Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 15:44
Jacques Lucien  BARTHÉLEMY né le 21/10/1947 à Dijon (Côte d’Or) 

Préfet de Seine et Marne du  9/2/2004 au 3/7/2007

 

Il autorisera :

 

- la poursuite d'exploitation de la décharge de déchets dangereux Sita Villeparisis

 

- l'extension temporaire du stockage de déchets dans les décharges :

Veolia Claye- Souilly de 300 000 tonnes annuelles supplémentaires en 2006 et 2007

Sita Soignolles

 

- le remblaiement de carrières par des déchets "dits inertes" :

Pécy, Barbey, La Chapelle la Reine, Chalautre la Petite

 

- l'implantation d'entrepôts SEVESO à Châtres et Combs la Ville

 

Pour la remercier de ses bons et loyaux services en Seine et Marne les plus hautes instances de l’ETAT lui offre une importante promotion, il devient Préfet de la Région Franche Comté, il cumule ce poste avec celui de préfet du Doubs.

 

Etudes

Licencié en droit,

diplômé d'études supérieures de droit public et de sciences politiques de l'Institut d'études politiques de Paris

  élève à l'E.N.A. (1972-1974) promotion Simone Weil

Décorations

Légion d’Honneur commandeur

 ordre national du Mérite officier

 Mérite agricole officier

 chevalier des Arts et Lettres

 Palmes académiques officier

 

Carrière

- administrateur civil de 2° classe au ministère de l'Intérieur (01/06/1974)

- sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de l'Yonne (01/08/1974), des Côtes-du-Nord (24/01/1976)

-  sous-préfet de Nontron (1978)

- administrateur civil de 1° classe (01/01/1979)

- secrétaire général de la Haute-Loire (01/02/1979)

-  sous-préfet de 1° classe (01/11/1979)

- chargé de mission pour les affaires économiques

- adjoint au directeur de la Mission économique et sociale de la préfecture de région d'Île-de-France (17/03/1980) - maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris (1980-1982)

;-sous-préfet de Libourne (17/03/1982)

- commissaire adjoint de la République d'Aix-en-Provence (12/09/1983)

-  administrateur civil hors classe (25/04/1984),

- sous-préfet hors classe (01/11/1985)

 - secrétaire général des Bouches-du-Rhône (25/11/1985)

- commissaire adjoint de la République de Mulhouse (30/10/1986)

- préfet des Hautes-Alpes titularisé préfet (1989-1991)

- Préfet des Landes (1991-1994)

-Préfet  de Charente (1994-1998)

- Préfet des Côtes-d'Armor (1998-2001)

- Préfet du Maine-et-Loire (2001-2004)

- Préfet de Seine-et-Marne (2004-2007)

- Préfet du Doubs et de la région Franche-Comté (2007-2010)

- directeur de l’ouvrage Des intendants du roi aux préfets de la République, lauréat du prix Lucien Febvre (2009) ; préfet hors cadre

-  conseiller d’État en service extraordinaire (08/04/2010) en mission sur le projet de loi réformant le fonctionnement des institutions locales en Polynésie française (05/2010)

- président du Conseil d’administration d’ADEMA (ex SONACOTRA) (04/2011) ;

Sources :

pour aller plus loin :

http://www.macommune.info/article/l%E2%80%99ancien-prefet-jacques-barthelemy-dans-le-logement-social

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 12:29
Paru sur le site acteurs publics :
La Cour des comptes critique durement la gestion des préfets

23 SEPT. 2014, PAR BRUNO BOTELLA

Dans un référé publié ce mardi 23 septembre, la Cour des comptes dresse un constat accablant de la gestion des préfets, dont un sur deux seulement est affecté à un poste territorial. Les préfets “hors cadre” sont particulièrement visés.

Les préfets sont mal gérés. Ce n’est pas la première fois que la Cour des comptes le constate, mais le référé publié ce mardi 23 septembre enfonce le clou. En 6 pages, les magistrats de la Rue Cambon critiquent une situation pourtant connue, mais qui perdure. Des pratiques, pour ne pas dire des dérives, qui conduisent à disposer par exemple de deux fois plus de préfets qu’il n’y a de postes territoriaux à pourvoir. En 2013, sur 250 préfets gérés par le ministère de l’Intérieur, 127 étaient affectés à un poste territorial (préfet de département, préfet de région…), 37 étaient en position de détachement, 12 en disponibilité, 1 en dehors des cadres et surtout 75 “hors cadre”. Ces derniers n’étaient que 44 en 1987, mais déjà 69 en 2005, c’est dire si la situation n’est pas nouvelle…

Fonctions créées de toutes pièces

Parmi ces préfets hors cadre, on trouve des préfets en attente d’affectation – qui sont donc rémunérés à ne rien faire –, des préfets “exerçant des fonctions, en général pour plusieurs années, en dehors du ministère, mais restant payés par lui”, “des préfets exerçant des fonctions de responsabilité variées au ministère de l’Intérieur” et “certains préfets nommés en mission de service public”.

Concernant les fonctions de ces préfets “hors cadre”, la Cour estime que nombre d’entre elles pourraient être traitées par des bureaux et services de l’administration centrale. “Les confier à des préfets hors cadre apparaît plus comme uneconséquence de la nécessité de gérer un corps – en l’occurrence, de trouver uneoccupation à un préfet – que comme la meilleure réponse à un besoin du service public”, lit-on dans le référé. En clair, ces fonctions sont créées de toutes pièces pour “digérer” un nombre trop important de préfets ou pour justifier des nominations ou des promotions dans la préfectorale… Au passage, la Cour rappelle que “ni le décret statutaire ni, depuis 2006, les lois de finances neprévoient de limite au nombre de préfets en général, et donc à celui des préfets hors cadre en particulier”.

Promotion et cadeau

Entre les lignes, la Rue Cambon doute aussi de la compétence de certains préfets. Le ministère pourrait puiser dans ce vivier des “hors cadre” pour remplacer les nombreux départs à la retraite, mais ne le fait pas. La Cour avance une hypothèse : nombre de préfets hors cadre nesont pas ou plus susceptibles d’exercer efficacement des fonctions de préfet territorial” !

Le référé s’attaque aussi à la situation de la dizaine de préfets en mission de service public (PMSP), qui peuplait – de 2005 à 2010 – essentiellement la présidence de la République et le cabinet du ministre de l’Intérieur. La plupart d’entre eux n’ont pas vocation à exercer en préfecture. De fait, il s’agit là, même si la Cour ne le dit pas en ces termes, d’une promotion ou d’un cadeau.
Promotion notamment lorsqu’il s’agit d’un sous-préfet méritant nommé “PMSP” peu avant son départ à la retraite, afin le faire bénéficier d’une pension de préfet. Compte tenu des dérives, de l’“opacité”, des “entorses à la Lolf” qui entourent les PMSP, la Cour des comptes recommande la suppression pure et simple de cette voie d’accès au corps des préfets. Pour l’anecdote, la Cour mentionne que dans un cas, le délai de deux ans avant titularisation n’a même pas été respecté…

Deux ans à peineen poste

Le référé critique aussi sévèrement la valse incessante des préfets avec une durée de plus en plus courte des affectations dans les préfectures : en moyenne deux ans, contre deux ans et demi en 2006. En cause, le nombre important de préfets à faire tourner, mais aussi les cabinets ministériels qui aspirent beaucoup de préfets, entraînant un jeu de chaises musicales dans les territoires.

Le phénomène s’est évidemment accéléré ces dernières années avec l’alternance et les nombreux remaniements ministériels.“Cette instabilité nuit à la continuité des politiques publiques et donc à leur efficacité, complexifie le partenariat entre État et collectivités territoriales”, écrit la Cour. “Elle va à l’encontre d’uneévaluation sereine et objective des résultats obtenus par les intéressés, ajoute-t-elle. Il est ainsi illusoire d’asseoir une part variable de la rémunération, comme c’est le cas aujourd’hui, sur les résultats de certaines politiques de long terme, comme la sécurité publique ou l’emploi”.
Parmi ses recommandations, la Cour des comptes propose de fixer l’objectif d’une durée minimale de fonctions de trois ans pour les préfets de département et de quatre ans pour les préfets de région et de “regrouper dans le temps, autant que possible, les nominations des préfets sous forme de mouvements cohérents”.

Cadre d’emplois fonctionnels

Perplexe quant aux marges de progrès, la Rue Cambon réitère avec force sa préconisation de 2005 de supprimer le corps de préfet. Il s’agirait de créer un cadre d’emplois fonctionnels pour pourvoir les postes de préfets territoriaux, “à l’instar des bonnes pratiques en vigueur pour les autres emplois de responsabilité, ce qui impliquerait la mise en extinction corrélative du corps dans sa définition actuelle”.

Dans sa réponse au référé, le Premier ministre, Manuel Valls, ne cache pas son intérêt pour cette formule, qui fait l’objet d’une étude en cours du ministère de l’Intérieur [lire article].

- Lire le référé de la Cour des comptes sur la gestion des préfets

http://www.acteurspublics.com/2014/09/23/la-cour-des-comptes-critique-durement-la-gestion-des-prefets

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 12:17

Michel Alfred GUILLOT préfet né le 21 novembre 1950 à Courbevoie (Hauts-de-Seine)

 

Préfet de Seine et Marne du 4/7/2007 au 31/3/2010

 

 

  Il autorisa entre autres l'implantation de 11 décharges :

ECT : Annet sur Marne(2),Villeneuve sous Dammartin, Moussy le Neuf, Brie Comte Robert, Combs la Ville, Moissy Cramayel,Terralia Villevaudé, Telomat Vaux le Pénil, Glem Misy sur Yonne, Veolia Fresnes sur Marne.

 


 il autorisa également :

 

- l'extension de 2 décharges  Veolia :

Claye-Souilly et Monthyon

 

- l'augmentation de 60 000 tonnes de la quantité de déchets stockés dans la décharge de Soignolles

 

- le stockage de déchets radioactifs DRNR dans la décharge Sita de Villeparisis

 

- le remblaiement de carrières par des déchets "dits inertes" à :

St Soupplets (Knauff), Villeparisis (Placoplatre), Le Pin (Lafarge),Ste Ange le Viel,

Bannost, Souppes sur Loing

 

- le remblaiement d'une carrière par des pneus (PNUR) à Ecuelles (Piketti)

 

- l'implantation de 2 sites SEVESO à Poincy et à Fontenay Trésigny

 

- l'implantation d'uneentreprise de stockage, dépollution, broyage de véhicule hors d'usage dans la zoneindustrielle de Mitry-Compans

 

 

Pour la remercier de ses bons et loyaux services en Seine et Marne les plus hautes instances de l’ETAT lui offre une importante promotion, il devient Préfet de la Région Champagne Ardennes, il cumule ce poste avec celui de préfet de la Marne.

 

 

 

Etudes

  Diplômé de l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales ENSPT

Décorations 

Chevalier de la Légion d'honneur

Officier de l'Ordre National du Mérite

Chevalier des Palmes académiques

Chevalier du Mérite agricole

 

Carrière

 

01-09-1972 Coopérant technique en Algérie.

05-02-1974 Contrôleur de gestion d'entreprise.

01-07-1979 Administrateur de 2ème classe des P. et T..

12-09-1983 Sous-préfet de 2ème classe, secrétaire général de la préfecture de l'Ariège.

01-01-1984 Administrateur de 1ère classe des postes et télécommunications, maintenu dans ses fonctions.

01-03-1985 Sous-préfet de 1ère classe.

09-09-1985 Secrétaire général de la préfecture de la Sarthe.

28-11-1988 Secrétaire général pour les affaires régionales du Languedoc-Roussillon.

03-10-1989 Administrateur hors classe des postes et télécommunications.

01-01-1990 Sous-préfet hors classe.

01-12-1991 Administrateur civil hors classe au ministère de l'intérieur, chargé des fonctions de sous-directeur des affaires financières (DPAFI).

21-10-1992 Sous-directeur maintenu dans ses fonctions.

07-02-1994 Sous-préfet hors classe, sous-préfet de Lorient (1ère catégorie).

05-02-1996 Directeur des transmissions et de l'informatique au ministère de l'intérieur.

05-07-1999 Préfet des Vosges.

10-12-2001 Titularisé préfet.

31-03-2003 Préfet d'Indre-et-Loire.

08-11-2004 Préfet du Haut-Rhin..

23-07-2007 Préfet de Seine-et-Marne.

01-04-2010 Préfet de la région Champagne-Ardenne, préfet de la Marne (hors classe)

2013 Directeur du pôle territorial du Commissariat général à l’investissement

 

 

Sources :

http://archives.seine-et-marne.fr/michel-alfred-jacques-guillot-1950

 

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/Michel_GUILLOT_-_Prefet_de_la_region_Champagne-Ardenne_et_prefet_de_la_Marne%20(1).pdf

 

http://www.lhebdoduvendredi.com/article/10403/%C2%AB%C2%A0cette_region_est_surprenante_pour_qui_ne_la_connait_pas%C2%A0%C2%BB

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 18:21

Christian MICHALAK

Directeur de cabinet préfecture Seine et Marne 2012-2013

 

Carrière

-1994 officier chargé de la communication du général gouverneur militaire de Metz

- puis officier chargé du commandement militaire de l’île de France

- avant de devenir chef du bureau du budget au Ministère de l’Équipement, des Transports et du Logement,Premier conseiller,

- puis chargé d’affaires à l’ambassade de France Tbilissi (Géorgie).

-Sous-préfet de Nontron (août 2004-novembre 2006

-Sous-préfet de Nantua (novembre 2006-mars 2009) 

-Secrétaire général de la préfecture de l'Allier (mars 2009-juillet 2012) 
-Directeur de cabinet du préfet de Seine-et-Marne (juillet 2012-juillet 2013)

-Sous-préfet de Cholet (classe fonctionnelle III) (mars 2014- ).
 

 Sources :

http://www.acteurspublics.com/biographies/detail/16315

http://www.moulins-vichy.cci.fr/christian-michalak.html

 

Pour aller plus loin :

https://www.google.fr/#q=MICHALAK+PR2FECTURE

http://guy-chambefort.typepad.fr/files/vilta%C3%AFs---accueil-de-jour---mr-michalak-2.pdf

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/la-prefete-a-un-nouveau-directeur-de-cabinet-02-08-2013-3024393.php

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 19:21
Jean-Michel DREVETné le 12/1/1953 à Lyon ( Rhône) 

 

Préfet de Seine et Marne du 1/4/2010 au 24/5/2011

 

Après avoir été Préfet de Seine et Marne il devient Préfet des Alpes Maritimes

 

  Il autorisa l'implantation d'une décharge à Moissy-Cramayel

 

Diplômes :

 EP-Paris

ENA (1977, promotion André Malraux)

 

Carrière :

 

-Adjoint au chef de la division administrative des affaires générales et du contrôle de gestion au groupement industriel des armements terrestres (GIAT) (1977-1978)

- Chargé de mission à la DATAR, chef de cabinet du délégué (1978-1980) 

- Directeur du cabinet du préfet du Cher, Camille Michel (1980-1981) 
- Directeur du cabinet du préfet de Seine-Saint-Denis, Jean-Claude Aurousseau (1981-1982

- Chef de la mission d'études et de programmation à la sous-direction des affaires immobilières à la direction générale de l'administration au ministère de l'Intérieur (1982-1985) 
- Chef du bureau des affaires immobilières de l'administration territoriale au ministère de l'Intérieur (1985-1986) 

- Secrétaire général de la préfecture de l'Indre (1986-1988) 

- Sous-préfet de Calais (1988-1991) 

- Directeur général des services du département de l'Indre (1991-1994) 

- Chargé de mission pour les affaires régionales auprès du préfet de Basse-Normandie, préfet du Calvados (1994-1996) 

- Secrétaire général de la préfecture des Alpes Maritimes  (1996-2000)

- Sous préfet de Bayonne (2000-2004)

- Préfet délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la région Aquitaine, préfet de la zone de défense Sud-Ouest (mai 2004-juin 2005) 
- Directeur de cabinet de C.Estrosi,Ministre délégué à l'Amenagement du Territoire de 2005 à 2007

- Préfet du Vaucluse (2007-2009)

- Directeur de cabinet de C.Estrosi, Ministre de l'Industrie en 2009 -2010
- Préfet de Seine et Marne  2010-2011

-Représentant de l'État désigné par le ministre de l'intérieur au conseil d'administration de l'Établissement public d'aménagement de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée (octobre 2010-août 2011)

- Préfet des Alpes Maritimes de mai 2011 à juillet 2012

- Préfet hors cadre ( 2012-2014) 

- Directeur Général des Services de la Ville de Nice et de la Métropole Nice Côte d’Azur (06/2014 )

 

Sources :

http://fr.linkedin.com/pub/jean-michel-drevet/83/90a/5a

http://www.acteurspublics.com/biographies/detail/21247

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.lepaysbriard.fr/seine-et-marne-la-priorite-n%C2%B01-du-prefet%C2%A0-la-securite-5774/

http://www.nice-premium.com/actualite,42/anne-bocquet-s-en-va-et-jean-michel-drevet-arrive-a-la-tete-de-l-administration-de-la-mairie-de,14437.html

http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/jean-michel-drevet-nomme-prefet-des-alpes-maritimes.508731.html

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 19:41
Alain Ngouoto

        sous Préfet chargé de mission pour  la politique de la ville en Seine et Marne depuis 10/2013

 

personnes appartenant à son cercle professionnel (1)

        -M. de Maistre Nicolas (secrétaire général de la préfecture de Seine et Marne depuis 07/2014)

        -M. Marx Jean-Luc (Préfet de Seine et Marne depuis 08/2014)

-M. Portheret Pierre-Emmanuel  (Sous Préfet, directeur de cabinet de la préfecture de Seine et Marne nommé le 30/7/2013)

 

Diplômes 
- D.E.U.G. sciences et structures de la matière
- diplômé de l’école des hautes études en santé publique

 

 Carrière


- adjoint administratif 1989

 

- secrétaire administratif  1993

 

- attaché de préfecture en 1997

 

- attaché principal du ministère de l’Intérieur en 2005

 

- élève directeur d’hôpital (promotion « Avicenne ») en 2008

 

- directeur d’hôpital de l’aisne avril 2010 à octobre 2011

 

- sous-préfet de Château-Chinon 2011-2013

 

(

        Sources :

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/Publications/Salle-de-presse/Communiques-2013/Nomination-de-Alain-Michel-NGOUOTO-sous-prefet-charge-de-mission-pour-la-politique-de-la-ville-aupres-de-la-prefete-de-Seine-et-Marne

http://www.leguidedupouvoir.fr/biographie/142863/alainmichel_ngouoto/index.htm

 Pour aller plus loin :

http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/morvan/2013/10/28/le-sous-prefet-de-chateau-chinon-alain-ngouoto-est-nomme-en-seine-et-marne_1745918.html

Extrait article journal le Morvan  19/7/2012

« Ensuite, afin de déverrouiller certains dossiers, le maire a présenté ceux en attente de réponse, notamment des permis de construire bloqués par des contraintes imposées par Natura 2000 dont la zone de Millay fait partie. Reconnaissant la législation souvent très lourde du système, M. Ngouoto a cependant souhaité qu'elle ne soit pas un frein au développement local et aux projets touristiques qui sont le souffle des zones rurales. »

http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/morvan/2012/07/19/alain-michel-ngouoto-a-la-rencontre-des-maires-des-communes_1225354.html

 

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 19:50

 

Pierre MONZANI né le 12/5/1958 à Villerupt (Meurthe et Moselle)

Préfet de Seine et Marne du 25/5/2011 au 29/7/2012

 

  il autorisa entre autres:

 

- l'implantation de 5 décharges :

Moussy le Neuf, la Chapelle la Reine, Montgé en Goële, Combs la Ville, Marolles sur seine

 

- l'implantation de 2 sites SEVESO

Savigny le Temple (à hauts risques) et Saint Mard

 

- l'implantation d'un centre de traitement de déchets dangereux à Villeparisis

 

- le remblaiement de carrières par des déchets "dits inertes" à :

Luzancy, Pécy et Trocy en Multien

 

- un entrepôt dans la zone industrielle de Mitry-Compans.

 

Etudes 

·         Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de St-Cloud et de l’Ecole Nationale  d’Administration

·         Agrégation d’histoire

·         DEA de l’Université de Paris I – Sorbonne 

  Décorations

-  Chevalier de la Légion d’Honneur
-  Officier des Palmes académiques

 

Carrière

 

  • Professeur agrégé d’histoire chez Université (1982-1989)
  • Directeur du Cabinet du Préfet de la région Centre et Préfet du Loiret (1992-1994)
  • Conseiller technique pour la sécurité au cabinet du ministre d’Etat chez Ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire (1994-1995)
  • Conseiller auprès du Préfet de Police (1995)
  • Directeur du Cabinet du Commissaire général au Plan Auditeur de la 8ème session nationale de l’IHESI chez Institut des hautes études de la sécurité intérieure(1996-1997)
  • Conseiller auprès du Président chez Conseil Général des Hauts-de-Seine (1998-1999)
  • Secrétaire Général Adjoint chez Groupe Union pour l’Europe des Nations au Parlement européen (1999-2001)
  • Directeur Général du Pôle universitaire Léonard de Vinci et Président du groupe Léonard de Vinci chez Groupe Léonard de Vinci (2001-2006)
  • Directeur  Institut national des hautes études de sécurité (2006-2009)
  • Préfet de l'Allier (2009/2011)
  • Préfet de Seine-et-Marne (2011-2012)
  • Préfet (hors classe hors cadre) Directeur de Cabinet du Président du Conseil général de Loir-et-Cher (1/10/2012)
  • Depuis 2006 Administrateur de l’Ecole nationale supérieure de police Membre du jury du concours d’entrée à l’ENSP 
  • Depuis 2011 Administrateur de la Faculté de droit – Faculté d’économie et de Gestion
  • Depuis 2012 Administration de la fondation de la BRED
  • Depuis 2013 Directeur chez ASERDEL (association de soutien pour l'exercice des responsabilité départementales et locales).

 

Sources :

http://fr.linkedin.com/pub/pierre-monzani/6a/372/833

http://www.pierre-monzani.fr/parcours/

 

Pour aller plus loin :

http://www.acteurspublics.com/2013/03/06/prefets-manuel-valls-dans-les-pas-de-ses-predecesseurs

http://www.leparisien.fr/pierre-levee-77580/pierre-monzani-nouveau-prefet-de-seine-et-marne-26-05-2011-1466958.php

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 21:21

 

Emmanuel Portheret né en 1971

Sous Préfet, directeur de cabinet de la préfecture de Seine et Marne (nommé le 30/7/2013)

Domicile en 2008 Rue de Rome Paris 17e

 

personnes appartenant à son cercle professionnel (1)

        - M. de Maistre Nicolas (secrétaire général de la préfecture de Seine et Marne depuis 07/2014)

        - M. Marx Jean-Luc (Préfet de Seine et Marne depuis 08/2014)

        - M. Ngouoto Alain-Michel (sous préfet chargé de mission pour  la politique de la ville en 77 depuis 10/2013)


Diplôme

DEA de droit public

 

Carrière

- Assistant parlementaire du député de la Marne, Charles de Courson (1993-1995)

- Chargé d'études au groupe UDF de l'Assemblée nationale (1996-1999) 

- Directeur du cabinet du président de l'UDF, François Bayrou (janvier 1999-2002)

- Secrétaire général du groupe UDF à l'Assemblée nationale (août 2002-2007) 
- Directeur général des services du Mouvement Démocrate (Modem) (2007-juillet 2013) 

- Adjoint au maire du 16e arrondissement de Paris (2001-mars 2008) 
- Sous-préfet, directeur de cabi
net de la préfecture de Seine-et-Marne (juillet 2013- ) 

 (1) http://www.leguidedupouvoir.fr/biographie/60511/pierreemmanuel_portheret/index.htm

 

Sources :

http://cities.reseaudescommunes.fr/cities/25/documents/a03338nv7w1i2cg.pdf

http://www.linternaute.com/paris/politique/municipales-paris/candidats-modem/17.shtml

http://www.acteurspublics.com/biographies/detail/38314

http://www.yatedo.fr/p/Pierre-Emmanuel+Portheret/normal/b35f7e64bf8175aba79489af84685031

http://www.brigittekuster.fr/old/document/LEPARISIEN%2026%20FEVRIER%202008.pdf

 

Pour aller plus loin :

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/la-prefete-a-un-nouveau-directeur-de-cabinet-02-08-2013-3024393.php

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Bayrouiste-convaincu-absolu-et-sans-deviation-possible-_EP_-2012-04-02-784143

http://www.brigittekuster.fr/old/document/LEPARISIEN%2026%20FEVRIER%202008.pdf

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 16:22

 

La Seine et Marne

un tremplin pour la carrière des hauts fonctionnaires ?

