Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 13:32

 montgé en goele 10.11.2013 2

Forêt régionale de Montgé en Goële

 

Pourtant cette forêt, située entre l’aéroport de Roissy et Meaux l’une des plus importantes villes du 77, présentait de forts enjeux en matière environnementale et sociale, puisque c’est l’un des seuls poumons verts du nord-ouest 77 et  la seule forêt possédant des châtaigniers, platanes, chênes,hêtres... plus que centenaires dans ce secteur.

 

C’est une forêt dont le maintien aurait dû s’imposer pour des raisons écologiques et pour le bien-être de la population du nord-ouest 77 qui vit au milieu des ordures des autres.

 

Mais dans ce dossier il semblerait que le bien-être de la population du nord-ouest 77 ne pèse pas lourd face aux intérêts de l’industriel allemand Knauf.

 

Dans la forêt de Fontainebleau il en est tout autrement : cette forêt est classée « Forêt de protection »il est interdit d’y exploiter le grès et le sable n’y est plus exploité non plus.

Voir comment cette forêt est protégée http://www.fontainebleau.fr/?foret-de-fontainebleau

 
Le bien-être des populations aisées
vivant
autour de Fontainebleau
 est-il plus important
que celui
des populations modestes
du nord-ouest 77 ?
Pour le savoir contactez :
- M. Stéphane Le Foll  ministre de l’agriculture
- Mme Ségolène Royal, ministre de l’écologie
 
Site du ministère de l’agriculture :
Forêts de protection

14/01/2013

A ce jour, 150.410 ha sont concernés par ce statut soit 1% de la surface forestière métropolitaine. Ce statut a été créé en 1922 pour lutter contre l’érosion des sols en montagne, et la défense contre les risques naturels (avalanches, glissements de terrain...) ainsi que contre l’envahissement des eaux et des sables en zone côtière. Il a été élargi en 1976, par la loi sur la protection de la nature, aux forêts dont le maintien s’impose soit pour des raisons écologiques, soit pour le bien-être de la population pour les forêts péri?urbaines.

Procédure de classement

Le classement fait l’objet d’une procédure centralisée au ministère en charge des forêts et il est prononcé par décret en Conseil d’Etat. 
Il crée u
ne servitude nationale d’urbanisme et soumet la forêt à un régime forestier spécial qui entraîne une restriction de la jouissance du droit de propriété : tout défrichement est notamment interdit ainsi que toute implantation d’infrastructure. Une gestion forestière est possible tenant compte des enjeux à protéger. 
Le régime forestier spécial permet également de contrôler la circulation du public et des véhicules motorisés. Le code forestier prévoit u
ne possibilité d’indemnisation des propriétaires qui constateraient une diminution de leur revenu due au classement.

Le classement en forêt de protection, outil juridique le plus contraignant pour la protection des forêts, est réservé aux massifs présentant de forts enjeux en matière environnementale et sociale, notamment en zone périurbaine.

Cet outil de protection contribue à la stratégie de création des aires protégées mise en place par le Grenelle de l’environnement.

Pour en savoir plus

http://agriculture.gouv.fr/Forets-de-protection

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche