il demande aujourd’hui à imperméabiliser encore 30 hectares côté bassin versant  Reneuse/Beuvronne, ADP ne prévoit, semble-t-il, qu’un seul bassin de rétention nouveau de 5000 m3 pour contenir toutes ces eaux.

 

Afin de prendre les mesures nécessaires et d’éviter de nouvelles inondations à Claye-Souilly, ADENCA demande depuis des années une étude hydraulique (1) sur le bassin versant Beuvronne mais l’ETAT ne donne pas suite à ses demandes.

 

L’ETAT dit vouloir protéger l’environnement, des paroles que les sinistrés des inondations de Claye-Souilly voudraient voir se transformer en actes.

 

L’avenir nous le dira…..

 

 

 

Pour plus d’informations concernant les mesures qui devraient être prises par l’ETAT sur le bassin versant Beuvronne

 

nous vous conseillons de contacter

 votre député

Rodrigue KOKOUENDO

(LREM)

 

 

 

 

(1) Source BRGM

Etude hydraulique

Définition technique

L'étude hydraulique étudie le transfert et le transport des écoulements d'eau dans le réseau hydrographique. Elle permet, avec l'analyse hydrologique de cerner les mécanismes de génération des crues.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche