Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 16:31

Dans ce département où l'espérance de vie

est la plus faible d'Ile de France

Les jus de 7 décharges de déchets inertes (ISDI)

se déversent dans la Beuvronne et ses affluents

 

La législation française n'obligeant pas les exploitants de ce type d'installation

à récupérer et traiter ces jus de décharges (lixiviats).

Parmi ces 7 décharges :

- La décharge  Terralia (Groupe PAPREC) Villevaudé est fermée depuis près d’un an ½ après un contrôle des services de l’Etat (DDT) et une suspicion de pollution, les résultats de ces contrôles ne nous ont toujours pas été communiqués.

- Les jus de la  décharge ECT Annet sur Marne, au lieudit « les Carreaux » se rejettent dans le périmètre de protection rapprochée du captage d’eau d’Annet sur Marne.  Cette décharge  est autorisée depuis 2008 à recevoir des terres en provenance de sites contaminés.


 

                              LA BEUVRONNE

 beuvronne définitive pollution 1

                            

Paru sur le site Actu Environnement :

Les conditions d'enfouissement des déchets inertes en question

C'est en millions de tonnes que se chiffrent les déchets dits inertes, de construction et de démolition. Mais en l'absence de contrôles précis lors de l'enfouissement, le risque de pollution est d'autant plus problématique qu'après remblai, l'agriculture peut s'installer sur ces centres de stockage.

  

  18 janvier 2012  |  Actu-Environnement.com

 

En France, une partie des déchets - normalement non valorisables - est encore "stockée" en centre d'enfouissement. Par exemple, les déchets de construction et de démolition, sont enfouis sur des centres dits CSDU de classe 3.

Considérés comme inertes dès lors que les ferrailles et divers déchets résiduels ont été séparés, ces déchets sont stockés sans membranes géotextiles à l'inverse des centres de stockage de déchets ménagers par exemple.

Problème, dans ces conditions les lixiviats sont susceptibles de concentrer des polluants. En effet en l'absence de contrôles réels et réguliers à l'entrée des centres d'enfouissement, des terres issues de sites potentiellement polluées peuvent être ensevelies concentrant alors sur une zone restreinte divers hydrocarbures et métaux lourds. Un risque sanitaire qui devient d'autant plus important qu'après exploitation du site, l'étallement de terre végétale sur une épaisseur de seulement quelques mètres autorise… le retour des cultures agricoles au dessus des déchets.


Baptiste Clarke

http://www.actu-environnement.com/ae/news/agriculture-sur-centre-stockage-dechets-inertes-14680.php4

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article

commentaires

Recherche