Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 15:25

Paru dans le Parisien 77 :

Crégy-les-Meaux : 21 ans après, la décharge Chaillouët devant la justice

L’ancien maire de la ville, les ex-dirigeants de la société Aubine ainsi que l’entreprise Veolia seront sur le banc des prévenus. C’est tout un quartier, dont la vie a été empoisonnée par cette ancienne décharge, qui attend des réponses…

 

Crégy-les-Meaux : 21 ans après, la décharge Chaillouët devant la justice

Crégy-lès-Meaux, samedi 6 juin 2020. Les premières émanations de gaz de la décharge limitrophe du quartier pavillonnaire ont été ressenties le 20 juin 1999. LP/Guénaèle Calant

Par Guénaèle Calant

Le 14 juin 2020 à 14h22

Avec le procès qui s'ouvre, ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Meaux, on va se lancer dans l'archéologie judiciaire. Car cela fait maintenant vingt-et-un ans que les habitants du quartier de Chaillouët, à Crégy-lès-Meaux, l'attendent.

Les juges vont donc se plonger, durant deux jours, dans le procès de la « décharge ». A la barre du tribunal : Jean-Robert Jacquemard, 70 ans, et Jean Benoist, 74 ans, en tant, respectivement, qu'ancien directeur général et président du conseil d'administration de la société S.A. Aubine, ainsi que Robert Le Foll, 86 ans, en tant qu'ex-maire de Crégy-lès-Meaux. Sans oublier la société Veolia Propreté Nord Normandie (qui a succédé à Aubine).

Ils comparaissent pour mise en danger d'autrui, avec risque immédiat de mort ou d'infirmité, par violation manifestement délibérée d'une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence, entre janvier 1997 et décembre 1998 (juin 1999 pour Robert Le Foll), mais aussi pour exploitation non autorisée d'une installation classée pour la protection de l'environnement (les périodes diffèrent selon les prévenus, allant de 1981 à 1995).

https://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/cregy-les-meaux-21-ans-apres-la-decharge-chaillouet-devant-la-justice-14-06-2020-8335245.php

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 11:34
31.5.2020 Canal de Chalifert à Lesches

31.5.2020 Canal de Chalifert à Lesches

31.5.2020 Canal de Chalifert : l'écluse de Lesches

31.5.2020 Canal de Chalifert : l'écluse de Lesches

Partager cet article
Repost0
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 13:41

 

Le syndicat de la  rivière Beuvronne  

constitué d’élus des communes bordant la Beuvronne et ses affluents

doit s’expliquer.

 

A quoi est consacré l’argent des contribuables des communes que gère ce syndicat ?

Nous n’en savons rien

 

Alors que les documents administratifs du syndicat sont publics, c’est le parcours du combattant pour pouvoir les consulter, pour ce faire notre association a dû il y a quelques années contacter la commission d’accès aux documents administratifs.

 

Pour mémoire, ce syndicat a signé des conventions financières avec les industriels ADP et CLAMENS  qui ont été autorisés à participer aux réunions des élus alors, qu’à notre connaissance, aucunes associations de défense de l’environnement n’y sont invitées.

 

Le syndicat de la rivière Beuvronne est présidé actuellement par  Yves Albarello.

Après les élections municipales de 2020, les communes vont devoir nommer leurs membres au sein de ce syndicat de rivière et une nouvelle élection à la présidence va avoir lieu dans les mois à venir.

 

Le futur président de ce syndicat va devoir tenir compte de la circulaire du 11/5/2020 qui  précise les conditions d’accès aux documents administratifs concernant l’environnement et impose  à ce que toute demande d’information relatives à l’environnement doit faire l’objet d’un accusé de réception et d’une réponse explicite dans un délai d’un mois.

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2020/05/cir_44969.pdf

 

 

2017 la qualité de l'eau de la Beuvronne est mauvaise sur 2 points de contrôle

2017 la qualité de l'eau de la Beuvronne est mauvaise sur 2 points de contrôle

2018 la qualité de l'eau de la Beuvronne est mauvaise sur 4 points de contrôle (alors que c'était seulement sur 2 points l'année précédente 2017)

2018 la qualité de l'eau de la Beuvronne est mauvaise sur 4 points de contrôle (alors que c'était seulement sur 2 points l'année précédente 2017)

Partager cet article
Repost0
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 18:14

 

La réunion sera retransmise par voie électronique sur le site de la mairie :

https://www.youtube.com/channel/UC9Fk_BFTW2imhLU9FuFw7SQ

CLAYE-SOUILLY : réunion conseil municipal ce soir à 20 heures à huit clos
Partager cet article
Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 15:24

 

L’avis de la Mission Régionale d’autorité Environnementale d’IDF

concernant le projet de Plan Local d’Urbanisme d’Annet sur Marne vient d’être mis en ligne.

http://www.mrae.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/200529_mrae_avis_sur_modification_du_plu_d_annet-sur-marne_77_.pdf

 

Alors que l’ancien plan déchets d'IDF ne le permettait pas, le nouveau plan déchets IDF de Valérie Pécresse, voté en novembre 2019, permet l’extension de la décharge ISDI  ECT d'Annet sur Marne à condition qu’elle soit contigüe à la décharge existante.

Dans la foulée le conseil municipal d’Annet sur Marne propose dans son futur PLU de dédier une zone agricole aux décharges ISDI, en bordure de la vallée de la rivière Beuvronne, sous le secteur réglementaire Ai. (voir page 7 avis MRAE)

Oui vous avez bien lu les élus d'Annet sur Marne veulent "consacrer" sur leur commune une zone aux décharges ISDI, est-ce une première en France ?

 

Comme vous le verrez sur le plan qui suit une partie de cette zone est très proche de 2 zones pavillonnaires et de la vallée de la Beuvronne.

source : avis mrae page 7

source : avis mrae page 7

On peut lire page 6 de l’avis MRAE

« S’agissant de la création du sous-secteur Ai dédié aux ISDI au sein de la zone agricole A, la MRAe estime que l’évaluation environnementale présentée ne répond pas de façon satisfaisante à l’ensemble des obligations du code de l’urbanisme relatives à son contenu, et considère qu’en l’état actuel du dossier, la justification des adaptations réglementaires liées à la création de ce sous-secteur Ai est insuffisante, notamment au regard de leurs incidences sur l’environnement »

 

Pour mémoire les jus d’une décharge ISDI repartent directement vers le milieu naturel, sans être traités.

A Annet sur Marne c’est vers le fossé de Montigny, affluent de la Beuvronne, que repartent ces jus. La Beuvronne se rejetant dans la Marne, sur cette même commune, en amont proche du plus important captage d’eau du 77, qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants.

Les enjeux de santé sont devenus une préoccupation prioritaire des français, l’urbanisme doit prémunir les habitants des pollutions et protéger leur environnement (eau, air, sol…), l’implantation d’une  nouvelle décharge près d’habitations et en bordure d’une rivière ne  semble pas le meilleur moyen d’atteindre ce but.

 

La santé et l’environnement

 sont-ils

 au cœur des préoccupations

des élus

d’Annet sur Marne ?

 

 

A vous de juger

Partager cet article
Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 10:14
ADENCA attend un geste de la nouvelle municipalité

Notre association  a été constituée en mars 2008.

Elle participe depuis de nombreuses années aux réunions Plan Régional Santé Environnement d’Ile de France.

 

Elle a été nommée par le préfet de Seine et Marne au collège « associations de protection de l’environnement », dans les commissions suivantes :

- Commission de suivi de site des décharges Veolia de Claye-Souilly et Monthyon

- Commission de suivi de site des sites Seveso de la zone industrielle de Mitry-Compans

- Commission locale de concertation et de suivi des carrières de gypse exploitées par Placoplatre.

 

Mais depuis sa création, en 2008, notre association, dont le siège social est situé à Claye-Souilly :

-  n’a jamais pu obtenir un emplacement au forum des associations de Claye-Souilly, alors que Villeparisis nous accueillait volontiers au sien

-  n’a jamais été répertoriée dans le guide des associations de Claye-Souilly

-  n’a jamais été invitée aux réunions d’information des associations et aux différentes manifestations de Claye-Souilly

-  n’a jamais pu obtenir de salle pour ses réunions à Claye-Souilly.

 

La nouvelle municipalité souhaite que le lien social soit au cœur de la vie municipale, pour ce faire aucunes associations ayant son siège social sur la commune ne doit être mise à l’écart par les élus.

 

Après cette période de confinement, rien ne sera plus comme avant, la protection de la santé et de l’environnement devra être une volonté forte des nouveaux élus de la commune, c’est pourquoi Adenca vient d’adresser une lettre à Jean-Luc Servières pour lui demander de traiter notre association comme toutes les autres associations de la commune.

 

En effet la constitution du 4/10/1958 indique :

« Art. 1. - La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »

 

 

Pour mémoire article paru dans le Parisien 77 le 6/9/2008 :

ADENCA attend un geste de la nouvelle municipalité
Partager cet article
Repost0
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 11:01
CANAL DE L'OURCQ : l'écluse de Vignely
CANAL DE L'OURCQ : l'écluse de Vignely
CANAL DE L'OURCQ : l'écluse de Vignely
Partager cet article
Repost0
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 15:38

 

Nous recevions en Seine et Marne déjà les déchets des autres :

- ordures ménagères

- déchets dangereux

- gravats de bâtiment

- épaves de voitures

- ancien wagons SNCF.......

Mais on apprend aujourd’hui que cela ne suffisait pas et que des épaves de navires sont également démantelées sur notre territoire dans une installation illégale implantée à Chatenay sur Seine, dans la Bassée, en bordure de Seine au Sud 77, près de Montereau-Fault-Yonne.

L’entreprise qui gère cette installation  a son siège social dans le Rhône à Vindry sur Turdine.

Cette entreprise ne bénéficie pas des autorisations nécessaires pour gérer cette installation.

On apprend que cette entreprise située à proximité de la Seine exécute des opérations de démontage et découpage des navires hors d’usages sur une aire non étanche et non aménagée pour la récupération des éventuels liquides épandus et des eaux souillées.

 

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-et-cadre-de-vie/ICPE-carrieres/Decisions/Sanctions/Societe-MCEI-a-CHATENAY-SUR-SEINE-77126

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 14:37

 

Paru sur EuroVelo 3 :

La Seine et Marne ne jalonne pas l’EV3, CycloTranseurope et l’AU5V le font !

Les deux associations ont mené une opération de jalonnement de la Scandibérique dans la plaine de France lundi 1er juin 2020. Une première équipe est partie de Sevran (Seine-St-Denis) et une seconde de Ver-Sur-Launette (Oise). Elles se sont rejointes à Villeneuve-sous-Dammartin.

Sur une trentaine de kilomètres, elles ont tracé à la peinture sur la chaussée des repères représentant le logo de l’EuroVélo 3. En effet, malgré des demandes répétées depuis des années, le département de Seine-et-Marne n’a toujours pas jalonné ce parcours. Les visiteurs lointains (venus de France et des pays proches) comme les isariens et les franciliens se perdent régulièrement dans le secteur faute d’indication. Certains se retrouvent, parfois avec des enfants, sur des routes dangereuses.

 

En menant cette action, CycloTransEuropre et l’Association des Usagers du Vélo des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l’Oise (AU5V) poursuivaient deux objectifs :

  • offrir un itinéraire continu aux cyclistes. Après des semaines de confinement, on a tous envie de plein air, de liberté, de retrouvailles avec la nature. Cet itinéraire sera une première réponse dans l’urgence du moment.
  • mobiliser le département de Seine-et-Marne et les communes du parcours pour investir dans l’aménagement de la Scandibérique. Mais il ne suffira pas d’un simple jalonnement. Il faut aménager les chemins ruraux disponibles, sécuriser les routes. Il faut investir dans une infrastructure cyclable et piétonne.

Le département de Seine-et-Marne ne doit plus être à la traîne dès qu’il s’agit de développer le vélo et doit s’en donner les moyens. Nous allons demander à le rencontrer afin d’agir ensemble pour rattraper le temps perdu.

https://eurovelo3.fr/la-seine-et-marne-ne-jalonne-pas-lev3-cyclotranseurope-et-lau5v-le-font/

Partager cet article
Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 16:19
Le pont de Trilbardou toujours interdit au plus de 3T5 dans l'attente de travaux financés par le conseil départemental

Partager cet article
Repost0

Recherche