 

Pendant la période estivale nous nous sommes attachés à préparer des biographies de hauts fonctionnaires ayant « œuvré » dans notre département, or nous nous sommes aperçus que certains avaient obtenu d’importantes promotions, ceux-là même qui avaient autorisé l’implantation d’ICPE (Installation susceptible de créer des risques ou de provoquer des pollutions ou nuisances, notamment pour la sécurité et la santé des riverains) 

 Qui sont en quelque sorte les bons élèves de la classe récompensés par les plus hautes instances de l’ETAT :

 

Préfets de Seine et Marne de 1962 à nos jours :

 

- Jean VERDIER

nommé préfet de Paris en 1971

il autorisa  entre autres l’implantation de :

- la raffinerie Total Grandpuits  ( classée SEVESO à hauts risques)

- l’entreprise AGRANA, fabrication de conserves, dans la zone industrielle Mitry-Compans

qui est parmi les principales entreprises d’Ile de France qui rejettent le plus de polluant DCO.

 

- Jacques SOLIER

nommé après avoir quitté le 77 Directeur de la Police Nationale,

puis Préfet de la Région Languedoc Roussillon

Il autorisa entre autres :

- les implantations des 1ères décharges d’ordures ménagères à Fouju-Moisenay et à Villeparisis

- l’implantation  dans la zone industrielle de Mitry-Compans d’une entreprise de chimie et parachimie (classée SEVESO)

 

- Pierre VERBRUGGHE

nommé après avoir quitté le 77 directeur général de la police nationale

puis Préfet de police de Paris

 

- Christian BLANC

nommé après avoir quitté le 77

directeur général de la RATP puis en 2008

secrétaire d’Etat au développement de la région capitale

 

Il autorisa entre autres  l’implantation d’une centrale à bitume dans la zone industrielle de Mitry-Compans

 

- Michel BESSE

 nommé après avoir quitté le 77

Préfet le la Région Basse Normandie

puis Préfet de la Région Bourgogne

et ensuite de la Préfet de la Région Rhône Alpes

 

Il autorisa entre autres :

- l’extension de la décharge de Fouju-Moisenay

- l’implantation d’une  usine de produits pharmaceutiques dans la zone industrielle de Mitry-Compans

 

- Didier CULTIAUX

nommé après avoir quitté le 77

directeur général de la Police Nationale

puis Préfet de la Région Auvergne

et ensuite Préfet de la Région Basse Normandie

 

il autorisera entre autres :

- le remblaiement des carrières de Pécy et Chalautre la Petite par des déchets « dits inertes »

- l’implantation d’un atelier de décapage de peinture par voie chimique à Claye-Souilly dans un secteur non raccordé à un centre d’épuration des eaux.

 

- Cyrille SCHOTT

 nommé Préfet de la Région Basse Normandie en 2004

et Préfet de la Région Languedoc Roussillon en 2007

il autorisera entre autres :

- le remblaiement des carrières de Précy sur Marne, Trilbardou, Jouy le Chatel et Larchant par des déchets « dits inertes »

- l’implantation dans la zone industrielle de Mitry-Compans

d’une industrie du Chlore (classée SEVESO), d’un laboratoire de produits chimiques, d’une entreprise de récupération et stockage de métaux et de 5 entrepôts.

 

 

- Jacques BARTHELEMY

 nommé après avoir quitté le 77

Préfet de la Région Franche Comté

 

il autorisera entre autres :

- la poursuite d’exploitation de la décharge de déchets dangereux Sita Villeparisis (classée SEVESO à hauts risques)

- le remblaiement des carrières de Pécy, Barbey, La Chapelle la Reine, Chalautre la Petite par des déchets « dits inertes »

-l’implantation d’entrepôts à Châtres et Combs la Ville (tous deux classés SEVESO)

 

- Michel GUILLOT

 nommé après avoir quitté le 77

Préfet de la Région Champagne-Ardennes

 

il autorisera entre autres :

- l’implantation de 11 décharges 

dont 7 à l’entreprise ECT Annet sur Marne (2), Villeneuve sous Dammartin, Moussy le Neuf, Brie Comte Robert, Combs la Ville, Moissy Cramayel,

les 4 autres étant : Terralia Villevaudé, Telomat Vaux le Pénil, Glem Misy sur Yonne, Veolia Fresnes sur Marne

- l’extension de 2 décharges Veolia : Claye-Souilly et Monthyon

- le stockage de déchets radioactifs DRNR dans la décharge de déchets dangereux Sita Villeparisis (classée SEVESO à hauts risques)

- le remblaiement des carrières par des déchets « dits inertes" à St Soupplets (Knauff), Villeparisis (Placoplatre), Le Pin (Lafarge), St Ange le Viel, Bannost, Souppes sur Loing

- le remblaiement d’une carrière par des pneus (PNUR) à Ecuelles (Piketti)

- l’implantation de 2 sites SEVESO à Poincy et à Fontenay-Trésigny

- l’implantation d’une entreprise de stockage,  dépollution, broyage de véhicules hors d’usage dans la zone industrielle de Mitry-Compans

 

 

 

 - Nicole Klein 

qui vient de  quitter le 77 et vient d’être nommée

1ère femme Préfète de la Région Picardie

 

 elle autorisera entre autres :

- l’implantation de 5 décharges dont 2 à l’entreprise ECT à Annet sur Marne, et Villeneuve sous Dammartin, les autres à  Souppes sur Loing, Crégy les Meaux, Veolia Fouju-Moisenay

- un entrepôt de stockage de produits combustibles à Serris (classé SEVESO)

- une carrière remblayée par des déchets « dits inertes » à Marolles

- l’extension de l’activité de transit et regroupement de déchets dangereux Big Bennes à Soignolles

- la poursuite de traitement des mâchefers à Isles Les Meldeuses

 - le mélange de déchets dangereux dans la décharge de déchets dangereux Sita Villeparisis (classée SEVESO à hauts risques)

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 16:00
Paru sur le site ACTEURS PUBLICS :
Vincent Eblé rappelle Claire Germain à ses côtés

7 JUIL. 2014, PAR PIERRE LABERRONDO

Le sénateur PS et président du conseil général de Seine-et-Marne, Vincent Eblé, vient de rappeler auprès de lui Claire Germain et va lui confier, le 17 juillet, la direction générale des services (DGS) de cette collectivité francilienne. Elle remplacera Florence Labigne-Peleau, qui devient elle DGS du syndicat d'agglomération nouvelle (SAN) de Sénart (Seine-et-Marne) présidé par Michel Bisson, maire de Lieusaint.

Actuelle DGS de la mairie de Montreuil, Claire Germain, 53 ans, connaît aussi bien le conseil général de Seine-et-Marne que son président. Après sa conquête, en 2004, de la présidence du conseil général, Vincent Eblé lui avait en effet confié le poste de directrice générale adjointe des services, chargée de l’éducation, de la culture, du patrimoine, du tourisme, de la jeunesse, des sports, de la coopération décentralisée, des affaires européennes et de la solidarité internationale.

Claire Germain en était partie cinq ans plus tard, en novembre 2009, pour tenter l’“aventure Voynet” à Montreuil. Elle a ainsi été le bras droit de l’ex-ministre écologiste dans cette ville de plus de 100 000 habitants que Dominique Voynet avait arrachée au communiste Jean-Pierre Brard. L’élue écologiste ne s’étant pas représentée en 2014 – et même quasiment retirée de la politique après sa nomination à l’inspection générale des Affaires sociales –, c’est le communiste Patrice Bessac qui a repris la ville face notamment à Jean-Pierre Brard et à Razzy Hammadi, à l’issue d’une campagne municipale violente.

Titulaire d’un DEA de droit public et administration publique interne, Claire Germain, ancienne élève de l’Inet, a réalisé l’essentiel de sa carrière dans les collectivités franciliennes et a franchi tous les échelons de la fonction publique territoriale : rédactrice, attachée, attachée principale, administratrice, puis administratrice générale. Elle débute en 1983 au sein de l’association Services publics comme chargée de mission.

Responsable des services juridiques, documentation et secrétariat général du syndicat d’agglomération nouvelle (SAN) de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1985, Claire Germain part ensuite comme directrice générale adjointe au SAN d’Évry, en 1989, avant de diriger cette collectivité de 1992 à 1996. Directrice générale adjointe de la ville de Grenoble en 1996, Claire Germain revient à Évry comme directrice générale de la ville en 1999. Elle est ensuite directrice générale adjointe du SAN de Sénart (2001-2004).

 

http://www.acteurspublics.com/2014/07/07/vincent-eble-rappelle-claire-germain-a-ses-cotes

Partager cet article
Repost0

Recherche