Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 17:41

 

 

Financer des projets

visant à réduire les émissions de Gaz Carbonique CO2 :

OUI


 

Financer des projets

visant  à expérimenter des méthodes

pour enterrer les déchets de gaz carbonique CO2 :

NON

 

 

La France a besoin de réduire ses déchets

et non de les enterrer. 

Paru sur le site de l’Ademe :

Programme de R&D "STOCKCO2" : STOCKage géologique de CO2 - Édition 2011/2012
Date limite de réception des dossiers : 29/02/2012

Présentation

Contact

Informations et outils complémentaires

 

 

Le Programme de R&D « STOCKCO2 » a pour but de soutenir des projets de recherche industrielle appliquée, de développement expérimental et des études portant sur l’approfondissement des connaissances sur le stockage géologique de CO2.

L’objectif de ce programme est de développer et de tester des méthodologies et des outils permettant d’assurer la faisabilité technique et la sécurité du stockage géologique de CO2, dans une logique opérationnelle et de déploiement de la technologie à l’horizon 2020.

Le programme STOCKCO2 s'adresse aux acteurs de la recherche publique et privée (laboratoires publics ou privés, centres de recherches, associations, PME, PMI, GE…) souhaitant travailler sur la problématique de la faisabilité technique et la sécurité du stockage géologique de CO2.

Il a également vocation à renforcer l’insertion des PME/PMI dans la filière CSCV et ceci en favorisant leur intégration dans les consortiums des projets de R&D qui pourraient être soumis.

Sont considérés dans ce programme, le stockage sur terre et/ou en mer, et l’ensemble des types de stockage géologique de CO2, tels que :

  • les aquifères salins profonds (prioritaire car ayant la plus grande capacité) ;
  • les gisements d’hydrocarbures épuisés ;
  • les veines de charbon inexploitées.

AXES THEMATIQUES DU PROGRAMME de R&D « STOCKCO2 » : 

- AXE 1 : Surveillance des sites de stockage géologique de CO2 de la phase opérationnelle à la post-fermeture
Les outils de surveillance ont pour vocation de suivre le comportement du panache de CO2 et de détecter et quantifier les fuites potentielles vers la surface ou les aquifères d’eau potable.

L’objectif de cet axe est d’accompagner le développement et le test de ces outils de monitoring (qualitatif et quantitatif), en conditions réelles (ex. : site préindustriels, démonstrateurs de stockage géologique de CO2, laboratoire expérimental sur site naturel …). 

- AXE 2 : La remédiation en cas d’anomalies et la fermeture des sites de stockage géologique de CO2
Le CO2 injecté pourrait éventuellement migrer hors de la formation géologique de stockage suite à différents événements (défaillance d’un équipement, activation d’une faille…). Les technologies et méthodologies pour répondre à de telles fuites incluent des mécanismes d’intervention (pour arrêter la fuite) et de remédiation.

Dans une logique de management opérationnel des sites de stockage géologique de CO2 à moyen et long terme, l’objectif de cet axe est de :

  • adapter des techniques existantes (tous types de secteurs) pour une application aux problématiques du stockage géologique de CO2 ;
  • développer de nouvelles techniques innovantes ;
  • évaluer économiquement la mise en œuvre de ces techniques.

 

A noter que la gestion des risques et des impacts environnementaux et sanitaires liés au stockage géologique de CO2 sera rattachée à un appel à projet transversal sur les nouvelles technologies de l’énergie qui sera lancé par l’ADEME en début d’année 2012.

 

http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?cid=96&m=3&id=80483&p1=1

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche