Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 11:09

Article paru dans le journal Le Parisien :

La sécheresse gagne du terrain

 FLORE MABILLEAU | 21.07.2010, 07h00

Exit l’arrosage des pelouses, le lavage de la voiture ou la vidange de la piscine. Une partie des habitants de la Seine-et-Marne doit respecter de nombreuses restrictions de l’usage de l’eau. Les autres doivent faire très attention. « Pour le moment, l’été est plus sec que l’année dernière. Les seuils de crise renforcée ont été franchis avec un mois d’avance, commente Cécile Rousseau, chef du service environnement et prévention des risques de la Direction départementale du territoire.

Il faut donc limiter les consommations d’eau dès maintenant sur l’ensemble du département. Si les conditions pluviométriques ne s’arrangent pas, les restrictions d’eau seront plus fortes d’ici à août. »

La petite rivière du Fusain, dans le sud du département, vient de franchir le « seuil de crise renforcée », rejoignant ainsi la nappe de Champigny, dans une situation identique depuis le 30 avril. Les habitants, collectivités et entreprises de 180 communes sont concernés par des restrictions drastiques : plus d’alimentation des fontaines publiques, de lavage des voiries, d’arrosage des massifs de fleurs, de remplissage de la piscine privée, etc.*

Quant aux cours d’eau du Grand Morin, du Petit Morin et de l’Orvanne, ils ont dépassé « les seuils d’alerte ». Les habitants des 105 communes sont donc eux aussi appelés à limiter leur consommation d’eau (lavage des véhicules et des voiries interdits, etc.). Attention, les contrevenants s’exposent à 1500 € d’amende, montant multiplié par deux en cas de récidive. Car la situation, sans être dramatique, exige beaucoup de vigilance.

« Pour les cours d’eau, il existe un risque naturel, celui de dégrader la faune et la flore, explique Cécile Rousseau. Par ailleurs, la nappe de Champigny alimente en eau potable de nombreuses communes. Si la situation se détériore, certains forages peuvent être amenés à avoir des difficultés. » Cette nappe, qui représente l’or de la Seine-et-Marne, est en restrictions régulières depuis 2005 « pour des raisons structurelles — les prélèvements sont trop importants — et des problèmes conjoncturels liés à la pluviométrie. Les recharges hivernales ont été trop faibles », détaille la Direction départementale du territoire. Cette nappe phréatique, surexploitée, alimente en effet en eau potable un million de Franciliens, dont la moitié de Seine-et-Marnais mais aussi des Parisiens, des Essonniens et des Val-de-Marnais. Des actions de sensibilisation auprès des agriculteurs, collectivités ou entreprises sont menées pour limiter la consommation d’eau. Pour aller plus loin, une réflexion est actuellement en cours au niveau régional pour repenser la place stratégique de la nappe de Champigny dans l’alimentation en eau potable des Franciliens.

* Pour connaître l’ensemble des restrictions d’eau des communes concernées, sur le Web au www.seine-et-marne.equipement-agriculture.gouv.fr ou par téléphone au 01.60.56.71.71.

Lien vers l’article : http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/la-secheresse-gagne-du-terrain-21-07-2010-1007586.php

 

Articles sur le même sujet :

http://adenca.over-blog.com/article-seine-et-marne-nappe-du-champigny-toujours-pas-assez-d-eau-47942062.html

http://adenca.over-blog.com/article-34155312.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche