Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 07:45

Villevaudé

Pourquoi le CG 77 veut-il élargir la départementale 34 et modifier le giratoire ?

Pour favoriser l’apport de déchets pour remblayer la carrière Placoplâtre  de Villeparisis et plus tard pour remblayer celle de Bois Gratuel à Villevaudé ? 

Les habitants du canton martyre de Claye-Souilly sont-ils condamnés à perpétuité à vivre au milieu des déchets des autres ?

Combien coûte aux seine et marnais la détérioration des routes par les millions de camions qui chaque année viennent déverser les ordures sur notre territoire ?

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

Eblé décroche un amendement à 18 M€

Le Sénat a voté mardi soir un amendement présenté par Vincent Eblé. Il doit redistribuer les richesses entre les départements d’Ile-de-France.

NICOLAS SIVAN | Publié le 06.06.2013, 05h14

Montigny-Lencoup, lundi 27 mai. La réfection de 6 km de route départementale dégradée par l’hiver a coûté 1,9 M€ au conseil général. | (LP/M.K.)

La persévérance de Vincent Eblé a fini par payer. Lundi dernier, le Sénat a adopté un amendement déposé par le sénateur PS et président du conseil général de Seine-et-Marne. Il vise à rétablir le fonds de péréquation des départements d’Ile-de-France, un dispositif de solidarité entre riches et pauvres.

Selon les calculs de l’élu, il pourrait rapporter jusqu’à 18 M€ au département si l’entretien des routes est inclus dans le mode de calcul.

Le Sénat est en effervescence. Il étudie actuellement le projet de loi de modernisation de l’action territoriale publique et d’affirmation des métropoles. Les textes qui le composaient initialement prévoyaient la création d’un fonds de péréquation des départements d’Ile-de-France. « Les différences de richesse entre les départements sont particulièrement marquées dans notre région qui fait cohabiter des poches d’extrême pauvreté et des secteurs de grande richesse », souligne Vincent Eblé.

La donne a brusquement changé il y a quelques mois. Les paragraphes mettant en place le fonds de péréquation ont été supprimés des textes étudiés au Palais du Luxembourg. La faute à un mode de répartition qui favorisait trop la Seine-Saint-Denis, qui aurait touché près de 44 M€ des 60 M€ de l’enveloppe, contre à peine 3 M€ pour la Seine-et-Marne. « Les critères d’attribution étaient tout simplement scandaleux, assène Jean-Jacques Hyest, sénateur UMP de Seine-et-Marne. Mais s’ils venaient à être modifiés, je voterai en faveur de ce fonds de péréquation », avait assuré l’élu d’opposition.

Convaincu de l’utilité d’un tel dispositif, le sénateur Eblé est revenu à la charge devant ses collègues mardi et a obtenu l’inscription de ce fonds dans une future loi de finances. Une somme sera à coup sûr versée. Reste maintenant à déterminer la taille de l’enveloppe et sa répartition. Eblé propose que de nouveaux facteurs soient introduits dans le mode de calcul, comme les dépenses de voirie. Un poste qui coûte chaque année plus de 54 M€ au département.

 

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/eble-decroche-un-amendement-a-18-meur-06-06-2013-2871081.php

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche