Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 16:59

Extrait article paru sur le site GoodPlanet.info :

Stocker le CO2 sous terre: à Cancun, certains en rêvent, d'autres paniquent

 

08/12/2010 9:43 am

CANCUN (AFP) - Solution miracle au changement climatique pour les uns, cauchemar éveillé pour les autres: un possible coup de pouce en faveur du captage et stockage du CO2 (CCS) a réveillé les antagonismes pendant la conférence de l'ONU à Cancun.

Les négociations internationales sur le climat sont centrées sur la réduction, à la source, des émissions de CO2, grâce notamment aux énergies renouvelables, pour enrayer la hausse de la température du globe.

Mais l'idée de capter le principal gaz à effet de serre une fois émis par une raffinerie ou cimenterie, le transporter jusqu'à un champ gazier ou pétrolier épuisé, et l'enfouir à 2.000 mètres sous terre fait son chemin, y compris dans cette enceinte.

Aussi, un texte vient d'être posé sur la table des négociations: il prévoit que, sous certaines conditions, le CCS puisse devenir un projet financé dans le cadre du Mécanisme de développement propre (MDP) prévu dans le cadre du Protocole de Kyoto.

Le MDP est destiné à inciter les pays industrialisés - ou des entreprises - à investir dans des projets de technologies "propres" dans les pays en développement, et obtenir ainsi des crédits carbone qui leur permettront d'atteindre leurs objectifs de réduction d'émissions de CO2.

Discutée depuis 2005, et poussée par de nombreux pays comme récemment par l'Arabie saoudite, cette option n'a jamais été aussi clairement formulée, s'inquiète Greenpeace qui y voit le moyen d'assurer "une subvention cachée aux industriels des énergies fossiles".

"C'est le contraire de l'esprit de ce mécanisme qui est un outil censé promouvoir la transition énergétique des pays en développement, respectueuse de l'environnement", s'indigne la porte-parole de la branche française de l'ONG, Karine Gavand.

Et "cette technologie n'est ni propre, ni durable", assure Martin Kaiser, autre membre de l'ONG.

Encore expérimentale, elle suscite de nombreuses questions: comment s'assurer que les cryptes où sera stocké le CO2 ne fuiront pas? Que se passe-t-il en cas de tremblement de terre? Quels sont les risques de contamination des sources souterraines d'eau potable? Et que dire des solvants dangereux nécessaires pour extraire le CO2? ...

Mais tout le monde n'est pas vent debout contre cette technologie, encore extrêmement coûteuse, testée en Europe, en Australie, aux Etats-Unis, au Canada...

Pour certaines, comme la Fondation Bellona, dont le siège est en Norvège, ce serait une folie de se passer de cette technique qui, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE), pourrait contribuer à un cinquième des réductions d'émissions de CO2 dans le secteur de l'énergie.

"Je suis un guerrier climatique et le CCS est l'une des armes les plus puissantes", explique à l'AFP le Norvégien Paal Frisvold, président du comité d'administration de Bellona Europa….

Six à huit projets de démonstration à grande échelle sont attendus en Europe avant 2015. "Et il faut encore cinq ans pour vérifier leur bon fonctionnement, notamment au niveau du stockage", explique M. Frisvold….

Pour l'heure, toute décision en faveur de cette technologie à Cancun "est un signal très important pour l'industrie et les investisseurs", assure-t-il.

© AFP

 

Lien vers l’article :

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Stocker-le-CO2-sous-terre-a-Cancun-certains-en-revent-d-autres-paniquent/(language)/fre-FR

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche