Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 19:53

 

 

Combien rapporte

l’extraction du gypse

au

Conseil Départemental de Seine et Marne?

 

 

Dans un souci de transparence

M. Jean-Jacques Barbaux

doit nous indiquer

combien d'argent rapporte

au

Conseil Départemental 77

l’extraction du gypse

au nord-ouest 77

et à quoi est utilisé cet argent ?

 

 

Car nos regards se tournent vers M. Jean Jacques Barbaux , président fraîchement élu au Conseil départemental 77, ainsi que vers son prédécesseur le sénateur Vincent Eblé, qui semblent tous deux « aux abonnés absents » quand il s’agit des projets d’exploitation de gypse dans ce département :

 

- pas de soutien aux populations angoissées pour les risques sur leur santé après l’annonce de la reprise des travaux de démolition des bâtiments de l’ancien CEA à Courtry/Vaujours par Placoplatre

 

- pas de soutien aux populations inquiètent pour les risques de destruction du Bois Gratuel à Villevaudé et l’exploitation de gypse à l’aide d'explosifs par Placoplatre

 

- pas de soutien aux populations inquiètent pour les risques de destruction de la forêt de Montgé en Goële par le carrier Knauf.

 

 

L’argent du gypse

pèserait-il bien plus lourd

pour les élus

du Conseil Départemental du 77

que les risques sur la santé des populations

et la destruction

du patrimoine forestier du nord-ouest 77 ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 21:18

 

A notre connaissance il n’est imposé à Placoplatre aucunes mesures de suivi radio et physico-chimique sur les eaux de surface et les eaux des rivières situées à proximité du site (ru de Chantereine et  rivière Morée) pas de suivis piézomètriques des nappes souterraines.

 

Pour mémoire à ce jour les services de l’ETAT ne font aucuns contrôles permanents ni des métaux lourds, ni de la radioactivité dans le ru de Chantereine.

 

Le ru de Chantereine se déverse dans la Marne à Chelles en amont du plus important captage d’eau de l’Est parisien situé sur la commune voisine de Neuilly sur Marne qui fournit en eau potable 1 600 000 habitants (1)

Partager cet article
Repost0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 18:52

 

Fort de Courtry/Vaujours

pourquoi Jean-Yves LE DRIAN

Ministre de la Défense

ne veut pas

lever le secret défense ?

 

 

Les riverains du Fort de Courtry/Vaujours ont le droit de savoir quels essais nucléaires ont été réalisés sur ce site pendant des dizaines d’années et dans quelles conditions.

 

 

Jean-Yves LE DRIAN 

serait-il plus à l’écoute

 des actionnaires de la Sté St Gobain 

 que des populations riveraines

du site?

 

 

Sté St Gobain dont il rencontre les dirigeants régulièrement et depuis de longues années dans le club huppé de "l’élite" française « Le Siècle » (1) car il faut savoir qu’on retrouve M. le Ministre dans ce club dès 1993 tout comme Jean-Louis BEFFA actuel président d’honneur de St Gobain ?

 

Plusieurs anciens ministres de la Défense ont fréquenté ce club : François Léotard, Charles Million, Alain Juppé, Alain Richard et Gérard Longuet (ces 2 derniers sont toujours membres en 2014).

 

Un club où ces ministres ont pu côtoyer de nombreux dirigeants ou administrateurs du groupe St Gobain, pour ne citer qu’eux :

 

son actuel PDG Pierre André de CHALENDAR,

son président d’honneur Jean-Louis BEFFA,

ses administrateurs actuels Isabelle BOUILLOT, Anne-Marie IDRAC, Denis RANQUE, Philippe VARIN (président du conseil de surveillance d’Areva depuis 2015)

 

Les anciens de St Gobain toujours membres en 2014 du club « Le Siècle » :

 

Philippe CROUZET dont l’épouse Sylvie HUBAC a été directrice de cabinet de François Hollande de 2012 à début 2015.

Pierre BLAYAU, président du conseil de surveillance d’Areva (2013-2014)

Alain MINC, président des autoroutes Sanef depuis 2011.

 

 

Et Roger FAUROUX( membre du club "Le Siècle" jusqu'en 2012)

PDG de St Gobain (1980-1986), Ministre de l’Industrie (1988-1991) sous M. Rocard.

 

 

Sources :

- Ouvrage d’Emmanuel Ratier : « Au cœur du Pouvoir » édité par Facta

http://librairie-facta.com/2015/03/11/au-coeur-du-pouvoir-demmanuel-ratier-version-2015-augmentee-disponible-a-la-librairie/

(1) http://www.lesiecle.asso.fr/

http://www.challenges.fr/economie/20131223.CHA8714/le-siecle-club-tres-select-des-elites-francaises-demenage.html

http://www.syti.net/Organisations/LeSiecle.html

http://blogs.mediapart.fr/blog/robert-joumard/310111/le-siecle

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 09:21

 

 

A notre connaissance l’analyse des rejets atmosphériques de radioactivité ne devraient pas être évalués en continu avec des dosimètres installés sur plusieurs points de la clôture du Fort de Courtry/Vaujours comparés à un film de référence situé en dehors de l’influence du Fort.

 

A notre connaissance il n’est pas prévu des mesures de prélèvements sur la chaîne alimentaire sur des échantillons de légumes, salades...... prélevés aux alentours.

 

A notre connaissance des analyses de mousses forestières placées sous les vents dominants ne sont pas prévues non plus.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 09:18
Placoplatre Villeparisis

Placoplatre Villeparisis

 

Combien rapporte

l’extraction du gypse à la Région IDF ?

 

 

En effet c’est la question que se pose les populations du nord-ouest 77 depuis qu’elles ont appris que c’était la Région Ile de France qui avait décrété que le gypse était  “richesse d’importance nationale et d’intérêt communautaire" et que leurs conseillers régionaux avaient voté un Schéma Directeur (SDRIF) qui validait cette option.

 

 

En effet ce n'est pas l'ETAT qui en a décidé ainsi mais seulement

le conseil régional IDF pour la seule région Ile de France.

 

 

 

Dans un souci de transparence le Conseil Régional IDF

doit nous indiquer

combien d'argent  rapporte à la région IDF

l’extraction du gypse

en Seine et Marne

et à quoi est utilisé cet argent ?

 

 

Car nos regards se tournent vers les conseillers régionaux du 77 qui semblent « aux abonnés absents » quand il s’agit des projets d’exploitation de gypse dans ce département :

 

- pas de soutien aux populations angoissées pour les risques sur leur santé après l’annonce de la reprise des travaux de démolition des bâtiments de l’ancien CEA à Courtry/Vaujours par Placoplatre

 

- pas de soutien aux populations inquiètent pour les risques de destruction du Bois Gratuel à Villevaudé et l’exploitation de gypse à l’aide d'explosifs  par Placoplatre

 

- pas de soutien aux populations inquiètent pour les risques de destruction de la forêt de Montgé en Goële par le carrier Knauf.

 

 

L’argent du gypse

pèserait-il bien plus lourd

pour les élus du Conseil Régional IDF

que les risques sur la santé des populations

et la destruction

du patrimoine forestier du nord-ouest 77 ?

 

 

Pour le savoir, nous vous conseillons de contacter vos conseillers régionaux du 77 :

 

Mme Hamida Rezeg (UMP) adjointe au maire de Meaux

M. Éric Jeunemaître (UMP) adjoint au maire de Provins

Mme Chantal Brunel (UMP) Maire de Bussy Saint Georges

M. Gilles Battail (UMP) Conseiller municipal Dammarie les Lys

Mme Claudine Thomas (UMP-PR) adjointe au maire de Chelles

M. Frédéric Valletoux (UMP) Maire de Fontainebleau

Mme Marie-Pierre Badré (UMP) adjointe au Maire de Couilly Pont aux Dames

M. Gérard Ruffin (Nouveau Centre) ancien maire de Lésigny

M. Jean-Marc Brulé (Europe Écologie) ancien maire de Cesson

Mme Marie Richard (PS et app.) conseillère municipale de La Ferté sous Jouarre

M. Jean-Paul Planchou (PS et app.) ancien maire de Chelles

Mme Geneviève Wortham (PS et app.) présidente de l’Ordif

M. Jean-François Pellissier (FG) membre commission consultative Predma

Mme Liliane Pays (Europe Écologie) de Fontainebleau

M. Pascal Marotte (Europe Ecologie) conseiller municipal de Moret sur Loing

Mme Brigitte Eude (PS et app.) conseillère municipale Torcy

M. François Kalfon (PS et app.) conseiller municipal Melun

Mme Fatna Lazreg (Europe Écologie) de Melun

M. Philippe Sainsard (PS et app.) conseiller municipal Combs la Ville

Mme Julie Nouvion (Europe Écologie) Marne la Vallée

M. Philippe Camo (FG) adjoint au maire Brétigny sur Orge (91)

Mme Josette Mollet-Lidy (PRG) conseillère municipale de Coulommiers

M. Thibaud Guillemet (Europe Écologie) Maire de Thorigny sur Marne

Mme Roseline Sarkissian (PS et app.) conseillère municipale de Fontainebleau

de la conseillère régionale du 91 :

Mme Charlotte Blandiot-Faride (FDG) adjointe au maire de Mitry-Mory

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 14:29

 

 

Quelle entreprise va procéder à la démolition des bâtiments

du CEA du Fort de Courtry/Vaujours ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

Quel suivi médical des travailleurs ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que ces travailleurs ne devraient pas porter de dosimètres pour évaluer les doses de radioactivité qu’il pourraient éventuellement recevoir.

 

 

A notre connaissance il n’est pas prévu non plus qu’ils participent  à des séances de formation et à des exercices de sécurité.

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 08:05
Villevaudé espaces agricoles et  le bois Gratuel

Villevaudé espaces agricoles et le bois Gratuel

 

 

Ne laissons pas les multinationales s’accaparer nos espaces agricoles, bois, forêts…

 

Les exploitants de gypse veulent continuer à s’accaparer les terres du nord-ouest 77, nous ne devons pas les laisser transformer cette région en un no man’s land où personne ne voudra plus vivre.

 

Les derniers projets en date :

 

- Le projet de destruction d’espaces agricoles et du bois Gratuel à Villevaudé pour permettre au carrier Placoplatre d’y exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert, à l’aide d’explosifs et remblayer les trous par des déchets

 

- Le projet de destruction de la forêt régionale de Montgé en Goële pour permettre au carrier Knauf d’y exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert et remblayer les trous par des déchets.

 

 

En France c’est une seule personne qui décide pour vous : le préfet du département qui donne les autorisations.

 

 

Comme le préconise le Conseil économique, social et environnemental (CESE) :

« il serait bénéfique de s'inspirer des exemples belges ou suisses en ce qui concerne la consultation de la population locale pour certains projets d'aménagements. »

 

Car en France il semble bien que l’avis des populations pèse bien peu dans les décisions prises par les préfets.

 

 

Communiqué du CESE :

http://www.lecese.fr/sites/default/files/communiques/20150513%20CP%20-%20AVIS%20%20La%20bonne%20gestion%20des%20sols%20agricoles_0.pdf

 

Paru dans le journal Le Figaro :

 

Le CESE veut défendre les terres agricoles

Par le Figaro avec AFP Mis à jour le 13/05/2015 à 6:32

 

 

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) plaide pour la défense des terres agricoles contre la pression urbanistique mais aussi contre l'appauvrissement des sols, dans un projet d'avis rendu public mercredi. "La préservation de la vocation nourricière des sols agricoles métropolitains et ultramarins, le maintien de leur qualité agronomique et la sauvegarde de leur bon fonctionnement apparaissent comme autant d'enjeux primordiaux pour notre société", selon le CESE qui y répond par une série de préconisations.

Pour préserver la qualité des sols, qui abritent une part importante de la biodiversité, le Conseil "milite pour le développement de la recherche et de l'expérimentation sur les pratiques améliorant l'état des sols" comme l'agroécologie et l'agroforesterie ou encore la réimplantation de haies et de prairies.
Le rôle des sols en matière de séquestration de carbone et de lutte contre le changement climatique "gagnerait à être valorisé", ajoute le CESE qui soutient le programme de recherche international "4 pour 1000" dont le ministère de l'Agriculture a récemment annoncé le lancement et qui vise à augmenter chaque année dans cette proportion la teneur en matière organique des sols.

Dans ce cadre, le CESE met l'accent sur la "nécessaire implication des agriculteurs et il promeut les stratégies d'interactions avec les chercheurs". En ce qui concerne la protection du foncier agricole, de nombreux textes législatifs et réglementaires ont d'ores et déjà été élaborés, mais le CESE estime que les compétences devraient être "mieux définies" pour en "améliorer la cohérence". Il faut également "exploiter davantage les dispositifs de protection des terres agricoles existants". Le CESE insiste particulièrement "dans le cadre de la réforme territoriale en cours, sur la nécessité de redéfinir les clauses de compétence en matière d'urbanisme, au niveau adéquat, c'est-à-dire celui où doivent être décidés des aménagements cohérents et utiles à l'échelle d'un bassin de vie".
Ainsi, les permis de construire en zones périurbaines ou rurales "devraient désormais relever des intercommunalités" pour limiter le mitage préjudiciable au secteur agricole, ajoute le CESE.

Le Conseil estime également qu'il serait bénéfique de s'inspirer des exemples belges ou suisses en ce qui concerne la consultation de la population locale pour certains projets d'aménagements.

Le CESE s'associe également aux préconisations formulées par le CES européen pour lutter contre l'accaparement des terres et "milite pour une nouvelle répartition de portage du foncier agricole via la création de produits financiers réglementés innovants".

 

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/05/13/97002-20150513FILWWW00019-le-cese-veut-defendre-les-terres-agricoles.php

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 16:52

 

 

En effet nous constatons que Philippe GALLI, a été nommé préfet du 93 le 5/6/2013, alors que le conflit autour du projet d’exploitation de gypse sur l’ancien fort de Vaujours commençait à prendre de l’ampleur.

 

 

Un préfet qui ne semble pas avoir été choisi au hasard ?

 

A vous de juger

 

 

 

 Philippe GALLI semble être en quelque sorte l’interlocuteur privilégié de St Gobain, de différents élus et médias….

 

Car il faut savoir que  Philippe GALLI est membre du club très fermé « Le Siècle » (1) constitué de « l’élite » la plus puissante de France, « élite » qui se réunit en général une fois par mois dans les salons du « Cercle de l’Union interaillée », près de l’Elysée.

 

Quelques membres de ce club :

- de St Gobain : son PDG  Pierre André de CHALENDAR,

son président d’honneur Jean-Louis BEFFA,

ses administrateurs Isabelle BOUILLOT, Anne-Marie IDRAC, Denis RANQUE, Philippe VARIN.

 

- l’ancien dirigeant du CEA Bernard BIGOT

- l’ancien ingénieur CEA Anne LAUVERGEON

 

- les députés UMP du 77: Christian JACOB, Jean-François COPE, Franck RIESTER

- la député PS du 93 : Elisabeth GUIGOU.

 

- Les conseillères régionales : Valérie PECRESSE (UMP), Chantal JOUANNO (UDI)

 

- Les ministres PS :

Marisol TOURAINE, ministre de la Santé,

Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur

Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la Défense….

 

- Les journalistes Arlette CHABOT, Emmanuel CHAIN, David PUJADAS, Jean-Marie COLOMBANI, Christine OCKRENT…..

 

- Les anciens dirigeants de la CFDT : Nicole NOTTA et François CHEREQUE.

 

 

Ont été membres de ce club :

- François HOLLANDE, Manuel VALLS, Jean-Paul HUCHON…

 

 

Rappelons que  Philippe GALLI, préfet du 93 :

- a établi avec la préfète du 77 le règlement intérieur de la CSS Fort de Courtry/Vaujours qui semble bien moins contraignant pour le groupe St Gobain que pour son voisin le groupe SITA

 

- a décidé lors de la CSS du Fort de Courtry/Vaujours de ne pas envoyer les documents de séance avant la réunion aux membres de cette commission

 

- a choisi pour siéger à la CSS une association qui a été subventionnée pendant plusieurs années par la Fondation Placoplatre alors qu’il refusait d’autres associations.

 

 

Rappelons que l'ARS IDF a refusé d'effectuer une étude épidémiologique autour du fort de Courtry/Vaujours, c'est un service qui est dirigé par la ministre de la Santé Marisol TOURAINE, citée plus haut.

 

Rappelons que  Jean-Paul HUCHON, cité plus haut, a fait voter le SDRIF qui décrète que le gypse est “richesse d’importance nationale” et d’intérêt communautaire.

 

Rappelons que  Bernard BIGOT, cité plus haut, a été :

- haut commissaire à l’énergie atomique CEA (2003-2009)

- vice président du Conseil Supérieur de la Sureté Nucléaire

- président du conseil d’administration du CEA (2009-2014)

 

Rappelons que  Anne LAUVERGEON, citée plus haut, était en 1985, ingénieur CEA chargée des problèmes sureté et environnement et chargée du sous-sol pour la région IDF.

 

 

Ne dérangez surtout pas ces « élites »

ils sont occupés ailleurs

 

 

 

Les problèmes de santé

des

« petites gens »

de

l’est parisien

ne semblent pas être

au centre de leurs préoccupations.

 

 

 

 

Sources :

- Ouvrage d’Emmanuel Ratier : « Au cœur du Pouvoir » édité par Facta

http://librairie-facta.com/2015/03/11/au-coeur-du-pouvoir-demmanuel-ratier-version-2015-augmentee-disponible-a-la-librairie/

 

(1) http://www.lesiecle.asso.fr/

 

http://www.challenges.fr/economie/20131223.CHA8714/le-siecle-club-tres-select-des-elites-francaises-demenage.html

http://www.syti.net/Organisations/LeSiecle.html

http://blogs.mediapart.fr/blog/robert-joumard/310111/le-siecle

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 11:45

 

 

Le nouveau canton de Tremblay-en-France couvre les communes de Coubron, Montfermeil, Vaujours et Tremblay-en-France, or nous apprenons que Dominique Dellac et Pierre Laporte les nouveaux conseillers départementaux de ce canton n’ont pas été invités à la commission de suivi de site du fort de Courtry/Vaujours le 5 mai dernier alors qu’ils siègent de droit dans cette commission.

 

En conséquence de quoi, ils viennent d’adresser en date du 11 mai dernier un courrier aux préfets du 93 et du 77 leur demandant qu’une nouvelle réunion de la CSS se réunisse rapidement.

 

 

Un nouveau manque de transparence dans ce dossier ?

 

A vous de juger

Partager cet article
Repost0
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 18:25

 

Les deux sénateurs Aline Archimbaud 93 (EELV) et Michel Billout 77 (PCF) accompagnés d’un certain nombre d’élus de proximité sont au chevet des populations très inquiètent à l’heure où les travaux de démolitions de l’ancien fort de Courtry/Vaujours devraient reprendre.

Nous remercions tous ces élus du soutien qu’ils apportent à la population.

 

 

Quant aux autres élus 

ils semblent « aux abonnés absents »

 

Il s’agit notamment des 2 députés qui couvrent ces circonscriptions :

Pascal Popelin 93 (PS) : on ne l’entend plus depuis début 2014

Quant à Yves Albarello 77 (UMP) il semble avoir d’autres préoccupations, il recherche désespérément des trous pour déverser les déchets du Grand Paris.

 

 

Pourtant ces 2 départements comptent

des « poids lourds » de le politique

que l'on voit souvent 

 dans les médias.

 

 

Il s’agit pour la Seine et Marne :

 

- de 3 anciens ministres : Nicole Bricq, sénatrice (PS), Jean-François Copé, député (UMP), Christian Jacob, député (UMP)

- d’un ancien secrétaire d’Etat : Yves Jégo, député et vice président de l’UDI

- de l’ancien président du conseil général du 77 : Vincent Eblé, sénateur (PS)

- de Jean-Paul Planchou, 3ème vice président du Conseil Régional IDF (PS).

- des 2 députés porte parole du PS : Olivier Faure (PS) et Edouardo Rihan-Cypel (PS).

 

Sans oublier l’ancienne ministre Cécile Duflot (EELV), non élue du 77, mais qui y a vécut de nombreuses années.

 

 

Pour la Seine St Denis il s’agit :

 

- des 3 anciens ministres, députés du 93 : Marie-Georges Buffet (PCF), Elisabeth Guigou (PS), Claude Bartolone (PS), président de l’assemblée nationale

- de Bruno Le Roux, député (président du groupe socialise à l’assemblée nationale)

- de Jean-François Lagarde, député ( président de l’UDI)

- du sénateur Philippe Dallier (vice président délégué du groupe UMP au Sénat)

- des vice-présidents du conseil régional IDF : Alain Amedro (EELV), Corinne Bord (PS),

Abdelhak Kachouri (PS).

 

Sans oublier l’ancienne ministre et ancienne élue du 93 Dominique Voynet (EELV), aujourd’hui inspectrice des affaires sociales IGAS.

 

Pourtant le sujet est grave

il s’agit de protéger la santé des populations

qui leur ont fait confiance

en les élisant.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche