Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 20:56

 

 

EMPLACEMENT DU POINT DE CONTROLE DU RU DE RUTEL EN 2020

 

POINT DE CONTROLE supprimé en 2021

 

Extrait " Qualité des cours d'eau en Seine et Marne" fiches de synthèse des 76 points de mesure des réseaux de surveillance des cours d'eau édition 2020 Conseil Départemental du 77

Extrait " Qualité des cours d'eau en Seine et Marne" fiches de synthèse des 76 points de mesure des réseaux de surveillance des cours d'eau édition 2020 Conseil Départemental du 77

 

Les dernières analyses de la qualité de l’eau du ru de Rutel mises à la disposition du public datent de 2019.

 

 Elles sont mauvaises pour les paramètres suivants :

  • Qualité physico Chimique (DCE)
  • Matières phosphorées

 

Elles sont médiocres pour les paramètres suivants :

  • Matières azotées
  • Nitrates.

 

                     Mais qu’à cela ne tienne le conseil départemental a décidé de supprimer en 2021 le seul contrôle qu’il effectuait sur ce ru.

 

 

 

Pas de contrôles = pas de problèmes

 

 

Pourtant le ru  de Rutel reçoit les eaux de ruissellement 

  • De la décharge ISDI de Monthyon  autorisée en 2021
  • Des 2 méthaniseurs de déchets de Chauconin-Neufmontiers
  • Des champs cultivés par l’agriculture intensive (pesticides, nitrates….)
  •  
  • De la station d’épuration de Penchard  dont la qualité des eaux rejetées vers  le ru de Bourdeau (affluent du ru de Rutel)  doit être améliorée conformément à  l'arrêté préfectoral du 9/11/2020 de prescriptions complémentaires imposé à la communauté de communes du pays de Meaux , en effet un réaménagement du déversoir d’orage de l’Arpent Noir est nécessaire pour supprimer les by-pass (1) fréquents d’eaux usées vers ce ru.

 

Contrôler régulièrement  l'état de pollution de ce ru aurait pu permettre aux autorités de savoir si la communauté d'agglomération du pays de Meaux respectait bien l'arrêté du préfet.

 

 

Pourtant le ru de Rutel déborde régulièrement à Villenoy, la commune a été reconnue en état de catastrophes naturelles 2 fois en 2021 (en juin et juillet) et en juin 2018. (2)

 

Contrôler régulièrement les débits de ce ru pourrait permettre de trouver des solutions pour réduire ces inondations .

 

Pour savoir pourquoi

le Conseil Départemental a supprimé ces contrôles

 nous vous conseillons de vous rapprocher de vos conseillers départementaux :

 

Olivier Morin

Ex vice président de la Communauté de Communes du Pays de Meaux

 

Véronique Pasquier

Conseillère municipale de Claye-Souilly

Membre de la Commission Environnement au CD 77

 

 

 

 

 

  1. Qu’est-ce qu’un by-pass (déversoir d’orage et trop plein) : c’est un ouvrage qui permet  de déverser directement dans un cours d’eau une partie des effluents (mélange d’eaux usées et d’eaux pluviales) qu’une station d’épuration n’est pas en mesure de traiter, en général en période de fortes pluies mais pas seulement.
  2.  https://www.georisques.gouv.fr/mes-risques/connaitre-les-risques-pres-de-chez-moi/rapport?form-commune=true&codeInsee=77513&ign=false&CGU-commune=on&commune=77124+Villenoy#details_cat_nat

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 13:36
Ussy sur marne : 2 accidents de méthaniseur de déchets répertoriés sur le site ARIA

 

N° 56934 -  16/03/2021 -  FRANCE - 77 - USSY-SUR-MARNE

E38.21 - Traitement et élimination des déchets non dangereux

Vers 6h30, dans une entreprise de méthanisation, une surpression provoque le débâchage du toit souple d’un des digesteurs. Du biogaz s’échappe à l’atmosphère. L’alerte est donnée par les riverains en raison de la forte odeur d'”oeuf pourri”, caractéristique du rejet d’H2S, présente dans l’atmosphère. Un mélange de mousse et de matières en cours de méthanisation est rejeté. L’ensemble est contenu dans la rétention étanche prévue autour du digesteur. Le site est sécurisé et mis à l’arrêt. Vers 13 h, l’installation est remise en fonctionnement à l’exception du digesteur accidenté. Ce dernier est vidangé.

L’exploitant indique ne pas avoir entendu la première alerte de surpression qui lui a été adressée dans la nuit, à 2 h. Un phénomène de moussage dans le digesteur est à l’origine de la surpression. La soupape de suppression est réglée pour se déclencher à 3,5 mbar mais la forte production de mousse aurait vraisemblablement empêché son bon fonctionnement. Cette dernière a été vérifiée 3 mois plus tôt. Une semaine avant l’événement, les intrants ont été modifiés et de la pulpe de pomme de terre a été introduite en complément des intrants habituels. De la mousse est apparue la veille de l’événement et la hauteur des agitateurs a été augmentée pour réduire sa production comme prévu par les procédures d’exploitation. La cause de cette surproduction de mousse n’est pas connue.

A la suite de l’événement, l’exploitant prévoit d’abaisser le niveau de matières dans les cuves. L’inspection des installations classées demande, par ailleurs, qu’une analyse des digestats issus des matières pompées dans la zone de rétention et réintroduites dans le processus de méthanisation soit effectuée avant épandage.

La remise en service du digesteur s’effectue 6 semaines après l’événement et génère des nuisances olfactives pour les riverains pendant 1 heure.

En juillet 2020, une réaction exothermique de charbon actif a eu lieu sur ce site (ARIA 56388).

https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/accident/56934/

 

 

Réaction exothermique de charbon actif

N° 56388 -  19/07/2020 -  FRANCE - 77 - USSY-SUR-MARNE

E38.21 - Traitement et élimination des déchets non dangereux

Un dimanche, une réaction exothermique se produit dans 2 big-bags de charbons actifs stockés sous un auvent dans une unité de méthanisation. De la chaleur, des fumées et une odeur de soufre sont émises. L’employé d’astreinte détecte le problème et décide d’intervenir en fin de journée. Il étale 1 m³ de charbons actifs avant de les recouvrir de terre. L’opération est effectuée entre 22 h et 1h30 le lendemain et est effectuée en concertation avec les services de secours.

https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/accident/56388/

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 13:48
Canal de Chalifert : Les cygnes en famille
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 11:45

 

Plus jamais ça

Villeparisis 2015 lieudit l'Ambrésis

Villeparisis 2015 lieudit l'Ambrésis

 

Notre association siège depuis plusieurs années à la commission de consultation des services publics locaux (CCSPL) de Sigidurs.

 

Nous avions attiré l’attention de ce syndicat sur le fait que 2 syndicats de déchets du 77 acceptaient les déchets d’amiante liée :

  • Smitom Lombric Vaux le Pénil
  • Smitom Nord 77 Monthyon.

 

Depuis septembre 2021 le Sigidurs a mis en place une expérimentation d’accueil des déchets d’amiante liée dans sa déchèterie de Dammartin en Goële, une expérimentation qui pourrait être pérennisée et étendue à d’autres déchèterie en 2022.

 

Nous remercions Jean-Claude Geniès, maire de Gressy et président du Sigidurs, d’avoir mis en place cette expérimentation qui soulage les habitants qui avaient des difficultés à éliminer ce type de déchets.

 

Une bonne nouvelle : Vos déchets d’amiante liée peuvent être déposés dans la déchèterie du Sigidurs de Dammartin en Goële
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 18:40

CLAYE-SOUILLY

 

DEMOLIR PLUTOT QUE RENOVER !

01.2022  Claye-Souilly : L'ancienne gendarmerie, les logements des gendarmes

01.2022 Claye-Souilly : L'ancienne gendarmerie, les logements des gendarmes

 

Comme vous pouvez le constater au vu de l’image  l’immeuble servant de logement aux gendarmes n’est pas délabré, alors pourquoi va-t-on le démolir ?

 

 

 

 

A Villenoy on rénove une maison bourgeoise du 19e siècle, à Claye-Souilly on va détruire l’ancienne gendarmerie datant de moins de 50 ans !

 

Historique  :

 

Cette gendarmerie  ainsi qu’un important immeuble permettant d’y loger les gendarmes ont été construits vers 1966 sur un terrain  de 1446 m2 cédé gratuitement au conseil départemental par la commune de Claye-Souilly.

 

Le site a fermé lorsque la brigade territoriale de gendarmerie de Claye-Souilly a été dissoute le 1/9/2011 (arrêté ministériel 26/8/2021) (1).

 

Les élus du conseil départemental 77 ont laissé  le terrain et les bâtiments sans affectation depuis cette dissolution puis les ont revendus à la communauté de communes CARPF.

 

 

DEMOLIR PLUTOT QUE RENOVER !

 

La mairie de Claye-Souilly a autorisé en avril 2021 la démolition de la totalité des bâtiments.

 

En effet la CARPF devrait implanter dans les années à venir une crèche de 40 places et un relais assistante maternelle.

En général ce type d’activité utilise environ 500 m2 de surface, mais l’ancienne gendarmerie dispose d’un terrain de 1446 m2.

 

La CARPF,  va-t-elle construire sur le reste du terrain un autre bâtiment pour la collectivité ou céder les centaines de mètres carrés de terrain restant à un promoteur ?

 

La CARPF est bien discrète sur le sujet, pourtant c’est l’argent de vos impôts qui va être utilisé pour ce projet.

 

 

Pour toutes informations nous vous conseillons de contacter :

Jean-Luc Servières

Vice-président de la CARPF

et Maire de Claye-Souilly

 

1. https://www.interieur.gouv.fr/Publications/Bulletin-officiel-du-ministere-de-l-Interieur/N-2011-08-Aout-2011

 

 

 

 

Paru sur le site "La Marne"

 

Seine-et-Marne. La maison des cérémonies de Villenoy bientôt dédiée aux artistes

La maison des Cérémonies de Villenoy, laissée à l'abandon depuis plusieurs années va bientôt faire peau neuve. Le maire veut en faire un lieu de culture : la maison des artistes.

Par Laura Bourven Publié le 31 Jan 21 à 12:02  mis à jour le 1 Fév 21 à 1:01

 

 

A Villenoy on rénove une maison bourgeoise du 19e siècle, à Claye-Souilly on va détruire l’ancienne gendarmerie datant de moins de 50 ans !

Le domicile des dirigeants de l’ancienne sucrerie de Villenoy,  actuellement en très mauvais état, pourrait changer de destination. Anciennement, Maison des cérémonies, il pourrait être transformé en Maison des artistes. 

Le bâtiment était devenu la Maison des cérémonies de Villenoy 

En septembre 2009, l’ancienne municipalité avait en tête de faire de la demeure un lieu de célébrations, notamment pour les mariages.

« L’ancienne salle des mariages, trop petite, n’était plus adaptée à sa fonction » justifiait le maire à l’origine de ce projet, Roger Paoletti (2001-2014), lors de son inauguration.

Faute d’entretien, la Maison des cérémonies est en très mauvais état

Depuis, la Maison des cérémonies a perdu  sa fonction initiale et s’est dégradée avec le temps.

Quand je suis arrivé à la tête de la mairie, le bâtiment était et est toujours en très mauvais état. Rien n’a été entretenu pendant des années.  

Emmanuel Hude Maire de Villenoy

La démolition du bâtiment était prévue par son prédécesseur Michel Venries. Pour le maire actuel, elle n’est pas envisageable.

 Ce bâtiment fait partie de notre patrimoine.

 

Emmanuel Hude

A Villenoy, la Maison des cérémonies devient la Maison des artistes

Après mure réflexion, Emmanuel Hude a décidé d’en faire une Maison des artistes. Une fois restaurée, une salle d’exposition  sera aménagée au rez-de-chaussée.

Nous pourrons également utiliser le jardin pour organiser des expositions temporaires en extérieur, au printemps et en été.

 

Emmanuel Hude

Au premier étage, trois artistes pourront y installer leur atelierUn quatrième atelier avec hébergement sera aussi proposé à la location pour un artiste de façon permanente.

« Nous souhaitons principalement accueillir des artistes tels que des peintres ou bien des sculpteurs, mais nous sommes ouverts à tout type d’art » poursuit Emmanuel Hude.

