Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 15:09
vue sur l'usine Placoplatre Vaujours

vue sur l'usine Placoplatre Vaujours

 

 

Placoplatre Vaujours est le 5ème plus important émetteur de particules d’IDF, pour cette raison le préfet de Seine St Denis a pris un arrêté préfectoral le 12/10/2013 imposant une étude à l’exploitant, étude qui doit indiquer les mesures que prendra Placoplatre en cas de pic de pollution, le déclenchement du seuil d’alerte étant de 80 µg/m3.

 

Hier en Seine St Denis

l’indice PM10 était de

80 µg/m3.

http://www.airparif.asso.fr/indices/indice-europeen-departement/dep/93

 

 

Afin de protéger la santé des riverains

de son usine de Vaujours

quelles mesures a pris

l’industriel

pour réduire ses émissions de particules PM10

dans l’air  hier ?

 

Nous n’en savons rien.

 

 

Pour le savoir contactez :

 

L’industriel Placoplatre

ou

la mairie de Vaujours.

 

 

 

Paru sur le site Airparif :

Les effets de la pollution

Les polluants sont des gaz ou des particules irritants et agressifs qui pénètrent plus ou moins loin dans l'appareil respiratoire et qui peuvent induire des effets respiratoires ou cardiovasculaires tels que :

  • Une augmentation des affections respiratoires : bronchiolites, rhino-pharyngites, etc...
  • Une dégradation de la fonction ventilatoire : baisse de la capacité respiratoire, excès de toux ou de crises d'asthme.
  • Une hypersécrétion bronchique.
  • Une augmentation des irritations oculaires.
  • Une augmentation de la morbidité cardio-vasculaire (particules fines).
  • Une dégradation des défenses de l'organisme aux infections microbiennes.
  • Une incidence sur la mortalité à court terme pour affections respiratoires ou cardio-vasculaires (dioxyde de soufre et particules fines).
  • Une incidence sur la mortalité à long terme par effets mutagènes et cancérigènes (particules fines, benzène).

http://www.airparif.asso.fr/pollution/effets-de-la-pollution-generalites

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 18:27

Paru sur le site observatoires des multinationales :

 

CIRCUITS FINANCIERS

Entreprises publiques et optimisation fiscale : après EDF, Aéroports de Paris

23 FÉVRIER 2015

 

Après EDF, c’est au tour d’une autre entreprise publique, Aéroports de Paris (ADP) de se trouver accusée d’optimisation fiscale. Les journalistes de « L’oeil du 20 heures » de France 2 se sont penchés sur le montage financier mis en place par ADP pour une opération en Turquie, qui lui permet de minimiser sa charge fiscale vis-à-vis des fiscs turcs et français.

 

Comme plusieurs autres entreprises publiques françaises (EDF, la SNCF ou la RATP notamment), Aéroports de Paris ne se prive pas de passer des contrats à l’étranger... y compris lorsqu’il s’agit de privatisation de services publics ! Ailleurs qu’en France, elles interviennent comme des entreprises « comme les autres » (i.e. des entreprises privées), et ne se privent pas de recourir à des constructions financières alambiquées pour réduire leur charge fiscale.

 

Les journalistes de France 2 mettent en lumière le cas d’une acquisition d’ADP en Turquie, pour laquelle elle a mis en place un circuit financier complexe passant par l’Autriche et le Luxembourg.

Le reportage est visible ici.

 

Dans leur réponse aux journalistes, les dirigeants d’Aéroports de Paris n’hésitent pas à justifier leur montage en expliquant que minimiser la charge fiscale de l’entreprise en Turquie est bénéfique pour l’État français, puisque cela se traduit par des versements de dividendes supérieurs à son principal actionnaire [1] ! En réalité, les journalistes montrent que le fisc français est lui aussi lésé, et que le passage par le Luxembourg permettra à ADP de défiscaliser son éventuelle plus-value en cas de cession de cet actif turc.

 

Le ministre des Finances Michel Sapin a réaffirmé, comme il l’ait fait à propos d’EDF, qu’il ne tolérerait « aucune implantation [de la part d’entreprises publiques] qui le serait pour des raisons d’optimisation fiscale ».

 

Olivier Petitjean

— 
Photo : Stephanie Chua CC

[1] ADP reverse une partie importante de ses bénéfices sous forme de dividendes, comme de nombreuses entreprises publiques (lire ici). Une pratique qui se situe à l’arrière-plan du récent mouvement social dans l’entreprise.

 

http://multinationales.org/Entreprises-publiques-et-optimisation-fiscale-apres-EDF-Aeroports-de-Paris

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 09:58

 

 

Une étude réalisée par d’Airparif (1) pendant l’hiver 2014/2015  effectuée sur 3 villages ruraux de Seine et Marne : Mouroux, Pommeuse et Boissy le Châtel nous apprend que les émissions de Benzo(a)pyrène étaient les plus importantes relevées sur les 9 sites étudiés.

Etude Airparif hiver 2014/2015(page18) http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/bilan-hap-26115.pdf

Etude Airparif hiver 2014/2015(page18) http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/bilan-hap-26115.pdf

Etude Airparif hiver 2014/2015(page 23) http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/bilan-hap-26115.pdf

Etude Airparif hiver 2014/2015(page 23) http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/bilan-hap-26115.pdf

 

 

Au nord 77 l’inquiétude est grande car les points de contrôles de la qualité de l’air se situaient :

- à Mouroux près d’une école maternelle (237 élèves) et d’un terrain de sport

- à Boissy le Châtel à proximité de la salle des fêtes

- à Pommeuse dans l’école primaire du champ de seigle (372 élèves) et derrière la mairie.

 

Pommeuse a sur son territoire une importante zone industrielle (ex site Péchiney),

Cette zone industrielle est située à 2 pas de l’école primaire du village où avait été implanté le point de contrôle.

 

Les habitants ne comprennent pas la décision du Conseil Départemental de retirer sa subvention à Airparif alors que son président Jean-Jacques Barbaux dit vouloir protéger les villages ruraux.

 

Protéger les villages ruraux ce n’est pas seulement leur donner des subventions, c’est aussi protéger la santé des populations et notamment la qualité de l’air qu’elles respirent et permettre à Airparif de financer plus d’études de la qualité de l’air dans ces villages.

 

(1) http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/bilan-hap-26115.pdf

(2) http://www.aeroclub-apar.net/

 

 

Paru sur le site du Ministère de l’Ecologie :
La pollution de l’air par les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Les HAP sont des composés organiques dont la structure cyclique comprend au moins deux cycles aromatiques. De nombreux HAP présents dans l’atmosphère existent simultanément sous forme gazeuse et particulaire (HAP adsorbés et/ou absorbés aux particules). Ils font partie des polluants organiques persistants du fait de quatre caractéristiques principales : ils sont toxiques, persistants dans l’environnement, bioaccumulables (ils s’accumulent dans les tissus vivants du fait de leur forte solubilité dans les lipides) et peuvent être transportés sur une longue distance. 

La population est généralement exposée à un mélange de HAP. Actuellement, leurs effets sur la santé ne sont que partiellement connus. Les données disponibles montrent que certains HAP peuvent induire spécifiquement de nombreux effets : 
– des effets hépatiques, hématologiques, immunologiques et développement d’athérosclérose ;
– et/ou des effets sur la reproduction, ainsi que des effets génotoxiques et cancérigènes.

Le benzo[a]pyrène, l’un des HAP les plus connus, est classé comme agent cancérigène pour l’homme (groupe 1) par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ). D’autres HAP sont également classés par le Circ comme agents cancérigènes probables (groupe 2A) ou cancérigènes possibles (groupe 2B) – (benzo[b]fluoranthène par exemple).

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 18:11

 

Paru sur le site le Monde :

Etat d’urgence en Californie après une fuite massive de méthane

 

 

Le Monde.fr avec AFP | 07.01.2016 à 07h34 • Mis à jour le 07.01.2016 à 11h37

Le gouverneur de Californie a déclaré l’état d’urgence autour de Los Angeles, mercredi 6 janvier, à cause d’une fuite de méthane massive dans un puits gazier, qui a forcé des milliers de résidents de la banlieue de Porter Ranch à évacuer.

 

Depuis plusieurs semaines, habitants et élus réclamaient une telle intervention officielle. La promulgation de l’état d’urgence permet désormais de mobiliserl’ensemble des agences gouvernementales de l’Etat pour venir en aide à la population et de vérifier que l’entreprise à l’origine de la fuite prend les dispositons nécessaires pour mettre fin à la fuite.

 

  • Quelle est la nature de cette fuite ?

La société en question, Southern California Gas Company (SoCalGas), a signalé la fuite le 23 octobre. Des employés ont en effet repéré un problème sur un tuyau d’injection à quelque 2 400 mètres de profondeur dans le puits. L’entreprise n’a toutefois pas donné d’explications sur ce problème technique. Présentée initalement comme un problème mineur, la situation a empiré depuis.

SoCalGaz a tenté de réparer la fuite au moins huit fois, selon le quotidien américain LA Times. Mais les essais sont restés vains, la pression étant trop importante pour parvenir à colmater la brèche avec le mélange de boue et de produits chimiques utilisés par l’entreprise.

Selon la société, la fuite répand actuellement entre 30 000 et 58 000 kilogrammes de méthane par heure dans l’air.

 

  • Est-ce dangereux pour les riverains ?

Les autorités affirment que la fuite ne pose pas de danger sérieux pour la santé des riverains. Le méthane est un gaz inodore, mais des additifs nauséabonds y sont mélangés pour signaler les fuites. Ce sont ces additifs qui ont provoqué, dans un premier temps, des nausées, saignements de nez et maux de tête chez beaucoup d’habitants des environs. Les autorités sanitaires ont toutefois dû expliquer qu’elles ne connaissaient pas les conséquences d’une telle exposition sur le long-terme, selon la BBC.

Au total, plus de 2 200 familles ont déjà été évacuées et relogées, ont précisé les autorités. Mais selon CBS News, plus de 6 500 foyers ont fait une telle demande, et les autorités locales peinent à trouver une solution.

 

 

 

C’est surtout l’impact environnemental de cette fuite qui pourrait être dévastateur. L’autorité de la qualité de l’air en Californie (California Air Resources Board) estime que la fuite est si importante qu’elle correspond à une augmententation de la production de gaz à effet de serre pour toute la Californie de près de 25 %. « Nous ne pourrons évaluer son impact que lorsque la fuite sera définitivement arrêtée et que nous bénéficierons de chiffres », a toutefois temporisé un porte-parole de l’agence.

La fuite de méthane « est l’équivalent de la marée noire de BP [survenue en 2010 dans le golfe du Mexique], sauf qu’elle se produit sur terre, dans un endroit peuplé », a déclaré Mitchell Englander, conseiller municipal de Los Angeles représentant de Porter Ranch, cité par le New Yortk Times, décrivant une « catastrophe environnementale » et une « crise chaotique ».

Tim O’Connor, avocat de l’Environmental Defense Fund, une organisation non gouvernementale qui milite pour la protection de l’environnement, avance lui,auprès de la BBC, une comparaison : « C’est comme si on brûlait 3,15 milliards de litres d’essence, et ça représente aussi la même pollution que produiraient en un jour 4,5 millions de voitures. »

C’est « l’équivalent de trois quarts des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an », souligne de son côté Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales, interrogée par l’Agence France-Presse. Selon elle, cette fuite est « sans comparaison, catastrophique », car c’est du méthane, un gaz à effet de serre « 80 fois plus puissant que le CO2 à l’échelle de vingt ans, et qui agit beaucoup plus rapidement ».

 

  • La situation va-t-elle durer ?

SoCalGaz a annoncé qu’elle s’apprêtait à faire une nouvelle tentative pour colmater la brèche, en utilisant une nouvelle technique. Mais l’entreprise a prévenu que ce plan pourrait prendre plusieurs mois, et ne serait pas achevé « avant février ou mars ». En attendant, la société a installé en outre à la surface de larges panneaux pour tenter de réduire les projections de pétrole. Le puits est en effet installé dans un champ appauvri de pétrole, et certaines poches ont rejailli suite à cette fuite en profondeur.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/01/07/etat-d-urgence-en-californie-apres-une-fuite-massive-de-methane_4842896_3244.html#KiSzzywMlpuLgKuR.99

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 11:09

William Saurin

St Thibault des Vignes

7ème émetteur en France

en 2014

de Gaz à effet de Serre

hydrochlorofluorocarbones (HCFC) (1)

 

Ses émissions ont presque doublé entre 2013 et 2014

Et ont été multipliées par 2 fois ½ depuis 2010

 

 

 

 

Après la COP 21

quelles mesures compte prendre

WILLIAM-SAURIN St Thibault des Vignes

pour réduire

ses émissions de gaz à effet de serre ?

 

Nous n’en savons rien.


(1) site IREP registre des émissions polluantes http://www.irep.ecologie.gouv.fr/IREP/index.php

 

Paru dans actu-environnement :
ICPE : mise en consultation d'un projet d'arrêté relatif aux exploitations utilisant des GES

Reglementation | 28 avril 2014 | Pierre Emmanuel Bouchez

l

Le ministère de l'Ecologie a mis en consultation un projet d'arrêté visant à modifier les prescriptions générales applicables aux installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) déclarées et soumises à contrôle périodique, fabriquant, employant ou stockant des substances appauvrissant la couche d'ozone. La consultation est ouverte du 24 avril au 15 mai 2014.

Ces installations, relevant de la rubrique 1185 de la nomenclature ICPE, ont recours à des gaz fluorés tels que les hydrofluorocarbones (HFC), l'hexafluorure de soufre (SF6), ou les perfluorocarbones (PFC), ainsi qu'à des "substances appauvrissant la couche d'ozone" telles que les hydrochlorofluorocarbones (HCFC) ou les chlorofluorocarbones (CFC). La modification des prescriptions générales intervient suite à la modification du champ de la rubrique.

Des contrôles périodiques sont prévus concernant les installations relevant de la rubrique 1185-2 de la nomenclature ICPE. Le texte précise quels points précis sont appelés à être contrôlés, et la mesure dans laquelle ces points peuvent constituer des cas de non conformité majeure.

Ce type de gaz à effet de serre (GES) est doté d'un pouvoir de réchauffement planétaire (PRP) pouvant être 10.000 fois supérieur à celui du CO2, c'est pourquoi la prévention des fuites et émissions de fluides est capitale.

Pierre Emmanuel Bouchez

http://www.actu-environnement.com/ae/news/icpe-consultation-controles-periodiques-hfc-21500.php4

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 09:21

 

 

L’élevage de volailles

l’œuf Briard St Cyr sur Morin 

2ème plus important émetteur

d’ammoniac (NH3)

dans l’air

d’Ile de France

en 2014 (1)

 

 

(1) http://www.irep.ecologie.gouv.fr/IREP/index.php

 

Paru sur le site actu environnement :
Ammoniac (NH3)

Composé basique, l’ammoniac, sous sa forme gazeuse, est incolore, à l’odeur piquante, il est plus léger que l’air. Il peut provoquer des brûlures et des irritations pulmonaires. C'est un déchet dangereux pour l’environnement et la santé. C'est un polluant essentiellement agricole, émis lors de l'épandage des lisiers provenant des élevages d'animaux, mais aussi lors de la fabrication des engrais ammoniaqués. Il a une action irritante sur les muqueuses de l'organisme.

http://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/ammoniac_nh3.php4

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 10:50

 

Paru sur le site actu-environnement :

HydroFluoroCarbures (HFC)

Composés halogénés gazeux utilisés en remplacement des substances appauvrissant la couche d’ozone (CFC), mais qui entre dans le processus d'effet de serre. Ils font partie des six principaux gaz à effet de serre inscrits sur la liste du Protocole de Kyoto.

http://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/hydrofluorocarbures_hfc.php4

 

 

Les rejets de gaz à effet de serre HydroFluoroCarbures (HFC) de BASF Mitry-Mory ont augmenté de 73% dans l’air depuis 2010 (1)

 

Cette entreprise située dans le bassin versant Beuvronne est classée depuis 2009 parmi les 10 plus importants émetteurs de ce gaz en France.

 

Après la COP 21, quelles mesures compte prendre BASF Mitry-Mory pour réduire sa production de gaz à effet de serre ?

 

Un sujet qui fâche la multinationale qui vient de fêter ses 150 ans en 2015 sans inviter les associations de défense de l’environnement ?

(1) site IREP registre des émissions polluantes http://www.irep.ecologie.gouv.fr/IREP/index.php

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

 

Le géant de la chimie BASF fête ses 150 ans sur son site de Mitry-Mory

Marion Kremp | 13 Sept. 2015, 11h44 | MAJ : 13 Sept. 2015, 11h44

 

On s’y gare dans le sens de la marche... pour être prêt à évacuer en cas d’accident. Bienvenue à Mitry-Mory sur l’un des deux sites seine-et-marnais classés Seveso du leader mondial de la chimie, BASF. Vendredi, les directeurs des sites de Mitry et de Meaux recevaient le président pour la France du groupe allemand, Xavier Susterac, pour les 150 ans du géant de la chimie.

 

L’occasion de visiter le site de Mitry-Mory spécialisé dans le polyuréthane et ses multiples applications. « De la semelle de basket, au tableau de bord de voiture en passant par l’isolation de l’habitat ou encore la paille filtrant l’eau non potable, le polyuréthane est un produit magique ! », vante le directeur de BASF Mitry, Christophe Dubois. Le site emploi 54 salariés, à 80 % des cadres ou agents de maîtrise qualifiés. A Meaux, BASF a racheté le site de Cognis installé dans le quartier de Beauval en bord de Marne. 56 000 t de produits, des tensio actifs destinés à l’industrie cosmétique ou encore des adjuvants pour les peintures ou les vernis, sortent chaque année du site de 23 ha qui emploi 115 salariés. Les deux sites sont surveillés 24 heures/24 et des secouristes sont présents sur place. Plusieurs sapeurs-pompiers assistaient d’ailleurs à la visite.

 

« Je regrette que seuls les journalistes aient été conviés à cette visite, déplore Mireille Lopez, présidente de l’association de défense de l’environnement du secteur (Adenca). BASF est un site Seveso à seuil bas mais il est entouré de six autres sites Seveso dont trois à haut risque, nous avons un droit de regard et les populations alentours également ! » Marion Kremp

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 10:14

 

Seine et Marne

pollution de l’air 2014

KERAGLASS

Bagneaux sur Loing

1er émetteur d’Arsenic

de France

 

site IREP

site IREP

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 10:40

 

 

En effet à la lecture du site IREP des émissions polluantes nous constatons que les 2 décharges Rep VEOLIA d’Ile de France Bouqueval et Claye-Souilly se sont partagées entre 2004 et 2013 à huit reprises  la 1ère place des industries qui émettent le plus de méthane dans l’air en France (2004,2005,2006,2007,2008,2009,2011,2013).

 

 

Après les engagements pris par la France dans le cadre de  la COP 21 pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre :

- que compte faire l’ETAT  pour obliger l’industriel à réduire ses émissions de gaz à effet de serre : méthane ?

 

- quels engagements va prendre  Antoine Frérot, patron de Veolia, pour réduire les émissions de méthane dans ses décharges ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

 

Ce que nous savons c’est qu’Antoine Frérot dit dans un article, diffusé par usine nouvelle :

"Le méthane est plus facile à capturer, à valoriser et à éliminer….. »(1)

 

Qu’attend-t-il pour appliquer cette méthode a ses propres décharges ?

 

 

 

 

 

(1) http://www.usinenouvelle.com/article/cop21-les-trois-recommandations-d-antoine-frerot-le-pdg-de-veolia.N329534

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 09:29

 

 

EUROFARAD

a augmenté ses émissions de

Dichlorométhane dans l’air

de plus de 19 %

entre 2013 et 2014

(Source IREP)

http://www.irep.ecologie.gouv.fr/IREP/index.php?adr=http://www.irep.ecologie.gouv.fr/IREP/ficheEtab.php?idetab=7985

 

 

Suite à un contrôle de la DRIEE 77

Un arrêté préfectoral de

mise en demeure

a été pris

à l'encontre de cet établissement

le 4/5/2015

Pour extrait :

 Nord-Ouest 77 EUROFARAD Chanteloup en Brie 2014 : 5ème plus important émetteur d’Ile de France de Dichlorométhane dans l’air
 Nord-Ouest 77 EUROFARAD Chanteloup en Brie 2014 : 5ème plus important émetteur d’Ile de France de Dichlorométhane dans l’air

Paru sur le site Atout santé.com
 

Le dichlorométhane est à l’origine de nombreuses morts toxiques au travail: beaucoup de cas ont été publiés en médecine légale. Le dichlorométhane est particulièrement narcotique: il a été utilisé comme gaz anesthésique au début du 20ème siècle....

 

 http://www.atousante.com/risques-professionnels/acd-agents-chimiques-dangereux/chlorure-methylene-dichloromethane-dcm/effets-dichloromethane-homme/

 

 

 

 

Paru sur le site Seine et Marne Développement :

Publié le 02/04/2014

·                                 SUCCESS STORIES

EUROFARAD, À CHANTELOUP-EN-BRIE : LA HAUTE COUTURE DE LA TECHNOLOGIE

Implantée depuis les années soixante en Seine-et-Marne, Eurofarad, entreprise emblématique du groupe Exxelia, est spécialisée dans les composants électroniques à très hautes performances, conçus sur mesure et fabriqués en petites quantités.

“Eurofarad appartient à l'histoire industrielle du pays”. D'emblée, Christophe Malrin, PDG d'Eurofarad, tête de pont du groupe Exxelia, spécialiste des composants électroniques et produits de haute technologie, plante le décor : son entreprise est un acteur incontournable de l'aéronautique, de la défense, du spatial, du ferroviaire et de l'exploitation pétrolière. “Elle fait partie du tissu industriel développé sous de Gaulle autour de l'aéronautique et de la défense”. D'abord implantée au centre-ville de Lagny-sur-Marne, elle a déménagé en 2009, se souvient Christophe Malrin…..

 

http://www.seine-et-marne-invest.com/invest/actualites/eurofarad-chanteloup-en-brie-la-haute-couture-de-la-technologie

 

Partager cet article
Repost0

Recherche