Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 21:21




Actualit news@environnement

17/02/2009 14:09 (Par Nadja NASDALA)



Jean-Louis Borloo s’est rendu à Claye-Souilly, en Seine-et-Marne, sur le site d’une des plus grandes décharges d’Europe. Il a inauguré un projet de stockage souterrain de gaz carbonique. France Nature Environnement et ses associations locales regrettent cette visite.

 

 

Jean-Louis Borloo a visité, au centre d'enfouissement technique Veolia de Claye-Souilly, l'installation biogaz qui fournira le carburant à la future flotte automobile de la ville et le projet pilote de captation, de transport et de séquestration de CO2.

 

D’après FNE, les associations ont été soigneusement tenues dans l'ignorance de cette visite du ministre, qui aurait pu être symbolique et appréciée. Le lancement de ce projet pilote de captation, de transport et de séquestration de CO2, CSC, est très regrettable dans une région particulièrement impactée par de nombreuses nuisances et sites industriels à risque majeurs.

 

 

Christine Gilloire, pilote du Pôle Industrie Produits Services de FNE rappelle : « La fédération s'est positionnée depuis plusieurs mois contre ces projets pernicieux dont le seul but est de permettre aux grandes compagnies industrielles de continuer à maximiser leurs bénéfices, issus notamment des énergies fossiles. Par sa visite, le ministre semble cautionner cette technique qui ne résout en rien les questions liées au dérèglement climatique et consomme au contraire 40 % d’énergie supplémentaire. FNE le déplore. »

 

……..

 

pour plus amples informations consultez :

http://www.actualites-news-environnement.com/19665-stockage-dioxyde-carbone-fne-borloo-veolia.html

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 19:28

Extrait Article du Parisien de Seine et Marne du 17/2/2009 :

…….


Pas de carton d’invitation pour les associations

Ils n’ont pas reçu de bristol. Hier, aucun représentant des associations locales et départementales de défense de l’environnement n’a été convié au raout durable organisé par Jean-Louis Borloo au centre d’enfouissement technique (CET) de Veolia à Claye-Souilly.

Le groupe y a brièvement présenté son projet expérimental de stocker du CO2 dans le sous-sol de la décharge, à l’horizon 2012. Un exposé en petit comité vécu comme une provocation par les militants qui réclament depuis des mois une réunion d’information sur le sujet. Sans jamais obtenir de réponse »

« Mon association ainsi que Nature Environnement 77 avons été choisis  par le préfet pour siéger dans la toute nouvelle commission locale d’information et de surveillance du site Veolia, note Mireille Lopez, la fondatrice d’Adenca. Il aurait été normal que le ministre nous entende, à ce titre. C’est un déni du droit d’accès des riverains à l’information. Le projet de Veolia est unique en France, il est naturel que les riverains s’inquiètent ! »

Une critique reprise par la fédération nationale d’associations France Nature Environnement. Dans un communiqué diffusé hier après-midi, elle a « déploré » la visite du ministre, accusé de « cautionner » un projet « pernicieux » dont « le seul but est de permettre aux grandes compagnies industrielles de maximiser leurs bénéfices ».

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 20:36

  

                PROJET DE CAPTAGE ET STOCKAGE CO2

              SUR LE SITE DE VEOLIA DE CLAYE-SOUILLY

             

                                   16 Février 2009

        

                         Reportage de Canal Coquelicot

                     et interview de l’Association ADENCA

 

       http://www.canalcoquelicot.fr/?page=videosjt&videoc=lundi1602.wmv

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 19:33

Dernière minute 

 

PROJET CAPTAGE ET STOCKAGE CO2 



Monsieur Jean- Louis BORLOO, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire devrait se rendre :


                         à Claye-Souilly

                       sur le site de la décharge  R.E.P. Veolia

           lundi prochain 16 février 2009  

                         vers 10 heures

       pour une présentation du projet de captage et stockage CO2

                                    de taille industrielle par Veolia.

 

            Les  2 associations de protection de l'environnement

                            ADENCA et Nature Environnement 77

        nommées par Monsieur le Préfet de Seine et Marne en qualité

                   de membres de la Commission Locale d'information

                 et de surveillance  de la décharge R.E.P. Veolia

                                  ne sont  pas parmi les invités.



A notre connaissance une réunion d’information  organisée

par Veolia à destination des riverains n’est toujours pas à l’ordre du jour.




Affaire à suivre…..

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 17:52

 

Suite de notre article du 23/8/2008


Aucun dossier technique n’est déposé
.


Projet actuellement en phase d’étude de faisabilité.


Veolia promet de nous tenir informés de l’évolution de ce dossier.

 

Source : Courrier Veolia du 28/8/2008.


Affaire à suivre.......

Partager cet article
Repost0
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 13:17
Nous avons contacté hier le responsable de la D.R.I.R.E. de Seine et Marne
afin d’obtenir des informations sur le projet de Captage, Stockage et Transport de CO2 annoncé par Veolia le 13.3.2008, cette administration n’a pu nous fournir aucuns renseignements ne possédant aucun dossier technique.
 
Nous adressons un courrier à la Direction de la R.E.P. VEOLIA afin d’obtenir ce dossier technique.
 
Affaire à suivre…….
Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 15:53

Le Parisien de Seine et Marne 27.6.2008 :  Claye-Souilly Mitry-Mory

 
Les riverains s’opposent au stockage de CO2

 

Pour extrait les réactions des riverains:

…..

« Ce qu’on veut savoir, c’est s’il faut s’inquiéter pour notre santé »

 

« Je ne comprends rien ! Comment est-on sûr que le captage co2 ne comporte pas de risque ? »

 

« Dans le secteur, nous avons déjà des carrières de plâtres, les décharges, des dépôts de gravats BTP, les nuisances de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle… On en a marre »

…..

 

 Extrait Magazine avril 2008 INERIS

(Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques)


CAPTAGE -TRANSPORT-STOCKAGE du co
2 :

RISQUES ET ENJEUX

Myriam Merad, responsable de l’Unité Gestion sociétale des risques

« Nous avons intégré la dimension sociologique

dans l’étude des risques »


L
a réussite d’une technologie ou d’un projet industriel sur un territoire dépend, en plus de sa viabilité économique et de l’objectivation des risques induits par son insertion sur le territoire, de la manière dont
les acteurs du territoire le perçoivent. Ainsi, l’acceptation sociétale d’un projet de type industriel présentant des risques potentiels ou avérés est co-construite à travers les échanges entre des groupes d’acteurs différents, impliqués directement ou indirectement, et poursuivant des objectifs parfois divergents.

Tenant compte de cette évolution, la réglementation, aussi bien nationale qu’européenne, demande une transparence accrue et une implication, le plus en amont possible, des décisions publiques relative l’environnement et aux risques, du public.

Ces réglementations visent ainsi à renforcer la place des acteurs de terrain, directement ou indirectement concernés par ces décisions et leur mise en application.

Dans ce contexte, la Direction des risques accidentels a adjoint aux disciplines qui représentent son coeur de métier – sécurité des procédés, évaluation et prévention des risques, étude des conséquences des phénomènes dangereux -, d’autres disciplines des sciences sociales portées par l’Unité (GESO).

Le développement de cette compétence au sein de l’INERIS à permis d’enrichir des programme ANR tel que le programme METSTOR par des réflexions sur l’acceptabilité sociale du captage et du stockage du CO2 en coopération avec le CIRED*, laboratoire de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales associé au CNRS. Dans ce cadre, une thésarde (Ana Sofia Campos) a apporté sa contribution à l’analyse d’une vingtaine d’études scientifiques réalisées entre 2001 et 2006 en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, au Japon, en Australie, aux États-Unis et au Canada. Les premières conclusions de cette analyse montrent qu’il existe trois types d’approche de l’acceptabilité de la filière CCS : légitimation du recours à cette solution par la réalité du changement climatique et la gravité de ses conséquences ;
l
’étude de la perception de cette technologie en fonction des caractéristiques socio démographiques des individus ; le degré de confiance accordé aux promoteurs de la filière en l’absence de connaissance suffisante pour se forger une opinion. Globalement, les enquêtes qui ont été prises en compte pour cette analyse ne permettent pas de faire ressortir un rejet ou une adhésion nette. Mais toutes convergent pour mettre en évidence la méconnaissance de cette technologie par le public.

Ces travaux se poursuivent dans le cadre du programme Soc ECO2 (ANR) sur l’économie et la sociologie de la filière captage et stockage  du CO2. La mission de l’INERIS est, en particulier, de réaliser une cartographie des typologies d’acteurs impliqués ou impactés par le projet : habitants, associations, élus, décideurs, organismes publics, experts, industriels.

Mettant en évidence les freins, les oppositions et les leviers susceptibles d’intervenir en amont du projet, une telle cartographie constitue un outil d’aide à la décision. Ce volet sociologique du programme sera mis en oeuvre au niveau national (pour la filière dans son ensemble) et au niveau local sur le site du futur démonstrateur de Lacq.

 

* Centre International de Recherche sur l’Environnement

et le Développement.

 

 

Consultez le texte complet :
http://www.ineris.fr/index.php?action=getNews&module=news&id_news_object=189

Partager cet article
Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 16:01

                 Réunion  d’information sur le thème

  LE STOCKAGE PROFOND DU CO2,

   Un remède au changement climatique ?

En  présence de :

               Jean DEY, 1er Vice Président du Conseil Général, chargé de l’environnement

               Marie-Paule  DUFLOT, Présidente de l’association « Nature Environnement 77 », association agréée de

                   protection de l’environnement pour le département de Seine et Marne

                   Vincent LAGNEAU, Chercheur au centre de Géoscience de l’Ecole Supérieure des Mines de Paris

               Max Le NIR, Directeur du service géologique régional Ile de France et Didier BONJOLY, Chef de projet

        National CO2 du Bureau de recherches Géologiques et Minières.

Mercredi 25 Juin 2008 à 20 h

          Salle Jacques Prévert Rue Biesta à Mitry-Mory

                               (à côté de l’Eglise St Martin à Mitry Bourg)

 

               Organisée par Michèle PELABERE et Jean Pierre BONTOUX,

                       Conseillers Généraux des cantons de Claye-Souilly et Mitry-Mory.

 

 

                  

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 21:07

           VEOLIA DECLINE L’INVITATION

 

LA REUNION PUBLIQUE D’INFORMATION

                           EST ANNULEE

 

Une réunion publique d’information sur le projet de Veolia de captage, transport et stockage CO2 sur le site de la REP de  Claye-Souilly  devait se tenir début Juin 2008, or la Sté Véolia a décliné l’invitation.

 

Extrait de l’article du Parisien de ce jour :

 

« Nous n'avons rien à cacher mais nous n'avons rien de nouveau à annoncer », explique Muriel Olivier, directrice de la communication chez Veolia Propreté Ile-de-France. « Nous sommes encore en phase d'études géologiques. » Lesquelles devraient être bouclées « avant la fin de l'année ».

 

Les associations environnementales et les riverains sont inquiets :


- Pourquoi la Société VEOLIA a décliné l’invitation ?

 

- Pourquoi Monsieur Yves Albarello, Député-Maire de Claye-Souilly a refusé d’organiser une réunion publique dans l’immédiat ?

 

- Pourquoi la Commission Locale d’Information et
de Surveillance
C.L.I.S. de la Décharge de la R.E.P. n’est-elle toujours pas mise en place ?

 

-         Si le projet aboutissait ce site serait-il classé SEVESO ?

     Directive Seveso :   http://www.ecologie.gouv.fr/La-directive-SEVESO-Pour-une.html


Toutes ces questions restent sans réponse et ne font qu’accroître l’inquiétude des riverains.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 23:05

     NOUS RIVERAINS NOUS DEMANDIONS SIMPLEMENT

       UNE REUNION  PUBLIQUE POUR NOUS ECLAIRER
                                SUR LE SUJET

 

 

En date du 28 Mars 2008 notre association avait demandé à Monsieur Yves Albarello, député-Maire de Claye-Souilly, d’organiser une réunion publique  afin d’informer la population sur les nuisances, l’impact sur la santé humaine et les risques pour les riverains, avec Veolia Environnement, divers intervenants organismes publics, experts indépendants et  associations environnementales pouvant nous éclairer sur le sujet.

 

Voici un extrait de la réponse de Monsieur Yves Albarello, député-Maire de Claye-Souilly, datée du 31 Mars 2008 et reçue ce jour :

 

« Nous faisons suite à votre lettre du 28 mars dernier concernant le centre de stockage et de traitement de déchets de la R.E.P. et le projet de Véolia, et dont les termes ont retenu toute notre attention.

….

Nous nous permettons de vous rappeler qu’il s’agit là d’un projet et actuellement, eu égard à l’état d’avancement de ce dernier et des éléments que nous avons recueillis, il nous semble prématuré et inopportun d’organiser une telle réunion publique à laquelle évidemment nous ne sommes pas hostiles sur le principe, cela ne nous semblerait pas sérieux d’organiser une telle confrontation. »

 

……

Partager cet article
Repost0

Recherche