 

« C’est un projet valorisant »

Le maire sélectionne avec les élus les meilleurs projets afin de décider qui pourrait bénéficier des locaux mis à disposition par la municipalité de Villenoy.

Déjà plusieurs artistes ont eu vent de l’initiative de la commune et ont manifesté leur intérêt.
Derrière ce projet, la municipalité voulait trouver une fonction qui puisse mettre en avant la Maison des artistes.
 

On a constaté qu’il y a un manque de culture dans notre commune. Accueillir des artistes est un moyen pour nous d’avoir un projet valorisant, au-delà des frontières de Villenoy.

Emmanuel Hude

La mairie voit plus loin et espère, grâce à cette nouvelle Maison des artistes, pouvoir créer des échanges et des programmes intergénérationnels avec des ateliers pour les enfants et les personnes âgées.

 

Inauguration en 2021

Les travaux de rénovation du bâtiment attenant à l’ancienne sucrerie devraient bientôt commencer.

La mairie aimerait inaugurer le site avant la fin de l’année 2021 avec les premières expositions.

https://actu.fr/ile-de-france/villenoy_77513/seine-et-marne-la-maison-des-ceremonie-de-villenoy-bientot-dediee-aux-artistes_39051681.html

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 18:15

 

Il était de ceux que l'on aimerait rencontrer plus souvent.

 

 

Nous échangions souvent avec lui , il était toujours de bons conseils et ne comptait pas son temps lorsqu'il s'agissait de protéger l'environnement.

 

 

 

Paru sur le site « La Marne » :

Lagny : hommage ému à Philippe Barbier, élu mais citoyen avant tout

LAGNY : Philippe Barbier nous a quitté

A l'Eglise de Lagny, jeudi 6 janvier 2022, ils étaient nombreux pour lui rendre hommage. Ex-élu, latignacien de cœur, Philippe Barbier comptait parmi les figures locales.

 

Famille, proches, élus, amis et voisins ont rendu hommage à Philippe Barbier, jeudi 6 décembre 2021 à Lagny-sur-Marne. (©Escale Photo Lagny)

 

Par Julia GualtieriPublié le 7 Jan 22 à 18:05 

 

La ville de Lagny-sur-Marne a perdu l’une de ses figures. Philippe Barbier, ancien conseiller municipal, s’est éteint mercredi 29 décembre 2021, à 69 ans. Famille, amis et voisins, élus et commerçants, une centaine de personnes était réunie à l’église Notre-Dame des Ardents jeudi 6 janvier 2022 pour la cérémonie religieuse.

Dans une froide matinée éclairée par un ciel lumineux, tous sont venus saluer la mémoire d’un fils, un mari, un père, un grand-père, un ami, un voisin et aussi un citoyen. Un citoyen investi, un homme qui portait ses convictions dans la réalité et qui a fini par entrer en politique sous le premier mandat du maire Jean-Paul Michel, de 2014 à 2020.

Philippe Barbier, humaniste avant tout

Si vous n’avez pas eu la chance d’échanger avec lui sur le marché ou dans les rues de Lagny, vous avez certainement déjà vu ce visage et cette barbe blanche à Lagny.

Né dans la Sarthe en 1952, Philippe Barbier est arrivé très jeune à Lagny, dans les années 60 et en fera sa ville d’adoption. « Je crois qu’il n’est parti que trois ans de Lagny… Il s’est marié en 75 et avant de revenir en 78 », se souvient Fabien, l’un de ses deux fils. « Il n’y avait pas besoin de prendre rendez-vous, je savais que j’allais le croiser en ville », raconte Jean-Paul Michel. 

Sourire et regard malicieux, il était toujours prêt à discuter. Amoureux des gens, esprit libre et vif, la blague facile, Philippe Barbier, chimiste au centre de recherche de Gaz de France, chérissait « le lien social, la bienveillance, le respect de l’autre et des idées », formule Fabien.

« C’était un humaniste, un écologiste à l’écoute des autres », qualifie Patrick Roullé, au nom du parti Socialiste de Lagny. « Tous les témoignages l’ont bien décrit. Son ouverture d’esprit, son humour… il était très intelligent et profondément gentil », résume Nathalie Tortrat, maire de Gouvernes, avec qui il fut candidat aux cantonales en 2011. « C’est vrai qu’il avait des amis dans tous les partis », sourit son fils.

Dialogue et convictions, un citoyen engagé

Un petit côté Socrate, qui ne tenait pas qu’à la barbe mais à son amour du dialogue. Son parcours politique, autant que son histoire personnelle, en témoigne. Ainsi, son ancrage à gauche ne l’a pas empêché de collaborer avec des personnalités de centre droit et son éducation catholique ne l’a pas empêché d’être ouvert aux autres croyances, en témoigne Francis Husson, président de l’association de l’église Protestante.

« Nous n’étions pas du même bord politique mais Philippe aimait le débat, il défendait ses convictions dans le respect de celles des autres », évoque Jean-Paul Michel pour qui l’homme était devenu un ami. « Il ne faisait pas de la politique politicienne, il défendait l’écologie avant tout », ajoute Michaël Lopez, qui l’a côtoyé au conseil.

Homme d’engagement, sans jamais avoir été encarté, il défendait le petit commerce, s’est battu contre les déversements de dégivrant dans Beuvronne à Roissy, ailleurs contre le gaz de schiste, jusqu’ à partir pour une mission humanitaire au Burkina Faso. « Il était aussi très investi dans les conseils de quartiers des hauts de Lagny, où il vivait. C’était un citoyen qui voulait faire bouger les choses et les autres », résume Fabien.

https://actu.fr/ile-de-france/lagny-sur-marne_77243/lagny-hommage-emu-a-philippe-barbier-elu-mais-citoyen-avant-tout_47766749.html

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 19:51

 

Les 4000 usagers qui empruntaient chaque jour cette départementale sont toujours obligés de faire un important détour et cela depuis près d’un mois.

 

La conseillère départementale 

Véronique Pasquier

toujours aux abonnés absents ?

 

Ils attendaient un petit mot de leur conseillère départementale pour les informer de la situation mais rien n’est venu.

 

En se rendant sur les lieux ils se sont aperçus qu’un pont provisoire était en construction.

 

Qui pourra  passer sur ce pont : véhicules, piétons, vélos : ils n’en savent rien.

 

Quand sera terminé ce pont : ils n’en savent rien non plus.

 

La RD 404 toujours coupée entre les villages ruraux de Nantouillet et St Mesmes et cela depuis près d’un mois
La RD 404 toujours coupée entre les villages ruraux de Nantouillet et St Mesmes et cela depuis près d’un mois
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 18:57
9/1/2022 INONDATIONS DE L'AUBETIN A POMMEUSE
9/1/2022 INONDATIONS DE L'AUBETIN A POMMEUSE
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 16:58

 

Paru sur le site Claye-Souilly Découverte

CLAYE-SOUILLY-HISTOIRE : RUE VICTOR DROUET

 

DROUET Victor

Né le 24.4.1823 et décédé le 22.10.1902 à Souilly.

Fils de Drouet Louis Philippe (l’un des derniers conseillers municipaux de Souilly) et de Véronique Virginie Thorigny.

Il épouse le 20.1.1847  à Claye-Souilly Louise, Catherine Eléonore Charpentier, originaire de Souilly.

Il aura 3 filles

- Louise, née 13.3.1848 et décédée 26.8.1848 à Claye-Souilly.

- Louise, Augustine, née 29.9.1849 Claye-Souilly.

- Sophie, née le 6.12.1853 à Claye-Souilly.

Cultivateur et Conseiller municipal de Claye-Souilly pendant près de 50 ans.

Le 28.9.1907 à la suite du don à la commune de Claye-Souilly, par sa fille Louise Augustine, d’une pompe alimentée par un puits en maçonnerie situé sur la petite place de Souilly, le conseil municipal décide de dénommer la rue où il est né « rue Victor Drouet » (à la place de rue des Bienvenues).

 

Sources :

Cercle Généalogique de la Brie : BMS 1845.1885?

 A.D.: Recensements  1856, 1866,,1876,1896,

 Extrait délibération conseil municipal Claye-Souilly 28.9.1907.

 

http://claye-souilly-decouverte.over-blog.com/article-7191010.html

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 18:27

 

Le centre ville de Claye-Souilly meurt à petit feu, depuis quelques années 2 boulangeries sur 3 ont fermé, sans oublier la maison de la presse, 2 restaurants, une supérette, un coiffeur, une blanchisserie et aujourd’hui un magasin de chaussures.

 

 

Un exemple à suivre

 

Les élus de la modeste commune rurale de Juilly de 2000 âmes ont décidé d’investir 700 000 €, avec l’aide de subventions, pour permettre à une boulangerie de voir le jour.

 

Jean-Luc Servières dit vouloir réimplanter des commerces en centre-ville mais pour ce faire la mairie devrait peut-être aider financièrement de nouveaux commerçants à s’implanter comme elle l’a fait pour les médecins en créant la maison médicale subventionnée par la commune.

 

Il est vrai que la mairie investit beaucoup dans le secteur du Bois des Granges en y construisant bientôt une école alors que les petits écoliers de Souilly sont contraints d’utiliser les transports en commun pour se rendre dans les écoles du centre-ville où ils sont répartis au gré des places disponibles.

 

 

 

Paru dans le journal « La Marne » :

 

La commune de Juilly accueille sa première boulangerie

La commune de Juilly (Seine-et-Marne) possède désormais une boulangerie. Pour la municipalité, il s'agit du dernier "maillon manquant" de la zone commerciale.

 

 

 

Claye-Souilly : la mairie va-t-elle investir comme à Juilly pour permettre la réouverture d’une seconde boulangerie en centre ville ?

Alexandre et Carine Zito vont ouvrir leur boulangerie le 6 janvier 2022 à Juilly. (©La Marne)

Par Victor Fernandez

Publié le 6 Jan 22 à 6:32 

La Marne

 

Une supérette, un cabinet médical, un bureau de Poste, il ne manquait plus qu’une seule chose à Juilly (Seine-et-Marne) pour pouvoir satisfaire tous les besoins quotidiens de ses habitants : une boulangerie.

Depuis jeudi 6 janvier 2022, c’est désormais chose faite. Alexandre et Carine Zito ont saisi l’opportunité proposée par la municipalité, pour y installer leur nouvelle boulangerie, « Le Fournil de la Source ».

 

Les pâtisseries à l’honneur

Le monde de la boulangerie, Alexandre Zito ne l’a pas découvert à Juilly. Il était déjà pâtissier, à la boulangerie de Mauperthuis, à Claye-Souilly. « C’est mon ancien patron qui a été contacté par Daniel Haquin [le maire de Juilly, N.D.L.R.] et qui m’a proposé d’y aller », explique Alexandre Zito. La pâtisserie sera donc mise à l’honneur au Fournil des Sources.

On pourra ainsi y retrouver un biscuit aux amandes, dénommé « Tendresse » ou des éclairs géants pour 6 personnes, déjà caractéristiques de son ancienne boulangerie clayoise. Côté pain, ce seront uniquement des farines label rouge qui seront utilisées.

Une vingtaine de places assises ou debout seront par ailleurs proposées aux personnes qui souhaiteraient s’arrêter pour manger sur place. « On pense voir tant les ouvriers des chantiers alentour, que des commerciaux de passage, des élèves du collège privé, ou bien sûr des gens de Juilly », indique Carine Zito.

 

Une boulangerie attendue

Ce projet de boulangerie avait été annoncé par la municipalité en 2018. Depuis, il suscitait l’impatience des habitants. « Nous avons décidé de construire le maillon manquant de cette zone commerciale appelée la Source », souligne la municipalité.

La construction de cette boulangerie a coûté plus de 700 000 € à la commune, qui a heureusement pu bénéficier de subventions. 30 % de cette somme provenait ainsi de la communauté d’agglomérations Roissy-Pays-de-France et 20 % de la Région Ile-de-France. Le département de Seine-et-Marne et l’État ont également participé pour 20 % de la somme, à eux deux.

 

 

4, rue de la Source à Juilly. De 7 h à 13 h 30 et de 15 h à 19 h 45 les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis. De 7 h à 14 h le dimanche. Fermé le mercredi. Téléphone : 01 64 35 29 61.

https://actu.fr/ile-de-france/juilly_77241/la-commune-de-juilly-accueille-sa-premiere-boulangerie_47707873.html

Partager cet article
Repost0

Recherche